Paraphysique du fricotage

Paraphysique du fricotage

Messagede Faubert le Sam 8 Avr 2017 22:09

Et voici
Le temps des expulsions
Le capital et ses pulsions
En France
Du 01/04 au 31/10
Chaque jour des expulsés
Chaque jour des êtres brisés
Et c'est ainsi
Que 490.000 personnes
Vivent chez des relations, dans la famille
Que chez soi, c'est une autre donne
Ou alors
Pour à personne ne faire du tort
Dormir dans sa voiture
Dehors, il fait froid, même avec des couvertures
Et donc, en France, tous les jours
Soixante ménages sont expulsés
Heureusement, il y a le printemps, il y a l'été
Et dix ans d'attente, pour à Paris
Obtenir un logement social, tout est dit
Huissiers, policiers
Tout le marché de l'immobilier
Des machines à expulser
Voilà le monde de la propriété !
Le fonctionnement
De l'ensemble de notre société
Est à l'image de nos pensées
Qui sont complètement conditionnées
Et absolument, sans aucune liberté
Ce, dans n'importe quel village
Ce, dans n'importe quelle ville
Ce, dans n'importe quel pays
Et puisqu'il y a surpopulation
Avec tout un égocentrisme en action
Alors que même la reine fourmi
Pond en fonction, justement, de sa population
Pour de la nourriture toujours à disposition
Mais toute une propagande d'enfantement, si pénible
Pourtant
La fourmi au cerveau si petit
Nous donne des leçons, c'est ainsi
Avec quand même, un million de neurones
Cent mille connexions
Jamais les fourmis ne sont embouteillées
Et ce en toute quantité
Avec toute une stratégie pour se déplacer
Et donc aussi, des algorithmes pour les copier
Les fourmis aux yeux à facettes
En certains domaines, que nous, moins bêtes !
Aucune fourmi
Et il y a au moins douze mille espèces de fourmis
Aucune donc, ne meurt du diabète
Alors qu'un être humain
Qui se croit si malin
Meurt du diabète
Toutes les huit secondes
Certes, c'est dans le monde
Car finalement
C'est toute l'humanité
Qui est empoisonnée
Par toute une productivité irraisonnée
Et cela influe même sur la puberté
Comme chez les filles
Perturbateurs endocriniens sont leurs billes
13 ans en 1860
11 ans en 1960
9 et 10 ans en 2017
Toute une précocité pubertaire
En contradiction avec des mentalités réactionnaires
Mentalités reconduites comme des fonctionnaires
L'adolescence bien plus influencée
Par sa socioculture, par le capital
Que par même tout un bouleversement hormonal !
Si l'on arrivait un jour
De force ténacité, à l'immortalité, de faire la cour
Et en réussissant
D'inactiver les gènes du vieillissement
Qui en profiterait dans un premier temps ?
Et peut-être même tout le temps !
Sinon, les grandes puissances d'argent
Sinon, tous les tyrans
Et cela ferait un tel surpeuplement
Que l'on ne pourrait même plus faire d'enfants
Quand l'on ne meurt plus
Plus le besoin de naître, non plus
Et ce qui prime en nos jours tronqués
C'est toute une information manipulée
Des fascistes qui ne veulent plus être des fascistes
Et qui traitent les autres de fascistes
Comme les lepénistes ou fillonistes en France
Des staliniens qui ne veulent plus être des staliniens
Et qui traitent les autres de staliniens
Partisans, partisanes, de Mélenchon ou autre, en France
Des capitalistes qui ne veulent plus être des capitalistes
Et qui traitent les autres de capitalistes
Les Macron, les Hamon, les Fillon, d'autres, en France !
Une seule solution
Une abstention révolutionnaire, comme une insurrection
Contre toute cette confusion savamment organisée
Ainsi, difficile de s'y retrouver
Et de bien des contextes
Des mots sont détournés
Et de bien des contextes
Des mots sont manipulés, trafiqués, maquillés
Des idéologies s'en réclament
Des religions s'en réclament
Des gens sans conscience globale, s'en réclament
Rien de plus trivial
Qu'un cerveau humain, c'est banal
L'on peut toujours dénoncer
Mais personne ne peut y échapper
Sauf à vouloir tout mythologiser
Comme feu le grand philosophe indien
( 1895-1986 ) Jiddu Krishnamurti, et c'est ni mal ni bien
Pendant 25 ans, de la sexualité, il eut envie
Vrai ou pas vrai, je crois que c'est vrai
Et alors ? Et après ?
Moi, j'aimais bien les hippies
Comme un visage sexuel de l'anarchie
Car quand l'on ne sexe pas
L'on se fait souvent la guerre, n'est-ce pas ?
Cela n'est pas le processus d'une pensée amère
Mais bien la réalité historique, toujours sévère
La sexualité n'est pas sale
C'est seulement et surtout l'idée que l'on s'en fait
Qui peut en effet être sale
Voilà le seul vrai fait !
Enfin
Pour en venir aux machines
Et nous vivons dans un monde de machines
Or, rien n'est plus bête qu'une machine
C'est de la mémoire artificielle
Qui copie des fonctions naturelles
Il faut sans cesse le répéter
Une pourtant si simple vérité
Sauf pour les scientifiques de la maison
Qui du capitalisme sont les larrons
Cela passe à la télévision
Cela passe à la radio
Avec des pantins
Qui se croient malins
Qui pourtant, ne dupent, que les crétines et les crétins
Il n'y aurait donc pas de surpopulation
Il y aurait donc l'intelligence artificielle
Alors que l'artificiel
N'est ni intelligent
Ni pas intelligent
Mais simplement artificiel
Certes, c'est du pognon
Croissance zéro contre la surpopulation
Fin de la procréation
Adopter les enfants sans parents
Et ce dans un premier temps
Contraception, stérilisation, avortement, dernier espoir
Mais sans violence, par la conscience globale, en toute acceptation
Si dans un autre monde, l'on veut croire !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur l'invité sur " hiway.fr "
Faubert
 
Messages: 188
Inscription: Mar 8 Mar 2016 09:37

Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités