Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 16:03

Lorsque, vingt ans après, un autre géant de la révolution, Michel Bakounine, enseignait que "l'opinion des communistes autoritaires, selon laquelle une révolution sociale peut être décrétée et organisée soit par une dictature, soit par une assemblée constituante issue d'une révolution politique, est absolument erronée" (1), une autre expérience historique avait été faite: la Commune de Paris en 1871.

(1): - M. Bakounine, Oeuvres, volume IV, page 261.

Photos: Michel Bakounine ; la Commune de Paris en 1871:
Fichiers joints
bakunin_portrait-300x300.png
41Qh3TUP7aL__SX322_BO1,204,203,200_.jpg
350px-Barricade18March1871.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 16:13

Bakounine écrivait cela en étudiant, justement, les évènements et les tentatives révolutionnaires de cette année-là, auxquels il avait été mêlé, comme il avait participé, bien des années auparavant, à l'insurrection de Dresde. Donc, lui aussi tirait ses théories des faits, de la pratique, et de sa propre expérience.

Photos: Bakounine ; insurrection de Dresde:
Fichiers joints
220px-Bakunin1849.png
220px-Dresden_May_revolt_1849.jpg
220px-Dresdner_Maiaufstand.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 16:34

Dans la Commune, ce furent les éléments jacobins, républicains radicaux et blanquistes, qui eurent le dessus. En revanche, les éléments appartenant à l'Internationale, qui s'était constituée depuis quelques années déjà, étaient restés dans l'opposition, tout en étant naturellement solidaires de la Commune contre Versailles, même si quelques-uns, comme Malon, Elisée Reclus et Varlin, acceptèrent du gouvernement provisoire des fonctions d'utilité publique, conciliables avec leurs propres idées. Nos compagnons d'alors -conformément à cette époque pendant laquelle l'idée anarchiste n'était pas aussi bien précisée qu'elle l'est aujourd'hui- étaient restés fidèles aux principes d'autonomie et de liberté. Ils avaient bien défendu la Commune, les armes à la main, Louise Michel et Elisée Reclus étant parmi les combattants, mais ils furent toujours de simples miliciens mêlés aux humbles, jamais des chefs. Ils ont combattu pour la Commune, mais ils ne l'ont pas gouvernée.

Photos: Malon ; Elisée Reclus ; Varlin:
Fichiers joints
imagesG6QSQYF3.jpg
220px-Élisée_Reclus,_by_Nadar.jpg
Varlin-eugene.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 16:53

Photos: Louise Michel:
Fichiers joints
Image_appert_ernest_charles_portrait_de_michel_louise_1830-1905_pris_a_la_prison_des_chantiers_a_versaille_353512.jpg
LouiseMichel.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 17:12

La ruine de la Commune fut d'avoir voulu être avant tout un gouvernement régulier. Louise Michel disait: "Si l'on n'avait pas perdu du temps à vouloir former un gouvernement, et si l'on avait marché tout de suite sur les Versaillais qui n'étaient encore pas très forts, la Commune aurait vaincu." (1) Autrement dit, la révolution se serait étendue, victorieuse, sur toute la France. Mais voilà qu'on a préféré organiser la dictature, et celle-ci, en réprimant toutes les libertés (ainsi que le fait remarquer Malatesta) (2) avec les moyens habituels de police, perquisitions à domicile, arrestations, suppressions de journaux et autres pires violations des droits individuels, a arrêté l'élan de la révolution. C'est pour cette raison que seulement une petite minorité de la population prit part à la défense de la Commune. Et la Commune fut vaincue, à cause du principe d'autorité.
Elle avait elle-même bâti le plus grand obstacle à ce que l'on pouvait et devait faire pour vaincre.

(1): - Ce concept est mentionné aussi par L. Michel, dans son livre La Commune de Paris, Stock, Paris, page 165.

(2): - Voir La Comune di Parigi de Malatesta, dans la revue Il Pensiero (la pensée) de Rome, numéro 6 du 16 mars 1907.

Photos: Louise Michel ; Malatesta:
Fichiers joints
260px-Louise_Michel,_grayscale.jpg
51ou3LXQx3L__SX195_.jpg
220px-ErricoMalatesta.gif
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 17:25

/
Fichiers joints
pensiero_n11_12.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 17:35

Par la hardiesse de sa révolte, par le courage de ses défenseurs, par le martyre des 35 000 prolétaires assassinés pendant la "Semaine sanglante" qui couronna sa fin, la Commune est devenue un mot d'ordre, un drapeau pour les révolutionnaires de toute l'Europe. Pendant les premiers moments, personne n'a songé à ses erreurs, au contraire (comme le fait observer Malatesta) chacun, avant même qu'une quelconque donnée sérieuse soit parvenue sur son déroulement, interpréta le mouvement selon ses propres désirs socialistes et révolutionnaires. Quelque chose de semblable se produit aujourd'hui pour la Russie. Mais les plus clairvoyants, d'autant plus nombreux que la réalité se faisait jour, ont tiré, des faits réels et des expériences, le meilleur des enseignements afin de ne pas répéter à l'avenir les erreurs du passé.

Photos: "Semaine sanglante":
Fichiers joints
Philippoteaux_-_Massacre_cimetiere_lachaise.jpg
Disderi_2.jpg
391px-P1330079_Carnavalet_Boulanger_commune_Villette_P393_rwk.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 17:46

Photo: Malatesta:
Fichiers joints
ob_454954_ob-8ac74c-484926-541334915882901-19003.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 17:49

Ce furent donc les communards eux-mêmes, y compris ceux qui avaient fait partie du gouvernement de la Commune, qui ont montré, avec la plus grande éloquence, l'erreur de confier la révolution à un pouvoir central.
Fichiers joints
images4JQS50WO.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 26 Sep 2022 18:11

"A force d'établir des comparaisons entre les choses, les évènements, les hommes, écrivait Louise Michel, après avoir vu à l'œuvre nos amis de la Commune, aussi honnêtes qu'ils étaient réputés terribles, j'ai eu la conviction, en très peu de temps, que les hommes intègres arrivés au pouvoir sont aussi ineptes que sont nuisibles les hommes malhonnêtes, et qu'il est absolument impossible que la liberté puisse, ne serait-ce que l'espace d'un seul moment, être l'alliée d'un pouvoir quelconque." (1)

(1): - Voir Come divenni anarchica (comment je suis devenu anarchiste) de Louise Michel, dans la revue La Protesta Umana (la protestation humaine) de Tunis, numéro 9 du 31 octobre 1896.

Photo: Louise Michel:
Fichiers joints
louise_affanar.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mar 27 Sep 2022 18:15

Arthur Arnould, qui avait fait partie du gouvernement de la Commune dans la commission des Affaires étrangères, est encore plus précis et catégorique: il a écrit une Histoire populaire et parlementaire de la Commune qui est malheureusement introuvable actuellement dans sa première et unique édition, et qui mériterait bien mieux que tant d'autres œuvres d'être rééditée et traduite. Arnould, qui a vécu en Belgique après la Commune, et qui, plus tard, s'est retiré de la vie politique, a écrit des pages éloquentes et profondes contre la conception étatique de la révolution. En ce qui concerne la Commune, il décrit les dissidences intérieures entre la majorité jacobine et autoritaire, et la minorité socialiste et fédéraliste (à ce moment-là on ne disait pas encore libertaire ou anarchiste):

"A peine réunis, nous constatâmes un fait important: les mots "Commune de Paris" étaient interprétés par les différents membres de l'Assemblée de deux façons: pour les uns, la Commune de Paris exprimait et personnifiait la première application du principe antigouvernemental, de la guerre aux vieilles conceptions de l'Etat unitaire, centralisateur et despotique. Pour ceux-là, la Commune représentait le triomphe du principe de l'autonomie des groupes librement fédérés, et du gouvernement le plus direct possible du peuple et avec le peuple. A leurs yeux, la Commune était la première étape d'une vaste révolution sociale et politique, qui aurait dû faire disparaître les anciens errements. La Commune était la négation absolue de l'idée de dictature, était la montée du pouvoir du peuple et, en conséquence, l'anéantissement de tout autre pouvoir en dehors et au-dessus du peuple.

"Les hommes qui pensaient, qui sentaient de cette manière, ont formé ce qui devait être appelé plus tard le groupe socialiste ou la "minorité".

"Pour les autres, au contraire, la Commune de Paris continuait la "vieille" commune de Paris, l'ancienne commune de 1793. A leurs yeux, elle représentait la dictature au nom du peuple, la centralisation du pouvoir et la destruction des vieilles structures par la substitution, dès l'abord, des hommes: des hommes nouveaux, donc, à la tête des institutions anciennes, transformées pour l'heure en armes de guerre au service du peuple, contre les ennemis du peuple. Parmi les hommes de ce groupe autoritaire, l'idée de "l'unité et de la centralisation" n'était pas complètement disparue. S'ils acceptaient d'inscrire sur leur drapeau le principe de l'autonomie communale et de la libre fédération des groupes, c'était parce que ce principe leur était imposé par la volonté de Paris, mais certains le comprenaient mal ou à peine, ou bien y faisaient des restrictions importantes...

"Au reste, engoncés dans des habitudes contractées pendant de longues périodes de luttes et de revendications, à peine passés à l'action, ils retombaient dans la voie qu'ils avaient suivie pendant des années et des années: ils se laissaient aller, avec une bonne foi incontestable, à vouloir appliquer à une idée neuve des procédés surannés. Ils ne comprenaient pas que dans des cas de ce genre, la forme implique presque toujours le fond, et qu'en voulant installer la liberté avec des moyens autoritaires ou arbitraires, on détruisait justement ce que l'on voulait sauver ou sauvegarder.

"Ce groupe, composé par ailleurs d'éléments assez différents, avait formé la majorité, et s'intitulait "révolutionnaire jacobin"." (1)

(1): - A. Arnould, Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris, Bruxelles, 1878, volume II, pages 82 et 84.

Photo: Arthur Arnould:
Fichiers joints
arnould_arthur.jpg
51SELMvoxmL__SX307_BO1,204,203,200_.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mar 27 Sep 2022 18:33

Lénine, qui considérait comme étant bourgeoises ou petites-bourgeoises les préoccupations libertaires des adversaires de la dictature, lorsqu'il se réfère aux souvenirs de la Commune, devrait tenir compte de ce fait que justement, dans la Commune, la majorité révolutionnaire et jacobine qui avait voulu instaurer le pouvoir dictatorial et centralisé, était composée en grande partie d'éléments petits-bourgeois, sans idées socialistes, et de révolutionnaires républicains et démocrates. En revanche, la minorité anti-gouvernementale, fédéraliste, autonomiste et antidictatoriale était composée surtout d'éléments ouvriers et d'idées socialistes. Seul le petit groupe des socialistes blanquistes (et non dans sa totalité) était d'accord avec la majorité radicale et bourgeoise.

Photo: Lénine:
Fichiers joints
imagesTG26M7CB.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mar 27 Sep 2022 19:03

Un autre membre de la Commune, Gustave Lefrançais, de la Commission exécutive du gouvernement, en étudiant, pendant son exil, le mouvement communaliste de Paris de 1871 (durant lequel il avait joué un des rôles les plus importants), en tirait les mêmes conclusions, sans toutefois en arriver à l'anarchisme. Si nous voulions reproduire tous les témoignages des révolutionnaires de la Commune contre sa direction dictatoriale, nous devrions changer ce livre en une anthologie. Mais nous ne pouvons pas nous dispenser de citer les conclusions auxquelles était arrivé Lefrançais, par son expérience personnelle et par l'étude des faits:

"Nos amis les membres de la Commune, écrit-il justement dans le chapitre "Conclusions" qui termine son ouvrage (1), imprégnés de ce préjugé, trop généralement admis jusqu'ici, que ce n'est que par l'énorme concentration de pouvoir dont la première révolution nous a laissé l'exemple, que celle-ci a pu accomplir une partie de sa tâche, s'imaginèrent de substituer de nouveau leur action à celle de leurs électeurs, encore une fois dépouillés de leur souveraineté, et de transformer la Commune en un pouvoir dirigeant et absolu (...), sans tenir compte des résistances légitimes qu'ils devaient nécessairement rencontrer chez des partisans de la révolution communaliste qui saluaient précisément en elle la mise à néant de toutes prétentions dictatoriales...

"Une fois entrée dans la voie autoritaire où la poussèrent les excitations incessantes des agents de Versailles, non moins que ses tendances propres, la Commune était destinée à la parcourir jusqu'au bout, et, comme tous ceux qui l'y avaient précédée, à succomber sous l'excès même de sa prétention à tout diriger...

"La Commune (...) devait, repoussant toute prétention dictatoriale, laisser à la population elle-même sa puissance d'initiative révolutionnaire et n'en plus être que le bras exécuteur...

"Trop gouvernementale pour être réellement révolutionnaire ; trop révolutionnaire, par son origine, aux yeux des partisans de la légalité, pour être acceptée par ceux-ci comme un gouvernement réel, telle était l'impasse où la Commune se trouvait engagée et dont elle ne pouvait sortir qu'en revenant promptement à l'observation des principes antiautoritaires sur lesquels doit s'édifier toute véritable démocratie !

"Pour ne pas l'avoir suffisamment compris, la Commune devait périr, et elle périt en effet."

(1): - G. Lefrançais, Etude sur le mouvement communaliste à Paris, en 1871, éditions Guillaume, Neuchâtel, 1871, page 370 et suivantes.

Photo: Gustave Lefrançais:
Fichiers joints
imagesKH4MHI1S.jpg
008251560.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mer 28 Sep 2022 14:10

Les livres desquels sont extraites ces citations ne sont pas des traités théoriques ou doctrinaires, mais, au contraire, ils sont l'exposé de faits, ils relatent une véritable histoire vécue, ils représentent une mine de documents desquels sont tirées et synthétisées les conclusions que nous avons recueillies. Tandis qu'aujourd'hui elles peuvent paraître des opinions exagérées ou hétérodoxes (puisque l'expérience historique est désormais trop éloignée et que la tradition doctrinaire et jacobine, issue de la falsification bourgeoise de l'histoire de la révolution de 1789-1793 a repris pied), la conception libertaire (ou, comme on disait alors, fédéraliste) de la révolution, accueillie par une minorité après 1848, fut acceptée, au lendemain de la Commune de 1871, non seulement par ceux qui, par la suite, se dirent anarchistes, mais aussi par la quasi-totalité des révolutionnaires socialistes ou à tendance socialiste.

:A:
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mer 28 Sep 2022 14:17

N'y ont fait exception que les communistes doctrinaires allemands et le petit groupe des blanquistes français. On a déjà nommé Arthur Arnould et Gustave Lefrançais qui n'étaient pas anarchistes. Mais sous la vive impression de la deuxième et dure leçon de la défaite communaliste, ils étaient d'accord pour considérer une direction autoritaire et dictatoriale fatale pour la révolution, ainsi que tant d'autres qui oublièrent par la suite, du moins en partie, les enseignements de B. Malon, Paul Brousse, Jules Guesde, César De Paepe, Andrea Costa, etc.

Photos: Arthur Arnould ; Gustave Lefrançais ; B. Malon:
Fichiers joints
imagesS055S2PX.jpg
images4U84885Z.jpg
imagesUMM4EF03.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mer 28 Sep 2022 14:34

Photos: Paul Brousse ; Jules Guesde ; César De Paepe:
Fichiers joints
imagesHD4T8MAG.jpg
imagesIDURB9I4.jpg
203px-César_De_Paepe_(1841_–_1890).png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mer 28 Sep 2022 14:38

Photo: Andrea Costa:
Fichiers joints
Andrea_Costa.JPG
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mer 28 Sep 2022 14:42

Pour ne pas ennuyer les lecteurs par des citations excessives, nous ne reproduirons ici ni les invocations anarchistes de De Paepe, ni les invectives et les critiques à l'Etat de Brousse ou de Guesde, qui ont été publiées au cours de la décade qui a suivi la Commune de Paris.

Photos: De Paepe ; Brousse ; Guesde:
Fichiers joints
paepe01.jpg
imagesXQDICK8Q.jpg
imagesF32FVGUJ.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mer 28 Sep 2022 15:01

L'expérience révolutionnaire de toutes les révolutions précédentes nous a enseigné que la révolution doit être antiétatique, contraire (ainsi que disait Bovio) non seulement à telle ou telle forme d'Etat, mais à l'Etat tout entier. Elle doit tendre à abattre l'Etat actuel, non pas pour lui en substituer un autre, mais pour l'éliminer complètement.

Photo: Bovio:
Fichiers joints
images0JAAQAPU.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Mer 28 Sep 2022 15:26

En 1877, sixième anniversaire de la Commune de Paris, Andrea Costa répétait que la meilleure leçon à tirer de l'insurrection communaliste de 1871 et de sa défaite était la constatation que "la révolution populaire et sociale ne peut être qu'anarchiste, et que, chaque fois qu'on veut lui superposer un Etat, elle est déjà perdue". (1)

(1): - A. Costa, La Comune di Parigi dans Il Martello (le marteau) de Bologne, numéro 11 du 18 mars 1877.

Photo: Andrea Costa:
Fichiers joints
arton3059-e56b3.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6251
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

PrécédentSuivante

Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité