LA CENSURE EN MARCHE ...

LA CENSURE EN MARCHE ...

Messagede CNT-AIT Paris le Ven 17 Mai 2019 18:28

La censure en marche …
(ou le rempart en carton pâte contre le fascisme) …

En tant qu’antifascistes viscéraux, les anarchistes que nous sommes et dont les prédécesseurs en idée ont été persécutés par les barbares nazis, mussoliniens, franquistes, salazaristes ou même staliniens, nous ne pouvons que nous réjouir de voir que le groupe « La république en marche de St Gratien » ait publié ce jour (15 mai) un message salutaire pour dénoncer Ruuden KAALEP, néo nazi notoire avec qui Marine LE PEN a fait récemment un selfie en exécutant le signe de ralliement des suprémacistes blancs . La page de « la république en marche » republie opportunément pour nous rafraichir la mémoire une photo où on le voit faire un acte antisémite abject.

Toutefois, ces antifascistes récents (n’est-ce pas madame Loiseau ?) ont oublié un petit « détail » : si ils indiquent bien que ce raciste ignoble appartient au parti d’extreme droit EKRE, ils omettent de signaler que ce même parti vient de placer 5 ministres au gouvernement Estonien (dont celui de l’Intérieur …) parce que le parti centriste local, allié d’En marche au parlement européen, est aller les chercher pour créer leur gouvernement … Ce fait est passé assez inaperçu dans les médias pourtant prompts à traquer les collusions douteuses. Pour notre part, nous avions dénoncé cette alliance avec l'extrême droite dans un billet le 2 mai dernier « pendant ce temps en Estonie, l’oiseau d’extrême droite fait son nid ». (https://www.facebook.com/cntait.paris.7/posts/134730374358547)

Quelques internautes - dont nous même - un peu plus constants dans leur lutte contre le fascisme ont donc réparé cet oubli en publiant l info en commentaire de la page de la République en marche de St Gratien. Lesquels ont répondu immédiatement que Guy Verhofsdat avait émis une protestation contre cette collaboration avec EKRE qui causerait « des dommages irréparables à l’excellente coopération au sein de la famille libérale ». Circulez y a rien à voir.

De nouveaux commentaires sont alors venus les « féliciter » pour cette condamnation purement symbolique et non suivie d’actes et ont rappelé que Jean Arthuis, actuellement seul député européen d’En marche et qui siège au côté des députés du parti estonien centriste n’avait pas annoncé qu’il refuserait toute activité à leur côté tant qu’ils maintiendraient cette alliance centre/extrême droite.

C’en était trop pour nos valeureux « remparts de la république » d’En Marche. Moins de 5 minutes après avoir été mis en ligne, ces commentaires – purement factuels et non injurieux – étaient purement et simplement effacés. Pas de preuve visible, donc pas de crime …

On sait que la première victime des régimes dictatoriaux, fascistes ou autre, c’est toujours la vérité.
En effaçant une vérité qui les dérange, les militant d’En Marche de St Gratien montrent sur quel pas ils règlent leur marche sur Bruxelles …

Pour notre part, nous savons que nous ne pouvons pas compter sur ces « remparts en carton pâte » pour contrer le fascisme. A l’image de nos prédécesseurs en Espagne qui - en Juillet 36 et pour la seule fois dans l’Histoire - ont réussi à faire rempart au fascisme, nous saurons prendre nos responsabilités le cas échéant.

En attendant, le 26 mai, parce que nous n’attendons rien de ce simulacre, nous nous abstiendrons de voter et continuerons de lutter avec nos principes anarchistes : la liberté comme base, l’égalité comme moyen et la fraternité comme but.

Des électrons libres, rouges et noirs

https://www.facebook.com/cntait.paris.7/posts/139419660556285
CNT-AIT Paris
 
Messages: 48
Inscription: Jeu 7 Mai 2009 19:56
Localisation: Paris et sa riante banlieue

Re: LA CENSURE EN MARCHE ...

Messagede CNT-AIT Paris le Ven 17 Mai 2019 18:30

Nous collons ici un échange que nous avons eu sur la page "parole de marcheurs", avant qu'ils ne l'effacent éventuellement...

Sur cette page de macronistes, un de leur membre avait publié un twit de Bernard Henri Levy qui dénonçait à raison le selfie de Le Pen avec le néo nazi estonien. Ce à quoi nous avons répondu avec des questions : pourquoi En Marche maitient des liens avec les alliés de ce parti, pourquoi le gouvernement ne dénonce pas le gouvernement estonien auquel participent ces néo nazi, pourquoi Loiseau ne dit rien à ce sujet elle qui est le rempart en Europe contre l'extrême-droite .?

Admirable réponse d'une macroniste : ce n'est pas la responsabilité de Loiseau c'est la responsabilité des électeurs de bien voter ... Bref les promesses n'engagent que ceux qui y croient ... Raison de plus pour s'abstenir !

================

Cntait Paris:

Question : pourquoi le parti allié d'En marche en estonie a t il fait alliance avec le parti néo nazi EKRE pour créer un gouvernement ? Je croyais qu'En Marche et ses amis devaient faire barrage contre l'extreme droite en Europe ? Pourquoi le gouvernement français n'a pas dénoncé cette alliance et demandé à ce que le gouvernement Estonien soit mis sous surveillance ? Pourquoi Madame Loiseau ne dit rien à ce sujet ?

Bianca Sirnel à Cntait Paris :

Ce n'est pas son rôle de le dire, c'est aux français de ne pas voter pour le RN.
A chacun de prendre ses responsabilités.

Cntait Paris à Bianca Sirnel :

En Marche prétend être le rempart contre l'extreme droite en Europe ... Leur alliés en Estonie font alliance avec les néo nazi (j'insiste : l'EKRE ce ne sont pas simplement des réactionnaires rétrogrades, ce sont réellement des néo-nazi, des antisémites. Vous le reconnaissez vous même, puisque le groupe En Marche de Saint Gratien sur sa page facebook publie des photos qui démontrent clairement le caractère antisémite de ce parti ).

La moindre des choses seraient qu'En Marche marque ses distances. Et que Jean Arthuis, actuellement unique député Européen d'En Marche, qui siège au côté de ces Estoniens, indique qu'il cesse toute activité avec les députés de ce parti tant qu'ils maintiennent leur alliance. Certes ce serait purement symbolique, mais cela indiquerait une certaine éthique dans le politique.

Macron a été élu sur des promesses d'éthique politique. Très clairement pour vous, dénoncer l'alliance avec un parti d'extrême droite ne fait pas partie de vos responsabilité.C'est du ressort strictement des électeurs. L'élu n'a aucune responsabilité, l'électeur endosse toute la responsabilité de ce qui advient après. Vous faites donc votre l'adage "les promesses n'engagent que ceux qui y croient". Finalement vous ne valez pas mieux que l'ancien monde ...

C'est pourquoi le 26 mai, je m'abstiendrai. Je ne veux plus cautionner une politique de mensonges, d'où quelle vienne.

Cntait Paris à Bianca Simel :

Par ailleurs ce qui est admirable dans votre réponse sur la non responsabilité de Loiseau, c'est qu'elle vient en réponse à un commentaire sur un poste de Bernard Henri Levy qui dénonce justement une photo de Mme Le Pen avec un suprématiste blanc, comme un crachat à la figure de la République. Si prendre une photo avec un suprématiste est un crachat à la République, faire un gouvernement avec ces même suprématistes - en leur offrant même le poste de Ministre de l'intérieur - c'est quoi ? Un cadeau à la Démocratie ?

Dénoncer des photos c'est bien, mais dénoncer des actes et une politique, ce n'est pas une responsabilité politique ?
CNT-AIT Paris
 
Messages: 48
Inscription: Jeu 7 Mai 2009 19:56
Localisation: Paris et sa riante banlieue


Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 2 invités