Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Cheïtanov le Ven 26 Oct 2012 20:35

Stop aux mensonges et à l'intoxication des guignols du 33 rue des Vignoles.

Les élections au TPE, c'est de l'anarchosyndicalisme pragmatique !
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Freakers le Sam 27 Oct 2012 00:15

Pourrais je savoir pourquoi mon précédent message a-t-il été enlevé ? C'est quoi ce délire ????
Freakers
 
Messages: 51
Inscription: Lun 17 Mai 2010 21:28

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Cheïtanov le Sam 27 Oct 2012 01:43

Je suis pas admin mais semble-t-il il était lourdement insultant...

C'est les TPE qui t'auraient mis dans cet état ? Où que le congrès "on se fout sur la gueule" est lieu dans ton UL ?

Et oubliez pas hein, pour renforcer l'anarchosyndicalisme, faut que les Vignoles fassent plus aux élections TPE qu'aux PTT :lol:
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Freakers le Sam 27 Oct 2012 12:09

T'inquiète, ton pote protesta le stal veille.... Insultant en quoi ? En mettant en doute ta connaissance sur les réalité des TPE ? Et affirmant que tu es un petit joueur dans le syndicalisme ?

Où sont les insultes ? Je porte une affirmation qui ne fait certe pas plaisir, mais qui reste courtoise. Mais comme vous faîtes ce qui vous plaît ici, on voit tout de suite à quoi doit ressembler votre orga ....
Freakers
 
Messages: 51
Inscription: Lun 17 Mai 2010 21:28

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Protesta le Sam 27 Oct 2012 12:36

Fais attention, à ton langage, je ne supporte plus, les tons insultants, à la pitou, ou tu communique normalement ou je te fous en moderation à priori.
Protesta
 
Messages: 2202
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Freakers le Sam 27 Oct 2012 13:23

Non mais c'est du délire là.

Je ne compte même plus le nombre de ppost où on s'en prend plein la tronche et dès qu'on vous répond de façon un peu sèche on est insultant ? On va où là ?

Vous allez m'accusez de quoi la prochaine fois ? De trollage ?

Donc vous avez le droit de nous calomnier mais nous on doit se taire ? Est ce là votre conception du débat démocratique ?
Freakers
 
Messages: 51
Inscription: Lun 17 Mai 2010 21:28

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Cheïtanov le Sam 27 Oct 2012 15:34

Freakers là où je bosse on est moins de 11 travailleurs-euses, et un compagnon de l'UL c'est pareil, alors on connait va.

Et en parlant de débat démocratique, le jour où dans la présentation confédérale des Vignoles vous mettrez la vérité sur la CNT-AIT on en reparlera.

Protesta me protège ? t'as vu ça où ? Et toi les intersyndicales avec SUD ça se passe ? Ah et très beau tract anti syndicats à PSA... après un tract commun avec la CGT...

Si tu es sage, on parlera de ce qui arrive à la SAC :slt:
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Arthur le Sam 27 Oct 2012 21:01

Je ne me substituerai bien évidemment pas ici à Freakers pour répondre a Pit.
Mais je crois que l'enjeu de la CNT-f est de sortir au mieux d'un congrès qui va devoir gérer le départ de camarades qui ont participé au développement de l'organisation mais sont dorénavant dans un rapport fractionnel qui lui pose problème. Certains voudraient y voir une relecture de l'effondrement des années 50, ou celle, plus récente de la scission d'avec l'actuelle CNT-AIT; une sorte de querelle entre conservateurs et réformistes. Ce serait, à mon sens, une erreur, car je ne crois pas que beaucoup d'adhérents de la CNT-f soient aujourd'hui sur les positions défendues par ceux qui allaient rejoindre la CNT-AIT.
Il reste à espérer que si ceux qui quitteront la CNT-f envisagent de créer une énième CNT, nous ne revivions pas une "compétition de bac à sable". Malgré des propos qui peuvent être encore venimeux, la scission d'avec la CNT-AIT a permis aux deux organisations de trouver une identité propre.
Ce congrès va sûrement être un moment difficile et pénible, mais qui laissera à tous (ceux qui resteront à la CNT-f et ceux qui l'ont déjà quitté ou s'apprêtent à le faire) de développer les stratégies qui leurs semblent opportunes sans accuser les autres de les entraver.

La CNT-f est passée à côté d'un objectif de développement numérique qui reste au coeur de son débat actuel sur les moyens d'y parvenir (démocratie directe, instauration de permanents, etc). Dans les semaines et mois qui vont suivre, on peut penser que des clarifications issues du congrès permettront de mieux comprendre ce qui agite actuellement la CNT-f.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
Arthur
 
Messages: 96
Inscription: Ven 8 Mai 2009 16:34

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede pit le Sam 27 Oct 2012 21:20

Arthur a écrit:Je ne me substituerai bien évidemment pas ici à Freakers pour répondre a Pit.

xxx, je disais qu'à priori je ne partage pas trop le point de vue de Freakers et que j’aimerais bien qu’il puisse développer sur ses attendus à lui, rapporté aux enjeux de ce congrès.

En attendant que Freakers s'exprime, je trouve, Arthur, que tu fais un peu funambule dans cet exercice, d'autant qu'il ne s'agit plus de semaines ou de mois dans la configuration d'une nouvelle scission, mais d'années...si jamais il s'en trouve assez pour porter encore un syndicalisme révolutionnaire de masse.

Modéré par Specifix.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Cheïtanov le Sam 27 Oct 2012 21:51

pit a écrit:d'autant qu'il ne s'agit plus de semaines ou de mois dans la configuration d'une nouvelle scission, mais d'années...si jamais il s'en trouve assez pour porter encore un syndicalisme révolutionnaire de masse.

Où quand Pitou fait ce qu'il dénonce. On se moque des voisins ? Sur leur nombre d'adhérent-es ?


@ Arthur :

Arthur a écrit:Mais je crois que l'enjeu de la CNT-f est de sortir au mieux d'un congrès qui va devoir gérer le départ de camarades qui ont participé au développement de l'organisation mais sont dorénavant dans un rapport fractionnel qui lui pose problème. Certains voudraient y voir une relecture de l'effondrement des années 50, ou celle, plus récente de la scission d'avec l'actuelle CNT-AIT; une sorte de querelle entre conservateurs et réformistes. Ce serait, à mon sens, une erreur, car je ne crois pas que beaucoup d'adhérents de la CNT-f soient aujourd'hui sur les positions défendues par ceux qui allaient rejoindre la CNT-AIT.

Oui et non. En effet, personne à la CNT-f n'est sur les positions de la CNT-AIT et vice-versa ce qui est logique. Par contre pour moi la scission que vous vivez est clairement entre celleux qui veulent aller plus loin dans le réformisme et d'autre pensent qu'aller plus loin serait trop, sans pour autant, en effet, rejoindre les positions de la CNT-AIT.

Arthur a écrit:Il reste à espérer que si ceux qui quitteront la CNT-f envisagent de créer une énième CNT, nous ne revivions pas une "compétition de bac à sable". Malgré des propos qui peuvent être encore venimeux, la scission d'avec la CNT-AIT a permis aux deux organisations de trouver une identité propre.

Oui. Sinon illes peuvent rejoindre SUD, illes y seront très bien (et j'en connais qui au delà de ce qu'illes pourront dire, jubilerons...)

Arthur a écrit:Ce congrès va sûrement être un moment difficile et pénible, mais qui laissera à tous (ceux qui resteront à la CNT-f et ceux qui l'ont déjà quitté ou s'apprêtent à le faire) de développer les stratégies qui leurs semblent opportunes sans accuser les autres de les entraver.

Je pense aussi^^ Le fait qu'il soit à Metz (moyen comme terrain neutre^^) devrait pas arranger...

Arthur a écrit:La CNT-f est passée à côté d'un objectif de développement numérique qui reste au coeur de son débat actuel sur les moyens d'y parvenir (démocratie directe, instauration de permanents, etc). Dans les semaines et mois qui vont suivre, on peut penser que des clarifications issues du congrès permettront de mieux comprendre ce qui agite actuellement la CNT-f.

Après je pense que c'est déjà clair, et ce avant ce congrès. Le fait est que la CNT v n'a jamais réussi à devenir comme ses deux modèles principaux, la CGT es et la SAC. Mais que, et ça me parait légitime de leur point de vue, certain-es pensent qu'avoir le même fonctionnement que ces deux organisations syndicales, en beaucoup plus réduit (bien que la SAC en ce moment...) est la chose à faire...
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede pit le Dim 28 Oct 2012 01:46

Le message précédent étant tellement tronqué par la censure, je demande sa suppression.
J'envoie MP aux deux camarades de la CNT pour leur dire. (parce qu'évidemment même s'il n'est pas éffacé, au moins qu'ils ne pensent pas que je joue dans la même cour que ceux qui me censurent. Et pour les stals qui ici se figurent qu'il n'y a qu'une bulle coupée du mouvement réel, j'ai d'autres moyens de les contacter au cas où...).

Message d'admin : Le message précédent a été modéré. Comme d'habitude, tu étais HS en essayant de faire glisser le débat.
Le sujet, c'est "Dernier congrès de la CNT Vignoles", et, non réglements de comptes et d'états d'âme de pit's envers certaines orgas.
Il n'y a pas de censure sur le contenu des sujets. Il y a refus de te laisser faire du forum un dépotoir. Le message précédent restera, car la seule chose qui soit en lien avec le sujet.
Et pour ça :
pit's a écrit: j'ai d'autres moyens de les contacter au cas où...
D'une part, j'attends ..., d'autre part, ça veut dire quoi, au cas où ? ...
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Arthur le Dim 28 Oct 2012 08:28

En attendant que Freakers s'exprime, je trouve, Arthur, que tu fais un peu funambule dans cet exercice, d'autant qu'il ne s'agit plus de semaines ou de mois dans la configuration d'une nouvelle scission, mais d'années...


Y a t-il d'autre moyen que de faire le funambule, dans une telle situation ?
Quand je parle de semaines et de mois cela concerne l'apparition ou non d'une énième CNT, en gestation depuis au moins deux ans. Ne faisant pas partie de ceux qui ont ou vont quitter la CNT-f je ne suis pas informé de leurs intentions. Le fonctionnement du syndicat du Nettoyage, et le long chemin parcouru par son animateur (au sein de la CNT), me semblent peu propices à ce qu'il rejoigne une autre confédération. Aura-t-il pour autant le moyen de fédérer autours de lui de forces capables de construire un champ de syndicalisation plus étendu ?

si jamais il s'en trouve assez pour porter encore un syndicalisme révolutionnaire de masse.

Le syndicalisme révolutionnaire "de masse", n'est -il pas un leurre (largement entretenu par nos camarades du CSR) ?
Même ses plus grands protagonistes ne parlaient-ils pas de minorités agissantes ? Le syndicalisme révolutionnaire a, à travers une CGT naissance, fortement influencé, sur une période relativement courte (10 à 12 ans), le mouvement social.Bien que tenant le bureau confédéral, les syndicalistes révolutionnaires n'en étaient pas moins une minorité au sein de la minorité que représentaient les syndiqués dans le monde du travail. La scission de la CGT-U allait montrer en 1921 qu'ils n'influençaient même plus que la minorité d'une minorité, elle même en perte de vitesse.
La CNT-f, parce qu'elle a été "visible" l'espace d'une petite dizaine d'années, en rassemblant dans ses cortèges, le ban et l'arrière ban du mouvement libertaire, a laisser croire à certains (parmi ceux-la même qui avaient connu une organisation squelettique) qu'elle allait faire sa place parmi les autres et devenir une organisation "de masse".
Je crois que la place de la CNT-f, sans être groupusculaire, demeure celle d'une minorité agissante. L'opposition aujourd'hui en son sein concerne bien évidemment son "identité visible". Doit-on favoriser "la politique du chiffre" pour être reconnue parmi les autres ou renforcer par notre organisation et nos pratiques une identité spécifique ? Une force se mesure-t-elle au nombre ou par sa détermination, son exemplarité ?
Les positions défendues, sur la représentativité par exemple, par la CNT-f ne sont pas celles d'un repli sectaire.
Les débats de son congrès porteront aussi sur la question délicate des permanents, et parmi ceux qui se sont opposé aux pratiques fractionnelles de l'UTS, certains considèrent qu'il faut approfondir la question.
Ce congrès sera, il faut l'espérer, celui de la clarification et devra permettre de sortir d'une crise qui malheureusement mobilise, depuis trop d'années, des forces internes qui seraient mieux utilisées à lutter contre le patronat.
On peut penser que la CNT-f en sortira affaiblie, mais peut être, au travers de multiples identités, le syndicalisme révolutionnaire se renforcera...

Fraternelles Salutations Syndicalistes.
Arthur
 
Messages: 96
Inscription: Ven 8 Mai 2009 16:34

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede acratack le Dim 28 Oct 2012 13:44

comme si la vignolle avait jamais lutté contre le patronat... pour preuve ce militant toulousain patron d'une épicerie bio qui traite ses employés comme de la merde, en plus de les exploiter il les humilies et les harcèle...
et la confusion que tu porte en parlant de syndicalisme révolutionnaire en faisant comme si celui de la vignolle était identique a celui de la CGT debut 20émé c'est typique de la manipulation historique des vignolles...
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Arthur le Dim 28 Oct 2012 15:18

Je ne sais pas s'il est possible de débattre sereinement sur un forum public. En tout état de cause, qu'Acratack ne s'attende jamais à ce que je lui réponde sur le même ton que celui qu'il utilise dans le message précédent.

Pour ce qui concerne la référence au Syndicalisme Révolutionnaire, il faudrait que ce dernier étaye un peu son propos et explique en quoi il y aurait manipulation historique de la part de la CNT-f. Peut-on supposer que ces différences porteraient sur le degré d' "intégration" (représentativité, paritarisme, ...) supposé ou réel de cette dernière ?
Je reste bien évidemment à sa disposition pour discuter du placement dans les Bourses du Travail (et de la prise en charge financière des locaux et de leur personnel par les collectivités locales), des conseillers prud'homaux, du Conseil Supérieur du Travail, des rapports de la CGT (de 1895 à 1909) avec les parlementaires et l'Etat.

Bien que ne partageant pas les positions stratégiques et tactiques de la CNT-AIT, je pense qu'il reste possible d'échanger sur les pratiques de chacun à partir du moment où il existe un minimum de respect mutuel. Mon but n'est pas de convaincre les militants ou sympathisants de la CNT-AIT, de la justesse des positions de la CNT-f (qui peuvent d'ailleurs être très diverses en fonction de la localisation territoriale et professionnelle des uns et des autres).
Notre militantisme, nous interroge, connaître les pratiques des autres peut le nourrir (ou non).

Fraternelles Salutations Syndicalistes.
Arthur
 
Messages: 96
Inscription: Ven 8 Mai 2009 16:34

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Cheïtanov le Dim 28 Oct 2012 17:23

Personnellement si la CNT f ne se revendiquait que du syndicalisme révolutionnaire ça ferait moins de vagues :wink:

Je pense qu'on peut échanger sans insultes.

Arthur a écrit:Le fonctionnement du syndicat du Nettoyage, et le long chemin parcouru par son animateur (au sein de la CNT), me semblent peu propices à ce qu'il rejoigne une autre confédération. Aura-t-il pour autant le moyen de fédérer autours de lui de forces capables de construire un champ de syndicalisation plus étendu ?

Pas faux en effet, d'ailleurs il se définit syndicaliste révolutionnaire, mais je suppose que ça doit te froisser un peu !

C'est vrai que le syndicalisme révolutionnaire, à part l'IWW, n'a jamais été massif... après si vous ressortez de ce congrès uni-es entre celleux qui reste, ça peut vous aider à répartir, mais il va falloir tout clarifier je pense (genre la nationalisation du secteur bancaire ça ça vous démarquera pas...)


acratack a écrit:et la confusion que tu porte en parlant de syndicalisme révolutionnaire en faisant comme si celui de la vignolle était identique a celui de la CGT debut 20émé c'est typique de la manipulation historique des vignolles...

Certes c'est pas identique ! Après je pense (et j'espère) que tout comme l'anarchosyndicalisme, le syndicalisme révolutionnaire a évolué (sauf aux CSR :D )
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Arthur le Dim 28 Oct 2012 18:34

Pas faux en effet, d'ailleurs il se définit syndicaliste révolutionnaire, mais je suppose que ça doit te froisser un peu !


Les pratiques non démocratiques et fractionnelles me gênent plus, à vrai dire, que le fait de se réclamer du Syndicalisme Révolutionnaire. Je ne crois pas en effet que qui que ce soit puisse se revendiquer propriétaire d'une appellation d'origine. On essaye tous de se débrouiller avec ce qu'on a lu, entendu, ce que l'on espère et pratique (l'avantage pour le SR c'est qu'il y a moins d'écrits que de pratiques).

On construit une organisation, on s'engueule, on se sépare et chacun croit partir avec les tables de la loi.Tout cela n'est en fait que manifestation de beaucoup d'égo et d'orgueil. Le syndicalisme est normalement fait au contraire de beaucoup d'humilité et de persévérance ce qui produit incontestablement l'effet passoire de toutes nos organisations.

après si vous ressortez de ce congrès uni-es entre celleux qui reste, ça peut vous aider à répartir,

L'unité ne peut se concevoir que dans le cadre d'un mode de fonctionnement qui initie le débat dans le respect des statuts mais surtout le respect des personnes qui se retrouvent dans des valeurs de démocratie directe. Nos organisations fédéralistes ne doivent pas rechercher obligatoirement une unité tactique ou stratégique, mais le respect des décisions communes. Je le dit d'autant mieux que les motions portées par le syndicat auquel j'adhère sont généralement rejetées. A titre d'exemple ce n'est pas la question du permanent du Syndicat du Nettoyage (bien que notre conception de la nature et de l'exercice des fonctions permanentes ne soit pas la même) qui nous pose problème mais bien le non respect des décisions de congrès et la justification du fait accompli sous prétexte d'autonomie des syndicats.

la nationalisation du secteur bancaire ça ça vous démarquera pas

Certains pensent qu'une organisation qui veut prendre sa place dans le concert du mouvement social doit avoir un avis sur tout. Une organisation groupusculaire n'en a ni les compétences internes ni les moyens. Dans cette situation il y a deux solutions: s'abstenir de commenter ou faire du copier -coller du premier programme électoraliste gauchiste. Cette solution amène généralement à recevoir des sarcasmes (cette fois justifiés) qu'il faut assumer, ce que je fais ici. Il est vrai qu'il faudrait sûrement réagir, sauf que le fonctionnement syndical quotidien à d'autres exigences. On peut choisir de construire une organisation par la base ou le sommet. Au SUB RP on a décidé de la construire par la base et tant que celle-ci ne nous semblera pas suffisamment solide, il est à parier qu'on laissera passer quelques communications confédérales qui parfois nous hérissent le poil.

Fraternelles Salutations Syndicalistes



Fraternelles Salutations Syndicalistes
Arthur
 
Messages: 96
Inscription: Ven 8 Mai 2009 16:34

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Cheïtanov le Dim 28 Oct 2012 18:43

Arthur a écrit: On essaye tous de se débrouiller avec ce qu'on a lu, entendu, ce que l'on espère et pratique (l'avantage pour le SR c'est qu'il y a moins d'écrits que de pratiques).

Peut-être le seul point commun avec l'anarchosyndicalisme !

Arthur a écrit:Le syndicalisme est normalement fait au contraire de beaucoup d'humilité et de persévérance ce qui produit incontestablement l'effet passoire de toutes nos organisations.

Pas faux ! (bien que je ne pratique pas le syndicalisme, mais l'anarchosyndicalisme)

Arthur a écrit:A titre d'exemple ce n'est pas la question du permanent du Syndicat du Nettoyage (bien que notre conception de la nature et de l'exercice des fonctions permanentes ne soit pas la même) qui nous pose problème mais bien le non respect des décisions de congrès et la justification du fait accompli sous prétexte d'autonomie des syndicats.

Oui j'ai vu ça. Mais après la question du permanent reste central, et il est à peu près sûr maintenant que celles et ceux qui vont rester à la CNT v sont contre l'idée d'un-e permanent-e (en tout cas pour le moment, si vous arrivez un jour aux 5000 revendiqué-es, on verra que ça changera sûrement !)

Pour la nationalisation, je pense que dans votre perspective vous auriez du mettre la syndicalisation (parce que apparemment votre site confédéral a pas mal de visite, ça aurait pu redonner un petit peu de vue à cette idée typiquement syndicaliste révolutionnaire)

Salutations anarchosyndicalistes
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Arthur le Dim 28 Oct 2012 19:21

il est à peu près sûr maintenant que celles et ceux qui vont rester à la CNT v sont contre l'idée d'un-e permanent-e

Cela n'a rien de sûr au contraire, puisque des syndicats (dont on sait, à priori, qu'ils resteront à la CNT-f) ont déposé des motions concernant la possibilité de permanents. Quoi que décide le congrès, resteront en son sein des syndicats qui sont pour, ou qui sont contre le recours à des permanents.

(en tout cas pour le moment, si vous arrivez un jour aux 5000 revendiqué-es, on verra que ça changera sûrement !)

La question se pose, à mon sens, au niveau des syndicats quand ils atteignent un certain seuil (dépassant la centaine d'adhérents) et sans faire obligatoirement le choix du "service juridique", comme l'a fait le syndicat du Nettoyage. Un syndicat (ou une union syndicale) peut atteindre plusieurs centaines d'adhérents sans que pour cela la Confédération dépasse les 2 000, 3 000, ou 5 000 adhérents.

Pour la nationalisation, je pense que dans votre perspective vous auriez du mettre la syndicalisation (

Pour aborder cette question il me semble préférable de disposer de syndicats ou de fédération qui puisse réfléchir et envisager ce que nous ferions de ces structures appelées à disparaître lors d'une révolution. Mais la CNT-f n'a, à ma connaissance, ni syndicat, ni section syndicale, ni adhérent dans cette branche. Ne se trouvant pas en position d'influencer un mouvement social révolutionnaire, il me semble qu'en ce domaine, le mieux est de rester ... discret.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
Arthur
 
Messages: 96
Inscription: Ven 8 Mai 2009 16:34

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Cheïtanov le Dim 28 Oct 2012 19:32

Arthur a écrit:Cela n'a rien de sûr au contraire, puisque des syndicats (dont on sait, à priori, qu'ils resteront à la CNT-f) ont déposé des motions concernant la possibilité de permanents. Quoi que décide le congrès, resteront en son sein des syndicats qui sont pour, ou qui sont contre le recours à des permanents.

DU coup ce congrès ne fera pas de ce qui reste de la CNT v une confédération unie ? Cette question est assez cruciale dans une perspective révolutionnaire me semble-t-il.

Arthur a écrit:La question se pose, à mon sens, au niveau des syndicats quand ils atteignent un certain seuil (dépassant la centaine d'adhérents) et sans faire obligatoirement le choix du "service juridique", comme l'a fait le syndicat du Nettoyage. Un syndicat (ou une union syndicale) peut atteindre plusieurs centaines d'adhérents sans que pour cela la Confédération dépasse les 2 000, 3 000, ou 5 000 adhérents.

Oui, mais dans une confédération réellement démocratique, cela implique la responsabilité de tous les syndicats fédérés...

Arthur a écrit:Pour aborder cette question il me semble préférable de disposer de syndicats ou de fédération qui puisse réfléchir et envisager ce que nous ferions de ces structures appelées à disparaître lors d'une révolution. Mais la CNT-f n'a, à ma connaissance, ni syndicat, ni section syndicale, ni adhérent dans cette branche. Ne se trouvant pas en position d'influencer un mouvement social révolutionnaire, il me semble qu'en ce domaine, le mieux est de rester ... discret.

C'est un point de vue que je ne partage pas. On sait ce qu'est la nationalisation. A la sortie de la seconde guerre mondiale, les conservateurs ont nationalisé plusieurs secteurs "clés" de l'industrie britannique, ce qui a permit de relancer pleine bourre le capitalisme... Donc sans être salarié-e de banque, on sait que c'est contre-révolutionnaire...

Salutations anarchosyndicalistes
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Dernier congrès de la CNT "Vignoles"

Messagede Specifix le Dim 28 Oct 2012 20:43

Arthur a écrit: L'unité ne peut se concevoir que dans le cadre d'un mode de fonctionnement qui initie le débat dans le respect des statuts mais surtout le respect des personnes qui se retrouvent dans des valeurs de démocratie directe. Nos organisations fédéralistes ne doivent pas rechercher obligatoirement une unité tactique ou stratégique, mais le respect des décisions communes. ... qui nous pose problème mais bien le non respect des décisions de congrès et la justification du fait accompli sous prétexte d'autonomie des syndicats.
Je ne comprend pas grand chose à vos histoires syndicales, ni à vos scissions dans la CNT. Mais, après lecture de vos propos et observations que je peux faire de ce que je retire de mes rencontres, je me dis que les syndicats, ou les groupes (si non syndicats), doivent être et rester, totalement, autonomes. L'unité doit se faire sur le plan idéologique et doit poursuivre le même but. Le fonctionnement doit obéir aux principes libertaires (à mon avis, puisque vous êtes pour la révolution sociale, a priori. Moi, aussi, même si hors orga). Cela implique de bien comprendre quel doit être le rapport de l'individu vis-à-vis du groupe, et vice-versa, et, surtout, les relations que les groupes doivent avoir entre eux et vis-à-vis de la confédération. Le fonctionnement d'une confédération doit laisser un maximum de marge aux éléments de base, et la confédération doit servir à coordonner des luttes, faire des bilans, comparer les expériences, etc ..., et pas décider de ce que doivent faire les éléments de base (comme les UL syndicales, par exemple). Imposer la conduite à tenir, dire ce qui doit être fait, c'est en revenir à un principe hiérarchique. En tant que libertaire, je rejette. En l'état actuel des choses, 5000 adhérents, même réels, c'est rien. La séparation géographique fait que les éléments de base ne peuvent pas gêner les actions des autres cellules. A 500000, c'est différent, mais ça ne doit pas remettre en cause l'autonomie. Au contraire, cela demande de se concerter localement, sans qu'une centrale n'intervienne. Il est tout à fait possible de poursuivre un but commun (la révolution sociale) en ayant, localement, des luttes différentes, des "stratégies" différentes, des "tactiques" différentes à condition de respecter les principes libertaires, tous les principes. Seule exigence, rester dans la ligne idéologique ... action directe, pas de compromission avec le système, etc ... tout ce qu'on ne retrouve pas à la CGT ou à SUD. Mieux vaut une "minorité" agissant intelligemment et respectant les principes libertaires, qu'une "majorité" amorphe qui finit par se diviser, et, souvent, pour des raisons d'ambitions personnelles qui ne sont pas compatibles avec les principes libertaires.
J'espère que je ne suis pas hors sujet avec ce commentaire, mais comme le sujet à l'air intéressant, je voulais donner un avis extérieur, et profane.
Specifix
 
Messages: 1286
Inscription: Jeu 3 Mai 2012 23:30

PrécédentSuivante

Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité