Que demandent les Anarchistes aujourd'hui ?

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Que demandent les Anarchistes aujourd'hui ?

Messagede bajotierra le Mar 26 Jan 2016 13:22

Des anarchistes demandent officiellement la déchéance de la nationalité française
http://blogyy.net/2016/01/22/des-anarch ... francaise/


FTP (Francs Tireurs Partisans d’une citoyenneté mondiale)

35, allée de l’Angle
17190 Saint-Georges-d’Oléron
Tél. : 05 46 76 73 10
Adresse électronique : editionslibertaires@wanadoo.fr

Chaucre, le 22 janvier 2016



Objet : Demande de déchéance de la nationalité française



À monsieur le Président de la république française



Monsieur le Président, nous vous faisons une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps.

Nous sommes nés dans ce pays, la France, par hasard. Nous n’avons choisi ni de naître, ni de naître en France. Il en va ainsi de tous les êtres humains. Jusqu’à présent, ce non-choix ne nous posait pas de trop gros problèmes. Nous aurions pu tomber plus mal.

Depuis déjà quelque temps, cependant, entre Notre-Dame-des-Landes et la condamnation de syndicalistes à de la prison ferme, nous avions quelques doutes sur votre capacité à faire rêver d’une France dite pays des droits de l’homme. Vous nous accorderez de ne même pas parler de socialisme. Avec votre dernier tripatouillage politicard à propos de la déchéance du droit de nationalité, les choses sont claires. Vous jouez avec les allumettes. Vous savez que les terroristes se moquent comme de leur première chemise d’être déchus ou non de… Et pourtant, vous êtes en train de mettre en place un arsenal juridique démagogue qui assigne aujourd’hui à résidence des écolos et des syndicalistes et qui, demain, se retournera contre vous.

Rappelez-vous, Martin Niemöller. Libéré des camps par la chute du régime nazi, en 1945. Il est l’auteur de Quand ils sont venus chercher… faussement attribué à Bertold Brecht. Il disait : « Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit,… je n’étais pas communiste. Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit,… je n’étais pas syndicaliste. Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs, je n’ai rien dit,… je n’étais pas juif. Lorsqu’ils sont venus me chercher, … il ne restait plus personne pour protester. »

Monsieur le Président, demain, quand ceux que vous prétendez combattre seront au pouvoir, ils se contenteront d’appliquer vos lois. Comment ne comprenez-vous pas cela ? Par voie de conséquence, comme nous le permet encore la Constitution, nous nous déclarons en situation d’insurrection.

Par la présente, veuillez recevoir notre demande de déchéance de la nationalité française. Pourquoi ? Nous autres, Français de hasard, ne voulons plus être français tant que vous incarnerez cette idée de la France. Par la présente, nous vous informons également de notre volonté de créer dans les plus brefs délais une carte d’identité et un passeport de citoyen du monde.

Monsieur le président, prévenez vos gens d’armes, que nous serons lourdement armés de ces armes de destruction massive que sont l’intelligence, la non-violence, l’honneur et… l’humour. Et que nous n’hésiterons pas à tirer ! Avec ces armes là !



Jean-Marc Raynaud

Dominique Lestrat

Yannick Thébault

Stephane Troplain

Paul Boino

Annie Arroyo

Thierry Sassi

http://blogyy.net/2016/01/22/des-anarch ... francaise/ 3


Un autre demande à ces anarchistes d’arrêter de se dire anarchistes.




Un anarchiste demande à des anarchistes d’arrêter de se dire anarchistes.


Rire jaune et rage noire en tombant (via La Horde, le blog de Yanis Youlountas et apparemment plein d’autres sites) sur cette lettre ouverte au président de la République (sic!) dans laquelle sept « anarchistes » demandent officiellement (sic de chez sic!) la déchéance de nationalité. J’aurais pu en rire. Mais j’ai préféré me foutre en rogne.
Parce que leur lettre ouverte, autant dans la forme que dans le fond, est autant anarchiste que je suis chef d’entreprise.

En appeler au gouvernement et à la Constitution.
En s’adressant directement au chef du gouvernement pour lui demander (avec les formules polies et officielles qui s’imposent, genre « Monsieur le président de la République ») la déchéance de nationalité, les sept signataires ne font rien de moins que légitimer, reconnaître et accepter son pouvoir. Tout aussi débile que de se déclarer anticlérical et/ou athée et aller réclamer l’apostasie au pape…
Et le lol redouble quand ils écrivent : « Comme nous le permet encore la Constitution, nous nous déclarons en situation d’insurrection. » Perso, je m’en remets pas de cette phrase. On dirait les frappadingues « ni droite-ni gauche » de Jour De Colère.

Confondre anarchisme et altermondialisme.
« Nous autres, Français de hasard, ne voulons plus être français tant que vous incarnerez cette idée de la France. » ajoutent-ils. Ah ? Donc si le président redevient gentil, nos sept anars veulent bien être français à nouveau, et donc reconnaître les notions d’Etat et de nation ? Prenons sur nous et continuons la lecture : « Par la présente, nous vous informons également de notre volonté de créer dans les plus brefs délais une carte d’identité et un passeport de citoyen du monde. » Là, Hollande doit flipper sa race ! Un peu comme l’Europe qui tremble devant les monnaies locales que créent les écolos alternatibesques… Et puis bon, sérieusement, des papiers ça reste des papiers, un moyen de contrôler la ou les populations, que ce soit à un niveau national ou mondial. Quant au concept de citoyen, c’est une saloperie de fait, impliquant droits (un peu) mais surtout devoirs (beaucoup). Là aussi, faire passer la citoyenneté d’un statut national à mondial ne nous privera pas moins de libertés. Je passe sur le déni complet des nombreux réfugiés étrangers pour qui obtenir des papiers français équivaut à sauver sa peau.

La solidarité « entre-nous ».
Quand ils écrivent « vous êtes en train de mettre en place un arsenal juridique démagogue qui assigne aujourd’hui à résidence des écolos et des syndicalistes », nos anars-citoyens avouent que ce qui les chagrine dans le renforcement de la répression depuis la mise en place de l’état d’urgence, c’est que celle-ci puisse les atteindre. Relisez bien leur lettre : pas un mot sur les principales victimes, c’est à dire toutes les personnes qui correspondent à la définition biaisée et caricaturale que se fait l’Etat du mot musulman. Non, nos signataires n’ont peur que pour leurs petites gueules affinitaires.

La conclusion vaut également son pesant de cacahuètes : « Monsieur le président, prévenez vos gens d’armes, que nous serons lourdement armés de ces armes de destruction massive que sont l’intelligence, la non-violence, l’honneur et… l’humour. Et que nous n’hésiterons pas à tirer ! Avec ces armes là ! ». Rappelons-nous qu’un peu plus haut dans leur texte, les gars ont affirmé être désormais en « situation d’insurrection ». Souvenons-nous donc de tous les communards non-violents, des clowns makhnovistes ou des humoristes espagnols de 36… Et j’hallucine d’ailleurs un peu de ce choix du mot « non-violence » en lieu et place de pacifisme, ce dernier n’excluant absolument pas un usage légitime de la violence de notre part (et là je parle de notre classe, pas du fait d’être encarté à tel syndicat ou telle orga libertaire).

L’anarchie n’est pas qu’un mot.
Je vois déjà les contradicteurs : « Tu te prends pour qui ? T’es le gardien de l’anarchie ? Il faut passer un examen pour obtenir un diplôme d’anarchiste ? », etc.

Effectivement, pas d’exams, pas de diplôme (quoi que chez certains…), mais c’est pas non plus la foire du nawak où il suffit de se prétendre anar pour l’être ; l’anarchie n’est pas la poubelle de tous ceux qui, trop pleutres pour choisir leur camp, ne trouvent rien de mieux à faire que de s’affirmer anar ou libertaire. L’anarchie n’est pas la salle d’attente des indécis ni un mot qui flotte dans le vide. Être anarchiste c’est adhérer à des principes, des pratiques, à un projet de société. Ce dernier point n’étant pas le moins important.

Dans cette lettre ouverte, la démarche des signataires n’a rien d’anarchiste. Elle s’inscrit dans les modes d’actions des Indignés et autres mouvements citoyennistes qui s’accommodent parfaitement du capitalisme en espérant simplement (et naïvement) pouvoir le rendre meilleur. Libres à eux de faire ce que bon leur semble, mais qu’ils n’y collent pas la notion d’anarchisme.

On a déjà assez à faire avec Onfray qui se prétend libertaire.

***

Pour info, les sept signataires (dont le responsable des Editions Libertaires, rattachées à la Fédération Anarchiste) se sont trouvé pour nom F.T.P. (sic, voire sick) pour Francs Tireurs Partisans d’une citoyenneté mondiale. Ils reprennent donc le nom d’une orga communiste qui, pendant la résistance, ne s’est pas trop posé la question de la non-violence…

Et ça me fait vraiment peine de voir leur lettre relayée sans critique aucune par des sites anars…

Et je m’accroche à ma colère pour éviter de baisser définitivement les bras.




https://culturesmic.wordpress.com/2016/ ... archistes/
bajotierra
 
Messages: 4247
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Que demandent les Anarchistes aujourd'hui ?

Messagede vroum le Mar 26 Jan 2016 16:18

il y a une erreur, les Éditions libertaires ne sont pas rattachées à la Fédération anarchiste et sont une association autonome et independante financièrement et politiquement de la FA

cette initiative est signée par plusieurs membres de la FA mais n'est pas à proprement parler une initiative federale
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6803
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Que demandent les Anarchistes aujourd'hui ?

Messagede Lehning le Mar 26 Jan 2016 16:41

Bonjour !

Oui, c'est vrai mais...1 ou des communiqués fédéraux FA quand même sont pondus, allant dans le sens de cette initiative et c'est bien là que ça risque d'être clivant, puisque toutes et tous les membres de la FA ne sont pas bénis oui-oui à cette initiative. Certains(nes) même y sont opposé-e-s assez fortement vu les termes employés et la méthode pratiquée.

D'un autre côté, on peut le voir comme une forme d'anti-patriotisme (si il s'agissait vraiment de cela, rien à redire !) mais les courbettes, l'à peu-près, etc. sont bien trop flagrants dans la forme scripturale du communiqué, voire carrément caricaturale. Et pas vraiment anarchiste. Loin s'en faut ! Certains de ces anarchistes se disent même républicains et ont carrément même voté Hollande ! :arf:

En fait, si j'ai bien compris, le but de ces quelques signataires est juste de faire du buzz, avec un certain humour. Ca risque de faire pshitt assez rapidement et de finir en eau de boudin.

Je connais la plupart des signataires. Je n'adhère pas à cette forme de combat anarchiste se targuant de républicanisme. Le républicanisme n'a rien à voir avec l'anarchisme.

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2088
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33


Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités