Refus ADN / Solidarité avec Thomas

Refus ADN / Solidarité avec Thomas

Messagede sèmm le Dim 7 Sep 2008 14:25

Arrêté lors des manifestations antiSarkozy à Lyon en mai 2007, Thomas a
écopé de 2 mois de prison avec sursis.

Un an après, il a reçu une convocation pour un prélèvement ADN le 29 avril
à Toulouse (son actuel lieu de résidence).

Thomas a refusé ce prélèvement, malgré les pressions psychologiques et la
menace d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende. Il devra se
présenter le 9 septembre 2008 au tribunal correctionnel de Toulouse.
Le prélèvement ADN constitue une grave atteinte à la vie privée. Nos gènes
se retrouvent stockés dans des banques de données dont nous n’avons aucune
certitude quant à leurs utilisations futures, qu’elles soient politiques
ou administratives, voire commerciales (ex. : assurances). C’est la porte
ouverte à toutes les discriminations possibles et imaginables.

Nous ne faisons pas de la paranoïa, en mars 2007, Nicolas Sarkozy déclare
“J’inclinerais, pour ma part, à penser qu’on naît pédophile, et c’est
d’ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y
a 1 200 ou 1 300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n’est
pas parce que leurs parents s’en sont mal occupés ! Mais parce que,
génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable.”
(Philosophie magazine, mars 2007). Autrement dit, notre identité se
réduirait aux informations stockées dans notre ADN, nos caractéristiques
biologiques prédomineraient sur notre histoire, notre éducation, notre
contexte affectif, social et économique. Ainsi, connaître l’ADN de
l’ensemble de la population permettrait d’identifier les futurs criminels.
Remarquons qu’il existe des exceptions incompréhensibles à cette
”philosophie”. Les personnes condamnées pour des délits financiers ne sont
pas concernées par le prélèvement ADN !

Il est primordial de le refuser si nous ne voulons pas que s’installe une
société totalitaire dans laquelle chaque individu serait classé, fiché,
jugé sur des critères génétiques. Nous pouvons encore refuser cette dérive
avant que notre ADN ne soit prélevé systématiquement, comme le préconise
Christian Estrosi, rapporteur du projet de loi pour la “sécurité
intérieure”, proche de Nicolas Sarkozy : “Les citoyens seraient mieux
protégés si leurs données ADN étaient recueillies dès leur naissance” (Le
Monde du 16/01/2007).

Contre les dérives sécuritaires et totalitaires, refusons le fichage ADN
et organisons-nous pour que cette société ne voit jamais le jour.

:arrow: Mercredi 3 septembre à 20 h
Débat en présence de militantEs pour le refus du prélèvement ADN de
Toulouse, Lyon, Alès et Rouen au 34 bd de la Méditéranée (Toulouse).

:arrow: Mardi 9 septembre à 14 h
Rassemblement de soutien à Thomas devant le Tribunal de Grande Instance,
Place du Salin à Toulouse

Signataire : collectif toulousain contre la biométrie et CNT 31.

http://refusadn.toulouse.ouvaton.org
contact : thomas-vs-adn@ouvaton.org
sèmm
 
Messages: 28
Inscription: Dim 7 Sep 2008 14:15

Re: Refus ADN / Solidarité avec Thomas

Messagede zafx le Dim 7 Sep 2008 17:33

De plus en plus grave, la politique, Sarko il a vraiment un chtar au casque. Demain on te foutra en prison pour délit de gène suspect, on viendra te chercher dans le berceau ou carrément on avortera ta mère de force après l'examen de la bonne tenue du patrimoine génétique.

Plus la peine de lire des romans de science fiction, on en vit un.
Image
Avatar de l’utilisateur
zafx
 
Messages: 318
Inscription: Lun 16 Juin 2008 15:59

Re: Refus ADN / Solidarité avec Thomas

Messagede willio le Dim 7 Sep 2008 18:23

Le pire c'est que les jeunes vont y être de en plus habitués et donc désensibilisés. Le fichier des empreintes ADN n'arrête pas de grossir et les bornes biométriques en tout genre (empreinte digitale ou forme de la main) apparaissent un peu partout. Et un bon moyen d'y habituer les gens c'est par exemple les lecteurs d'empreintes digitales sur les ordinateurs pour remplacer les mots de passe.

Pour rester dans le flicage des personnes, non biométrique cette fois, il y a aussi le développement des puces RFID qui promet...bientôt les flics pourront savoir où vous êtes au mètre près ainsi que la couleur de vos sous-vêtements...c'est techniquement tout à fait réalisable donc... :confus:
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble

Re: Refus ADN / Solidarité avec Thomas

Messagede Olé le Dim 7 Sep 2008 18:33

willio a écrit:Le pire c'est que les jeunes vont y être de en plus habitués et donc désensibilisés. Le fichier des empreintes ADN n'arrête pas de grossir et les bornes biométriques en tout genre (empreinte digitale ou forme de la main) apparaissent un peu partout. Et un bon moyen d'y habituer les gens c'est par exemple les lecteurs d'empreintes digitales sur les ordinateurs pour remplacer les mots de passe.

Pour rester dans le flicage des personnes, non biométrique cette fois, il y a aussi le développement des puces RFID qui promet...bientôt les flics pourront savoir où vous êtes au mètre près ainsi que la couleur de vos sous-vêtements...c'est techniquement tout à fait réalisable donc... :confus:


Tu peux développer et expliquer mieux le système amigo?
Olé
 

Re: Refus ADN / Solidarité avec Thomas

Messagede willio le Dim 7 Sep 2008 19:06

Avec une puce RFID sous la peau (énormément de personnes sont déjà puçées au Mexique pour raisons médicales nous dit-on... et certaines en Espagne : la puce permet de rentrer dans une boite de nuit, de payer ses consommations, le tout en approchant une petite borne du bras). Il n'y a plus qu'à coupler cette puce avec un système GPS (bientôt Galiléo pour avoir une précision inférieure à 1 mètre) et les pucés seront localisables en temps réel où qu'ils soient sur Terre (sauf s'ils s'emballent dans du papier d'alu pour bloquer les ondes :lol: ).

Et puis pour savoir ce que t'as sur toi ben c'est un peu pareil, sans forcément besoin d'un système de localisation par satellite. Tous les objets vendus peuvent être dotés d'une puce RFID avec un numéro unique au monde. Si les flics sont suffisament proches avec un détecteur, ils pourraient voir tout ce que tu as sur toi qui possède une puce et auraient accès à plein d'infos (ce que c'est, quand tu l'as acheté, à quel endroit, etc.). Réjouissant non ? :love: :peur:

En fait, le principal "intérêt" de cette technologie c'est de pouvoir lire des infos "de loin" contrairement aux codes barres qui doivent être lus optiquement d'assez près. Donc au lieu de passer 3 heures aux caisses, tu passes ton chariot plein à craquer sans rien décharger...et ça te fais immédiatement la somme de ce que tu dois payer...c'est pas beau ça ? :v:
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble


Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités