Liberté d'expression libertaire/libérale

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Polack le Ven 4 Sep 2009 20:50

Alors voilà j'aimerai avoir les définitions des libertés d'expressions "libertaires" et "libérales". Ce sont visiblement deux options antagonistes. Certains utilisent ces formules de manière courante et doivent donc en avoir une parfaite maitrise. Ce n'est pas mon cas.

Il serait donc intéressant de définir l'une et l'autre ainsi que leur application en société et ses conséquences. Non ?

Avis aux experts donc... N'ayant personnellement qu'une vision très floue de ces deux concepts (comme pour le reste me rétorqueront certains), je m'abstiendrais de donner pour l'instant mon avis à ce sujet.

Une chose tout de même : l'origine de mon questionnement tient dans le fait que je conçois difficilement une liberté d'expression "libertaire" nécessitant la contrainte dans son application.
"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint se borne à ne pas trop emmerder ses voisins" G. Brassens Don Juan
Avatar de l’utilisateur
Polack
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 26 Mar 2009 13:39

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede conan le Ven 4 Sep 2009 21:08

On est d'accord là-dessus Polack. La seule question sur un truc exprimé qui déplaît (à juste titre ou pas), c'est de savoir ce que l'on y répond librement, ou si l'on n'y répond pas (c'est possible aussi, et parfois préférable, ça dépend des contextes et de l'avis de chacun-e...).
La liberté d'expression au sens libertaire rejette la censure, même pour les trucs puants. Censurer des stupidités puantes qui ne méritent pas l'attention, c'est les créditer (de façon parfois inespérée pour elles) d'avoir un quelconque intérêt, d'avoir l'aura d'une quelconque pertinence, de leur possibilité d'impacter les gens, alors qu'il serait si facile de les démonter par des arguments incisifs et efficaces, si elles sont si stupides.
La liberté d'expression au sens libérale par contre, c'est la liberté avec des limites, qui pense que seule la contrainte peut faire penser différmment les gens.
Ce qui me fait rire, c'est que des gens prétendus libertaires ici puissent passer leur temps à taxer les idées libertaires de "libérales", alors même que le libéralisme, bourgeois par nature, a toujours consisté par essence en une vision de la liberté limitée et des contraintes nécessaires.
Ces gens doivent sans doute confondre libéral et libertaire, mais ce n'est pas étonnant, puisqu'en tant que libéraux du point de vue philosophique, eux-même se prétendent libertaires.
"L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude" Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
conan
 
Messages: 2633
Inscription: Sam 14 Fév 2009 17:48

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede chaperon rouge le Ven 4 Sep 2009 21:56

a liberté d'expression au sens libertaire rejette la censure, même pour les trucs puants. Censurer des stupidités puantes qui ne méritent pas l'attention, c'est les créditer (de façon parfois inespérée pour elles) d'avoir un quelconque intérêt, d'avoir l'aura d'une quelconque pertinence, de leur possibilité d'impacter les gens, alors qu'il serait si facile de les démonter par des arguments incisifs et efficaces, si elles sont si stupides.


Une colle pour toi: Que ferais tu si à la bibliothèque ou tu tiens une permanence, on vient de porter de la propagande pédophile qui se réclamerait d'un quelconque anarchisme pour le mettre sur les tablettes?
GUERRE À LA GUERRE, À BAS TOUTES LES ARMÉES
chaperon rouge
 
Messages: 379
Inscription: Dim 21 Sep 2008 00:13

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede conan le Ven 4 Sep 2009 22:10

Euh, tu peux préciser à quel ouvrage tu penses ? Si tu penses à Cohn-Bendit et à la polémique autour du Grand Bazar, bien sûr que je l'accepterais ce bouquin... Aucun livre ne me fait peur, pas même la Bible où l'on trouve tout un tas de belles horreurs répugnantes pourtant. Je trouve stupide de foutre les bouquins de Brasillach à la poubelle, ou main Kampf. Bien au contraire, les brûler, les censurer ou hurler au scandale à leur encontre reviendrait à dire qu'ils sont si pertinents que seule la censure peut garder les gens d'être aptes à sa critique. Et pour ma part, je me vois nullement nier à quelque personne que ce soit sa capacité à critiquer par lui-même les choses comme il l'entend.
En revanche, si dans la bibliothèque ou je bossais un bonhomme s'amusait par exemple à essayer d'attenter à l'intégrité physique des enfants ou de taper sur un mec portant une kippa, il aurait immédiatement à compter avec le bibliothécaire - cela va sans dire.
Et si quelqu'un paraissait particulièrement passionné par certaines lectures , je me réserve le droit tout aussi inaliénable d'engager la conversation à ce sujet que lui de lire ce que bon lui semble...
"L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude" Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
conan
 
Messages: 2633
Inscription: Sam 14 Fév 2009 17:48

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede RickRoll le Sam 5 Sep 2009 14:28

Pour moi au contraire c'est l'inverse.

Pour le-la libéral-e, toutes les opinions se valent, tous les propos sont acceptables et il ne faut rien censurer. Un libéral libertaire c'est quelqu'un qui va accepter toute expression, pour qui la liberté ne peut avoir de limite. Le relativisme culturel est un autre aspect de la chose.

Au contraire, le-la libertaire pense qu'il existe une limite à la liberté : celle des autres. Il faut donc réguler la liberté de certaines personnes, qui déborde sur celle des autres.

Un exemple concret : le-la libertaire va vouloir priver le capitaliste de sa liberté de s'enrichir et d'exploiter les autres, car cette liberté empiète sur celle des prolétaires. Le-la libéral-e au contraire dira que c'est contraire à l'anarchisme de vouloir limiter la liberté du capitaliste, et que de toute façon les prolétaires choisissent de ne pas se révolter donc sont des esclaves parce qu'ils le veulent bien.
AUtre exemple : un libéral libertaire écrira un texte défendant ouvertement les mutilations sexuelles féminines, car elles sont l'expression d'une culture qu'il faut respecter et il ne faut pas imposer nos valeurs occidentales. Tandis qu'un libertaire dira que c'est une atteinte aux droits de l'individue et qu'il faut que cela cesse.

Souvent les libéraux-ales-libertaires ne se rendent pas compte des implications de certains de leurs propos (exemple du relativisme culturel). Le fait de ne pas censurer certains propos, les insultes à caractère raciste, sexiste, homophobe... Va opprimer les personnes faisant partie de ces catégories : on défend l'agresseur-e face à l'agressé-e.
RickRoll
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Polack le Sam 5 Sep 2009 18:06

Donc concrètement tu es pour l'application d'une censure vis à vis des propos jugés contraire aux idées libertaires ?

Non parce qu'on peut défendre un avis contraire sans censurer selon moi.
"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint se borne à ne pas trop emmerder ses voisins" G. Brassens Don Juan
Avatar de l’utilisateur
Polack
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 26 Mar 2009 13:39

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede kuhing le Sam 5 Sep 2009 18:30

Polack a écrit:Alors voilà j'aimerai avoir les définitions des libertés d'expressions "libertaires" et "libérales". Ce sont visiblement deux options antagonistes. Certains utilisent ces formules de manière courante et doivent donc en avoir une parfaite maitrise. Ce n'est pas mon cas.

Il serait donc intéressant de définir l'une et l'autre ainsi que leur application en société et ses conséquences. Non ?

Avis aux experts donc... N'ayant personnellement qu'une vision très floue de ces deux concepts (comme pour le reste me rétorqueront certains), je m'abstiendrais de donner pour l'instant mon avis à ce sujet.

Une chose tout de même : l'origine de mon questionnement tient dans le fait que je conçois difficilement une liberté d'expression "libertaire" nécessitant la contrainte dans son application.


Mon point de vue:

Libertaire = anti capitaliste donc pour la liberté, y compris d'expression, en dehors des notions d'exploitation de l'homme par l'homme au sens générique du terme.

Libéral = pro capitaliste donc pour la liberté, y compris d'expression, dans le cadre de l'exploitation de l'homme par l'homme au sens générique du terme. Liberté qui ne l'est qu'en apparence donc.

Ceci dit je préfère le terme d'anarchiste à celui de libertaire.
kuhing
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede RickRoll le Sam 5 Sep 2009 19:31

Euh Polack tu es en train de me prêter des propos que je n'ai jamais tenu.

Où est-ce que je parle de faire taire celles et ceux d'un avis différent ? Nulle part.
Par contre je parle de censurer les propos qui portent atteinte à des individu-es, qui vont à l'encontre de leur liberté.
RickRoll
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Polack le Sam 5 Sep 2009 21:00

Le fait de ne pas censurer certains propos, les insultes à caractère raciste, sexiste, homophobe... Va opprimer les personnes faisant partie de ces catégories : on défend l'agresseur-e face à l'agressé-e.


C'est bien toi qui a écrit ça. Tu es donc pour la censure de certains propos. Un type qui tient des propos négationnistes, tu le censure, un type qui tient des propos libéraux tu le censures (ça opprime les exploités), un type qui te dit que le communisme libertaire c'est de la merde tu le censures (bah oui ça opprime), c'est ça ou j'interprète et déforme tes propos ?

Toute connerie mise à part j'aimerai que certains ici définnissent réellement leur définition d'une liberté d'expression au sens libéral et aux sens anarchistes/libertaires du terme. En effet chacun taxe l'autre de libéral, d'autoritaire etc.. au niveau de sa conception de la liberté d'expression, mais j'ai l'impression qu'on nage dans le flou artistique le plus complet et que certains se revendiquant d'une liberté d'expression dans son acceptation libertaire légitiment par là l'utilisation de la censure. A définir ensuite ce qu'est la censure libertaire....
"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint se borne à ne pas trop emmerder ses voisins" G. Brassens Don Juan
Avatar de l’utilisateur
Polack
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 26 Mar 2009 13:39

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Nico37 le Sam 5 Sep 2009 21:10

Je suis parfaitement d'accord avec RR (& Kuhing).
Polack, ne confonds pas le débat d'idée (dire : "le communisme libertaire c'est de la merde" n'est pas responsable des millions de morts du capitalisme, des millions de viols de la société patriarcale etc. Un anarchiste "lifestyle" est aussi anti capitaliste et antipatriarcat) et la tolérance envers des pratiques concrètes :!: C'est la discussion autour du minima de la charte de tout forum, pour ma part, je ne veux discuter sur un forum qu'avec de véritables anticapitalistes, pour le reste, j'ai la vraie vie et comme toi, je croise (& discute avec) tout le monde
Nico37
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede RickRoll le Sam 5 Sep 2009 21:28

Polack a écrit:Tu es donc pour la censure de certains propos. Un type qui tient des propos négationnistes, tu le censure, un type qui tient des propos libéraux tu le censures (ça opprime les exploités), un type qui te dit que le communisme libertaire c'est de la merde tu le censures (bah oui ça opprime), c'est ça ou j'interprète et déforme tes propos ?

Polack tu déforme volontairement mon discours pour le rendre caricatural et tenter de me discréditer. Je n'ai jamais dit de censurer les gens qui sont pas dans ma ligne politique. Affirmer le contraire est malhonnête.

Je plussoie ce qu'écrit Nico37.

Je parle de censurer les gens dont les propos OPPRIMENT et AGRESSENT d'autres PERSONNES. Des propos sexistes, homophobes, racistes, ce sont des propos qui participent à l'oppression des femmes, des homos/bis et des étrangers-ères. Il y a une forme d'agression envers des personnes, pour ce qu'elles sont et non pour ce qu'elles font. C'est inacceptable.
Dire "le communisme libertaire c'est de la merde", c'est crétin car pas argumenté, mais ça rentre dans la critique des idées, pas de l'oppression des personnes.
Une personne tenant des propos libéraux n'agresse personne, même si son discours est oppressif.
Toute connerie mise à part j'aimerai que certains ici définnissent réellement leur définition d'une liberté d'expression au sens libéral et aux sens anarchistes/libertaires du terme. En effet chacun taxe l'autre de libéral, d'autoritaire etc.. au niveau de sa conception de la liberté d'expression, mais j'ai l'impression qu'on nage dans le flou artistique le plus complet et que certains se revendiquant d'une liberté d'expression dans son acceptation libertaire légitiment par là l'utilisation de la censure. A définir ensuite ce qu'est la censure libertaire....

C'est déjà fait plus haut, il suffit de lire.
Je ne peux pas être d'accord avec conan sur une définition. Tu devras te contenter de ma définition partisane et de sa définition partisane, et faire ton choix ou alors en trouver une toi-même.

Je reste sur ma définition et j'estime être cohérent avec mes idées anarchistes.
RickRoll
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede willio le Sam 5 Sep 2009 21:43

Pour moi la liberté d'expression, quelle que soit la manière dont elle s'entend (libérale, libertaire..), est une notion indissociable du pouvoir.
En effet la liberté d'expression se réfère à un droit, celui qu'on nous accorde (ou non) de dire ce qu'on veut, de certaines manières bien précises (affichage dans la rue, internet, tv, radio, journaux...), sans être soumis à une répression.
Le droit étant une notion que je ne reconnais pas, la liberté d'expression est pour moi un non-sens dans une société libertaire. Si par contre on considère la société actuelle et le droit instauré par l'Etat, on peut parler de liberté d'expression (enfin plutôt de manque de liberté d'expression en l'occurrence !).
Mais il ne faut pas demander la liberté d'expression, il faut prendre la parole, point. Il n'y a pas de droit, que des faits, des actes et des rapports de force.

Parce qu'ensuite quand on se demande si, dans une société anar, on doit ou non censurer ce qui ne nous plait pas en débattant sur le schéma "liberté d'expression" vs "défense face à l'oppression" c'est d'emblée mal poser le problème. Si on réfléchit en terme de liberté d'expression c'est qu'on parle en terme de "droit des autres à s'exprimer". Mais droit par rapport à qui, à quoi ? Nous ne sommes pas l'Etat, nous ne sommes pas la Société, nous n'avons donc pas à justifier d'une "censure" ou non. Pour être concret, si on veut diffuser certains ouvrages on le fait et si on ne veut pas on ne le fait pas, ça relève de notre liberté individuelle qui ne rentre pas en conflit avec la liberté des autres de s'exprimer (ailleurs). Il n'est pas question de censure : la personne qui veut diffuser son truc peut le faire par elle même. Parler de censure n'a de sens que lorsqu'on a la mainmise sur tout un moyen de communication et lorsqu'on a une volonté de la conserver pour empêcher les autres de s'exprimer. Ca c'est un totalitarisme. Pour le reste il n'y a pas de liberté vis à vis d'un droit puisqu'il n'y a pas d'institutions, il y a juste une liberté de fait.
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Nico37 le Sam 5 Sep 2009 21:49

Effectivement Wilio, on pourrait dire la même chose de la violence :!:
Reste que face à des comportements et propos oppressifs, une société libertaire (quelque soit son échelle) peut parfaitement décider de se protéger. Sinon comment assurer la liberté d'association
Nico37
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede willio le Sam 5 Sep 2009 21:56

Nico37 a écrit:Effectivement Wilio, on pourrait dire la même chose de la violence :!:
Reste que face à des comportements et propos oppressifs, une société libertaire (quelque soit son échelle) peut parfaitement décider de se protéger. Sinon comment assurer la liberté d'association


Justement si on parle de liberté d'association on arrête de parler de "société libertaire" au sens où il y aurait une sorte de grande institution libertaire qui "dirigerait" la société, société qu'il faudrait protéger contre quelques violents ennemis de la liberté. Les individus librement associés (et les groupes librement fédérés) peuvent se défendre oui, en refusant de diffuser la propagande des ennemis... mais sans volonté d'hégémonie (interdire par la force un journal par exemple).
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Nico37 le Sam 5 Sep 2009 22:00

willio a écrit:
Nico37 a écrit:Effectivement Wilio, on pourrait dire la même chose de la violence :!:
Reste que face à des comportements et propos oppressifs, une société libertaire (quelque soit son échelle) peut parfaitement décider de se protéger. Sinon comment assurer la liberté d'association


Justement si on parle de liberté d'association on arrête de parler de "société libertaire" au sens où il y aurait une sorte de grande institution libertaire qui "dirigerait" la société, société qu'il faudrait protéger contre quelques violents ennemis de la liberté. Les individus librement associés (et les groupes librement fédérés) peuvent se défendre oui, en refusant de diffuser la propagande des ennemis... mais sans volonté d'hégémonie (interdire par la force un journal par exemple).

Société libertaire ne précise pas l'échelle géographique et c'est un but : rejeter tous les oppresseurs pour les faire disparaître car ils ne pourront vivre seuls ou en très petites communautés. Le banissement existe dans les sociétés "traditionnelles"...
Nico37
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Vilaine bureaucrate le Dim 6 Sep 2009 01:42

Kuhing a écrit:Libertaire = anti capitaliste donc pour la liberté, y compris d'expression, en dehors des notions d'exploitation de l'homme par l'homme au sens générique du terme.
Nous n'avons pas DU TOUT, les memes définitions. L'extreme gauche est anticap', "pour la liberté", en contre l'exploitation de l'H par l'H, et d'aillleurs eux s'affichent antisexiste (comme quoi eux, ont au moins, l'apparence d'une evolution a ce sujet).

Conan, il n'y a pas que CB, il y a aussi des livres ou brochures pédophiles de 68 d'ailleurs...

Polack, exemple: la liberté de la pédophilie et du pédophile, et le viol c'est libertaire? Pourquoi accepter les mots qui construisent ou appuient des situations sociales?!
Autre exemple: la liberté de l'antisémitisme, de la police, du sexisme, de l'homophobie, liberté du patronat... c'est libéral!
Autre exemple: la « liberté de travailler le dimanche », "liberer le travail". Et bien c'est libéral!
Autre exemple: Topic: individualisme, indifférence , liberalisme. http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=3&t=1535

Non seulement il s'agit de liberalisme, mais en plus c'est teinté d'un idéalisme de l'individu qui ne serait pas un produit de la société! Faut attérir, ya du sexisme! des dominations! Et ceux qui en ont le moins conscience (ou ne veulent pas en avoir conscience) sont les pires, ya des anars qui battent leur femme, et des viols dans les squats!

Polack, il ne s'agit pas de censure, ça c'est un debat de politicards institutionnels.. mais bien de ne pas tolérer l'oppression (quoi de plus logique et "naturel") mais encore une fois nous n'avons pas tous et toutes les memes places dans le capitalisme, l'Etat, le patriarcat donc ce debat peut se comprendre!

Polack a écrit: un type qui te dit que le communisme libertaire c'est de la merde tu le censures (bah oui ça opprime), c'est ça ou j'interprète et déforme tes propos ?
Non car dans le cadre d'un forum c'est de ça dont tu parles, et bien cela s'appelle un debat.
Par contre, dans ce meme debat, si une des intervenante doit subir "rentre chez ta mere", "petite pute", ou encore des techniques de dialogue ou l'on attends qu'UN autre intervenanT dise la meme chose pour affirmer son accord.. , ou encore de la "solidarité masculiniste", autogestion et modération masculiniste et patriarcale, repression d'une revolte individuelle, infantilisation.. ect ect.. des insultes, humiliations, insultes sexistes, "frustrée", "radasse", des propos de phallocrates, propos lesbophobes, textes pro-viol, remise en cause de l'avortement, propos pro-prostitution, avatar misogyne c'est une atteinte a l'individuE. => Violence symbolique* qui assoit ou tend a rappeler l'ordre des choses : la domination de l'individuE par l'individu [ce qui est extremement grave, n'est pas anarchiste;pas revolutionnaire].

La position des anars c'est la lutte, autre chose, que se soit résignation ou acceptation c'est de la collaboration, au pire c'est des agents du patriarcat ou autre... qui fait pour reprendre une image (certes reductrice) mais qui parle a l'anars de base, aucune différence d'avec la police en képi.

* "Violence non perçue, obtenue par un travail d'inculcation de la légitimité des dominants par les dominés et qui assure la permanence de la domination".

RR, je ne comprends pas ce que tu veux entends par "le relativisme culturel"? Toute les cultures se valent.
Vilaine bureaucrate
 
Messages: 2330
Inscription: Mar 24 Juin 2008 14:45

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Lepauvre le Dim 6 Sep 2009 03:01

Vilaine bureaucrate a écrit:....Et ceux qui en ont le moins conscience (ou ne veulent pas en avoir conscience) sont les pires, ya des anars qui battent leur femme, et des viols dans les squats!

Polack, il ne s'agit pas de censure, ça c'est un debat de politicards institutionnels.. mais bien de ne pas tolérer l'oppression (quoi de plus logique et "naturel") mais encore une fois nous n'avons pas tous et toutes les
Par contre, dans ce meme debat, si une des intervenante doit subir "rentre chez ta mere", "petite pute", ou encore des techniques de dialogue ou l'on attends qu'UN autre intervenanT dise la meme chose pour affirmer son accord.. , ou encore de la "solidarité masculiniste", autogestion et modération masculiniste et patriarcale, repression d'une revolte individuelle, infantilisation.. ect ect.. des insultes, humiliations, insultes sexistes, "frustrée", "radasse", des propos de phallocrates, propos lesbophobes, textes pro-viol, remise en cause de l'avortement, propos pro-prostitution, avatar misogyne c'est une atteinte a l'individuE. => Violence symbolique* qui assoit ou tend a rappeler l'ordre des choses : la domination de l'individuE par l'individu [ce qui est extremement grave, n'est pas anarchiste;pas revolutionnaire].

La position des anars c'est la lutte, autre chose, que se soit résignation ou acceptation c'est de la collaboration, au pire c'est des agents du patriarcat ou autre... qui fait pour reprendre une image (certes reductrice) mais qui parle a l'anars de base, aucune différence d'avec la police en képi.

* "Violence non perçue, obtenue par un travail d'inculcation de la légitimité des dominants par les dominés et qui assure la permanence de la domination".


Je suis d'accord avec toi VB cette forme de violence n'est pas tolérable sur un forum anarchiste.
Mais pour ne pas tomber dans la repression automatiquement (qui n'est acceptable non plus, enfin seulement si l'auteur de cette violence refuse toute dialogue à ce sujet et reste sur cette ligne d'agression) et pour tenter d'éxpliquer au violeur verbale ce qui ne vas pas, il faut évidemment éviter à se livrer soi même aux injures puisque ce serait peu crédible et aurait l'effet inverse que souhaité.
Le but est de convaincre l'oppresseur de ne plus oppresser et non d'écarter tous ceux qui n'ont pas encore compris.
...et à plus, je vous aime.
Avatar de l’utilisateur
Lepauvre
 
Messages: 1309
Inscription: Ven 13 Mar 2009 12:47

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Vilaine bureaucrate le Dim 6 Sep 2009 03:08

Je suis d'accord avec toi VB cette forme de violence n'est pas tolérable sur un forum anarchiste.
Mais pour ne pas tomber dans la repression automatiquement (qui n'est acceptable non plus, enfin seulement si l'auteur de cette violence refuse toute dialogue à ce sujet et reste sur cette ligne d'agression) et pour tenter d'éxpliquer au violeur verbale ce qui ne vas pas, il faut évidemment éviter à se livrer soi même aux injures puisque ce serait peu crédible et aurait l'effet inverse que souhaité.
Le but est de convaincre l'oppresseur de ne plus oppresser et non d'écarter tous ceux qui n'ont pas encore compris.


Sur un forum anarchiste ou ailleurs! Il ne s'agit pas de "repression automatique" mais de defense.

''violeur verbal''?

Expliquer arriver un certain point ne sert a rien. http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=10&t=2858&p=46450#p46450

Il faut donc se livrer aux insultes ou autres. Et ceux qui cautionnent ou collaborent n'ont pas a imposer leur principes, c'est hors de propos (AHAHAH) et dirigiste...
Vilaine bureaucrate
 
Messages: 2330
Inscription: Mar 24 Juin 2008 14:45

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Nico37 le Dim 6 Sep 2009 09:53

Lepauvre a écrit:Le but est de convaincre l'oppresseur de ne plus oppresser et non d'écarter tous ceux qui n'ont pas encore compris.

Pour beaucoup c'est une limitation de leur liberté et ils ne sont pas prêt à abandonner leur position dominante. Il n'y a que les personnes qui sont porteuses "culturellement" des maux capitalistes qui sont capables d'évoluer (si on leur laisse le temps nécessaire, ça se se compte a minima en années).
Plutôt que de penser nombrilement par rapport à ce forum, que chacun observe le "milieu" libertaire (et plus largement révolutionnaire) et son évolution (sur 5/10/15 ans). Je n'ai toujours pas vu les dominants lâcher quoi que ce soit de significatif quand bien même une pression amicale d'une partie dudit milieu ait été effectuée de manière répétée ; à la place cela donne des ruptures entre individus ne se supportant plus, expliquées par les plus lâches par des "éléments personnels" (c'est forcément personnel et évidemment pas politique...) en lieu et place de la situation politique...
Nico37
 

Re: Liberté d'expression libertaire/libérale

Messagede Lepauvre le Dim 6 Sep 2009 11:53

Vilaine bureaucrate a écrit:Il faut donc se livrer aux insultes ou autres. Et ceux qui cautionnent ou collaborent n'ont pas a imposer leur principes, c'est hors de propos (AHAHAH) et dirigiste...


Et ceux qui se livrent aux 'contre-insultes' pour leur défense imposent leur point de vue à tout les autres, imposent leur principes et tombent dans le piège de l'autorité, notemment en qualifiant ceux qui font l'effort d'éxpliquer ces principes de collabo et dirigiste.
En te comportant ainsi, c'est toi qui arrange, qui soutiens le système à surtout rien changer.


Nico37 a écrit:
Lepauvre a écrit:Le but est de convaincre l'oppresseur de ne plus oppresser et non d'écarter tous ceux qui n'ont pas encore compris.

Pour beaucoup c'est une limitation de leur liberté et ils ne sont pas prêt à abandonner leur position dominante. Il n'y a que les personnes qui sont porteuses "culturellement" des maux capitalistes qui sont capables d'évoluer (si on leur laisse le temps nécessaire, ça se se compte a minima en années).
Plutôt que de penser nombrilement par rapport à ce forum, que chacun observe le "milieu" libertaire (et plus largement révolutionnaire) et son évolution (sur 5/10/15 ans). Je n'ai toujours pas vu les dominants lâcher quoi que ce soit de significatif quand bien même une pression amicale d'une partie dudit milieu ait été effectuée de manière répétée ; à la place cela donne des ruptures entre individus ne se supportant plus, expliquées par les plus lâches par des "éléments personnels" (c'est forcément personnel et évidemment pas politique...) en lieu et place de la situation politique...

:) Je suis content que tu dis ça, j'ai fait la même observation....
Preuve de plus comme quoi il ne sert à rien de s'impatienter, si l'impatience fait réculer.
...et à plus, je vous aime.
Avatar de l’utilisateur
Lepauvre
 
Messages: 1309
Inscription: Ven 13 Mar 2009 12:47

Suivante

Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 0 invités