Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 17:49

Mais si cela n'a pas lieu, nous pensons que la minorité a quand même le droit à la révolte. Selon le concept anarchiste de la liberté, tous les opprimés ont le droit de se révolter contre l'oppression, l'individu tout comme la collectivité, les majorités ainsi que les minorités. Mais la révolte contre l'oppression est une chose, devenir oppresseur à son tour en est une autre, comme nous l'avons dit plusieurs fois. Même lorsque les majorités tolèrent l'oppression et s'en font les complices, la minorité qui se sent opprimée a le droit de se rebeller, de vouloir pour elle la liberté. Et les majorités en auraient d'autant plus le droit, si une quelconque minorité, sous un quelconque prétexte, prétendait les subjuguer.

:A:
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 17:56

Au reste, dans les faits, les oppresseurs sont toujours une minorité, qu'ils exercent leur oppression en leur nom propre, ouvertement, ou qu'ils l'exercent au nom d'hypothétiques collectivités ou majorités. A ses débuts, donc, la révolte est suscitée par une minorité consciente qui s'insurge au milieu d'une majorité opprimée, et dirigée contre une autre minorité tyrannique. Mais la révolte devenue révolution peut être efficace, rénovatrice et libératrice à condition que, par son exemple, elle puisse secouer la majorité, l'entraîner, la mettre en route, en conquérir la faveur et l'adhésion.

:drapA:
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 18:03

Si elle est abandonnée par la majorité populaire, la révolte sera matée et passera à l'histoire comme un mouvement héroïque et malheureux, précurseur, étape sanglante mais nécessaire sur la voie d'une future et inéluctable victoire. Mais si, victorieuse, la minorité rebelle devient maîtresse du pouvoir en dépit de la majorité, nouveau joug sur le cou du peuple, elle finira par détruire cette révolution suscitée par elle-même.
Fichiers joints
AFFICHE_IFA_1_pf.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 18:12

Dans un certain sens, on pourrait dire que si une minorité rebelle n'arrivait pas, par son élan, à entraîner avec elle la majorité des opprimés, elle serait plus utile à la révolution battue et sacrifiée. Car si, à la suite d'une victoire, elle parvenait à devenir elle-même un facteur d'oppression, elle finirait par étouffer dans les masses la foi en la révolution. Il se pourrait même qu'à la suite d'une telle attitude, les masses parviennent à haïr la révolution dans laquelle elles ne verraient qu'une nouvelle tyrannie, dont elles sentiraient le poids et le danger, quel que soit le prétexte ou le titre sous lequel la révolution serait présentée.
Fichiers joints
imagesOKKGVO05.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 18:23

Après la révolution russe tout spécialement, on a avancé l'idée du pouvoir dictatorial de la révolution, comme un nécessaire moyen de lutte contre les ennemis intérieurs et contre les tentatives des ex-dominateurs voulant reconquérir le pouvoir économique et politique. Autrement dit, le gouvernement servirait à organiser, aux premiers moments d'un plus grand danger, le terrorisme anti-bourgeois pour défendre la révolution. (1)

(1): - Nous faisons allusion au terrorisme, non seulement dans sa signification particulière, mais aussi dans le sens général de l'usage de la violence, jusqu'à ses limites extrêmes les plus redoutables. Violence qui peut être exercée aussi bien par un gouvernement, par le truchement de ses gens d'armes, que par le peuple au cours d'une insurrection ou pendant la révolution.
Fichiers joints
images2ACW24XC.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 18:33

Nous ne nions point la nécessité de faire usage de la terreur, spécialement lorsque, aux ennemis internes viennent en aide, avec des forces armées, des ennemis externes. Le terrorisme révolutionnaire est une conséquence inévitable lorsque le territoire, où la révolution ne s'est pas encore suffisamment renforcée, est envahi par des armées réactionnaires. Toute menace de contre-révolution de l'intérieur est trop funeste, dans de pareilles circonstances, pour ne pas mériter d'être exterminée par le fer et par le feu.
Fichiers joints
reprenons_nos_vies_en_mains_pf.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 18:39

La légende de Brutus qui envoie à la mort ses propres fils, complices des Tarquins chassés de Rome et qui menacent la liberté romaine à la tête d'une armée étrangère, est le symbole de cette tragique nécessité de la terreur. Ainsi en France, on a senti le besoin, en 1792, d'exterminer les nobles, le clergé et les réactionnaires détenus dans les prisons, quand Brunswick, guidé par les émigrés, s'approchait dangereusement de Paris.

Photos: Brutus ; Tarquins ; Brunswick:
Fichiers joints
26.jpg
Tarquin_the_Elder_consulting_Attus_Nevius_the_Augur,_Ricci,_Sebastiano.png
imagesTCCCHJ6C.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 19:09

La terreur devient inévitable lorsque la révolution est encerclée de tous côtés. Sans la menace extérieure, les menaces contre-révolutionnaires de l'intérieur ne font pas peur ; il suffit, pour les rendre inactives, de la vision de leur impuissance matérielle. Ne pas s'en inquiéter peut aussi être une erreur et peut-être un danger pour l'avenir, mais ne constitue pas un danger immédiat. On pourrait donc même éprouver pour les ennemis un sentiment de générosité et de pitié, mais lorsque ces ennemis peuvent disposer au-delà des frontières de forces armées prêtes à intervenir à leur secours, quand ils trouvent des alliés parmi les ennemis de l'extérieur, alors ils deviennent un danger d'autant plus grand que les ennemis de l'extérieur s'approchent. Leur suppression devient alors une question de vie ou de mort.
Fichiers joints
181e02b1.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 19:17

Plus la révolution est inexorable en ces occasions, plus elle évite des deuils pour l'avenir. La tolérance excessive d'aujourd'hui pourrait rendre obligatoire demain une rigueur doublement grave. (1) Et si la tolérance avait comme conséquence la défaite de la révolution, la terreur blanche et la contre-révolution sanctionnerait cette défaite par des punitions terribles.

(1): - En ce sens, Giovanni Bovio disait que la révolution "commet pieusement" des actions cruelles, évite la sensiblerie et la pitié et elle excuse le carnage. (G. Bovio, Dottrina dei partiti in Europa (doctrine des partis en Europe), Naples, 1886, page 137.

Photo: Giovanni Bovio:
Fichiers joints
imagesZXDBT2WX.jpg
DOTTRINA-DE-PARTITI-IN-EUROPA-DI-GIOVANNI-BOVIO-1886-Anfossi-discorsi-politici-311631308153-500x710.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 2 Oct 2022 19:32

Et puis il ne faut pas accorder trop de valeur à la rhétorique pompeuse de la bourgeoisie, quand elle s'en sert pour vitupérer et calomnier le terrorisme révolutionnaire.
Fichiers joints
imagesAXSU5KH9.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 16:11

Depuis quatre ans, tout le monde parle des horreurs, des carnages, des infamies, des désordres révolutionnaires de Petrograd et de Moscou. Mais si on avait la patience de rechercher dans les archives de la presse de Rome, Turin, Vienne, Coblence, Londres et Madrid depuis 1789 jusqu'à 1815, on y lirait des phrases identiques sur l'horreur des carnages, des infamies et des désordres de la révolution française, que pourtant tout le monde aujourd'hui appelle "la grande révolution". Ceux, qui se rappellent les temps de la Commune de Paris de 1871, se souviennent aussi avec quel langage on dépeignait les "carnages" des "incendiaires" communards. Il n'y avait pas assez de mots blessants pour les vitupérer et les traiter d'assassins. Malgré cela, combien d'apologistes de la Commune de Paris sont aujourd'hui parmi les détracteurs de la Commune de Moscou !
Fichiers joints
imagesMR82A16N.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 16:19

Les patriotes italiens, s'ils sont sincères, peuvent se rappeler les infamies que l'on écrivit dans les journaux modérés et bonapartistes parisiens (en accord avec les journaux cléricaux de Vienne) contre la république romaine de 1849. En ce temps-là aussi, les âmes pieuses étaient scandalisées et remplies d'horreur devant les massacres attribués aux carbonari et aux mazziniens. Un jour, on apprendra également la vérité sur la révolution russe et il se pourrait que beaucoup de ses détracteurs d'aujourd'hui se rétractent. Alors, probablement, les seuls qui persisteront dans la critique seront... les anarchistes.

Photos: république romaine de 1849:
Fichiers joints
28.jpg
27.jpg
26.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 16:37

La bourgeoisie n'a pas le droit de se scandaliser du terrorisme de la révolution russe. Au cours de ses révolutions, elle en a fait autant, et, par la suite, a usé de la terreur à son avantage contre le peuple, chaque fois que celui-ci a essayé de secouer sérieusement son joug, et avec une férocité jamais atteinte en aucune autre révolution.

Photos: répression de la révolution russe de 1905:
Fichiers joints
Skoczylas_Street_demonstration.jpg
Soldiers,_Soldiers,_Heroes_Every_One.jpg
220px-BloodySunday1905.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 17:01

En tant qu'anarchistes, cependant, nous faisons toutes nos réserves, non pas contre l'emploi de la terreur en général, mais contre le terrorisme codifié, légalisé, devenu un instrument de gouvernement, que ce dernier se dise ou se croie révolutionnaire. En effet, le terrorisme autoritaire, par le seul fait d'être tel, cesse d'être révolutionnaire, devient une menace constante pour la révolution, et même une source de faiblesses. La violence trouve seulement dans la lutte et dans la nécessité d'abattre une oppression sa justification véritable, mais sa légalisation en violence gouvernementale est déjà un nouvel abus, une nouvelle oppression.
Fichiers joints
23.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 17:16

C'est donc une source de faiblesses pour le terrorisme révolutionnaire que d'être exercé non pas librement par le peuple (et contre ses ennemis seulement) ou par l'initiative indépendante des groupes révolutionnaires, mais par un gouvernement. En conséquence, le gouvernement persécute, en plus des véritables ennemis de la révolution, des révolutionnaires sincères, plus avancés que lui-même, mais en désaccord avec lui. En outre, le terrorisme en tant qu'acte d'autorité gouvernementale est plus susceptible de s'attirer l'antipathie et l'aversion populaires, qui se déterminent toujours en opposition au gouvernement quel qu'il soit, et pour la seule raison qu'il est gouvernement. Un gouvernement, même quand il a recours à des mesures radicales, à cause de ses responsabilités et des pressions qu'il subit de l'intérieur ou de l'extérieur, est inévitablement porté à faire preuve de plus ou moins de violence ou de clémence, plutôt par la nécessité de défendre son pouvoir et sa sécurité présentes ou futures (ou même la simple renommée de ses composantes), que par l'intérêt du peuple et de la révolution.
Fichiers joints
a471ab5b.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 17:30

Pour se débarrasser partout de la bourgeoisie, pour prendre des mesures sommaires qui peuvent être nécessaires à une révolution, il n'est pas besoin d'ordres d'en haut. Au contraire, ceux qui sont au pouvoir pourraient, par un sens assez naturel des responsabilités, avoir des hésitations et des scrupules dangereux, que les masses n'ont pas. L'action directe populaire (que l'on pourrait appeler terrorisme libertaire) est donc toujours plus radicale, sans compter que, localement, on sait mieux qui et où frapper qu'un pouvoir central éloigné, contraint à s'en remettre à des tribunaux, toujours plus injustes et en même temps plus féroces que la justice sommaire populaire. Ces tribunaux, même quand ils accomplissent des actes de véritable justice, ne frappent pas par sentiment, mais par mandat. Par leur froideur, ils deviennent antipathiques au peuple et sont portés à présenter leurs actes de cruauté (même nécessaires) avec une théâtralité inutile et une hypocrite ostentation d'une égalité législative inexistante et impossible.
Fichiers joints
46966345.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 17:40

Dans toutes les révolutions, dès que la justice populaire devient légale et organisée d'en haut, elle se transforme peu à peu en injustice. Elle devient peut-être plus cruelle, mais elle est portée aussi à frapper des révolutionnaires eux-mêmes, à souvent épargner les ennemis, et à devenir l'instrument du pouvoir central en un sens toujours plus répressif et contre-révolutionnaire. Donc, non seulement on peut se passer du pouvoir dans la révolution en tant qu'instrument de violence destructive, mais la violence elle-même est d'autant plus efficace et radicale qu'elle est moins concentrée en une autorité déterminée.
Fichiers joints
images0G8UT2M4.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 17:52

A ceux qui, contre nos arguments, opposent tout ce qui arrive en Russie, nous répondrons que là-bas l'expérience est toujours en cours, et qu'il est encore trop tôt pour se fonder sur celle-ci comme si elle était une preuve véridique. On fait état des décrets émanant du gouvernement des soviets ; mais pour comprendre s'ils sont bons, il faudrait savoir si, comment et jusqu'à quel point ils ont été appliqués, connaître leurs résultats, etc. Pour conclure que là-bas tout a été bien fait, il faudrait que l'expérience soit terminée, par la victoire ou par la défaite, de façon à savoir et comprendre si la dictature a aidé ou bien a fait obstacle davantage à l'une ou à l'autre.
Pouvons-nous aujourd'hui, nous et les partisans de la dictature révolutionnaire, exclure que l'une des causes des terribles conditions dans lesquelles se débat la révolution russe provient justement de son attitude excessivement autoritaire et dictatoriale ? Certes, non !

:roll:
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 18:05

Dans un chapitre précédent, nous avons examiné, avec la plus grande objectivité qu'il soit donné d'avoir à des hommes passionnés parce que partisans, les conditions créées en Russie par la dictature, par rapport aux intérêts de la liberté. Et de ce côté, les conclusions que l'on peut en tirer ne sont certes pas encourageantes. Mais notre but n'est pas de juger, ni de faire de la critique historique comme fin en soi ; mais plutôt d'examiner les idées et les faits en tenant compte de ce que pourrait être la révolution dans nos pays. Nous voulons bien admettre qu'en Russie les choses ne pouvaient pas se passer autrement et que l'on ne pouvait pas faire autrement que comme on a fait, mais il est certain que, dans les pays occidentaux, les choses ne pourraient se dérouler de la même façon qu'en Russie.
Fichiers joints
imagesG7RI84A0.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Lun 3 Oct 2022 18:14

Nos considérations ont surtout une valeur, ici où nous vivons, en tant que normes et guides d'une éventuelle révolution, plus ou moins proche. Par conséquent, nous avons le devoir de ne pas imiter aveuglément ce que l'on dit, ce que l'on imagine de ce qui se passe en Russie, ou ailleurs ; mais de préparer positivement le terrain de "notre" révolution, en tenant compte de ce qu'il convient ou ne convient pas pour son triomphe, étant donné "nos" conditions, les moyens dont nous disposons et les buts que nous nous proposons pour "notre" révolution ici, dans "notre" milieu, avec "nos" sentiments et "nos" idées.
Fichiers joints
ac2d49fb.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6233
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

PrécédentSuivante

Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité