Témoignage : ex-Projet DALAS

Toutes les infos sur les luttes en cours

Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede Ady le Jeu 3 Juil 2008 13:02

Droit Au Logement Autogéré et Social.

Je reviens sur une tentative de squat de décembre dernier... puis l'expulsion illégale supportée par la Police...
Image

Avec quelques camarades cénétistes, il avait été décidé de réquisitionner un immeuble de 2,500m² abandonné depuis 10 ans à la spéculation immobilière pour y faire vivre des familles mal logées. Un ancien studio de porno, très bien agencé, avec un coin "chalet", une baie vitrée et des dizaines de salles, et même un studio dans le grenier. 6 mois avant nous, il avait été dépouillé de son réseau en cuivre, la toiture et les plafonds étaient ruinés, on avait donc prévu de les refaire. On achète même, pour 400€, de quoi refaire un circuit électrique plus sécurisé.

On avait comme projet de monter une crèche, une bibliothèque, un bistro en prix libre, un potager, ...
Et des logements pour faire vivre jusqu'à 50 personnes avec un agencement de l'espace de façon à partager les cuisines entre plusieurs familles par exemple, ...

On rentre par une fenêtre ouverte, on investit les lieux. On aménage l'essentiel pour les premiers jours d'occupation; barricades, chauffage, de quoi faire à manger, dormir, eau courante, ... Les premières 48 heures se passent sans problème. La journée, ceux qui ne partent pas travailler, commencent à déblayer les grandes salles, à rajouter un peu de confort, ...

Au bout de 10 jours, deux inconnus viennent foutre le bordel pour essayer de nous virer en nous menaçant. Ils repartent brecouille. Mais le lendemain, c'est une petite dizaine de mecs armés de barres qui reviennent à la charge. Le ton monte. La police est prévenue (sans doute par un voisin). Tout le monde est foutu à la rue. Il fait -2°.
En fait, il s'agit d'une milice privée, payée par le proprio (la banque CIC d'après nos informations), pour essayer de résoudre leur problème sans passer par la voie judiciaire comme prévue par la loi au delà de 48 heures d'occupation.

A 21h30, 20 flics bloquent l'entrée, et une soixantaine de camarades sont sur le trottoir. Ca fait déjà une demi-heure que les condés sont là. Tout le monde est calme, ça discute, les créateurs du projet sont en débat avec la police.

Vers 22h30, les flics font rentrer discrètement des "vigiles" par la fenêtre sur l'autre extrémité du bâtiment. Une petite dizaine de personne les remarque, mais c'est trop tard, la fenêtre est déjà refermée. Tout le monde se rapproche de la fenêtre, et la police se place en bouclier. Ca crie pas mal contre ce coup assez mesquin... Le ton monte un peu. Mais l'avocate est là et nombreux sont ceux à calmer le jeu. La dizaine de témoins suivis de l'avocate vont porter plainte au commico pour 'violation de leur logement' (ou un truc du genre), ils ont la facture france-telecom pour l'attester (qu'un flic récupère discrètement auprès de ces collègues qui l'avaient confisqué). Le ton redescend.

Vers 23h, les flics se tirent tous... Et 10 min plus tard, les vigiles viennent nous narguer derrière la palissade. Les insultes volent contre eux (après tout, ils sont payés pour mettre des gens à la rue)... Ca gueule vénère. Ces connards le prennent mal et passent à l'action. Ils envoient tout ce qu'ils ont sous la main par dessus la palissade dans notre direction (avec la rue dans la trajectoire); palettes, planches, poutres, chaises, bouteilles en verre, cailloux, ...Certains camarades font des retour à l'envoyeur... De notre côté, c'est vraiment pas passer loin de certains... Pas de blessés.
On décide de se regrouper et d'aller plus loin. D'ailleurs, faut que je rentre avec les derniers trains. Les keufs débarquent, embarquent quelques camarades. Ca se disperse.

On apprendra par la suite que les vigiles à l'intérieur ont détruit le mobilier, les murs, ... Par ailleurs, dans la nuit, le commissariat a refusé de prendre les dépôts de plaintes des militants qui ont été agressés par les vigiles.
Au final, les nervis de l'agent immobilier sous couvert de la police et en toute illégalité ont mis à la rue en plein hiver des familles qui ne cherchaient qu'un toit pour pouvoir dormir entre deux journées de travail.

=> Police Nationale, Police du Capital !

Aujourd’hui, spéculer sur un tas de béton vaut plus que le travail d’une vie. La vie ne vaut rien, du moins pas celle des pauvres gens. Il ne faut surtout pas qu’ils gâchent la grande fête de Noël, c’est mauvais pour la croissance. Les honnêtes gens ont des remords à consommer si un SDF crève en bas de leur immeuble...
Dernière édition par Ady le Jeu 3 Juil 2008 13:06, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ady
 
Messages: 253
Inscription: Mer 2 Juil 2008 12:03
Localisation: 91

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede Ady le Jeu 3 Juil 2008 13:04

Peut-être que vous vous en branlez royalement, mais ça me tient à coeur perso...
Beaucoup de chose à remettre en question, de notre côté notamment.
Petit détail sinon, je suis sympathisant CNT sans être partisan.
Avatar de l’utilisateur
Ady
 
Messages: 253
Inscription: Mer 2 Juil 2008 12:03
Localisation: 91

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede Olé le Jeu 3 Juil 2008 13:12

Ady a écrit:Peut-être que vous vous en branlez royalement, mais ça me tient à coeur perso...
Beaucoup de chose à remettre en question, de notre côté notamment.
Petit détail sinon, je suis sympathisant CNT sans être partisan.

oue clair on s'en branle trop... :shock: :roll:

J'allais répondre à ton temoignage poignant mais qd j lis ce genre de truc derrière, surtout sur un forum anar...
Olé
 

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede Ady le Jeu 3 Juil 2008 13:16

c'était peut-être volontaire non ? :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Ady
 
Messages: 253
Inscription: Mer 2 Juil 2008 12:03
Localisation: 91

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede kuhing le Jeu 3 Juil 2008 14:59

non on s'en fout pas.
je soutiens bien sur ceux qui font ça.
un collectif qui va sans doute t'interesser et qui font des trucs pas mal sur cette question :
jeudi noir
kuhing
 

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede RickRoll le Jeu 3 Juil 2008 19:06

On est pas obligés de répondre dans la minute à un sujet même s'il nous intéresse.
RickRoll
 

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede willio le Jeu 3 Juil 2008 19:21

Yavé deux minutes entre les deux posts d'Ady...je pense que c'était pour rire sa phrase. Enfin ché pa. :confus:
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede Ady le Jeu 3 Juil 2008 19:26

:D
J'ai posté, puis plutot qu'éditer pour rajouter ce que j'avais oublié, j'ai répondu, c'tout ^^
Avatar de l’utilisateur
Ady
 
Messages: 253
Inscription: Mer 2 Juil 2008 12:03
Localisation: 91

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede FRED le Jeu 3 Juil 2008 22:11

Salue

Je la connaissais cette histoire, le problème c’est la répression policière contre les organismes du type, CNT, AC, FA, CGA, AL, et bientôt SUD etc…
Et mon sentiment, c'est que les directions des grosses organismes, semblent se satisfaire de se faite, sur un plant stratégique, cela élimine la concurrence..
FRED
 

Re: Témoignage : ex-Projet DALAS

Messagede croquemitaine le Dim 6 Juil 2008 11:33

J'avais pas trop suivit cette affaire (je savais que le Sub RP y avait participé mais pas beaucoup plus) donc merci pour le témoignage.
Les actions des propriétaires et prommoteurs immobilliers sont toujours détestables. A Rennes à la sortie de la trève d'hiver plusieurs squats (non politiques) ont connu des départs de feu, difficile de ne pas y voir leurs marques.
croquemitaine
 
Messages: 100
Inscription: Lun 16 Juin 2008 12:15


Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité