burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede Béatrice le Mer 15 Aoû 2012 16:37

Hansaplast a écrit:Protesta pris en flagrant délit de sexisme ordinaire !


Oui mais ses interventions en leur temps n'ont suscité que quelques réactions virulentes de quelques membres de ce forum qui à ce jour sont exclus ou voient leur parole muselée venant de la
part d'admin issus " d'un groupuscule totalement isolé " , en l'occurrence la CNT AIT .

Hansaplast a écrit:Ban de ce mec, de la même manière qu'il a supprimé Abel, fabou et socialtraitre. :rambo:


Curieusement , avec l'aval de membres de ce forum et aussi membres de la FA ( vroum pour ne citer que lui car le cautionnant ) , celui-ci n'a pas été demandé par ceux-là mêmes ?
Béatrice
 

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede totto le Mer 15 Aoû 2012 18:42

Béatrice a écrit:
Protesta a écrit:totto et ses histoires

Y a pas si longtemps, y avait aussi vachement plus de femmes topless sur les plages, vachement moins de gens qui se mariaient, et encore moins religieusement, etc. Et t'en déduis quoi?
Donc j'en déduit que tu es un puritain.
Bienvenue au club totto !

viewtopic.php?f=14&t=6782&p=137547&hilit=puritaine#p137472
Ah oui, ça doit être son argument massue il faut croire!? :shock:

Bon, j'avoue que je ne vois pas absolument pas le rapport entre faire ces constatations et "être puritain". J'aurais dit l'inverse (de plus en plus de topless, de moins en moins de mariages, et encore moins religieux...), ça aurait été totalement faux, mais j'aurais eu droit à une étiquette "vachement libéré"?

Le niveau de débat est vraiment sidérant ici... :roll:
totto
 
Messages: 216
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 18:37

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede Protesta le Mer 15 Aoû 2012 18:49

le problème toto, est que vous n'avez aucun niveau pour faire un débat intéressant, vu que pour vous si nous critiquons le port du voile, nous sommes automatiquement suspecté de racisme.
Et toi tu te radine avec ça:


Y a pas si longtemps, y avait aussi vachement plus de femmes topless sur les plages, vachement moins de gens qui se mariaient, et encore moins religieusement, etc. Et t'en déduis quoi?

et moi je te répons: Donc j'en déduit que tu es un puritain.


En réponse à un message que j'ai posté, avec cette phrase, j'en conclu que tu es un puritain, vu qu'on ne peux plus critiquer la religion.

Vaut mieux que tu nous raconte des blagues de toto, se sera plus enrichissant.
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2218
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede spleen le Mer 15 Aoû 2012 18:49

Bonjours tout le monde :)
C'est peut-être un peu limite comme choix de topic pour un premier post... Mais bon je me lance :

Á mon humble avis, on oublie ici quelque chose de principale : La distinction entre «religion» et «organisation religieuse» (Église, secte, ou autres trucs... Vous pardonnerez mon vocabulaire qui trahit une certaine culture judéo-chrétienne...)

-Première notion : La plus part du temps on entend par « religion » des choix plus ou moins individuels et très personnels, qui ne peuvent être répréhensibles en eux-mêmes. Bien que ceux-ci n'existeraient pas sous leurs formes actuels sans la deuxième notion, il faut tout de même les distingués.
-Deuxième notion : Les « organisations religieuses », elles, sont par définition des organisations totalitaires qui mènent chacune leurs « guerres saintes » qui a pour bute avoué de soumettre le monde à leurs idéaux / leurs dieux/ leurs conneries... Ces guerres saintes sont pratiquée de façon plus ou moins ostentatoires, leur violence est plus ou moins avouée, le tout est plus ou moins pervers, mais le résultat finale est toujours plus ou moins le même.

Et c'est là toute le rigolo de la chose : La religion est pour moi l'exemple typique de la « difficulté libertaire ». Cette question nous pousse à réfléchir aux limites de nos principes. On arrive très vite à des notion de « droit de se soumettre » et autres aberrations du même genre... La solution ?
Y'en a pas :D Ou du moins pas de toutes faites qui marchent sans soucis.

Pour moi le meilleurs des « compromis » (qui en faite n'en est pas un) c'est tout simplement d'accepter aveuglément le concept de « religion » et de combattre tout aussi aveuglément les sectes (c.a.d. les organisations religieuses... c'est plus court et plus pratique pour la mise en forme).
Et non ce n'est pas contradictoire : Même le plus abrutit des fanatiques sait faire la différence entre sa liberté individuelle et les actions d'un groupe, c'est d'autant plus facile quand ce groupe est déterminé et hiérarchisé aussi simplement que le sont les différentes sectes.
J'ai bien conscience de la limite de mon « faux compromis »... Mais j'ai pas encore trouvé mieux... Oserais-je dire que je suis là pour ça?^^



Heum... Oui le sujet à la base, c'était la burqa... J'aimerais bien pouvoir m'en servir comme exemple concret pour illustrer ma pensée, mais le problème, c'est que c'est totalement impossible...
Je m'explique :
Je trouve totalement stupide (et je dis pas totalitaire, ni fasciste, ni même anti-sociale... non non juste stupide... sans fondement... con... ha non, j'ai trouvé ! : démagogique.) de s'attaquer à des symboles isolés, que ce soit les burqa, les tresses des juifs, les croix chrétiennes, les voiles et autres chapeaux... Il est naturel chez les pauvres créatures que nous sommes de s'affubler de symboles plus ou moins élégants dans divers butes plus ou moins identitaires. Et ceci pourrait être fait de manière conviviale, joyeuse et totalement saine si certains ne sautaient pas sur toutes les occasions qu'ils trouvent pour s'approprier tout ce qu'ils peuvent et diviser tout ce qu'il doivent pour pouvoir régner tout leurs saoul.
Bah oui, il me semble qu'en ouvrant ce topic on cherchait plus à parler de l'actualité autour de la burqa que de la burqa elle-même... Á titre informatif celle-ci n'est pour moi qu'un symbole des plus abominable de soumission et de machisme... (Qu'elle soit consentie ou pas... Mais bon là faudrait ouvrir un autre sujet sur le machisme pour que j’explique que celon moi les femmes en sont tout aussi coupable que les hommes... Et merde quand les sujet se recoupent, ça devient vite compliqué...)


P.S. je parle ici des "grandes" religions récentes et monothéistes dites "du livres"... me sortez pas des exeptions type religions chamaniques/druidiques et autres... forcément ça n'a rien à voir.
(et merci beaucoup l'inoculé pour tes encouragements <3 )
Dernière édition par spleen le Mer 15 Aoû 2012 19:17, édité 1 fois.
DONT FEED THE TROLL!
un pirate, c'est pas comme un troll : ça se nourri tout seul.
et puis ça mange pas les autres humains... normalement.
spleen
 
Messages: 6
Inscription: Mer 15 Aoû 2012 17:27
Localisation: Lille

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede l'inoculé le Mer 15 Aoû 2012 18:57

wouhouhou! Alors toi, Spleen, t'es un courageux!
Bienvenue! Vas-y mec, recoupe et recoupe! Au plaisir de te lire!
l'inoculé
 
Messages: 189
Inscription: Lun 16 Juil 2012 17:13

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede totto le Mer 15 Aoû 2012 19:16

Protesta a écrit:pour vous si nous critiquons le port du voile, nous sommes automatiquement suspecté de racisme.
Ah bon? Ça sort d'où cette affirmation?

Protesta a écrit:Et toi tu te radine avec ça:


Y a pas si longtemps, y avait aussi vachement plus de femmes topless sur les plages, vachement moins de gens qui se mariaient, et encore moins religieusement, etc. Et t'en déduis quoi?

et moi je te répons: Donc j'en déduit que tu es un puritain.


En réponse à un message que j'ai posté, avec cette phrase, j'en conclu que tu es un puritain, vu qu'on ne peux plus critiquer la religion.
A quel moment est-ce que je dis que "on ne peut plus critiquer la religion"??? Nulle part je n'aborde cette question (et encore moins dans la phrase que tu cites).
Serais-tu la nouvelle Jeanne d'Arc? Tu entends des voix? Tu as des hallucinations?

Protesta a écrit:Vaut mieux que tu nous raconte des blagues de toto, se sera plus enrichissant.
T'es drôle en plus!
totto
 
Messages: 216
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 18:37

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede Protesta le Mer 15 Aoû 2012 19:23

toto

Protesta a écrit:pour vous si nous critiquons le port du voile, nous sommes automatiquement suspecté de racisme.

Ah bon? Ça sort d'où cette affirmation?


Alors relis tout les quelques pages de ce topic, depuis quelques jours.

A quel moment est-ce que je dis que "on ne peut plus critiquer la religion"??? Nulle part je n'aborde cette question (et encore moins dans la phrase que tu cites).
Serais-tu la nouvelle Jeanne d'Arc? Tu entends des voix? Tu as des hallucinations?


Nan pas d'hallucination juste qu'avec la phrase que tu as écris ça soutient indirectement les religieux , :lool:
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2218
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede totto le Mer 15 Aoû 2012 19:32

Protesta a écrit:Nan pas d'hallucination juste qu'avec la phrase que tu as écris ça soutient indirectement les religieux , :lool:
:lol:

Alors je te rappelle la phrase en question :
totto a écrit:Y a pas si longtemps, y avait aussi vachement plus de femmes topless sur les plages, vachement moins de gens qui se mariaient, et encore moins religieusement, etc. Et t'en déduis quoi?
Si tu peux m'expliquer à quel moment je "soutiens indirectement les religieux" et par quelle magie, ça m'intéresse...
totto
 
Messages: 216
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 18:37

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede spleen le Mer 15 Aoû 2012 19:50

arretez les petites phrases SVP...

trololol quoi... à ce rythme là ca peut continuer longtemps.
DONT FEED THE TROLL!
un pirate, c'est pas comme un troll : ça se nourri tout seul.
et puis ça mange pas les autres humains... normalement.
spleen
 
Messages: 6
Inscription: Mer 15 Aoû 2012 17:27
Localisation: Lille

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede ENJOLRAS le Mer 15 Aoû 2012 21:54

spleenn a écrit

"" Il est naturel chez les pauvres créatures que nous sommes de s'affubler de symboles plus ou moins élégants dans divers butes plus ou moins identitaires.""
Mais mon pauvre spleen y'a rien de naturel dans le fait de s'affubler de symboles , tout juste une reconnaissance physique du formatage religieux voir idéologique :prier: :gun:
pour moi, l'église l'état même combat ! seul la laisse change.
Avatar de l’utilisateur
ENJOLRAS
 
Messages: 33
Inscription: Dim 12 Fév 2012 19:25

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede anouchka le Mer 15 Aoû 2012 23:15

sur ce forum il n'y a jamais eu de prosélytes musulmans en mission
mais il y a eu un certain nombre de prosélytes chrétiens
forcément, puisqu'on les laissait s'étaler ils s'étaient vite donné le mot... :trinque:
. on était quelques uns à se crever à les contrer. malheureusement salva, antireligieux convaincu, n'a pas supporté cette cohabitation forcée et a abandonné la lutte... :rastasad:
ben oui, on ne peut pas ménager tout le monde...
un certain nombre parmi ceux qui luttent contre "toutes" les religions étaient déjà inscrits (vroum, bajotierra...).
curieusement...
en consultant ce topic, vous pourrez constater qu'ils sont loin très très loin, d' avoir mis autant de zèle et de persévérance à intervenir que sur le "péril musulman"! :peredodu:

http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=10&t=6131&st=0&sk=t&sd=a&hilit=critique+objective+religions&start=380#p104979

anouchka a écrit:
Gagedor a écrit:Bonsoir,

"Comme les anarchistes, ils et elles constataient une réalité présente, définissaient la réalité qu'ils voulaient atteindre, et tentaient d'établir les meilleurs moyens de passer de la réalité présente à la réalité souhaitée."

heu... c'est quoi pour toi la définition de la Foi ?... Si tu me piques mes arguments je ne peux défendre mes propos... suis-je bête, tu le fais pour moi... Merci :)



Les culs bénis seraient l'équivalent des militants anarchistes (au moins dans la forme), si:
- Ils pensaient que dieu n'existe pas encore, mais qu'à force d'efforts personnels et collectifs, en parvenant à convaincre la population de la nécessité de le faire exister, en se battant contre ceux qui l'empêchent de mettre son existence en place, ils parviendront (peut-être) un jour à donner naissance à ce dieu qui pour l'instant, n'existe pas.

A part ça je constate que des bigots tentent de venir vendre leur soupe chez les mécréants et je me demande combien de missionnaires on va devoir supporter encore? :baille:

Alors que d'habitude je m'en fous complètement, je passe un temps dingue à NE PAS penser à dieu, après ces provocations je me sens pousser des envies de blasphème!
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede spleen le Jeu 16 Aoû 2012 01:33

ENJOLRAS a écrit:spleen (avec un seul "n"... ça suffit.) a écrit
"" Il est naturel chez les pauvres créatures que nous sommes de s'affubler de symboles plus ou moins élégants dans divers butes plus ou moins identitaires.""
Mais mon pauvre spleen y'a rien de naturel dans le fait de s'affubler de symboles , tout juste une reconnaissance physique du formatage religieux voir idéologique :prier: :gun:
pour moi, l'église l'état même combat ! seul la laisse change.

Et tu penses la même chose des symboles du punk? Des cheveux long?... Y'en a que ça choque tout autant.
Il est naturel de vouloir afficher nos petits symboles adorés qu'on a tous, c'est pas un problème de religion ou d'idéologie... Après tu vas pas mettre un balle à tout ceux qui ont des symboles que toi tu considères comme totalitaire, primo par ce que tu sais pas comment celui qui le porte l’interprète, deuxio par ce que même si c'est un gros con, il en a le droit :)
C'est ça que je veux dire quand je distingue "religion" et "secte". penser des conneries et se les appliquer à sois même c'est une chose, mener une guerre sainte (consciemment ou non) en est une autre.

anouchka :
Étant nouveau, je ne puis me permettre de parler de ce forum en particulier... Ceci dit partout par chez nous on voit que les réaction face à l'islamisme se démarquent de plus en plus de celle face au christianisme, et pour cause : c'est pas les même.

Autant les fanatiques chrétiens, par chez nous on les subbit depuis des centaines d'années... J'ai envie de dire on a l'habitude, bon on se tape encore quelques assassinats de médecins, événement culturels annulés... Mais dans l’ensemble on gère plutôt bien je trouve.
Autant les islamistes au niveau où ils sont sont relativement nouveau, c'est normal qu'ils suscitent plus d'émotions... Attention tout de même à ne pas les martyriser, rappelons nous que c'est le meilleur service à leurs rendre.
DONT FEED THE TROLL!
un pirate, c'est pas comme un troll : ça se nourri tout seul.
et puis ça mange pas les autres humains... normalement.
spleen
 
Messages: 6
Inscription: Mer 15 Aoû 2012 17:27
Localisation: Lille

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede ENJOLRAS le Jeu 16 Aoû 2012 07:37

Spleen a écrit
""Et tu penses la même chose des symboles du punk? Des cheveux long?...""
WAOOOUUUU !!! toi t' es un fort !
Associer directement les symboles punk et les cheveux long a la pensée anar ! bref
Le souci dans tout cela n'est pas l'envie de débattre argumenter etc. c'est juste le sujet y' a un tas de forums soc dem pour cela et ils n'auront aucun souci avec ce genre de post, puisqu'il partage le même dessein
et rassure toi je vais pas mettre un balle à tout ceux qui ont des symboles que je considère comme totalitaire ( "un balle" j'ai pas compris mais comme t 'as l'air tellement plus intelligent que moi j'ai repris l'orthographe de ton post ) SPLEEN avec un " n" c'est bon là ?
Avatar de l’utilisateur
ENJOLRAS
 
Messages: 33
Inscription: Dim 12 Fév 2012 19:25

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede anouchka le Jeu 16 Aoû 2012 12:16

à spleen:
déjà répondu à cet argument (le "danger islamiste" qu'il serait urgent de combattre...); là:
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=9&t=2211&p=141353#p141353

et là:
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=17&t=7960&p=141046#p141046

et là:
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=16&t=8003&p=140937#p140937

et là:
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=17&t=7960&p=140936#p140936

et là:
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=17&t=7960&p=140847#p140847

et là:
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=14&t=7126&p=140675#p140675

et là:
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=12&t=7839&p=140478#p140478

liste non exhaustive évidemment.
et tant qu'on m'en laissera la possibilité, je dirai ce que je pense de cette obsession du "péril d'invasion islamique" et de ces dessins "qu'il faut être abruti pour trouver raciste". :antifa:
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede l'inoculé le Jeu 16 Aoû 2012 12:18

spleen a écrit:Et tu penses la même chose des symboles du punk? (...) Y'en a que ça choque tout autant.
Tu parles du (fameux) t-shirt de Sid Vicious, ou de celui (tout aussi fameux) des New York Dolls? Je me demande si c'était pas, justement, pour choquer (mais je suis peut-être un peu naïf). A moins que ce soit, effectivement, identitaire? T'en penses quoi?
l'inoculé
 
Messages: 189
Inscription: Lun 16 Juil 2012 17:13

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede Hansaplast le Jeu 16 Aoû 2012 12:52

Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed
“ Islamophobie ” : une invention française
http://www.divergences.be/spip.php?article3159
Hansaplast
 
Messages: 101
Inscription: Mer 8 Aoû 2012 00:21

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede Hansaplast le Sam 18 Aoû 2012 00:10

Du hijab à la burqa et des collégiennes aux nounous : les dessous d’une obsession française

Rencontre-débat le jeudi 2 février autour du livre de Pierre Tevanian : Dévoilements

par Pierre Tevanian

31 janvier 2012

Mars 2004 : loi sur les signes ostensibles, interdisant le port du foulard à l’école publique. Septembre 2010 : loi anti-burqa. Avril 2011 : offensive de Luc Chatel contre les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires ; « débat sur la laïcité » et « 26 propositions » de l’UMP légalisant notamment la discrimination à l’embauche contre les femmes portant le foulard, y compris dans le secteur privé… Janvier 2012 : loi « anti-nounous » (interdisant le voile dans les crèches et les garderies), adoptée en première lecture par un sénat socialiste... Depuis près de dix ans, les cheveux des femmes musulmanes sont devenus ce qu’il est convenu d’appeler un enjeu politique majeur, et leur dévoilement fait désormais partie des priorités les plus impérieuses. C’est de ces chasses au voile, et de leur incroyable violence, qu’il est question dans Dévoilements, qui fera l’objet d’une présentation publique au Lieu Dit (6 rue Sorbier, Paris 20ème) le jeudi 2 février à 19H00 - mais pas seulement. L’introduction du livre, que voici, nous en dit plus...

« Ces hommes, disait-il, parlant des Algériens, sont coupables de couvrir tant de beautés étranges. Quand un peuple recèle de telles réussites, de telles perfections de la nature, il se doit de les montrer, de les exposer. À l’extrême, ajoutait-il, on devrait pouvoir les obliger à le faire. » (Frantz Fanon) [1]

Le 13 mai 1958 à Alger, place du Gouvernement, des femmes musulmanes sont exhibées sur un podium pour y brûler leur voile en signe d’émancipation. Organisée par le Mouvement de solidarité féminine, une association caritative fondée par Mme Raoul Salan, l’épouse du commandant des forces armées françaises d’Algérie, cette mise en scène s’inscrit dans une cérémonie plus large de célébration de la tutelle française, alors vacillante. Dans un article publié par Résistance algérienne, Frantz Fanon décrit l’opération et raconte qu’en réaction, de nombreuses Algériennes, dévoilées depuis longtemps, reprennent alors le voile,

« affirmant ainsi qu’il n’est pas vrai que la femme se libère sur l’invitation de la France et du général de Gaulle » [2].

Dans de longues pages qu’on ne peut résumer ici mais qu’il faut relire et qui présentent d’étonnantes analogies avec le traitement contemporain du « beur » et de la « beurette », Fanon rappelle le remarquable investissement affectif, sexuel et stratégique dont font l’objet, depuis la conquête et l’installation du système colonial, la femme indigène, son corps et son voile :

« L’administration coloniale peut alors définir une doctrine politique précise : “Si nous voulons frapper la société algérienne dans sa contexture, dans ses facultés de résistance, il nous faut d’abord conquérir les femmes ; il faut que nous allions les chercher derrière le voile où elles se dissimulent et dans les maisons où l’homme les cache.” C’est la situation de la femme qui sera alors prise comme thème d’action. L’administration dominante veut défendre solennellement la femme humiliée, mise à l’écart, cloîtrée… On décrit les possibilités immenses de la femme, malheureusement transformée par l’homme algérien en objet inerte, démonétisé, voire déshumanisé. Le comportement de l’Algérien est dénoncé très fermement et assimilé à des survivances moyenâgeuses et barbares. Avec une science infinie, la mise en place d’un réquisitoire-type contre l’Algérien sadique et vampire dans son attitude avec les femmes, est entreprise et menée à bien. L’occupant amasse autour de la vie familiale de l’Algérien tout un ensemble de jugements, d’appréciations, de considérants, multiplie les anecdotes et les exemples édifiants, tentant ainsi d’enfermer l’Algérien dans un cercle de culpabilité (…). Après l’indignation, les conseils pratiques. Les femmes algériennes sont invitées à jouer “un rôle fondamental, capital” dans la transformation de leur sort. On les presse de dire non à une sujétion séculaire. On leur décrit le rôle immense qu’elles ont à jouer. L’administration coloniale investit des sommes importantes dans ce combat. Après avoir posé que la femme constitue le pivot de la société algérienne, tous les efforts sont faits pour en avoir le contrôle. » [3]

L’histoire semble bégayer : depuis maintenant près de deux décennies, pour des raisons obscures mais peut-être pas si éloignées de celles de Madame Salan, les cheveux des femmes musulmanes sont devenus ce qu’il est convenu d’appeler un enjeu politique majeur. Cette histoire débute en octobre 1989 : l’exclusion de deux collégiennes voilées à Creil déclenche une importante campagne médiatique, sous la bannière d’un manifeste intitulé « Profs, ne capitulons pas ! » et qualifiant l’acceptation des élèves voilées de « Munich de l’école républicaine » [4]. Le Conseil d’État est saisi par le ministre de l’Éducation Lionel Jospin et rend un avis autorisant le port du foulard tant qu’il n’est pas accompagné de « prosélytisme » ou de « troubles à l’ordre public ».

Les hostilités sont déclenchées une seconde fois en septembre 1994 par le ministre François Bayrou, qui publie une circulaire incitant les proviseurs à considérer que le port d’un « foulard islamique » est en lui-même un acte de prosélytisme. L’offensive provoque un nouvel emballement médiatique et aboutit à une importante vague d’exclusions, finalement invalidées par les tribunaux administratifs.

C’est en mars 2003 qu’est lancé l’assaut final, dans des conditions politiques et médiatiques que j’ai déjà racontées en détail dans un précédent livre [5]. Pétitions, tribunes de presse et débats télévisés se multiplient sans relâche jusqu’au printemps 2004, tandis que deux commissions de réflexion sont mises en place par le président Jacques Chirac : la commission Debré et la commission Stasi. Dès septembre 2003, avant même qu’ait été votée une quelconque loi d’interdiction, une immense campagne médiatique aboutit à l’exclusion d’Alma et Lila Lévy du lycée Henri-Wallon d’Aubervilliers au seul motif qu’elles portent un « foulard islamique ». Cette exclusion illégale sera légalisée a posteriori le 15 mars 2004 : suivant les recommandations de la commission Stasi, le Parlement français adopte à une très large majorité une loi interdisant « les signes manifestant ostensiblement une appartenance religieuse ».

Cette loi prévoit « une évaluation au bout d’un an » : Hanifa Chérifi rend en septembre 2005, en guise d’évaluation, un indigent fascicule de 50 pages qui se borne à constater la disparition des voiles dans les écoles et en conclut que le bilan de la loi est positif. Il fait toutefois état, sans s’en émouvoir outre mesure, de 48 exclusions par conseil de discipline et d’une soixantaine de démissions. Aucune évaluation n’est proposée en revanche en ce qui concerne l’« exclusion invisible » des élèves qui ont renoncé à faire leur rentrée scolaire : ce nombre est pourtant estimé à plusieurs centaines par le Collectif une école pour tou-te-s [6].

Quant au devenir de la centaine d’exclues reconnues par le rapport, la question n’est tout simplement pas posée, pas davantage que celle des souffrances des « dévoilées » [7]. Le bilan officiel rendu par Hanifa Chérifi exprime une tout autre inquiétude : la plupart des dévoilées remettent leur foulard en quittant l’enceinte scolaire. Le constat vaut donc comme un augure : la guerre n’est pas finie ! Et de fait, les applications sauvages de la loi en dehors de son cadre initial se multiplient dans toutes les sphères de la société : sorties scolaires, emploi, logement, guichets…

Sans monopoliser l’agenda étatique et médiatique comme en 2003 et 2004, le voile demeure ensuite omniprésent, notamment durant la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, et une nouvelle « année du voile » est inaugurée le 22 juin 2009 par un discours présidentiel annonçant que « la burqa n’est pas la bienvenue sur le territoire de la République française », suivi par la mise en place d’une « commission de réflexion » codirigée par le communiste André Gérin et le sarkozyste Éric Raoult, et aiguillonnée par la surenchère médiatique d’un certain Jean-François Copé. Et en dépit d’une inconstitutionnalité maintes fois rappelée [8], une loi interdisant aux femmes en niqab toute présence dans « l’espace public » est finalement votée le 14 septembre 2010.

C’est de ce dévoilement forcé et de son incroyable violence qu’il est question dans mon livre, mais aussi d’un autre dévoilement. Car ce que ne soupçonnent pas nos chasseurs de voiles, c’est qu’au moment même où ils s’évertuent avec plus ou moins de bonheur à dévoiler les musulmanes, ils accomplissent de manière beaucoup plus intégrale et obscène leur propre dévoilement.

Cet autodévoilement fait l’objet des quatre premiers chapitres du livre. Les deux premiers portent respectivement sur le féminisme et la laïcité, qui sont depuis vingt ans les deux principaux registres argumentatifs de la croisade, mais aussi ses deux voiles.

Le chapitre suivant revient plus spécifiquement sur l’interdiction du foulard à l’école, et sur le remarquable consentement dont elle a bénéficié au sein de cet autre « pilier de la république » qu’est l’école publique – et plus précisément chez ceux qui en sont les « hussards » : les enseignants, dont je suis.

Un quatrième chapitre se concentre sur le monde intellectuel, académique, scientifique, et plus précisément sur ses avatars médiatiques, en analysant, à partir d’un cas aussi édifiant qu’emblématique, la figure émergente de la voilologie savante – ou pseudosavante.

Un dernier chapitre revient enfin sur les principales concernées : les adolescentes portant le foulard à l’école et les femmes portant un hijab ou un niqab – trop souvent oubliées dans les analyses et les bilans, y compris chez certains antiprohibitionnistes, qui ont tendance à s’intéresser davantage au dévoilement idéologique de la République qu’au dévoilement bien réel vécu par des femmes et des adolescentes livrées à la vindicte publique. Et encore faut-il ajouter que le mal ne se limite pas au dévoilement accompli : si le rendement de la chasse n’a pas atteint le niveau escompté, si beaucoup des concernées résistent à l’injonction au dévoilement, le prix qu’elles payent pour cela est incroyablement élevé – exclusions scolaires, discriminations, injures, stigmatisation quotidienne.

Il ne s’agira donc pas de porter un diagnostic sur le hijab ou le niqab, et pas davantage sur les femmes qui les portent : loin de prendre ces femmes pour objet, ce dernier chapitre les envisage comme sujets parlants, en partant d’une enquête à laquelle j’ai participé et qui fait entendre la voix de 44 femmes portant le hijab [9], et en s’efforçant d’en tirer des leçons sur nous-même et pour nous-même. Il ne s’agira enfin pas non plus, ni dans ce chapitre ni dans les autres, d’assimiler le hijab et le niqab : si les deux vêtements sont parfois associés au fil des pages, sous le vocable commun de « voiles », c’est uniquement pour désigner une logique commune dans la manière de les percevoir, de les ressentir, de les juger et d’y réagir – une logique hélas fréquente, et profondément malveillante et malfaisante.

P.-S.

Dévoilements. Du hijab à la burqa : les dessous d’une obsession française, de Pierre Tevanian, est paru aux Editions Libertalia. 160 pages, 8 euros.

Table des matières

Introduction : d’Alger 1958 à Paris 2012

1. Un féminisme paradoxal

2. Une révolution conservatrice dans la laïcité

3. L’école dévoilée

4. Quand la science s’em-mêle

5. L’histoire vue d’en bas

Conclusion : le bilan de la chasse

Annexe : Bréviaire de la haine

(Morceaux choisis de la voilophobie contemporaine)

Rencontre publique

Autour du livre Dévoilements, en présence de l’auteur : jeudi 2 février, 19H00, au Lieu Dit, 6 rue Sorbier, 75020 Paris.

Meeting Mamans Toutes Egales

Pour alerter et mobiliser contre la chasse aux voilées et sa récente radicalisation, le collectif MTE (Mamans Toutes Egales) organise, en partenariat avec le Groupe des Associations de Bagnolet, un meeting public le jeudi 9 février 2012 à partir de 19 heures, au Cin’Hoche, 6 rue Hoche 93170 Bagnolet (métro Gallieni), en présence notamment de Clémentine Autain, Jean Baubérot, Esther Benbassa, Saïd Bouamama, Lila Charef, Christine Delphy, Rokhaya Diallo, Joël Roman...

Notes

[1] Frantz FANON, « L’Algérie se dévoile », L’An V de la révolution algérienne, La Découverte, 2001.

[2] Frantz FANON, « L’Algérie se dévoile », L’An V de la révolution algérienne, La Découverte, 2001.

[3] Frantz FANON, « L’Algérie se dévoile », op. cit., 2001. Sur la transmission de cette politique sexuelle du voile, et sa reformulation dans les discours et politiques publiques sur « la beurette » et « le garçon arabe », voir Nacira GUENIF-SOUILAMAS, Les Féministes et le garçon arabe, L’Aube, 2004.

[4] Publié en une du Nouvel Observateur, l’appel est signé notamment par Régis Debray, Alain Finkielkraut et Élisabeth Badinter. Sur cet épisode comme sur les suivants, voir Thomas DELTOMBE, L’Islam imaginaire. La construction médiatique de l’islamophobie, 1975-2005, La Découverte, 2005.

[5] Voir Pierre TEVANIAN, Le Voile médiatique, Raisons d’agir, 2005.

[6] Collectif Une école pour tou-te-s, « Éléments d’un futur livre noir ».

[7] Voir Ismahane CHOUDER, Malika LATRECHE, Pierre TEVANIAN, Les Filles voilées parlent, La Fabrique, 2008.

[8] Par plusieurs juristes, devant la commission Gérin-Raoult ou en dehors, et par un avis du Conseil d’État rendu le 26 mars 2010.

[9] Ismahane CHOUDER, Malika LATRECHE, Pierre TEVANIAN, Les Filles voilées parlent.

http://lmsi.net/Du-hijab-a-la-burqa-et-des
Hansaplast
 
Messages: 101
Inscription: Mer 8 Aoû 2012 00:21

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede fifi le Sam 18 Aoû 2012 00:45

anouchka a écrit:sur ce forum il n'y a jamais eu de prosélytes musulmans en mission
mais il y a eu un certain nombre de prosélytes chrétiens
forcément, puisqu'on les laissait s'étaler ils s'étaient vite donné le mot... :trinque:
. on était quelques uns à se crever à les contrer. malheureusement salva, antireligieux convaincu, n'a pas supporté cette cohabitation forcée et a abandonné la lutte... :rastasad:
ben oui, on ne peut pas ménager tout le monde...
un certain nombre parmi ceux qui luttent contre "toutes" les religions étaient déjà inscrits (vroum, bajotierra...).
curieusement...
en consultant ce topic, vous pourrez constater qu'ils sont loin très très loin, d' avoir mis autant de zèle et de persévérance à intervenir que sur le "péril musulman"! :peredodu:

http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=10&t=6131&st=0&sk=t&sd=a&hilit=critique+objective+religions&start=380#p104979

En effet...
et vroum a écrit:anouchka est modéré à priori
http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=42&t=2640&start=4640
Avatar de l’utilisateur
fifi
 
Messages: 20
Inscription: Mer 11 Juil 2012 17:33

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede MélusineCiredutemps le Dim 19 Aoû 2012 03:16

Le terme "islamophobie" comporte des ambiguïtés qui complexifient la lutte contre le racisme et l'intégrisme religieux. Son emploi peut servir à faire l'impasse sur le racisme à l'égard des Arabes qui ne sont pas croyant-e-s, tout en instaurant un amalgame systématique et stigmatisant entre les Arabes et les musulman-e-s, et dans la foulée entraver le droit au blasphème, ainsi que toute critiques contre les dogmes religieux d'abord musulmans, puis logiquement et par extension, chrétiens et juifs. En quelque sorte, c'est là le programme des groupes d'extrêmes droites qui instrumentalisent leur adhésion mensongère à la laïcité comme "Riposte Laïque" qui n'est pas laïque du tout, bien au contraire.
Des gens qui sont en apparence ennemis défendent en réalité les mêmes intérêts : les intégristes religieux, les anti-féministes, les obscurantistes (croyant-e-s ou athées avec leur rhétoriques "anti-sciences"), les conspirationnistes, les racistes, bref, toutes les sortes d'essentialistes, autrement-dit, d'adeptes des extrêmes droites (de quelque inspiration culturelle et/ou cultuelle soient-illes). Les confusions actuelles (qui profitent notamment à "égalité et réconciliation" d'Alain Soral) qui tendent à nous faire oublier la lutte des classes et le combat contre le racisme et le sexisme, par l'intrusion sur la scène politique des délires du type "choc des civilisations" et "défense de la diversité", arrangent bien les dominant-e-s et les extrêmes droites. Pendant que certain-e-s instrumentalisent une illusion d'anti-racisme (en réalité ils défendent leurs valeurs identitaires) afin de faire de la propagande anti-féministes, d'autres font l'inverse, ce qui n'est pas mieux... Parfois, on pourrait avoir l'impression qu'on est cerné-e-s par toutes les sortes de fachos que l'absurdité humaine a engendré... et que l'écrasante majorité s'en fout royalement ! Par lâcheté, par superficialité, par une "innocente ignorance" peut-être... en tout cas c'est assez désespérant et il faut s'accrocher avec beaucoup de poigne à nos valeurs pour ne pas sombrer dans la misanthropie.
Au delà de ce sombre constat, il me semble que certains repères peuvent aider à garder le cap : se reposer certaines questions philosophiques, toutes simples, comme :
- L'important, pour savoir de quel côté je suis et de quel côté est mon interlocuteurice ou l'orateur-e que je suis en train d'écouter, est-ce de savoir "en quoi je dois croire" ou plutôt "qu'est-ce que je veux" ? Et si c'est la 2ème réponse que j'adopte : "qu'est-ce que veux cellui que je suis en train d'écouter ?"
- La différence entre un être et une choses : "Puis-je cautionner qu'un être soit traité comme une chose, au nom de telle ou telle idéologie/croyance/intérêt,etc... ou par simple cynisme ?"
- En terme d'appartenance idéologique : "est-ce qu'une personne est ce qu'elle fait ou est-ce qu'elle est ce qu'elle dit penser?" Marine Lepen est-elle sincère lorsqu'elle dit ne pas être raciste et vouloir défendre la laïcité ?... A mon avis non, vous vous en doutez...
Lorsque nous (le CLAS) avions organisé la campagne de soutien à RAWA, nous avions invité l'UJFP à se joindre à nous, voulant nous montrer "non sectaires" et persuadé-e-s que nous étions, que ces braves gens seraient de notre côté, car on les croyait progressistes.... L'UJFP nous a répondu très clairement que non... car soutenir les féministes Afghanes, c'est, selon l'UJFP faire acte d'islamophobie et porter atteinte à la "vraie" résistance... (celle qui est menée par les grosses couilles violeurs et prostitueurs, intégristes religieux seigneurs de guerre et mafieux qui s'entendent très bien avec l'occupation impérialiste pour ce qui est du business et des arrangements politicards pseudo démocratiques...). Alors, les jolis blablas, soit-disant "gauchistes" de l'UJFP.... ne valent rien d'autre que des blablas bien-pensants pour des gens qui se fabriquent leur petite bonne conscience mesquine et mondaine. Je ne doute pas pour autant que des personnes sincères tombent dans le panneau... c'est là une des nuisances dont sont capables les beaux parleurs dépourvus d'éthique comme les leaders de l'UJFP.
Il y a des personnes qui croient à autre chose que moi, mais qui sont parmi mes alliées car elles veulent la même chose que moi : que plus jamais aucun être ne soit traité comme une chose. Et ça se révèle le plus clairement dans les situations complexes, douloureuses et graves où il faut avoir le courage de prendre le risque de se positionner. Comme ça se révèle aussi dans la cohérence ou l'incohérence entre les actes et la façon dont ils sont posés, dans la durée (ex : certaines orgas ayant participé au soutien à RAWA ont, en toute connaissance de cause, fait alliance avec L'UJFP à peine un an après, au nom d'un pseudo antifascisme de façade... auquel s'est joint le PS quelques mois plus tard...).
Et il y a aussi des individus qui croient en la même chose que moi mais veulent le contraire, et même si nous partageons certaines croyances, ce sont des ennemi-e-s !
Mais, malgré le respect et la sympathie que je peux avoir pour les quelques croyant-e-s progressistes que j'ai rencontré personnellement, je refuse de renoncer au nécessaire combat contre les dogmes essentialistes, anthropocentristes et chosifiants des religions monothéistes et transcendantalistes. Et si mes quelques ami-e-s croyant-e-s sont réellement progressistes illes ne viendront pas me le reprocher.
Certain-e-s font, consciemment ou inconsciemment, le jeu binaire de riposte "laïque" en interdisant/diabolisant toute critique de l'islam politique, radical et intégristes... Et par la même établissent une hiérarchie entre les religions... comme le fait riposte "laïque".
Il y a actuellement en france une minorité d'intégristes religieu-ses-x chrétien-ne-s, jui-ve-f-s et musulman-ne-s. La majorité des croyant-e-s de chacune de ces religions ne sont pas des intégristes. Pas plus dans l'Islam que dans les deux autres. Mais illes ont beau être minoritaires, les intégristes de l'Islam, comme celleux des autres religions, pompent l'aire de tout le monde, à commencer par celui de la majorité des musulman-e-s qui veulent juste vivre en paix sans récolter la haine semée et cultivée par les autres.
Nous sommes cerné-e-s par les extrêmes droites. Elles sont des deux côtés de cet échiquier absurde, selon leurs tendances plutôt raciste anti-arabe ou raciste "anti-sioniste" (en réalité antisémite).
Les deux sont racistes, les deux sont sexistes. Les deux sont identitaires et essentialistes. Les deux sont obscurantistes. En tant qu'anarchiste on est censé-e être capable de penser, se positionner et agir de façon autonome par rapport aux partis et tendances politiques, même les moins éloignés de nos valeurs. On est pas censé-e tomber dans le piège d'un choix binaire à faire entre une tendance d'extrême droite et une autre. On est pas censé-e-s se sentir obligé-e de prendre partie dans une pseudo guerre que font semblant de se livrer la merde et le vomi !
A bat Le Pen, Soral, les Identitaires, Dieudonné, Riposte "laïque", Tariq Ramadan, le PIR, la Ligue de "Défense" Juive, le Ezbollah, le Hamas, le Betar, SOS "Tous Petits", de Villier, etc... A bat TOUS les fascistes !
Dernière édition par MélusineCiredutemps le Dim 19 Aoû 2012 14:57, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
MélusineCiredutemps
 
Messages: 153
Inscription: Mar 14 Aoû 2012 23:34

Re: burqa, lever le voile sur le racisme d'Etat:

Messagede Lehning le Dim 19 Aoû 2012 03:34

Complètement d'accord bien évidemment !

Merci Mélusine !

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 3089
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

PrécédentSuivante

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité