nouveau "Parti de Gauche"

Débats politiques, confrontation avec d'autres idéologies politiques...

Re: nouveau "Parti de Gauche"

Messagede jimstinger le Ven 15 Juin 2012 10:28

exact, en gros il faut 20/25% des suffrages selon la participation.

Et puis même s'il est "qualifié", un candidat de gauche qui arrive second ou troisième derrière une autre formation de gauche se désiste pour le premier.... sauf au bord de la mer!! :mrgreen:
"La seule révolution possible, c'est d'essayer de s'améliorer soi-même, en espérant que les autres fassent la même démarche"
Avatar de l’utilisateur
jimstinger
 
Messages: 34
Inscription: Jeu 7 Juin 2012 15:57

Re: nouveau "Parti de Gauche"

Messagede Nico37 le Ven 15 Juin 2012 20:31

Emmanuelle Bonhomme et Jean-Michel Cabiac, candidats du Front de Gauche dans la 16ème circonscription, nous transmettent cette déclaration par communiqué :

Nous tenons à remercier vivement les électeurs qui ont apporté leurs voix au Front de Gauche, pour les valeurs de justice sociale, de tolérance et d’humanisme dont nous sommes porteurs.

Nous souhaitons que l’économie soit soumise aux besoins des êtres humains et non l'inverse. Nous ne nous résignons pas aux fermetures des entreprises, aux délocalisations, au démantèlement des services publics pour les seuls intérêts de la Bourse et des actionnaires quand nous sommes de plus en plus nombreux à vivre dans l'angoisse des fins de mois.

Nos sommes 6.64% des électeurs de la circonscription à dire non à l’austérité, ni même à des petites mesures censées atténuer les conséquences de cette économie libérale. Nous sommes 6.64% à souhaiter que l’organisation de la société se fasse sur la base de nos besoins et non sur la base des besoins des marchés financiers.

Nous continuons à dire de toutes nos forces qu'un projet basé sur la haine et le rejet de l'autre ne ferait que nous précipiter dans le mur. Cette conception de la République fera reculer nos droits, nos libertés et nous appauvrira encore plus que les mesures prises pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Il est impensable que notre circonscription envoie une députée du Front National à l'Assemblée.

Au-delà de nos différences, parce que nous sommes responsables et clairement ancrés à gauche, nous nous ferons tout pour faire barrage à la candidate du Front National en votant pour le candidat de la majorité présidentielle, le socialiste Michel Vauzelle.

Nos droits, notre liberté, notre dignité, ce sera encore dans la rue que nous les défendrons après le 17 juin.
Nico37
 

Re: nouveau "Parti de Gauche"

Messagede Nico37 le Sam 16 Juin 2012 14:58

Gauche Unitaire 69 membre du Front de Gauche s’engage en faveur de l’égalité des droits pour les personnes LGBT : lesbiennes, gays, bisexuel-le-s et transgenres. Le samedi 16 juin 2012 se tient la Marche des fiertés lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT) dont le mot d’ordre national est :

« 2012, L’ÉGALITÉ N’ATTEND PLUS ».

Le programme du Front de Gauche, « L’humain d’abord », propose un projet de République sociale, universaliste et émancipatrice, fondée sur l’intérêt général, la laïcité et l’égalité des droits pour tous dont les personnes LGBT.

Soucieux du calendrier que choisira le nouveau président, Gauche Unitaire s’engage dans tous les combats qui visent à faire voter rapidement une loi d’égalité des droits et de lutte contre les discriminations LGBT. Cette loi devra garantir l’égalité réelle, notamment en permettant :

- la détermination de son identité de genre à l’état civil

- le mariage et l’adoption pour tou-te-s

- des droits pour les couples étrangers et binationaux

- l’assouplissement des demandes d’asile pour les personnes persécutées en raison de leur orientation sexuelle

- la possibilité de faire un don du sang

- la lutte contre les discriminations à l’accès au logement et à l’emploi.

Afin de lutter contre les LGBTphobies à l’école ou au travail, il faut donner les moyens à l’Education et aux Inspections du travail pour mettre en place des campagnes de prévention et faire reculer les discriminations et les stéréotypes. Cela suppose de s’opposer à la fois à la logique de l’austérité et aux discours haineux véhiculés par l’extrême-droite et une partie de l’UMP.
Nico37
 

Re: nouveau "Parti de Gauche"

Messagede Nico37 le Dim 17 Juin 2012 19:56

Nico37
 

Re: nouveau "Parti de Gauche"

Messagede Nico37 le Lun 18 Juin 2012 22:18

Pour le Front de gauche, " ce n'est pas un bon résultat "

Avec dix députés élus sur dix-neuf sortants, le Front de gauche pourra cependant constituer un groupe parlementaire avec le soutien d'élus ultra-marins, pour faire porter les aspirations du mouvement social à l'Assemblée nationale.

Les élus

André Chassaigne est ainsi largement réélu (67%) dans le Puy-de-Dôme. Dans le Cher, Nicolas Sansu remplace Jean-Claude Sandrier. Dans l'Oise, Patrice Carvalho sort vainqueur d'une triangulaire Front de gauche-UMP-FN. Dans les Bouches-du-Rhône, Gaby Charroux remporte son duel face au Front national avec plus de 60% des voix. Le Nord demeure une place forte du Front de gauche avec trois élus. Les deux députés sortants communistes, Alain Bocquet (20e) et Jean-Jacques Candelier (16e), ainsi que leur collègue Parti de gauche Marc Dolez (17e), conservent leur circonscription. En Seine-Saint-Denis, Marie-George Buffet et François Asensi passent, de même que Jacqueline Fraysse dans les Hauts-de-Seine.

En revanche, Fabien Thiémé (44,17%) ne parvient pas à pousser hors de l'Assemblée Jean-Louis Borloo. Patrick Braouezec, non-investi pour le deuxième tour par le Front de gauche, mais soutenu par ses composantes locales, ne l'a pas emporté face au socialiste Mathieu Hanotin.

Les résultats n'ont rien à voir avec la réalité

Dressant un bilan à chaud tout de suite après les résultats, Pierre Laurent, a estimé ce dimanche auprès de l'AFP que le score du Front de gauche aux législatives n'était "pas un bon résultat". Pour le secrétaire national du PCF, "le mode de scrutin et l'inversion du calendrier électoral dénaturent la portée des élections législatives et déforment le paysage de l'Assemblée nationale au profit du bipartisme. A gauche, la majorité législative est ainsi distordue par rapport à la réalité de la majorité politique de gauche dans le pays".

Pierre Laurent relève ainsi qu'avec 65% des voix de la gauche à l'élection présidentielle, le PS rafle plus de 90% des députés de gauche. A l'inverse, les 25% des voix de gauche à la présidentielle que représente le Front de gauche ne débouche que sur moins 5% des députés de gauche. "C'est une anomalie provoquée par une logique institutionnelle implacable qui, de scrutins en scrutin, a permis aux deux plus grosses formations de monopoliser aujourd'hui 90% des sièges à l'Assemblée nationale."

" Porte-parole des attentes du mouvement social "

"Nous avons payé cher notre autonomie", souligne lui aussi Jean-Luc Mélenchon. Pour l'ex-candidat dans la circonscription de Hénin-Beaumont, les voix du Front de gauche à l'Assemblée nationale auront une utilité: "Nous serons les porte-parole des attentes du mouvement social, sans concession ni naïveté, ni impatience."

Pour se faire, le mouvement devrait bien disposer d'un groupe parlementaire, grâce au soutien de députés d'Outre-mer qui étaient déjà présent dans le groupe Gauche démocratique et républicaine en 2007, ou l'abaissement à dix du seuil d'élus nécessaires. Relevant que les socialistes l'avaient accordé au Sénat pour les élus d'Europe écologie les Verts, Jean-Luc Mélenchon "pense que les socialistes n'ont pas intérêt à bloquer cela à l'Assemblée".

" Autonomes et constructifs "

interrogée sur une éventuelle entrée du PCF dans le gouvernement à l'issue des législatives, Marie-George Buffet a expliqué: "Nous ne pensons pas que ce programme (en 60 propositions de François Hollande) soit apte dans sa totalité à nous sortir de la crise donc nous serons dans la majorité de gauche mais autonomes et constructifs".
Nico37
 

Précédent

Retourner vers Politique générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités