Fred ALPI : carnet de route n°27

Fred ALPI : carnet de route n°27

Messagede Fred ALPI le Mer 15 Sep 2010 23:20

Fred ALPI
Rock libertaire
Carnet de route n°27

• Un peu de retard par rapport à ce qui était prévu...
• Les prochains concerts avec The Angry Cats
• Barricata n°21, fanzine antifasciste et libertaire
• Sortie du livre "Les forçats de la mer"
• Sortie du livre "Même pas drôle, Philippe Val de Charlie Hebdo à Sarkozy"
• Saines lectures : "Les mots sont importants" et "Tue ton patron"

--------------------------------------------------------------------------------------

Salut à toutes et tous,

C'est vrai qu'il y a eu un peu de retard par rapport à ce qui était
prévu. Il s'est passé beaucoup de choses depuis le dernier carnet
de route. Pas mal de concerts, évidemment, mais aussi la préparation
d'un gros dossier pour le fanzine Barricata, concernant les femmes en lutte
et les luttes des femmes, et dans lequel je me suis beaucoup investi.
Si vous ne l'avez pas encore lu (il est sorti en juillet), découvrez-le ci-dessous.
Plus d'infos sur http://www.barricata.org.

Gilles Fegeant et moi avons commencé à enregistrer le quatrième album
en juin, et il sortira début 2011. Nous nous concentrons sur celui-ci, et
faisons donc moins de concerts pour l'instant.

Comme tous les étés, j'ai beaucoup joué de musique, et il en résulte
à la fois de nouvelles chansons qui figureront sur l'album avec Gilles,
mais aussi des nouveaux morceaux pour The Angry Cats.
Pas mal de concerts dans les semaines à venir avec The Angry Cats d'ailleurs,
au cours desquels nous peaufinerons nos compositions, que nous
graverons sur un album au cours de l'année 2011.

Le livre de Marcus Rediker "Les Forçats de la mer", que j'ai traduit
pour les Éditions Libertalia, est finalement sorti en juillet, là aussi un peu
plus tard que prévu, mais c'est un ouvrage intéressant qui passionnera
à la fois les amoureux de la mer et ceux qui le sont des luttes sociales,
auxquelles les marins ont donné leurs premières formes organisées.
C'est également Marcus Rediker qui avait écrit "Pirates de tous les pays",
que j'avais traduit pour les Éditions Libertalia.


Dans leur collection "À boulets rouges", Les Éditions Libertalia sortent
d'ailleurs ces jours-ci un livre de Sébastien Fontenelle,
intitulé "Même pas drôle. Philippe Val, de Charlie Hebdo à Sarkozy".
Je crois que le titre est suffisamment explicite...

Et j'en profite pour présenter ci-dessous deux autres livres récemment
publiés par les Éditions Libertalia, "Les mots sont importants",
de Sylvie Tissot et Pierre Tevanian, mais aussi "Tue ton patron",
de Jean-Pierre Levaray.

Et bien sûr, la lutte continue sur le terrain, et c'est plus que
jamais le moment de nous battre pour construire un autre futur que
celui, nauséabond, que la caste corrompue qui gouverne le pays veut
nous imposer, à son seul profit.

La liberté ne se donne pas, elle se prend !
A très bientôt,

Amitiés libertaires.

Fred ALPI

--------------------------------------------------------------------------------------

[LES PROCHAINS CONCERTS]

AVEC THE ANGRY CATS :

[Paris 75019]
Samedi 18 septembre à 19h00
(Avec The Angry Cats, John Jim and Jason et Deaf Preachers)
LE RIGOLETTO
337 rue de Belleville
75019 PARIS
Métro Porte des Lilas
Concert de soutien au projet C.A.S.A. (Centre socioculturel autogéré parisien)

[Lille 59000]
Samedi 25 septembre à 19h00
(Avec The Angry Cats et The Midnight Rovers)
CENTRE CULTUREL LIBERTAIRE
4 rue de Colmar
59000 LILLE
Concert de soutien au No Border Camp de Bruxelles

Image

[Soyons 07130]
Vendredi 1er octobre à 19h00
(Avec The Angry Cats, Guarapita, Damn' Dynamite)
LE Z
RN86 direction sud - proche Valence
07130 SOYONS
PAF : 5€
Concert de soutien au Collectif Libertaire Anti-Sexiste
Image


[Saint-Agnan en Vercors 26420]
Samedi 2 octobre à19h00
SITE DE LA GROTTE DE LA LUIRE
26420 SAINT-AGNAN EN VERCORS
(avec the Angry Cats, Guarapita, Le Bal des Nigauds)


[Tours 37000]
Vendredi 29 octobre à 19h00
(avec the Angry Cats et Guarapita)
LIEU À PRÉCISER
37000 TOURS
Concert de soutien au Scalp Tours

[Vesoul 70000]
Samedi 30 octobre à 19h00
(avec the Angry Cats et Guarapita)
BAR LE MARAIS
1, rue Prairie
70000 Montigny-les-Vesoul

[Compiègne 60200]
Samedi 27 novembre à 19h00
(avec the Angry Cats et The Midnight Rovers
LIEU À PRÉCISER
60200 COMPIÈGNE

[Reims 51000]
Vendredi 10 décembre à 20h00
(avec the Angry Cats et The Midnight Rovers)
LIEU À PRÉCISER
51000 Reims

[Boismont 54620]
Samedi 11 décembre à 19h00
(avec the Angry Cats et The Midnight Rovers)
ROCK'N'BIKE
Route Nationale
54620 BOISMONT

Image

--------------------------------------------------------------------------------------

[BARRICATA 21 - Été 2010 - 76 pages]

Image

Au sommaire :

- Apéro saucisson-pinard : une manipulation réussie
- Peut-on critiquer Israël ?
- Didier Bernard des Conti, un combat pour la dignité ouvrière
- Les Skalopes passent sur le grill
- La dope : toujours au service du pouvoir
- Interview de Joke
- Dossier : Femmes, debout ! (30 pages !)
(La lutte des femmes de People & Baby, Un questionnaire nous questionne,
Interview de Sharon Woodward, les Communeuses, interview de Martine Storti,
interview de Corinne du Planning Familial, Les Mujeres Libres,
Quand je dis oui, c'est oui, mais quand je dis non, c'est non)
- Histoire : Erich Mühsam
- Interview de The Midnight Rovers
- David Morgan Thomas, un romancier social
- interview de Strike Anywhere
- Stratégie de paix : rap conscient
- Interview de Napalm Death
- Chroniques de livres, zines, disques

Commandes, autres infos : http://www.barricata.org

--------------------------------------------------------------------------------------

[LES FORÇATS DE LA MER
de Marcus Rediker]

Image

Marins, marchands et pirates dans le monde anglo-américain, 1700-1750.

« J’ai essayé dans cette étude de reconstituer les expériences des
marins ordinaires au cours de la première moitié du XVIIIe siècle, afin de
poursuivre et de développer le travail de défrichage de Jesse Lemisch, et
de le faire dans l’esprit de "l’histoire du bas vers le haut".
Bien qu’ayant nécessairement étudié les marchands, les capitaines,
les sous-officiers et les officiels du royaume qui ont encadré la vie du marin,
j’ai porté mon attention sur "Jack Tar" – nom symbolique du marin dans le
monde anglophone – ses espoirs, ses peurs, ses aspirations, ses défaites
et ses victoires. »

Dans cette étude de référence, publiée en 1987 par Cambridge University
Press, Marcus Rediker défend que les marins du XVIIIe siècle ne sont pas
des personnages romantiques ou exotiques, mais de simples prolétaires
partant en mer, issus du premier groupe important de travailleurs ayant
vendu leur force de travail aux capitalistes marchands, eux-mêmes au
service de l’économie mondialisée.
Ils ont été au cœur du processus historique qui a radicalement transformé
le monde. Leur travail a quadrillé le globe en structures de production, d’échange
et de communication. Ils ont été, en plus de cela, au centre des conflits de classe
qui ont émergé à partir du XVIIIe?siècle et ont inventé la grève, qui deviendra l’une
des armes les plus importantes du prolétariat mondial. Ils ont également
relié diverses catégories de producteurs - ?esclaves, domestiques, artisans
- à travers l’espace et le temps.

L’auteur
Professeur d’histoire à l’université de Pittsburgh, spécialiste du monde de la
mer, Marcus Rediker, né en 1952, est l’auteur de L’Hydre aux mille têtes
(Amsterdam, 2008), The Slave Ship (Viking/Penguin, prix George-Washington
2008) et Pirates de tous les pays (Libertalia, 2008). Historien engagé, il considère
les marins et les pirates comme les ancêtres des mouvements
anticapitalistes contemporains.

Plus d'infos : http://www.editionslibertalia.com

--------------------------------------------------------------------------------------

[MÊME PAS DRÔLE :
PHILIPPE VAL, DE CHARLIE HEBDO À SARKOZY
de Sébastien Fontenelle ]

Image

Philippe Val, de Charlie Hebdo à Sarkozy

« Le journalisme, selon Val, qui manque rarement une occasion
de prodiguer de sévères (mais justes) leçons d’éthique et de
déontologie, doit en théorie s’attacher aux faits, sans bien sûr
s’interdire l’analyse, mais en prohibant, tout de même, toute opinion
qui serait fondée sur d’autres opinions – sur des présupposés,
idéologiques ou autres – plutôt que sur la réalité.
Sa pratique, tout au long de l’évolution qui l’a fait passer en dix ans
de la moquerie de "l’Aimé Jacquet de la pensée" à l’intégration du
cercle des "amis de Bernard-Henri", fut parfois un peu différente :
on ne compte plus les malheureux qui, parce qu’ils avaient commis
un crime de lèse-Val en lui portant la contradiction, ou plus
généralement parce qu’ils avaient pensé trop à l’écart de la doxa
dominante, se sont vu intenter d’extravagants procès d’intention.
Au vrai : Val aurait eu tort de se gêner, puisque cette digne et pesée
conception de son métier, où les puissants – élus, patrons,
éditocrates – n’ont trouvé qu’assez peu de vrais motifs de fâcherie,
lui a finalement ouvert un accès vers le firmament de l’audiovisuel
étatique, sous le règne, décomplexé, de Sarkozy. »

La nomination de l’ex-patron de Charlie Hebdo à la direction de
France Inter avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy fut en 2009
l’apothéose d’une longue décennie de réalignements idéologiques.
Entre 1999 (année de sa prise de position en faveur de l’intervention
de l’Otan au Kosovo) et 2009, Philippe Val a en effet amendé nombre
de ses points de vue, passant de la gauche altermondialiste à la récitation
de psaumes conservateurs. Pour accompagner ce réaménagement, il a
tôt mis au point une méthode simple, consistant à disqualifier ses
éventuels contradicteurs par des imputations extravagantes.
L’éditorialiste qui déclarait naguère qu’« à chaque fois que l’on recule,
à chaque fois qu’on est prudent à l’intérieur de nos États de droit, on
perd l’estime de ceux qui nous font reculer, ils ne font que nous mépriser
car devant eux nous piétinons nos propres valeurs » s’est ainsi gagné
assez d’estime, à droite, pour être promu à la direction d’une radio
d’État sous le règne de Nicolas Sarkozy – et ce n’est même pas drôle.

L'auteur :
Sébastien Fontenelle est journaliste. Il a contribué à l’ouvrage collectif
Les Éditocrates (La Découverte, 2009) et publié, entre autres titres,
La Position du penseur couché (Privé/Libertalia, 2007).
Plus d'infos : http://www.editionslibertalia.com

--------------------------------------------------------------------------------------

[LES MOTS SONT IMPORTANTS
de Sylvie Tissot et Pierre Tevanian ]

Image

« L’euphémisation consiste, étymologiquement, à positiver du négatif.
Dans la sphère politique, elle consiste essentiellement à occulter, minimiser,
relativiser et justifier une violence. L’armée bombarde toute une population :
c’est « une simple incursion », ou « une frappe ». Un policier abat un jeune
homme en fuite d’une balle dans le dos : c’est une « bavure ».
Une entreprise – souvent bénéficiaire – organise un licenciement collectif :
c’est un plan social ou mieux encore un plan de sauvegarde de l’emploi.
Le droit du travail, la protection sociale et les services publics sont démantelés :
on ne parle que de réforme, de modernisation ou d’assouplissement.
À cette occultation de la violence des dominants s’oppose comme en miroir
une hyperbolisation de la violence des dominé-e-s, ayant pour effet d’une part
de disqualifier leur parole, d’autre part de donner à l’oppression le visage
plus acceptable de la légitime défense. »

L’éditorial et le sondage d’opinion ? Des exercices ventriloques. La mixité sociale
et la diversité ? Les faux-semblants de la lutte contre la ségrégation.
La rhétorique féministe et laïcarde ? Les nouvelles métaphores du racisme
républicain. Le sarkozysme ? Un pétainisme light… Telles sont quelques-unes
des analyses que proposent Pierre Tevanian et Sylvie Tissot dans ce livre où
l’on croise, entre autres, Dominique de Villepin et Ségolène Royal, Fadela Amara
et Julien Dray, Dieudonné et Max Gallo, Alain Soral, Éric Zemmour et Philippe Val…
Les trente et un textes retenus dans ce recueil résument dix années de critique
sociale au sein d’un collectif : Les mots sont importants. Dix années et trente
textes de combat contre les mauvaises langues et les mauvais traitements,
les grands auteurs et les grandes questions, les gros concepts et les grosses
bites qui font l’air du temps. Trente contributions à une contre-culture
anticapitaliste, antiraciste et antisexiste.

Les auteurs
Pierre Tevanian, professeur de philosophie, a publié notamment Le Ministère de
la peur (L’Esprit frappeur, 2004), La République du mépris (La Découverte, 2007)
et La Mécanique raciste (Dilecta, 2008). Il a coordonné avec Ismahane Chouder
et Malika Latrèche le recueil Les Filles voilées parlent (La Fabrique, 2008).

Sylvie Tissot, enseignante-chercheuse en sociologie et militante féministe, a
publié L’État et les quartiers (Seuil, 2007) et coécrit le Dictionnaire de la
lepénisation des esprits (L’Esprit frappeur, 2002). Elle anime avec Pierre Tevanian
le collectif Les mots sont importants.


Plus d'infos : http://www.editionslibertalia.com

--------------------------------------------------------------------------------------

[TUE TON PATRON de Jean-Pierre Levaray]

Image

« Eh oui, j’ai tué mon patron. Il ne pouvait pas en être autrement. J’avais perdu
mes plus belles années entre les murs de son entreprise, j’avais vu quelques
copains y mourir, j’y avais usé ma santé, mais ça n’a pas empêché qu’un jour
je reçoive ma lettre de licenciement. J’ai fait partie de la dernière charrette.
Jeté comme un Kleenex, ni plus ni moins. Le restant de ma vie cassée, vidée.
Il fallait bien que quelqu’un paie et je n’ai pas eu de mal à savoir qui. Je suis allé
dans son antre, là où il dirige tout. Je l’ai traqué, suivi. J’ai appris à connaître
son milieu, à rencontrer son entourage et ses congénères…
Et un jour, plutôt une nuit… »

L’auteur
Jean-Pierre Levaray est né en 1955. Ouvrier dans l’industrie chimique,
chroniqueur au Monde libertaire et à CQFD, il est l’auteur de récits poignants sur
la condition ouvrière dont Putain d’usine (L’Insomniaque, 2002), Tranches de
chagrin (L’Insomniaque, 2006) et à quelques pas de l’usine (Chants d’ortie, 2008).

Plus d'infos : http://www.editionslibertalia.com


Fred ALPI
La liberté ne se donne pas, elle se prend
www.fredalpi.com
www.theangrycats.com
Fred ALPI
 
Messages: 52
Inscription: Mer 16 Sep 2009 00:15

Retourner vers Musique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité