Le 33 rue des Vignoles

Partageons le passé pour mieux inventer l'avenir...

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Sam 22 Déc 2012 02:02

acratack a écrit:
tu parles cela fait des années que les Vignoles pratiquent comme ça parait qu'il se renforce, a chaque fois si leur section est un peu combative elle se fait cassée; J ai entendu que même certains de leurs délégués ont étaient achetés par le patron. Ont se souvient du bordel avec les restos Parisiens et la scission avec Et Deschamp permanent de son syndicat clientelliste. Se posent pas les vraies questions ces gus la, jouent aux vedettes mais prennent pas les risques dans la boite.Ils te parlent action directe d'un coté mais en fait pratique la représentativité pour leur petit poste. faut leur poser la question si les élus sont bénéfiques aux salariés, comment ça ce fait que le nombre d'élus est le plus élevé jamais égalé et que la condition salariale a régressée comme jamais et c'est pas fini. Constat plus ya d'élu plus les prols sont marrons. Moi qui suis rationnel je pense la cause et l'effet. Au fait histoire de coincer les trétenciares du genre qui si connaissent en syndicalisme. Le syndicat a comme but amélioration de la condition salariale. Cela est obtenue par les luttes. Donc avant la lutte les délégués servaient a rien.les délégués sont protégés s-ils ne dérogent a la Loi, donc leur mandat ne peut se soustraire a la légalité, bref le mandaté ne peut que revendiquer la Loi pas des droit nouveaux, comme la loi est celle du système les élus ne font que pleurnicher.Les vraies syndicalistes organisent la lutte (illégale, clandestine, etc) les elus viennent après crier victoire.


houla..... quelle confusion. :gratte:
on te pose une question sur le vote et tu parles d'un permanent techniques, d'élus ou de délégués syndicaux............ quelle bordel.
bon, alors on va essayer de remettre les choses dans l'ordre.
le vote, c'est un moyen pour prendre des décisions.
on a toujours voté dans les organisations révolutionnaires, les conseils, assemblées etc......
celles ou l'on ne votait pas, c’était des sectes.
on peut voter pour une proposition, idée, motion, projet......etc
on vote aussi pour élire/désigner un mandaté/délégué.
tout le problème vient ensuite du mandat de l'élu. si on lui délègue un pouvoir de décision sans controle, on va vers des soucis comme chacun le sait.
c'est de cela dont les libertaires veulent se garder.
mais le vote ou la délégation n'ont rien d'anti libertaires. cela a toujours existé.
pour ce qui des "élus" et permanents syndicaux, faisons la aussi le ménage.
il n'y a pas plus "d'élus" malgré ce que tu sembles croire.
il y a par contre pas mal de permanents détachés en France au regard du nombre de syndiqués.
cette bureaucratie syndicale, qui decide sans controle des luttes et des mobilisations, dont les moyens dépendent du patronat et de l'etat, ne sciera pas la branche sur laquelle elle est assise. son existence repose sur son role de soupape de la colère des travailleurs et de "partenaire sociaux".
ensuite, il peut y avoir des salariés du syndicat comme c'est le cas du nettoyage. c'est à dire une secrétaire pour répondre au tel, un juriste pour défendre les adhérents.
là, c'est le syndicat qui décide de se donner des moyens d’être efficace. cela relève de l'autogestion du syndicat.
ce "permanent" juriste n'est pas détaché par l'etat ou le patronat. il n'a de compte à rendre qu’aux adhérents du syndicat.et s'il les trahit, c'est la porte.
il y a des syndicats qui préfèrent payer des avocats (dont on louera de plus la sympathie pour le mouvement ouvrier :lol: ).
aprés, dans la boite, il y a des délégués. souvent portant seul le syndicat, ils sont souvent victimes de blocage, harcèlements, sanctions et même licenciements iniques, la protection prévue par la loi étant toute relative suivant les directions auxquelles ils font face.
faut avoir la foi.
tout le monde est bien conscient que le rapport de force se construit ave cle nombre. sauf que le nombre, il se mobilise que rarement et qu'entre deux, il faut bien faire vivre la section.
pour ce qui est l'illégalisme, des actions clandestines:
c'est le nombre qui conditionne le rapport de force et donc ce qu'on peut faire.
les mecs de continental on pu se permettre de mettre à sac une préfecture parce qu'ils étaient soudés et nombreux. et leur leader charismatique, xavier mathieu, a été un élément important de leur mobilisation sur une longue durée.
on ne peut pas opposer la présence d'un délégué/élu et luttes.
josé bové, quoi que l'on pense du personnage, a été un élément important de la lutte contre les ogm.
la lutte, c'est plus compliqué que dans les brochures de tel ou tel groupuscule.
et surtout, il ne faut pas oublier que l'action syndicale est une pratique qui se fait au grand jour.
le syndicalisme clandestin, ça n'a pas de sens.
la cnt fai n'a pu se développer jusqu'à gérer des pans entiers de l’économie espagnole qu'en bénéficiant des droits obtenus avec la victoire aux élections du frente popular.
sous la dictature, c’était une organisation condamnée à la clandestinité.
c'est pour cette raison d'ailleurs que les cntistes espagnols sont allés voter massivement pour le front populaire, ne serait ce que pour voir sortir des prisons des milliers de camarades.
le syndicalisme de transformation sociale a besoin de plusieurs facteurs pour se développer et combattre le capitalisme. la démocratie est un de ses éléments.
j'imagine que tu n'auras rien à répondre à ça, si ce n'est 2 phrases confuses à l'emporte pièce.
j'ai ecrit tout ça pour d'autres qui viendraient à lire ce post.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede Specifix le Sam 22 Déc 2012 13:32

baboeuf a écrit:c'est tout simple en fait: pour des questions de représentativité de certains syndicats, on devait garder le sigle cnt.
ce n'est pas du fétichisme.
Quelles questions de représentativité ? C'est une réponse très vague que tu fais; également, tu éludes mon message. C'est de la langue de bois, si je ne m'abuse ... Acratack a donné une réponse un peu plus claire sur un autre topic.
En fait, je suis d'accord avec toi que ce n'est pas du fétichisme, ..., plutôt, de la manoeuvre ..., oui ...
En quoi changer de sigle pose un problème ? Changer de sigle, cela vous permettrait de sortir de la confusion que cela crée ... non ?
Specifix
 
Messages: 1286
Inscription: Jeu 3 Mai 2012 23:30

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Sam 22 Déc 2012 18:53

ben disons que certaines sections ont gagné leur représentativité en tant que cnt. ça parait tout béte mais les patrons savent parfois utiliser n'importe quel angle d'attaque pour te refuser le moindre droit.
perso, cgt sr, ça m'aurait plus parlé. mais c'est pas bien grave.
non, ce n'est pas de la langue de bois. je suis pas connu pour ça d'ailleurs.
si les reponses d'acratak te convienne, on doit pas avoir la même idée du débat.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede Specifix le Dim 23 Déc 2012 01:16

babouf a écrit:ben disons que certaines sections ont gagné leur représentativité en tant que cnt. ça parait tout béte mais les patrons savent parfois utiliser n'importe quel angle d'attaque pour te refuser le moindre droit.
Parce que le sigle cnt, lui, empêche les patrons d'utiliser n'importe quel angle d'attaque ?
Pour ce qui est des phrases creuses, il est clair que tu es imbattable (cf. au topic israël)


babouf a écrit:perso, cgt sr, ça m'aurait plus parlé. mais c'est pas bien grave.
cgt sr, je connais pas.


babouf a écrit:non, ce n'est pas de la langue de bois.
Si, ... c'est de la langue de bois.


babouf a écrit:si les reponses d'acratak te convienne, on doit pas avoir la même idée du débat.
J'ai pas dit que les réponses d'acratack me conviennent. j'ai, simplement, dit qu'il a donné une réponse plus claire que toi sur un autre topic.
Specifix
 
Messages: 1286
Inscription: Jeu 3 Mai 2012 23:30

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede vroum le Mer 26 Déc 2012 17:54

Concernant l’émergence d’une prétendue « refonte » de la CNT...

http://www.cnt-f.org/spip.php?article2086

Début novembre 2012, la CNT a tenu son 32e Congrès confédéral à Metz en présence de nombreux syndicats dans une ambiance fraternelle et constructive.

Par son attachement renouvelé au fédéralisme, la CNT se félicite d’une cohésion retrouvée et renforcée, portée par des choix d’orientations clairs, cohérents, et largement majoritaires. En privilégiant l’effort militant, elle confirme son refus des permanents syndicaux et manifeste sa volonté de s’inscrire plus que jamais, au cœur d’un mouvement social puissant et émancipé.

Toutefois la CNT a traversé des turbulences internes durant près de 3 ans. Mi-novembre 2012, une organisation syndicale dénommée « CNT Solidarité Ouvrière », a lancé une adresse publique, actant ainsi de sa naissance en utilisant notre sigle CNT. Cette initiative regrouperait des personnes issues de syndicats de notre organisation.

Leur adresse publique nous apparaît comme diffamatoire et insultante. Elle tend par ailleurs à masquer les responsabilités de ceux et celles qui se sont affranchis de façon récurrente de toutes nos règles démocratiques, et ce depuis des années. L’absence de ces quelques syndicats fractionnaires à notre récent congrès, tant physiquement que par leurs contributions aux débats, témoigne d’une longue série de dénis de la démocratie interne de notre confédération. L’acharnement à vouloir imposer un modèle syndical bien éloigné de l’anarcho-syndicalisme et du syndicalisme révolutionnaire a créé des tensions telles que nous ne pouvons qu’en regretter les conséquences désastreuses pour nos syndiquéEs, pris en étau dans ce conflit.

La CNT, confrontée à des manœuvres et des provocations récurrentes a toutefois tenté de maintenir le dialogue, sans même qu’une quelconque exclusion n’ait jamais été prononcée.

Aussi, et si nous actons que les orientations adoptées lors de notre dernier Congrès confédéral ne sont pas de nature à satisfaire ces camarades, nous rappelons avec force que la CNT a toujours laissé la libre expression à ses syndicats dans le cadre des règles décidées collectivement : porter des débats, définir et modifier des orientations a toujours été possible, et il en sera de même à l’avenir.

La CNT, consciente de la nécessaire unité du courant anarcho-syndicaliste et syndicaliste révolutionnaire laissera toujours la porte ouverte à ceux qui en respecteront le cadre statutaire. C’est là notre conception de l’éthique syndicaliste.

Mais aujourd’hui, elle ne peut qu’affirmer l’illégitimité de ceux et celles qui prétendraient agir en son nom.

Nous invitons nos camarades, sympathisants et partenaires du mouvement social à ne pas s’y méprendre et à préférer celles et ceux qui favorisent la confrontation d’idée dans la pluralité et le respect mutuel.

Encore et toujours, la CNT entend œuvrer au projet anarcho-syndicaliste et syndicaliste révolutionnaire vers un autre futur et le communisme libertaire.

Le Bureau confédéral de la CNT

Publié le 22 décembre 2012.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6849
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Jeu 27 Déc 2012 20:18

ce communiqué est désarmant de langue de bois. on reconnait bien là freakers. :lol:
faut vraiment douter de rien.
en forçant ainsi le trait, il se décrédibilise un max. .
bon, c'est pas si grave d'un autre coté. pas grand monde ne lit ce genre de communiqué. ça reste interne au petit milieu libertaire et intéresse que la poignée qui veulent etre informés de la tambouille interne de la cnt.
moi, ce qui m’intéresse un peu, c'est de voir comment ces magouilleurs vont abuser ce qui reste d'anars à la cnt dite vignoles.
ils se présentent partout ou ils sont, comité d'entreprise compris et jouent les puristes quand il s'agit de virer des camarades.
ils se la jouent nostalgiques de l'espagne rouge et noire et d'un autre coté présentent la cnt comme une simple scission de la cgt sur le tract du site gouvernemental des élections TPE.
tract de présentation ou l'on apprend que la cnt ne serait qu’une scission de la cgt, laquelle scission aurait eu lieu en 46. ce n'est rien de moins que du révisionnisme visant à évacuer toute référence à l'anarchosyndicalisme.
aucune référence au communisme libertaire, à la suppression de l'etat et encore moins du salariat:
https://static.electiontpe.travail.gouv ... 0035-3.pdf
ils n'ont que l'autogestion à la bouche mais interviennent dans les affaires d'autres syndicats, y compris en produisant des faux pour créer des sections fantômes.
ils louent la démocratie interne mais n'ont jamais respecté les décisions de congrés et de commissions qui n'avaient rien à redire sur le travail du syndicat du nettoyage.
ils effacent des statuts de leurs syndicats les articles sur la suppression de l'etat et du salariat et se présentent comme des anarcho syndicalistes.
certains veulent méme enlever toute référence à la régle empêchant tout militant d'un parti d'avoir un mandat à la cnt.
fait dire que quand on a des gens qui se présentent comme candidat à la députation, ça la fout mal.
pour les quelques anars qui restent à la cnt, ça va passer si facilement.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede Protesta le Jeu 27 Déc 2012 22:59

... y compris en produisant des faux pour créer des sections fantômes.


Tu me rassure je suis donc pas parano vis à vis des vignoles, c donc vrai!!!
Et ça me navre pour l'Anarchosyndicalisme.

ils effacent des statuts de leurs syndicats les articles sur la suppression de l'etat et du salariat et se présentent comme des anarcho syndicalistes.


Minable pffffftttttt...
Protesta
 
Messages: 2233
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede acratack le Jeu 27 Déc 2012 23:39

Franchement c'est incomprehensible. On dirait vraiment que cette cision n'est que le fruit d'une lutte de pouvoir.
la question c'est a qui profite toute cette confusion?
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Ven 28 Déc 2012 00:54

non, pas une lutte de pouvoir.
ceux qui sont partis/se sont faits virés et ont créé la cnt so ne briguaient pas les mandats aux vignoles.
au contraire, se concentrant sur leur travail syndical local, ils mettaient plutot de coté les embrou........ heu je veux dire la vie confédérale.
c'est d'ailleurs le cas de la majorité des vrais syndicats. à tel point que des ccn ont été annulés faute de participants.
la clique qui a pris le "pouvoir" est trés hétéroclite.
ce qui es tsur, c'est qu'elle es tloin de pratiquer ce qu'elle professe.
entre ceux qui prennent le max d'heures de délégations permises pour une section de deux adhérents, ceux qui se présentent aux élections municipales, européennes, législatives et vont boire la coupe de champagne offerte par le president de region socialiste, ceux qui siègent au comité d'entreprise depuis des années dans leur boite sans y faire grand chose etc.....
il y aussi celui là qui joue les bons samaritains pour une mairie communiste, n'y a jamais monté une section syndicale, a droit aux pages du journal municipal local et brigue le poste de secrétaire confédéral de la cnt............. tout n’étant pas présent au congrés pour cause de vacances en afrique. :lol:
mais comme tous s’étaient distribué les mandats avant le congrès, il n'y a pas eu de problème et l'absent a donc été élu.
il y aurait tant à dire.............
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede acratack le Sam 29 Déc 2012 11:26

En tout cas c'est marrant car au final votre représentativité éstampillée vignolles , avec 0.22% aux élèctions TPE, c'est quand meme un peu du bidon...pour changer!
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Sam 29 Déc 2012 11:32

oui mais moi je te parlais précédemment de la représentativité........... dans une entreprise et 3/4 sites ou le patron risquait de se saisir d'un changement de sigle. :lol:
vraiment, tu sembles parfaitement ignorant de ce qu'est le syndicalisme.
c'en est bluffant.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede acratack le Sam 29 Déc 2012 11:51

ce que je sais c'est que 0,22% c'est pas fameux...
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Sam 29 Déc 2012 13:27

c'est pas le pourcentage qui compte mais le nombre de voix. celles ci, multiplié par X, ça donne X milliers d'euros de subventions.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede acratack le Sam 29 Déc 2012 13:48

Miam...
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Lun 18 Fév 2013 14:22

acratack a écrit:Miam...



ben tu sais, quelques milliers d'euros, ça fait tourner les tétes.
tiens, je vais te donner un exemple réel.
contexte: plusieurs syndicats parisiens sont attaqués, poussés vers la sortie, leurs militants menacés.
ils créent une assos pour se coordonner et resister. cette assos s’appelle l'UTS. (union technique syndicale).
le climat commence à s envenimer salement au sein de la cnt.
voila l'extrait d'un message d'un ex camarade d'une autre région, solidaire des camarades parisiens stigmatisés et défendant leur association, l'uts:

sans l’UTS la fédération CNT-PTT n’aurait pas pu se présenter aux élections , sans l’UTS et cette liste il est fort probable que sur l’Aquitaine il ne resterait plus une CNT syndicaliste ……..
Je n’ai aucun état d’âme, je les ai vu agir alors on peut nous sortir tous les arguments UTS fraction, scissionniste et autres c’est du vent car qui attaque ?? l’UTS sert de lien et permet de faire circuler les infos entre nous ,.......
.......... nous on continue de faire vivre une autre vision de la CNT.......
...........si au congrès on perd sur le nettoyage il sera temps de réagir !!!
........L’erreur c’est de ne pas avoir voulu créer l’UTS au niveau national car effectivement cela apparaît comme étant uniquement un problème régional ……..
Bon , en bref ce n’est pas évident mais essayons de rester uni sur l’essentiel …….ET GARDONS CET OUTIL …….on ne sait jamais …………


voila maintenant un autre message du méme ex camarade quelques semaines plus tard:

......la situation n’est plus la même qu’il y a six mois avec un dynamisme fédéral que cela soit dans nos anciens métiers où dans les nouveaux avec des sections et plus d’adhérents , sans parler d’une reconnaissance que nous n’avons jamais eu pour pouvoir mener nos actions et les moyens financiers, enveloppes et du temps en détachements ……

et enfin, le coup de poignard dans le dos pour finir, dans un ultime message:

............Je n'irai pas plus loin : nous assistons aux ultimes soubresauts d'une bête aux abois , l'UTS, qui a fait le choix d'un syndicalisme institutionnel...........


quels sont les raisons qui ont pu faire à ce point changer d'opinion cet ex camarade?
et bien c'est simple: entre le premier message et le deuxiéme, suite aux élections à la poste, les camarades de la fédération ptt se sont vus conviés à la direction nationale et se sont vus offrir pres de 10 000 euros de subventions annuels, des dizaines de milliers d'envellopes affranchies, des heures de détachements etc.........
plus question de risquer de perdre ces subventions dans une scission.
et tant pis si les copains de 20 ans que l'on trahit sont ceux qui ont permis la participation aux élections en mettant la main à la poche.
c'est assez minable, petit. mais c'est aussi ça la réalité.
pour quelques milliers d'euros, tu peux acheter et retourner des syndicalistes. et même leur faire dire des insanités contre leur amis d'hier. c'est aussi avec ces gens là que la cnt vignoles va essayer de se reconstruire.
c'est pas gagné bien évidemment.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede Cheïtanov le Lun 18 Fév 2013 16:09

J'avais vu ça la subvention de 9000 euros... Et on voit que tout le monde se fait acheter, même la CNT Vignole, et ça c'était à prévoir, il suffisait de regarder la CGT en Espagne...

Ni permanents, ni subventions, ni conscessions.
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Lun 18 Fév 2013 17:02

les permanents techniques ont toujours été prévus dans les statuts, que ce soit à la cgt sr, à la cnt fai et autres.
qu'un syndicat ait besoin d'une dactylo comme c'etait le cas à l’époque ou d'un juriste, cela ne me dérange pas tant que ces derniers sont payés avec le fric des cotises des adhérents.
cela n'a rien à voir avec le permanent cgt de l'ud du coin qui doit sa planque au patronat et à l’état et a un pouvoir exorbitant .
je sais que c'est pas clair pour beaucoup cette distinction.
quand aux concessions, et bien que dire :gratte: .............. sinon que le syndicalisme c'est aussi de la négociation.
et hors période insurrectionnelle, le syndicat est censé défendre au mieux les intérêts des travailleurs.
et la politique de la chaise vide n'est pas toujours possible/souhaitable.
bref, c'est compliqué, ça dépend du niveau de mobilisation des travailleurs et de leur combattivité.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede Cheïtanov le Lun 18 Fév 2013 17:58

Sauf que ça fait des lustres que la CNT-AIT es n'a plus de permanent-es, tout comme pas mal d'autres...

baboeuf a écrit:tant que ces derniers sont payés avec le fric des cotises des adhérents.

Ce qui fait du syndicat... un employeur.

baboeuf a écrit:quand aux concessions, et bien que dire .............. sinon que le syndicalisme c'est aussi de la négociation.
et hors période insurrectionnelle, le syndicat est censé défendre au mieux les intérêts des travailleurs.
et la politique de la chaise vide n'est pas toujours possible/souhaitable.
bref, c'est compliqué, ça dépend du niveau de mobilisation des travailleurs et de leur combattivité.

Certes. Mais derrière aucunes concessions je vois le fait de ne pas céder un iota sur une revendication directe, et de refuser toute participation à un quelconque appareil d'Etat...
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Le 33 rue des Vignoles

Messagede baboeuf le Mar 19 Fév 2013 01:25

employeur, c'est pas un gros mot.
quand tu fais faire le nettoyage d'un bâtiment par une société, tu es employeur indirect. idem quand tu emploies une personne pour garder tes gosses......etc
sinon, il y a la solution de payer des avocats.
mais dans le cas du syndicat dont nous parlons, ce n’était pas possible vu le nombre d'affaires et dossiers défendus.
le syndicat n'aurait jamais eu les moyens.
oui, ça fait un bail que la cnt n'a plus de permanents rétribués. faut dire que les statuts ont été prévus pour des organisations de masse, pas pour nos groupuscules.
et le choix du permanent ne s'est posé que pour un seul syndicat du fait de ses centaines d'adhérents et leur statut précaires.
une chose est sure, pour avoir vu de l'intérieur comment fonctionnait l'autogestion à la cnt, je suis au regret de dire que les permanents seront indispensables dés que l'orga aura quelques dizaine de milliers d'adhérents.
déja avec 1200 adhérents, c'etait souvent n'importe quoi. je pourrais énumérer les mandats non tenus, les dysfonctionnements divers. pas sur d'ailleurs qu'on me croirait tant c'est parfois caricatural. ("le trésorier du syndicat? le chéquier? on sait pas, il est parti en sac à dos il y a plus d'un an..........")
quand tu penses que le nouveau secrétaire confédéral n’était même pas capable de tenir le mandat "t-shirt". il avait fallu que je le harcèle pour avoir quelques données et faire des calculs............. pour m'apercevoir qu'on vendait à perte.
voila la cnt aujourd'hui. avant, dans les orgas comme la cnt fai, la cgt sr, la cnt ait....etc, il y avait des personnalités fortes, des types et des nanas qui avaient bravé la mort, avait fait preuve d'organisation, d'ingéniosité etc....
aujourd’hui, ce sont des cas sociaux qui prennent les mandats, des débiles ou des irresponsables.
et puis il faut les voir signer fièrement "secrétaire confédéral administratif" ou "secrétaire confédéral adjoint" chaque missive qu'ils font passer. le con se prend souvent au sérieux.
de fiers amiraux commandant une marie salope.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Précédent

Retourner vers Histoire de l'anarchisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité