histoire de l'OCL par l'OCL

Partageons le passé pour mieux inventer l'avenir...

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede D2N le Sam 14 Fév 2009 13:46

Salut,
bon ben, puisque c'est la séance "revival" des années 80, je pense qu'il est aussi interessant d'analyser le modèle organisationnel qui fascine certains ici et d'en tirer des bilans, mais en mettant aussi en évidence les bizarreries.
Par exemple, l'OCL qui se définissait comme une non-organisation, et qui travaillait dans les mouvements sociaux sans forcément chercher à concerter ses actions ici ou là, voit certains de ses militants-es (je ne les connais pas, je me fie donc aux affirmations qui sont étalées ici) aujourd'hui reconvertis dans des organisations autoritaires, ou plateformistes. On peut donc parler objectivement d'une dérive par rapport au projet du départ, et même d'un échec organisationnel, collectif et individuel.
Sinon, moi aussi, j'ai longtemps été abonné à "CA" et ce journal a longtemps été une bonne école politique pour moi.
Salut,
D2N
D2N
 
Messages: 17
Inscription: Dim 27 Juil 2008 08:54

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Sam 14 Fév 2009 15:16

D2N a écrit:aujourd'hui reconvertis dans des organisations autoritaires, ou plateformistes

je ne pense pas que cette proximité laisse entendre que le plateformisme est autoritaire ? :wink:
Parler de dérive marque à mon sens une méconnaissance de toute cette histoire faite aussi d'expérimentations organisationnelles car c'est une histoire qui débute dans la FA, passe par l'ORA, organisation plateformiste, puis par une période fortement marquée par "l'autonomie" et le reflux rencontré à la fin des années 70. L'OCL y a perdu son ossature militante et a fait reposer la vie organisationnelle autour du mensuel, ce qui permettait aussi l'ouverture vers les sympathisants et proches dont j'étais tout en étant à la FA par exemple. L'OCL a tenté face au naufrage de repositionner centralement l'organisation dans ce fonctionnement, en même temps qu'il y avait cette forme de replis politique dont j'ai parlé. Le réseau autour de l'OCL a disparu, le noyau organisé n'a pas bougé depuis tout ce temps, c'est pourqu'oi l'on peut parler d'une forme de fossilisation. L'UTCL, minorité exclue de l'ORA, avant sa transformation en OCL, a réussi à vivoter dans les débuts des annèes 80, mais s'est coupée du mouvement anarchiste en ne s'appuyant que sur une stratégie de gauche syndicale et de "collage" à la LCR, stratègie qui a dailleurs payée on va dire au niveau syndical avec la création des SUD, mais pas du côté de la ligue dans la mesure ou "l'attrape militants" n'a pas vraiment marché (c'est une analyse toute personnelle), par contre cette orga a réussi après un recentrage a relancer une dynamique organisationnelle, dont on voit le résultat aujourd'hui à travers AL. Des ex OCL on en trouve beaucoup, pour la frange plus "autonome" dans la CNT, mais aussi quelques uns à AL (puisque c'est une autre facette de cette histoire commune, l'évènement marquant étant le retour du grand Gégé, décédé depuis), et quelques uns au NPA...mais on en retrouve aussi beaucoup, aujourd'hui non organisés spécifiquement, pour ceux qui n'ont pas tout arrêté, dans des mouvements divers (sociaux, écolos...) et dans les SUD aussi.
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede Nico37 le Dim 15 Fév 2009 16:52

Une page à écrire : http://fra.anarchopedia.org/Organisation_révolutionnaire_anarchiste
Nico37
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Dim 15 Fév 2009 17:35

oui tu as raison, et j'ai encore relancé des camarades cet été qui ont traversé cette période et étaient à l'ORA, des qui se sont retrouvés à l'UTCL et des à l'OCL aujourd'hui à AL, pour écrire sur cette histoire justement...
[C'est marrant d'ailleurs de voir se retrouver aujourd'hui dans la même orga des camarades qui ont continué sur une démarche très organisationnelle et l'investissement prioritaire dans le syndicalisme (la CFDT surtout et la CGT) et de l'autre des camarades qui développaient l'anti-syndicalisme et ont foncé dans le mouvement autonome (ceux que je cotoyais lorsque j'ai commencé à militer). C'est pour celà que je parle aussi de période "expérimentale".]
On est, et je l'ai été longtemps, dans une sorte de mythification de cette orga, d'autant qu'il y a peu de traces ormis les archives des uns et des autres. Il y a eu l'excellent bouquin de Biard, aujourd'hui malheureusement épuisé, et que j'ai prêté sans retour..., qui traitait de cette période années de 45 à années 70. Il y a eu une très forte potentialité militante, mais çà à été en fait un joyeux bordel, à la fois un souffle salvateur dans ce mouvement anarchiste plutôt fossilisé que représentait la FA de l'époque, et un mouvement traversé de tout ce qui se passait dans le "gauchisme" et l'ultra-gauche de l'époque, et avec aussi certains travers...Si quelqu'un arrive d'ailleurs à mettre la main sur ce bouquin, il y a des éléments intéressant et lucides sur l'ORA, et voir pour le mettre en ligne...
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede scrash le Dim 15 Fév 2009 18:22

Je suis passé à la FA et l'on m'a expliqué (formation FA) que l'ORA avait infiltrè la FA pour la faire basculer plateformiste (en gros , virer les individualistes).


troll
Voilà, alors qierrot les individualistes, on les vire ?

Ou c''est plus nuancé ?
scrash
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Dim 15 Fév 2009 19:22

la rengaine connue aussi sur ce forum puisque c'est aussi l'épouvantail que secouait aussi Alayn (et qui donc va recommencer ci j'ai bien compris, puisque son retour est annoncé... :cry: ), sur des envahisseurs "marxisants" qui n'avaient rien de mieux à faire que de rentrer dans une organisation fossilisée pour...en faire quoi d'ailleurs ?
Non, c'est à nouveau l'expression interne d'une tendance jeune, perméable (ce qui est positif) au monde des idées et des luttes, et qui en avait marre de voir que cette organisation ne pronnait que l'attitude propagandiste dans le domaine de "l'intervention" spécifique, et la syndicalisation à FO. Organisation en plus évidemment paralysée par une tendance individualiste très importante à l'époque qui ne voulait pas entendre parler de lutte des classes, et ramenait çà, là encore, au marxisme, faisant fis de toute l'histoire du mouvement anarchiste révolutionnaire depuis la première internationale. Celà se place d'ailleurs dans la continuité d'une histoire à rebondissements depuis cette période, et traversée de scissions avec les mêmes causes et les mêmes effets, dans les années 20, les années 30, les années 50, les années 60 et les années 70, et etc...Il est clair que les individualistes, et surtout les plus anti-organisationnels d'entres eux ne peuvent pas cohabiter avec les anarchistes révolutionnaires et inversement, dans la même organisation, sans que cette organisation ne soit autre chose qu'une féderation de groupes d'autant plus autonomes qu'il n'y a pas vraiment de possibilité de trouver des points d'accords autres que les sempiternels grands principes. C'est pour celà que la frange la plus unitaire du mouvement libertaire n'envisage pas la création d'une organisation rassemblant tout le monde mais bien une fédération, dans laquelle ne disparaîtraient pas les organisations justement. A ce sujet il faut voir qu'il n'y a eu aucune organisation spécifique ne regroupant que des individualistes qui ait tenu longtemps dans l'Histoire du mouvement. Cette tendance arrive à durer dans des organisations portée par des organisationnels justement...(c'est aussi ce qu'il faudrait interroger...).
Après, pour l'ORA, on retrouve une période où çà rebouge dans la FA et où des "vieux" militants comme Maurice Fayolle vont remettre le débat historique sur la table parce que la FA se développe et évolue et appeler à la création d'une organisation reposant sur l'anarchisme révolutionnaire, d'où le nom choisi par MF. Il est mort avant la création de l'orga d'ailleurs. Cette idée va être abandonnée par Joyeux qui préfèrera continuer à assoir son petit pouvoir personnel dans cette FA telle qu'elle était plutôt que de participer à une aventure de rénovation qui l'aurait un peu effacé, quitte à sortir à nouveau des monstruosités sur cette fameuse "invasion", argument qu'il avait sorti à chaque fois dans l'histoire contre la tendance anarchiste-communiste (il faut savoir que Joyeux n'aimait pas vraiment les individualistes non plus, mais savait s'appuyer sur eux pour assoir son pouvoir). Mais cette frange jeune va s'approprier la démarche et se constituer en tendance au sein de la FA et être très active notamment pendant 68. Dans cette dynamique, et se trouvant confronté aux individualistes et aux vieilles barbes de la FA qui participaient à empêcher l'expression entière de cette frange très active, la scission à eu lieu et l'ORA s'est autonomisée pour devenir l'orga phare de ce début des années 70...

Après scrash, il ne faudrait pas faire un hors sujet, il y a d'autres topics...il y a place pour chacun, non seulement dans ce mouvement vaste, sachant qu'il est important que les uns et les autres puissent s'organiser comme ils l'entendent, mais aussi sur ce forum qui est justement un espace de rencontre de cette diversité... :wink:
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede scrash le Dim 15 Fév 2009 20:09

ok merci j'ai l'autre son de cloche
scrash
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede vroum le Dim 15 Fév 2009 21:24

la scission à eu lieu et l'ORA s'est autonomisée pour devenir l'orga phare de ce début des années 70...


orga phare des années 70 pour une organisation qui a vécu à peine 6 ans en enchainant scissions et dérives politiques, c'est un peu poussé :

1970 des militants quittent la FA et fondent l'ORA et adoptent la Plate-forme comme base idéologique et organisationnelle

1971 quatre groupes quittent l'ORA pour rejoindre le MCL et créer la première OCL

D'autres militants quittent l’ORA pour rejoindre l’Union des communistes de France (groupe maoïste ultra stalinien).

En 1972, l’ORA exclut des militants qui appuyaient les « candidatures révolutionnaires uniques » aux élections législatives. Une minorité d’entre eux va renforcer Lutte ouvrière, tandis que la majorité rejoint la Ligue communiste (future LCR).

D'après de nombreux militants ayant participé à ces organisations, l'expérience sera marquée par un certain « gauchisme » et une logique partidaire de concurrence avec les autres organisations d'extrême-gauche[1]. Au milieu des années 1970 les ORA éclatent en France et au Royaume-Uni, tandis que l'organisation s'étiole en Italie.

1976 Ce qui reste de l'ORA se transforme en deuxième OCL qui scissionne quelques semaines plus tard avec la création de l'UTCL...

extraits de wikipedia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_r%C3%A9volutionnaire_anarchiste

Sur le plan du développement organisationel c'est plutôt raté et sur le plan politique ça part dans tous les sens (conseillisme, autonomie, anti-syndicalisme...) pour se retrouver souvent sur des bases ou même dans des organisations léninistes

Pour finir je pense que l'ORA n'a pas tenté le coup de force dans la FA comme à pu le faire l'OPB en 1953 ou tenter de le faire l'UGAC en 1964 par contre elle a clairement tenter de s'emparer de l'IFA naissante entre le 1er congrès de Carrare de 1968 et le 2ième Congrès de Paris de 1971 avant que la réaction des sections italiennes et espagnoles ne l'exclut de l'IFA et que la FA reprenne sa place de section francophone.
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6836
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Dim 15 Fév 2009 21:46

comme d'habitude vrooooooum tu n'as pas dû lire le post que j'avais fait avant...tu n'as pas un regard très ouvert sur l'Histoire, tu es à la FA et t'y crois comme à l'époque, c'est un reflexe de chappelle...J'ai été 19 ans à la FA, et n'ai jamais eu ce type de regard sur ce que j'appelle aussi notre Histoire, car c'est aussi quelque part un héritage, et un héritage qu'il faut connaître et savoir interroger, pour avancer...
tu oublies aussi qu'inversement dans "l'opération" de 71 des MCL sont passés à l'ORA, mais on ne peut de toute manière réduire l'Histoire de l'ORA comme tu le fais...comme on pourrait réduire celle de la FA à une véritable passoire de militants-es là pour le coup. Par contre, si je parlais aussi d'expériences (j'ai parlé de travers aussi) c'est que cette période de l'après 68 a été un peu "folle" et que celà brassait dans tous les sens. Le mouvement fossilisé voguait comme un bateau à voile sans vent pendant ce temps...Ce sont justement des jeunes soixanthuitards qui relanceront la machine FA, et sur des positions anarchistes révolutionnaires à nouveau... et celà amènera le départ de la FA d'une grande partie de la tendance individualiste, refusant de reconnaître à nouveau la lutte des classes, qui créera l'UA, disparue depuis.
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede Spartakus le Dim 15 Fév 2009 22:44

Qierrot, j'aurais voulu connaître un peu ton "expérience" de l'OCL (tu en as fait parti si je ne m'abuse :?: ). Si tu préfères je peux créer un nouveau fil à ce sujet, consacré plutôt on contenu et aux théories (la question des luttes de libération nationale me titille assez) de l'OCL qu'à son histoire.
"L'arme de la critique ne peut se passer de la critique des armes." [Karl Marx]
"Le pouvoir ne doit pas être conquis, il doit être détruit." [Bakounine]
"La théorie révolutionnaire est ennemie de toute idéologie. " [Guy Debord]
Avatar de l’utilisateur
Spartakus
 
Messages: 57
Inscription: Dim 15 Fév 2009 20:37

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede vroum le Dim 15 Fév 2009 22:59

mes sources proviennent de l'Histoire du mouvement anarchiste 1945-1975 de Roland Biard militant UGAC-MCL-ORA que l'on ne soupçonnera pas d'écrire l'histoire dans l'intérêt de la FA
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6836
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Dim 15 Fév 2009 23:06

Je ne conteste pas les sources mais je critique la manière..., et preuve que tu déboules sans tout lire puisque plus haut, non seulement je parlais d'une mythification de l'ORA, mais je parlais justement du bouquin de Biard...et comme je disait qu'il est épuisé, que je l'ai prêté sans retour, et que celà serait bien qu'il y ait des passages en ligne justement, et bien tu es bon pour t'y coller... :mrgreen: en ouvrant un topic sur l'ORA, puisque çà revient souvent...

non Spartakus , j'ai été un "compagnon de route", avant de m'organiser à la FA en 82, et ensuite aussi jusqu'à la fin des années 80. Sur la question des luttes de libération nationales, effectivement l'OCL a produit beaucoup de contenu..., la FCL auparavant, et les anarchistes Bulgares (Balkansky), et je pense aussi à l'Union régionale centre-ouest de la FA qui avait pondu un recueil A4 reprenant l'argumentation et la réflexion produite dans le mouvement libertaire qui était bien fait. Je ne sais pas si les textes sont trouvables...Sinon ouvres un topic effectivement (mais çà rique d'être chaud :siffle: )
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede Spartakus le Lun 16 Fév 2009 15:30

Ça me paraît prématuré d'ouvrir un nouveau topic dès maintenant...
Mais je voulais savoir si, qierrot, tu pouvais nous en dire un peu plus sur cette hypothèse de fusion entre OCL et OLS, elles sont si rares au sein du mouvement libertaire...
"L'arme de la critique ne peut se passer de la critique des armes." [Karl Marx]
"Le pouvoir ne doit pas être conquis, il doit être détruit." [Bakounine]
"La théorie révolutionnaire est ennemie de toute idéologie. " [Guy Debord]
Avatar de l’utilisateur
Spartakus
 
Messages: 57
Inscription: Dim 15 Fév 2009 20:37

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Lun 16 Fév 2009 22:46

Ils travaillent beaucoup ensemble et ont fait tract commun dernièrement pour le 29 janvier, et j'avais acheté le CA spécial 68 qui était bien fait, mais de là à dire que ce rapprochement est fusionnel, je n'en sais rien. Et je ne suis plus trop ce qui s'y passe depuis longtemps. Par contre je vais voir sur le site de l'OCL régulièrement.
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede Phébus le Mar 17 Fév 2009 03:55

Tiens, une autre vidéo de l'OCL en 1978: http://www.ina.fr/archivespourtous/inde ... VC78083150
Phébus
 
Messages: 166
Inscription: Lun 3 Nov 2008 21:59
Localisation: Québec

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede L'autre facteur le Mar 17 Fév 2009 12:12

Pour donner des éléments à Startakus, je dirais qu'ils font aussi leur camping d'été en commun depuis au moins trois ans, que très régulièrement les tracts sont commun à Paris, et que certains y pensent le matin en se rasant :)
L'autre facteur
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Mar 17 Fév 2009 12:22

Pour la vidéo de 78, c'est la frange Parisienne, qui se fond peu à peu dans "l'autonomie". En trois ans c'est toute l'ossature Parisienne qui disparaîtra. D'ailleurs c'est "Front libertaire", le nom du journal déjà de l'ORA, Front Libertaire des luttes de classe, qui est mis en avant et pas l'OCL. A l'époque ces cercles "Front Libertaire", permettaient d'élargir l'organisation et permettaient aux sympathisants, sans adhérer à l'OCL, de trouver un espace politique.
78, on voulait refaire 68, et on bombait "autogestion" dans les couloirs du bahut, j'avais 16 balais, l'aventure commençait... :lol:
En province, beaucoup de groupes OCL auront du mal à suivre cet emballement pour "l'autonomie". Cà frittait sur les manifs anti-nucléaires, pour le sud à Golfech près d'Agen , et on allait aux manifs surtout pour çà on va dire...Cette déconnection Paris/province va s'agrandir progressivement, la fin de cette période sera actée au congrès de Poitiers ( en 80 je crois), où j'ai pû être présent sans être adhérent. Les partisants de la ligne "autonome" qui survivaient ont quitté le congrès et l'OCL en faisant pêter des pétards autour du batiment, celà m'avait paru complètement pathétique et m'a aidé à voir plus clair.
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede autonomia operaia le Mar 7 Avr 2009 22:47

Bonjour.

Bon y a pas mal de choses qui ont été dites qui sont sur des méconnaissances sur la structure actuelle de l'OCL...
J'en suis proche (j'ai fais leur camping en Ariège et je connais bien les militants), si je ne suis pas "encarté" (lire "payer sa cotise") c'est juste parce que dans mon bled y a pas de gens qui sont à l'OCL, donc bon...

D'abord le nombre:
-L'OCL ça regroupe environ 100/200 personnes. Je veux pas faire une bataille de chiffres mais bon c'est pas si grotesque que cela tout de même. De plus l'OCL n'a jamais cherché à être une organisation de masse... il n'y a pour ainsi dire aucun "chargé de recrutement", et la volonté d'expansion de l'OCL est quasi nul. Il en resulte une absence totale de culture propagandiste (pas de sigles, pas d'autocollants, pas de drapeau, c'est peut être pour ça que vous voyez pas les militants OCL...)

Les militants:
A vous écouter les militants sont tous des vieux croutons qui sont restés dans les années 80 et qui ont tous minimum 50 ans... Bon bah y en a comme dans toutes les orgas y a des vieux compagnons de routes soixantenaires (qui sont intarissables sur les luttes antinucléaires de Chooz, les bagarre place de l'opera en 79 et le mouvement ouvrier de Longwy...). Mais y a aussi des jeunes à l'OCL (oui oui!). Des trentenaires, des plus jeunes, des quarantenaires... Y a un peu toutes les générations (selon les dires y a même un renouveau depuis plusieurs années mais chutttttt...)

La relation avec l'Offensive Libertaire et Sociale:
- Bah y a des liaisons qui se sont faites à partir de la création de l'OLS en 2003. Ils font le camping dans l'Ariège ensemble, ont les même idées communistes libertaires et mouvementistes, ils ont deux numeros CA/Offensive en commun (dont celui sur Mai 68 qui était tout à fait excelent) et plus recement un tract pour la mobilisation du 29 Janvier. Donc rien d'officiel en gros. Y a des liens affectifs entre militants, politiquement ça se rejoins sur beaucoup de point mais l'envie n'y est pas. Y a aucun intérêt réel (si ce n'est d'être plus implanté à paris parce que l'OLS c'est quasi exclusivement parisien). Pour l'instant ça leur permet de maintenir un journal chacun (tous deux d'excellente facture...)

Sur les positions idéologique ça a pas radicalement changé je pense. Ca a gardé un bon gout d'autonomie (du fait même que l'organisation passe derrière le mouvement en lui même afin de garantir l'autonomie des luttes) et ça a encore des positions "contres révolutionnaires" qui irritent les anarcho dogmatiques (genre les luttes de libération nationales)

http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article3
Enfin ce qui m'interesse le plus c'est que leur canard c'est le meilleur du mouv' libertaire français à mon avis...
autonomia operaia
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede qierrot le Mar 7 Avr 2009 23:09

autonomia operaia a écrit:L'OCL ça regroupe environ 100/200 personnes
tu comptes les abonnés au journal, pas les adhérents là... :wink:
en tout cas bienvenue autonomia operaia :trinque:
qierrot
 

Re: histoire de l'OCL par l'OCL

Messagede autonomia operaia le Mar 7 Avr 2009 23:14

euuhhh non... le responsable publi m'a transmit l'info de 400 abonnés environs... faut dire qu'ils en filent pas mal au prisonniers donc bon...
autonomia operaia
 

PrécédentSuivante

Retourner vers Histoire de l'anarchisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité