6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Toutes les infos sur les luttes en cours

6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Lun 3 Nov 2014 16:40

Appel de lycéen·ne·s à une mobilisation contre les violences policières et à un blocus le jeudi 6 novembre.





Nous lançons un appel à tou-te-s les lycéen-ne-s, de France, en vue d’une mobilisation en hommage à Rémi Fraisse. Nous appelons à multiplier les actions, à bloquer les lycées et à manifester !

Samedi dernier, Rémi Fraisse est mort assassiné, à Sivens, par la police, à coup de grenade, puis traîné dans la terre par ceux-ci. Depuis, de nombreuses manifestations ont eu lieu en hommage à Rémi et contre toutes les violences policières, mais elles ont violemment été réprimées.

En moins d’une semaine, on peut dénombrer des centaines d’arrestations, avant, pendant et après les manifestations, rien que sur Paris. Un type a perdu son œil, un autre son nez, d’autres se sont fait casser des bras, des jambes, etc. L’année dernière, au moment des blocus pour Léonarda et Khatchik, des policiers avaient gazé et brutalisé plusieurs centaines de lycéen·ne·s.

Vous ne trouvez pas que cette liste est trop longue ? Qu’attendons-nous pour agir ?

Appel au blocus généralisé, jeudi 6 novembre, contre la violence policière instituée par l’État et contre l’utilisation de grenades et du Flashball !


http://paris-luttes.info/chroot/mediasl ... ract-2.pdf
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Mar 4 Nov 2014 10:39

commentaire lu sur bellaciao

Très juste le ton de cet appel des Lycéens ! Il met le doigt sur l’essentiel : un peuple ne se laisse pas agresser physiquement ( et moralement ) sans réagir.. Sans "amplifier la lutte" comme dit très bien aussi le texte de la CNT_AIT ci-dessus... La violence du gouvernement contre les manifestants n’est pas anodine : elle est volontaire, sournoise ; elle est destinée à faire plier le peuple ! ... et cela les lycéens l’ont très bien compris ! Effectivement maintenant l’affrontement entre les camps antagonistes est peut-être inéluctable ; et tout cela est aussi un hommage à la mort de Rémi et aux autres blessés.
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Mar 4 Nov 2014 10:57

Nous nous laisserons plu faire une bavure policière de plus avec un gouvernement qui ne sanctionne rien on ne doit plu se taire nous devrons tous être unis et rendre hommage a Rémi Fraisse tuer lors d'une manifestation j'invite tous les jeunes a se rassembler devant leurs lycée et montrée leur colère on ne se laisse plu faire on n'agit le silence nous tue donc Blocus dans tous les lycées de France jeudi 6 novembre, contre les violences policières et en hommage à Rémi assassiné par la police. Grosse manifestation rendez-vous à nation pour 11h. Que justice soit rendue, que les flash ball et les grenades soient interdites. Faites tourner bloquée tous vos lycée avec des pancarte tag en hommage en Rémi et contre cette violence policière !!



.
Il y a un rendez-vous pour une grosse manifestation à 11H Nation


https://www.facebook.com/events/3714992 ... 506343330/
https://www.facebook.com/events/1499951 ... nref=story
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Mar 4 Nov 2014 19:01

Image
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Mer 5 Nov 2014 10:56

jeudi 6 novembre 2014 à 13h


Assemblée générale au Mirail
http://toulouse.demosphere.eu/rv/9508

Assemblée générale étudiante à l'appel des étudiant-e-s mobilisé-e-s contre la répression au Testet et ailleurs et des conditions d'études, de travail inacceptables


Bon, eux ils mélangent tout ..
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Jeu 6 Nov 2014 10:06

ça y est ça a démarré !


Le Parisien vient de titrer
Le mouvement lycéen qui inquiète

Un collectif d'extrême gauche appelle aujourd'hui les lycéens à se mobiliser à la suite du décès de Rémi Fraisse. Des blocus dans des établissements sont possibles et la situation pourrait se tendre.


Actions de bloquage


https://www.facebook.com/pages/Mouvemen ... 3848622139

• Colbert

Image

Une vingtaine de lycées de Paris étaient bloqués jeudi matin vers 9 heures par des manifestants indignés par la mort du jeune manifestant Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive sur le chantier du barrage du Sivens, a annoncé le Rectorat de Paris.

"Une vingtaine de lycées sont bloqués, dont cinq ou six totalement. Les autres sont plutôt avec un blocage filtrant, c'est-à-dire que certains cours peuvent avoir lieu", a précisé un porte-parole du Rectorat, qui ne pouvait préciser si les barrages étaient le fait de lycéens ou d'éléments extérieurs.


AFP

Banderolle lycéenne Gaillac
Image

AH....

un dispositif policier devait être déployé devant les lycées jugés sensibles. Une cellule de crise a été ouverte au rectorat de Paris pour surveiller le mouvement



Arago
Image
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Jeu 6 Nov 2014 19:01

LYON


Les CRS campent place du Pont


La police s’est mobilisée en force cette après midi en prévision du rassemblement contre les violences policières. On compte déjà une quinzaine de car de CRS garés à différents endroits du quartier

Les manifestant·e·s ont été encerclé·e·s sur la place du pont et empêché·e·s d’aller à Bellecour ou ailleurs, la police encercle le quartier !
Une demi-heure plus tard les flics chargent !! Les manifestant·e·s se dispersent et se retrouvent place Saint-Louis pour repartir en manifestation sauvage.
Maj 21h08 : une quinzaine de personne ont été arrêtées et emmenées en garde à vue.
Màj 22h00 : ajout de photos de la manifestation
Màj 22h50 : les 16 personnes en garde à vue vont y passer la nuit. Motif : rassemblement illégal + dégradation de biens publics + incendie volontaire



http://rebellyon.info/Repression-de-la- ... ssion.html
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Ven 7 Nov 2014 10:00

Le mouvement lycéen se poursuit suite aux AG d'hier


La décision des deux assemblées générales qui se sont tenues est de bloquer de nouveau les lycées demain et d'élargir cet appel à l'ensemble des lycées qui peuvent bloquer.



Ces blocus ont toujours pour but de mettre la pression à l'Etat pour que les violences policières s'arrêtent dans nos quartiers et dans nos luttes. Mais nous tenons à vous faire part de l'expulsion d'ici quelques jours d'un lycéen sans-papiers, ce qui fait donc une raison de plus. La répression institué par l'Etat et les forces de l'ordre contre les élèves sans-papiers rentre dans le cadre de la violence policière en général, car ce sont toujours les personnes les plus démunies qui sont touchées en premier.


Une manifestation aura lieu demain. Le rendez-vous est toujours à Nation pour 11h. Un autre rassemblement va avoir lieu pour 11h30 à Bastille pour soutenir l'élève sans-papiers. Il y aura, sans doute, une convergence qui va se faire. N'oubliez pas qu'un blocus sert à se mobiliser massivement pour manifester.

Un compte rendu de l'AG lycéenne qui n'est pas terminé sortira d'ici peu. Faîtes tourner par tous les moyens à votre disposition.
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Ven 7 Nov 2014 11:27

ce matin les lycéens de Mirande avaient été invités (lundi par un fly) à venir discuter sur la place d’astarac à propos du Testet. Ils ont appris à 10 h ce matin par la directrice et les surveillants qu’ils étaient empêchés de sortir (au cas où ils y en aient qui auraient voulu…), en tout cas bloqués à l’intérieur du lycée, sous prétexte qu’il y avait ds la ville une manifestation contre le barrage du Testet… !
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede loupi le Ven 7 Nov 2014 17:30

Infos supplémentaires pour Lyon:

Juste pour rire, voici ce magnifique torchon:
http://www.leprogres.fr/rhone/2014/11/06/lyon-3-et-7


On aurait lancé des lacrymos sur les flics, aux dernières nouvelles ça a été l'inverse, lacrymos plus matraquage (blessant quelqu'un à un oeil apparemment mais j'ai pas plus d'infos). Une belle preuve que les médias ça vaut plus grand chose en tout cas.

La lutte continue, malgré la répression! :A:
loupi
 
Messages: 104
Inscription: Ven 27 Sep 2013 11:55

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Lun 10 Nov 2014 16:27

Inévitablement du fait des provocations criminelles de l'Etat et des mensonges éhontés de la presse , le mouvement lycéen s'amplifie


Le mouvement lycéen a pris de l’ampleur ce lundi en Seine-Saint-Denis. Au moins six établissements ont été bloqués, selon la direction académique: Cachin et Blanqui à Saint-Ouen, Suger, Paul-Eluard, Bartholdi et l’ENNA à Saint-Denis. Des incidents ont eu lieu dans le centre-ville de Saint-Denis. Le mouvement fait suite à la mobilisation, la semaine dernière, de plusieurs lycées à Paris et en banlieue pour dénoncer les violences policières, à la suite de la mort du militant écologiste Rémi Fraisse à Sivens (Tarn).


Ce devait être un rassemblement à la mémoire de Rémi Fraisse, le jeune opposant au projet de barrage de Sivens (Tarn), mort dans la nuit du 25 au 26 octobre. Une manifestation de lycéens a donné lieu à des débordements à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), lundi 10 novembre. La façade d'un lycée de cette banlieue nord de Paris ayant notamment été incendiée. Vers 12h30, de nombreux CRS – dont certains équipés de Flash-Ball – étaient toujours en faction dans le centre de cette commune populaire, où le calme semblait toutefois être revenu.

Les incidents ont éclaté vers 10 heures, en marge d'un rassemblement à la mémoire de Rémi Fraisse, devant le lycée Paul-Eluard, selon la police. Un groupe de quelque 150 personnes, des "casseurs" selon cette source, a décidé de se rendre dans le centre de Saint-Denis pour en découdre avec les forces de l'ordre. "On a bloqué le lycée. Après, ça a dégénéré, il y avait beaucoup de monde. Certains sont montés sur des voitures et ont cassé des magasins", a témoigné une lycéenne sous couvert d'anonymat.





Les blocages de lycées qui ont commencé jeudi en réaction à la mort de Rémi Fraisse mais surtout contre les violences policières et pour le désarmement de la police, continuent ce lundi 10 novembre.



L’assemblée lycéenne ne s’est pas prononcée sur les blocages de ce début de semaine (il y a un appel à blocage national des lycées pour jeudi 13 novembre), mais quelques blocus se sont organisés, en particulier dans de nouveaux bahuts de Seine-Saint-Denis.

On compte au moins :

93 :
- Suger (Saint-Denis)
- Paul Eluard (Saint-Denis)
- Auguste Blanqui (Saint-Ouen)
- Marcel Cachin (Saint-Ouen)

Paris :
- Voltaire (11e)
- Colbert (10e)
- Dorian (à confirmer)
- Bergson (à confirmer)

Vendredi le Journal de Saint-Denis (JSD) se moquait des lycéens qui ne sauraient pas la raison du blocage, citant un lycéen se bougeant « contre les violences policières à Franc-Moisin ». C’est plutôt du JSD qu’il faudrait se moquer, le journal n’ayant rien compris contre quoi les lycéens se mobilisaient

http://paris-luttes.info/nouveaux-blocu ... dans-le-93



Pour Rémi F, Zyed, Bouna, et tous les autres : blocage des lycées et manifestation jeudi et vendredi




Texte reprenant l’appel de l’assemblée lycéenne appelant au blocus des lycées jeudi et vendredi.





Depuis les années 2000, environ 130 personnes sont décédées sous les coups et les balles de la police, des dizaines de personnes mutilées, estropiées et traumatisées. Il y a de cela deux semaines, c’est Rémi, 21 ans, qui est décédé suite à l’explosion d’une grenade offensive lancée par un flic. Cela s’est passé lors d’une opération d’une violence sans précédents pour virer ce jeune militant écologiste et ses camarades de terres qu’ils protégeaient contre un projet inutile, qui comme tant d’autres, servirait le capital et les gros propriétaires terriens. La ZAD (Zone A Défendre) du Testet a toujours besoin de soutien, d’autant plus après cette attaque dévastatrice.

Pour en revenir aux mobilisations, il est important de réagir car les lycéen-ne-s et étudiant-e-s ne sont pas épargnées par cette répression qui ne fait que s’amplifier. Les contrôles au faciès, la stigmatisation des jeunes de quartier comme étant des délinquants, la chasse aux jeunes sans-papiers, les contrôles des flics devant les bahuts ou à la sortie des soirées, les insultes de la part de la bac, des humiliations en règle et tant d’autres choses, qui sont devenues banales et sont de plus en plus récurrentes.

Face à ces abus la seule solution est de s’organiser par la base et d’amplifier le mouvement. Ensemble nous sommes forts, nous sommes solidaires et nous pouvons nous protéger et obtenir des droits et des résultats.

Nous revendiquons :
• L’arrêt définitif des armes létales, tel que le flashball et les grenades offensives.
• L’arrêt des contrôles au faciès et des contrôles devant les lycées.
• La libération de Yéro, lycéen sans-papiers, victime de la répression policière.
• Que justice soit rendue à toutes les familles qui ont perdu un proche à cause de l’État policier.

Des lycéen-ne-s et étudiant-e-s révolté-e-s.

La police tue en toute impunité. La peur doit changer de camps. Protégeons-nous, prenons la rue ! Luttons et bloquons de nouveau nos lycées et universités contre les violences policières.






Image
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Mer 12 Nov 2014 13:36

EXTENSION AUX FACULTEES !

Rennes-II fermée pour éviter l'AG ..

http://www.20minutes.fr/rennes/1478778- ... -eviter-ag

Toulouse: Un appel à la grève pour ce jeudi à l'université du Mirail

http://www.20minutes.fr/toulouse/147892 ... ite-mirail
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Mer 12 Nov 2014 17:41

Nouveaux incidents ce jour a Saint Denis et Stains , quelques interpellations

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

On relevait déjà sur Paris-luttes.info que des bahuts étaient bloqués lundi matin, un peu dans la capitale mais aussi à Saint-Ouen et Saint-Denis. Dans cette dernière ville, ça a été l’occupation policière et GM toute la journée, notamment dans le centre, à côté de la Basilique et du supermarché. Les médias bourgeois parlent d’incidents ici, là ou encore là. Mais c’est surtout la mobilisation spontanée et déterminée dans des bahuts populaires qui les fait flipper !
Aujourd’hui encore, les condés sont de sortie, en masse à la Basilique et devant le lycée Paul Eluard (au moins). Ça ressemble de plus en plus à une occupation policière des villes populaires qui montrent des signes de résistance... Pas d’informations sur un(e) éventuel(le) blocage/manif en ce moment mais vu le dispositif, c’est fort probable.

Et sinon, un peu plus loin, les médias bourgeois relatent aussi la fermeture administrative de l’université de Rennes-2 pour empêcher la tenue d’une AG étudiante. L’article le moins dégueu qu’on ait trouvé est dans le Parisien (oui, oui, vous avez bien lu). Une nouvelle AG est appelée pour demain.

Ça annonce une grosse et bonne journée pour demain et vendredi, puisque l’appel au blocages des lycées semble avoir un peu tourné...
Affaire à suivre !

PS (à midi). Alors qu’on commence à avoir accès aux détails des évènements du point de vue des gendarmes (et donc à leur cynisme et irresponsabilité, on s’en doutait mais ça se confirme), on apprend aussi ici que plusieurs bahuts étaient bloqués et/ou mobilisés à Stains, Saint-Ouen et Saint-Denis. Par ailleurs, des sources militantes relatent une charge de la police montée sur les lycéen-ne-s qui manifestaient à Saint-Denis !




http://paris-luttes.info/remi-fraisse-v ... ieres-2037

Déclaration du Mouvement inter luttes à propos des récupérations politiciennes du mouvement :

«
Le trajet décidé par l’assemblée générale lycéenne est nation, république, en passant par le boulevard Voltaire. En tête de cortège, il n’y aura qu’une camionnette pour la sono, celle du lycée autogéré de Paris.

Le problème est que ces décisions n’ont pas été respectées par les organisations politiques et syndicales. La petite liste des organisations qui pensent que les lycéen-ne-s ont besoin d’être encadré-e-s par des étudiant-e-s : Parti de Gauche, Npa, Unef, Unl.

Ces organisations ont donc pris l’initiative de déposer une manifestation, qui irait de Nation à place d’Italie, en passant par Bastille. On peut aussi souligner l’intérêt qu’elles ont de prévoir un service d’ordre composé de darons.

Pourquoi agissent-elles de cette manière complètement anti-démocratique et anti-collective ? Tout simplement, car elles sont dépassées par la spontanéité de la jeunesse et qu’elles veulent récupérer leur part du "gâteau".

Mettez en commentaire les bahuts qui vont bloquer demain et n’oubliez pas 11h nation !"


bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Jeu 13 Nov 2014 16:04

PARIS

"La manifestation est arrivée à Gare de Lyon, puis les lycéen-ne-s ont décidé de partir en manifestation sauvage jusqu'à Bastille, puis république.

La seule réponse qu'il y a eu c'est du gazage et des coups de la par du service d'ordre payé par la Fidl.

Les flics et le service d'ordre sont donc du même côté, celui de la répression.

Allons-nous tolérer encore longtemps cette collaboration avec les flics et cette récupération ?

Non, bloquons nos lycées et retrouvons-nous à nation, demain 11h !"


ROUEN

Les lycéens se sont donnés rendez-vous à 10h devant le palais de justice de Rouen pour une nouvelle manifestation en hommage à Rémi Fraisse. Le rassemblement pourrait se définir ainsi : "pour Rémi Fraisse, contre la police, contre les gendarmes".


Des élèves issus d'au moins trois lycées de l'agglomération rouennaise sont d'abord partis manifester en milieu de matinée devant le Palais de justice près duquel
avait été installé le précédent campement. Mais face à un important dispositif de forces de l'ordre, ils se sont ensuite dirigés vers le musée des Beaux-Arts.

Un important service de sécurité a été déployé pour éviter tout débordement. Une centaine de lycéens joue au chat et à la souris avec les policiers dans les rues du centre ville de Rouen.
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede acratack le Jeu 13 Nov 2014 16:39

une autre version

• Le mouvement a été initié par des lycéens non-organisés, pas par les organisations satellites du Ps, qui n'ont que pour but de récupérer ces jeunes révoltés.

• La manifestation a été détourné par un service d'ordre payé par la fidl, qui avait au préalable déposé un autre parcours pour contrôler la manifestation.

• Le cortège a ensuite décidé d'aller vers Bastille, puis République, comme prévu. Le service d'ordre composé de Daron a frappé et gazé des manifestants.

• Les flics débordés ont subi plusieurs attaques et une manifestation sauvage a eu lieu, jusqu'à Paris 1, où se déroule une AG actuellement.

Flics, service d'ordre, même combat !
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Jeu 13 Nov 2014 21:42

13 novembre 2014 le SO des syndicats débordé

Image


Jeudi 13 novembre 2014
La manifestation partie de Nation à 11h compte environ 500 personnes. À 13h, au moment de bifurquer vers la place de la Bastille, le service d’ordre de la FIDL, composé de gros bras rémunérés, a tenté d’imposer un parcours vers place d’Italie (contraire à celui décidé par l’AG lycéenne). Ils ont gazé et matraqué les lycéens, mais la manif a néanmoins poursuivi son chemin vers Bastille.
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Ven 14 Nov 2014 12:38

Militarisation de Saint-Denis (93) pour empêcher la mobilisation de la jeunesse des quartiers populaires



Timur Chevket et Philippe Alcoy

A saint Denis, sur le trottoir, une flaque de sang est tout ce qui reste d’une arrestation violente, un jeune qui n’a sans doute pas plus de 16 ans s’est fait projeter au sol et matraquer au visage jusqu’à en devenir méconnaissable, avant d’être embarqué. Sur le trottoir d’en face, un lycéen réagit à ce qu’il vient de voir : « Moi je suis tranquille, qu’ils m’arrêtent pas sinon ils vont voir c’est quoi une émeute au cocktail molotov ».




Dès 7h, la ville était militarisée, des dizaines de fourgons de police encerclaient le centre-ville et les lycées. Au lycée général Paul Eluard, mobilisé depuis jeudi dernier, les vigiles du rectorat font rentrer les élèves après qu’ils aient été fouillés par la police. Les lycéens les plus mobilisés se voient signifier la convocation de leurs parents. Tous les adultes autour d’eux, les flics mais regrettablement aussi le proviseur, tentent de les intimider.

Du côté du lycée pro ENNA, place du marché, les lycéens ne sont pas rentrés en cours. Devant la grille de leur lycée, la police montée, du haut de ses chevaux les provoque : « Viens, viens approche, tu vas voir » entend-on dire l’un d’entre eux à un lycéen qui s’indigne de leur présence.

Encerclés, sous pression, les jeunes ne se laissent pas écraser ; ils occupent la place devant leur bahut et la cité universitaire du CROUS de St-Denis. C’est là que la cavalerie charge dans la foule, tandis que des flics en civil distribuent des coups de matraque et qu’on interpelle des mineurs tenus en joue par des fusils flashball.

Un seuil a été franchi. Dans une partie du 93, d’Epinay à Saint-Ouen, à Stains, à St-Denis, dans les ghettos de Villiers-le-Bel, la jeunesse bouillonne. De provocations en provocations policières, alors que les lycéens dénonçaient leurs exactions impunies, nous voilà dans une ambiance d’émeute des banlieues.



Tuer la contestation dans l’œuf



Le gouvernement sait qu’une telle révolte serait très dangereuse pour lui. C’est pour cela qu’il essaye à travers la répression directe, la provocation et l’intimidation de désamorcer tout ce qui pourrait avoir l’air d’un début de mobilisation de la jeunesse des classes populaires. Et cela d’autant plus que ce début de fronde dans certains lycées du 93 s’inscrit dans le cadre de la contestation de la violence policière suite à la mort de Rémi, une réalité que ces jeunes des banlieues délaissées connaissent très bien.

Ainsi, avec la complicité des autorités scolaires, l’opératif monstre déployé aujourd’hui à St-Denis par la police cherchait clairement à intimider les élèves et à empêcher les plus organisés d’entre eux d’exercer des droits démocratiques aussi élémentaires que la distribution de tracts à leurs camarades pour les informer de la situation et de la mobilisation en cours dans les lycées.

Bien que l’on ne puisse pas exclure que ces intimidations aient un effet chez certains lycéens et lycéennes, on ne peut pas éliminer non plus le contraire : que la provocation et l’humiliation policière renforcent l’envie d’en découdre avec les forces de répression et l’Etat.

Il faudrait ajouter à tout cela que cette brutale répression obéit au racisme d’Etat qui considère que des jeunes des classes populaires, souvent enfants d’immigrés ou immigrés eux-mêmes, peuvent être tabassés par la police impunément. Pas étonnant, dans ce cas, que cette jeunesse exprime une telle haine envers les différents symboles de l’Etat et de la société en général.

Luttons pour une confluence potentiellement explosive !

Entre Zyed, Bouna et Rémi Fraisse, il y avait « tout un monde » d’écart. Mais déjà il y a quelques jours on pouvait entendre que « Rémi c’était un mec de mon quartier » dans la bouche de lycéens, encore mal informés, tellement habitués aux crimes des milices de l’Etat au quotidien qu’un jeune tué par la police ne pouvait qu’être un des leurs. Désormais la répression d’Etat, que connaissent les quartiers comme les militants du mouvement social et de la classe ouvrière ouvre la nécessité d’une convergence explosive entre la jeunesse délaissée et humiliée des quartiers populaires et les jeunes des lycées parisiens unis au même moment et dans une même lutte.

L’entrée dans la lutte du mouvement étudiant peut être un autre élément fondamental. La répression contre les manifestants à Toulouse le weekend dernier et la fermeture administrative de l’université de Rennes II pour empêcher la tenue d’une assemblée générale montre la crainte que cela génère au gouvernement.



http://www.ccr4.org/Militarisation-de-S ... populaires
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Ven 14 Nov 2014 17:27

"A Paris, échauffourées entre parents et bloqueurs devant le lycée Montaigne"

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/ac ... igne-9776/

Tu parles , quand on regarde la video et la violence des types qui bastonnent des jeunes de 16 ans tu comprends qu'ils sont "parents" comme moi je suis pape ..
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Sam 15 Nov 2014 09:17

"Des types" ? Je vois deux types et un jeune en blouson de cuir qui porte un sac à dos derrière, une douzaine de lycéens alentours, et un crétin qui capture tout ce vide avec son smartphone en beuglant des insultes. Quand il s'agit de construire le mythe d'une lutte réelle, je comprend qu'il faille être de mauvaise foi, mais là...
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Sam 15 Nov 2014 21:09

ça dépend surtout de ce qu'on entend par " lutte réelle" ........
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Suivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité