La genèse de la CGA

Partageons le passé pour mieux inventer l'avenir...

Re: La genèse de la CGA

Messagede Roro le Mar 9 Sep 2008 03:32

Alayn a écrit:Bonsoir ! Oui, il a raison Léo, demandes à être administrateur Berckman et je suis certain que tu t'empresseras à demander mon exclusion !

Qu'est-ce qui est caricaturé ? Une partie de tes propos certainement, ironique... Personne sur ce fil n'a critiqué la CGA en tant que telle, alors pourquoi dis-tu "on en a été réduit à construire une orga dont le seul but est de...etc...". C'est de l'humour, j'ose espérer ?

"Y'a quelques contradictions de base": c'est bien beau de l'affirmer...mais tu n'expliques rien...

Tiens celle-là, tu pourras aussi la classer dans les insultes personnelles: oui, Berckman, t'es arrivé à la FA avec une arrogance qu'on n'est pas près d'oublier. Et quand t'es parti, c'était curieusement vachement plus serein. Bizarre, non ?

Vas-y, tu peux demander mon exclusion pour cette REMARQUE.


Bon, les insultes et les tenues victimaires (des 2 côtés) c'est finit ?

Autre chose, cesser un peu d'en référer à cette foutue charte bordel ! Elle sert juste de cadre, on est pas là pour faire les flics merde !
Roro
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede Alayn le Mar 9 Sep 2008 04:01

Bonsoir ! Je ne me réfères pas à la Charte...

J'arrêterais là mes remarques à propos de Berckman qu'il considère comme des insultes (j'ai dit l'essentiel de ce que je pensais de lui) et basta.

Je soulignerais juste que tout ceci n'est pas anodin et a en réalité un rapport important sur le sujet du topic, même si de prime abord çà pourrait sembler assez éloigné.
Car aujourd'hui les contrecoups de cette "affaire" se font encore sentir.

J'ai dit ce que j'avais sur le coeur par rapport à Berckman. Y'a des moments, il faut savoir assumer. J'assume. Et je suis fier d'avoir dit tout haut ce que pense tout bas en fait plein de gens.

Sur ce...
Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: La genèse de la CGA

Messagede Berckman le Mar 9 Sep 2008 09:50

Léo a écrit: Décidément ça revient fréquemment chez toi cette façon de critiquer la gestion du forum... propose toi en admin, je suis sur que ça ira bien mieux.

Je peux me proposer en admin, ça ne changera rien à l'affaire.
J'ai justement, à l'occasion du conflit sur le forum simpsoncity, le problème qu'il y aurait, en tant qu'admin à être "juge et partie".
Les camarades qui font ce boulot le font globalement très bien. Je suis juste étonné qu'il n'y ai pas de réaction sur ce fil, c'est tout. Dans le cas d'un conflit, ce n'est pas aux personnes concernées de le régler, mais aux personnes autour.


C'est de l'humour, j'ose espérer ?
A ton avis ?

"L’ironie est une forme d’expression qui consiste à dire l’inverse de ce que l’on pense, tout en s'efforçant de laisser entendre la distance qui existe entre ce que l’on dit et ce que l’on pense réellement"

Par ailleurs, j'aimerais qu'on m'explique le lien entre ma personne et le sujet du topic. Je ne me suis pas lancé dans des attaques ad nominem. Je ne fais pas de ce sujet un lieu de règlement de comptes personnels... J'ai simplement donné des éléments politiques, liés à mon approche du conflit qui a amené 7 groupes à quitter la FA. J'ai soulevé que l'explication visant à personnaliser, de manière unilatérale, les responsabilités, escamotait les éléments politiques du conflit.
Je n'ai pas attribué la paternité du conflit à X ou Y à la FA, mais à des fonctionnements, et des divergences politiques de fond. Est-ce trop demander que de demander la réciprocité ?

Maintenant je comprend que la légende du "grand méchant loup" qui a lui seul a provoqué une scission soit confortable. Le problème, c'est qu'elle ne tient pas la route, ne serait-ce que parce que les 60 personnes qui ont quitté l'orga ne sont pas des imbéciles ni des suiveurs/suiveuses. Certains camarades étaient des militant-e-s de longue dates, pas nécessairement d'accord avec l'intégralité des positions de la commission antipatriarcale, d'ailleurs. Ne serait-ce que parce que les positionnement ont toujours été défendus à plusieurs (je renvoie au BI pour les camarades qui y ont accès). Aussi parce que, par exemple, je n'ai pas participé à toutes les réunions de la commission antipatriarcale.
Berckman
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede arvn d le Mar 9 Sep 2008 10:42

Si je lis le sujet, il s'agit bien de la question de la genèse de la CGA. De part et d'autres, il y a eu des analyses permettant d'éclaircir certaines ombres malgré les contradictions. Qu'il y ait désaccord, c'est somme toute logique entre ceux qui sont restés et d'autres qui sont partis.
A voir la CGA et sa structuration, je trouve un peu facile de penser que ce sont des conflits d'égos qui en sont l'origine. Quitter une orga suite à désaccord ou conflit est une chose mais faire la démarche d'en créer une autre, bien et clairement structurée, en est une autre.
J'ai l'impression qu'on a fait le tour du sujet, pour l'instant, et qu'il serait peut-être temps que la FA se remette en question sur son fonctionnement, et ses inerties, au lieu de simplement nous dire: "les oeuvres ne se sont jamais aussi bien portées, merci!!" Circuler y'a rien à voir! en somme.
trois anarchistes, deux scissions à moins que ce soit l'inverse...
arvn d
 
Messages: 524
Inscription: Mer 25 Juin 2008 17:04

Re: La genèse de la CGA

Messagede L'autre facteur le Mar 9 Sep 2008 15:28

Oui, je crois que le sujet est clos, en tout cas pour moi. Il y des explications comme le dis arvn d, et je pense quelles sont suffisantes pour comprendre l'essentiel. La poursuite du sujet ne servira à rien si ce n'est à faire revivre les énervements d'il y a six an pour les départs de 2002, et d'il y a 4 ans pour les départs de 2004.
Maintenant la situation est qu'il existe une organisation qui s'appelle la CGA et dont les contours ont été aussi un peu évoqué dans ce fil.
L'autre facteur
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede Olé le Mar 9 Sep 2008 16:47

Berckman a écrit:
Léo a écrit: Décidément ça revient fréquemment chez toi cette façon de critiquer la gestion du forum... propose toi en admin, je suis sur que ça ira bien mieux.

Je peux me proposer en admin, ça ne changera rien à l'affaire.
J'ai justement, à l'occasion du conflit sur le forum simpsoncity, le problème qu'il y aurait, en tant qu'admin à être "juge et partie".
Les camarades qui font ce boulot le font globalement très bien. Je suis juste étonné qu'il n'y ai pas de réaction sur ce fil, c'est tout. Dans le cas d'un conflit, ce n'est pas aux personnes concernées de le régler, mais aux personnes autour.


.

Justement, la charte est un cadre global, et les admins ne sont pas des robots, il est difficile de tout voir partout, pour avoir été admin. Or c'est qd même pas la première fois que tu critiques vite dès qu'il y a quelque chose que tu vois et te parait déplacé, c'est cela que je trouve regrettable.
Concernant Alyan, je pense moi que tout ce qu'il a dit sur toi, il aurait du le faire en mp, car ce topic n'est pas un lieu de procès d'une personne sur la place publique. Il aurait du se limiter aux orgas et non attaquer personnellement je suis d'accord. Mais je ne pense pas que ça soit bien grave.
Enfin si ça te gène vrt, il y a une partie du forum réservée aux conflits ou pbs, exprime toi là bas.

Pour le topic en lui même, je pense la même chose que arvn d et L'autre facteur.
Olé
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede zafx le Mar 9 Sep 2008 19:07

Pas lu ce topic, perso, mais s'il y a eu des attaque personnelles, je propose de les mettre à la corbeille, ce genre de truc ne sert à rien dans un débat, le format d'un forum sur internet permet de netoyer les conversations de ce genre d'écart, il faut en profiter!
Image
Avatar de l’utilisateur
zafx
 
Messages: 318
Inscription: Lun 16 Juin 2008 15:59

Re: La genèse de la CGA

Messagede Alayn le Mar 9 Sep 2008 19:29

Bonsoir ! J'ai l'impression qu'on a plus parler et critiquer la FA (et pas qu'avec le dos de la cuillère alors que la CGA ne l'est en rien en tant qu'orga) que de la CGA sur ce fil pourtant consacré à la genèse de la CGA...mais bon...

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: La genèse de la CGA

Messagede Roro le Mer 10 Sep 2008 14:21

Alayn a écrit:Bonsoir ! J'ai l'impression qu'on a plus parler et critiquer la FA (et pas qu'avec le dos de la cuillère alors que la CGA ne l'est en rien en tant qu'orga) que de la CGA sur ce fil pourtant consacré à la genèse de la CGA...mais bon...

Salutations Anarchistes !


Si le fil avait pas été un exutoire pour certains envers d'autres, il parlerait plus de la CGA...
Roro
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede arvn d le Mer 10 Sep 2008 15:25

Et puis, c'était un peu tendre le bâton pour se faire battre.
trois anarchistes, deux scissions à moins que ce soit l'inverse...
arvn d
 
Messages: 524
Inscription: Mer 25 Juin 2008 17:04

Re: La genèse de la CGA

Messagede Alayn le Mer 10 Sep 2008 19:05

Salut ! Oui, on peut le voir comme çà... Bon, vu qu'on n'aura certainement pas plus d'explications sur la genèse de la CGA et que çà a été en fait une bonne occasion pour taper sur la FA et qu'on me dit que je l'ai bien cherché...tout est parfait dans un monde parfait...

Le point qui semble avoir le plus cristallisé dans cette discussion est celui de la remise en cause de l'unanimité. J'y reviendrais peut-être dans un fil spécifique à cette question.

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: La genèse de la CGA

Messagede kuhing le Jeu 11 Sep 2008 09:54

Alayn a écrit: tout est parfait dans un monde parfait...

kuhing
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede Nico37 le Mer 28 Jan 2009 18:31

Le GDALE adhère à la CGA

Pour le fédéralisme libertaire !

Depuis fin 2004, date de la rupture avec la Fédération Anarchiste (FA), le groupe anarchiste de Lille s’est développé tant bien que mal et malgré le bouleversement que peut être le départ d’une fédération. Coupé de son réseau, des apports que fournit une organisation ; le groupe n’a pas pour autant baissé les bras et s’est reconstitué ses propres outils et après un temps de restructuration long et difficile, s’est développé et a réussi à confirmer son implantation dans la scène militante lilloise. En plus d’un journal (très apériodique pendant un temps !), de tables de presse et d’une émission de radio, le GDALE a peu a peu développé d’autres activités qui lui ont permis de pérenniser son activité (apéros-débats mensuels, présences dans des collectifs, braderies, contacts internationaux, apparitions dans les manifestations…). Après avoir fait le constat qu’un changement était nécessaire pour nous et n’ayant jamais oublié l’intérêt du fédéralisme et la nécessité pour un groupe anarchiste de se développer dans ce cadre, nous avons engagé l’année dernière de longues discussions, et observé le paysage politique anarchiste français (organisations avec lesquels nous travaillions toujours à l’occasion) afin de réévaluer la possibilité de joindre nos efforts à ceux d’autres camarades. En 2002, une scission s’était faite au sein de la FA et la Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) s’est formée. Au départ regroupement de quelques groupes du sud-ouest de la France, la CGA s’est développée elle aussi et aujourd’hui occupe modestement une bonne moitié sud du territoire français. La CGA pratique actuellement un mode de fonctionnement (vote au ¾) et une politique différente (présence sur le terrain, réflexions sur l’anti-patriarcat) qui nous ont semblé les plus en accord avec nos besoins et c’est pourquoi nous avons décidé de l’intégrer. La pratique du fédéralisme libertaire est une vielle tradition dans le milieu anarchiste (bien que certains choisissent d’autres outils). Elle permet aux groupes de mutualiser leurs efforts et leur matériel, d’entretenir des relations et débats réguliers avec d’autres militant-e-s souvent confronté-e-s à des
problèmes similaires ce qui ne peut rendre les actions que plus riches et grâce à ce partage de libérer du temps et de l’énergie pour l’action directe sur le terrain des luttes. L’unité peut lorsqu’elle se fait sur le mode libertaire peut permettre également une meilleure visibilité pour le projet de société que nous défendons. Au delà des intérêts pratiques, le fédéralisme est pour nous important car nous tenons à développer et propager dès aujourd’hui les modes d’organisation que nous envisageons pour la société future. Parce que nous n’attendons pas le grand soir, c’est aujourd’hui qu’il faut se doter de ces outils pour construire. C’est par la pratique et l’expérimentation du fédéralisme libertaire que celui-ci vit et s’enrichit. Aucune organisation ne sera jamais parfaite mais quand la structure le permet, il faut tenter l’expérience et construire avec les autres une organisation qui se rapprochera le plus de ce que nous souhaitons. C’est comme cela que l’on avance ! Le GDALE vous invite donc à nous rejoindre pour cette expérience !

Fédéralisme libertaire ? Nous l’opposons au centralisme autoritaire où les décisions sont prises par le haut, c’est à dire par un organe central. Le fédéralisme libertaire est une association de groupes autonomes qui se coordonnent en établissant des règles communes en congrès, lieu de la synthèse des volontés exactes des groupes. Celle-ci est portée par des mandaté-e-s (temporaires et révocables) et de façon impérative (ce qui est dit est décidé par le groupe). La fédération peut se doter de mandaté-e-s qui sont soumis-es aux mêmes principes et sous contrôle des groupes pour lesquels il ou elle remplit la fonction.
Nico37
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede arvn d le Jeu 5 Fév 2009 13:03

Intéressant!!

J'espère qu'ils continueront à réaliser "La Sociale", souvent intéressant: :)

http://lille.cybertaria.org/rubrique71.html
trois anarchistes, deux scissions à moins que ce soit l'inverse...
arvn d
 
Messages: 524
Inscription: Mer 25 Juin 2008 17:04

Re: La genèse de la CGA

Messagede Denis le Dim 20 Sep 2009 20:22

Image

Image

Voilà, voilà, l'article est de Edward Sarboni (Octobre 2002)

Béatrice a connu Joachim en 1968, et sa soeur Harmonia (qui était dans la même classe que Béatrice dans le 18ème à Paris) et leur mère Luz Continente-Lopez.

Harmonia est morte en Novembre 2005, nous sommes retourné à Saint-Paul-de Jarrat, pour ses obsèques.

Par un froid mordant, dans cet automne Ariégeois, la tombe de la famille Continente s'est ouverte dans un bruit sourd,

peut-être était-il là pour rappeler la mémoire des Anarchistes espagnoles, ou des camps d'Argelès.

Luz, a mes cotés, me souffla : est-il toujours là ?

Je me penchai, au-dessus du cerceuil de Joachim, ET... le drapeau noir était bien là, intact, défiant le temps ...

Le temps va.. tout s'en va... Luz a perdu ses 2 enfants. Mais elle a toujours son "Gros Nounours " Denis, et Béatrice sa 2ème fille

On va pas tarder a y retourner, à Saint Paul, avant l'hiver, quand Luz reviendra de Barcelone ou de Valence, d'où elle était parti, en 1939 !

Elle avait 7 ans
Denis
 

Re: La genèse de la CGA

Messagede barcelone36 le Dim 27 Sep 2009 13:53

happilhaouer a écrit:La CGA est communiste libertaire, reconnais la lutte des classes, non?
Ca fait quand meme une balaise différence


pour répondre à happilhaouer (tardivement...): la FA reconnait la lutte des classes depuis 1978...
Quand à Nantes, il y a bien un nouveau groupe, conséquent et actif, c'est le groupe May Picqueray
:wink:
Avatar de l’utilisateur
barcelone36
 
Messages: 300
Inscription: Mar 24 Juin 2008 16:25

Re: La genèse de la CGA

Messagede vroum le Mar 29 Sep 2009 10:43

Résolution sur la lutte des classes

Motion adoptée lors du 32e Congrès extraordinaire de la Fédération anarchiste réuni à Paris les 11, 12 et 13 Novembre 1977

La Fédération anarchiste reconnaît l’existence de classes sociales aux intérêts opposés.

Elle constate que tous les pays du monde fonctionnent sur le mode capitaliste. Partout les travailleurs sont exploités. Ce qui change, c’est la manière dont ils le sont.

Nous réaffirmons notre opposition à toutes les formes de capitalisme, privé à l’Ouest, d’État à l’Est.

Le mouvement socialiste autoritaire n’a jamais pu déboucher que sur l’installation d’une nouvelle variante du capitalisme, en URSS comme en Chine, à Cuba comme en Algérie. C’est pourquoi, nous réaffirmons notre volonté de lutter pour l’instauration du Communisme Anarchiste.

Fédération anarchiste
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6803
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: La genèse de la CGA

Messagede happilhaouer le Mar 29 Sep 2009 11:32

La volonté de la FA est l'instauration du communisme anarchiste
ok, ça je savais pas :)
Avatar de l’utilisateur
happilhaouer
 
Messages: 254
Inscription: Dim 15 Juin 2008 15:19
Localisation: Treger - Trégor

Re: La genèse de la CGA

Messagede conan le Mar 29 Sep 2009 11:58

Et oui ! même si selon les principes de base de cette orga, "Les groupes ont la faculté de se donner l'orientation de leur choix : anarcho-syndicalisme, communiste-anarchiste, néo-malthusienne, anarcho-pacifiste... Ils ont naturellement la possibilité de cumuler toutes ces tendances ou de ne se déclarer d'aucune".
Les mêmes principes de base préfèrent d'ailleurs employer ces mots "(...) reconnaissant ainsi l'existence de la lutte des classes dont la finalité doit être l'instauration d'une société anarchiste".

La FA n'a donc peut-être pas tout à fait la même conception du communisme anarchiste que les orgas qui se réclament explicitement du "communisme" (en plus de libertaire, anarchiste).

En effet le communisme anarchiste à la sauce FA suit le principe anarchiste du libre fédéralisme. Pour la FA, l'anarchisme implique le communisme, mais un communisme qui ne vient qu'après l'anarchisme, c'est-à-dire un communisme ne contraignant pas l'individu, mais l'épanouissant librement.

Voir les principes de base pour saisir la nuance, et notamment les objectifs, cruciaux pour faire le distinguo : "La possession collective ou individuelle des moyens de production et de distribution, excluant toute possibilité pour certains de vivre en exploitant le travail des autres."
J'espère avoir permis de clarifier la position de la FA sur le communisme anarchiste, et ce qui la distingue aujourd'hui d'organisations anarchistes revendiquées "anarchistes communistes" ou c"ommunistes libertaires".

Elle découle de son respect radical, intégral (certaines orgas diront "dogmatique") du principe anarchiste du libre fédéralisme, basé sur l'invitation faite à chaque individu de s'associer librement. Principe qui débusque tout germe de communisme autoritaire (association imposée, planification globale, décision majoritaire globale, etc...).

Le communisme anarchiste ne peut donc s'entendre, à la FA, que comme accroissement de la liberté des individus par la libre association. En aucune façon la contrainte n'est acceptée, fût-ce au nom d'un "réalisme" ou d'un "pragmatisme" quelconque, cheval de Troie de tous les autoritarismes.

Ce positionnement se reflète dans l'organisation elle-même, dans ses modes de prise de décision, dans ses discours et dans ses méthodes. Au lieu d'antagonismes idéologiques, les individus portent ainsi, au sein de la FA, des projets potentiellement complémentaires.

Bon, après c'est pas toujours simple à mettre en place (lol) ! Il faut bien du temps, de la patience, de la respeonsabilisation, de la réflexion et surtout des actes ; mais c'est à ce prix seul du refus de toute contrainte, que l'anarchisme triomphera à grande échelle, s'il doit triompher.
"L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude" Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
conan
 
Messages: 2633
Inscription: Sam 14 Fév 2009 17:48

Re: La genèse de la CGA

Messagede Berckman le Mar 29 Sep 2009 13:12

La référence au communisme libertaire comme conception de l'organisation économique de la société anarchiste ne figure pas dans les principes de base. C'est une motion qui l'évoque.
La motion représente un moment d'expression politique, mais pas les principes sur lesquelles se fondent une orga et sur la base desquels on adhère.
Il n'est donc pas nécessaire d'avoir pour finalité le communisme libertaire comme mode d'organisation économique pour adhérer à la FA. C'est pour cela qu'on y retrouve aussi des individualistes qui se contentent de faire référence aux "positions" d'esprit, et à l'humanisme anarchiste. Bien évidemment la majorité des militant-e-s à la FA est soit communiste libertaire, soit anarchosyndicaliste, soit anarchiste "sociale", les individualistes y étant une minorité. Mais le communisme libertaire comme finalité économique n'est pas une base politique qui fasse consensus.
Ce n'est pas le cas à la CGA et c'est ici que se situe la différence, puisqu'en ce sens la CGA n'est pas une orga synthésiste.
Par ailleurs, l'adoption de "la lutte des classes" en 1978 s'est faite de haute lutte et représente une certaine rupture avec le synthèsisme historique, ce qui a d'ailleurs conduit au départ des groupes et individus ayant formé à l'époque la Coordination anarchiste (et éditant "Le Libertaire").

Conan, tu racontes n'importe quoi. Je ne vois pas en quoi le communisme libertaire auquel nous faisons référence à la CGA contraint qui que ce soit. Nous sommes contre le marché, qui contraint de facto les individus à la différence de la logique communiste anarchiste.

Idem décision majoritaire ne signifie pas nécessairement imposition dès lors qu'existe la libre association.
Berckman
 

PrécédentSuivante

Retourner vers Histoire de l'anarchisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité