Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Journaux, fanzines, périodiques d'expression anarchiste

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede Cheïtanov le Mar 6 Nov 2012 21:18

Dans ces cas-là peut-on mettre des citations de n'importe qui ? De Besancenot, Méluch' ? C'est un avis perso, mais ça joue dans la confusion je trouve...
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede vroum le Mer 14 Nov 2012 08:08

Le Monde Libertaire # 1687 du 15 au 21 Novembre 2012

Image

«Nous sommes lucides. Nous avons remplacé le dialogue par le communiqué. »

Albert Camus




Sommaire du Monde Libertaire # 1687 du 15 au 21 Novembre 2012



Actualité


Une devinette pour Kropotkine, par N. Baillargeon, page 3

Filoche se paye Gallois, par M. Cailloux, page 5

Météo grisâtre, par J.-P. Germain, page 6

Libérez Aurore ! par G. Goutte, page 7

La Chronique néphrétique, de Rodkol, page 8


Arguments


Bout du tunnel ou pas ? par J. Langlois, page 9

Deux sous de langues par L. Gallopavo, page 12


International


Félonie au Mexique, Communiqué militant, page 14

Maison Blanche : l’Âne ou l’Éléphant par R. B. page 15

Les Guaranis vont mourir par M. Gutel, page 17


Expressions


Tigre ou lapin ? par N. Potkine, page 18


Mouvement


Agustín, le bon camarade par O. Alberola, page 19

Le dernier livre de Jean L’Anselme par C. Kottelanne, page 20

La vie du mouvement, page 21

La radio sans dieu sans maître, page 22

On sort ce soir ? Page 23


Illustrations


Aurélio, Jhano, Kalem, Krokagas, la Sala, Manolo Prolo, Nemo, RNST, Valère.



Editorial du Monde Libertaire # 1687 du 15 au 21 Novembre 2012


Tout-Financier et pineute-social, à la SNCF aussi, les mécontentements vont leur train. Une grève importante – même la jaune CFDT s’y est jointe – vient de mobiliser les cheminots. En cause, des propositions de réforme du système ferroviaire dignes de Sarkoland : proposition salariale indigente, TGV low cost, bus à la place des trains, perte effective de 1 600 emplois soit 10 000 postes en moins en cinq ans, embauche de cheminots à deux vitesses, « les uns au statut de l’entreprise publique, les autres en sous-traitance à deux ou trois niveaux parfois payés en dessous du smic et n’ayant aucune formation à la sécurité et aux métiers du ferroviaire ».

Les syndicats tirent le signal d’alarme: suite à ces économies d’échelle et de bout de chandelle, l’état du réseau est devenu vétuste et mal entretenu. En gros, les accidents sont inévitables. Les usagers aussi en ont marre selon l’UFC que choisir. Malgré les titatas publicitaires, ils reprochent amèrement à Guillaume Pépy, big manager de la SNCF, tarifs prohibitifs multiples et incompréhensibles, manque d’information, saleté des gares, difficultés à se faire rembourser, pannes et retards systématiques.

Cerise sur l’étron, dans ce climat de grogne – comme disent les journalistes et les politiciens qui comparent volontiers les usagers à des cochons – les 7 et 8 novembre, un petit problème de caténaire, réparé en moins d’une heure, a dégénéré en un foutoir sans nom. Les voyageurs furieux d’être coincés dans les voitures sont descendus sur les voies et ont, de ce fait, provoqué l’arrêt du trafic banlieue et grande ligne jusque tard dans la nuit. Mauvais joueur, Pépy incrimine l’irresponsabilité des voyageurs. Pour une fois, l’usager n’est plus le malheureux otage des fumiers de grévistes mais un salop d’irresponsable.

O tempora, o mores. Willy Colin, porte-parole de l’Avuc, association de voyageurs, remet les pendules à l’heure : « C’est un problème inhérent à la SNCF. C’est un problème de maintenance… Il faut que la SNCF et RFF se remettent en question sur l’état du réseau plutôt que de montrer du doigt les usagers. » N’importe, ça devait être bien hallucinant, tous ces voyageurs – en pleine nuit – désertant les wagons pour s’égayer sur le ballast.
Comme un avant-goût du jour où les vrais gens décideront de prendre leurs affaires en main, de quitter le train de misère du capitalisme décomplexé et triomphant, pour s’égayer sur les voies enjouées de la révolution et de l’autogestion.



Agenda du Monde Libertaire # 1687 du 15 au 21 Novembre 2012



Du 12 au 24 novembre


Besançon (25)
Exposition Espagne 1936, les affiches des combattants de la liberté. MJC de Palente, 24, rue des Roses.


Jeudi 15 novembre


Paris XIIe
19 heures. Algérie/Nanterre, 1961-1962: terrains vagues de la mémoire. Rencontre avec Monique Hervo et Laurent Maffre, auteur du roman graphique Demain, demain : Nanterre, bidonville de la folie. Médiathèque Hélène-Berr, 70, rue de Picpus. 19h 30. 520 ans et plus de résistance : les Mapuche. Repas-débat avec Sergio Zamora et des représentants des Mapuche. Café associatif La Commune, 3, rue d’Aligre. Réservation au 0617625111.


Vendredi 16 novembre


Besançon (25)
20h 30. Conférence sur la « communalité » et les problèmes des paysans de l’isthme de Tehuantepec (Mexique) avec Carlos Manzo. Librairie l’Autodidacte, 5 rue Marulaz.

Blanzat (63)
Dans le cadre de «SOS travail ! » (théâtre, cinéma, lectures, débats…) du 13 au 18 novembre. Salle de la Muscade-Blanzat. À 18 heures, lecture, débat autour de Putain d’usine et table ronde avec Jean-Pierre Levaray. Le lendemain spectacle Y’a de la joie (avec des textes, entre autres, de Putain d’usine).

Paris XIe
19h 30. L’Explosion, un documentaire de Jérôme Champion qui traite de la violente opposition à la centrale nucléaire de Chooz en 1980. La projection sera suivie d’une discussion. Entrée libre. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° République, Oberkampf, Filles-du-Calvaire.


Samedi 17 novembre


Marseille (13)
17 heures. Causerie avec Tomás Ibañez sur le livre Une résurgence anarchiste publié il y a quelques mois aux Éditions Acratie et écrit par Salvador Gurucharri et Tomás Ibañez. Ceci est un prétexte pour faire connaître, ou pour rappeler, un épisode particulier de la longue lutte menée par les anarchistes contre la dictature franquiste. Entrée libre.

Besançon (25)
De 15 heures à 19 heures. Projection, discussion et dégustation de café zapatiste en vue de la nouvelle souscription. Librairie L’Autodidacte, 5, rue Marulaz.

Toulouse (31)
14 heures. Marche contre toutes les expulsions. Rdv sur la place du métro Saint-Cyprien.

Notre-Dame-des-Landes (44)
11 heures. Manifestation de réoccupation
!
Le Mans (72)
15 heures. Le groupe Lairial organise un café libertaire autour du thème suivant : les anarchistes et le mouvement social en lutte face aux gouvernements. L’Épicerie du Pré, 31, rue du Pré.

Paris XIe
16h 30. Rencontre-débat. À chacun sa propre mort, ouvrage collectif (Les Éditions libertaires). Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris, M° République, Oberkampf, Filles-du-Calvaire.

Lyon IVe
Le samedi de 10 heures à 19 heures et le dimanche 18, de 10 heures à 18 heures. 2e Salon des éditions libertaires organisé par la librairie libertaire la Gryffe, les Amis de la Gryffe et le Centre de documentation libertaire (CDL). Entrée libre, débats, rencontres, expositions, films. Maison des associations, 28, rue Denfert-Rocherau. Infos : lagryffe. Net


Dimanche 18 novembre


Paris XVIIe
18 heures. Serge Utgé-Royo interprète les chansons de son nouvel album L’Espoir têtu. À l’Européen, 5, rue Biot. M° Place-de-Clichy.


Lundi 19 novembre


Paris XVIIe
20 heures. Serge Utgé-Royo interprète les chansons de son nouvel album L’Espoir têtu. À l’Européen, 5, rue Biot. M° Place-de-Clichy.


Mardi 20 novembre


Saint-Denis (93)
19 heures. Cycle «Vers une transformation sociale et politique ? Mais au fait, laquelle ? » Troisième rencontre/discussion : dégager la sphère de constitution des libertés (école, protection sociale et services publics) de la loi du marché. Intervention de Bernard Teper, coanimateur du Réseau éducation populaire. Bourse du travail, rue Bobby-Sand. M° ligne 13, station Porte-de-Paris. Site : dionyversite.org/


Jeudi 22 novembre


Paris XIVe
19h 30. Quel avenir pour l’agriculture ? L’agriculture productiviste et agroécologie. Rencontre avec Marc Dufumier, ingénieur agronome. Bibliothèque Vandamme, 80, avenue du Maine.

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede vroum le Jeu 15 Nov 2012 21:46

Tiens un article qui peut expliquer la citation de Filoche en couv de l'avant dernier ML :

http://www.monde-libertaire.fr/france/15993-si-jetais-reformiste-je-serais-gerard-filoche

Si j’étais réformiste, je serais Gérard Filoche

Finalement, on ne les pendra peut-être pas tous. On dirait qu’il reste au Parti socialiste quelques réformistes, des vrais. Des gens de gauche. Il en reste un.

Il est énervant, Filoche. Moi, il m’agace, parce qu’il m’a piqué mon texte. Pis : il l’a glissé dans son discours au congrès du PS de Toulouse. Enfin le texte que j’aurais écrit si j’avais été réformiste. Mais, je vous rassure, je suis anarchiste comme vous.

Anarchiste, peut-être. Mais tout de même, je vois Ayrault, Premier ministre soi-disant socialiste, faire un cadeau de 20 milliards d’euros aux patrons, en pleine période de crise du budget de l’État (qui est aussi celui de la collectivité, des services publics et de la protection sociale), sur les conseils avisés de Jean-Louis Gallois, patron prétendu de gauche. Ces milliards, il faudra bien les trouver quelque part. Facile : on augmente le prélèvement le moins progressif et le plus brutal pour les pauvres, la TVA.

Je vois le gouvernement du changement et de la justice (c’est eux qui le disaient) voler aux pauvres pour donner aux riches. Anarchiste donc, tout de même, le pied me démange de botter deux-trois culs. Et pas seulement au bénéfice de la révolution, mais à celui tout bête de la vie quotidienne.

Revenons à Filoche et à son discours. Je passe sur le couplet républicain social du début, et son étrange défense du déficit budgétaire, il est sans intérêt ni grande pertinence. Mais lisez la suite :
« Et tous les matins vous avez la droite qui arrive et qui vous dit : “Le coût du travail est trop élevé ! Le coût du travail est trop élevé !” D’abord le travail c’est pas un coût, c’est une richesse. Et si il y a quelque chose qui est trop élevé, c’est le coût du capital, c’est pas le coût du travail ! »

En effet : la production de valeur naît du travail. Une évidence pour un socialiste (libertaire ou réformiste). Mais une évidence qui manifestement ne guide pas les actes de l’actuel gouvernement. Où passe la frontière droite-gauche, je vous le demande ! Puis ceci :

« Et on nous dit aussi tous les matins “Faut alléger les charges sociales ! Faut alléger les charges sociales !” Y a pas de charges sociales ! Ça n’existe pas. Ce sont des cotisations sociales. C’est du salaire brut. […] C’est une part du salaire mutualisé mise dans un pot commun, redistribué à chacun selon ses besoins, quand il est malade, en situation de famille nombreuse, en recherche de logement, quand il est en accident du travail, quand il est au chômage et quand il est en retraite. C’est magnifique, les cotisations sociales. Faut pas les laisser baisser ! Faut pas les laisser se faire attaquer ! Faut pas accepter que tous les matins ils nous mentent en disant “Baissez les charges sociales !”, qui n’existent pas ! C’est qu’ils veulent vous prendre l’argent dans votre porte-monnaie ! »
« Une part du salaire mutualisé mise dans un pot commun, redistribué à chacun selon ses besoins. » Là encore, que puis-je ajouter ? Bien sûr qu’il faut défendre ces petits embryons de mutualisme, ces ébauches, même maladroites, d’une société fondée sur l’utilité plus que sur la marchandise 1.

« Y a 187 milliards de dividendes l’année dernière. Et les dividendes ne servent à rien. Il n’ont pas d’utilité économique, ils n’ont pas d’utilité sociale. Ils vont dans les îles Caïman, ils vont dans les caves à subprimes. C’est sur les dividendes qu’il faut prendre l’argent, pas sur les cotisations sociales, pas sur les petites retraites, pas sur les petits salaires. L’argent existe, la France est riche. Elle n’a jamais été aussi riche, et les richesses aussi mal redistribuées. Ils nous parlent de crise pour nous faire baisser la nuque, mais pour eux c’est pas la crise. »

« Pas d’utilité sociale. » Précisément. Être réformiste aujourd’hui, c’est chercher dans la société marchande ce qui a de la valeur mais pas d’utilité, et le transformer en bien-être pour tous et chacun. Autrement dit, même un réformisme conséquent ne peut se passer d’une réévaluation complète de l’économie à l’aune de la valeur d’usage.

Moi qui en tiens pour la révolution, ça ne me satisfait pas pleinement, bien sûr. Pas plus, je n’y vois un pas vers une transformation progressive du monde vers le socialisme. Non, je n’y vois pas cela. Mais j’y vois deux autres choses : une remise au centre, comme sujet social, des travailleurs, en tant que producteurs et consommateurs ; et les balbutiements de ce mouvement de compréhension du monde qui mettra les besoins et les désirs des êtres humains, et leur capacité à décider de leur donner corps, au premier rang des préoccupations. Et, ces deux prémisses, je les juge, moi, nécessaires à l’avènement d’une révolution réellement libératrice.

Moïse Cailloux

1. On peut même imaginer, par exemple, de désolidariser le revenu du travail (mais, à mon humble avis, pas de la disponibilité pour travailler), et de créer un revenu social généralisé qui remplace le salaire. Versé par un organisme mutualiste, il serait financé par les entreprises, qui perdraient du coup le rapport de subordination directe avec les travailleurs. Tout cela en bon réformiste, sans abattre l’économie de marché.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede Cheïtanov le Ven 16 Nov 2012 03:14

Ok pas trop mal comme réponse, mais si elle a été déclenchée par la citation faut y réfléchir !
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede vroum le Ven 16 Nov 2012 06:30

je crois que la citation de Filoche était parfaitement volontaire, elle annonce l'article dans le ML suivant, c'est une formule d'humour particulier au CRML
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede Cheïtanov le Ven 16 Nov 2012 12:59

Ah... si les masses comprennent ça va alors :D
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede vroum le Jeu 22 Nov 2012 11:04

Le Monde Libertaire # 1688 du 22 au 28 Novembre 2012

Image

«Il a toujours été dans la nature d’un chef d’étendre son pouvoir sur ce qui ne lui résiste pas. »

Thucydide




Sommaire du Monde Libertaire # 1688 du 22 au 28 Novembre 2012



Actualité


Dans la rue ce 14 novembre, par Fabrice, page 3

Grève solidaire avec les Turcs, page 4

Les Espagnols, debout contre l’austérité, par R. Pino, page 5

La météo syndicale, par J.-P. Germain, page 6

Un beaufre décomplexé, par N. Potkine, page 7

La Chronique néphrétique, de Rodkol, page 8

Maudits salaires ! par P. Mignard, page 9


Arguments


Les ficelles de l’économie, par E. Vilain, page 11

Phalanstères du Gard, par Philippe, page 12


International


Échos de la Conférence libertaire de Porto, par Jean-Louis, page 14

Judith Butler et Israël, par P. Sommermeyer, page 15


Expressions


Un négationniste bien d’chez nous par J. Segal, page 17

Ermo, sa BD de la guerre d’Espagne par Juanito, page 20

Une caméra dans le couloir de la mort, par H. Hurst, page 21


Mouvement


Mouvement et Radio sans dieu ni maître, page 22

Pour faire son tour de chien, page 23


Dessinateurs


Aurelio, Krokagas, La Salamandre, Bruno Loth, Nemo, Slo, Valère.



Editorial du Monde Libertaire # 1688 du 22 au 28 Novembre 2012


Il y a des enterrements qui courent vite. Celui d’Ahmed al-Jaabari, leader militaire du sinistre Hamas palestinien, s’est fait au pas de charge. On voudrait vous y voir, avec des drones au cul… al-Jaabari, donc, a été assassiné. Par des voyous au coin d’un bois ? Non. Enfin, oui, mais pas au coin d’un bois. Il a été proprement détruit, avec son véhicule, lui et quiconque avait eu la maladresse de l’accompagner, par un drone militaire israélien. Quant au voyou, il était bien au chaud un peu plus loin, puisque les drones sont des avions sans pilote embarqué, mais pas sans personne aux manettes. Bien au chaud dans son uniforme. Bien au chaud sous son supérieur et le supérieur de son supérieur.

Assassiné, donc, al-Jaabari l’a été de la manière la plus officielle par l’armée de l’État d’Israël. Un meurtre d’État, prémédité et accompli froidement, puis officiellement revendiqué et défendu, par le gouvernement démocratiquement élu. Israël est une démocratie. Un petit bout d’Occident en forme de porte-avions au milieu de l’Orient. Un point focal du prétendu « choc des civilisations ». Un État qui pratique le terrorisme au nom de la lutte contre le terrorisme. À l’heure où nous mettons sous presse, au prétexte de cet homicide par lui perpétré, Israël a déjà bombardé des centaines de maisons, tuant et mutilant encore, et concentre des forces pour une attaque terrestre. La haine de l’autre et le racisme poussent sur le fumier de la guerre.

D’autres enterrements traînent la patte. À Paris, et en général en France, peu de monde pour dénoncer les politiques d’austérité. En Europe, même en Grèce, flop aussi. Sauf en Espagne. Les travailleurs et les chômeurs ibériques sont, au plan de la lutte de classe, bien plus compétitifs que leurs frères du continent. C’est sans doute pour ça que les agences de notation, les banques et les dirigeants de l’Union européenne ne les aiment pas. Les Espagnols, écrasés par l’offensive concertée du capital, ont massivement répondu à l’appel pour la journée d’action du 14 novembre.

Mais les journées d’action, même suivies et combatives, ne suffisent pas à faire reculer le pouvoir : il faut la grève, les blocages, l’action directe. Pour imposer durablement une autre répartition des richesses qui toutes naissent du travail : des organisations pérennes et libres du mouvement ouvrier. Et, pour mettre fin à cette lutte incessante pour gérer l’inégalité, une belle et bonne révolution sociale.



Agenda du Monde Libertaire # 1688 du 22 au 28 Novembre 2012



Du 12 au 24 novembre


Besançon (25)
Exposition Espagne 1936, les affiches des combattants de la liberté. MJC de Palente, 24, rue des Roses.


Jeudi 22 novembre


Paris XIVe
19h 30. Quel avenir pour l’agriculture ? L’agriculture productiviste et agroécologie. Rencontre avec Marc Dufumier, ingénieur agronome. Bibliothèque Vandamme, 80, avenue du Maine.

Bordeaux (33)
19 heures. Gaz de schiste, non merci ! Un rendez-vous pour s’informer sur cette dernière trouvaille des compagnies pétrolières. Au Samovar, 18, rue Camille-Sauvageau.


Vendredi 23 novembre


Paris Xe
19h 30. La librairie Quilombo fête ses 10 ans à La Java, 105, rue du Fbg-du-Temple. M° Goncourt ou Belleville. Tarifs : 10 euros. Soutien 15 euros.


Samedi 24 novembre


Paris XVIIIe
L’ancienne équipe de La Rue fermera définitivement les portes de la bibliothèque à la fin de l’année, mais espère qu’une autre équipe se mobilisera pour que ce bel endroit puisse continuer à vivre. Si vous voulez nous rencontrer ou nous rendre des livres, merci de passer lors des permanences, le dernier samedi de chaque mois de 15h30 à 18 heures, 10, rue Robert-Planquette, M° Abbesses ou Blanche.


24 et 25 novembre


Saint-Denis (93)
De 12 heures à 22 heures. Bobines Rebelles 2012. 3e festival du film d’auteur, social et politique en Seine Saint-Denis organisé par la Dyoniversité, le Docu-club, l’amap Court-circuit et le groupe Henry-Poulaille. Docus visuels et sonores, débats, bar, restauration. Entré à prix libre. Bourse du travail, M° Porte-de-Paris. Info : bobinesrebelles93.org


Lundi 26 novembre


Montpellier (34)
14h 30 Où est passée la critique sociale ? Conférence de Philippe Corcuff sur son dernier livre. Université Paul-Valéry, bâtiment C, étage 3, salle 26.


Mardi 27 novembre


Saint-Denis (93)
19 heures. Cycle : Vers une transformation sociale et politique ? Mais au fait, laquelle ? Quatrième rencontre et discussion : La démocratie enfin ? Intervention de Bernard Teper, coanimateur du Réseau Éducation populaire. Bourse du travail, rue Bobby-Sand, métro ligne 13, station Porte-de-Paris. La Dionyversité, www.dionyversite.org


Jeudi 29 novembre


Paris XIXe
20 heures. Discussion autour du livre Angry Brigade : Éléments de la critique anarchiste armée en Angleterre (Ravage Éditions). À la Bibliothèque anarchiste Libertad. 19, rue Burnouf. M° Belleville ou Colonel-Fabien. Info : bibliothequelibertad.noblogs.org


Vendredi 30 novembre


Paris XXe
19 heures. La cotisation sociale. Un remède à la crise et alternative au capitalisme? Débat avec Bernard Friot. 33, rue des Vignoles.


Samedi 1er décembre


Limoges (87)
15 heures. Ni Dieu ni maître d’école. Conférence-débat organisée par le Cira limousin et le groupe libertaire Le cri du peuple, avec Hugues Lenoir, auteur de livres sur l’éducation libertaire. Auditorium de la BFM, 2, place Aimé-Césaire, entrée libre.


Dimanche 2 décembre


Paris XIe
17 heures. Soirée de soutien aux Éditions Libertalia. Projection, débat et pour finir vers 22 heures, musique : Thierry Cockrane and The Schlockmeisters, The Angry cats, puis Jim Purple Memoriam. Au CICP, 21 ter, rue Voltaire. PAF 5 euros. Pas d’animaux svp.


Vendredi 7 décembre


Montbéliard (25)
18 heures. Conférence avec Maurice Rajsfus, historien-militant, cofondateur de Que fait la police ? Observatoire des libertés publiques. Violences policières = armes sophistiquées et impunité. Salle 3 des Hexagones (quartier de la Petite Hollande). Entrée libre et gratuite.

Rouen (76)
20h 30. Les débats du café libertaire. Thème de la soirée : le point sur les luttes sociales (Maladrerie, Petroplus etc.) Librairie l’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire.


Jusqu’au 21 décembre


Montreuil (93)
Du mardi au samedi, de 13 h 30 à 18 h 30, exposition de dessins et de photos sur le thème : La tautologie est un sport de combat. À la boutique Fatalitas! 3, rue Édouard-Vaillant. M° Croix-de-Chavaux.

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede Cheïtanov le Jeu 22 Nov 2012 14:55

Ouah un drapeau CNT-AIT en une du ML :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede vroum le Mar 27 Nov 2012 22:50

Le Monde Libertaire # 1689 du 29 Novembre au 5 Décembre 2012

Image

«La misère, c’est pas que pour les riches. »

Jacky, au Métro




Sommaire du Monde Libertaire # 1689 du 29 Novembre au 5 Décembre 2012



Actualité


Palestine, Israël, jusqu’à quand ? par W. Chester, page 3

Les fachos sans complexe, par E. Vanhecke, page 5

Violences de calottins, par Louise, page 5

Météo syndicale de J.-P. Germain, page 6

Hôpitaux en concurrence, par Moriel, page 7

La chronique néphrétique de Rodkol, page 8

Debout, les femmes ! par Hélène, page 9


Arguments


Mariage homosexuel et après ? par R. Constant, page 10

Innocenter, mode d’emploi, par R. Dadoun, page 12


International


Courageux libertaires moldaves, page 14


Histoire


L’affaire Pinelli, par Daniel, page 15


Expressions


Un peintre et deux livres, par C. Margat, page 18

Un rêveur captif, par S. Mundo, page 18

Si vous aimez Kiarostami, par H. Hurst, page 19


Mouvement


Vie du mouvement, page 21

Programme de la radio, page 22

Qu’est-ce-qu’on fait ce soir, page 23


Dessinateurs


Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, La salamandre, Manolo Prolo, Nemo, Riri, Valère



Editorial du Monde Libertaire # 1689 du 29 Novembre au 5 Décembre 2012


Mariage Gay. Le gouvernement atermoie. Pour une fois que la gouvernance se fait dans la rue, il a fallu que ce soit à propos du mariage, institution dont on n’a rien à faire, et suite à un défilé de réacs et de cagots. Avec les bigots, c’est toujours la même chose, on les fout à la porte, ils rentrent par la fenêtre. Ça s’est passé comme ça les 17 et 18 novembre. Qu’il ne soit pas ici question de l’existence de Dieu, de l’archaïque crise de foi en un vague créateur – à l’existence statistiquement fort hasardeuse – mais seulement de cultes, de traditions, de carcans culturels, de manies identitaires… Bref, du caca collé comme un alien aux cerveaux reptiliens des pieux manifestants et de leurs proprettes smalas, de service en ce sombre dimanche.

Croire, c’est croire à son dieu de papamaman contre tous les autres dieux, faire de nécessité vertu en se persuadant que là où l’on est né, c’est le paradis, que ses coutumes à soi, c’est le pied, que l’ennemi, c’est l’étranger, que l’ennemi, c’est tous les autres. On pourra toujours ratiociner sur le fait religieux, l’enseigner en cours d’histoire à l’école ou le rendre obligatoire sous peine de mort, la religion est con, la religion rend con. Les innombrables simagrées religieuses et leurs titatas si variés ont quelques traits communs, et ce n’est pas un hasard si c’est une femme journaliste, des femmes ukrainiennes aux seins nus ou de courageuses femmes brigadistes roses qui se sont fait massacrer lors de ce nauséeux chemin de croix dominical.

Toutes des femmes, c’est à dire, en filigrane, des ventres-à-faire-deschiards, des ventres-à-jouir-dedans, qu’il convient d’asservir de museler, de tondre, de voiler, de violer – au choix selon les époques, les latitudes, les envies –, tellement elles font peur, tellement elles déchaînent la haine et la violence dès qu’elles font mine de relever la tête. Dimanche, ce sont elles qui ont fait les frais de la pieuse vindicte des cohortes de Civitas. Diaboliser le mariage et l’adoption gay tant redoutés fut l’occasion de condamner une fois de plus le sexe à la reproduction, et d’exiger, au nom d’une philosophie de cochon d’Inde, le contrôle moral des alcôves et des petites culottes.

Tout à fait logiquement, cette bonne vieille droite rance, qui fleure l’urine et la soutane pédophile, a tombé le masque. Elle a appelé à la rescousse ses alliés naturels : les soudards décérébrés nostalgiques de Dachau, les assoiffés de viol et de baston, les sbires de toutes les Saint-Barthélemy. Sempiternelles épousailles du sabre et du goupillon. Sûr, ce n’est pas fédérateur, pas tolérant, pas citoyen, pas bisounours, pas tendance, mais, foutre Dieu, que ça fait du bien de chanter comme l’autre: «Calottins de tous les pays, lâchez-nous le clito, lâchez-nous le prépuce !»



Agenda du Monde Libertaire # 1689 du 29 Novembre au 5 Décembre 2012



Jeudi 29 novembre


Paris XIXe
20 heures. Discussion autour du livre Angry Brigade : élements de la critique anarchiste armée en Angleterre (Ravage éditions/juillet 2012). à la Bibliothèque anarchiste Libertad. 19, rue Burnouf. M° Belleville ou Colonel-Fabien.Info : bibliothequelibertad.noblogs.org


Vendredi 30 novembre


Paris XIe
19h 30. Les soirées lecture de la Librairie du Monde libertaire autour du livre La Peur de la nature de François Terrasson. À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République. Entrée libre et gratuite.

Paris XXe
19 heures. La cotisation sociale. Un remède à la crise et alternative au capitalisme? Débat avec Bernard Friot. 33, rue des Vignoles.


Samedi 1er décembre


Marseille (13)
17 heures. Causerie avec Élisabeth Pillet sur son livre Gaston Couté : le dernier des poètes maudits publié il y a quelques mois aux Presses universitaires de la Méditerranée. Au nouveau siège du CIRA, 50, rue Consolat, à quelques minutes à pied de la gare Saint-Charles et de la Canebière. Entrée libre.

Metz (57)
Projections de films avec débats :
17 heures, Les dockers de Liverpool.
19 heures, La république de la malbouffe.
21 heures, Fernand Pelloutier et les bourses du travail. Caveau du café Jehanne d’Arc à Metz. Entrée libre.

Paris XIe
16 heures. Intervention théâtrale : Alexandre Marius Jacob, anarchiste, cambrioleur, bagnard… avec la Compagnie Catamavra. À la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, m° République, Oberkampf ou Filles-du-calvaire.

Limoges (85)
15 heures. Ni Dieu, Ni Maître d’école. Conférence-débat organisée par le CIRA limousin et le groupe libertaire Le cri du Peuple avec Hugues Lenoir, auteur de livres sur l’éducation libertaire. Auditorium de la BFM, 2, place Aimé-Césaire, Entrée libre.


Dimanche 2 décembre


Saint-Denis (93)
De 15 heures à 17 heures. Les dimanches de la Dionyversité. Les tontons, la vache et le prisonnier flingueur. La société française à travers son cinéma (1955-1985). Conférence-débat de Laurent Bihl, historien et spécialiste de l’image. Au Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis, 22 bis, rue Gabriel Péri. M° Porte-de-Paris, ou RER D. Entrée libre.

Paris XIe
17 heures. Soirée de soutien aux éditions Libertalia. Projection, débat et pour finir vers 22 heures, musique : Thierry Cockrane and The Schlockmeisters, The Angry cats, puis Jim Murple Memoriam. Au CICP, 21 ter, rue Voltaire. PAF 5 euros. Pas d’animaux svp.


Mardi 4 décembre


Saint-Denis (93)
19 heures. Cycle : La BD a l’assaut du réel ? Première rencontre/discussion : Reportages BD et Dosta ! Avec Damien Roudeau, reporter graphique et auteur de Dosta qui raconte l’expulsion d’une dizaine de familles Roms. À la Bourse du travail. Rue Bobby Sand. M° Porte de Paris. www.dionyversite.org


Vendredi 7 décembre


Montbéliard (25)
18 heures. Conférence avec Maurice Rajsfus, historien-militant, cofondateur de Que fait la police ? Observatoire des libertés publiques. Violences policières = armes sophistiquées et impunité. Salle 3 des Hexagones (quartier de la petite Hollande). Entrée libre et gratuite.

Rouen (76)
20h 30. Les débats du café libertaire. Thème de la soirée : le point sur les luttes sociales (Maladrerie, petroplus, etc.). Librairie l’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire.


Samedi 8 décembre


Paris XIe
16h 30. Rencontre débat autour du premier livre des éditions Albache : Les derniers forçats d’Henry Marty et Philippe Martinez, carnets de deux bagnards du XXe siècle. À la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot. Métro Oberkampf, Filles du Calvaire ou République. Entrée libre et gratuite.


Jeudi 13 décembre

Paris XVIIIe
19heures. Rencontre débat avec Bernard Friot : remise en cause du système salarial et propositions alternatives. Au local La Rue, 10, rue Robert-Planquette. Métro Blanche ou Abbesses. Entrée libre et gratuite.


Jusqu’au 21 décembre


Montreuil (93)
Du mardi au samedi, de 13 h 30 à 18 h 30, exposition de dessins et de photos sur le thème : La tautologie est un sport de combat. À la boutique Fatalitas! 3, rue Édouard-Vaillant. M° Croix-de-Chavaux.


L’agenda 2013 des éditions du Monde libertaire est arrivé. Disponible au prix de 7 euros à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75 011 Paris, librairie-publico.com

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede vroum le Mar 4 Déc 2012 19:56

Le Monde Libertaire # 1690 du 6 au 12 Décembre 2012

«L’Église accepte le progrès partout où elle ne peut plus l’empêcher.»

Helge Krog


Image

Sommaire du Monde Libertaire # 1690 du 6 au 12 Décembre 2012



Actualité


Lettre ouverte au Premier ministre, par J.-P. Tertrais, page 3

Où il est question d’ArcelorMittal, par G. Goutte, page 5

Météo syndicale, par J.-P. Germain, page 6

La représentativité syndicale, de Fabrice, page 7

La Chronique néphrétique, de Rodkol, page 8

Restauration et Nouvelle Droite, par A. Etta, page 9

Chasse aux homos en Ouganda, par Pat, page 10


Arguments


Des politiciens à la façon d’Héliogabale, par N. Potkine, page 11

D’invisibles petites mains vertes, par P. Pelletier, page 12


International


Libres femmes espagnoles, par R. Pélagie, page 15


Expressions


Cipriano Mera, un militant exemplaire, par J. Roman, page 18

La Commune libre de Saint-Martin, par F. Grandebru, page 20

Un nouvel éditeur libertaire, par Rafael, page 21

La créature de Manolo Prolo, par Nicolas, page 22


Mouvement


Radio libertaire, page 22

Carnet de bal, page 23


Illustrations


Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, Manolo-Prolo, Nemo, Valère



Editorial du Monde Libertaire # 1690 du 6 au 12 Décembre 2012


Pendant la liquidation du site, la lutte de classe continue. La direction de l’usine PSA d’Aulnay convoque cinq ouvriers en vue de sanctions. Ennemis probables de la modernité qui profite, ces travailleurs sont accusés, à mots couverts, de saboter la production en flemmardant au lieu de gagner vaillamment leurs indemnités de licenciement. Résultat, plusieurs centaines de leurs camarades débrayent en solidarité, paralysant la production. C’est bien fait, mais ça n’est pas suffisant.

Oserons-nous suggérer au pauvre ministre Montebourg la nationalisation temporaire du groupe PSA, en vue de sa transformation en coopérative ouvrière de production? Attention: tout le groupe, y compris la banque PSA et les filiales rentables! Car, rappelons-le, le capital français n’est pas moins volage que le capital indien, et ce qui vaut pour Arcelor à Florange devrait valoir pour Peugeot à Aulnay et ailleurs. On ne doit pas laisser saucissonner les entreprises en activités « juteuses» d’une part, que les patrons garderaient pour eux, et activité nécessaires mais coûteuses, d’autre part, que la collectivité prendrait en charge, soit directement, soit par le biais de subventions répétées à des repreneurs successifs, en fait chasseurs de primes.

Et, puisque l’on parle de financement public et de bénéfices privés, comment ne pas évoquer le pharaonique projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes? Conçu dans les années soixante, époque où il était excusable d’envisager une explosion du trafic aérien, le voilà qui resurgit un demi-siècle plus tard, en pleine crise économique, alors que le pétrole se fait rare et cher et que la population se paupérise. Son utilité est résolument douteuse. Son impact sur l’environnement, catastrophique. Ses perspectives économiques, un gouffre. Alors pourquoi s’obstiner ?

Pour le petit Noël des entreprises. En l’occurrence Vinci, groupe géant du BTP et des concessions de service public, qui s’illustre notamment en monopolisant les parkings des centres urbains et en prélevant la gabelle sur des autoroutes vingt fois remboursées. Eh bien ce grand groupe national va patriotiquement encaisser les (éventuels) bénéfices pendant 55 ans, tout en laissant démocratiquement la collectivité payer les déficits. Et plus l’État sera engagé là-dedans, plus on lui demandera d’argent, sous tous les prétextes. Racket ? Oui.



Agenda du Monde Libertaire # 1690 du 6 au 12 Décembre 2012



Jusqu’au 21 décembre


Montreuil (93)
Du mardi au samedi, de 13h30 à 18h 30, exposition de dessins et de photos sur le thème : la tautologie est un sport de combat. À la boutique Fatalitas !, 3, rue Édouard-Vaillant. M° Croix-de-Chavaux.


L’agenda 2013 des Éditions du Monde libertaire est arrivé. Disponible au prix de 7 euros à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75 011 Paris, www.librairie-publico.co



Jeudi 6 décembre


Eaubonne (95)
20h 30. Antiproductivisme, écosocialisme, socialisme gourmand… Rencontre avec Paul Ariès. À la Maison des associations.


Vendredi 7 décembre


Montbéliard (25)
18 heures. Conférence avec Maurice Rajsfus, historien et militant, cofondateur de Que fait la police ? Observatoire des libertés publiques. Violences policières = armes sophistiquées et impunité. Salle 3 des Hexagones (quartier de la petite Hollande). Entrée libre et gratuite.

Ségré (49)
20 heures. Tous Cobayes? Comment se fait-il que l’énergie nucléaire soit toujours l’énergie du futur alors que l’humanité a vécu Tchernobyl et Fukushima? Avec Béatrice Jaud. Cinéma le Maingué, place du Port.

Rouen (76)
20h 30. Les débats du café libertaire. Thème de la soirée : le point sur les luttes sociales (Maladrerie, Petroplus etc.) Librairie l’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire.

Paris XIe
19h 30. Les soirées vidéo de la librairie du monde libertaire. Grands soirs et petits matins de William Klein. Mai 1968. Les symboles de l’autorité sont contestés par des millions de grévistes et d’étudiants. William Klein filme au jour le jour. La projection sera suivie d’une discussion. À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot. M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République. Entrée libre et gratuite.


Samedi 8 décembre


Lyon (69)

13h 30. Manifestive contre les grands projets inutiles (OL Land, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le TAV, etc.), place Bellecour.

Boissy-Saint-Léger (94)
16h 30. Conférence-débat par Anne Steiner. Les anarchistes individualistes, enfants terribles des Lumières. Leur attitude intransigeante fondée sur le refus du salariat conduira certains d’entre eux de la vie en communauté à l’illégalisme violent jusqu’à la tragique épopée de la bande à Bonnot. Cinéma Le Forum, place du Forum. RER A, station Boissy-Saint-Léger. Entrée gratuite.

Paris XIe
14 heures. Marché solidaire de produits zapatistes, palestiniens, etc. organisé par le Comité de solidarité avec les peuples du Chipas en lutte. Bar et petite restauration. Au CICP, 21 ter, rue Voltaire. Métro : Rue-des-Boulets, RER : Nation. 16h 30. Rencontre débat autour du premier livre des Éditions Albache, Les Derniers Forçats d’Henry Marty et Philippe Martinez, carnets de deux bagnards du XXe siècle. À la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot. M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire ou République. Entrée libre et gratuite.


Lundi 10 décembre


Lyon (69)
Devant le TGI de Lyon (Servient) à 13 heures avec banderoles, etc. en soutien au camp Décines ta résistance. decinestaresistance.weebly.comsacresfilsdebutte(a)gmail.com


Mardi 11 décembre


La Bruguière (30)
20 heures. Fukushima : enquête sur une super catastrophe, un film de Michael Muller et Philippe Abresh suivi d’un débat avec Pierre et Annie Peguin. Mairie.


Mercredi 12 décembre


Versailles (78)
13 heures. Rassemblement pour soutenir 15 postiers du 92, poursuivis en justice par des cadres de la direction de la Poste des Hauts-de-Seine. Ces postiers sont tous des représentants locaux ou départementaux de SUD et de la CGT. Palais de justice, 5, place André-Mignot.


Jeudi 13 décembre


Paris XVIIIe
19 heures. Rencontre-débat avec Bernard Friot : remise en cause du système salarial et propositions alternatives. Au local La Rue, 10, rue Robert-Planquette. Métro Blanche ou Abbesses. Entrée libre et gratuite.


Vendredi 14 décembre


Besançon (25)
20 heures. Café polar avec Frédéric Bertin-Denis, auteur de Viva la muerte, à la librairie L’Autodidacte, 5, rue Marulaz. Entrée libre.


Samedi 15 décembre


Nimes (30)
14 heures. Manifestation pour imposer une autre repartition des richesses et la création d’un service public pour l’emploi ! Quartier Sernam (Carrefour rue Sully-Vincent-Faita).

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire # Sommaire & Éditorial

Messagede vroum le Mer 12 Déc 2012 08:34

Le Monde Libertaire # 1691 du 13 au 19 Décembre 2012


«La vie prime l’économie. La liberté du vivant révoque les libertés du commerce. C’est sur ce terrain-là que, désormais, le combat est engagé.»

Raoul Vaneigem


Image

Sommaire du Monde Libertaire # 1691 du 13 au 19 Décembre 2012



Actualité


Réquisition chez les riches prélats, par E. Vanhecke, page 3

Un ouvrier de PSA témoigne, par S. Larios, page 4

L’État veut en finir avec NDDL, par J.-P. Anselme, page 5

Calme plat dans les centrales syndicales, par J.-P. Germain, page 6

Communiqué sur les luttes à NDDL, page 7

La Chronique néphrétique, de Rodkol, page 8

Mauvaises nouvelles des fronts, par H. Lenoir, page 9

Classe «public » contre classe « privé », par N. Potkine, page 10

La police en souffrance, par R. Pino, page 11


Arguments


Les moralistes devraient avoir honte, par O. Tarda, page 12

Sport et soins aux malades du VIH, par P. Schindler, page 14


International


Palestine, Israël, c’est bloqué, par P. Sommermeyer, page 15

Nouvelles félonies anti-pauvres en Grèce, page 16


Expressions


Vérité une et indivisible, par M. Silberstein, page 17

Une expo de révoltés, par G. Bounoure, page 19

La dernière chronique de Heike Hurst, page 21


Mouvement


Solidarité avec les Cubains, page 22

La radio sans dieu ni maître, page 22

Ce soir, on sort, page 23


Illustrations


Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, Nemo, Valère



Editorial du Monde Libertaire # 1691 du 13 au 19 Décembre 2012


Ils sont bien loin «moi président, je vais raser gratis» et les titatas creux et flamboyants des promesses électorales. Les socialos se débandent sec devant le pouvoir de l’argent et des entreprises multinationales ou pas. Énième exemple de la lâcheté gouvernementale, la récente reculade quant à la nationalisation d’Arcelor Florange un instant évoquée par le ministre Montebourg.

S’il ne s’était agi de centaines d’ouvriers cocufiés, cet intermède aurait pu relever du plus haut comique: une Parisot glapissant après les rouges comme un goret qu’on échaude, un Montebourg humilié par son Premier ministre obligé de manger son chapeau, un Hollande le retenant in extremis par la manche, l’enfumage dédaigneux et total de Lakshmi Mittal, la «haute trahison» d’un gouvernement paniqué qui – dixit le courageux syndicaliste Édouard Martin – a «menti tout au long des discussions». Tout ça pour finalement entériner la mort programmée du site de Florange pourtant viable sans grands efforts. Les gouvernements successifs se sont empressés de voler au secours des banques, mais sont impuissants à sauver une usine.

Pourquoi tant de frilosité ? Les États-uniens ont bien nationalisé Chrysler, General Motors. Face à ce galimatias, trois conclusions s’imposent: d’abord, la «gauche» et les syndicats n’ont pas encore compris (Alzheimer?) que vouloir moraliser le capitalisme c’est comme se payer une plus grande ceinture pour soigner son obésité, que les patrons sont des fauves. Des fauves qu’il faut mater ou se laisser bouffer. Encore un fauve ne dévore-t-il que quand il a faim, les industriels et leurs actionnaires, eux, sont d’éternels boulimiques. Puis, pourquoi céder ainsi aux chantages des patrons et de leurs actionnaires?

Tout simplement parce que, comme Gallois, la bourgeoisie au pouvoir pense que le privé est plus efficace que le public. Elle répugne pour cette raison aux Scop et aux nationalisations. Elle préfère négocier piteusement avec les entreprises. Ce sont les limites infranchissables du réformisme et l’impuissance organique de la démocratie représentative à lutter efficacement contre les inégalités.

Enfin, la solution à ce gâchis, les anarchistes s’époumonent à la proposer depuis plus d’un siècle: lutte des classes, révolution (ça va être dur avec la technologie des surveillances), grève générale. Mise en place d’une économie autogestionnaire coordonnée fédéralement. En abandonnant la loi de la jungle des marchés et de ce fait tout égoïsme, tout esprit de concurrence, de réussite individuelle. En cessant d’analyser l’Humain en termes financiers, d’adorer le dieu profit et la déesse gestion pour les flanquer une bonne fois pour toutes aux latrines de l’Histoire.



Agenda du Monde Libertaire # 1691 du 13 au 19 Décembre 2012



Jeudi 13 décembre


Paris XVIIIe
19 heures. Rencontre débat avec Bernard Friot : remise en cause du système salarial et propositions en vue d’une vraie justice sociale. Au local La Rue, 10, rue Robert-Planquette. M° Blanche ou Abbesses. Entrée libre et gratuite.


Vendredi 14 décembre


Besançon (25)
20 heures. Café polar avec Frédéric Bertin-Denis, auteur de Viva la muerte, à la librairie L’Autodidacte, 5, rue Marulaz. Entrée libre.

Toulouse (31)
18 heures. L’anarchie, utopie ou nécessité ? Soirée organisée par le groupe Libertad de la Fédération anarchiste. Apéro, repas et discussion autour du thème Anarchisme et autogestion dans les luttes sociales : actualité, enjeux et perspectives. À la Chapelle, 36, rue Danielle-Casanova. M° Compans-Caffarelli.

Paris XIe
19h 30. Foutu blues ! Blues en liberté remet son grain de sel. Un concert de Muddy Waters hanté par des membres des Rolling Stones (dont le mythique Ian Steward, le Stone de l’ombre !). Il y a aussi Buddy Guy, Junior Wells et d’autres. Ça se passe en 1981 à Chicago au Checkerboard Lounge Ben. Entrée libre. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, métro République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire.


Samedi 15 décembre


Saint-Affrique (12)
16 heures. Manifestation place de la mairie. Amenez vos lampes frontales, à huile, tempête, hallogène, torches, lampadaires… pour faire toute la lumière sur l’affaire de la mairie de Saint-Affrique et les violences policières sur la ZAD. 18h30. Grande assemblée générale avec les différents comités de soutien à NDDL de la région pour évoquer les perspectives de lutte commune. 20 heures. Vin chaud et soupe. Amenez de quoi pique-niquer tous ensemble !

Nîmes (30)
14 heures. Manifestation pour imposer une autre répartition des richesses et la création d’un service public pour l’emploi ! Quartier Sernam (Carrefour rue Sully-Vincent-Faita).

Paris Ve
15 heures. La guerre d’Algérie dans le roman noir avec Didier Daeninckx, François Muratet, Francis Zamponi, Dominique Manotti, Bilipo, 48, rue du Cardinal-Lemoine.

Paris Ve
15 heures. Présentation par Federico Ferretti de son livre Élisée Reclus, Lettres de prison et d’exil, au Petit Amphi de l’Institut de géographie, 191, rue Saint-Jacques. M° Luxembourg ou Place-Monge. alafrontiere.fr/ALF02/jacques-elisee-reclus


Mardi 18 décembre


Saint-Denis (93)
19 heures. Cycle : La BD à l’assaut du réel ? Troisième rencontre/discussion avec Désirée et Alain Frappier, auteurs de la BD historique Dans l’ombre de Charonne (2012, éd. Du Mauconduit). Bourse du travail, rue Bobby-Sand, M° Porte-de-Paris, ligne 13. www.dionyversite.org


Mercredi 19 décembre


Poitiers (86)
20h 30. Soirée proposée par le groupe Pavillon Noir (Fédération anarchiste 86) : Contre la domination capitaliste et étatique. Débat : Quel anticapitalisme aujourd’hui ? Au bar Le Plan B, 30/32, boulevard du Grand-Cerf. Entrée libre. Info : fa86.noblogs.org/p = 7230


Samedi 22 décembre


Paris XIIe
Fête du Livre à la librairie L’Émancipation. Des centaines de livres d’occasion. 8, impasse Crozatier, M° Faidherbe-Chaligny ou Gare-de-Lyon.



Jusqu’au 21 décembre


Jhano expose.
L'exposition itinérante reprend la route. La musique inspire les toiles et les dessins. Du rif f à la punch line, de la plume la plus légère au cri guttural, le pinceau trouve son guide. On fait tourner tout ça de la galerie à la salle de concert. Pour en savoir plus : www.facebook.com/events/20021453 3445234/


Montreuil (93)
Du mardi au samedi, de 13 h 30 à 18 h 30, exposition de dessins et de photos sur le thème : la tautologie est un sport de combat. À Fatalitas, boutique, 3, rue Édouard-Vaillant


Nemo, Jhano, Riri, Aurelio, Krokaga, Valere, Jokoko, Lardon, Slo...
Des dessinateurs du Monde libertaire illustrent l’agenda 2013 des éditions du Monde libertaire.
En vente 7 euros à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75 011 Paris, www.librairie-publico.com

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Mer 19 Déc 2012 12:01

Le Monde Libertaire # 1692 du 20 au 26 Décembre 2012

Image

« Si nous ne sortons pas de la réalité économique en construisant une réalité humaine, nous permettrons une fois de plus à la cruauté marchande de sévir et de se perpétuer. »

Raoul Vaneigem



Sommaire du Monde Libertaire # 1692 du 20 au 26 Décembre 2012



Actualité


Complicité gouvernementale avec Mittal, par G. Goutte, page 3

Les gazouillis du pape, par Le Furet, page 4

Harcèlement patronal à La Poste, par E. Vanhecke, page 5

La météo pluvieuse des syndicats, par J.-P. Germain, page 6

Les Espagnols ne lâchent rien, par R. P., page 7

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8



Arguments


La désobéissance non violente, par Muriel, page 9

La bouffe au service des racistes, par G. Boccara, page 11

Des idées nouvelles, par André, page 14



International


L’Autriche lèche les bottes des Saoudiens, par J. Segal, page 16



Expressions


Un drôle de Musée Jacob, par S. Golden, page 17

L’affiche-action en expo, par R. Pino, page 19

Ciao, Heike ! par B. Beyssi et E. Claude, page 21



Mouvement


Renaissance de notre bibliothèque La Rue, par l’équipe La Rue, page 22

La Radio des anars, page 22

L’Agenda des anars, page 23



Illustrations


Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, Nemo, Slo, Valère



Editorial du Monde Libertaire # 1692 du 20 au 26 Décembre 2012



Qu'est-ce qu’on va trouver sous le sapin ? Des chômeurs. Plein de chômeurs. Enfoncés, les Playmobil ! L’armée des sansemploi va les submerger inexorablement. On prévoit des records pour 2013, des centaines de milliers d’emplois en moins. 10 % ou 11 % de chômeurs dans la population active. Et tout ça avec une statistique officielle qui masque une bonne moitié des effectifs. Conséquence : 8,6 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté en France en 2010. Les statistiques ar rivent toujours très tard, et on est pris de vertige à l’idée de ce qu’il doit en être maintenant que la cr ise s’est approfondie. 10 millions ? Allez savoir !

Au bénéfice de la crise, dont ils sont responsables et qu’ils exagèrent à l’envi, les capitalistes restructurent à tout va. Rien qu’à PSA, Varin relance de 1 500. Et le gouvernement du redressement productif leur donne la main, roulant les travailleurs dans la farine et baissant culotte devant les barons de l’argent. C’est l’effet Mittal : Hollande, Ayrault et le gouvernement se déballonnent devant le patronat arrogant et mondialisé de l’acier, aussitôt les maîtres de forge bien-de-cheznous relèvent encore la tête. Les 20 milliards de cadeau faits il y peu à ces fauves n’auront été pour eux qu’une mise en bouche. Insatiables, on vous dit !

Du reste, une « bonne » nouvelle sur le front des salaires. Une catégorie, restreinte mais influente, a vu son sort s’améliorer nettement ces dernières années : celles des patrons des grandes entreprises cotées en Bourse. 2010 avait été une année faste (34 % d’augmentation en moyenne). 2011 n’a vu qu’une progression moyenne de 4 %, ce qui correspond à un bonus de 13 000 euros par mois, le total annuel dépassant les 4,2 millions d’euros. On finirait par croire que leur salaire est indexé sur le taux de chômage. Alors, cette année, le sapin, devinez ce qu’on devrait en faire ?



Agenda du Monde Libertaire # 1692 du 20 au 26 Décembre 2012



ATTENTION:

Le Monde libertaire hebdomadaire reprendra sa parution le 17 janvier 2013

La librairie du Monde libertaire sera fermée pour inventaire du 7 au 12 janvier inclus




Jusqu’au 21 décembre Jhano expose.


L'exposition itinérante reprend la route. La musique inspire les toiles et les dessins. Du riff à la punch line, de la plume la plus légère au cri guttural, le pinceau trouve son guide. On fait tourner tout ça de la galerie à la salle de concert. Pour en savoir plus : www.facebook.com/events/20021453 3445234/

Montreuil (93)
Du mardi au samedi, de 13 h 30 à 18 h 30, exposition de dessins et de photos sur le thème : la tautologie est un sport de combat. À Fatalitas, boutique, 3, rue Édouard-Vaillant. M° Croix-de-Chavaux.



Vendredi 21 décembre


Paris XIe
19 h 30. Les soirées lecture de la librairie du Monde libertaire. Alice, institutrice viendra discuter avec vous de ce livre qu'elle a lu et aimé: Apprendre avec les pédagogies coopératives de Sylvain Connac. Sur ces pédagogies coopératives, qui donnent la possibilité à des élèves, dans le cadre scolaire, de travailler en pouvant compter sur l'aide des camarades.


Samedi 22 décembre


Quimper (22)
11 heures. Rassemblement hebdomadaire des indignés de Quimper. Place Terre-au-Duc.

Paris XIIe
Fête du livre à la librairie L'Émancipation. Des centaines de livres d'occasion. 8, impasse Crozatier, M° Faidherbe-Chaligny ou Gare-de-Lyon.


Dimanche 23 décembre


Toulouse (31)
9 h 30. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le cannabis sans jamais oser le demander au Père Noël. Place Saint-Aubin.


Jeudi 27 décembre


Saint-Jean-du-Gard (30)
19 heures. Concert de noise hardcore avec le groupe Mannequin, suivi d'un spectacle de théâtre d'ombre, La Tramontane. Nous mangerons et boirons ce que nous amènerons (après les spectacles). À la Bibliothèque-infokiosque du 152, Grand-Rue. L'entrée est libre.


Nemo, Jhano, Riri, Aurelio, Krokaga, Valere, Jokoko, Lardon, Slo...
Des dessinateurs du Monde libertaire illustrent l’agenda 2013 des éditions du Monde libertaire. En vente 7 euros à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75 011 Paris, www.librairie-publico.com

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Mar 15 Jan 2013 21:47

Le Monde Libertaire # 1693 du 17 au 23 Janvier 2013

Image

«La voilure a été augmentée créant un yacht plus confortable et plus performant. »

Corto Maltese



Sommaire du Monde Libertaire # 1693 du 17 au 23 Janvier 2013



Actualité


Sept mois, c’est trop, par le groupe Salvador Seguí, page 3

Non à un nouvel AZF, par le Groupe de Martigues, page 4

Presstalis en grève, par le groupe Salvador Seguí, page 4

Des nouvelles de PSA, par S. Larios, page 5

La météo glacée des syndicats, par J.-P. Germain, page 6

Viol contre les pauvres en Inde, par P. Sommermeyer, page 7

La Chronique néphrétique, de Rodkol, page 8



Arguments


À propos d’euthanasie, par P. Schindler, page 9

Variations sur la volonté de mourir, par G. Novellino, page 10

Pour une agriculture écologique, par J. Langlois, page 12

Une mauvaise définition du mot «matérialisme », par N. Potkine, page 14



International


Un point lumineux sur le mouvement anarchiste, par B. Morris, page 15



Expressions


Un anarchiste précurseur, par J.-M. Raynaud, page 18

Trous de mémoire, par R. Pino, page 19

Sacco et Vanzetti mis en scène, par Béa, page 20

À propos d’un gros couillon, par L. lestran, page 21



Mouvement


Commuiqué des Relations extérieures, page 22

La Radio, page 22

L’Agenda des anars, page 23



Illustrations


Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, Nemo, LaSala, Riri



Editorial du Monde Libertaire # 1693 du 17 au 23 Janvier 2013


L'année commence très bien. À preuve ces révélations datées du lundi 7 janvier, par notre confrère Daniel Schneidermann, bien timidement relayées par le Washington Post, un journal de France 2 et L’Humanité – bien sûr, les autres, les télés, tabloïdes, les médias à la solde n’en ont pipé mot. En effet, une fracassante nouvelle circule dans les salles de rédaction bien informées, celles qui se préoccupent davantage de l’avenir de notre planète que des frasques russophiles de Depardieu ou des exigences éléphantesques de Brigitte Bardot.

Attention, on se tient bien, ça vaut son pesant de nougat : deux économistes du sacro-saint FMI, Olivier Blanchard et Daniel Leigh, pour ne point les nommer, ont révélé dans un très sérieux et très officiel document de 44 pages que les «experts économiques», et à leur suite les dirigeants politiques du monde entier «se sont trompés en imposant, au nom de la science, l’austérité à toute l’Europe ». Le FMI se serait planté dans ses prédictions du fait d’un «mauvais coefficient de calcul » malencontreusement introduit dans son logiciel à lire l’avenir ce qui lui a fait «sous-estimer l’impact négatif des politiques d’austérité sur la croissance ».

Ce regrettable bug l’aurait empêché de réaliser que « l’austérité assèche la demande », et tue du même coup dans l’oeuf toute velléité de croissance économique. Ce que quelques «dissidents» de la doxa néolibérale en vogue, comme Paul Krugman, s’entêtent à répéter: «En économie, mes dépenses sont tes revenus, et mes revenus sont tes dépenses.» Ce que tout élève de CM2 est capable de comprendre, pourrait-on ajouter. Il aura fallu qu’un expert se lâche pour qu’enfin – à contrecourant des sempiternels et absurdes titatas – quelqu’un ose dire que «le roi est nu» et qu’en régime néolibéral l’austérité ne peut signifier que chômage, inégalités, misère, licenciements pour la majorité des gens.

Pan dans l’oeil des dévots du serrage de ceinture, des gouvernants peu ou prou élus d’Europe et d’ailleurs. Pan sur le bec de la Parisot, du Medef et des tenants de l’austérité, suintants de suffisance, qui, à tour de bras, délocalisent, flexibilisent, réduisent les voilures. Pan sur le nez des pervers sectataires de la crise, qui assoient leurs pouvoirs sur l’infantilisation des exploités. Pan dans le ventre des affameurs donneurs de leçons, des prédicateurs alarmistes aux cerveaux en forme de bourses, des licencieurs professionnels pourris de bonne conscience, des experts autoproclamés en malheur, des agences de notation autoréalisatrices, des prédicateurs de tout poil et de leurs gurus. Pan dans la trogne des adorateurs d’équilibre budgétaire et de leurs bêlantes dupes.



Agenda du Monde Libertaire # 1693 du 17 au 23 Janvier 2013



Jeudi 17 janvier


Merlieux (02)
18h30 à 21 heures. Un brûlot sous l’éteignoir. On y parlera de la tendance des pouvoirs publics à mettre en veilleuse le mouvement associatif. Avec Justhom autour de ses écrits. Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles.


Vendredi 18 janvier


Castelnaudary (11)
19 heures. La Grèce est notre passé. Elle est aussi notre avenir. Soirée rencontre-débat animée par Yannis Youlountas, écrivain franco-grec, spécialiste de l’histoire politique grecque. Quai n° 10, 10, rue du Port.

Paris Ve
Le Temps de la Serize 2013. Chansons et textes drôlement poétiques de Jacques Serizier. Avec Nathalie Solence, Vania Adrien Sens, Claude Gaisne, Jules Bourdeaux et leurs invités, Michel Bühler, Malek, Mathilde Rance. Mise en scène complice de Christian Dente. Théâtre de la Vieille Grille.


Samedi 19 janvier


Paris Ve
Le Temps de la Serize 2013. Voir au vendredi.

Paris XVIIIe
La bibliothèque La Rue est ouverte tous les samedis de 15 heures à 18 heures. Au 10, rue Planquette. Bientôt, un samedi par mois une rencontre avec un écrivain, un artiste ou un militant anarchiste sera organisé. Consultez le site de la bibliothèque http://bibliotheque-larue.overblog.com/


Dimanche 20 janvier


Paris Ve
Le Temps de la Serize 2013. Voir au vendredi.

Paris XIe
17 heures. Soirée de soutien à Konstroy FPP. Concerts avec Rewinder, Les Fossoyeurs septik et La Société elle a mauvaise haleine. Au CICP (Centre international de culture populaire), 21 ter, rue Voltaire. Paf 5 euros.


Mardi 22 janvier


Saint-Denis (93)
19 heures. la Dyoniversité. Cycle : Hors limites ? ! croissance, énergie, technologie, population… Troisième rencontre-discussion : le déferlement technologique. Avec Michel Tibon-Cornillot. Bourse du travail, rue Bobby-Sand. M° Porte-de-Paris, ligne 13.


Vendredi 25 janvier


Amiens (80)
20 heures. Réunion-débat. Le Collectif libertaire d’Amiens organise une réunion publique intitulée : État critique. À l’espace Dewailly, 3, place Dewailly.


Samedi 26 janvier


Rouen (76)
16 heures. Festival Bobines rebelles du documentaire social & politique, organisé par la librairie l’Insoumise : Paroles ouvrières/regards de cinéastes. Projections : Au prix du gaz, Disparaissez les ouvriers, Inventaire avant liquidation, Le Chemin noir, De mémoires ouvrières. Débats avec Jean-François Priester, Rémy Ricordeau et Jean-Pierre Levaray. Cinéma Omnia, 28, rue de la République.


Dimanche 27 janvier


Rouen (76)
16 heures. Festival Bobines rebelles. Voir au samedi.


Mercredi 30 Janvier


Toulouse (31)
19 heures. À l’invitation du groupe Libertad de la Fédération anarchiste, Maurice Rajsfus présentera son livre Je n’aime pas la police de mon pays, paru aux éditions Libertalia. À la Librairie Terra Nova, 18, rue Gambetta. Entrée libre.


Vendredi 8 Février

Vannes (56)
20h30. Cinemanar: Projection « Escadrons de la mort – L'Ecole Française » un film de Marie-Monique Robin ; soirée-débat organisé par le groupe libertaire Lochu http://anars56.over-blog.org/ au Palais des Arts à Vannes.


Samedi 2 mars


Gand (Belgique)
10 heures à 19 heures. La 12e Foire internationale du livre alternatif et libertaire se tiendra à Gand en Belgique. Intercultureel Centrum De Centrale, Kraankindersstraat 2, www.decentrale.be ou www.aboekenbeurs.be


Nemo, Jhano, Riri, Aurelio, Krokaga, Valere, Jokoko, Lardon, Slo... Des dessinateurs du Monde libertaire illustrent l’agenda 2013 des éditions du Monde libertaire. En vente 7 euros à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75 011 Paris, http://www.librairie-publico.com

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Mer 23 Jan 2013 11:42

Le Monde Libertaire # 1694 du 24 au 30 Janvier 2013



« La liberté d’entreprendre s’arrête là où commence le code du travail. »

Laurence Parisot


Image

Sommaire du Monde Libertaire # 1694 du 24 au 30 Janvier 2013



Actualité


Salariés kleenex, par J.-M. Destruhaut, page 3

Collaboration de classes, par Fabrice, page 5

La météo syndicale et pluvieuse de J.-P. Germain, page 6

Ingérence au Mali, par M. Cailloux, page 7

La chronique néphrétique de Rodkol, page 8

Facteur, un métier polyvalent, par H. Roveili, page 9

Haro sur le mariage, par Jeanine, page 10


Arguments


La fin des bagnoles, par J.-P. Tertrais, page 11


International


Les Slovènes dans la rue, par la FAO, page 14

Le Chiapas toujours debout, par G. Goutte, page 15


Expressions


Le «marché » au pilori, par F. Dupuis-Déri, page 18

Félonies bolcheviques, par F. Mintz, page 19

L’affaire Harry Quibert, par S. Moulis, page 20


Mouvement


Vie du mouvement, page 21

La Radio des anarchistes, page 22

L’agenda des anars, page 23


Illustrations


Aurelio, Krokaga, Manolo-Prolo, Nemo, LaSala, Riri, Slo, Valère



Editorial du Monde Libertaire # 1694 du 24 au 30 Janvier 2013



COCORICO, notre président, d’habitude si prudent, a décidé de lancer ses légions au Mali pour « arrêter » l’avance des djihadistes à Konna. Le Figaro en bredouille de fierté, tant il est doux de soutenir un conflit où il s’agit de casser du Noir, de l’Arabe et du Berbère et pourquoi pas aussi une croisade proprette de la Franchouillie chrétienne contre la barbarie musulmane. La situation est complexe. Qu’on en juge.

Un «monstre djihadiste» bien armé et entraîné : Ansar Dine et Mujao, Aqmi issue du FIS algérien, enfin les séparatistes touaregs du MNLA. Autant dire d’infréquentables ruffians qui, à l’abri de la charia, cherchent à satisfaire leur soif de pouvoir, de rapines et de viols. Ils sont financés par les « amis de la France », les Émirats et le Qatar, pétés de tune.

Le Mali, un des pays les plus pauvres de l’Afrique de l’Ouest, est en train d’essayer de se remettre d’un coup d’État. Bien des jeunes n’ont d’autre issue pour ne pas crever que de s’enrôler dans une bande armée ou de gagner clandestinement l’Europe. Le Sahel, où s’insère le Mali, est en constante désertification mais aussi un lieu d’échanges entre la Méditerranée et l’Afrique subsaharienne, convoité par la Chine, les États-Unis, la Russie.

Au Mali, or et coton jadis aux mains de la Françafrique sont encore l’objet d’une gestion néocoloniale. Même si Hollande n’est pas fâché de faire oublier, au son des trompettes guerrières, le bilan négatif de son début de quinquennat, qu’il se méfie cependant : au-delà d’un certain nombre de soldats tués, leurs familles françaises ne verront plus la jolie guerre d’un si bon oeil. Sur les conseils de l’ONU, des pays de l’Ouest africain envoient sans se presser des bataillons diversement équipés. Les pays riches renâclent à mettre le doigt dans ce piège africain, malgré le traitement à la hussarde des prises d’otages européens.

Foin de titatas, comme en Irak et en Afghanistan, les ingrédients sont réunis pour un très long conflit. Commence une longue et sale période pour les civils maliens qui, on peut le parier, vont en prendre plein la gueule pour des rivalités impérialistes qu’ils n’ont pas souhaitées et faire les frais des violences de la guerre, des privations et de la famine. Comme d’hab’.



Agenda du Monde Libertaire # 1694 du 24 au 30 Janvier 2013



Jeudi 24 janvier


Paris XXe
18h 30. Attaques contre l’avortement en Europe. Marche mondiale des femmes. Avec des féministes de Pologne, Turquie, Roumanie, Portugal, Galice, Suisse, Italie. Le Lieu dit, 24, rue Sorbier.


Vendredi 25 février


Saint-Jean-du-Gard (30)
19 heures. Des expériences singulières et parfois très différentes de vie en clandestinité liée à la répression des anarchistes mais aussi des sanspapiers en Italie. Présentation du livre Incognito. Expériences qui défient l’identification, en présence des deux traducteurs. 152, Grand’Rue.

Paris XIe
19h 30. Les soirées vidéo de la librairie du Monde libertaire. Squat : la ville est à nous ! Documentaire de Christophe Coello. Une proposition de lutte concrète et collective contre la mise en coupe réglée des offres de logements. La projection sera suivie d’une discussion. Entrée libre. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot.


Samedi 26 janvier
Nantes (44)
15 heures. Journée internationale de dénonciation publique des violences d’État organisée par la ZAD. La marche de Nantes partira à 15 heures de la place de la Petite-Hollande. Site : zad.nadir.org

Paris XVIIIe
La bibliothèque La Rue est ouverte tous les samedis de 15 heures à 18 heures. Au 10, rue Planquette. Bientôt, un samedi par mois une rencontre avec un écrivain, un artiste ou un militant anarchiste sera organisé. Consultez le site de la bibliothèque http://bibliotheque-larue.overblog.com/

Rouen (76)
16 heures. Festival Bobines rebelles du documentaire social & politique, organisé par la librairie l’Insoumise : Paroles ouvrières/regards de cinéastes. Projections : Au prix du gaz, Disparaissez les ouvriers, Inventaire avant liquidation, Le chemin noir, De mémoires ouvrières. Débats avec Jean-François Priester, Rémy Ricordeau et Jean-Pierre Levaray. Cinéma Omnia, 28, rue de la République.

Boissy-Saint-Léger (94)
17heures. Christiane Courvoisier chante Léo Ferré au centre culturel Le Forum, Place du Forum.


Dimanche 27 janvier


Rouen (76)
16 heures. Festival Bobines rebelles. Voir au samedi.


Mardi 29 janvier


Saint-Denis (93)
19 heures. Les rencontres/discussions de l’Université populaire de Saint-Denis. Énergie et population mondiale, tendances pour le siècle. Avec Michel Culus. Bourse du travail de Saint-Denis, 9-11, rue Genin.


Mercredi 30 janvier


Toulouse (31)
19 heures. À l’invitation du groupe Libertad de la Fédération anarchiste, Maurice Rajsfus présentera son livre Je n’aime pas la police de mon pays, paru aux éditions Libertalia. À la Librairie Terra Nova, 18, rue Gambetta. Entrée libre.

Poissy (78)
20h30. OGM: dangereux ou pas ? Conférence débat avec Christian Vélot, chercheur en génétique. 49, avenue Blanche-de-Castille.


Vendredi 1er février


Rennes (35)
19h 30. Conférence gesticulée, Mission (locale) impossible dans le cadre de Festiv’all organisé par Cité Solidaire. Un autre regard sur l’insertion et les jeunes que nous envoyons au casse-pipe avec zèle… Carrefour 18, 7, rue d’Espagne. M° Henri-Fréville. Prix libre.

Lyon (69)
20h 30. Serge Utgé-Royo chantera son nouvel album L’Espoir têtu. En première partie : Bertrand Chollat (contes et slam). Maison des Passages, 44, rue Saint-Georges. Métro Saint-Jean. Réservations : 0478421904. PAF : 13 euros.

Brétigny-sur-Orge (91)
18 heures. Contre le traitement inhumain envers les sans-papiers. Cercle de silence à Brétigny. Place de la Gare.


Samedi 2 février


Lyon (69)
20h 30. Serge Utgé-Royo. Voir l’annonce du vendredi 1er février.


Mardi 5 février


Saint-Denis (93)
19 heures. Les rencontres/discussions de l’Université populaire de Saint-Denis: Crimes et massacres coloniaux. Introduction du cycle par Gilles Manceron, historien. Bourse du travail de Saint-Denis, 9-11, rue Genin.


Jeudi 7 février


Merlieux (02)
18h 30. Rencontre débat avec Christian Roux auteur en 2012 de L’Homme à la bombe (Rivages/noir) et de La Cabane au fond du chantier (Syros). Apéro dînatoire. Table de presse. Entrée libre et gratuite. Bibliothèque sociale. 8, rue de Fouquerolles. Site: kropotkine.cybertaria.org


Vendredi 8 février


Vannes (56)
20h 30. Soirée cinémanar par le groupe libertaire Lochu et la Fédération anarchiste de Vannes : projection-débat des Escadrons de la mort, l’école française, un documentaire de Marie-Monique Robin (Le Monde selon Monsanto, Notre poison quotidien). Fruit d’une enquête de deux ans, ce film révèle l’implication directe de militaires français dans les guerres sales d’Amérique du Sud. Palais des arts. Entrée gratuite.

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Mer 30 Jan 2013 09:51

Le Monde Libertaire # 1695 du 31 Janvier au 6 Février 2013


Image

« En calquant leur conduite sur celle de leurs ennemis, ceux qui se présentent et se pensent comme les promoteurs d’un monde nouveau, perdent leur coeur et le sens de la légitimité de leur combat. »

Mato Topé



Sommaire du Monde Libertaire # 1695 du 31 Janvier au 6 Février 2013



Actualité


Honni soit qui Mali panse, par P. Sommermeyer, page 3

Fait froid, par P. Schindler, page 5

La météo ouraganesque de J.-P. Germain, page 6

Les dessous de PSA (suite), par S. Larios, page 7

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8



Arguments


Un livret « tendance », par L. Labosse, page 9

Pan dans la laïcité, par Michel, page 10

Retour sur Fukushima, par Frédéric, page 12



International


Pas douce, la vie au Niger, par N. Potkine, page 14

Censure cubaine, par D. Pinos, page 15



Expressions


André Léo, une féministe, par H. Lenoir, page 17

Victor Serge, tel qu’en lui-même, par F. Roux, page19

Une belle et bonne toile, par M. Topé, page 21



Mouvement


Communiqué de la Fédération anarchiste sur la guerre au Mali, page 22

L’agenda des amis du Monde libertaire, page 23



Illustrations


Aurelio, Kalem, Krokaga, Manolo-Prolo, Nemo, RNST, Slo.



Editorial du Monde Libertaire # 1695 du 31 Janvier au 6 Février 2013


DÉJÀ UN MOIS de guerre, et on peut supposer, si l’on a quelque confiance dans la vaillance des troupes engagées et dans la qualité de leur équipement made in France (qui fait la fierté de nos exportateurs et le bonheur des assassins) que la viande humaine s’est accumulée de façon satisfaisante dans les charniers. Seulement voilà, impossible de dire si les munitions tricolores ont coupé plus de mains et de pieds que les bouchers de la charia, impossible de savoir le nombre de fanatiques terroristes qui ont rejoint le Walhalla islamique, combien de simples passants pulvérisés au bénéfice du doute, d’enfants rôtis dans leur maison incendiée. Seul bilan, côté troupes coloniales : un pilote d’hélico le premier jour, et trois pioupious morts à cause de la neige.

En guise d’information, on n’a que ce que l’armée française veut bien nous donner : rien. Cochons de civils, vous n’avez rien à voir dans les affaires sérieuses de vos généraux. Et ne comptez pas sur le chef des armées, le président de la République, pour vous défendre, car il est pire que complice de ce silence, il en est l’organisateur. On veut une guerre, pour cimenter la nation dans la haine de l’étranger et planquer une politique intérieure définitivement antisociale. On ne veut pas que le doute s’installe, que l’infâme « bonne conscience de gauche » instille son poison dans l’union sacrée. La France doit bombarder près de Tamanrasset pour fermer les usines à Dunkerque.

Voilà donc en train de se dérouler, en notre nom à tous, une campagne meurtrière dont nous ne saurons rien. Les principaux médias, télévisés en particulier, nous donnent le spectacle affligeant auquel ils nous ont habitués. Léchage de godillots, communiqués cocardiers, foules en liesse acclamant les libérateurs, glorification de l’armée, fascination pour la boucherie. D’information, point. Jamais. Le prétendu « quatrième pouvoir » est toujours le valet du premier, l’État.

L’armée et les industriels de l’armement trouvent toujours des raisons de justifier, même en période de crise aiguë comme maintenant, le poids monstrueux dont ils pèsent sur la population, les crédits gigantesques qu’ils consomment sans produire rien d’utile, en détruisant, même. Si l’ennemi n’existe pas, ils le fabriquent bien effrayant. Dans les faits, avec cette poignée de fanatiques religieux qu’on excite continuellement en guerroyant un peu partout et en semant l’injustice ; dans les têtes, avec la propagande incessante qui paralyse le jugement critique. Nous vous disons, nous : l’ennemi est dans notre propre pays, et il gouverne sans avoir jamais été élu.



Agenda du Monde Libertaire # 1695 du 31 Janvier au 6 Février 2013


Vendredi 1er Février


Rennes (35)
19h 30. Conférence gesticulée Mission (locale) impossible dans le cadre de Festiv’all organisé par Cité solidaire. Un autre regard sur l’insertion et les jeunes que nous envoyons au casse-pipe avec zèle. Carrefour 18, 7, rue d’Espagne, M° Henri-Fréville. Prix libre.

Lyon (69)
20h 30. Serge Utgé-Royo chantera son nouvel album L’Espoir têtu. En première partie : Bertrand Chollat (contes et slam). Maison des Passages, 44, rue Saint-Georges. M° Saint-Jean. Réservations : 0478421904. PAF : 13 ou 8 euros.

Brétigny-sur-Orge (91)
18 heures. Contre le traitement inhumain envers les sans-papiers. Cercle de silence à Brétigny. Place de la Gare.



Samedi 2 Février


Lyon (69)
20h 30. Serge Utge-Royo. Voir l’annonce du vendredi 1er février.

Paris XVIIIe
La bibliothèque La Rue est ouverte tous les samedis de 15h à 18h. Au 10 rue Robert Planquette. Bientôt, un samedi par mois une rencontre avec un écrivain, un artiste ou un militant anarchiste sera organisé. bibliotheque-larue.over-blog.com



Dimanche 3 février


Saint-Denis (93)
15 heures. Les dimanches de la Dionyversité au Musée de Saint-Denis. « La vitesse : aliénation, culte de la performance et négation d’autrui ? » Conférence de Laurent Bihl, historien et spécialiste de l’image. Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis, 22 bis, rue Gabriel-Péri, M° Porte-de-Paris.



Mardi 5 février


Paris XI e
18h. Vernissage – Pochoirs par SO
Exposition du 05 Février au 01 Mars 2013 à la Librairie du Monde Libertaire – Publico, 145 rue Amelot

Saint-Denis (93)
19 heures. Cycle : Crimes et massacres coloniaux. Première rencontre discussion : Introduction de Gilles Manceron, historien. Bourse du travail, rue Bobby-Sand, M° Porte-de-Paris



Jeudi 7 février


Merlieux (02)
18h 30. Rencontre débat avec Christian Roux auteur en 2012 de L’Homme à la bombe (Rivages/noir) et La Cabane au fond du chantier (Syros). Apéro dînatoire. Table de presse. Entrée libre et gratuite. Bibliothèque sociale. 8, rue de Fouquerolles.



Vendredi 8 février


Vannes (56)
20h 30. Soirée cinémanar par le groupe libertaire Lochu et la FA Vannes : projection-débat de Les Escadrons de la mort, l’école française, un documentaire de Marie-Monique Robin (Le Monde selon Monsanto, Notre poison quotidien). Fruit d’une enquête de deux ans, ce film révèle l’implication directe de militaires français dans les guerres sales d’Amérique du Sud. Palais des arts. Entrée gratuite.



Vendredi 15 février


Paris XVIIIe
19 heures. Le groupe Louise-Michel vous invite à une conférence débat animée par le Dr Muriel Salmona, Médecin-coordinateur de l’Institut de Victimologie du 92 et présidente de l’association Mémoire traumatique et victimologie. Elle nous parlera des ravages physiques et psychologiques subis par les victimes de viols et de violences et des soins qu’elle s’emploie à leur donner ; puis au cours du débat qui suivra, elle répondra aux questions de la salle. À la bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, M° Blanche ou Abbesses. Entrée libre et gratuite.



Du samedi 23 février au lundi 11 mars.


Orléans (45)
Le groupe Gaston-Couté organise une expo consacrée à Saint-Imier 2012. Le lundi 11 mars coïncidera avec la « tournée fédérale » qui passera donc à Orléans. Le lieu est le Chiendent, lieu autogéré (et apolitique !!!) auquel participe notre groupe.
Le samedi 23 février date du vernissage, nous proposerons un visionnage du film réalisé par le groupe de Saint-Ouen, suivit d’un débat. L’expo sera constituée par les photos réalisées par Patrick, notre photographe à Saint-Imier.



Samedi 2 mars


Gand (Belgique)
10 heures à 19 heures. La 12e Foire internationale du livre alternatif et libertaire se tiendra à Gand en Belgique. Intercultureel Centrum De Centrale, Kraankindersstraat 2, www.decentrale.be ou www.aboekenbeurs.be

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Jeu 7 Fév 2013 10:33

Le Monde Libertaire # 1696 du 7 au 13 Février 2013



«Faire de la publicité, c’est agiter un bâton dans l’auge à cochons.»

George Orwell


Image

Sommaire du Monde Libertaire # 1696 du 7 au 13 Février 2013


Actualité


Des nouvelles des Peugeot et des Virgin, par G. Goutte, page 3

Miasmes polluants à gogo, par J.-P. Levaray, page 5

Une froide météo syndicale, par J.-P. Germain, page 6

Encore de l’indignation, par R. Pino, page 11



Arguments


Retour sur 1962, par M. Topé, page 7

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8

Les vrais visages de l’impôt, par L. Delille, page 9

Où y’a du zen, y’a pas forcément de plaisir, par N. Potkine, page 14



International


Encore de l'indignation, par R. Pino, page 11

On roule les paysans grévistes au Cap, par S. Hatting page 15



Expressions


Père et fils, par F. Gomez, page 19

Un pied-noir écartelé, par T. Guilabert, page 20

L’énigme Cipriano Mera, par T. Ibañez, page 21



Mouvement


Communiqué, Radio libertaire, page 22

L’agenda anar, page 23



Illustrations


Aurelio, Kalem, Krokaga, La Sala, Nemo.



Editorial du Monde Libertaire # 1696 du 7 au 13 Février 2013


RAS-LE-BOL des aveux de sportifs camés en redescente, des soldes, de Frigide Barjot, du mariage gay, de Florence Cassez, des aventures aquatiques de Gabard, ras-le-bol de tous les titatas, amuse-sots et autres enfumages dont nous gavent les chiens de garde de la paix sociale. Sûr, ça fait pleurer Margot et ça coûte moins cher que de tenir les promesses électorales de lutte contre le chômage et les banques. Pourtant, pas une semaine sans que des milliers de gens se retrouvent à la rue, au RSA ou au chômedu parce que des entrepreneurs, bien à l’abri derrière la crise, licencient, délocalisent, se déclarent en faillite, au grand bonheur des actionnaires et d’un CAC 40 en surpoids. Florange, Sanofi, Presstalis, PSA, Virgin, Renault, Goodyear Amiens-Nord plus récemment.

On dégraisse, on ferme. Bientôt 15 % et pourquoi pas 20 % de chômeurs, malgré les finasseries des comptages officiels… La presse tiédasse, au mieux compte les points sans s’émouvoir d’un poil, au pire dénonce les rares réactions des malheureux salariés dans la panade. Ainsi Le Monde, jadis vertueux fleuron du journalisme prétendu objectif, titre sans mollir : «Violences, menaces, PSA Aulnay sous tension », comme si les auteurs des menaces, les coupables du conflit étaient les grévistes et la CGT.

Et Pujadas sur France2 d’atermoyer sur les jaunes d’Aulnay qui flippent devant les piquets de grève. Et Europe1 de ratiociner sur les «pressions » des grévistes. Et France inter de dérouler le tapis rouge à Frédéric Saint-Geours, directeur de PSA à la langue de bois bien pendue. Le même France Inter, pendant une émission matinale et branchée, tend son micro à quelques invités du gratin médiatique. Sans blêmir, les prétendus « experts » tombent sentencieusement d’accord: après Le Monde, Le Parisien, c’est maintenant BFM TV qui constitue la muse inspiratrice des 20 heures de la télouille.

Au secours ! Face à ces milliardaires professionnels de la désinformation, ce sont des dizaines de milliers de vies brisées dans une indifférence à peine polie. On cache, on banalise le cycle répugnant : chômage suite à l’austérité – suite à la crise – suite aux exactions des banques – suite… au capitalisme bien ordonné. Quelques vieux ordinateurs cassés, quelques jets d’oeufs et de tomates sur des cadres suppléants à PSA… Ce serait un crime de défendre sa vie bec et ongles, de lutter avec colère pour ne pas crever. Cauchemar. Dans ce climat de félonie, de distorsion délibérée de la réalité, plus que jamais la solidarité avec les cohortes de licenciés, de délocalisés, de déclassés, demeure une priorité politique, sociale, éditoriale et militante. L’équipe de rédaction du Monde libertaire s’y emploie.



Agenda du Monde Libertaire # 1696 du 7 au 13 Février 2013


Jeudi 7 février


Merlieux (02)
18h 30. Rencontre-débat avec Christian Roux, auteur en 2012 de L’Homme à la bombe (Rivages/Noir) et La Cabane au fond du chantier (Syros). Apéro dînatoire. Table de presse. Entrée libre et gratuite. Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles.

Strasbourg (67)
19h 30. Face à la crise, qu’allonsnous faire ? Réunion publique avec Alain Bihr, Paula, militante contre les expulsions, Bakoly du Collectif des chômeurs. Maison des syndicats, 1, rue Sédillot.



Vendredi 8 février


Vannes (56)
20h 30. Soirée cinémanar par le groupe libertaire Lochu et la Fédération anarciste : projectiondébat de Les Escadrons de la mort, l’école française, un documentaire de Marie-Monique Robin (Le Monde selon Monsanto, Notre poison quotidien). Fruit d’une enquête de deux ans, ce film révèle l’implication directe de militaires français dans les guerres sales d’Amérique du Sud. Palais des arts. Entrée gratuite.

Paris XIe
Les soirées vidéo de la librairie du Monde libertaire. La Classe ouvrière va au paradis d’Elio Petri (1971). Lulu et l’usine métallurgique dans laquelle il bosse. La projection sera suivie d’une discussion. À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot. M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République.

Asnières (92)
20 heures. OGM, tous cobayes. Conférence de Jacques Testart suivie d’un débat. 16, place de l’Hôtel-de-Ville.



Samedi 9 février


Saint-Géniès-de-Malgoirès (30)
10 heures. Réunion du collectif antigaz de schiste Gardonnenque et Petite Camargue. À la mairie.

Paris Ve
20 heures. Cong Binh, la longue nuit indochinoise. Projection-débat avec le réalisateur Lam Lê et plusieurs associations. Cinéma La Clé, 34, rue Daubenton.

Paris XVIIIe
La bibliothèque La Rue est ouverte tous les samedis de 15 heures à 18 heures au 10, rue Robert-Planquette. Bientôt, un samedi par mois, une rencontre avec un écrivain, un artiste ou un militant anarchiste sera organisée. Consultez le site de la bibliothèque : bibliothequelarue.over-blog.com



Lundi 11 février


Carcassonne (11)
21 heures. Le Grand Retournement, projection-débat avec Gérard Mordillat, réalisateur, romancier. Le Colisée, 10, boulevard Omer-Saraut.



Mardi 12 février


Guichen (35)
20h 30. La souffrance au travail, avec Danièle Linhart, directrice de recherche au CNRS. Espace Galatée, rue du Commandant-Charcot.

Saint-Denis (93)
19 heures. Cycle « Crimes et massacres coloniaux ». Cameroun: assassinat de Ruben Um Nyobè. Avec Augusta Epanay, syndicaliste et conseillère municipale. Bourse du travail, rue Bobby-Sand. M° Porte-de-Paris.



Jeudi 14 février


Nîmes
19 heures. Le groupe Gard-Vaucluse vous invite à la rencontre publique autour de La Commune libre de Saint-Martin, une expérience de démocratie directe avec l’auteur J.-F. Aupetitgendre. Centre culturel Pablo-Néruda, salle 2, 2e étage.



Vendredi 15 février


Paris XVIIIe
19 heures. Le groupe Louise-Michel vous invite à une conférence débat animée par le Dr Muriel Salmona. Détails en quatrième de couverture de ce présent numéro.



Samedi 16 février


Montpellier (34)
20h30. Tant qu’il y aura de l’argent… y’en aura pas pour tout le monde! Soirée débat autour de Léon de Mattis, auteur du livre Crises. Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René.

Paris XVIIIe
La bibliothèque La Rue est ouverte tous les samedis de 15 heures à 18 heures au 10, rue Robert-Planquette. Consultez le site de la bibliothèque bibliotheque-larue.overblog.com



Du samedi 23 février au lundi 11 mars


Orléans (45)
Le groupe Gaston-Couté organise une expo consacrée à Saint-Imier 2012. Le lundi 11 mars coïncidera avec la « tournée fédérale » qui passera donc à Orléans. Le lieu est le Chiendent, lieu autogéré (et apolitique !) auquel participe notre groupe. Le samedi 23 février, date du vernissage, nous proposerons un visionnage du film réalisé par le groupe de Saint-Ouen, suivi d’un débat.



Du mardi 26 février au samedi 2 mars


Pau (64)
Les Journées libertaires de Pau Toutes les informations disponibles sur le site : journeeslibertairespau.blogspot. Fr

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

Une version gratuite de 8 pages du Monde Libertaire est également disponible en diffusion militante.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Mer 13 Fév 2013 11:40

Le Monde Libertaire # 1697 du 14 Février au 6 Mars 2013

Image

«L’anti-pouvoir est dans la dignité de l’existence quotidienne. L’anti-pouvoir est dans les relations que nous tissons en permanence: amour, amitié, camaraderie, communauté, coopération, etc.»

John Holloway




Attention
Vous avez en main le n° 1697 du Monde libertaire. Le prochain numéro de votre hebdomadaire (n° 1698) ne paraîtra que le jeudi 7 mars. D’ici-là vous aurez tout loisir de lire Le Monde libertaire hors-série n° 48, disponible en kiosques à compter du vendredi 22 février.

La rédaction




Sommaire du Monde Libertaire # 1697 du 14 Février au 6 Mars 2013



Actualité


Le FMI se plante, par N. Baillargeon, page 3

Les syndicats dans le brouillard, par P. Mignard, page 4

L’État retire son faux nez, par G. Goutte, page 5

La météo syndicale de J.-P. Germain, page 6

Les culs-bénits prennent le frais, par P. Schindler, page 7

La chronique néphrétique de Rodkol, page 8

PSA en direct, par S. Larios, page 9



Arguments


La chronique de l’obscurantisme du Furet, page 10

À quand la fermeture des prisons, par J. Lesage de La Haye, page 11

Aimable bourdieuserie, par N. Potkine, page 14

Un Robinson capitaliste, par J. Langlois, page 15



International


De l’art d’encaisser, par S. Taden, page 17


Expressions


Une histoire de pigeons, par Venetza, page 18

L’horreur se vend bien, par P. Sommermeyer, page 19



Mouvement


Imprévisibles ouvriers, par Alexis, page 21

Vie du mouvement, page 22

L’agenda des anars, page 23



Illustrations


Aurelio, Kalem, Krokaga, Jhano, La Sala, Nemo



Editorial du Monde Libertaire # 1697 du 14 Février au 6 Mars 2013


CHOKRI BELAÏD était un leader de gauche. Il est mort, la semaine dernière, d’une crise de saturnisme foudroyante : quatre pastilles dans la carafe. C’était en Tunisie, où il y a deux ans la «Révolution de jasmin » a renversé le dictateur Ben Ali, avant de porter, par la voie démocratique des urnes, un parti de bricoleurs islamistes au pouvoir.

Depuis, la crise économique et sociale ne connaît pas de répit, et les Tunisiens qui réclament du travail et du pain reçoivent des coups de matraque et des gaz, généreusement distribués par la police de l’ancien régime (détestée de tous et équipée par la France), que le gouvernement bondieusard utilise sans sourciller contre les manifestants. Ce gouvernement couvre aussi les activités des bandes de voyous salafistes qui terrorisent les citoyens pour imposer leurs pratiques moyenâgeuses dans la vie quotidienne.

Ce sont ces fascistes que l’on soupçonne d’avoir tué Belaïd. Heureusement, la réaction populaire à ce crime est à la hauteur. Grève générale, policiers et islamistes rossés dans les rues : le peuple relève la tête, et les cafards intégristes filent sous le tapis. À l’heure où nous mettons sous presse, la panique est au sommet et la confusion règne. Le Premier ministre se propose, contre l’avis de son propre parti, de former un nouveau gouvernement, remplaçant la théocratie par la technocratie.

Le peuple fait trembler le pouvoir. Situation à rapprocher de celle de l’Égypte, où, après un processus similaire (chute de la dictature, rapide promotion des partis religieux, décomposition du pouvoir sous l’effet de la crise), les classes populaires sont aussi au combat. Ce qui semble indiquer que, contre l’attente des racistes et des réactionnaires, les peuples de l’autre côté de la Méditerranée, non seulement n’ont pas grand-chose à nous envier quant à l’appétit pour la liberté, mais aussi qu’ils pourraient nous en apprendre beaucoup sur les chemins de l’émancipation.

Souhaitons que ces routes nous sachions tous les arpenter, en nous défiant de la tentation du pouvoir d’État. Car rien de beau, grand et libre ne sera fait que la classe ouvrière n’accomplira elle-même, par ses organisations syndicales ou spontanées, sans l’intermédiaire des politiciens.



Agenda du Monde Libertaire # 1697 du 14 Février au 6 Mars 2013


Jeudi 14 février


Nîmes (30)
19 heures. Le groupe Gard-Vaucluse vous invite à la rencontre publique autour de La Commune libre de Saint-Martin, une expérience de démocratie directe (Éd. Libertaires) avec l’auteur J-F Aupetitgendre. Centre culturel Pablo-Neruda, salle 2, 2e étage.

Clermont-Ferrand (63)
14 heures à 16 heures. Rencontre avec Ph. Corcuff autour du livre Où est passée la critique sociale ? Penser le global au croisement des savoirs (La Découverte, collection Bibliothèque du Mauss, 2012). Maison des sciences de l’Homme, rue Ledru. Amphi 220.

Clermont-Ferrand (63)
19 heures. Conférence-débat avec Ph. Corcuff sur « Le coma intellectuel des gauches ». Café Lecture Les Augustes, 5, rue sous les Augustins.



Vendredi 15 février


Paris XIe
19h 30. Les soirées vidéo de la librairie du Monde libertaire. Etta James (1938-2012) sera la vedette de la soirée, du jazz, de la soul… et du blues. À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire ou République. Entrée libre et gratuite.

Paris XVIIIe
19 heures. Le groupe Louise-Michel vous invite à une conférence débat animée par le Dr Muriel Salmona. Elle nous parlera des ravages physiques et psychologiques subis par les victimes de viols et de violences et des soins qu’elle s’emploie à leur donner. À la bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, M° Blanche ou Abbesses. Entrée libre et gratuite.



Samedi 16 février


Montpellier (34)
20h30. Tant qu’il y aura de l’argent… Y en aura pas pour tout le monde! Soirée débat autour de Léon de Mattis, auteur du livre Crises. Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René.

Paris XIe
16h 30. Rencontre-débat avec Maurice Rajsfus autour de la parution de ses deux derniers livres : Chaque pierre a son histoire (Ginkgo) et Je n’aime pas la police de mon pays (Libertalia). Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot. M° Oberkampf, République ou Filles-du-calvaire.

Paris XVIIIe
La bibliothèque La Rue est ouverte tous les samedis de 15 heures à 18 heures au 10, rue Robert-Planquette. Un samedi par mois une rencontre avec un écrivain, un artiste ou un militant anarchiste est organisée.



Mardi 19 février


Orléans (45)
20 heures. Élisée Reclus & Pierre Kropotkine : milieu, géographie et anarchie. Café-géo animé par Ph. Pelletier au Chiendent, bar et lieu associatif autogéré, 259, rue de Bourgogne.

Paris XXe
20 heures. Projection et débat autour de Tous au Larzac de Christian Rouaud, dans le cadre des mardis de L’Union pacifiste. Au restaurant Le Lieu-dit, 6, rue Sorbier. On peut manger à 19 heures. Réservation : 0145860875.

Saint-Denis (93)
19 heures. Cycle : Crimes et massacres coloniaux. Troisième rencontrediscussion : Tunisie, assassinat de Fahrat Hached. Le 5 décembre 1952, Fahrat Hached, fondateur en 1946 et depuis secrétaire général de l’Union générale des travailleurs tunisiens en même temps que l’un des principaux leaders alors du mouvement national tunisien, a été assassiné à Tunis. Avec Hichem Hach. Bourse du travail, rue Bobby-Sand, M° Porte-de-Paris.



Jeudi 21 février


Paris IIe
19 heures. Les gourous de la com’. Rencontre avec Aurore Gorius, coauteur de l’ouvrage Les Gourous de la com’, trente ans de manipulations politiques et économiques. Bibliothèque Charlotte-Delbo.



Vendredi 22 février


Paris XVIIIe
20 heures. Le groupe Salvador-Seguí de la Fédération anarchiste vous invite à une projection débat sur le thème « l’identité ouvrière et la conscience de classe aujourd’hui ». Le documentaire Mémoires d’ouvrier de Gilles Perret sera projeté afin d’introduire la discussion. À la bibliothèque anarchiste La Rue, 10, rue Robert-Planquette. M° Abbesses ou Blanche. Entrée libre et gratuite.



Samedi 23 février


Saint-Jean-en-Royans (26)
10 heures. De la soupe et des livres. L’Utobus, la médiathèque sociale du collectif libertaire La Rue râle, fait sa première sortie de l’année. En plus des 700 ouvrages de la cinquantaine de films et la centaine de CD : une soupe. Place de la Fontaine.

Paris XVIIIe
18 heures. La bibliothèque La Rue vous invite à un débat sur le thème « rap et révolte aujourd’hui ». Les jeunes rappeurs Ryaam, Oberkaï et Irascible présenteront des morceaux de leur répertoire. 10, rue Robert-Planquette. M° Abbesses ou Blanche. Entrée libre et gratuite.



Du samedi 23 février au lundi 11 mars


Orléans (45)
Le groupe Gaston-Couté organise une expo consacrée à Saint-Imier 2012. Le lundi 11 mars coïncidera avec la « tournée fédérale » qui passera donc à Orléans. Le lieu est le Chiendent, lieu autogéré (et apolitique !) auquel participe notre groupe. Le samedi 23 février, date du vernissage, nous proposerons un visionnage du film réalisé par le groupe de Saint-Ouen, suivi d’un débat.



Du mardi 26 février au samedi 2 mars


Pau (64)
Les Journées libertaires de Pau Toutes les informations disponibles sur le site: journeeslibertairespau.blogspot. Fr/

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Mer 6 Mar 2013 10:45

Le Monde Libertaire # 1698 du 7 au 13 Mars 2013


«L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes.»

Bertrand Russell


Image

Sommaire du Monde Libertaire # 1698 du 7 au 13 Mars 2013


Actualité


Appel de la CSFA, page 3

Des réponses comme s’il en pleuvait, page 4

Good bye Goodyear, par S. Pillias, page 5

La Météo syndicale de J.-P. Germain, page 6

Chez PSA, suite et fin, par S. Larios, page 7

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8

La foire du drone, par Pavillon noir, page 9

Communiqué crise économique, page 9



Arguments


Peut-on tout vendre ? par N. Potkine, page 10

Traîtrise socialiste (pléonasme), par M. Rajsfus, page 11



International


Les anars sud-américains, par N. Méndez, page 14



Expressions


La Berlinale sans Heike, par M. Topé, page 17

Rébellion en Cochinchine, par F. Gomez, page 19



Mouvement


Vie du Mouvement, page 22

Les sorties anars, page 23



Illustrations


Aurelio, Babouse, Kalem, Krokaga, Jhano, Lardon, Nemo


Editorial du Monde Libertaire # 1698 du 7 au 13 Mars 2013


GRATUIT, GRATUIT, la peste soit des pubs racoleuses et de leurs titatas obscènes. Le site de « Là-bas si j’y suis » s’en émeut et pose la question qui fâche : « C’est vrai ça, qui paie quand c’est gratuit ? Google c’est gratuit, le journal c’est gratuit, rouler sur une route c’est gratuit, mais qui paie les routes, le journal, Google ? »

Gratuites, les routes ? Nos impôts les casquent. Gratuit, le Web ? Encore une entourloupe : gabegie de métaux rares, recyclage hors de prix, milliards de kWh brûlés par les serveurs et les ordinateurs, drôle de gratuité ! Le Littré en ligne définit ainsi le mot gratuit : «Qu’on donne pour rien […] école gratuite, école où l’enseignement est gratuit. » Même le Littré se plante car si l’on peut à la rigueur parler de méchanceté gratuite, voire de crime gratuit, rien n’est moins « donné pour rien » que l’éducation, un des budgets les plus lourds dans la plupart des pays riches ou émergents.

Faudrait pas confondre le droit à certains services nécessaires comme l’éducation, la santé, la justice, financés à grand peine par les impôts, et certaines libéralités intéressées uniquement destinées à « libérer des parts de cerveau » des gogos et à les gaver sous hypnose de gadgets nullissimes. Dans les deux cas, pas plus de gratuit que de beurre en branche !

Économie de marché et appât du gain s’y entendent pour masquer aux foules crédules que le travail et le prix de toute chose sont incontournables (même en société anarchiste) et s’échinent à imposer par des flatteries mercantiles, par la « pédagogie » ou la force, les idées clés du capitalisme mondialisé : baisse des salaires, délocalisations, suppression du Code du travail, casse du service public, ce « ringard » et insupportable garant d’une vie moins indécente en démocratie représentative. La richesse aux riches et les mirages de la gratuité aux autres. Ça ferait rire si ce n’était tragique, « le rire n’est jamais gratuit, l’homme donne à pleurer, mais il prête à rire », comme disait Pierre Desproges.



Agenda du Monde Libertaire # 1698 du 7 au 13 Mars 2013


Jusqu’au lundi 11 mars


Le groupe Gaston-Couté organise une expo consacrée à Saint-Imier 2012. Le lundi 11 mars coïncidera avec la « tournée fédérale » qui passera donc à Orléans. Le lieu est le Chiendent, lieu autogéré (et apolitique !) auquel participe notre groupe.


Vendredi 8 mars


Cadillac (33)
20h 30. Projection de «5 caméras brisées », suivie d’un débat avec Philippe Arnaud et André Rosevégue. Au cinéma Le Lux.

Lyon (69)
Matin et après-midi. Colloque sur L’actualité de Marx (avec Étienne Bimbenet, Philippe Corcuff, Emmanuel Renault, directeur de la revue Actuel Marx, etc.) Organisé par l’association étudiante Les Médiations philosophiques. À l’université Jean Moulin Lyon III, 15, quai Claude-Bernard, Salle Caillemer.

Paris XIXe
18h 30. La Fédération anarchiste participera au défilé revendicatif dans le cadre de la Journée des femmes au sein d’un Bloc rose et noir. RV Place de Stalingrad.

Paris XIe
19h 30. Les soirées vidéo de la librairie du Monde libertaire. Privilège, un film de Peter Watkins (1967). Une oeuvre visionnaire sur la manipulation des consciences qui nous renvoie au monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République. Entrée libre et gratuite.


Samedi 9 mars


Léognan (33)
17h 30.Projection de 5 caméras brisées, suivie d’un débat avec Philippe Arnaud et André Rosevégue. Au cinéma Georges-Brassens, Espace culturel Georges-Brassens.

Créon (33)
21 heures. Projection de 5 caméras brisées, suivie d’un débat avec Philippe Arnaud et André Rosevégue. Au cinéma Max-Linder.

Grand-Quevilly (76)
17heures, Des nuits en bleus de Jean-Pierre Levaray, par la compagnie Le théâtre d’en haut, mise en scène de Ludovic Plouze. Grange du Grand Aulnay, avenue Georges-Braque.

Paris XIe
16h 30. Rencontre avec Anne Steiner pour son livre Le Goût de l’émeute, manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue à la «Belle Époque » (L’Échappée). À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République. Entrée libre et gratuite.

Paris XVIIIe
La bibliothèque La Rue est ouverte tous les samedis de 15 heures à 18 heures au 10, rue Robert-Planquette. M° Blanche ou Abbesses.


Dimanche 10 mars


Auterive (31)
17 heures. À qui profite la crise ? Projection du film jubilatoire de Gérard Mordillat Le Grand Retournement et débat animé par François Morin et Patrick Mignard. Au 8, place du 8 mai 1945.

Sainte-Foy-La-Grande (33)
18 heures. Projection de 5 caméras brisées, suivie d’un débat avec Philippe Arnaud et André Rosevégue. Au cinéma La Brèche.

Ivry-sur-Seine (94)
17 heures. Concert avec Béa Tristan, Alain Aurenche, Aruna, Rachel, au Forum Léo-Ferré. 11, rue Barbès, M° Pierre-Curie ou Ported’Ivry.


Lundi 11 mars


Orléans (45)
18 heures. Projection-débat autour du thème: l’autogestion, une idée qui a fait le tour du monde, en clôture de l’exposition-photo sur Saint-Imier, et en ouverture de la tournée fédérale Crise et autogestion. Au Chiendent, 259, rue de Bourgogne (face au Paxton).


Mardi 12 mars


Saint-Nazaire (44)
10 heures. ZAD. Rassemblement en solidarité pour le procès de la Châteigne au tribunal de Saint-Nazaire.

Angers (49)
19 heures. Représentative, participative, directe, autogestionnaire. Démocratie, vous avez dit démocratie? Au 66, rue Beaudrière.


Mercredi 13 mars


Poitiers (86),
20h30. Débat autour du thème: quelle réponse autogestionnaire à la crise ? Dans le cadre de la tournée fédérale Crise et autogestion. Au Biblio-café, 71, rue de la Cathédrale.


Jeudi 14 mars


Toulouse (31)
20 heures. Soirée-débat autour du thème : l’autogestion, une réponse à la crise ? Dans le cadre de la tournée fédérale Crise et autogestion à la pizzéria Belfort, 2, rue Bertrand-de-Born.

Liévain (62)
20 heures Des zadistes viennent dans la région. Au 23, avenue Jean-Jaurès.


Vendredi 15 mars


Comps (30)
20 heures. Conférence-débat avec Philippe Corcuff sur « Pourquoi le cadavre de Marx bouge encore ». Dans le cadre des Compsférences. Salle polyvalente.

Montpellier (34)
19h 30. Repas suivi d’un débat autour du thème : quelle économie libertaire ? Dans le cadre de la tournée fédérale Crise et autogestion. Au centre Ascaso-Durutti, 6, rue Henri-René.

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Jeu 14 Mar 2013 10:44

Le Monde Libertaire # 1699 du 14 au 20 Mars 2013

Image

«Ce que nous avons devant nous, c’est la perspective d’une société de travailleurs sans travail, c’est-à-dire privés de la seule activité qui leur reste. On ne peut rien imaginer de pire.»

Hannah Arendt




Sommaire du Monde Libertaire # 1699 du 14 au 20 Mars 2013


Actualité

Les femmes ne veulent pas de l’austérité, par S. Gérardin, page 3

Colère sociale, par G. Goutte, page 5

La Météo syndicale de J.-P. Germain, page 6

Kiosquiers, jusqu’au bout, par P. Salcedo, page 7

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8

Vous avez dit Chávez ? par El Libertario, page 9


Arguments

L’Afrique mise à mal, par P. Schindler, page 10

Écologie ou écologisme ? par Ph. Pelletier, page 11

Une histoire de « vieux croyants » de N. Potkine, page 14

Le néodarwinisme en question, par T. Lodé, page 15


Histoire

Les mémoires de Kropotkine, par P. Sommermeyer, page 17


Expressions

Enfumages, par Max, page 20

Le ciné de René, par R. Hamm, page 21


Mouvement

La vie du mouvement, page 22

L’agenda libertaire, page 23


Illustrations

Aurelio, Faujour, Krokaga, Lardon, La Sala



Editorial du Monde Libertaire # 1699 du 14 au 20 Mars 2013


LE COÛT DU TRAVAIL est trop élevé. Antienne sans cesse ressassée, jamais démontrée. À force de la seriner, elle passe pour une vérité. Et on en arrive à faire signer des «accords de compétitivité », par exemple chez Renault, qui font travailler plus pour gagner moins, en échange de peanuts. Au final, on licencie à tour de bras. Comme on ne peut pas tuer ces milliers de gens sacrifiés sur l’autel de l’économie, on s’empresse de transférer à la collectivité la charge de leur subsistance. Mauvaise pioche car si quelqu’un qui travaille subvient, même partiellement, à ses besoins, par contre quelqu’un qui ne travaille pas, est, complètement, à la charge de tous.

On peut penser que c’est l’une des clés de la situation économique actuelle. Fabriquer des chômeurs d’un côté, des travailleurs pauvres de l’autre, cela bénéficie dans un premier temps à l’entreprise qui licencie, et à elle seule. Puis les coûts sont inévitablement transférés à la collectivité, qui devra finir par se payer sur la bête. Pour cela il n’y a pas 36 solutions : soit on socialise les entreprises et on réalise le communisme libertaire. Soit on tue les chômeurs. Soit enfin, on emprunte des sous à la banque, ce qui a ses limites, comme on le voit ces temps-ci.

Ayant envisagé le chômage comme un poids dans l’économie capitaliste, considérons maintenant le travail. Non principalement dans son aspect rémunérateur, mais dans sa capacité à satisfaire les besoins de tous. Par exemple, si la même quantité de travail est nécessaire pour construire des logements dans une ville qui en manque et pour construire un grand stade tout neuf, devons-nous choisir de bâtir ce dernier ? Bien sûr que non.

Et pourtant, le stade sera générateur de valeur ajoutée, d’emplois, bref de croissance et d’activité. Une activité (compétitions, concerts, etc.) qui débouchera sur une consommation et non sur une production. Il faudra bien que les spectateurs travaillent ailleurs pour financer, et à prix d’or, les vedettes qui s’exhiberont en ces lieux. Les emplois ainsi créés se révéleront donc non pas producteurs mais destructeurs de richesse. À coût égal, mieux valait garder des chômeurs. On se serait tous moins fatigués, et puis on aurait des logements neufs…

Pourtant, dans ce pays où l’on manque cruellement de logements mais ni de stades ni de centres commerciaux, ce sont ces derniers qui fleurissent un peu partout comme des champignons. Il serait donc urgent donc, pour supprimer le poids que représente l’inactivité en même temps que celui de l’activité inutile (c’est-à-dire extrêmement rémunératrice pour une minorité, abominablement coûteuse pour le reste du monde), de reconstruire le monde sur des bases saines: produire utile et socialiser l’appareil productif.



Agenda du Monde Libertaire # 1699 du 14 au 20 Mars 2013



Jeudi 14 mars


Toulouse (31)
20 heures. Soirée-débat autour du thème : l’autogestion, une réponse à la crise ? Dans le cadre de la tournée fédérale Crise et autogestion à la pizzeria Belfort, 2, rue Bertrand-de-Born.

Liévain (62)
20 heures. Des zadistes viennent dans la région. Au 23, avenue Jean Jaurès.



Vendredi 15 mars


Comps (30)
20 heures. Conférence-débat avec Philippe Corcuff sur Pourquoi le cadavre de Marx bouge encore, dans le cadre des Compsférences. Salle polyvalente.

Montpellier (34)
19h 30. Repas suivi d’un débat autour du thème : quelle économie libertaire ? Dans le cadre de la tournée fédérale Crise et autogestion. Au Centre Ascaso-Durutti, 6, rue Henri-René.



Samedi 16 mars


Laon (02)
20 heures. Réunion publique organisée par le groupe Kropotkine de Merlieux : L’autogestion vue par les anarchistes par Hervé Trinquier suivie de la projection du film Court circuit sur l’Amap de Saint-Denis, Alternative anarchiste en actes. Débat avec des amapiens de Saint-Denis, et des producteurs locaux. Table de presse. Entrée libre et gratuite. Maison des associations (face à la Mairie) Rue du Bourg. Renseignements : kropotkine.cybertaria.org Tél. : 0323801709

Paris XIe
16h 30.Rencontre-débat avec Jean-Pierre Martin autour de son livre La Rue des précaires, soins psychiques et précarités (Erès). À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République. Entrée libre et gratuite.

Rouen (76)
15 heures. Vidéo-débat autour du film Élisée Reclus, la passion du monde, de Nicolas Éprendre en présence du réalisateur. Librairie L’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire. Entrée libre.



Mercredi 20 mars


Clermont-Ferrand. (63)
19h 30. Parfum de révolutions, récits et photos de voyage d’un compagnon libertaire de retour d’Égypte et de Tunisie. Fac de Lettres, bd Gergovia. cntait63(a)gmail.com



Jeudi 21 mars


Merlieux (02)
18h 30. Rencontre débat avec Yannis Youlountas, auteur d’un abécédaire insolent poétique et politique Derrière les mots (Éditions libertaires, 2012) et de Paroles de murs athéniens (Éditions libertaires, 2012). On y parlera de ce qui se passe aujourd’hui en Grèce et sans aucun doute demain chez nous. Apérodînatoire. Table de presse. Entrée libre et gratuite. Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles.



Vendredi 22 mars


Bordeaux (33)
20h 30. Projection de 5 caméras brisés suivie d’un débat. Au cinéma L’Utopia.

Amiens (80)
20 heures. Le collectif libertaire amiénois organise une réunion débat sur le nucléaire : Doit-on séparer la critique du nucléaire de celle de la société qui le rend nécessaire ? Espace Dewailly (à côté du Coliseum). La soirée se finira autour d’un PPP (pain-pâté-pinard).

Clermont-Ferrand (63)
18 h 30: Discussion autour du livre Crack Capitalism en présence du traducteur, Hôtel des Vils, Avenue URSS. cntait63(a)gmail.com.



Samedi 23 mars


Limoges (86)
20 heures. Conférence-débat : les réfractaires à la guerre d’Algérie, avec Tramor Quemeneur, enseignant-chercheur, auteur de Résister à la guerre d’Algérie. Entrée libre. Réservations : cira.limousin(a)free.fr. Organisé par le Cira limousin (Centre international de recherches sur l’anarchisme) Maison du Peuple, 24, rue Charles-Michels.

Paris IXe
13 heures. Marche vérité et justice, contre les violences policières. Place de l’Opéra. M° Opéra.

Paris XIe
16h 30. Rencontre-débat avec Alain Brossat autour de son livre Autochtone, imaginaire, étranger imaginé (Éditions du souffle). À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République. Entrée libre et gratuite.

Clermont-Ferrand. (63)
De 15 heures à 19 heures. Portes Ouvertes de notre petite bibliothèque sociale. Local CNT-AIT 63, place Poly (Vieux Montferrand). cntait63(a)gmail.com.

Saint Jean du Gard (30)
19 heures. Rencontre autour de la situation sociale en Grèce et des résistances, avec des amis grecs (et quelques litres de raki). Discussion précédée d’un court-métrage Athens : social meltdown. La soirée sera conclue par un somptueux repas grec itou. Bibliothèque-infokiosque du 152, grand-rue. Entrée libre.



Dimanche 24 mars


Saint Jean du Gard
19 heures, concert avec Conjunto MAZJ, une bande de métèques qui se retrouvent autour de morceaux de musiques populaires avec lesquelles ils et elles ont grandi en Provence, Turquie, Grèce, Mexique et Tunisie. Bibliothèque-infokiosque du 152, grand-rue. Entrée libre.



Samedi 30 mars


Pont-Audemer (27)
20h 30. Des nuits en bleus de Jean-Pierre Levaray par le Théâtre de l’éclat dans le cadre du festival Risle en Scène.

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Le Monde Libertaire Hebdo, Sommaire, Éditorial et Agenda

Messagede vroum le Mer 20 Mar 2013 13:36

Le Monde Libertaire # 1700 du 21 au 27 Mars 2013

Image

«La loi, dans un grand souci d’égalité, interdit aux riches comme aux pauvres de coucher sous les ponts, de mendier dans les rues et de voler du pain.»

Anatole France




Sommaire du Monde Libertaire # 1700 du 21 au 27 Mars 2013



Actualité


Les Ibères en colère, par R. Pino, page 3

Un Afghanistan malien, par P. Sommermeyer, page 5

Mauvais temps syndical, par J.-P. Germain, page 6

Les médias nous enfument, par E. Vanhecke, page 7

La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8

Nouvelles rugueuses de PSA, par S. Larios, page 9



Arguments


Éloge de la production, par J. Langlois, page 11

Lâchez-nous clitos et prépuces ! par Michel, page 14

Sécurité militaire, par N. Potkine, page 15



International


Artistes rebelles à Cuba, par M. Salinas, page 16



Expressions


Évolutions darwiniennes, par S. Moulis, page 19

Un sage chinois et libertaire, par C. Margat, page 20

Une revue est née, par Pathote, page 20



Mouvement


Luttes des femmes, page 21

Vie du mouvement, radio, page 22

L’agenda des anars, page 23



Illustrations


Aurelio, Kalem, Krokaga, Lardon, La Sala, Nemo, Schoëvaërt, Slo



Editorial du Monde Libertaire # 1700 du 21 au 27 Mars 2013


DANS UN DRÔLE de bouquin, Le Nouveau Vieux Monde, Perry Anderson se penche sur cet OVNI politique qu’est l’Union européenne (UE). Souhaitée fédérale par Jean Monnet mais voulue Europe des nations par de Gaulle, elle n’est ni l’un ni l’autre: chargée de « détrôner la politique et la mettre hors de portée électorale », elle constitue un véritable « déni de démocratie » ; le pouvoir législatif s’y trouve concentré « dans des organismes non élus mais possédant le pouvoir exécutif (La Commission et le Conseil) et le pouvoir judiciaire (la Cour du Luxembourg) ». Ce « droit communautaire foisonnant » et opaque est tenu éloigné des peuples afin de réduire à néant les pouvoirs de décision des assemblées nationales élues.

De même, la Cour de justice depuis 2007 s’emploie à rendre presque impossible aux syndicats de barrer la route aux appétits surréalistes des marchés. Pour Anderson, en démocratie, la décision du peuple est « le point central du pouvoir politique », mais « rien de tel dans l’UE ». Les consultations populaires sont bafouées, comme le référendum de 2005 en France sur le traité européen. L’UE c’est « une liberté économique illimitée pour les classes dirigeantes et un recul énorme des droits des travailleurs et de la démocratie ».

Geoffroy Geuens, l’auteur de La Finance imaginaire se montre aussi sévère. Pour lui, au sein des gouvernements nationaux, de la Commission européenne et de la Banque mondiale, les dirigeants ne sont pas influencés par des lobbies, mais bien directement issus ou intimement liés au monde des affaires. Geoffroy se gausse des titatas des belles âmes qui vont répétant qu’« au départ, l’Europe était un beau projet, et qu’il a été perverti ». En fait, « les financiers sont au coeur même du projet de l’Europe » et de sa réalisation, « le ver est dans le fruit ». À preuve les carrières des diverses grosses têtes européennes tel Jean Monnet, marchand d’alcool puis proche des banques et du groupe Lazare. (Sources : revue Agone n°50 et Fakir).

Corruption et pouvoirs occultes, c’est la tête de l’UE qui sent la mort. Tout comme les gouvernants des États, qu’elle se propose de réunir, qui sont eux aussi les jouets des classes possédantes, même quand la prétendue «gauche» est au pouvoir. Quantification de la nature et des hommes, apologie du fric et de la lutte de tous contre tous, viol du Droit du travail, ringardisation du syndicalisme, du collectif et du solidaire, instauration généralisée d’«austérités» sadiques et contreproductives, telles sont les nouvelles valeurs de ce gang des riches. Dès lors quoi d’étonnant à ce que les pousse-mégots milliardaires de la malbouffe industrielle garnissent sans vergogne les raviolis-à-pauvres avec les balayures des ateliers de boucherie.



Agenda du Monde Libertaire # 1700 du 21 au 27 Mars 2013



Jeudi 21 mars


Merlieux (02)
18h 30. Rencontre-débat avec Yannis Youlountas, auteur d’un abécédaire insolent, poétique et politique Derrière les mots (Éditions libertaires, 2012) et de Paroles de murs athéniens (Éditions libertaires, 2012). On y parlera de ce qui se passe aujourd’hui en Grèce et sans aucun doute demain chez nous. Apéro dînatoire. Table de presse. Entrée libre et gratuite. Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles.


Vendredi 22 mars


Bordeaux (33)
20h 30. Projection de 5 caméras brisées suivie d’un débat. Au cinéma L’Utopia.

Amiens (80)
20 heures. Le collectif libertaire amiénois organise une réunion-débat sur le nucléaire : Doit-on séparer la critique du nucléaire de celle de la société qui le rend nécessaire ? Espace Dewailly (à côté du Coliseum). La soirée se finira autour d’un PPP (pain-pâté-pinard).

Clermont-Ferrand (63)
18 h 30: Discussion autour du livre Crack Capitalism en présence du traducteur, Hôtel des Vils, Avenue URSS. cntait63(a)gmail.com.

Paris XIe
19 h 30. Soirée sur la situation en Grèce avec Yannis Youlountas auteur du livre Paroles de murs athéniens (Éditions libertaires). Projection du film documentaire indépendant : Dédale, un fil vers la démocratie de Manu Borgetto, Laurent Lhermite, Alice Tabart et Christian Vialaret. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris, M° République, Oberkampf, Filles-du-Calvaire.


Samedi 23 mars


Limoges (86)
20 heures. Conférence-débat : les réfractaires à la guerre d’Algérie, avec Tramor Quemeneur, enseignant-chercheur, auteur de Résister à la guerre d’Algérie. Entrée libre. Réservations : cira.limousin(a)free.fr. Organisé par le Cira limousin (Centre international de recherches sur l’anarchisme), Maison du Peuple, 24, rue Charles-Michels.

Paris IXe
13 heures. Marche vérité et justice, contre les violences policières. Place de l’Opéra. M° Opéra.

Paris XIe
16h 30. Rencontre-débat avec Alain Brossat autour de son livre Autochtone, imaginaire, étranger imaginé (Éditions du souffle). À La librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, M° Oberkampf, Filles-du-Calvaire et République. Entrée libre et gratuite.

Clermont-Ferrand (63)
De 15 heures à 19 heures. Portes ouvertes de notre petite bibliothèque sociale. Local CNT-AIT 63, place Poly (Vieux Montferrand). cntait63(a)gmail.com.

Saint-Jean-du-Gard (30)
19 heures. Rencontre autour de la situation sociale en Grèce et des résistances, avec des amis grecs (et quelques litres de raki). Discussion précédée d’un court-métrage Athens : social meltdown. La soirée sera conclue par un somptueux repas grec itou. Bibliothèque-infokiosque du 152, Grand-Rue. Entrée libre.


Dimanche 24 mars


Saint-Jean-du-Gard (30)
19 heures. Concert avec Conjunto MAZJ, une bande de métèques qui se retrouvent autour de morceaux de musiques populaires avec lesquelles ils et elles ont grandi en Provence, Turquie, Grèce, Mexique et Tunisie. Bibliothèque-infokiosque du 152, Grand-Rue. Entrée libre.


Jeudi 28 mars


Rennes (35)
15 h 30-17 h 30. Conférence de Philippe Corcuff sur le statut de la critique et de l'engagement dans les sciences sociales. Université de Rennes 2, campus de Villejean, place du Recteur-Henri-Le-Moal, Amphi A3 (Bâtiment A). Métro : Villejean-Université.


Samedi 30 mars


Pont-Audemer (27)
20h 30. Des nuits en bleus de Jean-Pierre Levaray par le Théâtre de l’éclat dans le cadre du festival Risle en Scène.

Paris XVIIIe
15 heures. Rencontre-débat avec Astrid Fontaine autour de son ouvrage Le Peuple des tunnels (1900-1930). L’ethnologue revisite la vie quotidienne des employés de la Compagnie du Nord-Sud, qui exploita le métro au début du XXe siècle. Des petites histoires dans la grande Histoire. À la bibliothèque La Rue, 10 rue Robert-Planquette. M° Blanche ou Abbesses. Entrée libre et gratuite. bibliotheque-larue.over-blog.com



Du 5 au 20 avril


Albert Camus en Gironde
À l’occasion de la sortie du film Le premier homme de Gianni Amelio sur Albert Camus. L’association des cinémas de proximité de Gironde (ACPG) organisent des projections débats autour du thème « Albert Camus et les libertaires ».

Débats avec Wally Rosell:
Bazas, Le Vog: vendredi 5 avril à 21 heures
Sainte-Foy-la-Grande: La Brèche samedi 6 avril à 15 heures
Canéjan: Centre culturel Simone-Signoret samedi 6 avril à 20h 30
Cestas: Le Rex dimanche 7 avril à 15 heures
Salles Le 7e art dimanche 7 avril à 18 heures.

Débats avec Lou Marin:
Blanquefort: Les colonnes vendredi 12 avril à 18 heures
Gujan-Mestras: Gérard-Philipe vendredi 12 avril à 21 heures
Créon: Max Linder samedi 13 avril à 18 heures
Cadillac: Le Lux samedi 13 avril à 21 heures
Monségur: Eden dimanche 14 avril à 15 heures
Langon: Le Rio dimanche 14 avril à 17 h30.

Image

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6826
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

PrécédentSuivante

Retourner vers Presse anarchiste

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité