Question pratique sur le système pénal

Espace de débats sur l'anarchisme

Question pratique sur le système pénal

Messagede Methaluman le Ven 15 Nov 2019 22:33

Bonjour :)

J'ai découvert les idées anarchistes il y a peu, et j'ai certaines questions qui restent sans réponses.
Tout d'abord, l'abolition de l'état entraîne une destruction de tout corps armée et policier. Les individus des communes, pour éloigner les menaces, s'organisent donc en milice. Mais, en quoi ces milices se diffèrent d'une gendarmerie actuelle ?
Ensuite, cette abolition entraîne également une suppression des prisons. Mais, lorsqu'un individu est dangereux pour la communauté (harceleur, meurtrier, violeur...) que doit en faire la communauté libertaire ? Les communes se mettent d'accord, lors d'un procès sans lois écrites, sur son sort ? Si elles décident de l'enfermer ou de le mettre à mort, en quoi les prisons sont abolies ?

Voilà j’espère que vous pourrez répondre à mes questions ! Si vous avez également un ou des auteurs qui parlent du "système" judiciaire dans une société libertaire, je suis preneur aussi.
Merci !

Methaluman :A:
Methaluman
 
Messages: 3
Inscription: Jeu 14 Nov 2019 10:31

Re: Question pratique sur le système pénal

Messagede frigouret le Sam 16 Nov 2019 10:40

Je pense qu'il faudrait creuser un peu cette histoire de " disparition" de l'Etat.
Par exemple si on prend Bakounine, il veut une fédération libre de communes libres. Je comprend que la commune est elle même un État, et qu'elle peut déléguer des compétences a une confédération de communes, pareil pour Proudhon ( dans une vision non communiste). Je crois que c'est plutôt les monopoles d'Etat que ces deux penseurs critiquent, et notamment le monopole territorial.
A partir de là si la sécurité est considérée comme un bien commun la commune, ou la confédération de communes, peuvent très bien prendre les mesures visant à assurer la sécurité, intérieure ou extérieure.
Pour la justice je suis d'avis de poursuivre la vision d'un Montesquieu par exemple, qu'elle soit le plus indépendante possible des exécutifs, même communaux
8-)
frigouret
 
Messages: 2133
Inscription: Jeu 22 Déc 2011 13:20

Re: Question pratique sur le système pénal

Messagede vroum le Dim 17 Nov 2019 11:09

Salut Methaluman

Voici une brochure qui répondra à tes questions : http://www.atelierdecreationlibertaire. ... rtaire.pdf

et un topic du forum consacré au sujet : viewtopic.php?f=6&t=3536&st=0&sk=t&sd=a&hilit=d%C3%A9viance
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6843
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Question pratique sur le système pénal

Messagede Methaluman le Ven 22 Nov 2019 21:35

Hello,

Merci pour vos réponses, je vais creuser tout ça :)
Methaluman
 
Messages: 3
Inscription: Jeu 14 Nov 2019 10:31

Re: Question pratique sur le système pénal

Messagede RedbullCigarette le Dim 20 Sep 2020 22:20

frigouret a écrit:Je pense qu'il faudrait creuser un peu cette histoire de " disparition" de l'Etat.
Par exemple si on prend Bakounine, il veut une fédération libre de communes libres. Je comprend que la commune est elle même un État, et qu'elle peut déléguer des compétences a une confédération de communes, pareil pour Proudhon ( dans une vision non communiste). Je crois que c'est plutôt les monopoles d'Etat que ces deux penseurs critiquent, et notamment le monopole territorial.
A partir de là si la sécurité est considérée comme un bien commun la commune, ou la confédération de communes, peuvent très bien prendre les mesures visant à assurer la sécurité, intérieure ou extérieure.
Pour la justice je suis d'avis de poursuivre la vision d'un Montesquieu par exemple, qu'elle soit le plus indépendante possible des exécutifs, même communaux


L'anarchie est par définition l'abolition de l'état.
L'état est un ensemble d'institutions centralisé autour d'une autorité. Or, dans une société libertaire, les institutions sont décentralisées.
RedbullCigarette
 
Messages: 1
Inscription: Dim 20 Sep 2020 22:10

Re: Question pratique sur le système pénal

Messagede frigouret le Mer 23 Sep 2020 13:43

Enfin j'ai dit mon point de vue.

Pour te donner du grain a moudre au sujet de ton questionnement initial, je te propose Gustave de Molinari ( de la production de la sécurité) et aussi le manifeste néo libertarien.
8-)
frigouret
 
Messages: 2133
Inscription: Jeu 22 Déc 2011 13:20

Re: Question pratique sur le système pénal

Messagede Lehning le Jeu 24 Sep 2020 18:24

Bonjour !

Je suis complètement d'accord avec RedbullCigarette comme quoi l'anarchie (ou l'anarchisme) a pour idée fondamentale l'abolition de l'Etat et totalement contre les idées du libertarien Molinari.

Pour en revenir au sujet du topic, je conseillerais plutôt de lire Jean-Marie Guyau et notamment son ouvrage "Esquisse pour une morale sans obligation ni sanction".

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 3317
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Question pratique sur le système pénal

Messagede frigouret le Jeu 19 Nov 2020 08:55

On peut noter dans l’œuvre de Proudhon des affirmations contradictoires sur le rôle de l’État. Ces différences ne sont pas le fait d’incohérences de sa part, mais d’une profonde évolution de ses vues, le conduisant d’une position anarchiste, déniant toute légitimité à
l’État, à une position fédéraliste, faisant de l’autorité étatique l’une des conditions nécessaires à la vie en société.

Ce changement d’orientation est la traduction sur le plan politique de deux modifications majeures intervenues dans les soubassements théoriques de la pensée proudhonienne, touchant respectivement au statut de l’antinomie et au statut du droit. Dès lors 1) qu’à la lumière des derniers développements de la théorie dialectique, toutes les forces en opposition sont déclarées à égal titre nécessaires à l’équilibre social, l’État se voit imparti dans la solution fédéraliste un rôle de modérateur, visant à maintenir l’équilibre entre les différents acteurs du champ social, soit à empêcher les déséquilibres qui naîtraient de l’accroissement unilatéral de l’un d’eux ; 2) que l’ordre juridique n’est plus imposé de l’extérieur, mais repose sur une libre adhésion et fait ainsi intervenir la liberté, l’État, dans la solution fédéraliste, devient le garant d’un droit de contrainte qu’il convient d’instaurer pour mettre chacun à l’abri des possibles mésusages de la liberté. Chargé de faire respecter les libertés individuelles fondées sur la reconnaissance des droits de l’homme, l’État est désormais au service de l’intérêt public.

Fawzia Tobgui
8-)
frigouret
 
Messages: 2133
Inscription: Jeu 22 Déc 2011 13:20


Retourner vers Théories

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités