Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Mer 1 Déc 2021 19:39

A Barcelone, l'anarchisme de cette période fut surtout influencé par les idées bakouniniennes sur l'association et par leur sentiment révolutionnaire. Un centre très actif était constitué par la grande imprimerie "La Academia", dirigée par Farga Pellicer, et, grâce à sa grande habileté professionnelle, à des collaborateurs choisis, et à l'attitude loyale du propriétaire, Evaristo Ullastres, républicain fédéraliste, de nombreuses publications anarchistes purent être faites, parmi lesquelles le grand livre Garibaldi - Historia Liberal del Siglo XIX (1), La Tramontana, Acracia, la Asociacion de la Société des ouvriers typographes de Barcelone, ...
S'il est vrai que la Commission fédérale -dont les membres ne sont pas toujours mentionnés dans les documents qu'il m'a été possible de consulter- a été formée en 1882-1883 de Francisco Tomàs (secrétaire), Antonio Pellicer Paraire, José Llunas, Eudaldo Canibell et un autre (trois étaient de La Academia), Farga Pellicer -que je ne me hasarde pas à considérer comme le cinquième, car cela ne serait qu'une supposition gratuite de ma part- était toujours à leur côté.

(1): 1882-1883, 2 336 pages.

Photo: Farga Pellicer:
Fichiers joints
A010490.jpg
32717867.jpg
12.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Mer 1 Déc 2021 20:08

Photos: Antonio Pellicer Paraire ; José Llunas:
Fichiers joints
290px-Acracia_1886.jpg
13.png
1.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Mer 1 Déc 2021 20:14

Photo: Eudaldo Canibell:
Fichiers joints
11.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Sam 4 Déc 2021 18:17

José Llunas Pujals, de Reus, mort en 1905, vieux militant de l'Internationale, fut très connu surtout en 1882-1883 comme le porte-parole de la Fédération, et ses écrits sont l'élaboration la plus valable de la thèse de 1869-1870, qui considérait l'organisation syndicale comme transformable dans la société future. Il écrivit: "Qué es la anarquia ?" et "Colectivismo", deux essais de 1882 ; "Organizacion y aspiraciones de la Federacion de Trabajadores de la Region Espanola", du 30 décembre 1883. Dans "Primer Certamen socialista", de 1885 (1), il combattit énergiquement le communisme. Son discours au Congrès de Séville (1882) contre le communisme, peut être considéré, par son argumentation, comme un essai sur le collectivisme. (2)

(1): Reus Centro de Amigos, imprimé à Barcelone, LXII-576 pages.

(2): Dans l'Almanaque para 1883, Madrid, 1882, volume de la Biblioteca del Proletario, imprimé en 40 000 exemplaires ; 224 pages, in 16.

Photo: José Llunas Pujals:
Fichiers joints
JosepLlunasPujals.jpg
socialismo-reus.jpg
almanaque1883-190x300.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Sam 4 Déc 2021 18:53

Llunas acceptait la délégation, car il estimait qu'une hiérarchie de délégations successives est une organisation anarchiste au même titre qu'une élection pour un but déterminé n'implique aucune renonciation.

"... Etant donné qu'une collectivité prise dans son ensemble ne peut pas écrire une lettre, ni faire une addition, ni s'occuper d'une infinité de travaux qui doivent être faits par un seul individu, il en résulte que déléguer quelqu'un capable d'accomplir certaines tâches, pour lesquelles on lui a indiqué préalablement la ligne de conduite, non seulement ne signifie pas abdiquer sa propre liberté, mais bien au contraire accomplir le devoir le plus sacré de l'anarchie, qui est d'organiser l'administration. Supposons qu'une corporation ouvrière soit créée sans comité et sans ordre hiérarchique, et qu'elle se réunisse en assemblée générale une ou deux fois par semaine, décidant de tout ce qui est souhaitable pour son développement: versement, garde des fonds, comptabilité, archives, correspondance, ..., qu'elle élise un trésorier, un archiviste, un secrétaire, ..., qu'une commission soit nommée, avec des attributions exclusivement administratives, que cette commission ait une certaine conduite à suivre ou un mandat impératif à remplir: l'organisation de cette activité sera parfaitement anarchiste".

Photo: Llunas:
Fichiers joints
1.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Sam 4 Déc 2021 19:32

Il considère ensuite "la commune libre de l'avenir organisée anarchiquement". Dans ce cas, "l'unité d'organisation serait toujours la section de métier de chaque localité" (c'est-à-dire le syndicat unique qui existe dans la localité: un seul et non plusieurs).
"... D'autre part, pour organiser la commune anarchiste, chaque unité (Section de métier) déléguera un ou plusieurs individus, avec des attributions purement administratives ou avec un mandat impératif, pour constituer les municipalités ou commissions administratives locales. Ces délégués, renouvelables et révocables à tout moment, ne pourront jamais s'ériger en dictateurs..." "Les fédérations de métier et les fédérations de communes se feront en tenant compte des conditions géographiques, topographiques, des particularités ethnologiques des us et coutumes, des affinités, de la langue, du climat et de l'extension des régions respectives, ainsi que du nombre de leurs habitants..." "Toute commission ou délégation nommée dans une société anarchiste doit être à tout moment renouvelable et révocable par le suffrage permanent de la section ou des sections qui l'ont élue, afin d'empêcher quiconque de s'attribuer la moindre parcelle d'autorité...".
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Sam 4 Déc 2021 19:52

Llunas a par la suite exposé ces idées dans "Questions sociales", en 19 articles en catalan parus dans "La Tramontana" du 10 avril 1891. (1) Avec "Els partits espanyols" (2), il préconisa, après une critique des courants socialiste et anarchiste d'alors, la formation, à côté du mouvement proprement anarchiste, d'un parti néo-anarchiste auquel adhéreraient les socialistes autoritaires de bonne volonté, ayant des affinités avec les idées libertaires, et qui lutteraient pour éliminer les obstacles qui empêchent le progrès social, avec des moyens autoritaires désintéressés, mais sans intention d'établir leur propre domination. Mais ce projet, qui devançait dans une certaine mesure la tentative de Merlino en 1897, n'eut pas de suite. Il était basé sur la conviction que de nombreux socialistes, bien qu'ils aient des chefs, des députés et des ministres (qui, dans le cas du bolchevisme, sont des patrons ayant le droit de vie et de mort) peuvent être poussés à une action plus utile que leur rôle actuel, entièrement préjudiciable durant toute leur vie. Llunas fut, quelques années plus tard, un adversaire déclaré des attentats individuels à la dynamite, qui étaient toujours cause de graves persécutions. "La Tramontana", satirique, fut rédigé en grande partie en catalan, avec beaucoup de verve et de courage.

(1): Volume de 128 pages ; avril 1891 ; Col. du 25 juin 1890 au 10 avril 1891.

(2): Du 9 octobre au 27 novembre 1891 ; brochure en castillan: 1892, 15 pages, en grand in 80.

Photos: Llunas ; Merlino:
Fichiers joints
JosepLlunasPujals.jpg
12.png
merlino_saverio.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Dim 5 Déc 2021 20:14

La "Revista Social" de Madrid, qui parut jusqu'en mai 1884 au moins comme organe dissident du Congrès de Barcelone (septembre 1884), la "Cronica de los Trabajadores de la Region Espanola" (1), les nombreux essais du "Primer Certamen de Reus" (1885) et les indications sur le développement de l'organisation à son apogée, qui nous sont données par le compte-rendu du Congrès de Séville (septembre 1882) - en disent assez sur la Fédération Régionale à cette époque, malgré les courants de désagrégation dont elle était malheureusement minée et menacée.

(1): Fondée après le Congrès de Séville (1882), du 26 décembre 1884 au 8 octobre 1885 à Sanz (Barcelone).
Fichiers joints
revista_social_n4.jpg
Portada.jpg
Certamen_Socialista_Reus.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Dim 5 Déc 2021 20:49

La grande organisation, théoriquement composée de 663 sections groupant 57 934 adhérents en septembre 1882 (mais en réalité seulement une trentaine de milliers), ne pouvait pas vivre longtemps sans disputes ni sans divergences, dans le seul but de devenir un jour la plus forte et constituer le cadre et le ferment de la société future. Ce calme fut bien vite rompu par les difficultés nées de la situation agraire en Andalousie, où la misère faisait des ravages et où les sections ne pouvaient pas se tenir à l'écart en prêchant le calme à leurs adhérents sans risquer de perdre le prestige dont elles jouissaient. Les premières dissensions, surgies à Arcos de la Frontera, aiguisées ensuite par la Commission fédérale et par le congrès de Séville, aboutirent à un petit congrès secret, tenu en janvier 1883 à Séville, et à la constitution d'une société: Los Desheredados - Organizacion revolucionaria anarquista, qui paraît avoir existé jusqu'en 1886, surtout en Andalousie. Pendant la période de son congrès de décembre 1884, à Cadix, elle fut collectiviste, et son révolutionnarisme terroriste n'avait rien de spécifiquement libertaire. Dans la deuxième moitié de 1882 eurent lieu des révoltes causées par la famine, des actes de terrorisme agraire, des violences, et même des exécutions de traîtres (ou réputés tels).
La Commission fédérale, par des déclarations et des manifestes, condamna ces actions et s'acharna contre les dissidents par l'expulsion de ces perturbateurs (fin 1882 et premiers mois de 1883).
Fichiers joints
carte-andalousie.gif
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Lun 6 Déc 2021 18:47

On arriva au comble avec la persécution massive déclenchée par les autorités du gouvernement: arrestation des adhérents de tous les courants de l'organisation et même de la Commission Régionale de l'Andalousie de l'Ouest, suivie d'une longue série de procès retentissants, et tout cela (pour impressionner l'opinion publique) sous le prétexte de la découverte d'une prétendue société terroriste: La Mano Negra. Il y eut aussi sept condamnations à mort et, beaucoup plus tard, le 14 juin 1884, les six exécutions de Xérèz. En dehors de l'Andalousie, la Fédération ne fut pas persécutée, mais elle ne fit aucun geste de solidarité en faveur des victimes andalouses. Lorsque les sept prisonniers attendaient déjà leur exécution, le Congrès de Valence d'octobre 1883 déclara: "... La Fédération repousse toute solidarité avec ceux qui se sont organisés ou qui s'organiseront en vue de perpétrer des délits de droit commun déclarant que jamais les criminels ne trouveront place dans ses rangs". D'autre part, elle protesta contre la confusion de "notre organisation publique, légale et révolutionnaire, avec d'autres organisations, particulièrement avec des cliques dont les buts sont critiquables". Le 30 septembre, un des plus anciens militants, T.-G. Morago, fut expulsé de sa section de Madrid ; il mourut en 1885 au pénitencier de Grenade.

Photos: exécutions de Xérèz ; pénitencier de Grenade:
Fichiers joints
tumblr_inline_nw6kytOv8k1t5bxrz_1280.jpg
art-various-shutterstock-editorial-6044576ge.jpg
11.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Mer 8 Déc 2021 19:15

Cette attitude fut justifiée par le désir de sauver coûte que coûte l'existence publique de l'organisation, mais elle devait susciter de grandes inimitiés et des haines entre les courants dissidents et les dures volontés autoritaires. Dans le même temps, les sections se raréfiaient ou disparaissaient, soit à cause des persécutions, soit du fait de l'indignation provoquée par l'attitude de la Commission Fédérale. Ce fut alors que Serrano proposa de "soumettre les statuts de l'organisation à l'approbation du ministre responsable" et, en cas de refus, de dissoudre l'organisation en signe de protestation. Le Congrès n'accepta pas cette proposition de législation, et décida que "si les vexations et les persécutions continuaient" l'organisation se dissoudrait et "les prolétaires se retireraient sur l'Aventin en attendant des temps meilleurs...". Cela fut décidé un an après le congrès réuni à Barcelone en septembre 1884, mais les sections furent invitées à ne pas se dissoudre et à rester en relations.
Au congrès de juillet 1885, tenu également à Barcelone, la thèse de l'organisation publique fut reprise et, dans le Manifiesto, on décida qu'elle est "partisan de l'union entre toutes les écoles socialistes pour l'alliance de toutes les associations de métier, dans la lutte contre le capital et le principe autoritaire, sans que cela veuille dire abdiquer une seule virgule de nos principes".

Photo: Serrano:
Fichiers joints
Juan_Serrano_Oteiza.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Mer 8 Déc 2021 19:35

L'idée du communisme libertaire fut présentée et soutenue pour la première fois au congrès de Séville par un travailleur du lieu, Miguel Rubio, ancien membre de l'Alliance, qui était parvenu à cette conception par la recherche personnelle. Cette idée ne fut pas prise en considération, pas même par les dissidents. Il y avait toutefois "un petit groupe de Séville animé par le communiste Rubio", comme dit la "Cronica", et le Conseil local de Séville l'expulsa en mars 1883. Après le procès de Lyon (janvier 1883), peut-être grâce à un cercle d'anarchistes italiens à Barcelone (automne 1883) et aussi à la présence de Georges Herzig de Genève et du Révolté à Barcelone en 1884, on commença à connaître un peu mieux ces idées, qui furent ensuite exposées dans un manifeste de 1885, signé par Los grupos comunistas anarquistas de Barcelone, dont le foyer d'agitation était à Gracia, autour de Martin Borras et Emilio Hugas. Si "Justicia Humana" et "Tierra y Libertad" en furent les premiers organes en 1888-1889, on avait déjà traduit des brochures depuis 1885.

Photo: procès de Lyon (janvier 1883):
Fichiers joints
Portada.jpg
Proces_66_juge.jpg
Le_Révolté.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Mer 8 Déc 2021 20:26

/
Fichiers joints
justicia_humana_n1.jpg
15.png
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Mer 8 Déc 2021 21:05

Ces premiers communistes, comme on peut le voir par leurs publications et par leur collaboration à des périodiques français, nourrissaient un grand mépris pour le collectivisme et l'organisation, et propageaient plus ou moins ce que Merlino appela ensuite amorfia. Les collectivistes, s'ils ne furent pas trop touchés par ces idées, atténuèrent considérablement l'inflexibilité qui, en 1883, avait dicté leur déplorable attitude dans la révolte d'Andalousie.
Tomas, non seulement ne fut plus secrétaire de l'organisation après 1883, mais encore il fut très critiqué, ainsi que Serrano. Le nouveau secrétaire, Indalecio Cuadrado, typographe à Valladolid, parut avoir trouvé une voie de réconciliation. Plus exactement, il suivit l'opinion de ceux qui tendaient à la conduite révolutionnaire, même clandestine et limitée, dont Tomas, par le biais de l'organisation publique clandestine (1874-1881) de l'Internationale, avait été partisan.

Photos: Merlino ; Serrano:
Fichiers joints
300px-Merlino.jpg
Juan_Serrano_Oteiza.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Ven 10 Déc 2021 20:48

Cuadrado devait inspirer l'idée du congrès cosmopolite (il employait toujours le mot "cosmopolite") de 1884, qui eut lieu en 1885 seulement, à Barcelone, après le congrès régional. Les "fédérés", les "déshérités" et les "communistes" siégèrent ensemble, mais le congrès dut interrompre les débats très houleux devant l'impossibilité d'une entente. Certains "déshérités", en 1886, déplorèrent la scission en exposant leur point de vue dans un manifeste publié au mois de juin (A los trabajadores de Jerez de la Frontera).
Peut-être l'influence de Fermin Salvochea qui, dans "El Socialismo" reproduisit des articles de toutes les écoles socialistes, et qui était alors communiste, aurait-elle pu contribuer à la réconciliation ?

Photo: Fermin Salvochea:
Fichiers joints
Salvochea.png
socialismo_n2.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Jeu 16 Déc 2021 21:13

En tout cas, la mort d'Alphonse XII, le gouvernement d'Alliance, l'agitation pour la journée de huit heures, le premier mai 1886 et les évènements du 4 mai à Chicago aux Etats-Unis donneront une nouvelle impulsion au mouvement, surtout en Catalogne.
En janvier, la revue "Acracia" fut fondée à Barcelone. Ce terme était très employé à cette époque au lieu du mot anarchie, ce que rappelle une revue ouvrière "Atercracia", dont la publication à Barcelone avait été annoncée en octobre 1884, mais qui ne vit jamais le jour. (1)

(1): L'expression est empruntée au livre français "Atercratie" de Claude Pelletier, à New York, dont on parle dans une lettre de la Commission Fédérale de 1873. Canibell écrit que Farga Pellicer trouva le mot Acracia, qu'il inventa lui-même ou qui lui fut suggéré par l'expression atercracia. D'autres mots de la même racine furent créés dans d'autres pays: uticratie (gouvernement de personne) ; ukarchie (non-gouvernement) ; anticratie (contre le gouvernement) ; Herrschaftstosigkeit (sans commandement) ; bezvlastie (en Russie)...

Photos: Alphonse XII ; 4 mai à Chicago:
Fichiers joints
King_Alfonso_XII.jpg
histo_4.jpg
haymarket.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Jeu 16 Déc 2021 21:55

Photo: Claude Pelletier:
Fichiers joints
chicago3-db741-resp463.jpg
260px-Acracia_1886.jpg
pelletier-rogues.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Jeu 16 Déc 2021 22:04

Photos: Canibell ; Farga Pellicer:
Fichiers joints
content.png
11.png
farga_pellicer.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Ven 17 Déc 2021 21:54

Dans le grand manifeste "A todos los trabajadores de la Region Espanola", signé par la Fédération de Barcelone (23 février 1886), rédigé par Anselmo Lorenzo lors de son retour au mouvement, on pouvait lire: "... Nous proclamons l'acracia (le non-gouvernement)... La première collectivité sociale est le groupement local des producteurs de la même profession. Le pacte fondamental lie le producteur individuel à son groupement respectif ou similaire de producteurs. Un contrat, signé par les producteurs d'une même localité, créera une entité qui facilitera le crédit, l'échange, l'instruction, l'hygiène, la police locale, et qui établira des pactes avec les autres localités pour le crédit et l'échange sur une plus grande échelle. Il en sera de même pour les communications, les transports, les services publics généraux et réciproques.
D'autres entités, formées selon leurs conditions géographiques (configuration et qualité du terrain, climat...) pourront se faire selon des pactes spéciaux, basés sur des principes économiques concernant les possibilités de production, d'échange et de transport.
La terre, les mines, les usines, les chemins de fer, les navires, et en général tous les moyens de production, de transport, d'échange et de communication, déclarés propriété sociale, doivent être confiés à titre d'usufruit aux collectivités de travailleurs...".
Fichiers joints
carte-postale-1938-cnt-fai-anselmo-lorenzo-portrait.jpg
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Histoire de l'Anarchie de Max Nettlau

Messagede Lehning le Sam 25 Déc 2021 16:53

Ce manifeste, publié plusieurs fois, reçut un grand nombre d'adhésions. Il fut reproduit partiellement dans le manifeste du congrès régional de Madrid de mai 1887. Il contient en outre ce passage, qui est identique aux textes de 1886 et 1887: "... Organisation de la société sur la base du travail de tous ceux qui sont aptes à la production ; distribution rationnelle du produit du travail ; assistance aux mineurs qui ne peuvent pas encore produire, de même qu'à ceux qui ne le peuvent plus ; éducation physique et scientifique intégrale pour les futurs producteurs...".
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 4582
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

PrécédentSuivante

Retourner vers Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité