Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede vroum le Jeu 29 Juil 2021 19:52

Rencontres Internationales Anti-autoritaires 2022 à St-Imier

http://www.anarchy2022.org/

Du 28 au 31 juillet 2022 aura lieu à Saint-Imier une rencontre pour le 150ème anniversaire du Congrès de Saint-Imier qui, en 1872, a vu la fondation de l’Internationale Anti-Autoritaire, un événement qui marqua la naissance du mouvement anarchiste organisé.

A ce propos se tiendront 4 jours de rencontres, conférences, concerts, séminaires et activités variées. Une opportunité pour les sympathisants/es/x libertaires, les habitants/es/x de la région et d’ailleurs et tout publics confondus, de se rencontrer, débattre, partager et vivre l’expérience des idées et des pratiques libertaires. Ce sera aussi l’occasion, pour celles et ceux qui n’ont pas encore découvert la riche histoire de ce mouvement, de connaître ses contributions aux progrès sociaux et aux luttes des derniers siècles jusque à aujourd’hui.

Que font les anarchistes aujourd’hui? Quelles sont leurs idées, leurs œuvres, leurs actions? Comment ont-ils/elles contribué à l’histoire mondiale depuis plus de 150 ans? Que peut-on apprendre de ce concept, et pourquoi l’anarchie est-elle plus que jamais souhaitable?

L’anarchie n’est pas du tout le chaos et l’absence d’ordre mais bien le contraire: elle prône une organisation personnelle et sociale anti-autoritaire et auto-gestionnaire qui a pour objectif l’émancipation de tous les êtres humains. Cela signifie lutter contre toutes formes d’oppression, d’exploitation et d’autorité imposée, en cherchant à promouvoir partout la liberté (absence de domination), l’équité (absence de privilèges) et l’entraide (mutualité).

A cette occasion, nous souhaitons accueillir des participants/es/x venant de tous les continents. Toutes les personnes intéressées sont invitées à contribuer à l’organisation de cette rencontre pour sa réussite, dans le mode plus apte à chacun/e (partage de l’information, contribution artistique et d’idées, concours matériel, etc.). Pour faire un don à notre association et aider ainsi à l’organisation de la rencontre, utilisez les coordonnées suivantes:

Caisse d’Epargne Courtelary SA - 2608 Courtelary CH-Suisse - IBAN: CH28 0624 0575 1121 8190 1 - SWIFT (BIC) : RBABCH22240 - en faveur de
Association 150 ans du congrès de Saint-Imier, Rue Françillon 29,2610 St-Imier.

Vous pouvez nous contacter via l'adresse: info@anarchy2022.org

Image
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6908
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede Lehning le Dim 13 Fév 2022 20:18

Bonjour !

Cet évènement, en raison du Covid, et d'après les infos du CIRA de Marseille, est reporté à l'année prochaine.

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 7833
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede vroum le Ven 11 Aoû 2023 09:15

http://monde-nouveau.net/spip.php?article931

Cercle d’études libertaires – Gaston-Leval
1er août 2023
Communiqué

cel-gl@orange.fr

Il y avait dans le cadre des Rencontres internationales de Saint-Imier qui se sont
déroulées du 19 au 23 juillet 2023 un Salon du livre où le groupe Kropotkine de la
Fédération anarchiste tenait une table. Cette table a été l’objet de plusieurs agressions
de la part de personnes qui exigèrent le retrait de deux livres de la table de presse :

● “L’impasse islamique” de Hamid Zanaz (Éditions libertaires, 2009), un auteur
algérien, ex-professeur de philosophie à l’Université d’Alger, contributeur à la revue
des Rationalistes arabes “Al Awan” et d’autres revues et journaux arabes et français.
Les agresseurs reprochaient au livre d’être “islamophobe”.
● “Un voile sur la cause des femmes” de René Berthier, un petit livre constitué de
plusieurs articles précédemment parus dans la presse libertaire. L’auteur se vit
reprocher d’être “Un homme blanc cis-genre et hétérosexuel” qui “ne peut pas écrire
un livre sur le voile qui concerne des femmes racisées”. En fait le livre ne traite pas
du voile mais de la constitution iranienne et du “féminisme” islamique.

Il ne nous appartient pas de faire le récit détaillé des événements extrêmement
violents qui se déroulèrent pendant trois jours, mais qui furent marqués par plusieurs
attaques contre la table de presse : le renversement de cette table par des agresseurs
cagoulés, le vol des livres, le jet de café sur les livres exposés, des insultes, menaces
et harcèlement permanents, la blessure au visage d’un militant de la Fédéraion
anarchiste, et enfin l’autodafé des livres de Hamid Zanaz. Et pour terminer,
l’organisation, le dernier jour, d’une manifestation dirigée contre la FA avec une
banderole “le racisme tue” !!!

Sur ces événements, il convient de dire que la “Team Care” (euphémisme bien-
pensant pour “service d’ordre”) chargée d’assurer la sécurité des exposants, fit montre
d’une incompétence flagrante et prit ouvertement le parti des agresseurs, exigeant
dans un premier temps que les livres soient retirés de la table de presse, puis exigeant
carrément que le groupe de la Fédération anarchiste quitte le salon du livre. Le groupe
Kropotkine fut accusé en outre d’être responsable de la situation car il n’avait pas
voulu retirer les livres en question.

Autrement dit, les victimes étaient les coupables.

Précisons qu’aussi bien les agresseurs que les membres de la “Team Care”
reconnurent qu’ils n’avaient lu aucun des livres en question...
Devant cette attitude, une assemblée générale des exposants fut organisée à
l’initiative du groupe Kropotkine. Celle-ci décida que puisque les membres de la
“Team Care” étaient incapables de gérer la crise, les exposants, en tant qu’anarchistes,
auto-géreraient la situation, évinçant ainsi les responsables du salon du livre de leurs
attributions.

Une nouvelle agression de la table de presse eut lieu qui fut désamorcée grâce au
soutien des autres exposants et en particulier des camarades de la FAI italienne, des
camarades grecs de l’APO, de la CNT-Vignoles, et d’autres exposants.
Aujourd’hui, la Fédération anarchiste est la seule organisation anarchiste qui, tout
en maintenant fermement sa position antiraciste et son opposition à toutes les
discriminations, refuse de tomber dans l’identitarisme communautaire qui occulte la
lutte des classes. Cette attitude dérange beaucoup de monde et explique les attaques
constantes contre l’organisation, qui durent depuis des années.

La décision consistant à auto-gérer le salon du livre avec les autres exposants et à
relever de ses fonctions la “Team Care” incapable ou refusant d’assumer ses
responsabilités a été la bonne riposte à ces agressions.

Précisions enfin que les responsables de l’organisation générale des Rencontres
Internationales anti-autoritaires, dont certains étaient déjà là en 2012 aux Rencontres
Internationales anarchistes, ne sauraient en aucun cas mis en cause par le
comportement inqualifiable des responsables du Salon du livre.
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6908
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede Lehning le Ven 11 Aoû 2023 18:01

Bonsoir !

Merci pour l'info vroum !

Ce bouquin d'Hamid Zanaz, entre autres, continue donc de faire polémique.
Cela avait commencé à sa sortie, et surtout dans le mouvement anarchiste, surtout à cause de sa préface très pro-occidentale de Michel Onfray.
Ensuite, il y avait eu des polémiques avec d'autres maisons d'éditions et certains diffuseurs à cause de l'appel au soutien de ce bouquin par les Editions Libertaires, craignant déjà que ce bouquin fasse... polémique. (en réalité, les Editions libertaires avait déjà les chocottes^^). Avec le recul, je dois avouer que c'était assez visionnaire. (mais le soutien demandé à la base par les Editions libertaires, beaucoup trop téléphoné et autoritaire quelque part, avait agaçé assez compréhensiblement aussi à l'époque ; en gros, si tu soutenais pas le bouquin, t'étais...^^).
C'est d'ailleurs la seule fois, à ma connaissance, qu'un tel phénomène s'est produit dans le monde éditorial libertaire. (une telle demande de soutien presque avant qu'il ne paraisse.).

Perso, je pense (et ce bouquin je l'ai et je l'ai lu) que la préface d'Onfray (mieux-de-se-taire :wink: ) est pas sensass ; par contre, le texte d'Hamid Zanaz est très bien.

Une fois de +, tout cela ne justifie pas de faire un autodafé de cet ouvrage, de le saloper, etc.
Idem évidemment pour le bouquin de René Berthier.

En outre, je persiste à avoir du mal à croire que ceux ou celles qui ont attaqué violemment la table de presse de la FA soient de véritables libertaires.
Car même, si l'on n'aime pas la FA (ou si l'on a été déçu-e-s par elle, etc.), il vaut mieux à la limite l'ignorer, c'est le meilleur des camouflets à son encontre ! Et savoir, si nécessaire, la critiquer à bon escient, mais pas de cette manière.
Car s'attaquer physiquement à ses militant-e-s ou à ses œuvres, çà, c'est une sorte de fascisme intolérable !

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 7833
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede baboeuf le Lun 21 Aoû 2023 22:13

des ordures pro islamistes, pro racialistes et CIe.
baboeuf
 
Messages: 350
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede vroum le Dim 3 Sep 2023 08:07

Saint-Imier 2023 : “Renversé”, le site qui renverse la réalité
René Berthier, 25 juillet 2023
Article mis en ligne le 30 août 2023 http://www.monde-nouveau.net/spip.php?article934


Suite aux agressions subies à Saint-Imier lors des récentes Rencontres Internationales anti-autoritaires par la table de presse de la Fédération anarchiste, sur lesquelles cette dernière ne sʼest pas encore prononcée, le site de Suisse romande “Renversé” a publié un “Communiqué”. Je nʼétais pas présent lors de ces événements et il revient à la Fédération anarchiste de sʼexprimer là-dessus, si elle lʼestime nécessaire.

Saint-Imier 2023 : “Renversé”, le site qui renverse la réalité

Suite aux agressions subies à Saint-Imier lors des récentes Rencontres Internationales anti-autoritaires par la table de presse de la Fédération anarchiste, sur lesquelles cette dernière ne sʼest pas encore prononcée, le site de Suisse romande “Renversé” a publié un “Communiqué”. [1]

Je nʼétais pas présent lors de ces événements et il revient à la Fédération anarchiste de sʼexprimer là-dessus, si elle lʼestime nécessaire.
Je ne parlerai pas non plus des commentaires de “Renversé” sur le livre de Hamid Zanaz : celui-ci est parfaitement capable de se défendre lui-même et surtout, je suis persuadé quʼil se fout éperdument de ce que pense “Renversé” de son livre.
Concernant les propos tenus sur ce qui passe pour être mon “livre” mais qui nʼest quʼune petite brochure dans laquelle je ne suis pas le seul intervenant, je tiens à faire quelques commentaires.

Le fait que la brochure Un voile sur la cause des femmes ait plusieurs intervenants nʼest pas de mon fait et je nʼai donc pas “donné la parole à différents intervenants” : ce sont les éditeurs de la brochure qui lʼont fait. Je nʼai pas été consulté concernant ces intervenants ni sur le titre de la brochure, mais sur le fond je mʼen fous un peu. Ce sont des articles que jʼavais écrits bien avant que les Éditions du Monde libertaire aient décidé de les publier. Je trouve que le titre résume assez bien la situation, bien que moi-même je ne parle que très peu du voile, et jamais dans un sens polémique.

Que la couverture de lʼouvrage montre lʼimage dʼune femme portant le foulard nʼest peut-être pas la chose la plus originale, mais reste malgré tout parfaitement consistant avec une brochure qui parle de “théologie islamique et contrôle social des femmes”, de “féminisme islamique” ou de la Constitution iranienne.

Il est tout à fait subjectif, voire totalement faux, de dire que Un voile sur la cause des femmes défend “un projet de société qui nʼa aucune intention de considérer [la femme] comme partie prenante” : bien au contraire, les trois articles tentent de montrer que cʼest le patriarcat (je suis tenté de dire lʼhyper-patriarcat) des sociétés musulmanes qui refuse de considérer la femme comme partie prenante de son propre destin, sauf dans quelques rares pays où des progrès avaient été faits, sans cependant que cela ne remette fondamentalement en cause le patriarcat dominant. Je pense à la Tunisie, et à lʼIrak avant quʼil ne soit détruit par George Bush père et fils. [2]

Le fait que des musulmans vivent en France ne retire rien au caractère oppressif de ce patriarcat. Les religions sont des idéologies par lesquelles les croyants sʼoppriment eux-mêmes, et ça vaut pour toutes les religions. Il nʼy a pas de “religion des opprimés”.

En 1998, jʼécrivais ceci dans un livre sur le conflit israélo-palestinien :

“On oublie en effet que, avant même que lʼassassinat de femmes soit devenu monnaie cou­rante en Algérie, de nombreuses palestiniennes ont été assas­sinées par les intégristes parce que leur action allait à lʼencontre du modèle patriarcal. Le sum­mum de la corrup­tion occidentale, aux yeux des intégristes, est incarné par le féminisme et le mouve­ment de libération des femmes, qui combinent les valeurs égalitaires et démocratiques pour les appli­quer aux femmes. Les femmes qui sont actives dans ces mouvements sont corrompues, licencieuses. Ce sont des re­négates quʼil est permis de tuer, de même quiconque les sou­tenant.” (Manar Hassan, Inpré­cor n° 366.) [3]

Maintenant, dire que je parle à la place des femmes musulmanes peut être reproché au mâle blanc cis-genre hétérosexuel que je suis (chose que jʼassume parfaitement), comme lʼont exprimé les quatre ou cinq femmes qui sʼen sont pris à mon livre à Saint-Imier... lesquelles déclarèrent ne pas lʼavoir lu et parlaient à la place des femmes musulmanes puisquʼelles reconnurent quʼelles nʼétaient elles-mêmes pas musulmanes. Autrefois nous avions les intellectuels petits bourgeois qui parlaient à la place du prolétariat, aujourdʼhui nous avons les islamo-gauchistes qui parlent à la place des musulmans – lesquels nʼen demandent probablement pas tant.

Il nʼy a sans doute pas de manière plus flagrante de parler à la place des musulmanes que de dire que seules les musulmanes peuvent parler dʼelles-mêmes. Mais il y a aussi des musulmanes qui parlent à la place des musulmanes et qui feraient mieux de fermer leur clapet. Je pense à cette Qatarie, ex-productrice dʼune émission pour Al Jazira, qui, lors du premier congrès international de féminisme islamique en 2005, se félicita que son pays nʼait pas ratifié la Convention pour lʼabolition des discriminations envers les femmes de lʼONU. A ce congrès participa également lʼépouse dʼun théologien qui approuvait que les maris battent leurs femmes. [4]

Quʼune personne qui subit une forme ou une autre dʼoppression sʼoppose à ce que des personnes qui ne vivent pas cette situation parle de leur souffrance est compréhensible. Mais dans la mesure où cette souffrance devient une lutte pour sʼopposer à ses causes, elle devient lʼaffaire de tout le monde car dans toute lutte il est nécessaire dʼavoir des alliés, et affirmer que chaque oppression spécifique ne peut avoir dʼexpression que de la part des personnes subissant cette oppression spécifique, cʼest se complaire dans lʼéchec permanent de la lutte.

Je pense que cette complaisance affecte souvent les partisans de luttes spécifiques qui découpent ces dernières en autant de tranches de saucisson souvent hostiles les unes envers les autres, afin dʼéviter dʼenvisager un combat global. Se complaire dans lʼéchec permanent de sa lutte peut dʼailleurs donner aux personnes concernées le sentiment réconfortant de “rester entre soi”.

Personne ne mʼempêchera de parler de la condition des femmes en Islam si jʼen ai envie, de même que rien ne mʼa empêché de parler de la guerre du Golfe de 1990-1991, du conflit isaélo-palestinien, de la guerre civile en Yougoslavie et que sais-je encore.

Je ne vois pas non plus ce qui mʼempêcherait de porter des dreadlocks, si je nʼétais pas chauve (je subis à ce titre une oppression spécifique et jʼinterdis aux chevelus de parler de ma calvitie). Toutes les lubies imbéciles de la sphère des dames patronnesses bien-pensantes woke-inclusives et Cie reposent la plupart du temps sur la plus crasse ignorance. [5]

Interdire à un blanc de porter des dreadlocks est absurde car cela nʼa strictement rien dʼexclusivement rasta. On trouve des fresques minoennes datant de 1600 avant notre ère avec des gars (tout à fait européens, donc) portant des dreadlocks. On pourrait ainsi légitimement reprocher aux rastas de Jamaïque, qui nʼont commencé à apparaître que dans les années 1930, de faire de lʼappropriation culturelle aux dépens des anciens Grecs. Mais les Grecs (les Crétois en l’occurrence) ne se formalisaient pas qu’on s’approprie des éléments de leur culture.

Mais ce serait aller loin parce que les anciens Égyptiens, des ascètes dʼInde, les Africains, les Aztèques, des Polonais il y a mille ans, et jʼen passe portaient des dreadlocks.
Et dʼabord en quoi est-ce gênant que de faire de lʼ“appropriation culturelle” ? Le propre de la culture nʼest-il pas dʼêtre partagée ? Mesure-t-on lʼinvraisemblable régression que constitue lʼinterdiction de reprendre ce qui est intéressant dans les autres cultures ?
Mais poursuivons.

Ce que dit “Renversé” à propos de mon article sur la Constitution iranienne est proprement renversant. Il va de soi que le titre de lʼarticle : “La République française ? Génial !” est à prendre au second degré, ce que tout le monde nʼa pas compris, comme par exemple Riposte laïque qui en a fait un commentaire, jadis.

Le point de départ de mon article est lʼobservation que jʼavais faite dʼune gamine qui, lors dʼune manifestation contre le port de “signes ostensibles, religieux ou autres, quʼils soient islamiques ou non” (p. 34), portait une pancarte sur laquelle était écrit : “Notre Constitution, cʼest le Coran !”

Pour le communiqué de “Renversé”, mettre en regard la Constitution iranienne, reposant par conséquent sur la charia, et une gamine qui réclame lʼapplication en France de ladite charia, est donc un “amalgame dangereux” parce que la Constitution iranienne représenterait “les pratiques répressives et sexistes dʼun État”, tandis que vouloir remplacer la Constitution de la République française, tout imparfaite soit-elle, par la charia ne ferait quʼexprimer “la variété de pratiques religieuses dʼun ensemble de communautés vivant dans un pays situé à lʼautre bout de la planète”. Je me demande si le ou les auteurs du communiqué publié par “Renversé” se rendent compte de ce quʼils disent.

Lorsquʼune personne ou un groupe de personnes proclame vouloir remplacer la Constitution de la république française par la Charia, cela ne relève pas de la “variété de pratiques religieuses dʼun ensemble de communautés religieuses” mais de bien dʼautre chose : cʼest la volonté clairement exprimée dʼimposer un régime dʼoppression à des millions de gens qui nʼen veulent pas. Cʼest la volonté clairement exprimée dʼimposer à la population vivant en France le régime contre lequel les femmes iraniennes se battent aujourdʼhui.

Il a fallu mille ans à la société française pour réduire à un (relatif) silence ceux qui disaient : “Notre constitution cʼest la Bible”.

Dire que je souscris à la “panique générale” vis-à-vis des “communautés musulmanes” et que je manifeste mon “ignorance de leurs pratiques autant que de leurs croyances” est là encore parfaitement subjectif : cela suggère surtout que les auteurs du communiqué de “Renversé” sont des ignorants.

Enfin, je ne vois pas à quel moment jʼai pu implicitement (encore un point de vue subjectif de “Renversé”) faire une apologie de la “modernité”, un concept auquel je ne me réfère jamais et qui mʼénerve au plus haut point. Quant à lʼopposition entre les Lumières et lʼobscurantisme, ou entre lʼuniversalisme et lʼobscurantisme, effectivement, cela entre bien dans mon mode de pensée. Sans être un partisan inconditionnel de la pensée des Lumières, qui fut une étape, mais qui doit être dépassée, je pense quʼil y a, comme dit si bien Bakounine, une “substance commune à lʼhumanité tout entière” et que si chaque individu a le droit dʼêtre lui-même, il ne doit pas faire de son individualité une question de principe et “traîner ce boulet toute sa vie”. [6]

Je citerai en conclusion quelques lignes que jʼai écrites en 2018 dans une brochure intitulée Athéisme !

“Je sais que lʼuniversalisme est une notion qui nʼa pas bonne presse aujourdʼhui dans certains milieux, y compris anarchistes. Cʼest dommage parce que je pense quʼil y a effectivement des valeurs universelles, héritées notamment de la philosophie des Lumières (encore une idée qui nʼa pas bonne presse dans la « gauche radicale »). La mode est au relativisme culturel.
“Ces valeurs universelles sont rejetées précisément parce quʼelles tendent à remettre en cause la tendance à confessionnaliser subrepticement la pensée. Pourtant, il y a, je pense, des choses qui, du point de vue de la dignité humaine, relèvent du Mal. Par exemple, couper le clitoris dʼune gamine, cʼest mal. Pour les anarchistes, ce nʼest même pas discutable. Le fait que cette pratique soit condamnable est un principe universel.” [7]

En fait “Renversé” nʼa rien à dire sur mon livre, en tout cas rien à dire sur les trois articles que jʼai écrits, ce qui est frustrant. Tout ce qui en est dit est parfaitement subjectif et infondé, à côté de la plaque. Je me serais attendu à quelque chose de plus consistant que lʼaccusation sans argumentation de “paternalisme”. Le communiqué de "Renversé" n’a surtout pas démontré en quoi mes articles étaient "islamophobes".
Notes

[1] https://renverse.co/infos-locales/artic ... tique-4111

[2] Malgré le caractère peu sympathique du régime politique de Saddam Hussein, en Irak avant la guerre de 1990-1991 “la proportion de femmes travaillant dans les différentes branches dʼactivité, enseignantes, ingénieurs, etc., est équivalente voire supérieure à celle des pays industriels. De même, le taux dʼalphabétisation y était, avant la guerre, un des plus élevés du monde, et le taux de vaccination y était supérieur à celui des Etats-Unis...” René Berthier, LʼOccident et la guerre contre les Arabes, LʼHarmattan, 1994.

[3] René Berthier, Israël-Palestine, Mondialisation et Micro-nationalismes, Éditions Acratie 1998.

[4] Voir : “Sur le ʼféminisme islamiqueʼ” in Un voile sur la cause des femmes, p.3.
Si jʼétais une musulmane, je nʼaimerais pas que ce genre de musulmane parle à ma place...

[5] Cette ignorance nʼépargne pas le mouvement anarchiste, que les lectrices soient rassurées. Ainsi le concept dʼ“anarcha-féminisme” (avec un “a”) est complètement idiot parce que le préfixe “anarcho” vient du grec et est neutre. Quand je dis : “Ma vieille tante Mirza était paleontologue”, tout le monde comprend que ma vieille tante était une femme, il nʼy a pas lieu de dire quʼelle était paléontalogue” (avec un “a”).

[6] Un “individu” est un substantif masculin, de la même manière que une “personne” est un substantif féminin. Cʼest comme ça. Dans les deux cas cela regroupe indistinctement des hommes et des femmes. Il nʼy a pas lieu dʼinventer, comme je lʼai vu dans la presse anarchiste, le concept “une individue”, ou alors il faudrait aussi inventer le concept “un person”.

[7] Athéisme ! http://monde-nouveau.net/spip.php?article658
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6908
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede vroum le Ven 8 Sep 2023 08:14

Mes vacances à Saint-Imier chez les agresseurs bienveillants

:arrow: https://renart.info/IMG/pdf/mes_vacances_a_saint-imier.pdf
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6908
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede Lehning le Mer 13 Sep 2023 18:31

Bonsoir !

Hautement intéressant ces "reportages", ces points de vues, ces analyses, etc. provenant de participant-e-s divers sur ce qui s'est passé à St-Imier dernièrement !

J'étais aux Rencontres de 2012 ; il y a bien eu déjà quelques heurts comme notamment le salopage d'un stand de saucisses/merguez mais là, j'ai l'impression que les heurts sont montés d'un cran. Les divergences aussi.
Dans ce qui est décrit (et sous des angles différents), des tensions sont réellement discernables et palpables. Un comble quand même dans des Rencontres anarchistes et anti-autoritaires ! Censées respectées les différents courants anarchistes (car il y en a bien évidemment comme dans tout mouvement politique).

Bref, mon sentiment majeur par rapport à tout çà est que le mouvement anarchiste (divers et varié certes), mais pas hyper nombreux, se fatigue en querelles intestines plus qu'autre chose.

:(

Je ne sais pas vraiment si les queers ou les wokes sont des z'anars ; si la FA est le nec le + ultra pour arriver réellement à une société anarchiste ; si...
Mais, en tous cas, ce que je pense savoir, c'est que ce n'est pas avec ce qui s'est passé à St-Imier dernièrement que l'anarchisme a des chances de percer véritablement.
(Alors, qu'il y a maintenant un peu plus de 150 ans, les "Rencontres" de St-Imier avec notamment Bakounine, Malatesta, etc. ont été une véritable avancée pour le mouvement anarchiste.)

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 7833
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Rencontres internationales anti-autoritaires St-Imier 2022

Messagede vroum le Sam 23 Sep 2023 12:09

Complément critique au texte de Tomjo « Mes vacances à Saint-Imier chez les agresseurs bienveillants »

Si nous partageons la critique de l’idéologie queer[1] et de l’autoritarisme qui l’accompagne, si nous nous rejoignons sur une perspective réellement anarchiste, antithéiste et radicale, il y a des points sur lesquels je me trouve en désaccord avec les militants anarchistes, décroissants ou écologistes qui adoptent des postures de vieux cons.

Les lamentables évènements qui se sont produits lors des rencontres de Saint-Imier de juillet 2023, décrits par Tomjo (et salement réécrits pas certains membres de l’organisation[2]) auront au moins été l’occasion d’émettre une critique anarchiste de la pensée queer. Cependant, le texte de Tomjo me paraît incorrect à plusieurs égards. Je profite donc à mon tour de l’occasion pour commenter un discours typique de certains milieux anarchistes contemporains.


la suite :arrow: https://www.partage-le.com/2023/09/15/a ... int-imier/
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6908
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails


Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités