Faut-il faire partie d'une organisation ?

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede Breaking The Law le Mar 18 Mai 2010 16:44

fu hsang a écrit:oh un faf rouge s est fait demonté la gueule ????
perso je vais pas pleurer sur lui
mais certain a la cnt , salut aux rash , sont aussi cons que les so de la cgt
skin un jour , skin toujours ou comment se definir prolo avec des fringues qui me payent un mois de bouffe !! oi oi !!!!


Faf? L'ars combat est un groupuscule troskiste(berk) , mais force est de reconnaitre que des gens aiment parfois tabasser des individus à dix contre un surtout lorsqu'ils savent qu'il n'y aura pas de réel défense en face. C'est barbare, une méthode de capitalos qui aime s'attaquer à plus faible qu'eux. Franchement si je serai à leur place j'aurai organisé un truc punitif depuis longtemps. Il y a pas d'ideologie, juste des coups et de la violence. Mais bon l'ars combat c'est quand meme des gentils moutons... Et malheureusement derrière le vernis pourri de ces orgas se cachent toujours les memes rapports de luttes et de classes ( Le plus fort doit dominer meme si le plus fort ne représente rien à part une bureaucratie corrompue). Comme tu dis ces gens sont profondément bourgeois dans leur façon de faire.
Breaking The Law
 
Messages: 94
Inscription: Sam 25 Avr 2009 23:00

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede fu hsang le Ven 21 Mai 2010 12:45

heu...
je connais l ars et l ars combat
et j assume completement le fait de dire que les trots sont des fafs rouges , etant bolchevique , ils sont ce que j execre le plus
pour moi c est comme un bones qui se fait demonter , j irais pas le faire (sauf si il m agresse ) , mais je le defendrais pas
ces gens viennent te donner des leçons sur la lutte des classes alors que la plupart sont fils de profs ou sont etudiant , il s agit d une certaine elite soi disante revolutionnaire , qui n est la que pour faire chier et donner des leçons
bien fait pour sa gueule
je dis ça et pourtant je me suis fait courser par le so de la cnt alors que j en etais membre
qu ils se detruisent entre eux
ça me fait une belle jambe
fu hsang
 

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede Breaking The Law le Sam 22 Mai 2010 17:46

Malheureusement ils se détruiront jamais entre eux comme tu dis, c'est la loi du plus fort comme Tarzan et Jane pour défendre leur petit lopin de pensée unique. Mais la cnt a l'air d'etre coutumière de pratiques antisociales et de clan. Je parle la de la Vignolles, celle qui a accepté de devenir la nouvelle cgt (quand on sait le destin de cette organisation). Finalement qu'ils se détruisent entre eux, ne changerait rien parce qu'ils ne représentent rien, ils sont combien en tout (cnt,fa,al,npa,...)? Moins de 10 000 pourtant ils nous cassent les oreilles avec leur conneries de propagande. Quand tu vois qu'un apéro organisé à la va vite reunit 10000 personnes alors qu'eux ils plafonnent depuis trente ans c'est meme au dela du débat de la representativité et de l'avant garde (je sais pas si ils y croient) un constat d'échec.
Breaking The Law
 
Messages: 94
Inscription: Sam 25 Avr 2009 23:00

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede BLACKPANTHER le Dim 23 Mai 2010 12:36

Tes arguments me semblent plutot simplistes
& réducteurs.

Peux-t-on mettre sur le mème plan une orga. politique
et la foule qui se précipite à un "apéro géant"? (ou çà?....quand çà? ......?
j'ai pas été invité........)

Mesure-t-on la valeur d'une orga à son nombre
de militants?... dans ce cas -là , la CGT décroche le gros lot
avec ses 700.000 adhérents.On voit bien que ça tient pas la route,
l'argument du nombre....On pourrait aussi dire que les milliards
de personnes qui vont regarder la Coupe Du Monde de foot ont
raison et que c'est eux l'avenir du Monde et que ce sont eux
qui vont transformer la société....


Inversement,sans orga. ,je pense qu'on est isolé ,
sans lien avec d'autres personnes qui ont les mèmes idées.
BLACKPANTHER
 

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede conan le Mar 25 Mai 2010 13:20

Une organisation n'a pas pour tare principale de se faire réprimer par le pouvoir, et la clandestinité ne préserve pas de ça, bien au contraire dirais-je. Les keufs sont tout autant investis dans les orgas classiques que dans les collectifs informels. En fait, j'ai même plutôt tendance à penser que la culture de la clandestinité attire aussi le poucave et le renifleur...

Le débat ne porte pas plus sur "l'efficacité" : une organisation n'est pas forcément plus "efficace" qu'un réseau "informel" ; certes, elle oeuvre à diffuser les idées et les pratiques avec des outils plus costauds. Mais elle peut aussi, à force, ne plus se spécialiser que dans la vue des choses au lieu de leur prise en main réelle, et la relégation de l'action directe à des lendemains qui chanteront peut rapidement devenir celle des surlendemains qui déchantent. La meilleure propagande est toujours celle des actes et de la propagation de ce qui marche concrètement en termes de luttes et d'alternatives.

A mon avis, la vraie différence, c'est l'exigence dans le respect des individus. Et là, je crois qu'il y a du bon et du mauvais dans la critique de l'organisation en général. Parce qu'il y a organisation et organisations. Je suis très critique de l'organisation en général. Mais je serais curieux de trouver un collectif autre que l'orga où je suis, ayant des fonctionnements clairement posés, me garantissant le maximum de potentiel collectif avec le respect radical de l'individu. Perso, j'ai pas trouvé mieux que les principes de fonctionnement de l'orga où je me trouve, pour me garantir de ne jamais me faire contraindre tout en me permettant de rencontrer un max de monde pour agir, et ce non dans la décision globale mais dans la libre association. Bien sûr, ça nécessite de savoir dire non, parce que des chefaillons et des autoritaires, y'en a partout y compris et surtout chez les anars ! Mais il y a des garanties écrites et pratiques, connues de tou-te-s et ça, ça me semble essentiel. Si on me montre mieux, j'irai sans problème, mais pour l'instant, l'expérience a plutôt tendance à me confirmer que je me suis pas planté. A chacun-e de faire son expérience. mais quand j'entends dire que mon orga est une orga de gauche ou autoritaire, j'ai en général pas trop de difficulté à questionner en retour les modes d'organisation des gens qui formulent ce genre d'affirmations péremptoires.

car les individus dans l'"informel" s'organisent aussi, et leur dialogue et leurs actions nécessitent des décisions collectives et des rapports humains très concrets, et très organisés. Mais le problème, quand on est dans une contractualité tacite et des usages affinitaire, c'est que les gens "nouvaux", les gens intéressés, les gens du "dehors", seront forcément relégués à la périphérie de la décision, de façon inégalitaire. L'opacité sous-tendue par ce mode d'organisation, dans son rythme temporel et ses modes de décision, ne préserve absolument pas de la possibilité de recréer un avant-gardisme élitiste, et de l'autoritarisme de fait, tout à fait comparable à la société actuelle. Les propos parfois tenus par des "inorgas" sur tout ce qui n'est pas "inorga" est assez éloquent à ce sujet, sur le mépris des individus en général. Avec une idéologie et des fonctionnement qui vont "de soi", parce qu'une poignée de gens font ainsi.

Perso, je déteste tout autant donner des directives et des ordres que de me sentir roulé par une organisation informelle de chefaillons grimés en radikaux, imposant des agendas et des décisions tombées d'on ne sait où, auxquelles on n'a pas pu prendre part. Donc pour moi y'a pas moyen de me mettre dans un collectif "informel", jusqu'à ce qu'on me redonne assez confiance mais je pense qu'il va falloir beaucoup de temps ^^

Je pense que l'organisation, à condition d'être libertaire, a un intérêt essentiel : élaborer ici et maintenant, ensemble, dans le respect de tous les individus, des fonctionnements clairs et lisibles garantissant à tou-te-s la liberté et la lutte contre la contrainte et l'autorité, où qu'elle se dissimule.

Contrairement à d'autres "révolutionnaires" à qui l'autorité et le mépris des individus ne semble poser aucun problème, genre capitalos, blanquistes, marxistes et autres apologues du sang qui coule pour le bonheur de l'humanité, chez les anars, les moyens sont indissociables des fins, puisque les fins ne sont rien d'autre que d'élaborer des rapports humains précisément débarrassés de l'exclusion, de l'exploitation, de l'autoritarisme et des spécialistes de tout poil.

Dans une organisation "formelle", j'aime le principe que poser clairement les formes est essentiel... pour aller au fond des choses. Elle est aussi et surtout là, la révolution. La radicalité, aller aux racines, c'est pas la surenchère dans le spectacle contestataire. C'est la contestation individuelle et collective de l'autorité dans les rapports humains eux-mêmes, et la promotion de fonctionnements permettant l'égalité réelle dans la prise de décision.

A chacun-e de faire son expérience...
"L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude" Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
conan
 
Messages: 2633
Inscription: Sam 14 Fév 2009 17:48

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede Alayn le Mar 25 Mai 2010 20:36

Quand on voit en fait toujours les mêmes (peu ou prou), même se re-mandater, année sur année, juste en changeant de secrétariat, devenant des "spécialistes" de la prise de postes, et devenant ainsi adroitement, indéboulonnables, en laissant peu de places à d'autres candidatures, çà peut poser quand même question. [surtout que ce sont souvent les premières et premiers à dire -très adroitement encore- qu'il faut éviter la "professionnalisation"-]

Quand on voit des gens, d'un autre côté et paradoxalement aussi, à peine arrivés, promu secrétaire générale adjoint, je pense qu'on est tombés bien bas.

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede black jack le Dim 13 Juin 2010 19:04

t'es tu renseigné sur ce qui existait déjà là ou vis ?

Souvent d'un groupe à une autre section de la même orga (quel qu'elle soit!) la réalité de terrain varie d'un coin à un autre en fonction des êtres humains qui la compose.
donc avant de courir après le plus joli drapeau ou les meilleurs avantages de la cremerie la plus rebelle il peut être sage d'évaluer ce qui est déjà en place, d'aller voir de discuter ... :trinque:
Et si y'a rien (ou rien d'intéressant) là encore pour créer un truc c'est mieux de pas être tout seul ! :peur:

sinon 2ème méthode :
Tu choppe un bout de tissu noir tu l'accroche à un bâton pour aller à la prochaine manif
et tu verras bien qui viendras te parler ! :drapA:
(... oui d'accord ! à part la maréchaussée! :lool: )
Avatar de l’utilisateur
black jack
 
Messages: 60
Inscription: Ven 27 Nov 2009 02:12

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede cathleen le Lun 14 Juin 2010 01:10

je pense que orga ou pas orga, ce qui compte c'est ce qu'on ressent par rapport à ce qu'on veut faire. et une orga peut changer en cours de route, on peut nous aussi changer de façon de faire (avoir des enfants, moins de temps, et si possible vouloir éviter les gav inutiles, par exemple), on peut déménager et ne pas retrouver ce qu'on trouvait dans l'orga où on était avant...
aucun choix n'est définitif :wink:
la meilleure forteresse des tyrans, c'est l'inertie des peuples
machiavel
Avatar de l’utilisateur
cathleen
 
Messages: 135
Inscription: Jeu 3 Juin 2010 14:46
Localisation: gard

Re: Bonjour !

Messagede Alayn le Lun 14 Juin 2010 01:35

conan a écrit:
Camille a écrit:
BONAVENTURE, c'était de l'anarchie au quotidien. Du palpable, du concret. C'était la démonstration qu'il est possible de faire autrement, ici et maintenant. Et c'est en faisant des choses différemment que les choses... changent !



Bonsoir ! Tiens ! C'est rigolo qu'on cite dans ce topic un extrait de ce que j'ai écrit dans le livre sur Bonaventure il y a 15 ans, du temps où j'étais animateur à Bonav' !!!

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede Camille le Lun 14 Juin 2010 02:07

Et aujourd'hui, t'as changé d'avis ou non ?
Avatar de l’utilisateur
Camille
 
Messages: 151
Inscription: Mer 1 Oct 2008 00:38

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede Johan le Mer 14 Juil 2010 04:05

En fait ce genre de débat j'ai l'impression que c'est typiquement franco-français...

Le cas de la Belgique me parait interressant...
(je précise que les propos qui suivent n'engagent que moi)

En Belgique il n'y a quasiment aucune organisation anarchiste officielle. A ma connaissance la seule c'est la FA, qui doit regrouper 3-4 personnes. Ce groupe n'existe quasiment qu'à travers son site et son journal (A Voix Autre) et participe de temps en temps à des soirées en tenant des tables de presse. Ca s'arrête à peu prêt là.
Sinon il y a aussi en ce moment une tentative de lancer une section belge de la CNT, que je trouve interessante dans la mesure où ça pourrait bousculer un peu les syndicats traditionnels.

Ca n'empêche pas les anarchistes en Belgique d'être actifs, et ce à travers diverses initiatives...

Il existe par exemple plusieurs groupes plus ou moins affichés, mais tous animés par une volonté d'autonomie. En Belgique la génération actuelle d'anarchistes est farouchement attachée à cette autonomie, autant dans le geste que la parole (ou l'action et le texte si vous préfèrez).

Je ne ferai pas de distinction entre les différentes actions, activités ou diffusions. Pour moi c'est un tout.
Il y a ainsi en Belgique de nombreux squats (certains affichés anarchistes et d'autres pas), des bibliothèques-librairies et plusieurs journaux (en français, neerlandais ou les deux), un festival du livre libertaire, des sites et blogs, des soirées (projections, débats, concerts, bouffes,...), etc... Ajoutez à ça les manifestations, les tractages/affichages, les tags, les sabotages, attaques diverses et actions en tout genre et d'autres choses encore. Tout ça sans AUCUNE organisation anarchiste.

Bref, pas besoin d'organisation officielle pour répandre l'anarchie! Je dirais même que (dans le cas de la Belgique en tout cass) c'est leur absence qui fait la force des anarchistes.

Un texte que j'ai trouvé pas mal sur la situation en Belgique: http://www.non-fides.fr/?En-Belgique-le ... -propagent
Avatar de l’utilisateur
Johan
 
Messages: 1476
Inscription: Ven 20 Fév 2009 23:44

Re: Faut-il faire partie d'une organisation ?

Messagede Alayn le Mer 14 Juil 2010 04:12

Camille a écrit:Et aujourd'hui, t'as changé d'avis ou non ?


Bonsoir ! Non pas du tout !
Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Précédent

Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité