Le conspirationnisme

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Le conspirationnisme

Messagede worldpeace le Ven 18 Déc 2009 15:19

Pour parler de ce sujet, le plus simple est que je vous raconte mon parcours.

Depuis longtemps, j'avais une aversion pour les média, et une forme de méfiance à l'égard des informations qu'ils diffusaient. Mais longtemps, j'ai vécu un peu dans mon monde, sans vraiment me préoccuper de tout cela. Une fois une camarade de classe s'est offusquée que je n'étais pas au courant de la dernière nouvelle, à propos du tunnel je sais plus trop où, peut-être un camion qui s'était renversé. Je lui ai répondu alors que de toutes façons je ne pouvais pas y faire grand chose, alors pourquoi est-ce que je perdrais mon temps à regarder cela. Cela dit, je me suis toujours posé des questions.

Je me souviens d'avoir regardé un épisode de Stargate où des gens vivent dans une bulle, ils sont connectés à un réseau et leur pensée est reprogrammée selon les besoins, et en l'occurence, il y avait de moins en moins de place dans la bulle et donc certaines personnes étaient envoyés à l'extérieur pour mourir. Je me souviens avoir reconnu là, de manière métaphorique la réalité. Plus tard, comme beaucoup de personnes, le film Matrix m'a beaucoup parlé, j'ai trouvé que c'était une métaphore assez parlante de l'idée qu'on peut vivre dans un monde d'illusion. J'ai aussi eu une période un peu bouddhiste, parce que l'enseignement de base de cette religion donne de bons répères. Maintenant, je trouve que c'est une vision un peu mélancolique de la vie, et si cela apporte la paix de l'esprit, cela amène aussi une sorte de résignation.

En faisant des recherches sur Internet, je suis tombé sur différentes choses, des histoires délirantes des Illuminati mais aussi de nombreuses informations importantes. Par exemple, j'ai trouvé le documentaire Manufacturing Consent avec Noam Chomsky, et aussi des informations sur la Françafrique grâce à François-Xavier Verschave et l'association Survie. Et avec mes connaissances personnelles, j'ai pu me faire une idée, petit à petit, de la manipulation des masses, que ce soit la propagande de guerre, ou bien le marketing et le bourrage de crâne télévisuel. Depuis lors, je me suis intéressé aux différents événements médiatique, tel que le 11 septembre, la guerre contre le terrorisme, la grippe porcine et le réchauffement climatique anthropique. J'ai fait des recherches et j'ai trouvé plusieurs version à chaque fois.

Arrivé là, il y a plusieurs façons de voir les choses. Ou bien les média dominants disent la vérité, et les autres versions sont fausses, ou bien les média dominants racontent des mensonges, et les autres versions sont vraies, ou bien un mélange des deux. Je dirais que le conspirationnisme consiste à penser que les média racontent que des mensonges, et à croire les version alternatives. En soi, je ne pense pas que ce soit un problème, même si je pense que c'est un peu plus subtile que cela. Les média amplifient certaines choses, et minimises certaines choses, autant qu'ils mentent. Par exemple, on va parler des faits divers comme si c'était très important, afin d'occuper le temps des nouvelles. Mais il y a aussi des vraies propagandes avec un mélange de vérité et de mensonge, par exemple avec l'inversion des rôles de victimes et de persécuteurs, comme par exemple avec Israël qui est montrée comme une victime alors que ses troupes sont hors de ses frontières, ou alors des renversements de régime organisés par les services de renseignements qui sont présentés comme des mouvements démocratiques.

Alors bien entendu, parmi les versions alternatives, il y a de tout. Il y a des anarchistes, des zeitgeististes, des illuminatistes, des communistes, des écologistes, des nationalistes, des ufologues, des esséniens, des témoins de Jéhova etc. Considérer un groupe en question comme ayant une pensée unique est une erreur à mon avis, il y a de tout partout. J'ai eu des discussions intéressantes avec des gens très divers, j'ai reçu des informations par diverses personnes, et je pense que c'est comme cela qu'on se fait son opinion. J'ai aussi eu des discussions intéressantes avec un libéral. Mais bien sûr, ce n'était pas sur liberaux.org. Tous ces groupes représentent une grande division des personnes qui souhaitent changer le système, et on aboutit des fois à un racisme anti-libéraux, anti-communistes, anti-anarchistes, anti-écologiste, anti-nationaliste, anti-ufologue, anti-religieux. Je dois dire que j'ai encore de la difficulté avec les ufologues et les religieux.

Bref, on étiquette conspirationniste quelqu'un qui simplement ne croit pas aux versions officielles a priori, comme si c'étaient des fous, des gens à envoyer à l'asile ou des antisémites. Je crois que c'est une erreur et que dans la majorité des cas, c'est motivé par la peur des dominants et des normes sociales qui nous disent de penser comme les média nous disent de penser. Quelqu'un qui traite de paranoïaque ou d'antisémite un "conspirationniste" est donc perçu comme tel à mon avis. Personnellement, je ne crois pas aux extraterrestres, je pense qu'il en existe, mais très loin d'ici et qu'on ne les verra probablement jamais. Je ne crois pas non plus aux ovnis. Je ne crois pas non plus aux illuminatis au sens où je pense que les élites sont relativement connues. Je ne crois pas non plus au complot juif mondial. Mais je ne crois pas aux versions officielles non plus.

Il y a bien sûr des théories qui circulent sur le net à propos des extraterrestres, des illuminati (avec la date de 1776 sur les billets verts) et du complot juif mondial. J'en suis assez triste, parce que cela peut orienter dans de mauvaises directions les personnes qui recherchent la vérité. Je crois jusqu'à preuve du contraire, que dans les milieux officieux, des idées trompeuses sont volontairement diffusées.

Par exemple pour le 11 septembre, la théorie de la démolition contrôlée est un débat sans fin, qui permet de faire perdre du temps et qui au bout du compte mène à l'autohumilation des gens qui défendent cette thèse. En effet, elle est fausse, et son enjeu est sans importance. Ce qui est important, c'est de savoir qui a financé les attentats, ce qu'il s'est passé au gouvernement pour laisser faire etc.

Pour le réchauffement climatique, on a mis en avant le mail sur l'astuce de la revue Nature, mais en fin de compte, cela fait perdre du temps puisque c'est un peu compliqué, et ensuite, on arrive à la conclusion que d'après les données des arbres, la température devrait avoir baissé au cours du 20ème siècle, mais les données des températures de toutes façons nous montrent que la température a augmenté. On amène donc les sceptiques à défendre que la température a baissé au cours du siècle et ainsi à s'autohumilier.

Il y a aussi l'exemple des vaccins qui sont censés tuer tout le monde.

Le terme conspirationnisme recouvre donc deux réalités, le fait d'être sceptiques par rapport aux versions officielles, et les versions piégeuses destinées à amener les gens qui se posent des questions à s'autohumilier. Cela permet d'instiller la peur de se poser des questions, déjà parce qu'on risque d'être punis par les dominants, ensuite parce qu'on risque d'être rejeté par ses proches, et enfin parce qu'on risque de s'autohumilier et de se morfondre dans la honte. On détourne ainsi des problèmes politiques en des problèmes d'égo.
worldpeace
 
Messages: 272
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 17:44

Re: Le conspirationnisme

Messagede skum le Sam 19 Déc 2009 12:23

Conspiration : 1 / Accord secret entre deux ou plusieurs personnes en vue de renverser le pouvoir établi. 2 / Entente dirigée contre qqn ou qqch. (Le Robert, dictionnaire d'aujourd'hui, juillet 1992, couverture ocre avec dorure).

isme : exprime en général une doctrine, un dogme, une idéologie.
Avatar de l’utilisateur
skum
 
Messages: 664
Inscription: Mer 14 Oct 2009 13:23
Localisation: Nowhere in Therapy

Re: Le conspirationnisme

Messagede conan le Sam 19 Déc 2009 13:19

Le problème du conspirationnisme, c'est qu'il ne base ses conclusions que sur des "faits", extraits au scalpel de la réalité complexe. Faits forcément tronqués, parmi d'autres, et causalités de ces faits encore plus tronquées.
On se construit un dogme, qui ne voit plus que ce qui le nourrit. Pourquoi ?
Je pense que l'explication est psychologique et morale. On se sent isolé, sans explication face à la banalité des mensonges et l'apathie régnante. On en souffre, et on a soif de comprendre, de se raccrocher à un sens.
C'est une façon de se rassurer, de se dire que l'on a une grille de lecture pour comprendre le monde dont la complexité terrible nous échappe ; en réalité, si on peut ainsi s'émanciper, on peut aussi, si on oublie que l'exigence est de ne pas se laisser enfermer, oublié qu'on tronque toujours sa vision et qu'on risque ainsi de se fanatiser, de finir par se désigner des ennemis absolus, par devenir paranoïaque.
Quand on fait de l'histoire, on sait combien à partir de la même histoire complexe, des personnes (y compris des historiens hélas) peuvent tirer des conclusions politiques et morales extrêmement diverses, à partir de la simple sélection et combinaison de faits plus ou moins attestés.
Dans le domaine de l'interprétation des saloperies (bien réelles) du monde, il faut se garder d'un efermement dans un dogme étroit.
Les "antisionistes" pensent que le problème ne vient que de personnes mauvaises, perverses. Qu'il est possible de regrouper biologiquement. Qu'un complot de "sionistes", par exemple, domine le monde, en se contentant de ne passer au stabilo de leur attention que ce qui peut lier des saloperies bien réelles avec des personnes portant des noms juifs, pour créer une causalité tronquée...
Les chrétiens et autres bondieusards pensent que le problème ne vient que du manque d'amour. Du diable. Qu'il y a "l'amour", le "bien" (dieu, le christ, le sacrifice, l'amour désintéressé), qui guide les gens, face au "mal" (qui serait l'égoïsme etc...).
Les marxistes, comme les libéraux, croient que le problème ne vient que de structures économiques. Ils se persuadent que grâce à leurs théories mécanistes (parfois complètement bidons), ils comprennent tous les rouages de la matière en termes de classes dialectiques et que l'histoire est le fait d'une espèce de matière intelligente, qui se déploie toute seule et dans laquelle l'homme n'est que le fruit des conditions économiques matérielles, avec des profiteurs et des abusés appartenant à des classes qui les dépassent ; ils se prennent pour des dieux en distinguant les gentils (qui sont pour l'évolution dialectique de la matière) et les méchants (que leurs contradictions intrinsèques les emportent dans leur chute !). Il convient donc de casser des fonctionnements pour les remplacer par des fonctionnements plus raisonnables, quitte à éliminer des millions d'individus (qu'est-ce donc que ce dommage collatéral, à côté de la transformation profonde des structures ?)
Interpréter le monde est certes une exigence morale, mais je pense qu'elle doit s'assortir d'une autre exigence : celle qui consiste à veiller, veiller à ne jamais aliéner sa pensée à une vision systématique, même (et d'autant plus) si elle est bien ficelée et intéressante. L'anarchisme ne doit pas être qu'une lutte contre les oppressions physiques venues de l'extérieur, mais doit aussi partir d'une exigence de veiller à se débarrasser des oppressions des murs qu'on se bâtit sans cesse dans nos têtes, en calcifiant nos pensées au gré de ce que l'on digère.
Le "sionisme" existe en Israël et ailleurs, la "classe bourgeoise" existe aussi avec ses modes d'oppression... mais faut pas se calcifier en n'interprétant le monde que sur une analyse qui conduirait à des solutions "logiques" et imparables.
Faut mettre tout ça en rapport, tenter de regarder les choses de façon la moins manichéenne possible, et la plus subtile, dans l'exigence intime de ne jamais se laisser enfermer dans le moindre dogme.
Si j'ai bien un dogme, c'est de n'en avoir aucun !
Ca me semble la condition première, par ailleurs, pour me débarrasser de l'emprise et de la contrainte des maîtres intérieurs comme extérieurs, de quelque masque qu'ils se parent. Et vivre librement selon l'inspiration, l'idée, le désir, qui me traversent.
"L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude" Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
conan
 
Messages: 2633
Inscription: Sam 14 Fév 2009 17:48

Re: Le conspirationnisme

Messagede worldpeace le Dim 20 Déc 2009 14:46

conan a écrit:Si j'ai bien un dogme, c'est de n'en avoir aucun !

Moi aussi. Effectivement, c'est une base de la recherche de la vérité.
worldpeace
 
Messages: 272
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 17:44

Re: Le conspirationnisme

Messagede Antpirg le Dim 14 Fév 2010 00:40

Etant moi même un conspi, je dois dire que ces le meilleur texte que j'ai vue sur le conspirationisme.
Antpirg
 

Re: Le conspirationnisme

Messagede Alayn le Mar 16 Fév 2010 04:16

Bonsoir ! Oui, c'est pas mal, hormis la petite erreur que les Illuminati existent bien (et notamment le courant martiniste).

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Le conspirationnisme

Messagede pit le Mar 16 Fév 2010 12:19

martiniste ? avec ou sans glaçon ?
Tu as un lien, une source ? Une recette ?
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Le conspirationnisme

Messagede BLACKPANTHER le Mar 16 Fév 2010 14:09

Un SCOOP:

Le WORLD TRADE CENTER N'AURAIT JAMAIS EXISTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

& PERSONNE N'EST ALLE SUR LA LUNE EN JUILLET 1969!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

"On nous dit rien,on nous cache tout!"

:srigole3:
BLACKPANTHER
 

Re: Le conspirationnisme

Messagede BLACKPANTHER le Mar 16 Fév 2010 14:41

:wink:
BLACKPANTHER
 

Re: Le conspirationnisme

Messagede worldpeace le Mer 17 Fév 2010 00:01

lol
worldpeace
 
Messages: 272
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 17:44

Re: Le conspirationnisme

Messagede BLACKPANTHER le Mer 17 Fév 2010 19:10

Lady Di était un agent double de la CIA,de l'ex-KGB;
elle connaissait l'assassin de Marylin MONROE,Jim MORRISON,
Elvis PRESLEY,John LENNON et avait des liens avec BEN LADEN....

Kurt COBAIN était un de ses amants....

:lool:
BLACKPANTHER
 

Re: Le conspirationnisme

Messagede niel le Mer 17 Fév 2010 19:13

un peu de lecture http://fr.wikipedia.org/wiki/Leo_Strauss

Un homme qui a clairement orienté toute la pensée néoconservatrice américaine, la question est de savoir si les néocons aguerris wolfowitz, perle, cheney ou rumsfield en tête se servent de ces idéaux à des fins purement financières ou de domination, ou alors croient ils vraiment que l'amérique a pour destin (divin) de jouer le rôle de gendarme mondiale contre l'axe du mal (défini par ses mêmes néocons) et de répandre la démocratie et certaines valeurs à travers le monde.
Et à qu'elle moment pourrons nous parler de conspiration?
Cheney et halliburton...
wolfowitz et la BM...
rumsfield et l'industrie pharmaceutique...
rockefeller et le pétrole...
niel
 
Messages: 330
Inscription: Jeu 10 Déc 2009 20:32

Re: Le conspirationnisme

Messagede Polack le Jeu 18 Fév 2010 15:58

sans parler de conspi, sur la politique (notamment étrangère) des états unis je vous conseille "les états manqués" de noam chomsky. c'est édifiant.
"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint se borne à ne pas trop emmerder ses voisins" G. Brassens Don Juan
Avatar de l’utilisateur
Polack
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 26 Mar 2009 13:39

Re: Le conspirationnisme

Messagede Alayn le Jeu 18 Fév 2010 21:45

pierot a écrit:martiniste ? avec ou sans glaçon ?
Tu as un lien, une source ? Une recette ?


Tu tape dans ton Google "martinistes", pôvre ignare !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Le conspirationnisme

Messagede fabou le Jeu 18 Fév 2010 23:05

Bien sur, certains capitalistes conspirent pour dominer le vaste marché qu'est devenue la planète. Et cela au détriment d'autres capitalistes qui ripostent à leur tour par des complots et autres manipulations.

Mais le fond du probleme n'est pas ces géguerres de banquiers impérialistes, mais justement le système marchand. Mieux vaut nous consacrer à le détruire plutôt qu'en s'échinant à dévoiler les petites magouilles des gestionnaires de ce systême (bildeberg, 11 sept ...etc).
fabou
 

Re: Le conspirationnisme

Messagede alcibiade le Ven 19 Fév 2010 14:23

il y a forum qui parle de cela dans débats .
alcibiade
 
Messages: 298
Inscription: Jeu 30 Oct 2008 12:43

Re: Le conspirationnisme

Messagede niel le Ven 19 Fév 2010 15:24

fabou89 a écrit:Bien sur, certains capitalistes conspirent pour dominer le vaste marché qu'est devenue la planète. Et cela au détriment d'autres capitalistes qui ripostent à leur tour par des complots et autres manipulations.
Mais le fond du probleme n'est pas ces géguerres de banquiers impérialistes, mais justement le système marchand. Mieux vaut nous consacrer à le détruire plutôt qu'en s'échinant à dévoiler les petites magouilles des gestionnaires de ce systême (bildeberg, 11 sept ...etc).


tu ne penses pas que c'est en dévoilant non pas ces ptite magouilles mais ces attrocités (11 sept et les guerres qui en découlent, putch organisés par la cia et mise en place de dictature, système pandémique, manipulation des médias, modifications génétiques et brevetage du vivant...) que tu arrivera à détruire ce système marchand?
niel
 
Messages: 330
Inscription: Jeu 10 Déc 2009 20:32

Re: Le conspirationnisme

Messagede Seitanarchist le Lun 12 Avr 2010 09:29

Les délires conspirationnistes n'ont pas grand chose à voir avec Noam Chomsky,
ou le fait d'énoncer simplement que la conspiration est le mode normal de fonctionnement des pouvoirs les plus autoritaires.

Il n'y a pas de quoi s'offusquer que l'Etat cache des informations essentielles à ses administrés, puisqu'il est évident que certaines sont de nature à révéler l'essence de l'Etat : à savoir un outil de domination.

Mais les conspirationnistes, c'est autre chose :
ce sont des gens qui, précisément, avec des méthodes douteuses qui n'ont rien d'un travail de recherche étayés, lance des affirmations sans preuves qui reposent sur des lots de suppositions à partir de faits tronqués et se font les relais de rumeurs.

Dans un but lui aussi inavoué : prétendre qu'on sait ce que personne ne sait,
et qu'il faut nous croire car certains font "parti du complot, même sans le savoir et vont donc cacher la vérité" ou qu'ils "sont du coté du système".
Bref : s'arroger un pouvoir. Le "savoir-pouvoir".
Le problème c'est qu'aucun conspirationniste ne sait vraiment quelque chose que vous ignorez : seulement des spéculations inutiles et fantasmatiques.

Demander à n'importe conspirationniste de vous fournir des sources solides, et il vous rétorquera que c'est impossible puisque " on nous cache tout".

On pourrait voir ça comme une espèce de "fantaisisme paranoïaque" qui "pourrait bien tomber juste parfois". Sauf que ce n'est pas le cas.

Et que le conspirationnisme est en fait une version frustrée et à la mode de délires racistes ou antisémites du type "les juifs gouvernent le monde" ou "les arabes excisent et violent leurs filles".

En fait, pour l'illustrer, le délire conspirationniste fonctionne exactement comme la généralité xénophobe :

- exemple 1 : "Il y a des réptiliens (qu'on ne peut évidemment pas reconnaitre) qui ont pris forme humaine et gouvernent le monde en secret, en attisant les mauvais sentiment pour détruire l'humanité et conquérir le monde." (pour info : cette théorie conspirationniste existe et est très répendue dans ces milieux en amérique du nord et en europe).

Même si cette affirmation est évidemment fausse, et étant donné l'ampleur même d'une supposition aussi péremptoire : il est difficile de prouver le contraire.

- Exemple 2 : "Dieu est une aubergine farcie au tandoori qui se cache dans une déchirure du continuum espace-temps".

Cette affirmation est vraisemblablement fausse, mais on ne peut pas faire grand chose pour le prouver.

- Exemple 3 : "Les juifs établissent des plans de domination du monde en influençant les gouvernements par la finance, la politique, la culture et l'idéologie dans le but d'asservir le reste de l'humanité."

Ces 3 exemples paraissent assez déconnectés au premier coup d'oeil, mais le schéma de pensée est résolument le même.

dans l'exemple 1 : on peut imaginer que c'est totalement faux, mais les conspirationnistes viendront vous affirmer que si on ne peut pas vraiment le prouver, des preuves inquiétantes et des coïncidences plus que suspectes existent, et que ces coïncidences sont trop nombreuses pour qu'il s'agisse en fait de coïncidences. Mais quand on a choisi de penser comme un marteau, n'importe quel objet de pensée devient un clou. Et l'existence même d'une rumeur largement répandue devrait expliquer à elle seule la véracité d'une supposition. Or, ce n'est pas parce que la majorité de l'humanité pense que Dieu existe, qu'il existe en réalité. Argumentum ad numerus "si tout le monde le pense, c'est que c'est vrai".

Dans l'exemple 2 : plus schématiquement, les théories conspirationnistes reposent presque toutes sur l'idée que "puisqu'on ne peut prouver le contraire et depuis la nuit des temps, alors telle affirmation est probablement vraie".
Imagineons donc que des mésopotamiens aient présenté l'exemple 2 comme vérité révélée par la providence il y a 3000 ans et que personne ne l'ai remise en cause.

Que pourrait on en conclure ?
Que Dieu est donc une aubergine farcie au tandoori.

Dans l'exemple 3 : c'est un exemple plus cruel, moins drôle et malheureusement d'actualité. Prédicat conspirationniste : "les juifs gouvernent le monde en secret". Evidemment non... réplique conspirationniste :
"mais il y en a quand même beaucoup dans les arcanes du pouvoir, dans la culture, dans la finance, dans la politique...".
Conclusion : "les juifs dominent le monde".

La dernière perle en date qui fonctionne sur le même procédé est l'affirmation d'Eric Zemmour qui déclare que "la plupart des trafficants sont noirs ou arabes".

C'est sans doutes vrai, c'est sans doutes faux. ça depend d'où on parle. Dans quel contexte. En fait, ça ne prouve rien. Et traffiquants de quoi ? On ne sait pas ce que ça sous-entend, mais c'est le principe de la soit disant "vérité qui dérange", on le dit et ça fait un scandale parce que ça pue l'affirmation péremptoire à trois kilomètres mais comme ça fait du bruit "c'est que ça doit être vrai".

Fin de ma démonstration.
Les théories conspirationnistes sont l'apanage des fascistes ou de sous-fascistes délirants qui voient des juifs-réptiliens du KGB partout. Ou inversement, des aliens nazis du FBI ou de la CIA. Même si en règle général, les suppositions semblent moins fantastiques et fallacieuses : elles le sont puisqu'elles repsent
pareillement sur des spéculations sans preuves.
Il n'est pas étonnant de retrouver certains conspirationnistes proche de mouvements d'extrême droite où les réptiliens du KGB se transforment en juifs franç-maçons.

Et relayer ce genre de délire, même à petite dose, c'est se faire le relaye de fantasmes bien plus graves qui ont des conséquences politiques.
Dernière édition par Seitanarchist le Lun 12 Avr 2010 15:06, édité 1 fois.
"Les gens doivent se battre pour eux-mêmes, leurs propres raisons, leur propre vie, même si ils ont à se battre seuls. Après tout, combien de mouvements ont existé avant qu'ils ne soient reconnus comme des mouvements sociaux ?" Peter Gelderloos
Avatar de l’utilisateur
Seitanarchist
 
Messages: 542
Inscription: Mar 16 Juin 2009 03:06

Re: Le conspirationnisme

Messagede Seitanarchist le Lun 12 Avr 2010 09:43

tu ne penses pas que c'est en dévoilant non pas ces ptite magouilles mais ces attrocités (11 sept et les guerres qui en découlent, putch organisés par la cia et mise en place de dictature, système pandémique, manipulation des médias, modifications génétiques et brevetage du vivant...) que tu arrivera à détruire ce système marchand?


Or ces exemples que tu cite ne sont pas des "complots" ou des "conspirations" qu'on payerai de sa vie à révéler. Ce sont des faits connus du grand public, même si on n'en fait pas vraiment mention dans les grands médias. Comme on ne montre jamais ou presque la manière dont fonctionnent les centres de rétention administrative ou les abattoirs pour animaux. Parce que ça fait sale. Parce que c'est "pas civilisé".

Mais si on tape les mots-clés sur wikipedia, on peut rapidement savoir l'essentiel.

Le problème n'est pas que ces choses soient des "secrets" ou des "magouilles" (ce qu'elles ne sont pas), mais des atrocités qu'on essaie de faire oublier tout doucement, sans même les cacher.

Le fait de connaitre les véritables "commanditaires" des attentats du 11 septembre n'a sur le plan politique strictement aucune importance. Ce qui est le plus connu suffit : à savoir que ces évènements ont été instrumentalisés par le pouvoir du gouvernement de l'époque pour faire la guerre. Et que la "stratégie de la tension" (peu importe d'ailleurs comment on la nomme) a été d'abord théorisée par les services secrets italiens, ou américains d'une autre manière pour utiliser leurs propres "terrorisme locaux" ou ce que la défense appelle "les menaces extérieurs" pour assoir sa propre domination et sa propre terreur.

On peut se procurer relativement facilement des rapports documentés sur le cointel-pro américain dans les années 70, ou le glavio italien à la même époque, et plus récemment les rapports bidons de la CIA sur la soit-disant présence d'armes de destruction massive en Irak.

Ce ne sont pas des suppositions, ou des "vérités cachées".
Ce sont des faits attestés.

Biensur, il existe sans doutes des atrocités cachés dont nous auront un jour connaissance, parce que des gens courageux les auront révélé, preuves à l'appui. Mais il s'agit de comprendre que l'essentiel est connu, et qu'on n'a pas besoin d'essayer de révéler des "pouvoirs occultes" qui n'existent pas :

La situation connue étant déjà largement suffisante pour faire froid dans le dos.

C'est d'ailleurs la réflexion qui sous-tend une société orwellienne : le pouvoir n'a pas besoin de se cacher, Il se contente de faire accepter l'attrocité et l'horreur comme un mal nécessaire ou inéluctable. Ce qui est très différent.
Dernière édition par Seitanarchist le Lun 12 Avr 2010 15:08, édité 1 fois.
"Les gens doivent se battre pour eux-mêmes, leurs propres raisons, leur propre vie, même si ils ont à se battre seuls. Après tout, combien de mouvements ont existé avant qu'ils ne soient reconnus comme des mouvements sociaux ?" Peter Gelderloos
Avatar de l’utilisateur
Seitanarchist
 
Messages: 542
Inscription: Mar 16 Juin 2009 03:06

Re: Le conspirationnisme

Messagede Seitanarchist le Lun 12 Avr 2010 10:14

Et à qu'elle moment pourrons nous parler de conspiration?
Cheney et halliburton...
wolfowitz et la BM...
rumsfield et l'industrie pharmaceutique...
rockefeller et le pétrole...


C'est justement là le problème.
Ce n'est même pas un secret pour le dernier des étudiants en économie que rockefeller sont les rois du pétrôle ou que rumsfield possède les principales actions de l'industrie pharmaceutique américaine.

Ce que certaines personnes reprochent à ces gens que tu cite, c'est d'être, pour certains, des juifs.
Et de voir la question du capitalisme financier comme une espèce de main poilue gantée de noir qui tiendrait les reines du monde. Ou la vieille mythologie de la pieuvre : encore une fois forcément juive, franc-maçonne, et même communiste.

Or il n'y a justement pas plus absurde. Les grands capitalistes du monde entier, moyen oriental, européens, américains, qu'ils soient musulmans, juifs ou chrétiens s'accordent toujours quand il est question d'argent. La famille Bush était en bons termes avec la famille de Ben Laden tout simplement parce ce sont deux familles de grands bourgeois industriels et/ou financiers influant dans le pouvoir politique de leurs pays respectifs. Ce monde là, le monde des dirigeants, est petit. C'est tout.

Il faut être stupide ou de mauvaise foi pour croire qu'il y a là un complot.
Les guerres de religion ou de "civilisation" et tout les nationalismes ne servent qu'à faire s'entretuer les plus exploités au profit de leurs propres dirigeants.

C'est malheureusement presque aussi "simpliste" que ça.
Pour reprendre une vieille formule "lorsque les riches se disputent, ils envoient leurs pauvres s'entretuer". Fin de l'histoire.
"Les gens doivent se battre pour eux-mêmes, leurs propres raisons, leur propre vie, même si ils ont à se battre seuls. Après tout, combien de mouvements ont existé avant qu'ils ne soient reconnus comme des mouvements sociaux ?" Peter Gelderloos
Avatar de l’utilisateur
Seitanarchist
 
Messages: 542
Inscription: Mar 16 Juin 2009 03:06

Suivante

Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités