Avoir un oeuil sur Solidaires...

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Alayn le Jeu 24 Déc 2009 05:36

"Au nord, c'était les corons
A Suuud, c'est des étrons !"

ARF and OURF !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Diogène le Jeu 24 Déc 2009 18:57

Quel "humour" Alayn !!!! :prier:
Avatar de l’utilisateur
Diogène
 
Messages: 35
Inscription: Dim 15 Mar 2009 20:42

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Alayn le Jeu 24 Déc 2009 19:02

Salut Diogène ! C'est mon côté "cynique" ! (arf !)
Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede BLACKPANTHER le Ven 25 Déc 2009 16:34

:arf:

SUD:le syndicat qui a tout fait pour virer la CNT de la POSTE.....


BZ
BLACKPANTHER
 

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Alayn le Ven 25 Déc 2009 16:43

Sud= collabos du patronat !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Diogène le Ven 25 Déc 2009 18:28

dominique a écrit:e dominique le Ven 25 Déc 2009 15:34
:arf:

SUD:le syndicat qui a tout fait pour virer la CNT de la POSTE.....


D'où tu sors ça ?? "tout fait pour virer" ??? Tu peux expliciter ??? :non:
Avatar de l’utilisateur
Diogène
 
Messages: 35
Inscription: Dim 15 Mar 2009 20:42

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede BLACKPANTHER le Ven 25 Déc 2009 18:42

janvier 2007....

les syndicats s'opposent à la représentativité de la CNT
à la POSTE.

tous les syndicats,y compris SUD......

...seule la CGT s'abstient.

c'est vrai que ma formulation peut paraitre choquante....
je me rappelle d'un tract de la CNT paru peu après...

A SUD,il y aussi des bureaucrates....

BZ
BLACKPANTHER
 

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede barcelone36 le Ven 25 Déc 2009 19:18

non! en fait SUD et CGT (majoritaires) ont usé de leur droit de veto, tandis que FO, CFDT,UNSA, CFTC et CGC ont signé pour...

sympa les gars de chier sur SUD, les copains/copines anars (dont des camarades de la FA) qui y font du bon boulot apprécieront... :evil:
(je suis a la CNT je précise...)

Alayn, l'idiot utile des anti-FA primaires...
Dernière édition par barcelone36 le Ven 25 Déc 2009 19:20, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
barcelone36
 
Messages: 300
Inscription: Mar 24 Juin 2008 16:25

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede barcelone36 le Ven 25 Déc 2009 19:19

d'ailleurs la CNT a été depuis réeintégrée dans ses droits...

La CNT PTT réintégrée dans ses droits syndicaux

lundi 1er juin 2009 (15h34)

La Poste condamnée par le Conseil d’Etat. Camouflet également pour les syndicats « majoritaires » !

A la fin des années 90, le gouvernement socialiste commence le démantèlement des services publics des PTT (France Télécom et La Poste). La Poste s’appuyant sur sa spécificité juridique (ce n’est plus une administration qui n’emploie que des fonctionnaires, ce n’est pas une entreprise privée avec des salariés) invente ses « propres règles » de gestion du personnel. Même si le personnel, avec l’aide de ses syndicats, tente de résister, depuis 20 ans, il faut constater que la « gestion privée » de la Poste continue à s’imposer. Même si les Prud’hommes condamnent régulièrement la Poste pour des contrats de travail illégaux.

La Fédération de la CNT PTT est née il y a presque 30 ans et a bénéficié des droits syndicaux de base. La CNT PTT a toujours refusé de rentrer dans la cogestion, en particulier en ne se présentant pas aux élections et en privilégiant l’action directe.

Le 27 janvier 2006, La Poste signe un accord sur le droit syndical avec des syndicats minoritaires (CFDT, CFTC, FO, UNSA). Les 2 syndicats majoritaires (CGT et SUD) ne signent pas, mais ne s’opposent pas à cet accord en faisant valoir leur droit de veto : l’accord se met donc en place. Il prévoit notamment que la présentation obligatoire aux élections paritaires et professionnelles [1].

Juges et parties, ce sont les signataires (et les non-signataires, par leur silence) qui définissent, en toute illégalité, quels sont les syndicats qui sont reconnus comme « représentatifs » à La Poste, les autres syndicats deviennent donc « illégaux » à La Poste. En 2 coups de stylo, la CNT PTT est donc rayée de la carte syndicale postale. La majorité des adhérent-e-s de la CNT PTT décident alors de continuer à militer quotidiennement sur leur lien de travail. Ils entrent donc en résistance. Une campagne d’information est mise en place : tracts, interpellations des autres fédérations syndicales, faux timbres avec « le Chat » bâillonné collés sur les enveloppes, cartes postales envoyées en masse au président …

À l’automne 2006, la CNT PTT décide de saisir la justice en demandant l’annulation de cet accord scélérat. L’enjeu de cette interdiction est tel que l’ensemble des syndicats de la Confédération est sollicité, afin de trouver les fonds pour payer les frais de « justice ». Alors, rapidement, les différents directeurs (quelquefois, incités par quelques syndicalistes « jaunes » verreux) se font un plaisir de retirer ici les panneaux syndicaux, ici la boîte aux lettres, là le local syndical…

Pendant ce temps, les saloperies de La Poste, en termes de « restructurations » continuent (facteurs d’avenir, fermetures des centres de tri, mise en place de la Banque Postale…). Les militant-e-s de la CNT PTT, avec leurs moyens, s’y opposent, participent aux AG du personnel, incitent à la grève… Des sanctions tombent : menaces verbales, brimades quotidiennes, licenciements, avertissements, blâmes, mise à pied de 2 ans….

Le 15 mai 2009, le Conseil d’Etat (plus haute juridiction) rend sa décision : L’ACCORD EST ANNULÉ LA POSTE EST CONDAMNÉE À PAYER À LA CNT PTT 3000€ !!!

Les droits syndicaux de la CNT PTT sont donc rétablis dans leur ensemble, sans avoir été obligée de se prostituer dans le jeu électoral. Camouflet également pour les syndicats « officiels » postaux parce que depuis longtemps, ils ont abandonné la lutte de classe, ainsi que le syndicalisme de combat.

OUI, il est plus jamais nécessaire de renouer avec un syndicalisme de combat, et de combattre le syndicalisme d’accompagnement et de co-gestion des « grandes » centrales (dernier ex. en date : la journée d’action décentralisée du 26 mai dernier !!!!)

Contacts CNT 38, BP 385 38015 Grenoble Cedex 1 CNT PTT BP 2600 69218 Lyon Cedex 2

[1] A noter que cet accord prévoyait quelques avantages pour les permanents syndicaux (par exemple, après 2 ans passés de façon permanente ou demi permanente, une promotion de carrière est automatique… contrairement aux autres collègues qui continuent marner au taf tous les jours..) Est-ce entre autres pour ça que les « jaunes » ont signé et que les autres ne l’ont pas dénoncé ?
Avatar de l’utilisateur
barcelone36
 
Messages: 300
Inscription: Mar 24 Juin 2008 16:25

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede BLACKPANTHER le Ven 25 Déc 2009 19:21

on n'a pas eu les mèmes infos.....

...mais bon,on va pas se prendre le choux avec ça....
BLACKPANTHER
 

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede BLACKPANTHER le Ven 25 Déc 2009 19:22

mmouaais,autant pour moi...

fratos
DOM
BLACKPANTHER
 

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede barcelone36 le Ven 25 Déc 2009 19:32

je pense que tu confondais avec ça en fait (posté plus haut par Nico37)

Une info concernant les services financiers de la poste, extrait de Lutte Ouvrière de cette semaine :

À la gamelle ?

Sauf la CGT, tous les syndicats, SUD en tête, ont choisi de signer l'accord portant le nouveau projet de réorganisation des services financiers de La Poste, alors que celui-ci venait de faire l'unanimité du personnel contre lui.

Dans ce projet, la direction n'ose même pas avouer quels sont ses objectifs chiffrés de suppressions d'emplois. Elle demande juste l'aval des syndicats pour les réorganisations prévues, et qui pourraient « également être étendues à d'éventuelles autres réorganisations, non connues à ce jour, qui pourraient intervenir d'ici fin 2010 »...

Non seulement les syndicats signataires acceptent ainsi à l'avance toutes les attaques que le personnel ne veut plus subir, mais ils cautionnent à l'avance tous les licenciements réels ou déguisés voulus par les dirigeants.

SUD avait justifié à l'avance sa signature sous prétexte de pouvoir participer aux commissions de suivi. Son responsable, un des principaux porte-parole de SUD-PTT, a fait le tour de ses militants sceptiques, pour les convaincre du bien-fondé de cette signature. Comme quoi on peut jouer les syndicats radicaux, parler même de grève illimitée jusqu'à satisfaction, il est vrai de façon complètement artificielle, et s'aplatir devant la direction dans l'espoir d'un peu de « grain à moudre ».

Correspondant LO


allez, au syndicalisme de combat :wink:
:trinque:

ce qui n'empeche pas que "Sud interieur" en effet ça craint... :evil:
Avatar de l’utilisateur
barcelone36
 
Messages: 300
Inscription: Mar 24 Juin 2008 16:25

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede BLACKPANTHER le Ven 25 Déc 2009 19:41

Pas de problème,BARCELONE 36 !!!!

Au syndicalisme de combat!!
(et de luttes de classes.....)

fratos
DOM

:trinque:
BLACKPANTHER
 

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Diogène le Ven 25 Déc 2009 23:42

dominique a écrit:janvier 2007....

les syndicats s'opposent à la représentativité de la CNT
à la POSTE.

tous les syndicats,y compris SUD......

...seule la CGT s'abstient.

c'est vrai que ma formulation peut paraitre choquante....
je me rappelle d'un tract de la CNT paru peu après...

A SUD,il y aussi des bureaucrates....

BZ


En fait pour être précis en la matière et cesser de colporter des mensonges, il s'agit de l'accord sur le droit syndical à La Poste, signé par tous les syndicats, sauf SUD et la CGT... De fait, il excluait (illégalement) la CNT.
Ces deux derniers syndicats auraient pu s'y opposer mais la CGT ne le souhaitait pas, et l'opposition de SUD seul n'aurait rien changé à l'affaire (il faut être majoritaire pour s'opposer à un accord).
Dans des départements, comme l'Indre et loire, SUD à interpellé la direction de La Poste contre l'interdiction qui était faite à la CNT d'avoir des panneaux syndicaux, etc...
Donc, c'est vrai, les conneries à deux balles, ça lasse... :gun:
Avatar de l’utilisateur
Diogène
 
Messages: 35
Inscription: Dim 15 Mar 2009 20:42

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede rosa31 le Lun 28 Déc 2009 17:14

salut,

je sais pas si vous l'avez vu mais sur le forum classe contre classe, y a post intéressant à ce sujet. sur solidaires et ses dérives ('sud perd le nord'):
http://cccforum.propagande.org/viewtopi ... =12&t=8221
rosa31
 
Messages: 16
Inscription: Mar 22 Déc 2009 22:59

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede pit le Mar 29 Déc 2009 14:39

barcelone36 a écrit:Alayn, l'idiot utile des anti-FA primaires...

Il est évident que dans la mesure où cette caricature ambulante passe son temps à mener une guerre, une véritable croisade même, contre les autres orgas, et celà en représentant de la FA, un certain retour est tentant...et si celà amène au moins des camarades de la FA, car d'autres ici le soutiennent dans ces basses oeuvres, à se positionner, ce n'est pas plus mal, non seulement pour la FA mais aussi et surtout pour le mouvement anarchiste en général.
Pour ma part je parlerais donc d'avantage d'un véritable boulet pour l'ensemble du mouvement anarchiste, comme il a été pendant longtemps un véritable boulet pour ce forum, avant d'en devenir une figure incontournable, une sorte de vedette, qui participe à renforcer à n'en pas douter cette image positive dont ce forum se trouve de plus en plus auréolé.

Dans la constellation Solidaires il y a différents syndicats SUD, et dans ces syndicats il y a différentes approches du syndicalisme. Je partage d'ailleurs pour partie ce qui est dit dans le témoignage auquel tu renvoies rosa31. Il y a eu et toujours encore aussi une contestation forte de cette recherche de l'unité dans le cadre de l'intersyndicale nationale au détriment d'une certaine forme de lisibilité pour un syndicalisme différent. Solidaires est une union syndicale qui s'avance sur un terrain de syndicalisme de lutte et de transformation sociale, il y a pas mal de militant-es qui oeuvrent à ce qu'il s'affirme d'avantage et de manière plus lisible dans ce domaine. En tout cas celà représente un espace d'organisation collective non négligeable, tout en restant insuffisant en l'état, non seulement en terme de contenus (quelle transformation sociale par exemple) mais aussi et surtout en terme de nombre, car pour réussir à contourner les grosses machines syndicales réformistes ou tout simplement dans un syndicalisme d'accompagnement, il nous faut participer à construire de l'auto-organisation, construire ou développer des espaces collectifs de lutte.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Alayn le Mar 29 Déc 2009 20:28

pierot a écrit:
barcelone36 a écrit:Alayn, l'idiot utile des anti-FA primaires...

Il est évident que dans la mesure où cette caricature ambulante passe son temps à mener une guerre, une véritable croisade même, contre les autres orgas, et celà en représentant de la FA, un certain retour est tentant...et si celà amène au moins des camarades de la FA, car d'autres ici le soutiennent dans ces basses oeuvres, à se positionner, ce n'est pas plus mal, non seulement pour la FA mais aussi et surtout pour le mouvement anarchiste en général.
Pour ma part je parlerais donc d'avantage d'un véritable boulet pour l'ensemble du mouvement anarchiste, comme il a été pendant longtemps un véritable boulet pour ce forum, avant d'en devenir une figure incontournable, une sorte de vedette, qui participe à renforcer à n'en pas douter cette image positive dont ce forum se trouve de plus en plus auréolé.



Là, là ! (arf !) il a encore troller, dénigré et diffamé sur moi ! Je suis outré !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede barcelone36 le Sam 2 Jan 2010 22:33

pour revenir au sujet...
trouvé ça sur indy Nantes (je sais pas si c'est un vrai communiqué???)

PENSER TARNAC ET LA RECESSION QUI VIENT…
Ce texte paru le 29 Avril 09 est écrit par le syndicat de policiers Sud Intérieur
Solidaires Unitaires Démocratiques Intérieur

Mardi 11 novembre 2008, Opération Taïga sur le plateau de Millevaches : une Indicible Armada constituée de plus de cent policiers levalloisiens de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) et de la Sous Direction anti-terroriste de la PJ (SDAT), d’unités de gendarmerie ainsi que de renforts locaux investissait, appuyée par un impressionnant appareillage logistique (hélicoptère, moyens techniques, dizaines de journalistes bien matutinaux… ), la ferme Le Goutailloux à Tarnac.

C’est bientôt sur un mode aussi épique qu’ébaubi que les médias relateront à la France subjuguée une équipée ayant mené à l’interpellation de 20 personnes en Corrèze, Lorraine et Haute-Normandie et lui apprendront - sur la base d’informations provenant des milieux de l’enquête - que ce groupe anarcho-autonome (sic !) possiblement responsable des récents sabotages du réseau ferroviaire ne sévirait plus.

Cadrant, le jour même, le flux médiatique, Michèle Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, se félicitait du succès de la belle entreprise et soulignait, au mépris de la présomption d’innocence, la dangerosité d’une telle mouvance extrémiste (le lendemain à l’Assemblée Nationale, elle déclarait (…) ces individus se caractérisent par le rejet de toute expression démocratique et par l’appel à des mouvements violents...).

Dès le 12 novembre et sans autre forme d’investigation, le quotidien Libération chevauchait gaillardement ce palefroi et tonitruait : Sabotage du réseau TGV, l’ultra gauche déraille… D’autres canards tout aussi risibles narreront la geste d’« anarchistes » si paradoxaux et tant subversifs qu’au rebours de leur idéologie, des épiciers libertaires se seront - ô suprême pied de nez ! - choisi un leader (et pourquoi pas un duce, un conducator, un gourou babouviste ou un dieu bloomsburien ?).

Au terme des 96 heures de garde à vue, le juge Fragnoli mettait en examen neuf des interpellés et maintenait en réclusion cinq d’entre eux. Conférençant ensuite devant la presse, le procureur Marin précisait: Il y a une sorte de noyau dur composé de 5 personnes (…) qui va se voir reprocher, pour l’un d’entre eux (sic) d’être le dirigeant d’une structure à vocation terroriste. (…) Cette structure (bis) appelée la Cellule Invisible avait pour objet la Lutte Armée (…). Il n’est pas exclu que ce groupe ait envisagé des actions plus violentes et notamment contre des personnes.

Ce réquisitoire qu’aurait tant apprécié Flaubert, démontrait qu’à défaut d’éléments probants indéniablement tangibles, l’accusation devait recourir à l’opus post situationniste L’insurrection qui vient – classique texte de déconstruction politique, mi poétique – mi prospectif, signé d’un Comité invisible mais attribué à Julien Coupat (le supposé leader) –, très légalement déposé par l’éditeur, pour habiller l’affaire.

Alors que plus de 5 mois après les faits, seul Julien Coupat demeure, malgré l’avis premier du Juge des Libertés et de la Détention, incarcéré, le Comité de soutien, un panel varié d’organisations politiques, associatives et syndicales, ainsi que des parlementaires (Verts, PCF, PS …) persistent à s’étonner de l’exceptionnalité, du caractère hétérodoxe voire potentiellement liberticide de cette architecture.

De fait, selon la Défense, il n’apparaît nullement, qu’une procédure initiée en préliminaire dès avril 2008 et ayant donné lieu à des dizaines d’heures d’écoutes téléphoniques, de filatures et d’investigations diverses ait aucunement corroboré le schéma prescrit ; à savoir : l’existence à Tarnac d’un noyau nihiliste et violent en relation tant dans l’Hexagone qu’à l’Etranger avec des groupes à vocation terroriste.

Se caparaçonnant irrémédiablement tel Gregor Samsa muté en insecte, l'expressionnisme ambigu de la Chose prit une teneur nouvelle à l’audition par la SDAT d’Eric Hazan, gérant de la Fabrique, éditeur de L’insurrection qui vient. Cette mesure semblait emblématique d’un fourre-tout bordélique où l’incrimination retenue «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste» est prioritairement étayée par les idées, les écrits présumés et/ou l’activité militante légale des concernés.

Au-delà de la remise en liberté immédiate de Julien Coupat, Sud Intérieur exige l’abrogation des lois sécuritaires votées depuis 15 ans, la suppression des juridictions d’exception et la fin de la criminalisation du mouvement social.

Mais qui poursuivra les responsables avérés de la Récession qui vient ?

Visiblement ni l’Exécutif, ni le Parlement, ni la Justice !

Ses accoucheurs néo-libéraux auront pourtant généré infiniment plus de destructions que tous les Comités invisibles…

SUD Interieur.
Avatar de l’utilisateur
barcelone36
 
Messages: 300
Inscription: Mar 24 Juin 2008 16:25

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede georges le Dim 3 Jan 2010 00:30

le texte avait déjà été posté là par nico37 il y a ... 7 mois
viewtopic.php?f=9&t=894&st=0&sk=t&sd=a&start=460#p30885
et annoncé ici viewtopic.php?f=12&t=1891#p30883

barcelone36 a écrit:
PENSER TARNAC ET LA RECESSION QUI VIENT…
Ce texte paru le 29 Avril 09 est écrit par le syndicat de policiers Sud Intérieur
Solidaires Unitaires Démocratiques Intérieur
(...)
Cadrant, le jour même, le flux médiatique, Michèle Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, se félicitait du succès de la belle entreprise et soulignait, au mépris de la présomption d’innocence, la dangerosité d’une telle mouvance extrémiste (le lendemain à l’Assemblée Nationale, elle déclarait (…) ces individus se caractérisent par le rejet de toute expression démocratique et par l’appel à des mouvements violents...).

Dès le 12 novembre et sans autre forme d’investigation, le quotidien Libération chevauchait gaillardement ce palefroi et tonitruait : Sabotage du réseau TGV, l’ultra gauche déraille… (...)


Petits rappels en ce qui concernent "la présomption d’innocence", "l'investigation" selon la fédération SUD Rail :

Le 11 novembre 2008, SUD rail réagit (le jour même des arrestations, sur TF1 ) pour aboyer avec MAM en se déclarant "soulagés que les
acteurs
(sic) de ces sabotages [aient été] arrêtés"
http://www.box.net/shared/x5m5y5g3a9

Le 18 décembre 2008 ( soit plus d'1 mois après les arrestations, et il restait Julien et Yldune en zonzon "provisoire") SUD rail sort un communiqué avec cette formule :
"rien ne permet d’imputer ces faits à ce groupe jeté en pâture aux média le 11 novembre ! " !!!!!!!!(on s'étrangle)
http://www.solidaires.org/article22682.html
...
Sinon, question : les flics de SUD intérieur ils sont à la DCRI ?
georges
 
Messages: 406
Inscription: Jeu 18 Sep 2008 02:06

Re: Avoir un oeuil sur Solidaires : Sud Intérieur etc.

Messagede Nico37 le Dim 10 Jan 2010 19:03

Darcos va devoir payer 333 000 euros à SUD-Solidaires 07.01.2010. 20 Minutes

Pour Sud-Solidaires, le père Noel s’appelle le Conseil d’Etat,… et le caissier est l’Etat. Un arrêt de ce 30 décembre va lui permettre de percevoir environ 330 000 euros,... et surtout le syndicat reçoit du Conseil d'Etat ses galons d'instance nationale. Le petit devient
grand.

Au départ une pratique pas illégale, mais qui n'est réglementée par aucun texte. Le Ministère du travail verse des pépètes aux centrales syndicales pour les aider au financement de la campagne pour les élections prudhommales. Et des sommes rondelettes. Pour les élections de décembre 2008, le ministère avait débloqué 4,32 millions d'euros : 997 016 euros à la CGT, à la CFDT et à FO ; 498 508 à la CFTC et la CFE-CGC, 332 339 au Medef, et 332 409 à l’UNSA, 166 169 euros à la CGPME et à l’UPSA. Avec un petit oubli, l’alliance Solidaires, qui réunit la constellation des syndicats SUD. Motif avancé par celui qui était alors ministre du travail, Xavier Bertrand : aux dernières élections, en 2002, Solidaires n’avait pas atteint le seuil de 5%.

Tout le problème est que cette pratique de subventionnement n’étant pas réglementée, elle répond aux principes qui doivent guider l’action de l’administration, et en l’occurrence le principe d’égalité. Une loi ou un décret pourrait limiter le financement en fonction des derniers résultats électoraux, mais le ministre ne peut opérer cette limitation de sa propre initiative. Excès de pouvoir. Une jolie victoire pour Solidaires, et qui va poser un problème délicat au ministère.

Dans la mesure où l’annulation vient du non-respect du principe d’égalité, l’application de l’arrêt du Conseil d’Etat devrait conduire à procéder à un partage équitable des 4,32 millions d’euros. Donc, le ministère devrait faire un pro-rata, et demander aux autres centrales de rembourser une partie des fonds, pour les restituer à Solidaires… De jolis comptes d’épiciers, et on imagine la tête des trésoriers. Aussi, il sera difficile au ministère de ne pas casser la tirelire, pour verser une subvention complémentaire à SUD-Solidaires. Annick Coupé, la porte-parole du syndicat a fait savoir que 330 000 euros, comme l’UNSA, lui paraitrait juste.

Au delà de ce joli chèque à venir, cet arrêt du Conseil d’Etat conforte Solidaires qui s’extirpe des enjeux locaux, pour devenir un interlocuteur national. Et ce d’autant plus qu’une autre arrêt rendu le même jour conclut que Solidaires a droit, comme les autres organisations syndicales, de siéger au Conseil économique, social et environnemental, et dans les instances régionales de cette noble instance.

Bonne journée pour Solidaires ! Et puis, une petite idée: le ministère pourrait plancher sur des règles simples pour le financement des
syndicats. Ce serait temps, non ?
Nico37
 

PrécédentSuivante

Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Lehning et 1 invité