Bloquage national du 17 Novembre 2018

Toutes les infos sur les luttes en cours

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede bajotierra le Jeu 22 Nov 2018 16:14

TOUS ENSEMBLE ! LA GREVE C’EST MAINTENANT !
Depuis le 17 Novembre toute la semaine des groupes de gilets jaunes se sont auto-organisés sur tout le territoire , ont bloqué des dépôts de la grande distribution , des raffineries , ont levé les barrières de péage , imposé la gratuité sur des parkings , le chiffe d’affaire des hypermarchés a été réduit de 40 à 50% . Ce bilan du mouvement du 17 Novembre confirme qu’il s’agit bien d ‘un mouvement auto-organisé massif et déterminé contre la vie chère et contre Macron , dont la personne symbolise l’arrogance du capitalisme .
Comme pour bien leur donner raison ce 18 novembre ont eu lieu des élections législatives partielles dans l’ Essonne , le résultat qui est de 82 % d ‘abstention résonne comme un écho au chiffre de 72 % de soutien aux gilets jaunes dans la population . Puis le 19 Novembre les ouvriers de Renault apprenaient que leur PDG , Carlos Ghon l’homme qui gagnait officiellement plus de 40000 par jour, était mis en examen pour fraude fiscale sur 35 millions d’euros et soupçonné de détournement de fonds .
Devant une telle situation l’Etat a continué d’une part sa propagande mensongère contre les gilets jaunes , il a essayé de faire partager à l’ensemble de la population son mépris des travailleurs , des chômeurs , des précaires et des retraités qui sont sur les barrages et de l’autre il a entamé la répression policière et pénale avec de peines de prison ferme pour de simples faits d’entraves a la circulation.

Malgré tout le mouvement enclenché le 17 Novembre met en difficulté le pouvoir , il ne manque que peu de choses pour qu’il cède vraiment du terrain devant les revendications des salariés contre la vie chère et contre des conditions de travail précaires et pénibles , encore faut- il se mettre en lutte plus largement sur notre lieu de travail et d ‘une façon ou d’ ‘une autre mettre en oeuvre ce qui a fait notre force , la lutte sans chefs ni intermédiaires dans l’entraide et la solidarité .

CNT -AIT TOULOUSE Assemblée du 21/11/2018

Une discussion sur ces événements est organisée Dimanche 18 heures a notre local


https://www.facebook.com/CNT.AIT.Toulouse
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Jeu 22 Nov 2018 17:39

La preuve des liens entre le pouvoir et les gilets jaunes est faite: un gilet jaune à l'Assemblée Nationale!

Je ne sais pas si la manifestation de M. Lassalle a été comptabilisée au plan national mais c'est la meilleure réponse qui pouvait être apportée aux diatribes du ministre de l'intérieur qui tentait de décrédibiliser un mouvement populaire en le qualifiant de violent, homophobe, antisémite et j'en passe…
Le pouvoir reprend en effet les techniques habituelles pour terminer un mouvement: désinformations, divisions et répression. Ils transforment des familles qui pique-niquent sur des ronds-points en dangereux terroristes qui effrayent la population, ils prétendent que le mouvement est infiltré par des extrémistes de tous poils en déformant et en montant en épingle des épiphénomènes, ils frappent avec leur police, peut-être même l'armée, et punissent avec leurs tribunaux.
Tout cela est bien rôdé et devrait se terminer par la mort du mouvement. C'est en tout cas ce que le gouvernement pense, ce qu'il a prévu, avec probablement derrière le retour d'un Macron triomphant... Tout cela se lit très bien dans la réaction de M. Ferrand qui annonce calmement : "Parfait Monsieur Lassalle, ce rappel au règlement sera évidemment inscrit au procès verbal et vous en subirez les conséquences."
Il peut arriver aussi que des plans soigneusement préparés partent complètement à côté mais pour cela il faut encore qu'un imprévu surgisse.
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Lehning le Jeu 22 Nov 2018 20:55

Bonsoir !

Faut pas s'arrêter à l'esclandre de Jean Lasalle (il est à moitié tabana ; je le connais depuis les années 90 où il était déjà pour le tunnel du Somport, cet enfoiré). C'est un Droiteux populiste. Il va juste écoper d'une retenue de 1500€ sur son indemnité de dépité.

Pour samedi, la manif vient d'être autorisée (canalisée plutôt^^) au Champ de Mars (les gilets jaunes voulaient la faire Place de la Concorde mais le Pouvoir refuse totalement ce lieu).
Le Champ de Mars est immense et il semble y avoir une stratégie du Pouvoir de minimiser ainsi la manif (même si il y a 100 000 personnes, la place ne sera pas pleine et çà paraîtra ridicule).

Le communiqué de la CNT-AIT est pas mal: je pense, en tant qu'anar, qu'il y a une lueur de révolte et d'insurrection, une certaine critique du System sous-jacente, etc.

Malgré une certaine récupération droitière ou gauchisante du mouvement (Wauquier, Aliot, Besancenot, etc.) la stratégie anar la meilleure dans ce genre d'évènements me semble du coup d'appuyer sur la grève générale autogestionnaire, afin de distiller le renversement du System et de proposer l'idéal libertaire comme alternative à tout ce merdier.

Le Pouvoir se raccroche à la démocratouille, les grands merdias sont du côté du manche, essayant comme toujours de diviser le pôvre populo.
Il est explicationné, à longueurs des soit-disantes chaînes d'infos en continu que les revendications des gilets jaunes sont confuses, pas claires, sans chefs. (Alors que justement et bien sûr, c'est ce qui fait pour l'instant la force de ce mouvement et l'empêche d'être totalement récupéré.)
Les revendications sont en réalité limpides.

Une large part du populo semble en recherche d'autre chose. C'est dans cette brèche que le mouvement anar peut avoir une carte à jouer.

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 3089
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Groucho Marx le Jeu 22 Nov 2018 21:33

Groucho Marx
 
Messages: 309
Inscription: Sam 8 Sep 2012 19:31

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Lompki le Ven 23 Nov 2018 00:28

Bonjour, je suis nouveau sur le forum donc j'explore un peu les différents sujets ( qui m'ont l'air bien intéressants ) et, évidemment, je me suis dirigé vers les postes portant sur l'actualité.
J'ai moi aussi été interpellé par le mouvement des Gilets Jaunes, notamment la manière dont celui-ci s'est structuré.
Une des grandes questions est en effet de voir comment un mouvement anarchiste pourrait s'intégrer à ce mouvement, voire se développer, de manière interdépendante. Il me semble cependant que cette intégration est problématique, difficile voire impossible. Problématique parce qu'il s'agirait d'organiser une forme de récupération, qui suppose une manipulation ou en tout cas une forme de contrainte, puisqu'il s'agirait, in fine, de diriger le mouvement. Difficile voire impossible parce que le mouvement des Gilets Jaunes, tout en prenant surtout la forme d'une nébuleuse qui n'a d'idées que celles de chaque membre du mouvement, est un mouvement tout à fait pro-état, il me semble. C'est un mouvement anti-gouvernement et anti-taxe mais un mouvement pro-consommation et, en un sens, pro-droit à la consommation. Les différents discours révolutionnaires que j'ai pu observé au sein de certains groupes de Gilets Jaunes sont des discours révolutionnaires classiques, qui ne cherchent qu'à renverser Macron pour mettre quelqu'un d'autre à la place ( certaines personnes, en vue de leurs attachements politiques, envisagent la possibilité d'une assemblée constituante ). Ainsi, alors même que le mouvement des Gilets Jaunes, dans son ensemble, semble emprunter une certaine tonalité anarchiste, il en est en réalité bien éloigné.
Lompki
 
Messages: 1
Inscription: Ven 23 Nov 2018 00:18

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Ven 23 Nov 2018 10:40

Pour moi, l'intervention de Lassalle n'est pas une esclandre, c'est plutôt celles de Castaner et Ferrand qui en sont. Ces ignobles personnages démontrent une fois de plus que nous vivons une des pires dictatures de l'histoire où la liberté d'expression n'existe que dans un domaine restreint, c'est à dire qu'elle n'existe pas. Il est par exemple interdit à un député de manifester son soutient à un mouvement populaire quand le gouvernement décide qu'il faut le terminer.
La démonstration est intéressante car on y distingue très clairement trois étapes dans la liquidation de l'opposition:
1) L'humiliation: Castaner qualifie de "comportement cirquesque" l'intervention du député. Le mot n'existe pas mais semble très manifestement péjoratif dans la bouche de celui qui l'invente et qui semble mépriser au plus haut degré cet art puisque, après la suspension de séance, il enfonce le clou en ajoutant, sans aucun complexe: "Le ridicule ne tue pas." On voit Lassalle réagir en hurlant et il a, encore une fois, parfaitement raison. Cette attitude macronesque de n'afficher que du mépris envers tous ceux qui ne s'aplatissent pas complètement devant son idéologie mortifère est le propre de la tyrannie.
2) L'étouffement: Lassalle est contraint par Ferrand, un escroc aux assurances nommé président de l'assemblée, de retirer son gilet ou de quitter l'hémicycle. Là déjà, même s'il n'avait pas le choix, je trouve qu'il se laisse faire un peu trop vite et facilement. Tant qu'à prendre une amende, il aurait pu les contraindre à lui arracher son gilet ou à le mettre à la porte, par la force.
3) La répression: elle est annoncée, il devrait payer 1500 ou 1600 euros d'amende, c'est à confirmer. Là, pour le coup, la réaction de Lassalle est nulle: il dit qu'il paiera avec honneur, c'est pitoyable. Dire cela, c'est reconnaître sa culpabilité et donner raison à ceux qui le condamnent mais de quoi est-il coupable? De rien! A part, peut-être de faire son travail… Où est le crime quand un député soutient et défend un mouvement populaire? Il devrait contester cette amende, au moins oralement, peut-être même en justice. Les juges ne sont peut-être pas tous à la botte de Macron.
Je pense aussi qu'il faut arrêter de classer les gens en "droiteux" et "gauchos". D'abord parce que ça ne veut rien dire, ensuite parce que ça ne sert qu'à nous diviser.

En critiquant les taxes, ce mouvement s'attaque à l'état. Il est donc à la base de ses revendications en sympathie avec l'anarchisme. D'autre part, par sa large base populaire, de tout âge, toute profession, toutes origines, etc. Par son refus de toute forme de récupération par des partis politiques, des centrales syndicales ou même des associations, par son refus aussi de déclarer ses manifestations en préfecture, le mouvement confirme sa sympathie pour les thèses anarchistes, même s'il ne se déclare pas comme tel.
Elysée Reclus disait que l'anarchisme est aussi ancien que l'humanité, qu'il se présente comme une tendance, présente en chacun de nous, qui s'oppose à une autre tendance, également présente, qui est l'autoritarisme. Je crois qu'il y a quelque chose de vrai là dedans bien que ce soit évidemment très incomplet et insuffisant puisque restreindre l'anarchisme à cet antiautoritarisme reviendrait à faire une autoliquidation de tous les apports théoriques et pratiques du mouvement anarchiste depuis Proudhon jusqu'à la révolution espagnole…
Mais il n'est donc pas étonnant de voir fleurir dans un mouvement populaire les prémisses de l'anarchisme. L'erreur serait de voir dans ces prémisses l'aboutissement d'un quelconque militantisme. Il est évident que les gilets jaunes ne sont pas les élèves de quelque organisation anarchiste que ce soit et il est très compréhensible qu'ils s'en tiennent éloignés, tant ces organisations ressemblent, parfois à s'y méprendre, aux organisations classiques qu'ils rejettent. Rien
ne permet d'affirmer non plus que ces prémisses aboutissent, elles peuvent aussi dévier rapidement et tomber dans tous les pièges qui lui seront tendus.
Enfin, les anarchistes n'ont pas vocation à diriger un mouvement populaire mais, au contraire, à veiller à ce que personne ne s'en empare et à combattre ceux qui s'y essaieraient. Nous voulons la liberté pour le peuple, toute la liberté.
Dernière édition par Pierre-Joseph le Ven 23 Nov 2018 11:00, édité 3 fois.
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede bajotierra le Ven 23 Nov 2018 10:51

Salut lompki et bienvenue ,

un mouvement pro-consommation et, en un sens, pro-droit à la consommation.


Cette demande est de nature bien différente selon que l'on reçoive 900 euros par mois ou 10000 voire plus ..


Elysée Reclus disait que l'anarchisme est aussi ancien que l'humanité, qu'il se présente comme une tendance, présente en chacun de nous, qui s'oppose à une autre tendance, également présente, qui est l'autoritarisme. Je crois qu'il y a quelque chose de vrai là dedans bien que ce soit évidemment très incomplet et insuffisant puisque restreindre l'anarchisme à cet antiautoritarisme reviendrait à faire une autoliquidation de tous les apports théoriques et pratiques du mouvement anarchiste depuis Proudhon jusqu'à la révolution espagnole…
Mais il n'est donc pas étonnant de voir fleurir dans un mouvement populaire les prémisses de l'anarchisme. L'erreur serait de voir dans ces prémisses l'aboutissement d'un quelconque militantisme. Il est évident que les gilets jaunes ne sont pas les élèves de quelque organisation anarchiste que ce soit et il est très compréhensible qu'ils s'en tiennent éloignés, tant ces organisations ressemblent, parfois à s'y méprendre, aux organisations classiques qu'ils rejettent. Rien ne permet d'affirmer non plus que ces prémisses aboutissent, elles peuvent aussi dévier rapidement et tomber dans tous les pièges qui lui seront tendus.
Enfin, les anarchistes n'ont pas vocation à diriger un mouvement populaire mais, au contraire, à veiller à ce que personne ne s'en empare et à combattre ceux qui s'y essaieraient. Nous voulons la liberté pour le peuple, toute la liberté.


Excellent .
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Lehning le Ven 23 Nov 2018 19:59

Bonsoir !

Je suis assez d'accord avec ce que dit Lompki (et bienvenue au passage !) et notamment sur le constat que la plupart des revendications sont contre la vie chère (ce qui est vrai certes), les taxes. Mais pas vraiment anti-consuméristes, ni pour la décroissance par ex.
Aussi d'accord avec ce que dit Pierre-Joseph, hormis sur Lasalle qui certes a réussi à faire un petit buzz.

Sur le fond, on peut peut-être voir quelques applications anars (auto-organisation, pas de leaders, etc.) dans ce mouvement des Gilets jaunes.

Ce qui ressort des rares analyses sociologiques des participant-e-s à ce mouvement, c'est aussi, que majoritairement, il est investi plutôt par la classe moyenne basse, des retraité-e-s et assez peu in fine par des précaires, des RSAistes, etc.

Let see ce qui va se passer demain...

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 3089
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Sam 24 Nov 2018 10:42

Je ne pense pas que les limites de ce mouvement se situent dans ses revendications. J'ai suffisamment vu dans les mouvements étudiants des listes de revendications interminables (avec abolition du capitalisme et tout ce qu'on veut…) pour savoir que l'essentiel n'est pas là.
Le pouvoir sait très bien gérer cela, ceux qui en doutent et aiment se faire fouetter pourront écouter Macon mardi: il seront d'abord humiliés, ensuite on leur retirera la parole, on les fera taire et on les réprimera.
L'essentiel est de sortir du spectacle de la contestation. Hors on est en plein dedans. Tous les medias se régalent et se gavent. A force d'images et d'interventions enflammées mais pas trop, car tout cela est très bien canalisé, on est en train de vivre un instant médiatique où le gilet jaune serait le nouveau symbole de la révolution.
Alors que ce symbole ne signifie strictement rien, au pire, je le disais plus haut, qu'on est un automobiliste bien en règle, un brave petit mouton fier d'être bien tondu, tout le contraire d'un révolutionnaire donc.
Le premier pas à franchir pour que ce mouvement devienne un peu intéressant est un pas en dehors du spectacle qui en est attendu.
Il faut surprendre, il faut dérouter, il faut que les journalistes ne comprennent plus rien à ce qu'il se passe.
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede bajotierra le Sam 24 Nov 2018 11:11

il faut que les journalistes ne comprennent plus rien à ce qu'il se passe.


Exact, à ce sujet un exemple déjà posté mais trés comique

http://www.europe1.fr/societe/pas-de-le ... ie-3799430
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Sam 24 Nov 2018 22:22

La réaction de Macron n'a pas tardé, ce soir à 19h, alors que les Champs Elysées sont encore enflammés:
1) Humiliation:
Merci à nos forces de l’ordre pour leur courage et leur professionnalisme. Honte à ceux qui les ont agressées. Honte à ceux qui ont violenté d’autres citoyens et des journalistes. Honte à ceux qui ont tenté d’intimider des élus. Pas de place pour ces violences dans la République.

2) Désinformation:
Selon Castaner, il y aurait eu aujourd'hui environ 100 000 manifestants en France, soit deux fois moins que la semaine dernière. Qui peut croire à ces chiffres?
Tout cela promet pour mardi… On peut même se demander s'il trouvera des gens pour "discuter" avec lui, c'est à dire réentendre ces mêmes mensonges tout en se faisant humilier. Bon courage à eux!
Cela dit, on peut commencer à douter que Macron puisse encore faire long feu... D'ailleurs, on a déjà eu un président qui venait de chez Rothschild, il s'appelait Pompidou et il n'a pas fini son mandat…
Alors défendons la coutume: Macron, démission!
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Lehning le Dim 25 Nov 2018 20:56

Bonsoir !

Ce que Macron va annoncer mardi soir sera du pipi de chat. Du bla-bla à 2 balles. Comme d'ab.

Hier évidemment, l'unique chose qui passait en boucle sur les fameuses chaînes d'info en continu (ces fameuses chaînes sont d'ailleurs de fait devenues des points de fixation) c'est les échauffourées qui ont lieu sur les Chandelles Usées.) Le matin, c'était clairement les groupuscules de l'ED et le soir, des casseurs-ses- des banlieues.
Pas de black-blocks, pas d'EG, pas d'anars. Ce qui est assimilé à l'ultra-gauche était plutôt à la manif féministe (manif qui a d'ailleurs réunie 50 000 personnes sans aucun heurts alors que la manif des Gilets jaunes à Paris n'était que de 12 000 personnes !^^)

La casse sur les Chandelles Usées (assez relative d'ailleurs: un peu de matériel urbain et quelques boutiques de bourges) a donc obnubilé les grands merdias hier. Et on n'a vu quasi nothing else. C'était assez prévisible d'ailleurs.

Aujourd'hui, on voit de plus en plus quelques leaders des Gilets jaunes émerger (Drouet, etc.). Des référent-e-s locaux, etc. C'est pas forcément bon çà.*
De +, mine de rien, Marine ou Mélenchon pose des pions sur ce mouvement.


On est bien sûr passer au-delà de la seule revendication contre les prix du carburant. On est sur un mouvement anti-taxes. Ok... mais...^^
Ca pleurniche déjà sur Noël...

On reste quand même vachement sur un mouvement certes revendicatif mais loin d'être véritablement révolutionnaire.
Et depuis le début, c'est bien cette ambiguïté qui pose question.

De l'autre côté évidemment, on a des Aurore Berger (copine de Macron), des Castaner, etc. qui continuent de défendre le macronisme au nom de la démocratouille, de l'étatisme souverain, etc.
C'est, à mon avis, sur cet axe qu'il faut contre-argumenter, faire émerger les propositions anarchistes, etc.
(car le risque est toujours le même: si le Pouvoir file 100 balles, la grogne s'arrêtera et l'espoir de la révo s'éteindra).

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 3089
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Lun 26 Nov 2018 00:52

La plupart des gilets jaunes ne vont même pas écouter Macron puisqu'ils ont déjà annoncé, via leur page facebook, qu'ils manifesteraient samedi prochain pour sa démission.
Les images des Champs Elysées ont fait l'actualité à l'étranger aussi et elles ne donnent pas une bonne image de Macron. Je pense qu'en voulant salir l'image d'un mouvement, il n'a réussi qu'à se salir lui-même. Malgré les images qui tournent en boucle à la télé, les gilets jaunes qui pique-niquent en famille à côté de chez Monsieur Tout-le-monde sont toujours là… Et la propagande d'état ne cadre pas du tout avec la réalité du terrain. Ca va se voir.
Pour ma part, je ne vois pas grand chose émerger de ce mouvement et les quelques têtes qu'on voit sur les plateaux télé sont toujours les mêmes.
J'y vois toujours les mêmes prémisses d'un mouvement révolutionnaire avec un slogan qui semble se cristalliser: Macron démission!
Effectivement Marine et Mélanchon peuvent avoir envie de revanche. Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir la démission de Macron.
A l'issue du second tour des élections présidentielles, 52 221 100 français sont en âge de voter (d'après la dernière enquête INSEE de janvier 2017).
20 743 128 ont voté pour Macron et 10 638 475 pour Le Pen. (chiffres officiels du conseil constitutionnel).
Il y a donc 52 221 100 – 20 743 128 – 10 638 475 = 20 839 497 français qui n'ont voté ni Le Pen ni Macron, ce qui en faisait déjà, à la base, le groupe le plus représentatif.
Aujourd'hui Macron s'est affaibli. Il a vu la démission de Hulot, puis Collomb. Il y a eu l'affaire Benalla. Il semble plutôt soutenu par l'appareil judiciaire mais beaucoup moins par la police et l'armée. Il a vu la démission du général de Villiers… Au niveau international, il est aussi de plus en plus isolé. Il peut tomber.
Cet objectif affiché ne peut avoir, s'il réussit, que deux issues: le putsch ou la révolution.
Pour l'instant, rien n'est fait et tout reste à faire mais les chiffres me semblent plutôt encourageant. On est deux fois plus nombreux que les lepénistes ou que les mélanchonistes qui ont voté Macron et il y a peu de chance qu'ils puissent s'allier.
Je pense qu'on peut appuyer ce premier objectif de la démission de Macron, conscient de la suite qu'appellerait un tel évènement, avec tous ceux qui visent ce même objectif, sans se diviser avant de l'avoir atteint.
On n'est pas dans une situation semblable à l'Espagne en 1936 où les anarchistes avaient voté massivement pour le gouvernement en place. On est plutôt dans une situation semblable à la France de 1914, une tyrannie qui n'a de république que le nom et pour laquelle les anarchistes qui porteraient leur soutien ne mériteraient que le nom de traitre.
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Lehning le Lun 26 Nov 2018 12:50

Bonjour !

Complètement d'accord hormis sur De Villiers: il a été limogé par Macron parce qu'il critiquait les réductions budgétaires de l'Armée.
(Mais, en tant qu'antimilitariste et ancien insoumis, je vais pas pleurer sur ce général, frère de l'autre aristo du Puy du Fou).

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 3089
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede rastanar le Lun 26 Nov 2018 16:07

Et maintenant que vais-je faire,que sera ma vie ? :guitare: tralala pouêt-pouêt.

1-Tiens sois-disant que les gilets jaunes auraient des appuis ici où là de politiciens d'extrêmes gauches ou d'extrêmes droites,ben il a des gens qui ne veulent pas...dans les gilets jaunes se faire
récupérer,plus grand monde n'y croit aux partis politiques pour régler quoi que ce soit,ça sent peut-être la fin pour eux ?. Du changement ?,de quelle manière ?,où l'on voit des assemblées auto or-
-ganisés,la remise en question des décideurs ou des sois-disant élites représentatifs,la mascarade,le spectacle des clowns c'est bon quand ont enfant,pas quand on est adulte,ça n'existe tout sim-
-plement pas ...non les dirigeants ne représentent qu'eux-mêmes point barre et ça les gens en prennent conscience petit à petit.Ce mouvement peut-il durer ?...pourquoi pas,on verra bien.

:arrow: https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/341047766687579/?hc_location=ufi
(La réaction de ce retraité dit beaucoup de choses,je trouve...rien à foutre de Marine Le Pen,elle fait partie des élites politiques,elle dégagera comme les autres à ce compte là).


2-Ce mouvement serait raciste,homophobe,misogyne,c'est comme ça que l'on jette un discrédit...ici on condamne les agressions et les insultes à connotation xénophobe,homophobe et misogyne
qu'il y a pu avoir dans les blocages,j'en suis le premier navré,les coups de pieds au cul se perdent.Chez les gilets jaunes aussi d'ailleurs,ils ont dû le condamner je pense...ça serai dommage d'en res-
-ter à quelques connards qui essayent de pourrir ses manifestations.

:arrow:https://www.facebook.com/lemouvement.info/videos/2300001640113599/?hc_location=ufi
(Ici on est à Montpellier,il ne faut pas oublier qu'il y eu des manifestations de femmes contre les violences "Nous Toutes" au quatre coin de l'hexagone et qu'il y avait été organisé une haie d'hon-
-neur de la part des gilets jaunes)...aucune agression physique,ni insulte,aucun mépris,rien,ce ne serait pas un hommage ou un soutien de la part de ces gens-là ?...

Qu'en pense les Féministes ?.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1959
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Mar 27 Nov 2018 09:45

Je ne suis pas féministe mais je pense que cela fait partie de tous les pièges qui vont être dressés contre ce mouvement pour le diviser. Il y a plein de ismes qui ne feront jamais l'unanimité et qui seront toujours d'excellents moyens pour diviser des mouvements, en particulier des mouvements populaires et donc très disparates.
Combien de scissions dans les groupuscules anars à cause du féminisme? Parce que ceux-là le sont trop ou ceux-là pas assez? Par exemple, la scission entre la FA et la CGA part d'un quatre pages antipatriarcal mais je suis sûr qu'il y en a beaucoup d'autres…
Je pense qu'il faudrait éviter de se laisser piéger à ce jeu et qu'une sorte de bienveillance mutuelle, sans lourdeurs, ni dans un sens ni dans l'autre, que reflètent assez bien d'ailleurs les images de Montpellier, me paraît une bonne solution.
Je pense même qu'on peut aller jusqu'à dire que s'il y a des violences faites aux femmes, c'est à cause de Macron! Avec une démagogie assumée, qui a un fondement raisonné: nous ne nous diviserons pas tant que Macron n'aura pas dégagé.
Autre piège: la représentation du mouvement. Je doute que le mouvement soit, dans son ensemble, pour une critique radicale de toute forme de représentativité. Il risque donc très sérieusement de s'y vautrer. Dans les mouvement étudiants, on y a systématiquement eu droit et c'est un piège qui a très bien fonctionné pour les diviser et les terminer. Beaucoup s'y sont engouffrés, même des collègues prétendument anarchistes, il était impossible de résister à cette vague. Le chiffre de 8 représentants étaient d'ailleurs déjà de rigueur, il me semble.
Sûr de lui, comme à son habitude, le gouvernement a donc ressorti la même arme et ce sera peut-être son erreur. Huit représentants pour les étudiants, ce n'était déjà pas beaucoup mais 8 représentants pour le peuple, c'est vraiment se foutre de sa gueule, c'est afficher numériquement tout son dédain. Combien y a-t-il de députés et de sénateurs? Combien de conseillers régionaux, municipaux, de vice-président de communauté de communes, de maires, etc.? Le chiffre de huit est vraiment ridicule et cela risque de se voir. Le ratio est encore plus accablant. Déjà, les "représentants" désignés flairent la difficulté de l'affaire et s'excusent par avance de ne peut-être pas bien remplir leur tâche, comme s'ils sentaient que le piège allait se retourner contre eux. Espérons-le!
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede frigouret le Mar 27 Nov 2018 12:33

Et bien moi je trouve que la cristallisation autour de "Macron démission" complètement puéril, comme si il s'agissait d'une affaire de personne ! On attend le sauveur ou quoi ?
8-)
frigouret
 
Messages: 2121
Inscription: Jeu 22 Déc 2011 13:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Mar 27 Nov 2018 13:11

J'en profite pour rappeler les chiffres du premier tour des présidentielles:
Selon l'enquête démographique de 2017, la population globale en France est de 66 991 000 habitants, la population de moins de 18 ans est d'environ 18/20 * 16 411 000 = 14 770 000 (dix-huit vingtièmes de la population de moins de 20 ans), ce qui porte la population en âge de voter à 66 991 000 - 14 770 000 = 52 221 000 têtes. (source: INSEE)
Le nombre d'inscrits est de 47 582 183 (source: conseil constitutionnel)
Nous avons donc 52 221 000 - 47 582 000 = 4 639 000 français en âge de voter, non inscrits sur les listes électorales.
Le camps des non inscrits, abstentionnistes, votes blancs ou nuls est donc de 4 639 000 + 10 578 455 + 659 997 + 289 337 = 16 166 789, soit 31% des français en âge de voter.
Macron n'a fait que 8 656 346 voix, soit environ la moitié. Les dix autres candidats encore moins.
Beaucoup de ceux qui ont voté l'ont fait sans trop y croire, précipités dans les urnes par une propagande débridée, qui commence dès le plus jeune âge à l'école et qui ne recule devant aucune abjection, notamment l'utilisation de lieux mémoriels à des fins électorales.
Il est donc clair que le peuple ne cherche pas de sauveur suprême, il est clair qu'il ne croit plus ou presque plus à la représentativité.
Et il a bien raison. Encourageons-le: Macron démission!
Dernière édition par Pierre-Joseph le Mar 27 Nov 2018 13:56, édité 1 fois.
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede frigouret le Mar 27 Nov 2018 13:38

Ben non, si Macron démissionne il sera remplacé par un autre guignol et la cause de la liberté n'en sera pas plus avancée.
MORT À LA RÉPUBLIQUE, ça aurait plus de gueule.
8-)
frigouret
 
Messages: 2121
Inscription: Jeu 22 Déc 2011 13:20

Re: Bloquage national du 17 Novembre 2018

Messagede Pierre-Joseph le Mar 27 Nov 2018 14:02

Pas convaincu. Mais de toute façon, pour en finir avec cette république, il faut bien que Macron démissionne.
Après, effectivement, si l'objectif est atteint il ouvre deux grandes possibilités: un putsch, plus ou moins guignolesque, ou bien une révolution.
Rien n'est fait pour le moment. Et même en cas de démission de Macron, tout resterait à faire, on en est tous conscients.
Pierre-Joseph
 
Messages: 384
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

PrécédentSuivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités