Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 17:10

Les historiens qui ont essayé de savoir ce que faisaient les organes directifs du mouvement politique de la révolution et les directeurs jacobins, pendant les jours et les nuits d'action directe populaire, ont dû convenir que le rôle qu'ils avaient rempli dans ces moments décisifs avait été négatif ou passif, voire, pour quelques-uns, ridicule.

:A:
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 17:20

Et pourtant, jusqu'en 1848 environ, c'est la conception autoritaire qui avait cours chez les révolutionnaires. Ils ne voyaient, de la Révolution française, que l'aspect extérieur, politique et gouvernemental. Et cela, selon l'approche des historiens bourgeois, qui présentent les faits sociaux comme étant dus à la volonté directrice d'un petit nombre d'hommes, en oubliant la libre action des foules et des individus anonymes qui les composent. Ainsi, les deux révolutions successives à la réaction de 1815 cherchèrent à se modeler sur la précédente. La première, celle de juillet 1830, fut tout de suite détournée avec la nomination du roi Philippe d'Orléans. Mais la deuxième, après cette leçon, prit une direction bien plus radicale. En effet, la révolution de février 1848 eut tout de suite un caractère républicain socialiste, mais hélas ! toujours jacobin.

Photos: Philippe d'Orléans ; révolution de février 1848:
Fichiers joints
25.jpg
Philippoteaux_-_Lamartine_in_front_of_the_Town_Hall_of_Paris_rejects_the_red_flag.jpg
220px-Honore_Daumier_The_Uprising.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 17:46

Nous avons déjà parlé ailleurs de la mort des illusions révolutionnaires de cette année-là, noyées dans le sang des massacres de juin, et nous avons expliqué que la Constituante avait été l'organe de la réaction bourgeoise qui les étouffa. Ajoutons que la réaction, qui s'était manifestée à travers le suffrage universel d'avril, avait été à son tour plus ou moins inconsciemment préparée par les dictateurs révolutionnaires que le peuple parisien avait porté au pouvoir en février, ce peuple qui s'en remettait à eux en toute chose, au lieu de continuer par lui-même la révolution. Mais le peuple, ainsi que la minorité consciente qui s'était battue sur les barricades, avaient été maintenus par des sociétés plus ou moins secrètes ou de carbonari, dans l'illusion jacobine qu'il suffisait de renverser le pouvoir et d'y installer des hommes nouveaux pour qu'ils puissent, par l'autorité et la force, réaliser l'égalité et la liberté.

:drapA:
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 17:54

Nous avons vu, en revanche, comment le gouvernement provisoire de février prépara le terrain aux élections réactionnaires, à la Constituante, à la dictature militaire de Cavaignac, à l'empire de Napoléon le Petit. Cette débâcle a été précédée d'une propagande néfaste, qui attribuait à un pouvoir révolutionnaire la faculté de réformer, suivant les besoins et les aspirations populaires, la constitution sociale. C'est à cette propagande des socialistes de gouvernement, comme Louis Blanc, que l'on doit en grande partie la popularité acquise en France par l'ex-carbonaro socialisant Louis Bonaparte, devenu par la suite l'empereur bandit Napoléon III.

Photos: Cavaignac ; Louis Blanc ; Napoléon III:
Fichiers joints
26.jpg
27.jpg
imagesZROOR4BN.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 18:10

"Louis Blanc est un homme qui a puissamment concouru à populariser l'idée de la dictature ; (...) il ne faut donc pas s'étonner si on dit dans les faubourgs qu'il approuve le coup d'Etat." Cette remarque sur l'œuvre de Louis Blanc, qui représentait le courant socialiste au sein du gouvernement provisoire français de 1848, est de son contemporain P.-J. Proudhon. (1) Proudhon constatait, justement, de quelle façon en quatre ans seulement, la dictature avait précipité la révolution dans la contre-révolution.

(1): - Cette citation est extraite d'un très bel article de Giuseppe Ferrari sur P.-J. Proudhon. (Nuova Antologia, Florence, avril 1875.)

Photos: Louis Blanc ; P.-J. Proudhon ; Giuseppe Ferrari:
Fichiers joints
25.jpg
260px-Proudhon-children.jpg
images21VBG7OZ.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 18:29

/
Fichiers joints
2560350241389_0_0_536_0_75.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 18:44

Cependant, la leçon avait porté et une grande partie de la littérature socialiste et révolutionnaire d'après 1849 avait pris une direction antiautoritaire. On peut dire que l'idéal anarchiste est né de la leçon des révolutions de cette année-là, tout au moins dans ses premières expressions. On commença donc à réexaminer en ce sens l'histoire de la Grande Révolution. Le mot d'ordre, spécialement pour les révolutionnaires socialistes, était que le peuple devait œuvrer par lui-même, se méfier des autorités même révolutionnaires, et ne devait reconnaître de dictature providentielle d'aucune sorte. Naquit alors la polémique contre le vieux révolutionnarisme bourgeois et jacobin, pour lequel avait pris parti, depuis lors déjà, Giuseppe Mazzini, tandis que la nouvelle idée anarchiste, avec ses bases économiques, était défendue surtout par Proudhon. La propagande de celui qui a été appelé le père de l'anarchie prévalut en cette période et dégagea une lumière qui ne s'est jamais éteinte.

Photos: Giuseppe Mazzini ; Proudhon:
Fichiers joints
images7K4XQMUJ.jpg
Pierre-Joseph_Proudhon.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 19:00

Or, l'une des caractéristiques principales de ce mouvement et de cette propagande était l'aversion pour n'importe quelle dictature révolutionnaire, que Proudhon appelait "le vestibule du despotisme". A cet argument il dédiait tout un chapitre de son livre Idée générale de la révolution au XIX° siècle. Il y soutenait que le peuple en révolution devait arriver jusqu'à l'extrême limite de la liberté, "ne plus avoir au-dessus de lui ni présidents, ni représentants, ni commissaires, ni pays légal, ni majorité". (1) Pendant la période révolutionnaire (avril 1848), dans un article de son journal le Représentant du peuple, il se demandait, angoissé, pour quelle raison le peuple, juste au moment où il rompait avec les institutions établies, replongeait dans la tradition du passé.

(1): - P.-J. Proudhon, Idée générale de la révolution au XIX° siècle. Editions Garnier, Paris, page 180.

Photo: Proudhon:
Fichiers joints
Proudhon-1848.jpg
41-lJjui5iL.jpg
280px-Représentant_du_peuple_(1848-04-19)_bandeau.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 19:25

"Pour organiser l'avenir, les réformistes commencent toujours par considérer le passé: c'est de cela que vient la perpétuelle contradiction de leurs actes ; de là que vient l'immense danger qui guette les révolutions. Car le jour où le peuple renverse une monarchie, immédiatement après il la change contre une dictature. Et, en cela, il y a l'influence du souvenir, un souvenir préexistant à la tyrannie elle-même qui vient d'être renversée ; et il y a contradiction parce que l'absolutisme est mis en garde-fou contre l'absolutisme." (1)

(1): - P.-J. Proudhon, Mélanges (articles de journaux). Editions Lacroix, Bruxelles, volume I, page 13.

Photo: P.-J. Proudhon:
Fichiers joints
Proudhon.jpg
content.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 19:37

On peut objecter que ces critiques étaient dirigées contre les dictatures bourgeoises et non contre la dictature prolétarienne telle qu'on la veut aujourd'hui, ce qui est une chose neuve.
Fichiers joints
images0G8UT2M4.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 19:47

Non, ce n'est pas quelque chose de nouveau. Cette conception remonte aux origines de l'histoire socialiste, à Gracchus Babeuf, en 1796. Après 1848, Blanqui la prêchait encore. Il disait, il est vrai, que "l'anarchie est l'avenir de l'humanité", mais, dans son mouvement, dans ses méthodes d'action, il restait autoritaire, et ses partisans, dans l'Internationale, s'étaient rangés aux côtés de Marx contre Bakounine. Les critiques de Proudhon et des autres libertaires étaient dirigées contre n'importe quelle forme de dictature entendue comme un gouvernement central qui se constitue après une insurrection victorieuse pour guider, pour "gouverner" la révolution. Implicitement, ce furent donc des critiques dirigées contre la dictature prolétarienne, même quand elles ne lui étaient pas adressées directement.

Photos: Gracchus Babeuf ; Blanqui ; Marx:
Fichiers joints
imagesCY6YH5S1.jpg
images8EYULM9J.jpg
images5KMZCC5V.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Ven 23 Sep 2022 19:59

Photos: Bakounine ; Proudhon:
Fichiers joints
Bakunyinportre.jpg
Proudhon1.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Sam 24 Sep 2022 17:52

Mais ceux qui seraient en mesure de fouiller parmi les journaux de l'époque ne manqueraient pas d'y trouver aussi des attaques explicites et directes parmi les écrits des socialistes antiautoritaires comme Déjacque, Bellegarrigue, Coeurderoy, etc. Pour les résumer tous, on citera un long article de Déjacque contre les "dictatures providentielles" (1859). Ce précurseur du terrorisme et du communisme anarchiste, ouvrier décorateur et tapissier, mais aussi écrivain et poète, fut l'un des héroïques insurgés de juin 1848, qui connut les persécutions, la prison et l'exil, et mourut misérable en 1878.
Dans son écrit, qu'il serait nécessaire de reproduire en entier, il critique l'école socialiste de Blanqui, et se jette avec une extrême violence verbale contre les dictatures révolutionnaires, la prolétaire comprise. Il s'exclame: "Mettre les ouvriers au pouvoir !... Mais de même que sur les marches du trône les courtisans sont plus royalistes que le roi, ainsi sur les marches hiérarchiques de l'autorité officielle ou légale, les ouvriers sont plus bourgeois que les bourgeois."

Photos: Déjacque ; Bellegarrigue ; Coeurderoy:
Fichiers joints
imagesM0DPB7KC.jpg
Anselme_Bellegarrigue_(anarchiste).jpg
Eugène_Cœurderoy.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Sam 24 Sep 2022 18:33

Photos: juin 1848 ; Blanqui:
Fichiers joints
Horace_Vernet-Barricade_rue_Soufflot.jpg
imagesUUW14YBN.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Sam 24 Sep 2022 18:47

C'est une réponse anticipée, en avance de soixante ans, à l'objection encore reprise aujourd'hui, selon laquelle pour les révolutions du passé, il s'agissait de dictatures bourgeoises, tandis qu'aujourd'hui il s'agirait de dictatures prolétariennes. Hélas, Mutato nomine de te fabula narratur disaient les anciens, c'est-à-dire qu'en ce qui concerne les effets propres à l'exercice du pouvoir, qu'il y ait des bourgeois ou bien des ouvriers ou représentants des ouvriers, il s'agit bien et toujours de la même chose, changerait-elle de nom. Afin que le pouvoir confié aux ouvriers et à leurs représentants n'engendre pas les mêmes dommages que tout gouvernement, il faudrait que ces hommes soient dotés de vertus spéciales par rapport aux bourgeois. Au reste, ici et là, des expériences d'ouvriers au pouvoir ont aussi eu lieu après 1848 et... elles n'ont pas fourni de meilleures preuves que les autres.
Fichiers joints
181e02b1.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Sam 24 Sep 2022 19:08

"L'autorité étatique, la dictature, qu'elle s'appelle empire ou république, trône ou fauteuil, sauveur de l'ordre ou comité de salut public, qu'elle soit entendue au singulier ou au pluriel, ne pourrait que retarder l'avènement de la révolution sociale en substituant à la volonté raisonnable et à l'autonomie de chacun son initiative, sa raison toute-puissante, sa volonté coercitive. La révolution sociale ne peut s'accomplir que par l'œuvre de tous individuellement: autrement ce ne peut être la révolution sociale. Ce qu'il faut, ce vers quoi il faut tendre, c'est mettre chacun dans la possibilité d'agir, en en démontrant la nécessité, afin que le mouvement, en se communiquant de l'un à l'autre, donne et reçoive l'impulsion nécessaire pour progresser, et en décuple la force. La dictature, au contraire, n'est que le viol de la liberté perpétré par une virilité corrompue et malade: cela devient un mal inoculé dans les organes populaires...
Cela devient un attentat contre les bonnes mœurs, un délit comme l'abus du tuteur contre sa pupille... c'est un humanicide !" (1)

Cela nous a été laissé par des hommes dont la pensée avait été formée dans l'action, au feu ardent des révolutions passées.

(1): - J. Déjacque, Les dictatures providentielles, journal le Libertaire, New York, du 7 avril 1859.

Photo: J. Déjacque:
Fichiers joints
AVT_Joseph-Dejacque_3459.jpg
Le_Libertaire_(1858-1861).png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 25 Sep 2022 17:03

A ces mêmes conclusions étaient arrivés aussi beaucoup de révolutionnaires politiques italiens, après les révolutions italiennes de 1848, même si leur caractère social avait été presque nul, ou seulement inconsciemment sous-entendu. Cependant, ce constat a de l'importance pour nous qui vivons en Italie et qui, donc, sommes portés à mieux connaître l'histoire de notre pays. Les dommages provoqués par les dictatures révolutionnaires ont été constatés dans presque tous les mouvements nationaux, de 1821 à 1860, bien que leur caractère exclusivement politique se prêtât davantage à concilier ces mouvements avec l'idée de la dictature. On pourrait trouver de nombreuses preuves de cela, dans les écrits de presque tous les auteurs républicains fédéralistes, et même chez quelques unitaires mazziniens. Il faudrait, entre autres, lire l'examen des Tristes Faits de Milan de 1848, dans les publications de peu postérieures aux évènements, de Cattaneo, Belgioioso, Rastelli et Maestri. On verrait de quelle façon les fruits des magnifiques "cinq journées" de révoltes, dues exclusivement à la libre initiative populaire et déclenchées contre l'avis des chefs, furent gaspillés par les ineptes dictateurs du gouvernement provisoire, lesquels ont fini par conduire à la ruine cette révolution-là, et, par contrecoup, toutes les autres révolutions de la péninsule.

Photos: les "cinq journées" de Milan en 1848 ; Cattaneo ; Belgioioso:
Fichiers joints
220px-Cinque_Giornate_di_Milano_01.jpg
26.jpg
25.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 25 Sep 2022 18:05

Les auteurs cités, il est vrai, n'étaient pas des socialistes, mais leur amour de la vérité et de la liberté, leur sincérité révolutionnaire n'est pas en doute. D'autre part, si vraiment on veut lire un auteur socialiste, il reste Pisacane. Chez cet homme plus que chez d'autres, l'action s'harmonisait avec la pensée. Il avait participé activement aux révolutions de 1848 dans toute l'Italie, aux guerres de Lombardie, à la défense de Venise en 1849. Il conspira, et mourut au cours de sa dernière tentative insurrectionnelle, l'expédition de Sapri. Il agissait et étudiait les faits auxquels il participait, et, de ses études, il tirait les conclusions qui le guidaient vers de nouveaux faits, des évènements nouveaux. Il examina méticuleusement les émeutes de 1848-49, dans son livre Guerra combattuta in Italia negli anni 1848-49.
Par la suite, dans tous ses autres essais, et spécialement dans Saggio sulla rivoluzione, il aboutit aux mêmes conclusions. Presque tout le quatrième chapitre de ce dernier livre est une critique de la méthode dictatoriale de la révolution. En polémiquant avec Mazzini, dont il combat l'unitarisme centralisateur et autoritaire, il soutient que la dictature, en Italie comme en Europe, "avait fait ses preuves", et que le résultat avait été d'être toujours vaincue. Pourquoi donc ne pas essayer la liberté ? "La dictature est l'écueil de la révolution, elle rend l'unité des efforts irréalisable... Parler d'éduquer par la dictature et éduquer à la liberté est une énigme, une expression qui ne renferme rien d'autre qu'une contradiction manifeste... une contradiction en elle-même, pour un peuple qui aspire à la liberté.
Impuissante à produire le bien, source de tous les maux, elle cache en son sein de très graves dangers" (1), etc.

(1): - Voir Saggio sulla Rivoluzione (essai sur la révolution) de Carlo Pisacane, édition de 1894, avec préface de Colaianni, pages 202 et 205.

Photos: Pisacane ; mort de Pisacane à Sapri:
Fichiers joints
220px-Carlo_Pisacane.jpg
220px-Pisacane_morte.jpg
41iLRZVtmmL__SX321_BO1,204,203,200_.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 25 Sep 2022 18:29

Photo: Mazzini:
Fichiers joints
9788895574196_0_536_0_75.jpg
images9L1TS1G5.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Dictature et Révolution de Luigi FABBRI

Messagede Lehning le Dim 25 Sep 2022 18:32

Giuseppe Ferrari, en 1851, disait aussi: "Ne séparez pas la liberté de la révolution."

Photo: Giuseppe Ferrari:
Fichiers joints
images6EVXFUAT.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 6267
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

PrécédentSuivante

Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités