Recension du pamphlet de Bookchin

Espace de débats sur l'anarchisme

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede qierrot le Sam 2 Aoû 2008 00:11

Sins We Can't Absolve a écrit:qierrot, les prochains chapitres traitent de la critique de l'autonomie, du mysticisme, et de la figure de l'anarchiste-artiste. Ça va valser...

Bah oui je veux bien, mais ce qui m'effraie, c'est la contagion...
Parce qu'imaginer un mouvement ayant du sens et allant dans le même sens avec un fatras pareil, est au dessus de mes moyens, et comme tout le monde j'ai peur du vide...j'oscille donc entre le suicide ou rentrer à LO,... entouré de clones, c'est plus rassurant... :lol:
qierrot
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Sam 2 Aoû 2008 00:20

qierrot a écrit:Bah oui je veux bien, mais ce qui m'effraie, c'est la contagion...
Parce qu'imaginer un mouvement ayant du sens et allant dans le même sens avec un fatras pareil, est au dessus de mes moyens, et comme tout le monde j'ai peur du vide...j'oscille donc entre le suicide ou rentrer à LO,...

Allons allons... J'écrirais une critique sur le pamphlet une fois la traduction terminée :wink:. Car comme tu peux l'imaginer, je suis en parfait désaccord avec la thèse de l'auteur (mais pas nécessairement de son analyse)

qierrot a écrit:entouré de clones, c'est plus rassurant...

Ah non, sinon on s'emmerde (et une vie de robot-mouton, ça ne m'intéresse pas :roll: )
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Roro le Sam 2 Aoû 2008 00:24

Concernant le 2éme chapitre, je le trouve très... spécial...

Je vais passer sur le style littéraire franchement pompeux de certains paragraphes. Quand il fait un rapport avec la psychothérapie, ben je sait pas pour vous, mais perso, jme suis dit "mais c'est quoi le rapport?" Et même après l'avoir traduit, je vois toujours pas le rapport entre les deux. Sinon, le reste de sa critique me laisse perplexe, autant je suis en partie d'accord, autant je me dis qu'il exagère franchement.
Roro
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Sam 2 Aoû 2008 00:40

Roro a écrit:Sinon, le reste de sa critique me laisse perplexe, autant je suis en partie d'accord, autant je me dis qu'il exagère franchement.

Ah ben ça, les communistes... :lol: :mrgreen:
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede AnarPointFinal le Mar 5 Aoû 2008 05:02

J'ai un peu de misère a voir la différence entre Autonome, Individualiste et mystique, mais bon pt que l'auteur va tracer de bonne frontière. Perso je trouve aussi qu'il exagère, c'est pas parceque ya individualiste dans le nom que c'est nécéssairement des especes de freak centré sur eux même en plein dans le mythe du Moi. Justement je pense que les tendances Anarchistes Autonome/Mystique ( individualiste je connais vrm pas assez) vienne apporter une collaboration indivualisme société. Du genre révolution indivuduel couplé d'une révolution social. Aussi quand il dit que les anarchistes Lifestyles sont super centré sur le moi.... mais qu'ils sont existentialiste... c'est pas un peu contracdictoire, il me semble que l'existentialisme venait justement briser avec le mythe du "moi".

J'ai la vague impression que l'auteur il est en rogne contre les Anars qui ne fite pas dans les luttes conventionnel, sa le déstabilise et il traduit sa par une haine. La technique de lutte de ses Anarchiste Lifestyle déstabilise vraiment certains Anars communiste puisqu'elle est Borderline, Marginal, Extrème, Désepéré ou tout simplement incomprise, mais je pense qu'elle est essentiel, tout comme la lutte Anarchiste communiste.
AnarPointFinal
 
Messages: 12
Inscription: Sam 2 Aoû 2008 02:50

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Dim 10 Aoû 2008 01:51

Le troisième chapitre est disponible, comme promis (tu vois willio :mrgreen:)

AnarPointFinal, les anarchistes mystiques dont il parle (un peu plus loin, la traduction arrive, ne vous pressez pas les autres) sont des gens qui se choisissent plus une pose d'anarchiste, un peu comme les "anarchistes" de droite. L'anarchisme est un courant politique et une philosophie, c'est déjà pas mal, pas la peine d'en faire un mysticisme, une religion, ou une mode. (c'est la partie de la thèse de l'auteur avec laquelle je suis en parfaite adéquation).

Le truc que je lui reproche en revanche, c'est que dans le volet politique, il en vient à ne considérer qu'une seule forme de lutte, la lutte des classes. Or, des gens qui ne se focalisent pas sur la lutte mais sur la vie, et qui essayent de mener une vie anarchiste font partie du mouvement libertaire, ils permettent justement de montrer à quel point l'anarchisme est une possibilité, et pas seulement un rêve. S'en couper, c'est se couper de la réalité, et d'exemples concrets qui peuvent convaincre.
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Alayn le Dim 10 Aoû 2008 02:18

Bonsoir ! ah, oui, franchement, super taf ! bravo ! Nous traduire du Murray Bookchin comme çà en direct, super balèze ! Merci !

J'attends avec impatience le chapitre sur les soit-disants "anarcho-mystiques" ! Arf !

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Dim 10 Aoû 2008 02:25

Alayn a écrit:Bonsoir ! ah, oui, franchement, super taf ! bravo ! Nous traduire du Murray Bookchin comme çà en direct, super balèze ! Merci !

Mais de rien mon cher Alayn :wink:

Alayn a écrit:J'attends avec impatience le chapitre sur les soit-disants "anarcho-mystiques" !

Tiens, c'est marrant, je m'y attendais pas :roll: :lol:
Tu risques d'être déçu : il ne fait que 6 paragraphes :mrgreen:


D'ailleurs, j'ai oublié de signaler précédemment que ma traduction a été faite quelque peu à l'arrache, comme d'hab, donc si vous avez des suggestions, des corrections, etc... elles sont le bienvenues.
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede qierrot le Dim 10 Aoû 2008 05:39

oui je partirais bien du point de vue de Sins, mais plus en terme d'attitude collective, ou plus concrètement de ce j'appelle les alternatives en actes. La construction de l'alternative de demain passe par les luttes et ce que l'on peut y vivre dans l'expérimentation de la démocratie directe, du mandatement, du contrôle des délégués, des contres-pouvoirs (et il n'y a qu'une lutte collective et massive qui fera tomber ce système)...et passe aussi par la mise en oeuvre d'expérimentations sociales (école libertaire, coopératives, habitat autogéré...). La question importante ensuite c'est comment l'on construit, à partir d'une vision englobante, un mouvement fédérateur...C'est bien pour celà que je parle d'anarchisme social, car "l'attitude individuelle" ne participe pas à grand chose de constructif, d'autant que les partisants de cette "posture" la mettent bien souvent en avant, contre l'anarchisme de luttes, l'anarchisme organisateur, l'anarchisme internationaliste, et l'anarchisme porteur d'un projet de société. Et, c'est à ce petit jeu de couillons, que les communistes libertaires devraient toujours faire des efforts sous peine d'être taxés de sectaires, la où beaucoup des partisants de l'attitude individuelle passent leur temps à contredire cet anarchisme qui est né dans le mouvement ouvrier et au sein des courants socialistes. Et dans ce contexte aucune "unité" ne sera possible, et à l'extrème, ces courants "individualistes" devraient prendre leur responsabilité et aller "jouer" ailleurs leur partition musicale..."en dehors", pour vivre pleinement cette expression qu'ils trouvent "révolutionnaire"...a moins, bien entendu qu'ils fassent aussi un effort et passer de temps en temps du "moi" au "nous"( le "moi" pouvant avoir une dimension micro-collective).
qierrot
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Dim 10 Aoû 2008 16:52

C'est là que tu te trompes qierrot...

Les individualistes ne sont pas révolutionnaires, ou pas tous, ils préfèrent vivre l'anarchie ; à l'inverse, les communistes libertaires attendent le grand soir...

Si tu veux dégager les "individualistes" de la mouvance libertaire, tu n'auras plus rien à proposer comme exemple...

Mais bon, je suppose que ce débat n'a pas de sens, parce qu'on a pas la même définition du mot "individualiste"...
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede willio le Dim 10 Aoû 2008 17:46

Sins We Can't Absolve a écrit:Les individualistes ne sont pas révolutionnaires, ou pas tous, ils préfèrent vivre l'anarchie ; à l'inverse, les communistes libertaires attendent le grand soir...


Dans ce cas, pas tous non plus...
Tout le monde s'accordera à dire qu'il est plus facile de vivre l'anarchie dans une société anarchiste. On peut souhaiter une révolution sans pour autant l'attendre comme seul but et essayer de vivre plus ou moins l'anarchie dans son coin, qu'on soit individualiste, communisme libertaire, ou un mélange des deux.
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Dim 10 Aoû 2008 18:18

Non, j'en doute fort, parce que même un communiste libertaire qui décide de vivre selon des principes anarchistes "basculera" du côté des individualistes, du moins aux yeux des autres anarchistes, car il se focalisera d'avantage sur sa vie que sur la lutte.

Qui plus est, les expériences anarchistes non-révolutionnaires permettent souvent de soulever de nouveaux problèmes, comme ce fut le cas avec les milieux libres qui mirent en avant les "problèmes" de la sexualité et de la femme ("problème" doit ici être entendu au sens de "question non-résolue ou non-abordée" par des théoriciens de l'anarchisme) ; idem pour la création d'écoles libertaires (Faure s'y est penché suite à son expérience).
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede qierrot le Dim 10 Aoû 2008 18:47

nuance d'importance :
Les communistes libertaires n'attendent pas "le grand soir", comme on attend le Père Noël, d'autant qu'il ne sont pas dans la croyance, ils participent à l'élaboration actualisée d'un projet de société libertaire et autogestionnaire, et oeuvrent quotidiennement sur le terrain des luttes pour faire avancer les choses...
Les alternatives en actes doivent être posées de manière collective, et nous permettre de construire dès aujourd'hui des jalons pour l'organisation sociale de demain.
L'anarchisme entendu seulement comme une attitude individuelle (qui peut, pour caricaturer, passer par la tenue vestimentaire ou la "crète"), ou comme "vivre l'anarchie dans son coin", ne permet pas de créer les liens et les ponts nécessaires avec l'anarchisme social. Et, donc, encore une fois, si ce lien ne se fait pas, ce n'est certainement pas de la faute des communistes libertaires...
Donc, il ne s'agit pas de dégager les individualistes, mais bien à partir aussi d'une volonté de leur part (parce que sinon on ne sera jamais sur la même planète), de voir ensemble comment on construit justement ce lien et ce liant.
Donc, attitude individuelle, soit, mais encore..., et aussi...?
qierrot
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Dim 10 Aoû 2008 19:10

qierrot a écrit:Les communistes libertaires n'attendent pas "le grand soir", comme on attend le Père Noël, d'autant qu'il ne sont pas dans la croyance, ils participent à l'élaboration actualisée d'un projet de société libertaire et autogestionnaire, et oeuvrent quotidiennement sur le terrain des luttes pour faire avancer les choses...

qierrot, tu as parfaitement compris de quoi je voulais parler : les communistes libertaires estiment que l'anarchie ne peut exister qu'après le "grand soir".

qierrot a écrit:Les alternatives en actes doivent être posées de manière collective, et nous permettre de construire dès aujourd'hui des jalons pour l'organisation sociale de demain.

Sauf que je ne vois pas trop l'intérêt d'aller informer toutes les orgas que je décide par exemple de créer une coopérative laitière... De toute façon, les orgas n'en feront pas de la pub, alors... (et quand je dis "pub", je ne parle pas de spot télé, mais bel et bien de faire circuler l'information, selon le sens premier du mot "publicité").

qierrot a écrit:L'anarchisme entendu seulement comme une attitude individuelle (qui peut, pour caricaturer, passer par la tenue vestimentaire ou la "crète"), ou comme "vivre l'anarchie dans son coin", ne permet pas de créer les liens et les ponts nécessaires avec l'anarchisme social. Et, donc, encore une fois, si ce lien ne se fait pas, ce n'est certainement pas de la faute des communistes libertaires...

Et je n'ai jamais dit que c'était leur faute... Simplement cracher à tout bout de champ sur toute conception de l'anarchisme qui ne ressemble pas à la leur, ça me dégoûte à force...

qierrot a écrit:Donc, il ne s'agit pas de dégager les individualistes, mais bien à partir aussi d'une volonté de leur part (parce que sinon on ne sera jamais sur la même planète), de voir ensemble comment on construit justement ce lien et ce liant.
Donc, attitude individuelle, soit, mais encore..., et aussi...?

Je pense que tu fais là de la mauvaise foi caractérisée : on peut tout à fait retourner la question contre les communistes libertaires qui passent leur temps à "lutter", et qui ne font rien de concret pour créer des espaces de liberté...
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede willio le Dim 10 Aoû 2008 19:47

Sins We Can't Absolve a écrit:Non, j'en doute fort, parce que même un communiste libertaire qui décide de vivre selon des principes anarchistes "basculera" du côté des individualistes, du moins aux yeux des autres anarchistes, car il se focalisera d'avantage sur sa vie que sur la lutte.

On ne "bascule" pas pour ce qu'on fait, mais pour ce qu'on pense. Certes il assez difficile pour les communistes libertaires de vivre ce qu'il y a de communiste dans ce qu'ils pensent, notamment tout ce qui est en rapport avec les autres (quoique qu'il existe de petites expériences anarchistes collectives). Mais de toute façon qu'il y ait ou non cette base sociale, les communistes libertaires peuvent aussi vivre loin de tout en vivant selon le reste de leurs idéaux. Et puis pour moi les anarchistes sont forcément individualistes dans le sens où ils défendent l'individu. Le communisme libertaire n'est qu'une proposition de modèle social anarchiste, il peut se surajouter à l'individualisme, mais s'il se substitue entièrement à lui, on tend plus vers du communisme "simple"(pas libertaire).

Sins a écrit:Qui plus est, les expériences anarchistes non-révolutionnaires permettent souvent de soulever de nouveaux problèmes, comme ce fut le cas avec les milieux libres qui mirent en avant les "problèmes" de la sexualité et de la femme ("problème" doit ici être entendu au sens de "question non-résolue ou non-abordée" par des théoriciens de l'anarchisme) ; idem pour la création d'écoles libertaires (Faure s'y est penché suite à son expérience).

Hé mais me vend pas ta soupe, j'ai jamais dis le contraire. :lol: :wink:
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede qierrot le Dim 10 Aoû 2008 19:55

Sins, là, je ne sais pas qui est de mauvaise fois, car il y a tout plus haut et ton "découpage" te permet de défigurer mais pas de t'appuyer sur...et sur justement ce qui contribue à construire du lien et du liant. Donc, tu t'amuses encore à ton petit jeu favori mais tu n'apportes rien de plus et tu bottes en touche ! (et je ne suis pas en train de me facher, j'explique !) :wink:

Il n'y a pas eu que des individualistes dans l'histoire des alternatives en actes...les tentatives de communautés agraires, en Amérique du Sud, par exemple, Sébastien Faure n'était à proprement parler pas un "individualiste", et plus près de nous l'école Bonaventure à été créée par des militant(es) de la Fédération Anarchiste et soutenue par le mouvement libertaire (et financièrement par des militants)...Donc tu n'offres pas ici une lecture objective de notre histoire, et je reviens au travail et au bouquin de Gaétano Manfrédonia sur cette question des alternatives en actes qui justement n'opère pas de coupure entre les différents courants de l'anarchisme comme "individualistes" ou "communistes-libertaires" mais nomme celà les "éducationistes réalisateurs", ce qui me semble bien plus interessant comme concept de lecture parfois de ces courants et dans ce cadre du débat que nous avons, et bien mieux approprié dans ce cas de figure.
Et si j'aime bien aussi un peu la bagarre, et que je continuerais, comme d'autres et toi d'ailleurs, à défendre des convictions (ce qui est normal), j'ai écris maintes fois que communisme libertaire et individualisme s'entremellaient dans l'anarchisme.


J'ai d'ailleurs retravaillé pour l'occasion un texte retrouvé dans un autre topic :

La force, notre force, la force du mouvement anarchiste, c'est la capacité fédérative et englobante. C'est une capacité, après c'est à nous de le vouloir et de construire ensemble.

si l'on prend la question par le bon bout de la lorgnette, (pas celui qui rétréci, mais celui qui élargit), que l'on pense de manière englobante et, qu'en plus, on crée du lien entre tout çà, alors on participera à construire un mouvement révolutionnaire qui tiendra la route, et encore mieux que n'importe quel autre ! Pourquoi ? Parce que l'anarchisme est en mesure d'être un courant de lutte (et dans le cadre de la lutte des classes, parce que c'est un fait !, c'est pas nous qui l'avons inventé...), porteur d'un projet de société qui tient la route ( bon, à part pour les communistes-libertaires, y a du boulôt...), et en même temps en capacité de construire de l'expérimentation, des alternatives en actes (il n'y a pas d'ailleurs que sur le terrain économique, je pense aussi à l'expérience de l'école libertaire Bonaventure, des expériences d'habitat autogéré, d'habitat écologique...) et bien, si l'on crée du sens (du contenu commun, du "collectif", du fédérateur,...) et du lien (pour le moment, mais on peut l'envisager aussi en terme de "mouvement") et bien là, on sera très forts, et là on pourra peser réellement et faire un grand pas sur le chemin de la révolution sociale, libertaire et autogestionnaire, et tous et toutes ensemble, quelle que soit sa "sensibilité" au regard de l'anarchisme.

Et, donc, la question qui se pose et reste encore posée, par bookchin, et qui se pose à nous ici, c'est : attitude individuelle, soit, mais encore..., et aussi...?

Et si tu dois Sins encore répondre, essaie de rester dans cette question essentielle, parce que justement au coeur du débat posé dans ce topic, et abstiens toi, si c'est pour faire à nouveau une diversion... :wink:

Et du coup comme çà m'a pris du temps j'avais pas vu ce qu'a écrit willio, et je pense qu'on est là,justement, sur la même longueur d'ondes... :)

Il reste qu'il nous faut absolument développer ce côté liant pour construire ensemble...et ceci mériterait la contribution de d'avantage de personnes...Allez, au boulôt !... :D
qierrot
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Dim 10 Aoû 2008 21:04

willio a écrit:On ne "bascule" pas pour ce qu'on fait, mais pour ce qu'on pense.

Relis ce que j'ai écrit :
Sins We Can't Absolve a écrit:Non, j'en doute fort, parce que même un communiste libertaire qui décide de vivre selon des principes anarchistes "basculera" du côté des individualistes, du moins aux yeux des autres anarchistes, car il se focalisera d'avantage sur sa vie que sur la lutte.

Les communistes libertaires estiment que untel, parce qu'il a choisi de vivre et donc, de délaisser forcément un peu, voire totalement la lutte, est un lâcheur, et qu'il a "basculé" de l'autre côté... Après, c'est évident que le communisme libertaire ne peut pas se faire à trois dans un jardin, mais bon, je commence à avoir de sérieux doutes sur un modèle de société qui a toujours besoin d'une révolution ou d'un grand changement pour exister...

qierrot a écrit:Sins, là, je ne sais pas qui est de mauvaise fois, car il y a tout plus haut et ton "découpage" te permet de défigurer mais pas de t'appuyer sur...et sur justement ce qui contribue à construire du lien et du liant. Donc, tu t'amuses encore à ton petit jeu favori mais tu n'apportes rien de plus et tu bottes en touche !

Non qierrot, regarde un peu ton message, tu verras que mon "découpage" correspond à tes paragraphes (avec les retours à la ligne).

qierrot a écrit:Il n'y a pas eu que des individualistes dans l'histoire des alternatives en actes...les tentatives de communautés agraires, en Amérique du Sud, par exemple, Sébastien Faure n'était à proprement parler pas un "individualiste", et plus près de nous l'école Bonaventure à été créée par des militant(es) de la Fédération Anarchiste et soutenue par le mouvement libertaire (et financièrement par des militants)...Donc tu n'offres pas ici une lecture objective de notre histoire, et je reviens au travail et au bouquin de Gaétano Manfrédonia sur cette question des alternatives en actes qui justement n'opère pas de coupure entre les différents courants de l'anarchisme comme "individualistes" ou "communistes-libertaires" mais nomme celà les "éducationistes réalisateurs", ce qui me semble bien plus interessant comme concept de lecture parfois de ces courants et dans ce cadre du débat que nous avons, et bien mieux approprié dans ce cas de figure.

qierrot, il semblerait que l'on ne se comprend pas : je n'ai jamais dit que les communistes libertaires étaient incapables de réaliser quoi que ce soit. Seulement, ils ont une sacrée tendance à cracher sur tout ce qui se fait en marge de leur idéologie (et je cite les milieux libres par exemple), même si après ils changent d'avis. Mais sur le moment, ces réalisations en marge sont toujours taxer de "petites-bourgeoises".

qierrot a écrit:Et si j'aime bien aussi un peu la bagarre, et que je continuerais, comme d'autres et toi d'ailleurs, à défendre des convictions (ce qui est normal), j'ai écris maintes fois que communisme libertaire et individualisme s'entremellaient dans l'anarchisme.

Ça je finis par en douter, vu certains actes et certaines prises de position...

qierrot a écrit:Et, donc, la question qui se pose et reste encore posée, par bookchin, et qui se pose à nous ici, c'est : attitude individuelle, soit, mais encore..., et aussi...?

Non, la question que pose Bookchin est bel et bien "qu'est-ce que ces tendances foutent dans la mouvance libertaire ?"
J'ai lu le bouquin en entier qierrot, je sais un peu de quoi je parle, tu ne crois pas ? :roll:

qierrot a écrit:Et si tu dois Sins encore répondre, essaie de rester dans cette question essentielle, parce que justement au coeur du débat posé dans ce topic, et abstiens toi, si c'est pour faire à nouveau une diversion...

Ce n'est pas une question de diversion, c'est bel et bien l'avis de Bookchin, et les réactions négatives de certains ici à l'encontre de ce pamphlet sont exactement les mêmes que les miennes à entendre certains communistes libertaires : "mais il faut faire ça pour lutter", "ah ouais, ben moi je te dis que c'est comme ça la lutte", "il n'y a que les petits-bourgeois qui ne cherchent pas à lutter", etc...
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede willio le Dim 10 Aoû 2008 22:55

Sins We Can't Absolve a écrit:
Sins We Can't Absolve a écrit:Non, j'en doute fort, parce que même un communiste libertaire qui décide de vivre selon des principes anarchistes "basculera" du côté des individualistes, du moins aux yeux des autres anarchistes, car il se focalisera d'avantage sur sa vie que sur la lutte.

Les communistes libertaires estiment que untel, parce qu'il a choisi de vivre et donc, de délaisser forcément un peu, voire totalement la lutte, est un lâcheur, et qu'il a "basculé" de l'autre côté... Après, c'est évident que le communisme libertaire ne peut pas se faire à trois dans un jardin, mais bon, je commence à avoir de sérieux doutes sur un modèle de société qui a toujours besoin d'une révolution ou d'un grand changement pour exister...

M'en fous de savoir ce que disent les communistes libertaires (je sais pas s'ils parlent tous d'une même voix déjà...). Je te dis juste ce que je pense moi : vouloir vivre dans une société communiste libertaire n'est pas incompatible avec une expérience personnelle de "vie anarchiste" même sans agir activement pour une éventuelle révolution.
Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Bellegarrigue
Avatar de l’utilisateur
willio
 
Messages: 5206
Inscription: Sam 14 Juin 2008 22:00
Localisation: Grenoble

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede Sins We Can't Absolve le Dim 10 Aoû 2008 23:16

willio a écrit:M'en fous de savoir ce que disent les communistes libertaires (je sais pas s'ils parlent tous d'une même voix déjà...).

Ben tu sais, c'est des communistes hein, ils se partagent la voix :mrgreen:

willio a écrit:Je te dis juste ce que je pense moi : vouloir vivre dans une société communiste libertaire n'est pas incompatible avec une expérience personnelle de "vie anarchiste" même sans agir activement pour une éventuelle révolution.

Et je n'ai pas dit le contraire :wink:
Sins We Can't Absolve
 

Re: Recension du pamphlet de Bookchin

Messagede qierrot le Jeu 4 Sep 2008 13:41

le boulot collectif de traduction semble ralenti, est -il abandonné...?
qierrot
 

PrécédentSuivante

Retourner vers Théories

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité