Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Lun 30 Sep 2013 15:27

Je sors ces infos un peu à la bourre mais je le fait quand même !(ça mange pas de pain).

:arrow: http://www.rtbf.be/info/monde/detail_birmanie-violences-inter-religieuses-dans-l-ouest-du-pays?id=7784769

:arrow: http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/video/2012/06/13/violences-interconfessionnelles-en-birmanie_1717493_3216.html

:arrow: http://www.foulexpress.com/2012/07/5605/

Et Bergère lit les infos,tu va voir tes bouddhistes ils ne sont pas si zen que ça,je pense que ça va te secouer voir même te réveiller !.

Image

Ce type(Wirathu 46 ans) sur la photo est un moine bouddhiste qui a appeler à tuer des musulmans et à les exterminer !.

Lui aussi il a des arguments fracassants du genre "Ils se reproduisent si vite,ils volent nos femmes et les violent,ils aimeraient occuper notre pays
mais je ne les laisserai pas faire !".

Bref super flippant,on dirait Gollum sur cette photo(mon précieux,mon précieux...je le veux),lui la nuit il doit parler tout seul à un mur,un véritable
psychotique !.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Sam 20 Fév 2016 16:44

A propos du Bouddhisme et de ses violences,massacres,persécutions,etc...malheureusement la Birmanie n'est
qu'un triste exemple en Asie,voici un résumé assez éloquent de cette soi-disant religion tolérante et ouverte sur
le monde,n'a qu'un but dans la réalité,la conversion et la soumission des individus.

(extrait de l'ouvrage le livre noir des religions,page 183 à 185-Frank Henry Timour).

Sous le joug des bouddhismes meurtriers.

La sagesse et la métaphysique de Siddharta Gautama,dit "le Bouddha",sont décidément bien à la mode...
L'image pieuse du DalaÏ Lama,très saint homme sans aucun doute(mais héritier des castes monastique qui
avaient réduit au servage tout le Tibet
),ainsi que les clubs de yoga et l'orientalisme gentillet des bobos des
pays développés en donnent une image reposée et positive,orientée vers la méditation et la recherche d'un
bonheur individuel,ce qui décidément ne peut faire de mal à personne.

Sauf que comme toutes les religions,le bouddhisme est gentil quand il est faible.Là où il domine,c'est une
tout autre histoire : l'Asie le sait,elle en a fait les frais.Si elle est si calme et retenue,cette Asie du boud-
-dhisme,c'est parce qu'elle a été matée par lui,et par ses armes.Bien loin de l'idéal premier du bouddha,avec
ses ordres de moines mendiants détachés du monde,d'autres bouddhismes se développèrent,dans d'autres
lieux,et ne mirent pas beaucoup de temps pour s'allier avec les pouvoirs en place;au Tibet,les monastères
opprimaient terriblement les paysans et se faisaient la guerre entre eux.En Birmanie,au Cambodge,le bou-
-ddhisme attisa les guerres de conquête;au Sri Lanka,il permit de construire une unité guerrière contre les
incessantes invasions indiennes,avant même l'arrivée des européens.

Aussi loin que les chroniques chinoises,japonaises,coréennes,khmères,birmanes puissent remonter,c'est une
longue file de conversions forcées,de tortures inouÏes.C'est l'histoire d'une philosophie religieuse dominante
imposée par le gibet et l'incendie.

Il existe à côté de Bangkok,en ThaÏlande,sur une colline,cinq statues de dix mètres de haut qu'on appelle les
"Boudhas parlants".Elles dominent une très vaste esplanade en pente douce sur laquelle on rassemblait des mil-
-liers de soldats et de paysans.Par une porte dérobée à l'arrière de chaque statue(elles sont creuses),on peut
encore gravir des échelons de maçonnerie qui permettent d'engager la tête dans le crâne évidé de la statue.La
tête est munie d'une bouche,ses yeux sont ouverts vers l'extérieur.Dans une sorte de cornet de pierre,on peut
parler de l'intérieur de la statue.Au dehors,l'effet est saisissant : Bouddha parle !.

On imagine alors l'effet galvanisant,sur un auditoire inculte déjà fanatisé,des exhortations belliqueuses brail-
-lées par des chefs militaires qui faisaient dire à Bouddha ce qu'ils voulaient ! Et l'effet était renforcé,dans les
autres statues,par des bonzes chantant à tue-tête,chacun dans leur cornet.Combien ce misérable et honteux
subterfuge a-t-il convaicu de pauvres gens que Bouddha lui-même leur demandait d'aller mourir pour lui ?.On ne
le saura pas.Les statues sont vieilles de plusieurs centaines d'années...

Il faut être juste : derrière leur couleur blanche,derrière les couleurs douces des lèvres,derrière leur regard ten-
-dre sous le chapeau doré,ces statues ruissellent du sang humain versé au nom d'une religion officiellement médi-
-tative et paisible.

L'histoire de l'Asie montre une foison de rébellions populaires contre l'ordre bouddhiste confucéen,shinto ou cin-
-galais.Depuis la guerre des "Turbans jaunes",contemporaine de notre empire romain,c'est une centaine de guer-
-res contre l'état confucéen ou ses variantes japonaises et indochinoises qui nous saute au regard;on en prendra
simplement ici trois exemples fameux : la guerre des TaÏ-pings,qui fit rage durant vingt ans en Chine,la conquê-
-te du Japon par le shintoÏsme,très gourmande en vies humaines et qui se termina par la conversion forcée du
Japon au "Mei-ji",la rébellion des hindouÏstes Tamils du Sri Lanka contre le bouddhisme combattant des autorités
de Colombo,terminée par un bain de sang en 2009 et 2010 après trente-sept ans de combats et au moins 100 000
victimes.

Dans chaque cas,le bouddhisme a imposé sa vision de l'ordre social et de l'orthodoxie religieuse par les armes,au
prix de massacres dont il n'est jamais question dans les pagodes d'occident.


La suite un peu plus tard !.

Image
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Dim 21 Fév 2016 15:15

Tiens voici un crime peu connu en Europe,ayant fait des millions de victimes sur le continent asiatique,bien avant
les deux premières guerres mondiales.

suite :arrow: (extrait de l'ouvrage le livre noir des religions,page 185 à 189-Frank Henry Timour).

Le massacre des TaÏ-Ping(1850-1865).

Une dynastie mandchoue épuisée et décadente régnait sur Pékin.Elle avait conquis au XVIIe siècle le sud de la
Chine et la région de Canton,au prix de torrents de sang,sur des populations indisciplinées et hostiles.
La révolte des "Lotus blancs"au début du XIXe siècle avait affaibli les Mandchous sans les chasser;des centaines,
de rébellions locales avaient éclaté sporadiquement,à la fois contre les abus des dignitaires civils et religieux.

Toute la région du Yang-tsé,paupérisée par les exactions et les dîmes,craquait sous la botte du bouddhisme
confucéen,qui maintenait les inégalités au bénéfice des empereurs du Nord.

Des missionnaires protestants plutôt progressistes avaient converti à un christianisme fraternel et égalitaire
quelques centaines de lettrés et aussi des paysans dans cette région immensément peuplée.

On ne sait trop comment un simple étudiant,Hong Hsieo-ts'uann,parti prêcher sur les chemins en 1849,se re-
-trouva deux ans plus tard à la tête d'une armée de 100 000 soldats et soldates...Hong avait retenu du chris-
-tianisme un message d'égalité et de paix universelle,idéal que l'on pouvait atteindre en faisant la guerre à
Satan...Il fut rejoint par des milliers de délaissés,qui s'armèrent de courage en devenant ainsi chrétiens.
Ils libèrent un immense territoire,gagnèrent de très grandes batailles.

Rejointe par les vétérans de la guerre de l'opium,écoeurés par l'incompétence des empereurs face aux euro-
-péens,l'armée de Hong imposa sa foi,ses règles et ses objectifs : une mythologie christique mêlée de com-
-munisme primitif,un programme de réforme agraire,d'égalité des sexes,de piété chrétienne mâtinée d'ani-
-misme local avec pour ressort la haine des étrangers occidentaux et des empereurs confucéens du Nord.

Hong se prenait pour un prophète,successeur de ceux de la bible et de Jésus.Il ne fait aucun doute qu'il était
dérangé mentalement,totalement illuminé par une lumière intérieur qui le poussait à faire des harangues ex-
-trêmement efficaces.Au point que son armée tenta d'appliquer très rapidement pour des dizaines de millions
de paysans une révolution chrétienne conquérante et libératrice,en plein pays bouddhiste et confucéen...

Le tempérament versatile de Hong,marqué par la rancoeur des échecs répétées aux examens,lui avait fait
haÏr la caste des lettrés et des prêtres,qui payèrent le prix fort au moment de la conquête des villes par les
"TaÏ-Pings",l' "armée de la paix universelle",autrement appelée"les adorateurs de Dieu"qu'il avait fondée.Poè-
-te à ses heures,il subjuguait son auditoire par son évocation de l'Enfer et du Paradis.Le bouddhisme ensom-
-meillé des Chinois du nord ne faisait pas le poids devant des prêches hallucinés de ce Spartacus chinois,qui
menait ses armées de victoire en victoire.Pourtant,comme Hannibal,il ne sut profiter de ses succès,n'osa pas
prendre les très grandes villes,préférant la pureté de l'âme campagnarde à la corruption des palais luxueux.
Au début.

Car son entourage se vautra rapidement dans le stupre des harems et de la bonne chère,oublia la réforme a-
-graire et se mit à rire des batailles perdues.Installée à Nankin,la "Cour céleste" fut constituée par les géné-
-raux farouches de la première heure.Devenus de francs épicuriens,ils s'auto-proclamèrent avec Hong"Céleste
dynastie".Fin du rêve égalitaire...

Hong,devenu franchement dément,courant de ville en ville pour raconter ses "visions" à des paysans de plus en
plus sceptiques,n'avait pas su s'adapter au pouvoir.D'autre part,ce vaste territoire de la vallée du Yang Tsé Kiang,
qu'il avait libéré de l'oppression au nom de Jésus et de l'égalité,avait fâché,par son existence,les puissances oc-
-cidentales.

Les empereurs bouddhistes du Nord eurent donc en cadeau,et à crédit,des canons et de l'argent,des soldats,des
bateaux venus de la lointaine Europe.La reconquête du pays TaÏ-ping chrétien fut lente et meurtrière,car,à la
base,l'armée chrétienne qui croyait encore à sa révolution,luttait pied à pied.D'horribles exactions,des massa-
-cres inouÏs,à l'échelle de l'immense territoire chinois,furent perpétrés.Ils ne brisèrent pas la résistance paysan-
-ne,mais douze ans après le début de l'insurrection,la "Capitale céleste",Nankin tomba.

Ensuite,les pires atrocités détournèrent pour longtemps les paysans de toute forme de tentation rebelle.Village
après village,les "libérateurs" bouddhistes appuyés par leurs bienfaiteurs et sponsors européens,laissèrent derriè-
-re eux un pays en désolation,des charniers par milliers.Quand vers 1865 toutes les villes importantes furent tom-
-bées entre les mains des Mandchous,il fallut partout punir la campagne,réinstaller en force le bouddhisme confu-
-céen et éradiquer le christianisme TaÏ-ping.Le recensement de la population générale de la Chine en 1850 avait
compté 430 millions de chinois dans l'Empire.Sur le même territoire,en 1881,il n'y en avait plus que 380.Il manquait
donc cinquante millions de personnes une dizaine d'années après la reddition des dernières poches TaÏ-pings!.


Ce qui fait de cette guerre la plus meurtrière de tous les conflits religieux de tous les temps.Il faudra attendre
1945 pour atteindre ce chiffre,qui,lui;concernait des pertes mondiales...Mais il est vrai que le gigantisme de la
Chine explique cela : on a parlé,sans preuves il est vrai,de cent millions de morts pour la guerre civile chinoise de
1912 à 1949,qui vit la victoire de la révolution communiste,menée par Mao Zédong,admirateur des TaÏ-ping.Celui-
ci insista sur le rôle antiféodal,égalitaire et patriotique des "adorateurs du Ciel"TaÏ-pings contre les empereurs traî-
-tres et les envahisseurs européens.La littérature communiste chinoise faisait même officiellement le rapport entre
la Longue marche de Mao Zédong et les tribulations de l'armée des TaÏ-ping,insistant aussi sur les programmes de
réforme agraire(sauf que celle-ci ne fut jamais menée à bien !). Plutôt que sur le différend religieux,jugé secon-
-daire,à des fins de propagande.

La réalité est bien pourtant celle de la plus grande guerre religieuse de tous les temps.Les chroniques montrent des
guerriers et des guerrières dépenaillés,animés d'une foi inébranlable dans le Christ et une haine tenace du clergé
bouddhiste.Tous les ingrédients de la guerre de religion,à l'échelle de la Chine : cinquante millions de morts.Il ne
fait aucun doute que l'armée régulière des empereurs bouddhistes et confucéens,qui appliqua une répression ter-
-rible et exemplaire,est responsable des quatre cinquièmes de cette hécatombe.Et la sagesse de Bouddha resplen-
-dit à nouveau,unique et solennelle,sur l'Empire du milieu.


Image

Les crimes au nom de bouddha...en or,la richesse pour le prélats ou les fous de dieu !.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede Lehning le Lun 22 Fév 2016 00:23

Bonsoir !

Merci pour les infos !

Hé voui, cette saloperie de religion bouddhiste fait des ravages notamment en Asie, alors qu'en Occident, certain-e-s essayent de la faire passer pour une douce philosophie^^ !

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2372
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Lun 22 Fév 2016 15:24

Salut Lehning,il n'y a pas de quoi.

Et que devient ce moine bouddhiste(Wirathu) anti musulman ?,...et ben il continue de souffler sur les braises de la
haine.

:arrow:
http://www.lapresse.ca/international/asie-oceanie/201509/06/01-4898236-birmanie-la-haine-du-moine-bouddhiste-wirathu-nuit-aux-musulmans.php

Extrait :
"On ne peut faire confiance aux musulmans.Ils ne font pas de politique pour
participer au bien général,ils veulent le faire pour prendre le contrôle du
pays sournoisement",assure celui qui ce voit comme une vigie contre la
menace d'une islamisation de la Birmanie,pays bouddhiste à 95%.


Alors que cette partie du monde à été converti par le bouddhisme par la force et les guerres de religions,les
paysans par exemple on en fait les frais !...pathétique :roll:

J'ai bien peur qu'il y est encore une fois,un massacre de masse.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Lun 4 Juil 2016 14:32

Birmanie : les bouddhistes manifestent contre des droits accordés aux Rohingyas.

:arrow: http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20160703-birmanie-bouddhistes-manifestent-contre-droits-accordes-rohingyas

Image
(Manif de Nationalistes Bouddhistes à Sittwe dans l'état de Rakhine/Birmanie le 3 juillet 2016.)

Extrait :

En Birmanie,des milliers de bouddhistes,dont des moines,sont sortis ce
dimanche dans les rues pour protester contre une décision du gouverne-
-ment de reconnaître la communauté musulmane dans cette région.
Les tensions religieuses sont montées d'un cran ces derniers jours,en
témoigne le saccage de deux mosquées par des groupes extrémistes
bouddhistes.


Soit disant que les croyances religieuses amènent paix et amour sur Terre...la preuve que non !.
Des nationalistes bouddhistes prêt à en découdre et à lyncher du musulman.Il y a 2 millions de
musulmans(soumis) en Birmanie...victimes de travaux forcés et de violences sexuelles,des sous-
-citoyens,voilà ce qui se passe dans cette partie du monde.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Sam 4 Fév 2017 15:41

:arrow: http://www.liberation.fr/planete/2016/11/25/l-onu-denonce-le-nettoyage-ethnique-des-rohnigyas-par-l-armee-birmane_1530905

L'ONU dénonce le "nettoyage ethnique" des Rohnigyas par l'armée birmane


Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées dans l'état de Rakhine,en Birmanie,où l'armée s'est lancée dans une vaste opération de
répression contre la minorité musulmane Rohnigyas.


Image

Mais que...fait l'ONU ?...ben rien,un crime de masse se perpétuent sous leurs yeux...peur de l'armée birmane...dans un pays majoritairement bouddhiste.
Pathétique !.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Sam 15 Sep 2018 13:52

:arrow: https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1LJ0BY-OFRTP


Deux journalistes de Reuters condamnés à sept ans de prison en Birmanie.
Rangoun(Reuters)-Deux journalistes birmans de l'agence Reuters ont été condamnés lundi à sept ans de prison pour détention de secrets
d'état alors qu'ils enquêtaient sur le massacre de dix Rohingyas au cours d'une opération de l'armée menée il y a un an dans l'ouest de la
Birmanie.


Image
(Kyaw Soe Oo et Wa Lone quittant sous bonne escorte policière le tribunal de Rangun,Birmanie le 20 août 2018).

Alors l'état birman à des choses à caché,c'est facile de s'en prendre à des journalistes qui mettent en lumière les exactions commises dans ce pays.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede Lehning le Mer 26 Sep 2018 23:12

Bonsoir !

Encore une fois, mille fois merci pour ces infos ! (dont on entend presque jamais parlé ici).

J'aimerais bien savoir ce qu'en pense les bouddhistes européens... eux, les grands chantres ! Eux qui essayent de faire passer le bouddhisme pour une douce philosophie, une Sagesse, etc.
Et le Dalai-Lama pour un saint (et qui n'ont jamais foutu les pieds en Asie du Sud-Est, ni même au Tibet, voire à Darhamsala en Inde où est planqué ce bouffon de pacotille ).
(Au lieu de lire itou juste Matthieu Ricard, un des innombrables moutons bouddhinistes illuminés qui s'enrichit avec ses bouquins à 2 balles, ils feraient mieux de lire ce topic !).

Et qu'on ne vienne pas juste me rétorquer -çà f'ra pas la maille de la bure^^- qu'il y a plusieurs bouddhismes (le Petit et le Grand Véhicule, les bonnets Rouges et les bonnets Blancs, etc.) tout çà, c'est toujours du Bouddhisme, c'est-à-dire une RELIGION, pourrie comme les z'autres !

Pfiou !^^

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2372
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Sam 29 Sep 2018 13:38

Allez on va faire un p'tit tour au Japon,ça n'a rien de touristique,le Shinto initial(le chemin des dieux),celui là aussi,est parsemé de cadavres.
(extrait tiré du livre noir des religions-page 189 à page 193-Frank Henry Timour).

Les crimes de guerre du ShintoÏsme :

Le cas japonais est plus complexe,car le ShintoÏsme est un syncrétisme religieux très officiellement conçu pour mêler savamment l'animisme des premiers peuples du Japon et le bouddhisme :
le "shinto" initial("le chemin des dieux")additionnait les cultes des ancêtres de la famille,puis ceux du clan,puis des premiers empereurs.C'était une religion parfaitement poreuse,sans prêtres,
sans dogmes,ni théologie véritable;elle s'accommodait bien des rîtes animistes parallèles et elle s'allia naturellement au bouddhisme,dès son arrivée en 522 ap.J.-C.

Cette synthèse commença vraiment à s'élaborer et à prendre des formes politiques au IXe siècle après J.-C.,(en gros à l'époque de notre Charlemagne),non sans rencontrer de vives résistances,
en raison de son attirance pour l'idée d'Etat centralisé.Pourtant,les premiers contacts du bouddhisme avec les religions locales s'étaient faits assez aisément,à la manière habituelle de l'éclectis-
-me japonais : chacun piochait dans la multitude de croyances paÏennes des ancêtres et mêlait le tout avec l'aspect du bouddhisme qui convenait le mieux aux événements,ou à son tempérament.
Cette pratique est d'ailleurs encore courante dans le Japon d'aujourd'hui,où l'on peut fort bien se marier sous le rite animiste des "esprits"(les "kamis") et avoir des obsèques bouddhistes,sans ja-
-mais cesser de vénérer l'empereur...

Peu à peu les temples se multiplièrent.Aux saints hommes du début succédèrent des jouisseurs avides qui vivaient grassement d'offrandes ressemblant de plus en plus à des impôts.Il n'était pas
rare qu'en pleine famine(le Japon médiéval en connut beaucoup),les temples regorgent de nourriture au milieu de villages décimés par la faim.L'alliance des nantis des temples avec les privilégiés
au service des féodaux ou avec les empereurs eux-mêmes finit par susciter des révoltes et des querelles dynastiques.

En 586,un régent bouddhiste installa sa religion à la tête de l'Etat après avoir gagné de grandes batailles.Peu à peu le Japon qui n'était qu'une juxtaposition de clans,s'unifia et devint une monarchie
impériale théocratique,non sans avoir connu autour de l'an mille près de deux-cents cinquante ans de guerres civiles et religieuses à l'époque ses Shogun,féodaux belliqueux,parfois amoureux des
arts,toujours raides sur les anciennes valeurs de la morale primitive aristocratique.Puis tout cela se mâtina tout naturellement de confucianisme,sagesse conformiste et réactionnaire venue de Chi-
-ne : à partir du XVIIe siècle,cette philosophie de fonctionnaires ombrageux et stricts qui défendait,sans utiliser la moindre théologie,une sorte de culte de l'autorité,de l'ordre établi et de l'Etat se
répandit parmi les lettrés japonais,puis la hiérarchie civile et militaire.Les rebellions se multiplièrent.On ne sait combien de vies humaines cela coûta,mais il est sûr qu'au bout de quelques siècles
de combats et de chaos,le shintoÏsme nouveau devint la religion officielle des empereurs.Très vite l'âme japonaise sut satisfaire du fait que "le Japon est le pays des dieux et que ses habitants sont
les descendants des Dieux.

La confusion et le mélange très approximatif de concepts contradictoires issus de trois sagesses(l'animisme,le bouddhisme,le confucianisme) se conjuguait très bien avec le flou théologique habituel
des pratiques religieuses japonaises.L'essentiel demeurait le message politique :"Honore les empereurs et chasse les barbares étrangers"vieil adage du mouvement Sonno-Jo-i,très connu au Japon.

L'animisme ancien (la religion des "esprits")et le bouddhisme alliés au confucianisme permirent donc de mater toute contestation du pouvoir impérial,qu'elle fût sociale,religieuse,ou simplement ré-
-gionale,durant des centaines d'années,et de cultiver la xénophobie.Durant la période du"Grand repli"(1603-1865),les missionnaires occidentaux ou chinois étaient exécutés en public dès leur descen-
-te de bateau.Le conflit s'explique par la croissance imprévue et exponentielle du christianisme après 1549,date de la première implantation des Jésuites à Nagasaki,menés par Saint-François Xavier;
vingt ans plus tard,ils étaient 150 000,prirent indirectement le pouvoir et prétendirent détruire les temples bouddhistes et animistes dans toute la région...L'empereur Hideyoshi s'en émut et donna
vingt jours à la communauté des religieux européens pour quitter le japon,et le même délai aux Japonais chrétiens pour abandonner la nouvelle foi."A l'expiration du terme,si l'on trouve l'un d'eux
dans nos états,nous ordonnons qu'il soit saisi et puni comme le sont les plus grands criminels". Clair.

Plus tard,au XIXe siècle,à l'ère des Meiji,le pouvoir impérial s'appuya sur le shintoÏsme d'Etat pour justifier aussi bien la répression violente contre les traditionalistes au Japon que des agressions carac-
-térisées contre les voisins de l'archipel,annexés tout simplement : TaÏwan en 1895,la Corée en 1910,Sakhaline à la suite de la victoire contre la Russie en 1905,il y eut ensuite l'attaque contre la Mand-
-chourie en 1937,et les 200 000 morts et les 80 000 femmes violées de la prise de la ville chinoise de Nankin.

Le cas japonais démontre tout à loisir que bouddhisme et militarisme peuvent très bien faire bon ménage,ainsi que de grands carnages.cette alliance criminelle a connu une apogée de plus de quatre-
-vingts ans entre 1860 et 1945,après la gestation elle-même homicide d'un mode de vie politique et religieux qui occupa plusieurs siècles de l'histoire du Japon.

Afin d'éviter le retour de cette idéologie,les Etats-Unis victorieux imposèrent de manière définitive une nouvelle constitution en 1947 : désormais le shintoÏsme ne serait plus religion d'Etat,l'empereur
n'en serait plus le chef,et l'Etat japonais ne pourrait plus favoriser une religion,quelle qu'elle soit,contre les autres.Mais,prisonniers de leur vision molle de la laÏcité,les Américains n'osèrent pas interdi-
-re
tout simplement la pratique publique ce cette religion homicide. le résultat est qu'aujourd'hui encore des milliers de pèlerins,accompagnés par les leaders de presque tous les partis japonais,vont
honorer sur un mausolée construit à cet effet la mémoire de leurs guerriers de la seconde guerre,devenus des "esprits". Y compris celle des criminels de guerre exécutés en 1945 pour leurs exactions
inouÏes dans les pays conquis au nom du "Shinto"...

Car le militarisme japonais,qui a dégénéré en impérialisme,s'est nourri d'une des formes les plus meurtrières du bouddhisme,le shintoÏsme;c'est absolument indiscutable historiquement.Pendant des siè
-cles,le pouvoir impérial japonais à médité non sur une inoffensive sagesse métaphysique,qui est l'image habituelle du bouddhisme de nos jours en occident,mais sur les moyens d'écraser sous sa botte
des milliers de tribus japonaises indisciplinées,ainsi que toutes les nations voisines,sur le continent,au prix de très nombreuses et très sanglantes batailles.Sans parler de l'agression caractérisée qui lui
fut fatale,l'attaque de la base américaine de Pearl Harbour,en décembre 1941.


Image
Avant des esclaves se prosterner dans ses lieux de perditions,maintenant cela attirent les touristes gogos européens pour y "méditer",si ils savaient...quand on ne veut pas savoir on met la tête sous
la sable et on ferme les yeux...l'esclavage new look soft.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: Birmanie,Affrontement Inter-religieux et Racistes !.

Messagede rastanar le Sam 6 Oct 2018 13:34

Allez ce coup-ci c'est au Sri Lanka,le guide du routard...pour ne pas y aller.
(extrait tiré du livre noir des religions-page 193 à page 196-Frank Henry Timour).

Le génocide des Tamouls du Sri Lanka(1977-2010).

Mais en matière de violence,la forme shintoÏste du bouddhisme japonais n'a rien a envier,même si c'est à une plus petite échelle,à celle du pouvoir central du Sri-Lanka.Au cours de la longue
guerre civile religieuse qui opposa les maquis des Tamouls hindouistes aux armées des dictateurs bouddhistes de Colombo,entre 1977 et 2010,des dizaines de milliers de vies humaines ont été
sacrifiées,du fait du refus catégorique des autorités de l'île face aux revendications d'égalité de la minorité hindouiste Tamoul.

Le Sri Lanka est une grande île très peuplée,au sud-est de l'Inde.Elle fut dès le XVIe siècle une colonie portugaise,puis hollandaise et enfin anglaise.Durant toute la période coloniale,les deux
communautés hostiles(Cingalais bouddhistes contre Tamouls hindouistes)se firent face sans pouvoir vraiment en découdre.Durant des siècles,l'Inde toute proche avait déversé un flot de pay-
-sans et de combattants sur le nord de l'île,au point de repousser le bouddhisme vers le Sud.L'animosité à la fois religieuse et politique ne demandait qu'à pouvoir s'exprimer.

Après l'indépendance,les nationalismes se réveillèrent.Les pouvoirs en place dans la capitale étaient bouddhistes,ou socialistes.Ils ne favorisèrent pas les Tamouls,déjà paupérisés durant la pério-
-de coloniale.Lorsque les revendications indépendantistes se firent jour en zone tamoul,appuyées par un débarquement de troupes indiennes sur les côtes nord et nord-est autour du port de
Trincomalee,les maquis Tamouls infligèrent de lourdes pertes aux armées venues de Colombo.Il y eut des répressions,des contre-attaques,des attentats.Cela dura trente-sept ans.

Peu à peu ,l'armée du pouvoir central a opéré un nettoyage ethnique sur la base de l'obédience religieuse,jusqu'à finalement repousser les combattants tamouls et leurs familles dans une poche
qui fut sauvagement bombardée à partir de mai 2009.Plusieurs dizaines de milliers de morts supplémentaires en quelques mois,confirmées par les rapports de l'ONU,pour clore une guerre dont
ont mesure mal le terrible coût humain.

Que ce fût par des moyens conventionnels ou par la famine,les Tamouls ont été vaincus de façon définitive,expulsés de leur zone d'implantation.Villes,canaux,cultures et temples ont été détruits.
Désormais repoussés dans une région qui est une sorte de camp de prisonniers à ciel ouvert,ils ne sont autorisés à en ressortir que par tout petits groupes.

Mis en accusation pour génocide devant l'ONU,les gouvernements de Colombo ont déplacé des populations sur des centaines de kilomètres,concentrant des milliers de personnes suspectes dans
des camps,souvent avec leur famille.Une propagande xénophobe et anti hindouiste manipule la presse,et donc l'opinion publique,depuis des décennies.

Encore aujourd'hui,l'armée du Sri Lanka est régulièrement accusée de diverses exactions,pillages,viols et meurtres,bien longtemps après sa victoire de 2010 sur les maquis tamouls.Il semble que
parallèlement,un programme de stérilisation des femmes tamouls ait tenté d'être mis en place par les autorités du Sri Lanka.Dénoncé devant les instances internationales,il aurait été annulé en
2014...

La sagesse et la modération attribuées au bouddhisme du Petit véhicule,le plus pur et le plus ancien pourtant,en théorie le plus proche de l'enseignement initial de Bouddha,n'ont absolument pas
arrêté la main des militaires lâchés sur les colonnes de villageois quittant les zones de combat.Bombardements des bourgades rebelles et exécutions sommaires sont attestés;et surtout,l'élément
discriminant fut la religion hindouiste confirmée par l'usage de la langue tamoul,d'origine indienne.Dans les campagnes où pousse le thé aussi bien que dans les plantations d'hévéas en lisière de
forêt vierge,tout comme dan les jardins à épices,voilà bien plus de cent ans que des travailleurs agricoles tamouls hindouistes misérables(fréquemment des femmes)assuraient l'essentiel de la pro-
-duction,au bénéfice d'une caste dominante bouddhiste,possédante ou fonctionnaire .

La défaite sanglante des Tamouls du Sri Lanka a été obtenue avec la même rigueur xénophobe que celle des empereurs bouddhistes de Chine et du Japon contre leurs ennemis.Le bouddhisme,à
peine quelques générations après Bouddha,s'est mêlé en effet très aisément à la raison d'Etat,au militarisme et au nationalisme.Pas plus que le judaÏsme,le christianisme,l'hindouisme ou l'islam,il ne
peut se présenter comme une religion de paix.Comme eux,il n'a jamais cessé de faire la guerre,de la préparer,de la provoquer et de la justifier.


Image

Là bas aussi,on vouent des dévotions à un bouddha en or massif,la politique de l'autruche.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1865
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48


Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités