L'instinct maternel n'existe pas

L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Faubert le Dim 12 Mar 2017 10:46

" Le spectacle de la contestation n ' est pas la contestation du spectacle . "

Un bombage parmi d ' autres , sur un mur en 1968 , dont le roi fut l ' ex-situationniste Christian Sébastiani , qui démissionnera de feu l' internationale situationniste, pour insuffisance théorique en Décembre 1970 . Et nous savons aujourd'hui que les " modernismes " s ' habillent à Pompéi . Donc les femmes sont conditionnées / engrammées par la socioculture , à faire des enfants , en leur faisant croire à " l ' instinct maternel " , qui n ' existe pas .

En effet , les trois seuls véritables instincts sont boire , manger , copuler , et encore sont-ils des mémoires , la mémoire des espèces , ... mais l ' idéologie de l ' enfantement , est tellement martelée , que beaucoup de femmes , ne se croiraient pas vraiment femmes à part entière , si elles n ' avaient pas d ' enfants . Rappelons que feu Henri Laborit n ' aimait pas le terme de conditionnement , ( qui lui faisait penser à des boîtes de conserve ) et il lui préférait celui d ' engrammation socioculturelle .Saluons aussi l ' écrivaine Elisabeth Badinter , qui est l ' une des rares féministes des diverses bourgeoisies à dénoncer le prétendu " instinct maternel " Car bien des études entreprises sur ce sujet tabou , confirment que cet " instinct maternel " , n ' est en fait qu ' un intense conditionnement socioculturel et absolument rien de plus .

Mais les Etats et les armées ont besoin de chair à canon , et de chair à profit , pour faire fonctionner leurs inhumaines et démentes sociétés politiciennes . Il est temps pour les femmes de faire la grève du ventre , la grève des ventres , de devenir néo-malthusiennes , et de ne plus procréer . Faîtes l ' amour , mais ne faîtes plus d ' enfants ! Grève de la procréation. Il y a plein d ' enfants , sans parents , qui ne demanderaient qu ' à se faire adopter . Mais l ' on fait tout , pour rendre les adoptions impossibles ou difficiles , du fait du parcours administratif du type 14/18 , en France et ailleurs . L ' on devrait pourtant encourager , avant tout , la contraception , l ' avortement , l ' adoption , et le refus de procréer . Et la vasectomie cela existe aussi pour les hommes , même si là aussi , tout est fait pour vous/nous en dissuader . Et puis naître , c ' est être condamné à mort , car condamné à mourir . Voir le livre du penseur/philosophe E.M. Cioran ( 1911-1995 ) " De l ' inconvénient d ' être né . "( 1973 ) .

Tous les comportements humains sont automatisés et ce à au moins 95 pour cent . Ainsi faire croire aux petites filles , dès l ' école maternelle , à " l ' instinct maternel " , et à une féminité " innée " , les confortera dans ces illusions , plus tard , par un apprentissage qui deviendra un codage nerveux , une fois qu ' elles seront devenues adultes et femmes . C ' est étudié pour , comme l ' aurait dit , feu l ' humoriste Fernand Raynaud . Et elles prendront cet apprentissage , codage social/codage nerveux , pour un " instinct " ... Toutes les armées ont besoin de soldats et l ' Etat a aussi besoin de serviteurs , et cette propagande en faveur de " l ' instinct maternel " , est leur fonds de commerce , avec toute sa chair à canon et toute sa chair à profit .

Faîtes l'amour mais ne procréez plus. Si nous prenons un bocal , et que nous y mettons des poissons rouges en surnombre , ceux-ci se laisseront mourir non par manque d ' oxygène ou de faim , mais par surpopulation , par manque d ' espace . Et ceci n ' est pas de l ' eugénisme , de l ' élitisme , ni même de l ' économicisme , puisque l ' on pourrait partager équitablement toutes les ressources de la planète Terre , avec 15 milliards d ' habitant (es) , dans une société de type anarchiste/communiste . Mais réfléchissons à tout ceci .

Patrice Faubert ( 2010 ) puète , pouète , peuète , paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Faubert
 
Messages: 151
Inscription: Mar 8 Mar 2016 09:37

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede frigouret le Lun 13 Mar 2017 20:07

Donc la plupart des animaux auraient un instinct maternel, sauf l'humain !
8-)
frigouret
 
Messages: 1668
Inscription: Jeu 22 Déc 2011 13:20

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede rastanar le Dim 7 Mai 2017 15:42

Ben non,mon pauvre vieux,l'instinct maternel chez une femme,n'existe pas(,chez l'homme non plus d'ailleurs,l'instinct paternel n'existe pas)pour la simple et bonne raison,qu'elle n'a pas appris,
cela se fait en société,transmission d'un savoir ou évolution d'un savoir(sortir d'un carcan religieux par exemple avec changement de moeurs,comportement évolutif de chaque individu,etc)
...une femme n'est pas une chatte,une lionne ou autre,cela ne se fait pas par magie.

Sinon il va falloir expliquer pourquoi il y a des gens qui ne veulent pas d'enfants,qui ne sont pas intéressés,ne veulent pas se reproduire et pratique seulement la sexualité pour le plaisir avec
évidemment accès à la contraception(tiens évolution des moeurs,là aussi !).

C'est marrant on dirait que Fric...ouret découvre la vie. :mrgreen:
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1774
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Zorro le Mer 7 Juin 2017 23:18

frigouret a écrit:Donc la plupart des animaux auraient un instinct maternel, sauf l'humain !



Bonsoir,

Instinct maternel ou volonté de faire survivre leur espèce?
En tous cas, je ne pense pas qu'avoir l'instinct maternel (à supposer que ça existe) ou protecteur, signifie forcément vouloir mettre des enfants au monde...

Salutations

Zorro
"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas"
Avatar de l’utilisateur
Zorro
 
Messages: 101
Inscription: Dim 17 Aoû 2014 23:03

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Pierre-Joseph le Jeu 8 Juin 2017 00:43

Je pense qu'il y a, pour tous les aspects de la vie, une part d'instinct et une part de construction sociale. Comme je ne suis pas mère et qu'être père est, à mon avis, différent, je prends un autre exemple que l'instinct maternel, celui de la justice: il y a, d'un côté, une idée instinctive, immanente, propre à chacun qui nous dicte ce qui est juste ou ce qui ne l'est pas ; de l'autre, une idée de justice qui nous est dictée par une autorité prétendument supérieure: le juge, le policier, le professeur, le curé, le patron, etc. Ces deux idées ne sont pas nécessairement contradictoires. Il existe même des bases qui font largement consensus et qui permettent de faire société. Mais la contradiction existe et, quand l'individu se trouve dans cette situation, je pense qu'il doit, autant que possible, défendre son instinct, porter la contradiction, résister, car son idée est peut-être meilleure.
L'instinct n'est donc pas quelque chose qu'il faudrait taire ou dont on devrait nier l'existence. C'est, au contraire, quelque chose qui est propre à chacun et que chacun doit faire entendre. Il n'y a donc pas un instinct maternel unique mais chacun a un instinct, qui lui est propre, sur cet aspect de la vie. Il est donc absurde de chercher à imposer telle ou telle opinion sur la question de la maternité, de la paternité, ou du refus de parentalité, encore plus absurde de s'y soumettre. C'est à chacun d'écouter son instinct sur la question.
Pierre-Joseph
 
Messages: 212
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Protesta le Lun 3 Juil 2017 23:28

Bon je ne sais pas ce représente "l'instinct maternel", ce à quoi ça correspond, ça semble venir du "culturel". Cela dit, l'homme est un mammifére comme les autres, et il n'échappe pas aussi à toutes une série d'instinct, comme se nourrir, se tenir debout sur ses pieds (ce n'est pas vraiment un truc acquis par l'apprentissage à mon avis...), l'instinct de survie,etc...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Instinct

Mouais mais sinon quand je lis ceci:
Sinon il va falloir expliquer pourquoi il y a des gens qui ne veulent pas d'enfants,qui ne sont pas intéressés,ne veulent pas se reproduire et pratique seulement la sexualité pour le plaisir avec
évidemment accès à la contraception(tiens évolution des moeurs,là aussi !).


Donc, chez les grands singes on peux trouver ça aussi:
Activités sexuelles
Le cunnilingus est une pratique extrêmement courante chez les mammifèresnote 5 il en est tout autrement de la fellation pratiquée, dans l'ensemble de la classe des mammifères, exclusivement chez l'homme et chez le chimpanzé bonobo. Il en est de même du coït ventro-ventral (la position du missionnaire) pratiqué exclusivement chez l'homme, l'orang outan et le chimpanzé bonobo. Chez le bonobo, tout comme chez l'homme, la sexualité n'a pas qu'une fonction reproductive et est pratiquée pour de multiples raisons comme la sodomie de domination44. Le fait que l'humain partage avec les autres grands singes ces comportements permet, ici aussi, de présumer fortement qu'ils se sont développés sur une base instinctive commune, et donc qu'ils auraient la même origine phylogénétique. De plus, puisque comme pour les autres comportements mentionnés précédemment, ils semblent uniques dans la nature, il est donc possible de dater l'apparition de ceux-ci à la séparation de la lignée humaine de celle des autres grands singes45.


et puis ça aussi:
Caresse
Épouillage est un comportement social important et courant chez les primates.

La caresse est un comportement vestige de l'activité d'épouillage qui est pratiquée par tous les grands singes et qui constitue une part importante de leurs activités sociales. Ceci explique notre propension à la caresse des cheveux et de la fourrure animale. Ici encore, le fait que ce comportement existe sans modification dans toutes les cultures et se retrouve sous une forme fonctionnelle chez tous les grands singes vient confirmer l'hypothèse de la nature héréditaire de cette coordination. Chez l'homme, la culture a modifié considérablement l'acte de la caresse en inventant le massage. Véritable science de la caresse dure ou douce, cette discipline n'a pu voir le jour qu'en exploitant, culturellement, une tendance naturelle.


Donc je pense qu'il faut se méfier avant de dire que l'être humain n'a pas tel ou tel instinct, même si beaucoup de "culturel" entre en jeu dans la vie sociale des humains.
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2049
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede rastanar le Mar 4 Juil 2017 14:04

Non on parle bien de libre arbitre,du choix de vie,c'est selon la volonté de chacun si oui ou non on veux perpétuer l'espèce ou pas,sinon on est dans un réductionnisme,l'instinct ou le
sentiment maternel est une supercherie,on ne peut pas en aucun cas réduire une femme à une poule pondeuse,à une vache laitière ou la réduire à la vierge Marie aimante ou l'homme
à un bouc reproducteur,qui fait des petits en veux tu,en voilà,il s'agit d'une évolution d'une espèce en particulier même si c'est un mammifère qui c'est très bien adapter à son environne-
-ment.Du coup méfiance quand on parle d'instinct à tire larigot.Ne pas mettre au même niveau de comportements celui d'un chimpanzé,bonobo(pan) au même niveau qu'un être humain
(homo sapiens).Est-ce que le singe va chez le psy ?.

:arrow: http://www.psychologies.com/Famille/Etre-parent/Mere/Articles-et-Dossiers/L-instinct-maternel-existe-t-il-vraiment

L'instinct maternel fait-il encore débat ? C'est la question que nous avons posée à une psychologue,une psychanalyste,une anthropo-
-logue et une neurobiologiste.A l'unanimité et sans hésitation,toutes ont la même réponse : l'instinct maternel n'existe pas.Car il n'est
pas inné,mais se construit,ou non,au fil de l'histoire de chaque femme.Explications.


"L'amour maternel est une construction mentale et sociale"Françoise Héritier,anthropologue.

"Le terme instinct,au sens strict,suppose que l'on soit conduit malgré soi,à un certain type de comportements qui seraient liés à notre espèce.Cela est valable pour les animaux,mais ne l'est pas pour
l'espèce humaine.Parce que 'homme est doté d'une conscience,d'un libre-arbitre,de sentiments...il s'agit donc de volontés,et non d'instincts.Des volontés qui peuvent d'ailleurs être absentes.

Faire un enfant est à la fois le fruit de la volonté de se reproduire,c'est-à dire de transmettre la vie,et la nécessité (et donc la volonté qui l'accompagne)de protection.Dans l'espèce humaine,lorsque un
enfant naît,compte-tenu de sa particulière fragilité et d'une certaine lenteur de développement,celui-ci ne peut pas être autonome avant,au minimum,l'âge de 7 ans.Ce qui suppose un temps de dépen-
-dance totale extrêmement long par rapport à d'autres espèces animales.C'est donc de cette rencontre entre la volonté de se reproduire et la nécessité de protection que peuvent se développer des
relations entre la mère et son bébé,relations qui sont marquées par des affects très forts.Mais qui ne relèvent pas de l'instinct.

Ce qui peut exister,ce sont des constructions idéologiques d'ensemble qui nous poussent à nous conformer à la loi de la reproduction-il n'y a qu'à regarder à quel point on culpabilise les jeunes femmes,et
parfois même,les jeunes couples,lorsque ceux-ci tardent à avoir des enfants-. Il y a aussi chez certaines femmes,un fort sentiment de culpabilité qui peut se développer si celles-ci ont l'impression de
ne pas fournir ce qui est attendu d'elles. L'amour maternel est une construction mentale,sociale,qui se construit dès l'enfance pour chaque individu."

*Françoise héritier est l'auteure notamment de La plus histoire des femmes (Seuil).

"Chez l'homme,les hormones ne sont pas toute puissantes",Catherine Vidal,Neurobiologiste.

La question de l'instinct maternel est une question propice à l'idéologie.Qu'il existe un instinct maternel,chez l'animal,c'est une évidence.Le problème de fond est l'extrapolation à l'humain que l'on voudrait
réduire à une machine cérébrale qui obéirait simplement aux hormones.C'est une vision réductionniste qui ignore la dimension psychique et sociale des êtres humains.

L'être humain est avant tout diversité et complexité. Son comportement ne peut pas être programmé,parce que son cerveau est unique en son genre : le cortex cérébral de l'homme est bien plus développé
que celui de n'importe quel animal,y compris le singe.Voilà pourquoi,grâce à son "libre arbitre",l'Homo sapiens est capable de court-circuiter les programmes instinctifs dépendants des hormones.Tout ce qui
relève des instincts chez l'animal est contrôlé chez nous par la culture.L'être humain peut décider de faire la grève de la faim ou de renoncer à la sexualité.

Chaque humain est unique,parce que chaque cerveau se construit en permanence et en interaction avec son environnement.Le vécu de l'un n'est en aucun cas transposable à l'autre.Le vécu d'une femme face
à son enfant est le produit de son histoire personnelle,et du contexte social,économique,politique dans lequel naît cet enfant.

C'est aussi parfois en raison des enjeux financiers qui se cachent derrière que certains s'obstinent à dire que les hormones sont toutes puissantes.Parce que l'on voudrait pouvoir vendre de l'instinct maternel
(et donc de l'ocytocine)en spray comme on vend de l'amour (des phéromones). Il suffit de taper"ocytocine + spray nasal"sur un moteur de recherche pour s'en convaincre..."

*Catherine Vidal est l'auteur notamment de Les filles ont-elles un cerveau fait pour les maths ? (Le Pommier).

"Le sentiment maternel est le fruit d'une maturation psychique singulière à chaque jeune mère"Marylise Vaillant,psychologue.

"L'expérience clinique,et même la simple observation le montre : l'instinct maternel n'existe pas au sens d'instinct inné inscrit dans les gènes et que toute femme aurait au moment d'accoucher,comme
c'est le cas chez les autres mammifères.Comme tout être humain,la jeune mère est travaillé par son inconscient,son histoire de fille,l'histoire de sa mère et celle des femmes de sa famille.Son désir
d'enfant est liée à son passé,à sa relation au père -ou au géniteur de l'enfant-,ainsi qu'à ses projections sur l'avenir. Il n'y rien d'instinctifs là-dedans,c'est une maturation psychique singulière à chaque
jeune mère.

La notion d'instinct maternel ramène la femme à l'animal,la femelle,elle réduit les femmes à leur fonction de génitrice,niant la singularité du parcours de chacune,niant l'intensité du travail psychique et
de l'inconscient.En outre,l'idée d'un instinct inné "naturel"culpabilise celles,très nombreuses,qui n'éprouvent aucune pulsion protectrice et affectueuse envers leurs nouveau-né,et qui construisent leur sen-
-timent maternel,parfois dans la difficulté.

Même si une femme peut éprouver pour son enfant,dès sa naissance -ou bien avant-l'amour le plus vif,la tendresse la plus absolue,voir la passion la plus totale,l'intensité ou la violence de ses sentiments
ne sont pas instinctuels,mais nés de sa singularité la plus personnelle.

Le sentiment maternel est donc une élaboration psychique intense,souvent très fusionnelle,déraisonnable ou merveilleuse,mais c'est toujours le résultat d'une histoire personnelle,celle de la mère et de son
rapport à la maternité,autant qu'à son enfant."

*Maryse Vaillant est l'auteur d'Etre mère,mission impossible ?(Albin Michel).

"Il ne faut pas confondre instinct et amour maternel"Catherine Vanier, psychanalyste.

"Chez nous les humains,qui sommes des animaux très dénaturés,la question des instincts passe au second plan,et est totalement remaniée,retravaillée,restructurée par la question du langage,du rapport à
l'autre,par l'histoire des sujets.L'instinct maternel est imbriquée dans l'histoire de chaque femme,d'où naîtra,ou non la possibilité pour elle d'être rapidement en lien avec son bébé.C'est ce que Winnicott
appelait la "préoccupation maternelle primaire".

Cet amour maternel n'est donc pas inné,mais pour autant,il ne s'apprend pas.On le porte en soi,ou non.Le plus souvent à notre insu,et en fonction de notre histoire personnelle.Il se construit dès l'enfance,
jusqu'au moment de la grossesse,et encore après.Si une mère éprouve des difficultés à être en lien avec son bébé,il faut qu'elle s'interroge,qu'elle se demande pourquoi,qu'elle visualise les obstacles pour
pouvoir les surmonter.Il n'y pas de mauvaise mère,cela n'existe pas.Il n'y que des mères empêchées par leur propre histoire,par ce qui ne s'est pas-ou trop-inscrit chez elles;des mères qui n'arrivent pas.

Les gens confondent instinct maternel et amour maternel.Il faudrait dans notre société actuelle,que toutes les mères soient forcément bonnes.Parce que cela nous renvoie à l'image de la maternité
épanouie,de la vierge et de l'enfant,du "ne faire qu'un"...Dans une société où tout s'écroule,ou tout n'est que crise,il y a une chose dont ont voudrait être sûrs : c'est qu'une mère est forcément tout
amour pour son bébé,et vice-versa.Nous avons transgressé tous les autres bastions de notre société,mais celui-ci est le seul qui perdure encore..."

*Catherine Vanier est l'auteure notamment de Qu'est-ce qu'on a fait Freud pour avoir des enfants pareils ?(Flammarion).
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1774
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Protesta le Mar 4 Juil 2017 17:50

Non on parle bien de libre arbitre,du choix de vie,c'est selon la volonté de chacun si oui ou non on veux perpétuer l'espèce ou pas,sinon on est dans un réductionnisme,l'instinct ou le
sentiment maternel est une supercherie,on ne peut pas en aucun cas réduire une femme à une poule pondeuse,à une vache laitière ou la réduire à la vierge Marie aimante ou l'homme
à un bouc reproducteur,qui fait des petits en veux tu,en voilà,il s'agit d'une évolution d'une espèce en particulier même si c'est un mammifère qui c'est très bien adapter à son environne-
-ment.Du coup méfiance quand on parle d'instinct à tire larigot.Ne pas mettre au même niveau de comportements celui d'un chimpanzé,bonobo(pan) au même niveau qu'un être humain
(homo sapiens).Est-ce que le singe va chez le psy ?.


Nous en sommes à discuter de l'instinct des humains , ou l'"idéal" prend le pas sur les "faits". Qui te dit que les animaux n'ont pas de libre arbitre?? Comment le sais tu? à tu des preuves de ces faits?? Mais pendants des millions d'années l'être humain, ou plutôt toutes les espéces humaines, les femmes ont eu plus ou moins le rôle de poule pondeuses puisque la contraception et l'avortement n’existè pas, et qu'il y avait probablement un taux de mortalité élevé. Dire ces choses peuvent vous choquer, mais pendant des siécles l'être humain dépendait de la loi implacable de la nature. Et de plus mettre sur le même plan et comparer les vies sociales des humains et celui des bonobos, non seulement ne me parait pas débile, mais en plus nous en apprend beaucoup sur l'être humain.

Est ce que cro magnon allait chez le psy?? Je ne sais pas, mais Bonobo, chimpanzé, ou gorille utilisent des outils pour notamment manger. ont une sexualité et ne baise pas forcément qui veut.

l'humain est un animal comme les autres que vous le vouliez ou non.
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2049
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Protesta le Mar 4 Juil 2017 18:07

L'être humain est avant tout diversité et complexité. Son comportement ne peut pas être programmé,parce que son cerveau est unique en son genre : le cortex cérébral de l'homme est bien plus développé
que celui de n'importe quel animal,y compris le singe.Voilà pourquoi,grâce à son "libre arbitre",l'Homo sapiens est capable de court-circuiter les programmes instinctifs dépendants des hormones.Tout ce qui
relève des instincts chez l'animal est contrôlé chez nous par la culture.L'être humain peut décider de faire la grève de la faim ou de renoncer à la sexualité.


On est encore dans l’idéalisme, par exemple nos ancêtres homos-sapiens chasseurs cueilleurs, devaient se gaver de denrées riches en calorie pour survivre. Du coup , les êtres humains ont toujours eu un faible pour les aliments gras et sucrés. Le sel aussi était à la fois rare et indispensable. d’où notre attirance spécifique pour lui. De nos jours les succès de Mac Donald (par exemple) , leurs nourritures viennent titiller chez nous des réflexes innés, l'homme est attiré naturellement par trois gouts: le salé, le gras et le sucré. On trouve difficilement ces éléments à l'état naturel.

Maintenant en ce qui concerne les hormones là aussi faut se méfier et ne pas trop sous estimé l'influence, sur la vie de chaque animal sur terre et en particulier l'être humain.
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2049
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Pierre-Joseph le Mar 4 Juil 2017 22:15

Instinctivement, je crois plus à mon instinct qu'au libre arbitre. Je crois que le libre arbitre est un dogme chrétien, que c'est un outil de domination, qu'il sert au pouvoir à imposer l'idée de culpabilité, l'idée que nos souffrances ne sont que le résultat de nos libres choix et non de notre exploitation... Je ne crois pas que le libre arbitre soit une réalité mais, au contraire, que nos choix nous sont, en grande partie, imposés par les circonstances et que notre marge de manœuvre est très réduite.
Je pense qu'il faut toujours se méfier des choix que l'on pense faire librement et chercher plutôt par qui, ou par quoi ils nous sont imposés. Et ensuite, faire confiance à son instinct.
Mais ce n'est que mon avis!
Pierre-Joseph
 
Messages: 212
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Protesta le Mar 4 Juil 2017 23:40

Instinctivement, je crois plus à mon instinct qu'au libre arbitre. Je crois que le libre arbitre est un dogme chrétien, que c'est un outil de domination, qu'il sert au pouvoir à imposer l'idée de culpabilité, l'idée que nos souffrances ne sont que le résultat de nos libres choix et non de notre exploitation... Je ne crois pas que le libre arbitre soit une réalité mais, au contraire, que nos choix nous sont, en grande partie, imposés par les circonstances et que notre marge de manœuvre est très réduite.
Je pense qu'il faut toujours se méfier des choix que l'on pense faire librement et chercher plutôt par qui, ou par quoi ils nous sont imposés. Et ensuite, faire confiance à son instinct.
Mais ce n'est que mon avis!


Exactement, dans la propagande que nous subissons içi et là, dans les journaux, à la télé,internet, qui dit plus ou moins ouvertement, que si tu en chie dans la vie , si tu subis l'exploitation salariale, ou autre, c'est que tu es le seul responsable de ta situation. Tu es forcément un looser car à force de volonté on peux se sortir de sa situation et ne penser qu'a sois même. Donc forcément c'est l'apologie d'un monde que nous combattons.
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2049
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede rastanar le Mer 5 Juil 2017 12:12

Protesta a écrit:
Non on parle bien de libre arbitre,du choix de vie,c'est selon la volonté de chacun si oui ou non on veux perpétuer l'espèce ou pas,sinon on est dans un réductionnisme,l'instinct ou le
sentiment maternel est une supercherie,on ne peut pas en aucun cas réduire une femme à une poule pondeuse,à une vache laitière ou la réduire à la vierge Marie aimante ou l'homme
à un bouc reproducteur,qui fait des petits en veux tu,en voilà,il s'agit d'une évolution d'une espèce en particulier même si c'est un mammifère qui c'est très bien adapter à son environne-
-ment.Du coup méfiance quand on parle d'instinct à tire larigot.Ne pas mettre au même niveau de comportements celui d'un chimpanzé,bonobo(pan) au même niveau qu'un être humain
(homo sapiens). Est-ce que le singe va chez le psy ?.


Nous en sommes à discuter de l'instinct des humains , ou l'"idéal" prend le pas sur les "faits". Qui te dit que les animaux n'ont pas de libre arbitre?? Comment le sais tu? à tu des preuves de ces faits?? Mais pendants des millions d'années l'être humain, ou plutôt toutes les espéces humaines, les femmes ont eu plus ou moins le rôle de poule pondeuses puisque la contraception et l'avortement n’existè pas, et qu'il y avait probablement un taux de mortalité élevé. Dire ces choses peuvent vous choquer, mais pendant des siécles l'être humain dépendait de la loi implacable de la nature. Et de plus mettre sur le même plan et comparer les vies sociales des humains et celui des bonobos, non seulement ne me parait pas débile, mais en plus nous en apprend beaucoup sur l'être humain.

Est ce que cro magnon allait chez le psy?? Je ne sais pas, mais Bonobo, chimpanzé, ou gorille utilisent des outils pour notamment manger. ont une sexualité et ne baise pas forcément qui veut.

l'humain est un animal comme les autres que vous le vouliez ou non.


Qui te parle d'idéal ?,qu'est ce qui me choque ?,l'être humain est un animal et alors ?,je pense que tu n'a pas compris,tu ne m'apprend rien,on parle bien d'évolution et voir même une espèce en
particulier(homo sapiens,200 000 ans d'existence plus au moins) qui améliore ses conditions de vie,et faire des comparaisons simplistes avec bonobo est insuffisante,les branches évolutives ne
sont pas les mêmes(Chimpanzé famille pan,Homo sapiens famille homo)il se peut qu'il y est un ancêtre commun.Super et tu découvre que pour améliorer son quotidien,on utilise et invente des
outils pour s'adapter à son environnement(chasse,pêche,agriculture),on a jamais eu autant une espèce comme l'être humain qui a un impact sur son environnement(l'anthropocène).

J'en veux pour preuve,les comportements sexuelles chez le bonobo qui lui se permet d'avoir des relations sexuelles avec des petits,chez l'homme tu fais ça,cela s'apparente de la pédocriminalité,
se sont les hormones qui jouent,chez l'homme moderne d'aujourd'hui,pour corriger voir punir,c'est basé sur des lois,sur une justice et un appui psychiatrique soit pour la victime et aussi pour le
coupable,donc responsable des actes commis,et n'allez pas vous planquer derrière les hormones,à moins d'être déficient mental,le bonobo fait ça ?. Il utilise des outils,une brindille pour choper
des fourmis,des pierres pour casser des noix,...ça suffit pas pour extrapoler.Pour constater une évolution importante, cela se joue sur plusieurs centaines de milliers voir millions d'années,sauf
qu'il y a des espèces en voix d'extinction,il se pourrait fort que cet espèce animal disparaisse d'ici une vingtaine d'années,navrant,n'est-ce pas ?.
Dernière édition par rastanar le Mer 5 Juil 2017 13:56, édité 3 fois.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1774
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede rastanar le Mer 5 Juil 2017 12:25

Protesta a écrit:
L'être humain est avant tout diversité et complexité. Son comportement ne peut pas être programmé,parce que son cerveau est unique en son genre : le cortex cérébral de l'homme est bien plus développé
que celui de n'importe quel animal,y compris le singe.Voilà pourquoi,grâce à son "libre arbitre",l'Homo sapiens est capable de court-circuiter les programmes instinctifs dépendants des hormones.Tout ce qui
relève des instincts chez l'animal est contrôlé chez nous par la culture.L'être humain peut décider de faire la grève de la faim ou de renoncer à la sexualité.


On est encore dans l’idéalisme, par exemple nos ancêtres homos-sapiens chasseurs cueilleurs, devaient se gaver de denrées riches en calorie pour survivre. Du coup , les êtres humains ont toujours eu un faible pour les aliments gras et sucrés. Le sel aussi était à la fois rare et indispensable. d’où notre attirance spécifique pour lui. De nos jours les succès de Mac Donald (par exemple) , leurs nourritures viennent titiller chez nous des réflexes innés, l'homme est attiré naturellement par trois gouts: le salé, le gras et le sucré. On trouve difficilement ces éléments à l'état naturel.

Maintenant en ce qui concerne les hormones là aussi faut se méfier et ne pas trop sous estimé l'influence, sur la vie de chaque animal sur terre et en particulier l'être humain.


Et ben justement si tu parle que l'homo-sapiens était chasseur-cueilleur,c'est qu'il utilisait une alimentation riche en calorie,donc des protéines animales,évidemment gros malin...depuis quelques milliers
il a variait son alimentation,non seulement il y a de la viande rouge(ex:boeuf),de la viande blanche(ex: volaille),du poisson mais aussi des céréales,des légumes,des fruits,etc...donc cela évolue dans le
temps forcément,rien n'est figé dans la nature... .Du coup son cerveau grossit,se développe au fil de sa propre histoire...il l'utilise,il pense,il modifie ses comportements,les hormones toutes puissantes
...non !.
Dernière édition par rastanar le Mer 5 Juil 2017 13:20, édité 1 fois.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1774
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede rastanar le Mer 5 Juil 2017 12:33

Pierre-Joseph a écrit:Instinctivement, je crois plus à mon instinct qu'au libre arbitre. Je crois que le libre arbitre est un dogme chrétien, que c'est un outil de domination, qu'il sert au pouvoir à imposer l'idée de culpabilité, l'idée que nos souffrances ne sont que le résultat de nos libres choix et non de notre exploitation... Je ne crois pas que le libre arbitre soit une réalité mais, au contraire, que nos choix nous sont, en grande partie, imposés par les circonstances et que notre marge de manœuvre est très réduite.
Je pense qu'il faut toujours se méfier des choix que l'on pense faire librement et chercher plutôt par qui, ou par quoi ils nous sont imposés. Et ensuite, faire confiance à son instinct.
Mais ce n'est que mon avis!



Ah certainement pas,ce n'est pas un dogme chrétien,c'est une bêtise,les christianisme n'a jamais cru à ce que l'homme se détermine par lui même et par lui seul,à agir et à penser et donc modifier
son environnement et améliorer ses conditions de vie.Chez eux c'est le déterminisme et le fatalisme qui prime donc aller vers le destin...pas autre chose.parce que si tu crois que ta marge de ma-
-noeuvre est réduite,alors à ce moment là,tu est exactement comme eux,tu es dans la fatalisme...et on se laisse faire,on se soumet à un ordre établi,à des croyances et on ne change rien.

Il faudrait à voir à ne pas faire tout à l'envers,n'est-ce pas ?.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1774
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Pierre-Joseph le Mer 5 Juil 2017 16:38

Je ne pense pas qu'il y ait d'envers et d'endroit sur ce sujet.
J'aurais dû dire le libre-arbitre est un dogme judéo-chrétien plutôt que chrétien car il trouve son origine dans la première version de la bible (sans jésus). C'est le libre-arbitre qui serait à l'origine du pêché originel... C'est un dogme fondateur de la société judéo-chrétienne, notamment de son institution judiciaire qui punit les individus responsables de leurs actes au nom de ce libre-arbitre.
Je pense que la responsabilité des crimes n'est jamais que pour une petite partie celle des individus. Pour la plus grosse partie, la responsabilité incombe à la société. Chaque crime devrait être une raison suffisante pour transformer la société et non pour persécuter un peu plus un individu qui a déjà été poussé dans une impasse.
Je rejette donc le dogme du libre arbitre mais cela ne veut pas dire pour autant que je me vautre dans le dogme contraire du fatalisme. Mon penchant naturel, mon instinct est plutôt de me méfier de toute sorte de dogme.
Cela dit le fatalisme peut aussi bien conduire à la soumission qu'à la révolution: tout dépend de ce qu'est la fatalité. Pourquoi ne serait-elle pas la révolution? Pourquoi la fatalité serait de se laisser faire et non de se battre?
Je crois à l'instinct de survie et donc que s'il y a une fatalité (ce qui reste à prouver...) alors elle est plutôt de se battre pour une société plus juste.
Pierre-Joseph
 
Messages: 212
Inscription: Mar 5 Jan 2016 14:20

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede rastanar le Mer 5 Juil 2017 17:36

Perso,je me fiche pas mal de la bible,..que les hommes de tous temps voulaient changer le sens de leur vie et de ne pas soumettre à un ordre naturel,cela doit bien exister au moins depuis la Grèce
antique,d'ailleurs je me de mande de ce qu'ils pouvaient en penser à l'époque ?(c'est vrai quoi Aristode,il en disait quoi lui par exemple ?),c'est bel et bien à partir de ce moment que les sociétés
humaines changent,elles s'organisent en société,en cité avec ses défauts évidemment,l'esclavage,les étrangers et les femmes excluent de toute décisions politiques par le vote en lui même à
main levée,un système électorale qui n'est pas démocratique mais il me semble aristocratique...injuste qui existe encore de nous jours mais doit disparaître,une servitude,il y a pire comme
système.

Le fatalisme ou fatalité est une doctrine ou un dogme,c'est comme ont veux,qui se base selon laquelle le monde et l'existence du genre humain en particulier suivent une marche inéluctable,donc
qui ne changent jamais,où il n'y aurai aucune modification naturelle qui se produirait,aucune espèce animale qui ne serai pas capable de s'adapter à son environnement,que c'est immuable,rien n'
évoluent,bon cette pensée est fausse évidemment voir même dangereuse,on retrouve cette croyance dans pas mal de religions,il n'y a qu'à voir chez des évangélistes chrétiens,ça fait froid dans le dos.
De sociétés humaines ont pensé comme ça par le passé,(l'Egypte antique ou la population khmer en Asie courant XIV èME siècle,il me semble)et on finit par disparaître,pas capable de changer de fusil
d'épaule pour aller vers le mieux et rejeter des croyances qui ne collent pas à la réalité du monde qui les entouraient,incapable de faire fasse au changements climatiques et d'en gérer les fruits,la nour-
-riture,etc.

Quand on laisse faire et qu'on ne cherche pas à trouver des solutions face à une famine,face à une catastrophe naturelle,des guerres,on disparaît,le genre humain doit vivre,c'est clair et net,la
fatalité ne peut pas conduire à des changements de sociétés profondes,on ne va pas se cacher dans les grottes,c'est la peur de l'inconnu.L'humain est un animal curieux,lui,il affronte le monde
et change de comportements,il doit l'affronter pas contre les autres mais avec eux et leurs opinions qui sont évidemment très différentes et on changent ce qui ne marche pas,une révolution passe
par là,pour nous aujourd'hui,c'est le capitalisme...et c'est tous les jours le merdier avec ce système.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1774
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Protesta le Mer 5 Juil 2017 18:10

Qui te parle d'idéal ?,qu'est ce qui me choque ?,l'être humain est un animal et alors ?,je pense que tu n'a pas compris,tu ne m'apprend rien,on parle bien d'évolution et voir même une espèce en
particulier(homo sapiens,200 000 ans d'existence plus au moins) qui améliore ses conditions de vie,et faire des comparaisons simplistes avec bonobo est insuffisante,les branches évolutives ne
sont pas les mêmes(Chimpanzé famille pan,Homo sapiens famille homo)il se peut qu'il y est un ancêtre commun.Super et tu découvre que pour améliorer son quotidien,on utilise et invente des
outils pour s'adapter à son environnement(chasse,pêche,agriculture),on a jamais eu autant une espèce comme l'être humain qui a un impact sur son environnement(l'anthropocène).


Mais, ce n'est en rien simpliste mon garçon, quand on parle de bonobo, c'est souvent pour comprendre l'être humain , ces grands singes sont doués que tu le veuille ou non d'intelligence, et de raisonnement, même si l'évolution passe par là. Creer des outil pour par exemple se nourrir, prouve que ce sont des animaux intelligents, et figure toi qu'ils ont même une organisation sociale plus ou moins élaboré, maintenant si tu méprise ce qui existe dans la nature je ne pense pas que ça aide à comprendre certaine choses.


J'en veux pour preuve,les comportements sexuelles chez le bonobo qui lui se permet d'avoir des relations sexuelles avec des petits,chez l'homme tu fais ça,cela s'apparente de la pédocriminalité,
se sont les hormones qui jouent,chez l'homme moderne d'aujourd'hui,pour corriger voir punir,c'est basé sur des lois,sur une justice et un appui psychiatrique soit pour la victime et aussi pour le
coupable,donc responsable des actes commis,et n'allez pas vous planquer derrière les hormones,à moins d'être déficient mental,le bonobo fait ça ?. Il utilise des outils,une brindille pour choper
des fourmis,des pierres pour casser des noix,...ça suffit pas pour extrapoler.Pour constater une évolution importante, cela se joue sur plusieurs centaines de milliers voir millions d'années,sauf
qu'il y a des espèces en voix d'extinction,il se pourrait fort que cet espèce animal disparaisse d'ici une vingtaine d'années,navrant,n'est-ce pas ?.


oui et il fut un temps ou l'homosexualité été considéré comme un crime , et la pédophilie un tabou, voire un truc sans importance, ou t'as vu que j'approuvais qu'on pouvais baiser avec des gosses??
Et je ne me planque pas derrière les hormones comme tu dis, sauf que sans ça , tu n'a plus envie de baiser, tu bande plus et tu chope des maladies diverses et varié, mais ça tu dois forcément le savoir
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2049
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede Protesta le Mer 5 Juil 2017 18:23

Et ben justement si tu parle que l'homo-sapiens était chasseur-cueilleur,c'est qu'il utilisait une alimentation riche en calorie,donc des protéines animales,évidemment gros malin...depuis quelques milliers
il a variait son alimentation,non seulement il y a de la viande rouge(ex:boeuf),de la viande blanche(ex: volaille),du poisson mais aussi des céréales,des légumes,des fruits,etc...donc cela évolue dans le
temps forcément,rien n'est figé dans la nature... .Du coup son cerveau grossit,se développe au fil de sa propre histoire...il l'utilise,il pense,il modifie ses comportements,les hormones toutes puissantes
...non !.


Les chasseurs cueilleurs ne connaissaient pas encore l'agriculture, donc le bœuf, les céréales et les légumes en grandes quantité ils connaissaient pas. Ils cueillaient des végétaux et chassaient d'ou chasseurs cueilleur!

Et tu me rebalance l'histoire des hormones, sais tu que certaines maladies professionnelle comme chez les soudeurs notamment , ou les professions ou l'on est exposé à de très hautes températures, dérèglent l'équilibre hormonal ?? ça veut dire que si ton taux de testostérone chute, c'est la porte ouverte à tout un tas de maladie, mon cher, comme l’ostéoporose, le diabète, maladie cardiovasculaire, cancers divers et variés, surpoids, avec en prime plus de vie sexuelle, plus de désir, mais à part ça les hormones c'est sans importance rastanar...

Je crois qu'a un moment faut avoir les yeux en face des trous, et vérifier les choses autrement que par les moyens purement idéologique, qui ne correspondent pas toujours à la réalité.
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2049
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: L'instinct maternel n'existe pas

Messagede rastanar le Jeu 6 Juil 2017 12:23

AhAHAHAH...personnellement,je ne fais pas d'idéologie,c'est bel et bien ce qu'il me semblait,à part raconter n'importe quoi comme tu fais,je méprise rien du tout,ils crées des outils ?...non,ils utilisent,c'est trop facile de dire j'arrache une brindille et cela devient un outil,non on dit fabriquer un outil,fabriquer c'est concevoir,penser,c'est anticiper sur une longue durée sur les événements,
un singe fabrique ?...non...,il ramasse,il n'est pas capable non plus de retranscrire...rien à voir avec l'homme.


C'est que tu ne comprend pas,nous sommes des homo-sapiens,nous avons été chasseur-cueilleur,plus tard on crées,on conçois des outils,pointes de flèches,ou de lances,concevoir des objets tranchants,
il utilise des haltes de chasse voir même de pêche,il pratique une forme de médecine,les dents pourris on les arraches,plus tard on s'intéresse à l'agriculture,donc ils évoluent dans ses pensées et ses comportements.


Après,ou tu as vus que je disais que tu défendais la pédophilie ?,tu sais lire ?,je me demande,je dis qu'on ne fait pas d'extrapolation entre des espèces qui n'évoluent pas de la manière,on n'en connaît que
trop bien les dérives.L'anthropologie n'est pas un dogme,ce n'est pas linéaire...les disciplines là aussi évoluent.

Je n'ai pas dit que les hormones sont sans importances,je dit qu'elles ne sont pas toutes puissantes,parce si tu croise une nana qui te plaît,tu va faire un gosse chaque fois ?,...combien de gamins ?,en veux
tu en voilà ?,puis après,tu crois quoi que ton petit salaire va régler toutes les bouches à nourrir,tu crois quoi que la Caisse d'allocation familiale ne va pas se poser des questions sur ton sujet ?,par exemple.
longue vie à la capote mon grand.

Sans déconner,il faut arrêter le foutage de gueule,ne t'imagine pas que tu as inventer le fil à couper le beurre,personne d'ailleurs...surtout pas...alors la réalité,tu en train de la biaisée.

Allez va,je te laisse à tes inepties,bonne continuation quand même,tu en aura besoin !.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1774
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48


Retourner vers Actualités

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités