L'accusation de faschisme

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Re: L'accusation de faschisme

Messagede worldpeace le Dim 29 Nov 2009 14:24

Kartoch a écrit:
Il me semble pas qu'on puisse parler de fascisme dans un régime multi-partiste.


Sauf peut-être si tous les partis proposent grosso modo la même chose, et que le choix d'un d'entre eux n'est motivé que par des broutilles sans réelle importance ( :roll: ). Ils ont beau être plusieurs, ils ne servent alors plus que de caution "démocratique" à un seul et même système qu'il est impossible de remettre en question à travers l'échiquier "légal" et respectueux des lois de la vie politique.
Je pense qu'un parti unique n'est pas une condition sine qua non à l'établissement du "fascisme".

Selon cette définition du faschisme, alors, tous les partis seraient faschistes, ce ne serait pas une spécificité du FN ou bien d'autre partis nationalistes (si tant est qu'on puisse les ranger dans le même sac).

le blob a écrit:personne ne t'as vraiment accuser de fachisme, et c'est ton discours de victime d'accusation qui commence a me faire demander si tu es tellement naif avec ton personnage de candide, ou un militant très très fin !

Je pense pas que l'accusation de faschisme me concerne. J'ai plutôt lancé la discussion pour éclaircir la question. Il peut y avoir une facilité à lancer des grands mots pour éluder les discussions. Je ne suis pas un militant, je pense que certaines divisions entre les gens sont superflues et je crois en la communication. Mais c'est pas simple, parce que des fois les gens utilisent des mots différents pour parler des mêmes choses ou bien les mêmes mots pour parler de choses différentes. Enfin bref, euhh... c'est pas un sujet sur moi, là, mais sur ce mot repoussoir "faschisme".
worldpeace
 
Messages: 272
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 17:44

Re: L'accusation de faschisme

Messagede worldpeace le Dim 29 Nov 2009 14:29

autonomia operaia a écrit:La base de la structure fasciste c'est quand même un état autoritaire et dictatorial, une structure étatique ultra hiérarchisée et pyramidale.
Il me semble pas qu'on puisse parler de fascisme dans un régime multi-partiste.

S'ajoute à cela
-Le suprématie racial (continental, nationale, ou religieuse)
-Une intégration total du capital dans l'état (à mon sens c'est le seul véritable point qui le différencie du totalitarisme des régimes "communistes")
-Un ordre moral prégnant (la démocratie s'en rapproche largement)
-Un culte du chef non criticable (on peut critiquer berlusconi par exemple, Mussollini c'était une autre paire de manches)
-Un paternalisme constant qui s'applique à tous les compartiments de la société.

Je trouve cettte définition assez claire. En fait, on peut plus ou moins l'appliquer à ce qui se passe aujourd'hui, pas au niveau des gouvernements, mais au niveau des multinationales. Les grandes entreprises ont un fonctionnement très hiérarchique, parfois un sentiment de supériorité et d'animosité envers les entrerprises concurrentes, une forme de paternalisme envers les employés, pas de choix pour la direction etc.

Je ferais aussi un rapprochement entre le fonctionnement des grandes entreprises, qui constituent des bulles économiques particulières, et le blochévisme, puisqu'à l'intérieur de l'entreprises, ce n'est pas une économie de marché mais une économie plannifiée, et tout comme dans le communisme, les employés ont différents avantages en nature selon leur position dans la hiérarchie.

Faites-vous aussi ces rapprochements ? Si non, pourquoi ?
worldpeace
 
Messages: 272
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 17:44

Précédent

Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité