Gêne généreux versus gêne égoiste , la polémique continue

Gêne généreux versus gêne égoiste , la polémique continue

Messagede bajotierra le Lun 25 Fév 2013 19:25

Image

"Les explications en termes de sélection sexuelle s’inspirent également du paradigme du « gène égoïste » où dans la nature tout ne serait que conflit, égoïsme, profit. Contre cette image d’une guerre des sexes généralisée, Roughgarden propose une alternative qu’elle appelle « sélection sociale », mettant en avant le travail d’équipe et la coopération entre les partenaires."


extraits
http://www.seuil.com/extraits/9782021060362.pdf
bajotierra
 
Messages: 4274
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Gêne généreux versus gêne égoiste , la polémique continue

Messagede bajotierra le Lun 25 Fév 2013 19:28

un commentaire de thierry lode

"Le livre de Joan Roughgarden reste une critique très intéressante du néodarwinisme. Il faut toutefois signaler que cet auteur, devenu(e) auteure, s'affirme croyante et insiste sur le fait que la religion n'est pas incompatible avec la biologie...ce qui la différencie de Dawkins qui, bien que très réactionnaire, se dit athée... mais cet athéisme ne justifie guère qu'on ignore les positions très à droite du bonhomme tandis que notre trans Joan Roughgarden s'affiche plus volontiers "à gauche" si cela a du sens, notamment eux USA...
La critique de la position très néo-darwiniste du livre de Dawkins "le gène égoïste" parait d'autant plus nécessaire qu'il justifie la concurrence et l'hypothèse que évolution soit un cirque de gladiateur dont seuls les meilleurs s'en sortent, cet eugénisme justifie même des stratégies comme le mensonge, la cupidité ou le viol. Au contraire, la vision de Roughgarden peut sembler un peu angélique, mais elle souligne l'importance de la relation aux autres. "Le nid résulte de la relation développée par le mâle et la femelle. Le succès des gènes d’un des oiseaux sera nul si l’autre ne joue pas son rôle" (on y retrouve un peu les idées de Kropotkine). Mes livres s'attaquent au même problème du prétendu égoïsme de la nature, des lois de la concurrence et de l'eugénisme de la soit-disant théorie "moderne" de l'évolution (qui date de 1940) ou néodarwinisme.


Je sais que le ML s'est intéressé au personnage de Dawkins quand il a publié qu'il était athée. Je trouve d'autant plus surfait cet intérêt que Dawkins, tout comme le néodarwinisme, propage des idées très à droites, réactionnaires et scientifiquement discutables comme le montre l'analyse d'ailleurs de Roughgarden.


J'appelle les anarchistes à faire attention au fait que nos sociétés orientent de plus en plus leur fonctionnement politique en fonction de prétendus experts et que les réactionnaires ont toujours voulu tirer des énoncés normatifs à partir des descriptions de la biologie. Pour se défendre contre cette invasion de la biologie la plus réactionnaire, j'invite les anarchistes à prendre en considération les travaux de biologistes "alternatifs", certes encore marginaux, mais qui sont en passe de révolutionner la théorie de l'évolution et de modifier le sens qu'ont pris certaines convictions, comme le rôle de la concurrence ou la vitalité des meilleurs "

http://endehors.net/news/la-nature-est-elle-egoiste
bajotierra
 
Messages: 4274
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Gêne généreux versus gêne égoiste , la polémique continue

Messagede gloubi le Lun 25 Fév 2013 20:28

Pour ma part je ne crois pas que ce qui vit et donc fonctionne, répond à une explication universelle à la barrière infranchissable : celle de la loi du plus fort ou sinon celle de la coopération.
Je suis plutôt d'avis que la vie résulte d' innombrables essais qui partent dans tous les sens.
Ceux qui arrivent à fonctionner grâce à une environnement coopératif continuent de fonctionner comme ça.
Ceux qui le font en mangeant les autres le font aussi.
Il y a autant de règles que de situations, d'essais, d'environnements.
Et tout cela peut aussi se panacher.
Il me semble donc que, d'un coté comme de l'autre , partisans du gène dominateur -égoïste-néo darwinien ou ceux du gène généreux, ce serait une erreur d'être manichéen en pensant que c'est soit l'un soit l'autre qui marche et que tout cela reste immuable. Cette discussion prouve sans doute que non.
Notre espèce aussi le montre d'ailleurs bien : Il y a des gens qui vivent plutôt en coopérant et d'autres plutôt en écrasant les autres .
Parfois ça se mélange un peu et certains coopèrent aussi pour écraser les autres.
Il pourrait arriver d'écraser les autres pour avoir à coopérer.
Force est de constater cependant que la deuxième catégorie, celle qui écrase, dirige actuellement le monde dans lequel on vit.
Cela ne signifie pas pour autant qu'elle le fera tout le temps.
gloubi
 

Re: Gêne généreux versus gêne égoiste , la polémique continue

Messagede bajotierra le Mar 26 Fév 2013 10:25

Je suis plutôt d'avis que la vie résulte d' innombrables essais qui partent dans tous les sens


tout a fait ,

mais le discours dominant nous assénne en permanence que le mode de fonctionnement basé sur la concurrence ,la compétition , la sélection est le seul possible

or ce discours s'appui historiquement comme présentement sur un énoncé normatif basé sur des historiettes biologiques , souvenons nous de "'l'homme est un loup pour l'homme" , c'est ce que dénonce Thierry Lodé dans le commentaire que j'ai posté


par conséquent pour déconstruire le discours dominant il est important de revenir scientifiquement sur ces descriptions biologiques pour souligner justement la diversité de la vie , et c'est un des buts de l'ouvrage de Roughgarden
bajotierra
 
Messages: 4274
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Gêne généreux versus gêne égoiste , la polémique continue

Messagede gloubi le Mar 26 Fév 2013 11:35

Certes mais je ne crois pas qu'en opposant deux théories de façon tranchée, l'une excluant l'autre que le but recherché puisse être mieux atteint.
Il faut de la nuance.
gloubi
 


Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité