1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Toutes les infos sur les luttes en cours

1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Dim 26 Avr 2015 10:52

manif du 1er mai à Périgueux : 10h30 Bourse du travail

Tract du groupe Emma Goldman pour le 1er mai 2015
publié le : 23 Apr 2015 par Groupe Emma Goldman de la Fédération Anarchiste - Périgueux : http://fa-perigueux.blogspot.fr/2015/04/tract-du-groupe-emma-goldman-pour-le.html


L’ÉMANCIPATION DES TRAVAILLEURS
SERA L’OEUVRE DES TRAVAILLEURS EUX-MÊMES !


Erosion continue des retraites, stagnation des salaires, multiplication des plans sociaux, hausse du chômage et de la précarité, vie chère et boulots stupides, démantèlement des services publics de la santé, de l’énergie, de l’éducation, des transports, chasse aux sans-papiers et répression des mouvements sociaux et on en passe… L’adage capitaliste selon lequel les pauvres doivent payer parce qu’ils sont les plus nombreux a bien été mis en pratique avec la crise. L’augmentation du nombre de chômeurs en est une preuve, de même que l’abandon progressif des services publics au profit du privé.

Après l’échec des mouvements avortés de 2003 et 2010 contre les réformes pro-patronales des retraites et de 2007 contre la réforme des régimes spéciaux, les attaques anti-ouvrières se succèdent : CICE en 2012, ANI en 2013, pacte de responsabilité et réforme ferroviaire en 2014, loi Macron en 2015, loi Rebsamen à venir... le patronat avec l’aide des gouvernants et des syndicats collabos mène son offensive tout en ne rencontrant des résistances que localement ou par secteurs isolés.

Les organisations syndicales sont incapables de mettre eu oeuvre une riposte sérieuse. Qu’elles soient terrifiées à l’idée de déclencher des événements qu’elles ne contrôleraient pas, enfermées dans des logiques politiciennes ou engluées dans la collaboration avec les patrons, elles nous cantonnent dans des journées d’actions à répétition, sans lendemains, sans nous proposer de perspectives de combat. On peut d’ailleurs analyser ce rite réformiste de la « journée d’action » comme étant ni plus ni moins qu’un moyen de canaliser les mécontentements. Autant dire un enterrement de tout espoir, y compris pour l’obtention de miettes.

Seules les résistances locales parviennent parfois, de diverses manières, à des résultats. Fédérer les revendications n’est donc pas l’objectif des principales confédérations syndicales.

Ce qu’on nous présente sous le nom de démocratie n’est qu’une mascarade : le vrai pouvoir est entre les mains des hauts fonctionnaires, jamais élus, et d’une poignée de grands patrons. Les gouvernants, de droite comme de gauche, exécutent leurs désirs. Les politiciens de toutes espèces qui nous disent le contraire sont de fieffés menteurs. Ils nous saoulent de leurs fumées électorales, alors que, face aux rapaces de l’État et du Medef, nous n’avons qu’une seule solution : la lutte sans merci.

Les patrons ne nous feront aucun cadeau. Ils sont avares, cyniques, brutaux. Ce sont des voyous. Ils s’entendent pour nous tondre la laine sur le dos. Ne soyons plus des moutons ! Ça suffit comme ça ! Il est grand temps de mettre un frein à leur arrogance. Et nous pouvons le faire si nous nous en donnons les moyens.

Les partis politiques nous trahissent ? Laissons-les crever. Nos organisations syndicales ne nous défendent pas ? Investissons-les, portons-y la flamme de la révolte. Et, si c’est nécessaire, débordons-les, construisons mieux et plus fort, organisons-nous à la base, en assemblées générales, en comités de grève révocables, en groupes interprofessionnels, pour construire la grève générale expropriatrice et autogestionnaire.

L’urgence du moment, c’est de relever le mouvement social, qu’il retrouve sa combativité nécessaire à tout progrès social. Pour cela, il n’y a pas de recette, seulement l’huile de coude, le temps donné, la solidarité et la ténacité. De toute façon, rien ne se fera que nous ne ferons nous-mêmes.

Les militants anarchistes réclament et prendront toute leur place dans la lutte à venir. Seul l’anarchisme, l’idée émancipatrice de l’individu, n’a jamais vendu les intérêts des travailleurs à l’État et aux patrons. Seul l’anarchisme peut tirer le mouvement des travailleurs de l’ornière et ouvrir la perspective d’une vraie transformation sociale. Ne plus faire confiance en ceux qui trahissent régulièrement les intérêts de ceux qu’ils prétendent défendre, cela signifie ne plus les élire. Ils ne pourront plus se réclamer d’aucune légitimité. Contre tous ces exploiteurs, petits et grands, l’idée et la pratique libertaires sont les meilleures armes !

CELUI QUI SE BAT PEUT PERDRE
CELUI QUI NE SE BAT PAS A DÉJÀ PERDU !
1er mai 2015
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Dim 26 Avr 2015 10:56

cortège anarchiste à la manif parisienne :
Image
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Mar 28 Avr 2015 22:31

Image
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Mar 28 Avr 2015 22:32

Image
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede bajotierra le Mer 29 Avr 2015 10:44

Image
bajotierra
 
Messages: 4266
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Mer 29 Avr 2015 17:00

République tchèque. Pour un 1er Mai internationaliste contre le militarisme

publié le : 29-04-2015 par Secrétariat aux relations internationales de la FA


La situation dans notre pays commence à ressembler à l’ère de la guerre froide. Les États-Unis organisent un défilé militaire dans l’Est de l’Europe, les médias traditionnels saluent la propagande des États-Unis, des politiciens de haut rang accepteraient volontiers la présence permanente de soldats des États-Unis. Des slogans, similaires à ceux qui ont été utilisés pour célébrer l’URSS, servent maintenant à célébrer les États-Unis. Des slogans, similaires à ceux qui ont été utilisés pour diffamer l’impérialisme américain, diffament maintenant la Russie. Ceci parce que nous serions obligés d’accepter la prétendue nécessité de renforcer notre armée pour nous défendre contre la menace russe. En réponse à cette propagande, un nombre croissant de personnes soutient l’autre point de vue de ce monde bipolaire. Les deux groupes sont aveugles à la cruauté de leur superpuissance préférée et aveugle à la véritable oppression.

Notre réponse doit être la lutte internationale contre le capitalisme et le militarisme nationaliste. Nous devons souligner que nous ne voulons pas choisir entre deux puissances mondiales impérialistes. Le monde bipolaire de la guerre froide, le nationalisme et le militarisme ne sont utiles que pour les hommes au pouvoir et les grandes entreprises militaires, qui propèrent sur la misère du peuple. Il n’y a aucun avantage pour les gens au bas de la société. Notre lutte doit être la lutte pour de meilleures conditions de vie, de liberté.

Voilà pourquoi l’Anarchistická federace (section Tchèque de l’IFA) avec Autonomna akcia (Russie) organisent une manifestation du Premier mai contre le militarisme. En des temps de folie où se renforcent le militarisme et le nationalisme, il est nécessaire de démontrer la possibilité d’une troisième voie de lutte internationale contre l’oppression économique. Nous serons donc heureux, si vous, nos camarades, appuyez la manifestation, que ce soit par votre présence ou par sa promotion.

Ensemble déclarons la guerre à la guerre.

Anarchistická federace (AF)
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Mer 29 Avr 2015 17:01

Italie. Premier mai 2015. « Espropriamo Expo ! » - « Exproprions l’Expo ! »

publié le : 28-04-2015 par Secrétariat aux relations internationales de la FA



Appel contre l’EXPO - Milan 2015




Le Premier mai, journée de lutte et de célébration de la classe ouvrière, sera en 2015, le jour de l’ouverture de l’Exposition Universelle à Milan : expression maximale du modèle capitaliste du XXIe siècle.
L’Expo n’est pas seulement une foire, ce n’est pas une exposition qui aura lieu dans un endroit et à une heure bien définie.
L’Expo dépasse son rôle historique et se prolonge, au-delà de ses espaces et de ses temps naturels, dans tous les aspects de la vie sociale des gens.

L’Expo a un caractère invasif et est le modèle d’un système social caractérisé par un processus de privatisation progressive et incessante. Cette privatisation commence par les processus spéculatifs sur les lieux où les pavillons de l’Exposition Universelle ont été édifiés, et se prolonge dans de vastes zones urbaines, avec les mécanismes de gentrification et d’expropriation qui sont en cours depuis les années 1990, au détriment de secteurs de plus en plus de larges de la population prolétarienne, soumis à des expulsions forcées violentes.

L’Expo est l’exemple ultime des « grands travaux » (les énormes projets de construction, comme le TAV), qui consiste au drainage de l’argent public pour le bénéfice des entreprises qui, grâce à un système basé sur la corruption et le clientélisme, construisent un réseau routier dévastateur et inutile sous la bannière de ciment et de goudron. Le réseau d’autoroutes et de routes va changer de manière irréparable l’environnement non-urbain de la région. Le système capitaliste, dans sa course mortelle dévastatrice, a tout de même besoin de montrer une image propre, et, pour cette raison, l’Expo et la grande majorité des États et des sociétés vont jouer, pour cette édition de l’Exposition Universelle, la carte de la nourriture, avec des slogans de propagande liés à la volonté et la capacité à nourrir le monde entier.

L’Expo veut présenter un monde pacifié dans lequel, conformément aux hiérarchies structurelles du système, différents modes de production et de consommation, autrefois vus comme opposés, peuvent coexister. En réalité, ces moyens de production étaient concurrents sur le même marché capitaliste. On peut donc voir des entreprises comme Monsanto – principal responsable de la production alimentaire des OGM – avec des entreprises qui soutiennent le soi-disant marché vert.
Mc Donald et Nestlé main dans la main avec la « Slow Food ».



Dans cette sorte de monde parfait, représenté par l’Expo, les différents conflits et contradictions sont interdits, tout d’abord celui entre le Capital et le Travail.
Les processus de réalisation et de gestion de l’Expo sont des laboratoires d’expérimentation législative et juridique afin d’asservir les formes de travail. Les accords entre les patrons, les institutions et les syndicats sanctionnent la volonté de rendre le travailleur complètement soumis à la logique du marché.

Le travailleur n’est plus, dans sa forme contractuelle, un sujet collectif, mais un individu atomisé, isolé, qui a une relation individuelle et asymétrique avec son employeur. Dans ce cas, l’employeur est une agence d’intérim qui est nommé pour faire des sélections dans lequel la première condition est la capacité de résilience, attitude d’adaptation au changement des conditions de travail. Le travail n’est plus considéré comme la vente de sa main-d’œuvre pour un salaire approprié : avec l’excuse des possibilités de formation, et grâce à la collaboration du volontariat, de l’apprentissage, etc. une forme d’esclavage réapparaît : le travail sans salaire.
Une armée de la main-d’œuvre qui ne coûte rien a également été créée par des activités de formation obligatoires à l’école secondaire et à l’université.

Nous avons signalé ici, brièvement et de manière synthétique, quelques-unes des raisons pour lesquelles nous affirmons notre refus et notre opposition à l’l’Expo 2015.
Un refus qui ne sera pas limité aux jours d’ouverture, mais qui a la volonté et la capacité de créer une alternative concrète contre le diktat social et économique de ce système.



Commençons, en ces jours de Mai, à agir afin de relier et d’unir les différents domaines de luttes sociales : la lutte intransigeante contre la dévastation de l’environnement avec la lutte pour la sauvegarde du droit à un emploi et un revenu digne. La volonté de mettre en avant une éducation libre et critique autre que celle soumise à la logique de l’entreprise, à laquelle l’école et l’université sont maintenant soumises, avec la volonté de réinterpréter des modèles sociaux d’une manière alternative face à celles imposées par les cultures fondées sur la religion, le patriarcat, la hiérarchie et l’autorité.

C’est avec cette volonté d’opposition et de proposition, que nous, les anarchistes de la FAI, invitons toutes les structures de la Fédération, à diffuser les questions liées à l’Expo dans des initiatives locales lors du 1er Mai et que nous appelons à la participation maximale aux initiatives qui auront lieu à Milan. Ces initiatives vont commencer à partir du 30 Avril avec une manifestation nationale étudiante. Lors de la journée internationale de lutte du 1er Mai, une manifestation traversera la ville et les symboles du caractère exploiteur et pilleur de l’Expo. Les initiatives se poursuivront durant les deux jours suivants avec des actions directes de blocage et d’opposition à l’ouverture officielle de l’Expo et avec des propositions visant à poursuivre le mouvement les mois suivants qui seront décidées dans les assemblées.

Réunion nationale de la Fédération anarchiste italienne (FAI), Milan 21, 22 Mars 2015

May Day - Pas Expo
Milan, 1er mai
14 h, Piazza 24 Maggio








Italie. Premier mai 2015. « Espropriamo Expo ! » - « Exproprions l’Expo ! »




Les camarades de la Fédération anarchiste de Milan invitent tous les anarchistes, anarcho-syndicaliste et groupes libertaires à se joindre, de manière caractérisée, visible et communicative, avec des drapeaux anarchistes et des banderoles, à l’intérieur du cortège « Rouge et Noir » lors de la manifestation « May Day - Pas Expo ».
Le cortège « Rouge et Noir » débutera à 13h00 dans la Via Torricelli 19 (espace du groupe anarchiste "Bruzzi - Malatesta" et de la section USI-AIT dans le quartier "Ticinese"), pour rejoindre le point de départ de la manifestation « May Day - Pas Expo » sur la Piazza 24 Maggio (à 900m) à 14h00.
Le cortège Rouge et Noir sera dirigée par la bannière « Espropriamo Expo » (Exproprions l’Expo).




Les camarades de la Fédération anarchiste de Milan - FAI
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Dim 3 Mai 2015 13:30

Paris :

Image

Image

Image

Trieste (Italie) :

Image

Turin :

Image

Milan :

Image

Image

Image

Chili :

Image

Kuala Lampur (Malaisie) :

Image

Chicago :

Image

Valence (Espagne) :

Image

Tel Aviv :

Image

Londres :

Image

Montréal :

Image

Prague :

Image

Istanbul :

Image
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Dim 3 Mai 2015 19:05

"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: 1er mai 2015 : tracts, manifs et actions

Messagede vroum le Dim 10 Mai 2015 09:20

Un premier mai agité à Milan

http://www.monde-libertaire.fr/international/17743-un-premier-mai-agite-a-milan

Le 1er mai dernier à Milan, entre 20 et 50 000 personnes ont manifesté à l'occasion de la fête des travailleurs et des travailleuses et notamment contre l'Exposition Universelle (ou Expo) qui ouvrait ses portes le même jour. Durant cette manifestation, un millier de personnes ont attaqué la police et les vitrines du trajet.

Il est important de comprendre un peu la situation de l'Expo pour comprendre cette manifestation, étant donné qu'habituellement, elle ressemble plus à une techno parade qu'à une journée de lutte et que cette manifestation est désertée par les anarchistes.

Tout d'abord, rappelons que cet énorme événement qui se déroule tous les quatre ans environ est toujours au service des multinationales et au détriment des prolétaires. Par exemple, pour celle-ci, les financements sont à 90 % publiques pour des retombées quasi exclusivement privées. Notons aussi que cette Expo en particulier est entachée de diverses aspects peu reluisants. On peut parler notamment de liens quasi ouverts avec des mafias (plusieurs responsables ont été arrêtés en janvier dernier pour ces liens). On peut aussi évoquer les dépassements de budgets et les retards systématiques dans les chantiers, qui ont fait encore davantage grimper la note. Citons aussi les expulsions de lieux occupés et d'habitants en retard de paiement. La mairie avait annoncé 200 expulsions avant l'Expo, mais les luttes et les résistances populaires ont permis d'en éviter une grande partie. Enfin, l'Expo demande des milliers de travailleurs et travailleuse gratuits, des « volontaires pour l'Expo », des jeunes qui travaillent pour l'honneur et « parce que ça fait bien sur le CV ». De grosses luttes contre ce travail gratuit ont eu lieu et aujourd'hui la majorité des postes reste vacante. Il y aurait de nombreux aspects à traiter sur l'Expo (l'interdiction du droit de grève pour les ouvriers des chantiers de l'Expo, la volonté d'interdire la manif du 1er mai et de forcer les travailleurs de la Scala à travailler ce jour-là, la publicité partout, les coupes budgétaires dans l'éducation, la destruction de parcs publiques pour faire des immeubles etc), mais de bons articles existent sur le sujet, concentrons-nous sur le 1er mai.

Les « assemblées du mouvement » (autonome) nationales ont annoncé cinq grandes journées de lutte contre l'Expo et son monde :

Le 29 avril, une manifestation, qui a rassemblé 1 500 personnes contre un rassemblement fasciste. C'était la première fois qu'une telle manifestation avait lieu pour s'opposer au défilé fasciste, qui, lui, a lieu tous les ans.

Le 30 avril, une manifestation nationale étudiante, qui a peu rassemblé (entre mille et deux mille personnes) et qui s'est fini en affrontement, comme souvent les manifs étudiantes ici. Et ouverture du camping pour accueillir les non-milanais.

Le 1er mai, que nous évoquerons plus bas.

Le 2 mai, un appel à des « actions diffuses contre l'Expo », c'est à dire que chaque groupe organise l'action qu'il préfère, ce qui a donné un tour de la ville en vélo, des banderoles affichés ou un pique-nique devant un des sponsors de l'Expo, entre autres choses.

Et le 3 mai, une grande assemblée pour décider des suites à donner durant les six mois de cet événement.

Parlons du 1er mai spécifiquement. Un appel national et international a été lancé et force est de constater qu'il a été suivi. Par exemple, à la manif antifa du 29 mai, les slogans en italien étaient au moins aussi nombreux que ceux en allemand, en grec ou en espagnol. Le camping ouvert pour les non-milanais réunissait plusieurs centaines de personnes, sans compter celles qui se sont fait loger dans des lieux occupés ou directement chez des militants. La police faisait monter la pression en expulsant la plupart des étrangers qu'elle attrapait, en attaquant les centres sociaux (officiellement pour chercher des choses illégales pour le 1er mai), en contrôlant à la sortie des gares et en bloquant les cars s'approchant de Milan.

Ce qui a été globalement décidé, après de nombreuses discussions parfois houleuses, est que ceux et celles qui souhaitaient être « violents » devaient s'en prendre uniquement à la police, en un point précis, dans le but de faire une brèche et surtout (chose normale en Italie, où le respect de la diversité tactique est quelque chose d'essentielle mais qui a eu du mal à être accepté par certains internationaux, notamment français) sans mettre en danger la manifestation. L'objectif n'était pas forcément de casser des trucs (bon, les vitrines de banque, c'était toléré) mais surtout d'attaquer la police, ce qui est plutôt bien accepté en général, dans les mouvements italiens.

Pour leur part, les anarchistes milanais ont décidé de faire un cortège unifié derrière la banderole « Expropriamo Expo » (Exproprions l'Expo). Milan n'est pas une ville avec un très gros mouvement anarchiste, mais ce cortège a réuni plusieurs centaines de personnes et était loin d'être ridicule. La manifestation était divisé en trois secteurs (les collectifs autonomes, puis les travailleurs et enfin les partis politiques), le cortège anarchiste était intégré au secteur des travailleurs. Des camarades de toute l'Italie ont fait le déplacement et la Fédération Anarchiste Italienne comptait une délégation assez honnête.

Le mot d'ordre de « pas de casse sauf sur les flics » a été plutôt bien respecté dans un premier temps mais devant la quasi absence de police, il a été oublié par quelques uns et les première vitres ont commencé à tomber au bout d'un tiers de la manifestation. Notons que des interviews de policiers dans les journaux italiens parlent du fait qu'ils avaient comme consigne de ne pas intervenir. De ce fait, il y a eu très peu d'arrestations : 11, dont un policier en civil (la vidéo fait beaucoup rire sur les réseaux sociaux) et cinq personnes pour avoir tabasser le vice-préfet. Plus la manif avançait, plus le nombre de vitrines cassées augmentait. La police a chargé pour la première fois au moment où la première voiture a brûlé (au total 22 voitures brûlées et une centaine endommagées) ce qui a entraîné un mouvement de panique dans la manifestation, les partis politiques sont partis (bon débarras) mais les cortèges des collectifs, des syndicats et des anarchistes ont forcé la police à ne pas couper la manif en deux et, sous la pluie, nous avons terminé la manifestation aux cris de « Exproprions l'Expo, Exproprions tout ».

Suite à cette manifestation, des appels sur Facebook à nettoyer la ville ont été lancés par d'« honnêtes citoyens » : plusieurs dizaines de milliers de personnes sont allées, dimanche, volontairement, gratuitement et avec leur propre matériel, nettoyer les murs de la ville, Milan étant une ville particulièrement taguée. Ils étaient assez agressifs avec toute personne essayant de leur expliquer pourquoi être contre l'Expo. La conseil régional (dirigé par la Ligue du Nord, équivalant du Front National) a annoncé qu'il prendrait des mesures contre les Centres Sociaux milanais.

L'assemblée du 3 mai a refusé, respect de la diversité des tactiques oblige, de se dissocier des gens qui ont cassé des choses, malgré les demandes très insistantes de toute la classe politique.

L'Expo s'est inaugurée devant une assistance quasi vide, les hôtels sont remplis à même pas 40 % de leurs espoirs et la ville de Milan a embauché une entreprise spécialisée dans la dissimulation de travaux. Notons que plusieurs morceaux de pavillons se sont déjà écroulés, blessant gravement une touriste qui est encore à l'hôpital.

Bali
Groupe Regard noir de la Fédération anarchiste
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails


Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité