Naturisme et anarchie

Partageons le passé pour mieux inventer l'avenir...

Naturisme et anarchie

Messagede Morgan le Lun 17 Aoû 2009 22:08

N'en déplaise aux naturistes d'aujourd'hui (et ça leur déplait vraiment), les premiers à avoir tenté l'aventure naturienne au début du 20eme siècle étaient les anarchistes... or de nos jours, mais peut-être ai-je tort, je ne vois plus guère d'anar tenté par ce mode de vie. Est-ce parce que la société de consommation a gagné sur le naturisme en imposant des centres comme le Cap d'Agde, ou est-ce que la nudité n'est plus considérée comme politique ? Est-ce tout simplement une question sans intérêt ? Bah je me la pose quand même ! lol
Morgan
 
Messages: 24
Inscription: Sam 27 Juin 2009 16:13

Re: Naturisme et anarchie

Messagede conan le Lun 17 Aoû 2009 22:27

Je trouve cette question très intéressante, au croisement d'autres questions (légalisme et liberté individuelle, patriarcat et déconstruction des genres...). Et donc d'actualité, à une époque où ce qui revêt le corps est de nouveau politiquement jugé.
C'est vrai que le combat naturiste s'essouffle un peu. Il me semble néanmoins qu'il y a des luttes ça et là... par exemple en Suède des femmes se sont bagarrées pour avoir le droit de ne pas porter de soutien-gorge, au même titre que les hommes, c'est le mouvement bara-bröst ("juste des seins").
http://www.liberation.fr/monde/01011717 ... la-piscine
Il s'agit de se réapproprier son corps, d'avoir le droit de ne pas porter des vêtements. Typiquement, être nu ne fait violence effective à personne. Le vêtement est éminemment le symbole le plus courant et le plus visible de plein de saloperies ayant cours dans notre société : sexisme, hiérarchie sociale, communautarisme, soumission quotidien, de facto, à l'ordre moral...
Maintenant, le vêtement peut aussi être beau, utile et assumé comme tel, ça ne me pose pas de problème. Mais sa fonction sociale est malgré tout énorme. Que la nudité soit encore interdite (et que le corps soit de nouveau légalement de plus en plus contrôlé), ça c'est un véritable problème.
"L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude" Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
conan
 
Messages: 2633
Inscription: Sam 14 Fév 2009 17:48

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Lepauvre le Lun 17 Aoû 2009 22:39

Dans les camps nudistes on regarde les gens habillées de travers.
L'opposé idéntique moralement et certainement pas un combât anar. Mais c'est marrant à voir quand même. :shock:
...et à plus, je vous aime.
Avatar de l’utilisateur
Lepauvre
 
Messages: 1309
Inscription: Ven 13 Mar 2009 12:47

Re: Naturisme et anarchie

Messagede RickRoll le Lun 17 Aoû 2009 22:44

Je n'ai jamais été dans un camp naturiste.

Peut-être que cette pratique est abandonnée des libertaires car elle a pas mal été reprise par les régimes totalitaires (camps naturistes nazis, par exemple) pour exalter le culte du corps.
Ce ne serait donc plus une pratique typiquement libertaire.
RickRoll
 

Re: Naturisme et anarchie

Messagede chaperon rouge le Mar 18 Aoû 2009 01:44

J'ai été "pratiquant" durant les dernières années mais seulement comme "vacancier", et puis cette année j'ai pas eu beaucoup d'occasions. Faut faire attention, le naturisme est différent du nudisme et comporte bien plus qu'une simple nudité du corps pour faire du récréo-touristique. Le naturisme est une forme d'hygiène de vie qui prend attention au corps, à l'alimentation, à la forme physique, ... bref une façon assez hollistique de voir la santé et ses dérèglements. En Espagne, durant la République et avant, il y a eu des médecins naturistes anarchistes, médecins qui prônaient le naturisme comme cure à des patient-e-s. Le naturisme n'est pas qu'un truc individuel pour être "le plus" en santé et en forme, c'est plutôt un truc social dans lequel les gens se retrouvent pour une vie plus saine. Le naturisme par définition ne se pratique pas tout seul. Voyez qu'avec cette définition, y'a de quoi regarder croche certains pratiquant-e-s d'aujourd'hui, mais en même temps c'est une affaire de dynamique du mouvement. Pour que les idées hygiénistes libertaires reprennent un coup de jeune, elles doivent être portées. Et ça c'est pas des plus faciles, puisque c'est une pratique très méconnue et qui s'attire beaucoup de préjugés et de mauvaises blagues. Même si les vêtements sexy et les pubs osées (souvent carrément sexistes) ont la cote, je me demande s'il n'y a pas retour d'une plus grande pudeur.
GUERRE À LA GUERRE, À BAS TOUTES LES ARMÉES
chaperon rouge
 
Messages: 379
Inscription: Dim 21 Sep 2008 00:13

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Roro le Mar 18 Aoû 2009 03:18

C'est possible d'avoir une définition du naturisme ? Et la distinction d'avec le nudisme svp ?
Roro
 

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Morgan le Mar 18 Aoû 2009 13:27

« Une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par la pratique de la nudité en commun, ayant pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l’environnement. », selon la Fédération Française Naturiste. Définition adoptée en 1974. La nudité n'y est donc qu'un volet, voire un moyen, pas un objectif final. Le nudisme étant quant à lui une nudité temporaire, sans autre but que le confort.

Pour répondre à RickRoll, effectivement, le naturisme à été "repris" et "monopolisé" par les nazis, et c'est toujours aujourd'hui leur vision du naturisme qui est en vogue, à savoir un corps sculpté, rasé, épilé, enfermé dans des "camps", etc... alors que les naturiens ont quasiment disparus. Il existe bien MIEL, pour prôner l'écologie libidinale, mais le mouvement est limité. Voilà ce que j'aimerais comprendre. Pourquoi les anarchistes, voire une bonne partie des hippies, laissent se terrain libre de combats ?
Morgan
 
Messages: 24
Inscription: Sam 27 Juin 2009 16:13

Re: Naturisme et anarchie

Messagede RickRoll le Mar 18 Aoû 2009 16:17

Déjà, vu la définition du naturisme que donne chaperon rouge, il faut voir que ça correspond aussi à une époque où les anars pensaient qu'il faut avoir un corps sain (i.e : ne pas boire d'alcool, se droguer, fumer, faire du sport, faire attention à son alimentation...) pour faire la révolution. Effectivement, le terme hygiéniste correspond bien à cet état d'esprit que je partage en grande partie.

Regarde les militant-es syndicaux et politiques anarchistes d'aujourd'hui : beaucoup fument et voient la remise en cause de la clope comme une atteinte à leur liberté. De même pour l'alcool. Y'a qu'à voir les difficultés avec certaines personnes pour qu'elles ne fument pas en réunion, ou qu'elles restent sobres sur une manif.
De même pour le sport. C'est considéré comme viriliste ou puéril de dire qu'on s'entraîne pour être au top en cas de souci. Le jogging est vu comme un truc de bourges.
Rien qu'à lire comment, lorsque je critique la prise de drogues, la conduite bourrée, je me fais taxer d'hygiéniste facho par certain-es...

On voit que c'est pas dans l'aire du temps.
RickRoll
 

Re: Naturisme et anarchie

Messagede chaperon rouge le Mar 18 Aoû 2009 18:27

Il faut dire que les addictions aux drogues et à l'alcool, souvent très nombreuses en milieu militant, tout comme bien d'autres désintéressement pour une vie saine, ont vraiment très souvent des causes sociales, qu'il ne faudrait pas oublier.
Le naturisme a été bien plus qu'une quête de libération individualiste. Surtout dans la période de la République en Espagne et avant, les causes sociales étaient beaucoup pointées du doigt dans les déréglements de la santé. C'était la médecine sociale, une façon d'améliorer la santé qui a d'énormes avantages par sa grande préoccupation pour la prévention et l'hygiène et son action directe sur les causes de la maladie. Le naturisme n'a donc pas du tout été un truc d'individualiste dans cette optique.
Dans le cas des (néo)naturien-ne-s en France, c'était bien différent, mais leurs raisons pour le naturisme, comme chez Armand, était nettement moins cohérente. L'hygiénisme individualiste mis dans le contexte moderne reprendrait carrément la quête élitiste de la santé parfaite véhiculée par les médias et la société contemporaine (ça a été récupéré par le capitalisme).

Ensuite, je ne vois pas en quoi on puisse associer la pratique contemporain à celle des fascistes, faudrait que tu m'expliques. La pratique dans les camps est bien mieux qu'en plage, puisqu'il s'agit de milieux où la philosophie générale de la pratique est beaucoup plus respectée et on y trouve beaucoup moins d'individus pervers. C'est effectivement une forme d'encadrement, mais dans la société actuelle, c'est sans doute mieux... Faut pas se faire d'illusions, il existait également des camps naturistes à l'époque de la république espagnole, et les libertaires y faisaient activement de l'information. Certaines critiques sont nécessaires sur les camps mais c'est absolument pas un truc de fasciste!

Un article qui peut être intéressant même si largement à retravailler : http://fra.anarchopedia.org/Naturisme
GUERRE À LA GUERRE, À BAS TOUTES LES ARMÉES
chaperon rouge
 
Messages: 379
Inscription: Dim 21 Sep 2008 00:13

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Seitanarchist le Mar 18 Aoû 2009 20:43

Il faut dire que les addictions aux drogues et à l'alcool, souvent très nombreuses en milieu militant, tout comme bien d'autres désintéressement pour une vie saine, ont vraiment très souvent des causes sociales, qu'il ne faudrait pas oublier.



c'est quoi une vie saine?

Je veux bien entendre la critique des naturistes et même des straight edge que je trouve intéressantes.
Mais le discours " esprit sain dans un corps sain "... hum.
ça pue l'hygiénisme.

Il y a bien d'autres manières que la drogue de devenir une loque asociale et apathique.
Je sais pas moi : le sarkozysme appliqué (travail-consomme-télé-vote-crêve), la télékinésie, les hare krishna, les jeux vidéos MMORPG online...
Euh CE FORUM ?

Que sais-je.
Faudrait voir à pas faire une fixette sur "la drogue" (ce fléau).
moi la plupart des arrachés que je connais sont 1000 fois plus sociables, humainement intéressants et sans doutes même actifs qu'au moins 20% des gens de ce forum (estimation à l'esbroufe quand on voit le degré de sociabilité de certains, les jugements à l'emporte pièce, l'agressivité dénotant un rapport anomique au reste du monde et le temps qu'ils passent à poster -même si moi aussi je poste beaucoup- et donc à ne rien faire d'autre :love: ).

Bref...

Image

okay !

Mais bon,

"Je déteste faire l'apologie des drogues, de l'alcool, de la violence et des insanités à quiconque, mais ça a toujours très bien fonctionné pour moi" Hunter S. Thomson

:bourre:

Désolé pour la digression, mais ce genre de discours moraliste et bienpensant me fatigue.
"Les gens doivent se battre pour eux-mêmes, leurs propres raisons, leur propre vie, même si ils ont à se battre seuls. Après tout, combien de mouvements ont existé avant qu'ils ne soient reconnus comme des mouvements sociaux ?" Peter Gelderloos
Avatar de l’utilisateur
Seitanarchist
 
Messages: 542
Inscription: Mar 16 Juin 2009 03:06

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Morgan le Mar 18 Aoû 2009 23:26

Je fume (et pas que...), je bois (enfin pas trop, mais parce que je suis pas fan, c'est tout), je mange de la viande (parce que c simple à cuisiner), on peut donc pas me taxer d'hygiéniste... et pourtant je suis naturiste :-) donc là ne me semble pas être le coeur du problème.

Quant au fascisme et au naturisme, je pensais avoir été clair dans mes propos... les naturistes d'aujourd'hui ne veulent pas d'un corps naturel, ils le veulent aseptisé (sans poils, et de préférence musclé), sain à l'extrême, et surtout asexué. Un corps machine, avec une belle carrosserie...
Morgan
 
Messages: 24
Inscription: Sam 27 Juin 2009 16:13

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Vilaine bureaucrate le Mer 19 Aoû 2009 00:51

Je crois que chez les anars allemands c'est plus répendu. Non?
Vilaine bureaucrate
 
Messages: 2330
Inscription: Mar 24 Juin 2008 14:45

Re: Naturisme et anarchie

Messagede chaperon rouge le Mer 19 Aoû 2009 03:58

Je fume (et pas que...), je bois (enfin pas trop, mais parce que je suis pas fan, c'est tout), je mange de la viande (parce que c simple à cuisiner), on peut donc pas me taxer d'hygiéniste... et pourtant je suis naturiste :-) donc là ne me semble pas être le coeur du problème.

D'accord avec ça, j'ai de mes travers aussi!! Le truc du corps sain Seitanarchist ça me fait davantage penser à la quête de la santé parfaite se vend par les publicitaires et les médias. Ces trucs de "poids santé" (poids mannequin en fait) et de forme de performance (pour bosser le plus possible).
Il ne faut pas pour autant tout balancer par cynisme, quelqu'un-e luttant pour changer la société doit être un minimum cohérent avec ses luttes et idéaux. Le système de santé actuel coute énormément cher parce qu'il ne s'attaque jamais aux véritables causes de la maladie. Et quel est la part de budget allouée à la prévention par rapport à celle des soins? D'abattre le capitalisme, même si nécessaire à s'attaquer à si l'on ne veut pas qu'il récupère les efforts déployés, ne suffira pas. Il faut un changement social assez important dans la façon que l'on conçoit la santé. (les mots sont peut être pas les mieux pour décrire ça, c'est une réflexion qui vient de murir dans ma tête)

D'ailleurs, Morgan moi, cette forme de naturisme (sans poils, musclé, sain à l'extrême,...) ça me fait davantage penser à la société de la performance contemporaine. Je crois pas que les camps naturistes fascistes, par exemple les camps de jeunesse, ait été autant narcissique (plutôt davantage social). Il ne faut pas sortir le phénomène de son époque, l'idéal contemporain des naturistes dont tu parles est probablement davantage de ressembler à ce que les médias, la société et la pub poussent comme idéal (individualisme élitiste consumériste...).

Ouais VB en Allemagne et dans certains pays nordiques s'est plus répandu, je sais pas si c'est que les gens de là-bas ont moins de pudeur.
GUERRE À LA GUERRE, À BAS TOUTES LES ARMÉES
chaperon rouge
 
Messages: 379
Inscription: Dim 21 Sep 2008 00:13

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Seitanarchist le Mer 19 Aoû 2009 06:04

Le truc du corps sain Seitanarchist ça me fait davantage penser à la quête de la santé parfaite se vend par les publicitaires et les médias.


Ben non pas forcement c'est aussi le discours de certains straight edge très sectaires (d'inspiration américaine, façon "hardline" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Straight_edge), même si bien heureusement ils et elles ne le sont pas tous, et de certains naturistes qui si ils sont loin d'être foncièrement fascistes sont très hygiénistes et le discours de chaperon rouge sur " la vie saine " me faisait simplement penser à ça.
Les mots ont leur importance.
Encore une fois, c'est quoi une vie saine ???

Une vie bien rangée ? Avec ses sourires crispés et ses névroses ?
merci bien...

La citation de Hunter S Thomson c'était de la provo gratuite, mais enfin, je n'aime toujours pas ce genre de discours creux sur la "sainteté". :gratte:

Je crois que chez les anars allemands c'est plus répendu. Non?


:shock: Quoi ? des anarchistes allemands qui se mettent tout nus ?
Tu fais peut être référence aux anarcho-naturistes façon années 70 ? :^^:
Eux au moins l'hygiène était le cadet de leur soucis.
Enfin je dis pas que c'est bien non plus mais bon.

Sinon Chaperon rouge, pour revenir dessus, les drogues et l'alcool je pense qu'il faut pas faire l'impasse sur leur critique, mais il faut arrêter de croire que ce n'est propre qu'aux "milieux militants" ou aux anarchistes. Il y a des gens beaucoup plus drogués ou alcooliques que dans tels ou tels milieux, et ça dépend encore une fois de quoi on parle (qui ? quoi ? où ? hein ?).
Ces clichés policiers sont bien pratiques pour dénigrer une particularité fantasmatique.
"Les gens doivent se battre pour eux-mêmes, leurs propres raisons, leur propre vie, même si ils ont à se battre seuls. Après tout, combien de mouvements ont existé avant qu'ils ne soient reconnus comme des mouvements sociaux ?" Peter Gelderloos
Avatar de l’utilisateur
Seitanarchist
 
Messages: 542
Inscription: Mar 16 Juin 2009 03:06

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Seitanarchist le Mer 19 Aoû 2009 06:18

Je n'ai jamais été dans un camp naturiste.

Peut-être que cette pratique est abandonnée des libertaires car elle a pas mal été reprise par les régimes totalitaires (camps naturistes nazis, par exemple) pour exalter le culte du corps.
Ce ne serait donc plus une pratique typiquement libertaire.


L'élection d'Adolf Hitler, en 1933, est suivie d'une série d'interdictions, notamment en ce qui concerne le naturisme, qu'il considère comme un des pires dangers qui menace la culture et la morale allemande.
Hermann Goering, déclare alors :
"Le naturisme supprime la pudeur naturelle de la femme et ôte à l'homme tout respect de la femme, portant de ce fait atteinte aux fondements de toute culture digne de ce nom."
Par un arrêté du 3 mars 1933, Goering interdit toute baignade et autres activités de plein air dans l'état de nudité sur le territoire allemand. La majorité des publications et des revues naturistes sont détruites. L'anti-naturisme des nazis est approuvé par le pape Pie XI.
La police nazie est chargée de faire la chasse aux naturistes dans le but d'anéantir leur mouvement et de confisquer leurs terrains. Plusieurs sont emprisonnés, déportés. Les organisations naturistes, surveillées de très près, essaient de continuer malgré tout dans la clandestinité.

Il ne faut pas confondre nudité imposée par l'idéologie, le culte du corps ou aujourd'hui d'une autre manière la pub et certaines formes de naturisme libertaire, ou disons, au moins la nudité assumée en l'absence de (ou contre les) contraintes sociales et la morale.

La nudité n'est ni une invitation au viol, ni une insulte à la pudeur. Mais pour les raisons supposées qu'évoque Goering : ça reste un outrage pour les "civilisés" et évidemment, une menace pour l'intégrité individuelle dans la jungle capitaliste où chacun est invité à voir le corps en objet.
"Les gens doivent se battre pour eux-mêmes, leurs propres raisons, leur propre vie, même si ils ont à se battre seuls. Après tout, combien de mouvements ont existé avant qu'ils ne soient reconnus comme des mouvements sociaux ?" Peter Gelderloos
Avatar de l’utilisateur
Seitanarchist
 
Messages: 542
Inscription: Mar 16 Juin 2009 03:06

Re: Naturisme et anarchie

Messagede yves le Mer 19 Aoû 2009 10:20

au moment où les éditions zones republient le livre d'armand sur la camaderie amoureuse, le débat sur naturisme et nudisme tombe à pic
vous pouvez lire la camaraderie amoureuse directement sur le site de zones
vous y retrouverez les idées d'armand très libertaire voire libertin avec son association de camaraderie amoureuse
vive l'anarchie
yves
 
Messages: 292
Inscription: Dim 7 Déc 2008 23:36

Re: Naturisme et anarchie

Messagede RickRoll le Mer 19 Aoû 2009 11:04

Dans un docu sur Arte sur la naturisme, ils parlaient justement de la récupération par les nazis. Effectivement cela a été interdit dans un premier temps, avant que l'exaltation du corps parfait de la race supérieure ne le fasse revenir.

Je rappelle quand même que c'est grâce aux hygiénistes qu'on s'est préoccupé d'avoir des égouts, des poubelles, des hôpitaux avec l'asepsie, etc.
Pour moi hygiéniste c'est pas une insulte, ça désigne un courant de pensée avec des choses à jeter et des choses intéressantes.
Donc arrêtons de nous renvoyer des hygiénistes à la gueule quand certains défendent le fait qu'on doit avoir un mode de vie sain.

C'est pas parce que c'est récupéré et détourné par la société capitaliste que c'est mauvais par essence.
RickRoll
 

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Polack le Mer 19 Aoû 2009 12:38

mouais... c'est vrai que quand je pense hygiéniste je pense en 1er hygiénisme social, classes laborieuses classes dangereuse etc... parceque même si ils ont eu l'idée de se laver les mains avant d'opérer quelqu'un c'étaient quand même un ramassis de conservateurs ces types non ?
"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint se borne à ne pas trop emmerder ses voisins" G. Brassens Don Juan
Avatar de l’utilisateur
Polack
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 26 Mar 2009 13:39

Re: Naturisme et anarchie

Messagede Seitanarchist le Mer 19 Aoû 2009 12:39

Je rappelle quand même que c'est grâce aux hygiénistes qu'on s'est préoccupé d'avoir des égouts, des poubelles, des hôpitaux avec l'asepsie, etc.
Pour moi hygiéniste c'est pas une insulte, ça désigne un courant de pensée avec des choses à jeter et des choses intéressantes.


A ton avis, je suis contre ça ?


Donc arrêtons de nous renvoyer des hygiénistes à la gueule quand certains défendent le fait qu'on doit avoir un mode de vie sain.


Ben si justement, parce que moi je ne sais pas ce que c'est qu'un "mode de vie sain" en milieu capitaliste.
Même en reconnaissant le fait que manger des produits végétaux dont on connait la provenance et le mode de production, par exemple, et s'éloigner des drogues
diminue les risques de maladies, etc, etc. Mais il y a aussi beaucoup de gens qui ne fument pas, ne boivent pas, sont végétaliens et crèvent à 25 ans de complications réspiratoires,
d'une pneumonie ou de tout autre connerie liée à la pollution, au stress provoqué par l'urbanisme, la vitesse etc.

C'est pas parce que c'est récupéré et détourné par la société capitaliste que c'est mauvais par essence.


oui mais dans ce cas là tout reste à définir.

Et il me semble plus urgent de s'attaquer à ce qui fait que les gens se droguent ou mangent mal plutôt que de leur assener une morale hygiéniste, toute bien intentionnée qu'elle est.
En critiquant les causes, on s'attaque à la racine du problème.

C'est la vie qui détermine la conscience, qui fait qu'on pense comme on pense et qu'on agit en conséquences.
"Les gens doivent se battre pour eux-mêmes, leurs propres raisons, leur propre vie, même si ils ont à se battre seuls. Après tout, combien de mouvements ont existé avant qu'ils ne soient reconnus comme des mouvements sociaux ?" Peter Gelderloos
Avatar de l’utilisateur
Seitanarchist
 
Messages: 542
Inscription: Mar 16 Juin 2009 03:06

Re: Naturisme et anarchie

Messagede RickRoll le Mer 19 Aoû 2009 12:50

Donc, parce qu'on ne peut pas avoir une vie 100% saine dans le capitalisme, on ne doit pas essayer d'avoir la plus saine possible ? Fin bon, c'est pas le sujet.

Sur le naturisme, dans tous les cas ça fait partie des initiatives type "mode de vie anar", qui pour moi ne participent pas à changer la société, juste l'individu-e qui les pratique. Et encore. Changement à la marge puisque finalement, comme tu le dis Seitanarchist, on a beau vouloir être le-la plus sain-e possible, ne pas vouloir être salarié-e, etc on est toujours dans un système qui influe sur nos vies.
RickRoll
 

Suivante

Retourner vers Histoire de l'anarchisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité