Les organisations libertaires en France

Les organisations libertaires en France

Messagede vroum le Jeu 10 Mai 2012 20:24

Les organisations libertaires en France

Article du numéro 4 d'avril 2012 de L'Eclat, journal du Collectif libertaire de l'Ain : http://www.cla01.org/IMG/pdf/L_eclat_4.pdf

Lorsque l'on commence à s'intéresser au mouvement anarchiste, on peut être étonné par la division apparente des organisations libertaires en France.

Notre propos est de donner quelques points de repère permettant de comprendre ce qui rassemble et sépare les principales organisations françaises.

Il ne s'agit pas ici de retracer l'histoire du mouvement libertaire français (ceci fera l'objet d'un article dans un prochain numéro de l'Éclat), mais d'en dresser un panorama.

Un même projet de société. Avant de s'intéresser aux divergences qui persistent entre les différentes organisations libertaires, il importe d'insister sur ce qui les rassemble. Toutes ces structures partagent un but commun : la construction d'une organisation sociale où toute forme d'exploitation et de domination de l'humain aura disparu.

Cette société sera nécessairement une société sans État et une société sans classes. Toutes les organisations libertaires militent donc pour l'abolition du salariat et pour l'avènement d'une organisation sociale totalement autogérée. Elles combattent toutes les formes d'inégalités et d'injustices inhérentes au système capitaliste.

Les organisations libertaires françaises partagent donc un même but et s'accordent sur la critique de l'ordre social existant. – Quelles divergences ?

Les divergences portent essentiellement sur des questions organisationnelles et stratégiques.

La Fédération Anarchiste.

C'est la plus ancienne organisation libertaire française. Elle fonctionne selon le principe du libre fédéralisme (c’est-à dire la libre association), qui garantit aux groupes et aux individus qui la
composent la plus grande autonomie, afin de permettre le pluralisme des idées et des actions dans le cadre d’un pacte associatif que nous appelons nos "principes de base".(Extrait de
« Qu'est-ce que la Fédération Anarchiste ? Sur le site : http://www.federationanarchiste.org. On peut mettre en évidence deux caractéristiques qui marquent fortement cette organisation
:

I. L'autonomie totale des groupes qui la constituent, dans un cadre fédéraliste strict ; les décisions fédérales (campagnes, axes d'action) sont prises lors d'un congrès annuel, à l'unanimité.

II. La synthèse libertaire : la Fédération Anarchiste, même si elle ne prétend pas représenter l'intégralité du mouvement anarchiste, est ouverte à toutes les sensibilités de ce mouvement.

– La FA prône différents moyens d'action :

1. La propagande (tables de presse, diffusion de textes, émissions de radio).

2. La participation aux mouvement sociaux ( grèves, manifestations).

3. La crédibilisation des idées libertaires par leur mise en pratique.

4. La construction de revendications en rupture avec les logiques étatiques et capitalistes.

– La FA édite un hebdomadaire (Le Monde Libertaire), diffuse ses idées sur les ondes (Radio Libertaire) et publie de nombreux textes (Éditions du Monde Libertaire) que l'on trouve notamment à
la librairie de la FA (librairie Publico: 145, rue Amelot, 75011 Paris).

La Coordination des Groupes Anarchistes.

Elle est créée par des groupes qui ont quitté la FA en juin 2002. La CGA se démarque de la FA, au moins sur deux points :

– 1. La question des prises de décisions : pour les militant-e-s de la CGA, le principe de l'unanimité paralyse l'action. Les décisions sont prises à 75 % de pour. La CGA est une organisation fédéraliste
(mandatement collectif, impératif et révocable, rotation des mandats). Les différents groupes qui la constituent se reconnaissent dans des principes (disponibles sur le site http://www.c-g-a.org) qui ne peuvent être révisés qu'à l'unanimité.

– 2. Le communisme libertaire. Alors que la FA regroupe les différents sensibilités du mouvement anarchiste, la CGA a l'ambition d'aboutir à une société basée sur le communisme libertaire, d'où les aspects de l'exploitation et de l'aliénation auront disparu (Extraits de Principes et Fonctionnement de la CGA, disponibles sur le site).

– La CGA se revendique de la lutte des classes et favorise autant que faire se peut les luttes sociales, les luttes à caractère syndical et les luttes de citoyens et de citoyennes qui s'auto organisent dans le but de faire reculer l'exploitation et la domination ! – Nous favorisons l'action directe des individus et des masses afin de réaliser, dès à présent leur nécessaire autoorganisation, alternative réelle à la politique politicienne et à la délégation de pouvoir. (Extrait des Principes).

– La CGA s'investit dans le mouvement syndical, mais reste méfiante envers les syndicats institutionnalisés (ce qui se traduit, notamment par la limitation des décharges syndicales à un mi-temps).

– La CGA édite un bimestriel : Infos et Analyses Libertaires.

L'Organisation Communiste Libertaire.

Elle est née, en 1976 de la scission de l'Organisation Révolutionnaire Anarchiste. Si l'OCL se définit comme communiste libertaire, elle ne considère pas l'avènement du communisme comme inéluctable :
c'est dans les luttes que le projet communiste se construit. – L’originalité de l’OCL repose sur quelques caractéristiques essentielles : une théorie et une pratique du communisme libertaire fondées sur la lutte des classes ; le mouvementisme et la priorité donnée aux structures de base liées par une communauté d'intérêts, l’anticapitalisme, l’anti-impérialisme, et l’impératif d’une rupture radicale avec l’exploitation, la domination et l’aliénation dans tous les domaines (politique, économie, rapports sociaux de sexe, environnement...). Nous privilégions l'intervention militante créatrice de ruptures politiques et sociales, plutôt que l'affirmation d'un « anarchisme » idéaliste et incantatoire, coupé des affrontements de classes qui traversent la société (Extrait de Qui sommes-nous ? disponible sur le site: (http://oclibertaire.free.fr).

– Si l'OCL reconnaît que le syndicalisme peut être un moyen parmi d'autres concourant ponctuellement à la lutte des classes, elle se méfie des syndicats institutionnalisés et refuse de lutter à l’intérieur des appareils bureaucratiques et d’occuper des postes de direction et de permanents syndicaux.

L'OCL critique le citoyennisme qui se développe depuis plusieurs années : celui-ci est une forme de négation de la lutte des classes. Si le citoyennisme (notamment républicain) se répand de plus en plus ces dernières années, c'est parce que l'ordre dominant en a besoin pour nier la lutte des classes et s’assurer une cohésion sociale favorable à ses intérêts (Extrait de Qui sommes-nous?)

– L'OCL publie un mensuel : Courant Alternatif.


Alternative Libertaire.

Elle est fondée en 1991, à partir de la fusion entre le Collectif jeunes libertaires (CJL) et l'Union des travailleurs communistes libertaires (UTCL, issue de la scission de l'Organisation Révolutionnaire
Anarchiste en 1976).

– Alternative Libertaire, comme la CGA et l'OCL se réclame du communisme libertaire. Mais elle diverge des autres organisations sur différents points :

1. Alternative Libertaire vise à participer à la construction d’un vaste mouvement anticapitaliste et autogestionnaire, où le nouveau courant libertaire s’intégrerait sans disparaître (Extrait de Manifeste pour une Alternative libertaire, disponible sur le site : http://www.alternativelibertaire.org).
Cela conduit AL à chercher l'unité la plus large avec les partis d'extrême gauche se réclamant de l'anticapitalisme, notamment avec le NPA.

2. AL préconise la participation active au syndicalisme. Les militant-e-s d'AL se retrouvent le plus souvent dans les syndicats de Solidaires et à la CGT, où ils et elles cherchent à promouvoir un syndicalisme alternatif, mais de masse, y compris en investissant les instances décisionnelles des organisations syndicales.

3. Autre point de clivage : la question des élections.
Alors que la CGA et l'OCL sont abstentionnistes, AL considère que certaines élections peuvent fournir l'occasion de porter un discours anticapitaliste.
Les militant-e-s d'AL sont partagé-e-s sur la participation aux élections.
C'est ainsi que le n° 216 du mensuel Alternative Libertaire (avril 2012) publie une tribune dans laquelle plusieurs militants estiment qu'AL aurait dû adresser des consignes de vote pour les deux tours des élections présidentielles (appeler à voter contre les candidats des plans d'austérité, de Le Pen à Hollande au premier tour ; à battre le candidat de la droite ou de l'extrême droite au second tour).

La Coordination des Libertaires de l'Ain.

La CLA se revendique du communisme libertaire et n'est rattachée à aucune organisation nationale.
Nos militant-e-s se reconnaissent dans nos principes (disponibles sur notre site (http://www.cla01.org), qui n'interdisent pas l'adhésion individuelle à une organisation libertaire nationale.
Face à la diversité du mouvement libertaire, nous préférons mettre l'accent sur ce qui nous rassemble plutôt que sur ce qui nous divise. C'est ainsi que nous avons organisé un rassemblement
antinucléaire en octobre avec les groupes lyonnais de la FA, de la CGA et de l'OCL. Nous sommes partie prenante de la Foire à l'Autogestion, qui aura lieu les 23 et 24 juin 2012 à Montreuil, et à laquelle appellent la FA, AL, la CGA et d'autres organisations libertaires. De même, nous participerons aux Rencontres Internationales de l'Anarchisme de Saint-Imier au mois d'août. Toutes ces rencontres sont l'occasion de faire avancer le débat entre les différentes organisations libertaires et, peut être, de dépasser certaines divergences.

Gia
Dernière édition par vroum le Jeu 10 Mai 2012 20:35, édité 2 fois.
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6846
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede Cheïtanov le Jeu 10 Mai 2012 20:34

Intéressant...

Il manque néanmoins No Pasaran, l'OLS et la CNT-AIT...
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede vroum le Jeu 10 Mai 2012 20:36

Peut-être dans le prochain numéro

je ne connais personne au CLA
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6846
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede Cheïtanov le Jeu 10 Mai 2012 21:12

En tout cas j'ai jeté un coup d’œil à leur canard, pas mal !!
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede nano le Jeu 17 Mai 2012 17:49

La campagne électorale pour le congrès annuel débute à la FA :
vroum a écrit le Jeu 10 Mai 2012 20:24
Les organisations libertaires en France
….
La Fédération Anarchiste.
C'est la plus ancienne organisation libertaire française. Elle fonctionne selon le principe du libre fédéralisme (c’est-à dire la libre association), qui garantit aux groupes et aux individus qui la composent la plus grande autonomie, afin de permettre le pluralisme des idées et des actions dans le cadre d’un pacte associatif que nous appelons nos "principes de base".(Extrait de « Qu'est-ce que la Fédération Anarchiste? Sur le site : http://www.federationanarchiste.org. On peut mettre en évidence deux caractéristiques qui marquent fortement cette organisation:
I. L'autonomie totale des groupes qui la constituent, dans un cadre fédéraliste strict ; les décisions fédérales (campagnes, axes d'action) sont prises lors d'un congrès annuel, à l'unanimité.
II. La synthèse libertaire : la Fédération Anarchiste, même si elle ne prétend pas représenter l'intégralité du mouvement anarchiste, est ouverte à toutes les sensibilités de ce mouvement.
– La FA prône différents moyens d'action :
1. La propagande (tables de presse, diffusion de textes, émissions de radio).
2. La participation aux mouvement sociaux ( grèves, manifestations).
3. La crédibilisation des idées libertaires par leur mise en pratique.
4. La construction de revendications en rupture avec les logiques étatiques et capitalistes.
– La FA édite un hebdomadaire (Le Monde Libertaire), diffuse ses idées sur les ondes (Radio Libertaire) et publie de nombreux textes (Éditions du Monde Libertaire) que l'on trouve notamment à
la librairie de la FA (librairie Publico: 145, rue Amelot, 75011 Paris).


C’est évident que Vroum doit avoir quelques difficultés à appréhender ce qu’il retranscrit.
Ce Vroum qui, sans complexe, écrit le Jeu 20 Oct 2011 13:31 sur ce forum au topic La voix de ses maîtres (./viewtopic.php?p=113732 - p113732./viewtopic.php?p=113732 - p113732 ) :
« Pas de quartier ! Oui la FA va interdire l'autogestion et vroum et ninja (qui n' a pas choisi son pseudo au hasard!) sont mandatés pour liquider les autogestionnaires jusqu'au dernier ! » et confirme son crétinisme par l’absence totale d’argumentaire masqué par des citations:
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (Nestor Makhno)


Ce même prénom modéré par vroum qui exclut de la FA selon son bon plaisir ou plutôt sur ordre et cela en contradiction totale avec les « Principes de base » (seul le congrès peut exclure) ou encore qui pratique le chantage envers des groupes pour exclure un affilié sous peine que le groupe soit exclu (voir pour la groupe La Vache folle…), manœuvres confirmée par Anouchka sur le topic La Voix de ses maîtres le Ven 16 Mar 2012 14:20 (http://forum.anarchiste.free.fr/viewtopic.php?f=14&t=5756&start=1760#p125958 )
« …
pourtant on a fait ce qu'on a pu, à notre manière, en disant par exemple à l'antenne qu'on n'avait pas le droit de dire pourquoi tes émissions avaient été supprimées, car sinon on risquait de voir notre émission supprimée à son tour. et je te rappelle que j'ai été forcée de démissionner (mon groupe entier étant menacé par vroum d'exclusion si mon propre compagnon et mon meilleur ami - les deux camarades de mon groupe - refusaient de me virer eux mêmes - ce qui aurait permis à vroum d'affirmer, la bouche en coeur, qu'il ne m'avait pas virée, mais que j'avais été exclue par mon compagnon donc, et par mon meilleur ami! vroum, irl, est mille fois pire que sur le forum...), qu'un groupe entier a été exclu pour avoir dit la vérité au sujet de ton exclusion.
… »


Un journal, Le Monde libertaire, en chute libre, non pas à cause de Prestalis, bouc émissaire pour masquer l’insignifiance ou l’irresponsabilité des articles (./viewtopic.php?p=128492 - p128492./viewtopic.php?p=128492 - p128492 ) ; une radio, Radio libertaire, aphone alors qu’elle a été une référence en matière d’absence de censure et de créativité pendant une vingtaine d’années voir: ./viewtopic.php?p=94860 - p94860./viewtopic.php?p=94860 - p94860 et ses quelques 48 000 visites sur 97 pages … confirmé de l’extérieur par http://lille.indymedia.org/article18321.htmlqui se conclut :
« …
Quant à Radio Libertaire et à la Fédération Anarchiste, nous avons cherché en vain, une réaction individuelle ou collective à cette émission, et aux propos qui y ont été tenus, par les invités comme par l’animateur.
Pourtant le problème va bien au-delà de la simple question de la tribune donnée à des thèses racistes et antisémites : même l’argument éculé de la liberté d’expression et du débat démocratique contradictoire ne tient pas une minute, dans la mesure ou à aucun moment, les propos racistes de Riposte Laïques ne seront contredits sur le fonds principal. L’animateur renchérira dans le sens de ses invités, et y ajoutera ses propres délires.
Pourtant, le contenu de cette émission engage bien au-delà de son animateur, dans la mesure où celui-ci, exerce de longue date un mandat national qui lui a été conféré par l’ensemble des membres de la FA
Une organisation ou ces mandats sont en très petit nombre, et donc absolument pas anodins. Une organisation dont les membres ne peuvent se réfugier derrière « la trahison du mandaté », dans la mesure, ou il s’agit de mandats directs et révocables à tout moment, si besoin est, et selon un mécanisme qui peut être demandé par tout adhérent »


Des propos, des attitudes, des réactions… racistes, homophobes, sexistes, handiphobes… banalisés au sein de cette FA ou quelques « abrutis » s’estiment au dessus du panier ( http://nantes.indymedia.org/article/19165 )

La FA actuelle ne sert qu’à déconsidérer l’idée libertaire et à rendre synonyme bordel et anarchie.
Oui la FA c’est le bordel organisé autoritairement puisque les affiliés reconduisent à l’unanimité lors de congrès « secrets » des mandatés qui n’ont rien à faire dans une fédération et qui plus est, se déclare anarchiste.
"Les cons ça osent tout, c''est même à ça qu'on les reconnaît" (Audiard)

Jean jacques – ex producteur des émissions pour Radio libertaire "Les Partageux de la Commune" et "ni maître ni dieu" censurée pour refus de cautionner les dérives racistes, homophobes, sexistes, handiphobes, autoritaires, politiciennes… de mandatés de la FA .
Communiqué lu avant l’émission "ni maître ni dieu" pendant 6 semaines:
http://orailec.free.fr/Rlib/Ni_maitre_ni_dieu_27_03_2011_a.mp3
nano
 
Messages: 335
Inscription: Ven 22 Avr 2011 16:36

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede vroum le Jeu 17 Mai 2012 18:22

:lol:
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6846
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede anouchka le Jeu 17 Mai 2012 20:45

Radio libertaire ou "Radio Français d’abord" ?
category global | libérations nationales | valide author mardi 29 décembre 2009 - 14:13author par yves coleman Notifier cet article/commentaire aux moderateur-ice-s

Hier, mercredi 2 décembre 2009, j’ai failli m’étouffer d’indignation en écoutant l’émission "Femmes libres" sur les ondes de Radio libertaire aux alentours de 19 heures. J’ai découvert de nouveaux partisans de l’identité nationale en la personne de l’animatrice (ou d’une des animatrices, j’ai pris l’émission en route) et d’une chanteuse de jazz "d’origine algérienne" (sic) mais "citoyenne française" (resic).

Toutes deux ont harcelé pendant plusieurs minutes et cherché systématiquement à coincer deux jeunes ados, parce que la première s’était présentée à l’antenne comme "Tunisienne" (alors que selon l’animatrice et la chanteuse elle devrait se dire "Française d’origine tunisienne") et un "Egypto Marocain" (même réflexion ridicule à son propos).

Les deux ados étaient venus parler d’un spectacle qu’ils doivent présenter prochainement, parler de leurs rêves de devenir comique, acteur, footballeuse ou actrice, dire tout le bien qu’ils pensent de ceux (leurs profs du collège) qui les ont poussés à faire du théâtre. Nos deux ados ne savaient pas qu’ils allaient passer devant le Grand Tribunal libertaire de l’identité nationale. En effet ces deux jeunes se sont fait rappeler à l’ordre par la chanteuse et par l’animatrice parce qu’ils ne se disaient pas français.

Pour les coincer elles leur ont posé des questions à deux balles du genre "Où sont tes amis, où joues-tu au foot", etc., dignes d’un questionnaire bessonien. Ils ont subir des réflexions du type "Un mois de vacances au pays cela compte moins que 11 mois en France". Et cerise sur le gâteau "Vous croyez que dans vos pays d’origine vous pourriez dire ce que vous dites" ? De Villiers a dû se frotter les mains...

Nos "libertaires" et "féministes" n’ont même pas pris la peine d’écouter ce que disaient maladroitement ces deux jeunes, à savoir que les autres (les Franco-Français et apparemment aussi les libertaires de l’émission) leur renvoyaient tellement à la gueule leurs origines qu’ils avaient décidé de les revendiquer fièrement sans se préoccuper de savoir s’ils avaient ou non la carté d’identité ou le passeport du pays dont ils se réclamaient les ressortissants.

Le plus choquant dans cette émission, en dehors de l’abus de pouvoir caractérisé commis par ces adultes prétendument libertaires vis-à-vis d’ados invités sans doute pour la première fois dans une radio, ce fut la phrase de la chanteuse "Si je n’accepte pas ma nationalité (sous entendu française, Y.C.) comment pourrais-je revendiquer mes droits" ? Ainsi, en plein débat sur l’identité nationale, des "libertaires" peuvent tranquillement expliquer que en tant que "citoyens" d’un pays (en clair, en tant que personnes reconnaissant l’autorité d’un Etat ! Bakounine a dû se retourner dans sa tombe... s’il écoute Radio libertaire) il est normal qu’ils aient des droits (ce qui est juste) sans ajouter aussitôt que tout individu vivant dans ce pays, ou même y passant quelques jours, devrait avoir LES MEMES DROITS qu’eux, ces braves citoyens et citoyennes français et libertaires ?

Ne pas dénoncer clairement le mythe de l’identité nationale, lier la jouissance de droits démocratiques comme la liberté d’expression à LA SEULE CITOYENNETE (de surcroît française), culpabiliser ces jeunes, c’est reconnaître implicitement qu’il est normal qu’un prétendu "étranger" ait moins de droits qu’un prétendu "citoyen" d’un pays, ici la France.

Ce qu’il y a de marrant (en fait de sinistre) c’est qu’à un moment la même chanteuse (ou l’animatrice je ne sais plus) a déclaré "Vous nous apportez ce qu’il y a chez vous", sans se rendre compte qu’ainsi elle donnait raison à ces jeunes qui ne veulent pas se dire Français, même s’ils ont toujours leur carte d’identité en poche pour éviter le prochain contrôle policier au faciès. Preuve qu’effectivement les Franco-quelque chose sont plus "quelque chose" que "franco" pour ces citoyennistes libertaires.

Cette émission montre que les libertaires (tout comme la gauche ou l’extrême gauche) feraient bien de réfléchir un peu à ce que signifient des termes comme "identité", "nationale", "citoyen" ou "français" avant de sermonner des ados dont les parents viennent d’autres pays et qui se sentent rejetés par la « patrie des droits de l’homme ».

Et l’allusion des participantes au "retour à la religion" (en clair à l’islam) a bien montré que les adultes libertaires présents n’ont rien compris aux mécanismes de l’exclusion raciste qui fonctionnaient en France bien avant la construction de quelques mosquées, l’ouverture de centaines de salles de prière pour les musulmans ou la progression du port du voile dans les quartiers populaires.

Avec des adversaires aussi confus, Besson, Hortefeux et Sarko n’ont pas grand-chose à craindre. Leur propagande sur l’identité nationale a un boulevard devant elle....

Yves Coleman 3/12/2009

PS. : L’une des participantes à ce débat faisandé chapitra aussi les ados parce qu’ils confondaient les racines et la citoyenneté. Les racines (sous-entendu les fameuses origines) sont justement ce qui pose problème à toute personne victime du racisme en France : que ce soit le nom ou l’apparence physique supposée non française (ceux que les cons appellent les basanés, les noirs, les jaunes ou les gris...), c’est justement cela qui fait que l’on est un demi-Français ou un quart de Français aux yeux de ceux qui se jugent Français "de souche".

Il est donc normal que par réaction, ou pour d’autres raisons, qu’il serait trop long d’expliciter des jeunes "d’origine X" préfèrent se dire "X" que français.

Il est consternant d’avoir à expliquer de telles évidences à des libertaires qui sont traditionnellement plus sensibles aux diverses formes d’oppression que leurs concurrents marxistes....
Liens:: http://www.mondialisme.org/spip.php?article1409


vroum a écrit::lol:
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede Alato le Jeu 17 Mai 2012 21:48

Qu'un animateur de tête de gondole s'applique à sa besogne avec aussi peu de conviction et, pour tout dire, autant de j'm'en-foutisme quant aux graves accusations dont des supporters officiels de sa marque sont implacablement l'objet, c'est hilarant, en effet.

Et pourtant, quel talent ! Concis mais incroyablement éloquent. Une unique icônette pour achever de détruire toute illusion quant à la fonction « déceptive » de cette orga. Chapô ! Pouget soi-même aurait pu y prendre une magistrale leçon de sabotage.

Les bits m'en tombent.

--
« L'âme de certains individus m'empêchera toujours de croire en Dieu »
Alato
 
Messages: 60
Inscription: Mer 4 Avr 2012 11:30

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede vroum le Jeu 17 Mai 2012 22:10

Coleman, je l ai rencontré au salon du livre libertaire, j ai bien discuté avec lui
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6846
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede anouchka le Jeu 17 Mai 2012 22:41

et modération d'un nom par vroum, il a bien discuté avec lui aussi?
Dernière édition par anouchka le Mer 18 Juil 2012 16:56, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede anouchka le Jeu 17 Mai 2012 22:42

Re: RADIO LIBERTAIRE: "LA VOIX DE SES MAÎTRES"

Messagede anouchka le Ven 30 Mar 2012 13:26
UFAL, les raisons de la scission et de la création de Riposte laïque:

M.Cassen a crée Riposte laïque à la suite de différends au sein de l’Union des familles laïques (UFAL) et au journal en ligne Respublica où il militait. Au sein du nouveau média, il ne voulait pas "de gauchistes antirépublicains, anti-flics et pour la régularisationde tous les sans papiers".

"Des clivages sont apparus à l’UFAL et à Respublica avec Pierre Cassen et ses amis notamment sur la question de l’islam et de l’immigration, se rappelle Nicolas Gavrilenko, secrétaire général de l’UFAL et rédacteur en chef de Respublica. Sa conception de la laïcité bannit toute trace de religion dans la société civile." M.Gavrilenko décrit "une dérive doriotiste [du nom de Jacques Doriot , qui, de communiste, a fini fasciste et collaborationniste], mais sans antisémitisme". Pour Alexis Corbière, élu du Parti de gauche à Paris et militant laïque, le parcours de M.Cassen lui "rappelle Dieudonné. Plus tu lui tapes dessus, plus il se radicalise."



http://www.alternativelibertaire.org/sp ... rticle3237

c'est pourtant facile de se renseigner: le site de riposte laique a une rubrique "archives" (je ne mets pas de lien, démerdez vous) on peut remonter jusqu'à 2007 et jeter un coup d'oeil (même en diagonale et rien que les sommaires, c'est... berk... édifiant).
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede vroum le Jeu 17 Mai 2012 23:18

Comment pourrir un topic intéressant en deux leçons par Nano et Anouchka les spécialistes du trollage et du hors-sujet
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6846
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede pit le Jeu 17 Mai 2012 23:37

ouais, c'est clair, et déjà que çà commençait pas très bien avec un résumé des camarades de la CLA qui fait un peu raccourci à la petite semaine, ce que vroum aime bien quand çà l'arrange, et arrange sa chapelle, avec un topic super "interessant", sur ce forum çà se transforme vite en un spectacle digne d'un cirque, et en réunion de frappé-es. En même temps, sur ce forum, que ce gars à participé à transformer en zoo, ce n'est plus une surprise.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede anouchka le Ven 18 Mai 2012 00:15

vroum a écrit:Comment pourrir un topic intéressant en deux leçons par Nano et Anouchka les spécialistes du trollage et du hors-sujet


ça c'est la (non) réponse de vroum à tout ce qui est problèmes de racisme, sexisme, homophobie... dans les organisations libertaires en général (et à la FA en particulier).
ah si!
de vroum il y a aussi (au sujet du racisme sur radio libertaire):
:D
moi je trouve qu'on est complètement dans le sujet, que c'est super intéressant de savoir comment les membres des organisations se positionnent par rapport à ces thèmes essentiels que sont (par exemple) le racisme et le sexisme.
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede Alato le Ven 18 Mai 2012 00:17

Sujet: Les organisations libertaires en France
Sous-sujet: Le cas de la FA

Présentation officielle des catégories, suivie d'une illustration contextualisée de leur mise en oeuvre, à travers une pluralité de témoignages, « directs » ou collectés par d'ancien membres = contribution à l'histoire de la FA. Ça gêne tant que ça ?

Rien à voir avec la zoologie ou la psychiatrie.

Sauf pour l'unique membre habilité à s'exprimer, évidemment.

--
:zik: « Oh ! Les belles cerises » :zik:
Alato
 
Messages: 60
Inscription: Mer 4 Avr 2012 11:30

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede nano le Sam 19 Mai 2012 12:11

Eh oui la FA actuelle doit être combattue comme toute orga raciste.
La règle de l’unanimité rend responsable tout affilié qui participe au « congrès » des dérives sectaro-racistes de quelques mandatés régulièrement reconduit par ce sacro saint congrès unanimitaire.
Il est plus que temps pour les anarchistes de quitter ce titanic et de laisser ces opportunistes couler seuls, même avec le fric qu’ils ont amoncelé sur leur dos.

« …
Quant à Radio Libertaire et à la Fédération Anarchiste, nous avons cherché en vain, une réaction individuelle ou collective à cette émission, et aux propos qui y ont été tenus, par les invités comme par l’animateur.
Pourtant le problème va bien au-delà de la simple question de la tribune donnée à des thèses racistes et antisémites : même l’argument éculé de la liberté d’expression et du débat démocratique contradictoire ne tient pas une minute, dans la mesure ou à aucun moment, les propos racistes de Riposte Laïques ne seront contredits sur le fonds principal. L’animateur renchérira dans le sens de ses invités, et y ajoutera ses propres délires.
Pourtant, le contenu de cette émission engage bien au-delà de son animateur, dans la mesure où celui-ci, exerce de longue date un mandat national qui lui a été conféré par l’ensemble des membres de la FA
Une organisation ou ces mandats sont en très petit nombre, et donc absolument pas anodins. Une organisation dont les membres ne peuvent se réfugier derrière « la trahison du mandaté », dans la mesure, ou il s’agit de mandats directs et révocables à tout moment, si besoin est, et selon un mécanisme qui peut être demandé par tout adhérent
» (http://lille.indymedia.org/article18321.html )

Jean jacques – ex producteur des émissions pour Radio libertaire "Les Partageux de la Commune" et "ni maître ni dieu" censurée pour refus de cautionner les dérives racistes, homophobes, sexistes, handiphobes, autoritaires, politiciennes… de mandatés de la FA .
Communiqué lu avant l’émission "ni maître ni dieu" pendant 6 semaines:
http://orailec.free.fr/Rlib/Ni_maitre_ni_dieu_27_03_2011_a.mp3
nano
 
Messages: 335
Inscription: Ven 22 Avr 2011 16:36

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede vroum le Sam 19 Mai 2012 12:18

c'est bizarre ça, j'ai plutôt l'impression que tu es de plus en plus seul tandis que les militants de la FA sont de plus en plus nombreux
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6846
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede anouchka le Sam 19 Mai 2012 16:13

je vois pas le rapport entre la "solitude" de nano (qui serait une "tare" en soi) et le "nombre" des militants FA (nombre qui serait une preuve de qualité militante et d'éthique anarchiste).

car si être plus nombreux est synonyme de plus grande valeur, pourquoi ne pas adhérer directement au PS? :wink:

enfin si, le sous entendu venimeux est clair: depuis que j'ai exclu les "marginaux" la FA se développe... alors que s'il y a de nouveaux, nouvelles adhérent(e)s ce n'est pas en raison de l'exclusion de nano-jean-jacques, ni grâce à vroum, mais grâce au boulot des groupes (qui n'étaient nullement freinés par la présence de jean-jacques).
car hélas il faut bien le dire, avant d'être exclu par vroum pour des raisons pas très claires (euphémisme...) nano-jean-jacques ne jouait pas ainsi les balances au sujet de tout et n'importe quoi (genre untel bosse au CNRS...). il se contentait de demander des comptes au sujet d'une émission raciste sur Radio libertaire. s'il avait eu une réponse claire de l'animateur de la philanthropie de l'ouvrier charpentier on n'en serait pas là aujourd'hui.

mais il suffit de consulter ce forum pour comprendre que vroum n'est pas dérangé le moins du monde par les problèmes de racisme... :rastasad:
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede anouchka le Sam 19 Mai 2012 16:15

(cela dit, pour en revenir au sujet, je ne pense quand même pas que la FA soit la seule organisation libertaire à être (parfois) confrontée à des dérives racistes, sexistes, etc?)
(quant à moi je ne pense pas que ces questions soient "un détail sans importance"...)
Avatar de l’utilisateur
anouchka
 
Messages: 2766
Inscription: Dim 6 Mar 2011 23:33

Re: Les organisations libertaires en France

Messagede nano le Ven 25 Mai 2012 16:14

vroum a écrit le Sam 19 Mai 2012 12:18
./viewtopic.php?p=133108 - p133108
c'est bizarre ça, j'ai plutôt l'impression que tu es de plus en plus seul tandis que les militants de la FA sont de plus en plus nombreux

La quantité n’a jamais fait la qualité, peut être que quelques abrutis de la FA s’y essaient.

Confusion entre majorité et unanimité,
confusion entre fonction et pouvoir,
confusion entre présentation et création,
confusion entre révolution et évolution,…
Con… « les cons ça osent tout c’est même à ça qu’on les reconnaît » (Audiard) ;

L’unanimité, surtout celle de la FA (promesses, tractations, menaces physiques… pour réussir à faire lever une opposition lors du congrès annuel) rend responsable chaque participant de toutes décisions prises lors d’un congrès. La majorité laisse au moins une place à une « opposition » constructive, même si ce n’est pas un moyen abouti de relations entre individus.
Fonction et pouvoir, alors là c’est la tarte à la crème, tout délégué, mandaté, élu… n’a qu’une fonction de représentativité de ses mandants et non un pouvoir de décision sur ceux-ci.
Un « présentateur » est un porte-parole d’une synthèse, en général le plus petit dénominateur commun pour conserver la cohésion, plus le groupe est important moins il est radical et moins inquiétant pour le « pouvoir » y compris celui des « mandatés ». A l’opposé un « créateur » est seul, c’est sa qualité, il n’y a que la création pour améliorer l’individu et l’humanité. La création incite à la réflexion et non à la réaction.
Alors être le seul à mettre en pratique une décision est remarquable, ce qui m’inquiéterait c’est que plusieurs pensent ou agissent comme moi. Les moutons de Panurge m'inquiètent;
Par exemple, après avoir cessé il y a une dizaine d’années (voir « affaire » Kader) toute présence à la FA, j’ai suspendu une émission de 15 années sur les mouvements sociaux du 19ème siècle : Les Partageux de la Commune, Catherine a demandé à 6 reprises en direct sur Radio libertaire une position claire de la « FA » sur les dérives inacceptables de quelques mandatés (http://orailec.free.fr/Rlib/Ni_maitre_ni_dieu_27_03_2011_a.mp3), Denis a créé le topic La Voix de ses maîtres (./viewtopic.php?p=94860 - p94860./viewtopic.php?p=94860 - p94860) le Sam 2 Avr 2011 19:50, Béatrice a écrit le texte, Anouchka a agi comme elle le ressentait, le groupe La Vache folle a écrit un texte sur son blog ( http://chronique-hebdo.blogspot.com/p/contester.html) groupe depuis exclu de la FA par un certain prénom modéré par vroum mandaté à l’unanimité par le congrès souverain de la FA secrétaire aux relations intérieures ou plutôt au ménage dans la caserne ( entreprise de placements financiers en tout genre) qu’est devenu la FA depuis le passage Joyeux d’un certain Maurice, …
Révolution : Retour au point d'où il était parti ; état d'une chose qui s'enroule ce qui se confirme à la FA, logique cette orga se prétend révolutionnaire.
Evolution = émancipation de l’individu de tout dogme : religieux, économique, philosophique, politicien, social…

Bonne nuit les petits, le guet vroum veille sur les rails.

Jean jacques – ex producteur des émissions pour Radio libertaire "Les Partageux de la Commune" et "ni maître ni dieu" censurée pour refus de cautionner les dérives racistes, homophobes, sexistes, handiphobes, autoritaires, politiciennes… de mandatés de la FA .
Communiqué lu avant l’émission "ni maître ni dieu" pendant 6 semaines:
http://orailec.free.fr/Rlib/Ni_maitre_ni_dieu_27_03_2011_a.mp3
nano
 
Messages: 335
Inscription: Ven 22 Avr 2011 16:36

Suivante

Retourner vers Discussions libres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité