La Rue (groupe Louise Michel 1967-1981)

Journaux, fanzines, périodiques d'expression anarchiste

La Rue (groupe Louise Michel 1967-1981)

Messagede vroum le Ven 22 Nov 2013 22:22

Image

Versions numérisées de la revue La Rue, revue que le groupe Louise Michel de la FA a fait paraître de 1968 à 1982, du numéro 1 au numéro 37. Les numéros seront ajoutés au fur et à mesure de leur numérisation et de leur traitement graphique.

La Rue n° 6 Numéro sorti en septembre 1969.http://www.groupe-louise-michel.org/IMG/pdf/la_rue_no_06.pdf

Image

Ce numéro était dirigé par Maurice Joyeux. Y ont contribué : Jean-Loup Puget, Maurice Fayolle, Paul Chevet, Arthur Mira-Milos, Louis Chavance, Jean-Pierre Chabrol, Michel Ragon, Michel Bonin, Léo Ferré, Maurice Laisant, Raymond Marques, Gabriel Pomerand, Suzy Chevet.
Sommaire du numéro

p. 1
Éditorial
p. 1

À nos lecteurs
p. 3
La pensée anarchiste
p. 3

Bombe à Milan (M. Joyeux)
p. 13

De la liberté (J.-L. Puget)
p. 20

Le crépuscule des religions (M. Fayolle)
p. 24

Présence anarchiste adaptée à l’époque actuelle (P. Chauvet)
p. 32
Philosophie
p. 32

Seul les chiens (A. Mira-Milos)
p. 39
Littérature
p. 39

Boris Vian (L. Chavance)
p. 43
Biographie
p. 43

Un « Che Guevara de Belleville » (J.-P. Chabrol)
p. 45
Notre temps
p. 45

La grande crise de l’architecture (M. Ragon)
p. 52

Situation de l’agriculture (M. Bonin)
p. 61
Poésie
p. 61

Le chien (exclusivité) (L. Ferré)
p. 65
Nouvelles
p. 65

Le manuscrit du désert (M. Laisant)
p. 74

L’abbé Polype (R. Marques)
p. 77

La révolte des fous (G. Pomerand)
p. 80
Souvenir
p. 80

Albert Camus parmi nous (la rédaction)
p. 91
Chroniques
p. 91

Le dernier livre de Maurice Joyeux (M. Bonin)
p. 93

Chronique de la littérature au lit (A. Mira-Milos)
p. 95

Le désirable et le sublime - cinéma (M. Joyeux)
p. 97

Connaissance de l’anarchie (P. Chauvet)
p. 99


La Rue n° 7 Numéro sorti en janvier 1970. http://www.groupe-louise-michel.org/IMG/pdf/la_rue_no_07.pdf

Image

Sommaire du numéro

p. 1
Éditorial
p. 1

Bilan
p. 2
La pensée anarchiste
p. 2

Ciel et Terre politique (J.-L. Puget)
p. 9

Le matérialisme et la révolution énergétique (M. Fayolle)
p. 18

Construire, détruire, construire (R. Bosdeveix)
p. 24

Orgueil (P. Chauvet)
p. 28
Notre temps
p. 28

Le monde islamique (M. Joyeux)
p. 40

Les travailleurs immigrés (M. Bonin)
p. 50
Biographie
p. 50

Gabriel Giroud (J. Humbert)
p. 56

Sébastien Faure (M. Laisant)
p. 71
Philosophie
p. 71

Égarements philosophiques (A. Mira-Milos)
p. 85
Littérature
p. 85

Le mot, voilà l’ennemi (L. Ferré)
p. 87

L’homme malade de la rage (B. Clavel)
p. 89

L’odeur de l’amour (M. Frot)
p. 92
Chroniques
p. 92

Retour de la littérature populaire (M. Joyeux)
p. 95

De la putain (cinéma) (A. Mira-Milos)
p. 97

Tonton Georges (M. Bonin)
p. 99


La Rue n° 8 Numéro sorti en avril 1970 http://www.groupe-louise-michel.org/IMG/pdf/la_rue_no_08.pdf

Image

Ce numéro était dirigé par Maurice Joyeux. Y ont contribué : Maurice Fayolle, Pierre Meric, Arthur Mira-Milos, Michel Ragon, Isidore Isou, Jeanne Humbert, Jean-Yves Queffélec, Gérard Gedelweiss, Léo Ferré, Gabriel Pomerand, Raymond Marques, Bernard Salmon, Guy Benoît, Jean-Loup Puget, Suzy Chevet.
Sommaire du numéro

p. 1
Éditorial
p. 1

Un été frais ...
p. 2
La pensée anarchiste
p. 2

La lutte révolutionnaire (M. Joyeux)
p. 19

La société de consommation (M. Fayolle)
p. 26

Prostitution et révolution (P. Meric)
p. 31
Philosophie
p. 31

De l’amour ... (A. Mira-Milos)
p. 34
Notre temps
p. 34

Art et contestation (M. Ragon)
p. 38

Soulèvement de la jeunesse (I. Isou)
p. 45

Conflit entre les peuples (J. Humbert)
p. 53
Art et anarchie
p. 53

Du surréalisme (J.-Y. Queffélec)
p. 56
Poésie
p. 56

Et si la poésie (G. Gedelweiss)
p. 62

La mémoire et la mer (L. Ferré)
p. 70
Nouvelles
p. 70

Une noire vaut une blanche (G. Pomerand)
p. 74

Zeph (R. Marques)
p. 79
Souvenir
p. 79

Hem Day (B. Salmon)
p. 86

Armand Robin (G. Benoît)
p. 93
Chroniques
p. 93

Sciences (J.-L. Puget)
p. 95

Le goût des livres (M. Joyeux)
p. 99

Les Guaranis - variétés (S. Chevet)
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6824
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: La Rue (groupe Louise Michel 1967-1981)

Messagede Pierre Puget le Lun 10 Fév 2014 09:57

Bonjour,
Etant cité personnellement dans le sommaire de LA RUE N° 8...
je constate en bas de page que la citation de la Makhnovtchina reste attribuée à Nestor Makhno
alors qu'elle provient bel et bien de Pierre Archinov.
Question d'autant plus d'actualité que, contrairement aux disciples de Panurge se gargarisant de vocabulaire marxiste-léniniste, il y était fait appel à retrouver nos "propres pronfondeurs", faisant écho à un couplet de l'Internationale : "Il n'est pas de sauveur suprême, Ni dieu ni césar ni tribun, Producteurs (ou travailleurs selon les versions) sauvons-nous nous-mêmes... etc..."
Le "Travail" consistant à l'aliénation de sa force de production, faculté et bonheur de créer,... au profit d'un exploiteur
(y compris un GOUROU de secte "savante" ou prétendue "scientifique")... n'est pas une FIN en soi de la Révolution Sociale, mais constitue un phénomène du passé historique, tout comme les religions, qu'il faudra piétiner.

C'est justement par le dépassement de sa condition de "travailleur" que tout prolétaire espère en son (notre) émancipation.
Elle est un des éléments de la personnalité de chacun... parmi bien d'autres... mais jamais le seul !

François Villon s'adressait déjà à ses "Frères humains !"
Avatar de l’utilisateur
Pierre Puget
 
Messages: 5
Inscription: Lun 28 Oct 2013 10:45
Localisation: Pays du Verdon

Re: La Rue (groupe Louise Michel 1967-1981)

Messagede bajotierra le Lun 10 Fév 2014 15:51

10.8 Testament de la Makhnovtchina aux travailleurs du monde

Terminons par ces quelques paroles de Pierre Archinoff, dans la Conclusion de son livre, paroles auxquelles nous nous associons pleinement :


L'histoire qui vient d'être narrée est loin de donner une image du mouvement dans toute sa grandeur. Nous n'avons retracé - et encore fort sommairement - que l'histoire d'un seul courant de ce mouvement, le plus important il est vrai, sorti de la région de Goulaï-Polé. Mais ce courant ne formait qu'une partie d'un vaste ensemble.


(...)


Si nous avions pu suivre lé courant de toutes les ramifications de la Makhnovtchina à travers toute l'Ukraine ; si nous avions pu retracer l'histoire de chacune d'elles ; les relier ensuite en un seul faisceau et les éclairer d'une lumière commune et égale, nous aurions obtenu un tableau grandiose d'un peuple de plusieurs millions d'hommes en révolution ; peuple luttant, sous l'étendard de la Makhnovtchina, pour les idées fondamentales de la véritable Révolution Sociale : la vraie liberté et la vraie égalité.


Nous espérons qu'une histoire plus détaillée et plus complète du mouvement makhnoviste remplira cette tâche un jour...


La Makhnovtchina est universelle et immortelle.


(...)


Là où les masses laborieuses ne se laisseront pas subjuguer, là où elles cultiveront l'amour de l'indépendance, là où elles concentreront et fixeront leur esprit et leur volonté de classe, elles créeront toujours leurs propres mouvements sociaux historiques, elles agiront selon leur propre entendement. C'est ce qui constitue la véritable essence de ta Makhnovtchina.


La tragédie sanglante des paysans et des ouvriers russes ne saurait passer sans laisser des traces. Plus que toute autre chose, la pratique du socialisme en Russie a démontré que les classes laborieuses n'ont pas d'amis, qu'elles n'ont que des ennemis qui cherchent à s'emparer des fruits de leur travail. Le socialisme étatiste a démontré pleinement qu'il se range, lui aussi, au nombre de leurs ennemis. Cette idée s'implantera de plus en plus fermement, d'année en année, dans la conscience des masses du peuple.


Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs.


Tel est le mot d'ordre légué par la Makhnovtchina russe aux travailleurs du monde.
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28


Retourner vers Presse anarchiste

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité