6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Toutes les infos sur les luttes en cours

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Sam 15 Nov 2014 21:09

ça dépend surtout de ce qu'on entend par " lutte réelle" ........
bajotierra
 
Messages: 4406
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede rastanar le Dim 16 Nov 2014 18:57

Boehme,pour toi,c'est quoi une lutte réelle ?,ça veut dire quoi pour toi ?,éclaire nous...

Des lycéens qui sortent et qui protestent,ça te gène ?,pour beaucoup d'entre eux,ils n'acceptent pas d'être récupérer par des partis ou des syndicats institutionnels.Ils ont
compris le truc depuis longtemps.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1920
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Dim 16 Nov 2014 19:52

rastanar a écrit:Boehme,pour toi,c'est quoi une lutte réelle ?,ça veut dire quoi pour toi ?,éclaire nous...


C'est moi qui demande à être éclairé par les quelques membres de ce forum qui en parlent constamment.

rastanar a écrit:Des lycéens qui sortent et qui protestent,ça te gène ?,pour beaucoup d'entre eux,ils n'acceptent pas d'être récupérer par des partis ou des syndicats institutionnels.Ils ont compris le truc depuis longtemps.


Et ils iront donc publier sur Facebook la vidéo d'un type qui frappe un lycéen en l'agrémentant de quelques insultes convenues, et cette vidéo « tournera » sur ce large réseau virtuel qui est censé tenir lieu de vie sociale. Ou bien ils iront « tweeter » — en français : avorter d'un cadavre de phrase numérique censé résumer un "événement". C'est ça le truc qu'ils ont pigé depuis longtemps ? Choisir entre ça et être "récupéré" (?) par des partis ou des syndicats, à cet égard, serait un peu comme choisir entre la peste et le choléra.
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Lun 17 Nov 2014 12:38

C'est moi qui demande à être éclairé par les quelques membres de ce forum qui en parlent constamment.


Non , on parle de luttes actuelles , c'est tout .

Est ce que cette actualité tient du fantasme ou de la réalité , c'est a chacun de l'apprécier .
bajotierra
 
Messages: 4406
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Lun 17 Nov 2014 18:53

bajotierra a écrit:Est ce que cette actualité tient du fantasme ou de la réalité , c'est a chacun de l'apprécier .


Suis-je bête. C'est vrai que l'épaisseur réelle d'une lutte ou son manque, c'est comme les fromages : une simple affaire de goût.
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede rastanar le Lun 17 Nov 2014 18:54

Ben voyons,j'appelle ça un délire,comme si ils n'avaient pas assez pris de recule concernant les nouvelles technologies de propagation de l'information...pour faire quoi ?,
se la péter devant les copains sur des pseudos-réseaux sociaux.C'est juste un outil comme un autre,ils s'en servent si ils le veulent...du coup le gamin c'est qui,c'est toi
ou eux,boehme ?.

Comme si à un certain âge(16,18 ou 20 ans),collégien,lycéen ou le petit étudiant à la fac n'auraient pas la capacité de discernement et de raisonnement face à un système
capitaliste répressif.Comme si ils leurs arrivaient pas de douter de nos têtes pensantes-décideurs politicardes,se forger une opinion politique,ça commence tôt chez certains,
alors oui ni peste ni choléra...ni virus ébola.L'ennemi de notre ennemi n'est pas notre ami.Soyons attentif à ce qui se passe en ce moment,c'est la moindre des choses.

La colère ne peut pas être récupérer !.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1920
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Lun 17 Nov 2014 19:49

Boehme a écrit:
bajotierra a écrit:Est ce que cette actualité tient du fantasme ou de la réalité , c'est a chacun de l'apprécier .


Suis-je bête. C'est vrai que l'épaisseur réelle d'une lutte ou son manque, c'est comme les fromages : une simple affaire de goût.


Même chez les fromages le goût n'est pas corrélé a l'épaisseur , cela qui nous conduit a distinguer le caractère quantitatif du qualitatif , ainsi une lutte peut ne pas être massive et avoir très bon goût , quand inversement des mouvements massifs ( tels en 2002 pout appeler a votre Chirac ) peuvent franchement puer .
bajotierra
 
Messages: 4406
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Mar 18 Nov 2014 13:04

rastanar a écrit:C'est juste un outil comme un autre,ils s'en servent si ils le veulent...


Eliminé quelques enfantillages, reste cette phrase qui est le symptôme même de notre époque. Les réseaux sociaux comme simple outil de communication, ritournelle de notre temps. Derrière ce baratin consensuel, rastanar, il y a des fesses exhibées par des cons sensuels à longueur de "murs", rastanar. Et derrière (décidément) se cachent des intérêts financiers, des accords commerciaux, des flux de capitaux à l'étranger, le financement plus ou moins direct les croisades contre le terrorisme menées par l'impérialisme occidental pour, en dernière instance, toujours plus d'extension géographique des flux; bref, tout ce qui entretient ce que tu appelles vaguement le "système capitaliste répressif". Et cela n'a rien à voir avec un bon ou un mauvais usage de la chose, puisque, au-delà de ces coulisses, l'ob-scène elle-même entretient cet état de fait par la nullité politique de ses effets. Et on ne pourrait même pas s'attendre à un début de questionnement politique là-dedans, puisqu'on vous rétorquera au mieux que Facebook le permet, donc que c'est démocratique, donc que c'est tout ce qui importe. Aux chiottes du narcissisme intégral l'effectivité du propos.

En outre, espères-tu vraiment me faire croire que des jeunes gens élevés dans tout ce bordel numérique et abrutissant, incapables d'aligner trois phrases qui ne ressemblent pas à un communiqué de presse, puissent questionner ou remettre en cause quoi que ce soit ? Autant essayer de me faire croire que les eunuques peuvent bander. Je suis méprisant ? Non, je constate. Caricature ? Si tu t'y reconnais, oui, sûrement.

rastanar a écrit:La colère ne peut pas être récupérer !.


Les affects sont produits, non "récupérés". Mais puisque tu en parles, dis-moi ce que tu ressens en voyant que la virulente campagne Boycott Désinvestissement Sanction de France a crée un groupe sur un site dont une part des revenus finance, par une imposition retenue pour le budget militaire des Etats-Unis, les interventions israéliennes ?

bajotierra a écrit:Même chez les fromages le goût n'est pas corrélé a l'épaisseur , cela qui nous conduit a distinguer le caractère quantitatif du qualitatif , ainsi une lutte peut ne pas être massive et avoir très bon goût , quand inversement des mouvements massifs ( tels en 2002 pout appeler a votre Chirac ) peuvent franchement puer .


Tout dépend de ce qu'on entend par "massive". Est-ce quantifié par le nombre de manifestants rapportés par les médias ? Est-ce qualifié par les interventions relayées par les médias ? Mais au fait, pourquoi le terme de "médias" revient dans mon propos ? Est-ce la seule manière que nous aurions de rendre compte de la réalité d'une situation ? Mais non, ce serait irréel...
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede rastanar le Mar 18 Nov 2014 14:23

La Boehme :guitare:

Eliminé quelques enfantillages, reste cette phrase qui est le symptôme même de notre époque. Les réseaux sociaux comme simple outil de communication, ritournelle de notre temps. Derrière ce baratin consensuel, rastanar, il y a des fesses exhibées par des cons sensuels à longueur de "murs", rastanar. Et derrière (décidément) se cachent des intérêts financiers, des accords commerciaux, des flux de capitaux à l'étranger, le financement plus ou moins direct les croisades contre le terrorisme menées par l'impérialisme occidental pour, en dernière instance, toujours plus d'extension géographique des flux; bref, tout ce qui entretient ce que tu appelles vaguement le "système capitaliste répressif". Et cela n'a rien à voir avec un bon ou un mauvais usage de la chose, puisque, au-delà de ces coulisses, l'ob-scène elle-même entretient cet état de fait par la nullité politique de ses effets. Et on ne pourrait même pas s'attendre à un début de questionnement politique là-dedans, puisqu'on vous rétorquera au mieux que Facebook le permet, donc que c'est démocratique, donc que c'est tout ce qui importe. Aux chiottes du narcissisme intégral l'effectivité du propos.


Mais oui,mon cher c'est un outil comme un autre,c'est un support autre que le papier,ça évolue,sinon au fait comment ?,le sens critique on le développe comment ?,tu peux rester aux pigeons voyageur
si tu veux ? . :mrgreen: (des pigeons tu en fait parti !).

Et c'est assez drôle,si tu parle de fesses que certains cons exhibent à longueur de murs sur facebook je suppose,ça veut dire que tu est mateur,consommateur,un client narcissique comme un autre et résilie ton contrat à ce moment-là.Maintenant si tu veux niquer les intérêts financier,débarrasse-toi de ton ordinateur et oui tu la payé,tu as engraissé le capital mais tu ne pourra plus venir sur le forum pour discuter,ça serai dommage,j'appelle ça une hypocrisie !. Tu m'apprend rien...

En outre, espères-tu vraiment me faire croire que des jeunes gens élevés dans tout ce bordel numérique et abrutissant, incapables d'aligner trois phrases qui ne ressemblent pas à un communiqué de presse, puissent questionner ou remettre en cause quoi que ce soit ? Autant essayer de me faire croire que les eunuques peuvent bander. Je suis méprisant ? Non, je constate. Caricature ? Si tu t'y reconnais, oui, sûrement.


Ah bon tu les fréquentes ?,tu sais ce qu'ils pensent ?,tu constate rien du tout en fait,il y a des dizaines de millions de jeunes en France mais ce sont tous des abrutis,comme si une personne dans sa vie
ne pourrai pas changer d'avis,qu'elle clairvoyance,va propager ta belle parole,allez le messie en route,montre leur comment il faut faire,tu as du pain sur la planche,et que tu n'as pas inventé l'eau chaude.


Les affects sont produits, non "récupérés". Mais puisque tu en parles, dis-moi ce que tu ressens en voyant que la virulente campagne Boycott Désinvestissement Sanction de France a crée un groupe sur un site dont une part des revenus finance, par une imposition retenue pour le budget militaire des Etats-Unis, les interventions israéliennes ?


Tu te dérive vite,toi;tu me demande de choisir entre la peste ou le choléra,un nationalisme contre un autre,la politique de Benjamin Netanyhu contre le Hamas tant qu'à faire... et puis une population
qui se fait massacrer en Syrie par Bachar Al Assad,puis en Irak par des fascistes islamistes,réduisant les femmes en esclavage et décapitant des otages,il faudrait laisser faire parce que cela viendrai à
soutenir un impérialisme américain,...un vrai gauchiste.Bon en fait des jeunes qui sortent dans la rue pour dénoncer un crime d'état(Rémi Fraisse) tu t'en fou,pas qu'un peu et tu les méprises.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1920
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Mar 18 Nov 2014 18:26

rastanar a écrit:
Mais oui,mon cher c'est un outil comme un autre,c'est un support autre que le papier,ça évolue,sinon au fait comment ?,le sens critique on le développe comment ?,tu peux rester aux pigeons voyageur
si tu veux ? . :mrgreen: (des pigeons tu en fait parti !).

Et c'est assez drôle,si tu parle de fesses que certains cons exhibent à longueur de murs sur facebook je suppose,ça veut dire que tu est mateur,consommateur,un client narcissique comme un autre et résilie ton contrat à ce moment-là.Maintenant si tu veux niquer les intérêts financier,débarrasse-toi de ton ordinateur et oui tu la payé,tu as engraissé le capital mais tu ne pourra plus venir sur le forum pour discuter,ça serai dommage,j'appelle ça une hypocrisie !. Tu m'apprend rien...


Fientes sur moi autant que tu voudras, rastanar. Mais cette situation étant posée, l'hypocrisie consiste surtout à se ménager des faux-fuyants et des portes de sortie au travers d'analyses grossières. Comme par exemple déduire d'un type qui remet en question les médiations techniques qu'il est forcément contre, et accessoirement pour un retour à une forme de communication antérieure. Quelle impuissance de l'imaginaire d'un présent qui n'arrive même plus à appréhender le passé autrement qu'en le jugeant du présent ! Perché, le rastanar !

rastanar a écrit:
Ah bon tu les fréquentes ?,tu sais ce qu'ils pensent ?,tu constate rien du tout en fait,il y a des dizaines de millions de jeunes en France mais ce sont tous des abrutis,comme si une personne dans sa vie
ne pourrai pas changer d'avis,qu'elle clairvoyance,va propager ta belle parole,allez le messie en route,montre leur comment il faut faire,tu as du pain sur la planche,et que tu n'as pas inventé l'eau chaude.


Je te retourne la question : est-ce que tu sais ce que je pense ? Je sais ce qu'ils pensent parce qu'il s'agit d'un mode général et commun de vie. Une simple immersion dans un quotidien accessible en deux-trois clics vaut pour une connaissance. Les réseaux sociaux sont dans l'air du temps. Quant au dosage de la violence de mes propos, je l'évalue en l'expérimentant d'abord sur moi-même avant les autres. Appelons cela une petite histoire, une caricature — qui a cependant pour elle d'être infiniment moins grotesque que les manies d'un temps où on "tweete" en croyant lutter contre tout, et surtout n'importe quoi.

rastanar a écrit:
Tu te dérive vite,toi;tu me demande de choisir entre la peste ou le choléra,un nationalisme contre un autre,la politique de Benjamin Netanyhu contre le Hamas tant qu'à faire... et puis une population
qui se fait massacrer en Syrie par Bachar Al Assad,puis en Irak par des fascistes islamistes,réduisant les femmes en esclavage et décapitant des otages,il faudrait laisser faire parce que cela viendrai à
soutenir un impérialisme américain,...un vrai gauchiste.Bon en fait des jeunes qui sortent dans la rue pour dénoncer un crime d'état(Rémi Fraisse) tu t'en fou,pas qu'un peu et tu les méprises.


"Tu dérives vite, toi", et il se met à dériver. Entre la médiatisation de la mort de Rémi Fraisse et la violence dans les autres pays, il y a un lien de causalité : les revenus de la publicité réinvestis dans les budgets militaires des Etats occidentaux.

Je te laisse à ton naufrage, et retourne au mien.
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Mer 19 Nov 2014 11:11

Salut

Il est indéniable que le capitalisme est en mesure de récupérer tout ce qui émerge de la société qu'il domine , et y compris sa contestation , mais c'était vrai bien avant l'apparition des réseaux sociaux

Il est également indéniable que de nombreux faits relatés sur ce fils sont rapporté indirectement par des medias avec tout ce que cela peut induire comme source d'erreur

Ceci dit et sur ce sujet si je me permets d'en faire des tartines , c'est que tout d'abord les circonstances et le contexte de la mort de Remi Fraise le méritent , et que de plus vivant dans un rayon de 50 kms d'une partie de ces événements j'ai pu mettre les faits indirectement rapportés a l'épreuve de ce que je peux voir et entende directement .

Par exemple concernant les lycées ,

je savais qu'il y a eu a Gaillac un mouvement important de solidarité des lycéens avec les zadistes dés Septembre
http://www.letarnlibre.com/2014/09/15/1 ... ivens.html

puis ceci a Albi :

les enseignants demandent le départ des gendarmes mobiles au ministre de l’agriculture


Une cinquantaine de gendarmes qui interviennent sur le site du barrage de Sivens sont hébergés en pension complète au lycée agricole d’Albi-Fonlabour. Et évoluent au quotidien au milieu des apprenants. Une situation que les enseignants dénoncent.

Dans une lettre à Stéphane le Foll, ministre de l’agriculture, une intersyndicale d’enseignants de l’enseignement agricole public (Snetap-FSU et Syac-CGT), lui demandent le départ d’un unité de gendarmerie mobile hébergée au sein du lycée agricole d’Albi-Fonlabour.

Ces gendarmes, une cinquantaine, ont pour mission d’intervenir sur le site du futur barrage de Sivens, théâtre d’affrontements avec les opposants au projet. « Un établissement scolaire n’a pas pour vocation d’accueillir des gendarmes. D’autant que ceux-ci circulent, parfois armés, au milieu des apprenants qui peuvent être traumatisés par cette situation ». Des gendarmes qui feraient leur exercices physiques et seraient prêts à partir en permanence, au milieu des élèves et étudiants.

Par ailleurs, une partie des enseignants approuvant les orientations « produire autrement » et « enseigner à produire autrement » prônés par Stéphane Le Foll dans la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, s’est mobilisée contre le projet de barrage à Sivens.
bajotierra
 
Messages: 4406
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede rastanar le Mer 19 Nov 2014 18:43

La boehme :guitare:

Alors,quand je pense qu'il y a des gens qui se battent pour pouvoir s'exprimer librement comme en Chine ou en Russie,que ce soit par le biais d'internet passant par des blogs ou
autre,les twitters ou facebook peuvent en faire parti,c'est selon ce que tu as envie d'en faire,faut pas faire l'ena pour comprendre ça(cela ne consiste pas à montrer son postérieur,
l'ignoble se caricature tout seul n'est-ce pas boehme ? :roll: ),mais aussi par le biais de journaux,de magazines,etc...pour critiquer quoi ?.. :arrow: le pouvoir en place.

Les médias(journaux,télévisions ou autre) sont très contrôlés dans ces pays,fait un pas de travers pour voir et tu fini soit en résidence surveillé,ou en prison ou avec une balle perdue
dans le dos.Il y a combien d'exécution d'opposants ou de répression d'étudiants dans ses 2 pays que je viens de citer ?,on verra que la situation n'est pas la même ici et ce n'est qu'un
exemple.François Hollande va t-il aller plus loin dans sa connerie ?,ben allez-y faite un pronostic.

Sont-ils des décérébrés ?,des imbéciles ou je ne sois trop quoi encore ?. Touts pays,toutes situations confondus mais différentes,les citoyens s'en servent et si ils veulent dénoncer quel-
-que chose de dégueulasse et manifester ensuite,ils y vont,c'est leur droit.Pourquoi laisser un tel outil au pouvoir ? si ce n'est leur laisser un avantage sur la population...faut pas être
idiot non plus...

Sinon pour la brasse coulée,tu veux une bouée ?.

Bajotierra à largement le droit de tartiner comme il le dit de ses infos que cela te plaise ou pas,la liberté d'expression elle se prend,faut pas attendre qu'on nous la donne,c'est comme ça.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1920
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Dim 23 Nov 2014 16:24

bajotierra a écrit:
Il est indéniable que le capitalisme est en mesure de récupérer tout ce qui émerge de la société qu'il domine , et y compris sa contestation , mais c'était vrai bien avant l'apparition des réseaux sociaux


Effectivement. Mais le mouvement s'est considérablement accéléré depuis l'apparition d'Internet, des réseaux sociaux et des techniques qui en permettent l'accessibilité. La plupart des mouvements de lutte ne prennent pas en compte cet état de fait, et font comme si rien ne s'était passé depuis trente ans. Et pour cause : les plateformes médiatiques sont devenues leur principal mode d'organisation communautaire. Je ne nie pas qu'il y ait une réalité de la communauté. Je dis seulement que trop peu s'interrogent sur la signification et les implications de cette virtualisation progressive de l'espace public.


bajotierra a écrit:Il est également indéniable que de nombreux faits relatés sur ce fils sont rapporté indirectement par des medias avec tout ce que cela peut induire comme source d'erreur

Ceci dit et sur ce sujet si je me permets d'en faire des tartines , c'est que tout d'abord les circonstances et le contexte de la mort de Remi Fraise le méritent , et que de plus vivant dans un rayon de 50 kms d'une partie de ces événements j'ai pu mettre les faits indirectement rapportés a l'épreuve de ce que je peux voir et entende directement .


Le problème n'est pas que les médias peuvent relayer des erreurs. Ce sont les sélections et les grilles de lecture qu'ils imposent sous couvert d'une prétendue "objectivité de l'information" qui pose problème. Ces dernières sont nécessaires à cause des formats. Et qu'est-ce qui détermine les formats ? Des études de marché. Le papier ne se vend qu'à condition qu'un maximum de gens lisent; et pour qu'un maximum de gens lisent, il faut que le papier fasse circuler au travers des signes l'ambiance d'un présent perpétuel. Le contenu, ou plutôt la forme des media, de nos jours, c'est un discours celui d'un discours tautologique sur le quotidien.

A la page 39 du dernier numéro du Nouvel Obscène, Aude Lancelin nous entretient au sujet des ZAD. L'article est d'une affligeante nullité, tout comme le sont les témoignages recueillis. Rien sur les rapports de force en présence, mais une description d'un "style de vie" (un des eunuques révolutionnaires du forum d'à-côté a employé le même terme), d'une mode trendy. La ZAD est dans le vent, puisqu'on consacre un article là-dessus; on consacre un article dessus, donc c'est lisible, donc ça existe de cette manière et pas autrement. C'est un processus pervers et rarement remis en question. Bien sûr, on peut renvoyer cet article à sa nullité et éviter de taper sur les gens, pour plus de solidarité. A la limite, relayons-le sur un fil de discussion sur un forum, pour la forme. Mais c'est là refuser de faire de la politique.

La question n'est pas de savoir si un "événement" mérite (?!) d'être publié ou pas. Ce "mérite" amène parfois certains faits réels à être désubstantialisés. Ce qui importe dans la mort de Rémi Fraisse n'est pas tant la mort d'une personne que le signe d'une répression policière. Cela donne lieux à des prosopopées, du style : "Jeune tué par la répression" (qui se fait tuer par quelque chose d'aussi vague que la "répression" ?). Ou bien à des directives pseudo-politiques : plus de solidarité, plus de "révolte". Il est manifeste que tout cela n'est pas sensé aboutir à quelque chose : c'est un mouvement qui se veut lui-même, dans la consommation pleine et entière des signes de "solidarité" et de "révolte". Quant à l'absence d'effectivité, elle est la plupart du temps justifiée par la présence d'une répression policière de plus en plus puissante. Je vois bien plus la cause de cette impuissance (politique) dans cet appel constant à la solidarité que dans l'efficacité des répressions policières. Efficacité toute relative, par ailleurs, puisque l'officier responsable a reconnu les faits, ce qu'on appelle dans le jargon une "bavure". J'écrirai peut-être un jour ici, si j'ai le temps, quelque chose sur cette mythologie de la critique policière.

Alors,quand je pense qu'il y a des gens qui se battent pour pouvoir s'exprimer librement comme en Chine ou en Russie,que ce soit par le biais d'internet passant par des blogs ou
autre,les twitters ou facebook peuvent en faire parti,c'est selon ce que tu as envie d'en faire,faut pas faire l'ena pour comprendre ça(cela ne consiste pas à montrer son postérieur,
l'ignoble se caricature tout seul n'est-ce pas boehme ? :roll: ),mais aussi par le biais de journaux,de magazines,etc...pour critiquer quoi ?.. :arrow: le pouvoir en place.


Quel rapport entre la liberté d'expression en Chine et celle de nos contrées tempérées ? Ca feint de reconnaître cette différence, pour ensuite parler de ce que ça ne connait pas sur un forum qui le lui permet. Cet argument égale en stupidité celui du "mange tes épinards, y a plein de gens qui crèvent la dalle en Afrique". Ici, ça donnerait : "Consens à toutes les manies du présent, aux FB, S.O.S machins, LGBT et autres acronymes débiles, tu ne vois donc pas que d'autres, forcément plus malheureux, n'ont pas ce privilège ?".

Tu crois donc que nos sociétés ont acquis, durant ces dernières années une "liberté d'expression" réelle ? Alors montre-moi où se trouve donc chez nous cette censure qui fait tant trembler des millions de gens en Chine chaque fois qu'ils se connectent sur un réseau occidental. La censure serait la condition d'une liberté d'expression ? Cela semblerait certainement incroyable pour quelqu'un qui est habitué à vivre dans une débauche inédite de conneries "non-censurées" — et où la "non-censure" est même devenu un argument de vente. Ce dont il s'agit ici est moins la Chine et la Russie qu'ici. Voilà où on en est : la liberté d'expression, de nos jours, se ramasse sans risque par terre. Personne ne viendra la contester. Au contraire, on t'invitera sur un plateau télé si ce que tu as à dire est en accord avec l'air du temps — "critiquer le pouvoir", comme tu dis, en fait partie. Entretenir le spectacle de la critique est important dans une société qui a perdu tout sens réel de la critique. Parce que je serai contre cette prétendue liberté d'expression, je serai donc pour la censure ? Non, contre, tout à fait contre, mon ami, mon ennemi, mon nanarchiste. Tout à fait contre celle qui asphyxie l'esprit et la jugeote de chacun, celle qui agite une prétendue liberté d'expression en se croyant pour cela quitte de toute critique. La liberté d'expression d'un Dieudonné qui ne justifie que son petit commerce de têtes réduites. La liberté d'expression de ces milliers de bobines qui viennent causer "luttes" sous les sunlights de la scène mondaine et télévisuelle sans craindre de se voir hué par ce qu'ils croyaient pourtant être des camarades solidaires. Ou encore celle, infiniment moins performative en terme de publicité, d'un type sur un forum qui espère nous faire croire que les réseaux sociaux sont un bien précieux dans les autres pays sous prétexte qu'elle y est une denrée rare — alors qu'elle s'impose comme mode virutel d'échange social plus performant et plus économique.
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede rastanar le Lun 24 Nov 2014 16:06

La boehme :guitare:

En fait tu raconte tout et n'importe quoi.

Quel rapport entre la liberté d'expression en Chine et celle de nos contrées tempérées ? Ca feint de reconnaître cette différence, pour ensuite parler de ce que ça ne connait pas sur un forum qui le lui permet. Cet argument égale en stupidité celui du "mange tes épinards, y a plein de gens qui crèvent la dalle en Afrique". Ici, ça donnerait : "Consens à toutes les manies du présent, aux FB, S.O.S machins, LGBT et autres acronymes débiles, tu ne vois donc pas que d'autres, forcément plus malheureux, n'ont pas ce privilège ?[


Non,c'est selon ce que tu en fait !,c'est une question de choix d'utiliser un outil par rapport à un autre et ça tu ne pige pas !.

Tu crois donc que nos sociétés ont acquis, durant ces dernières années une "liberté d'expression" réelle ? Alors montre-moi où se trouve donc chez nous cette censure qui fait tant trembler des millions de gens en Chine chaque fois qu'ils se connectent sur un réseau occidental.


Ce qui est faux,un exemple tout simple,pourquoi le gouvernement Chinois a-t-il censuré les évènements tragiques au Tibet en 2008 pendant les jeux olympiques ?,de l'information au compte goutte
ce n'est pas une liberté d'expression,c'est un contrôle,ce n'est pas la même chose.

Comment ce fait-il que j'ai un droit de réponse ?. Par exemple même les journaux dit libertaires,ici serai interdit ou alors à être usé financièrement,non ?. Ce qui n'est pas le cas dans ses pays,les
opposants sont censurés,critiquer le pouvoir là-bas est un risque,c'est un fait.Et des Chinois qui se connectent à des réseaux sociaux Occidentaux,t'en connais beaucoup toi ?,sans rire...

La censure serait la condition d'une liberté d'expression ? Cela semblerait certainement incroyable pour quelqu'un qui est habitué à vivre dans une débauche inédite de conneries "non-censurées" — et où la "non-censure" est même devenu un argument de vente.


Tiens,tiens,de conneries non-censurées ?,ben parlons des tiennes,alors ?...,on va rigoler un petit peu,d'ailleurs c'est le cas.

il s'agit ici est moins la Chine et la Russie qu'ici. Voilà où on en est : la liberté d'expression, de nos jours, se ramasse sans risque par terre. Personne ne viendra la contester. Au contraire, on t'invitera sur un plateau télé si ce que tu as à dire est en accord avec l'air du temps — "critiquer le pouvoir", comme tu dis, en fait partie. Entretenir le spectacle de la critique est important dans une société qui a perdu tout sens réel de la critique. Parce que je serai contre cette prétendue liberté d'expression, je serai donc pour la censure ? Non, contre, tout à fait contre, mon ami, mon ennemi, mon nanarchiste. [i]Tout à fait contre celle qui asphyxie l'esprit et la jugeote de chacun, celle qui agite une prétendue liberté d'expression en se croyant pour cela quitte de toute critique. La liberté d'expression d'un Dieudonné qui ne justifie que son petit commerce de têtes réduites. La liberté d'expression de ces milliers de bobines qui viennent causer "luttes" sous les sunlights de la scène mondaine et télévisuelle sans craindre de se voir hué par ce qu'ils croyaient pourtant être des camarades solidaires. Ou encore celle, infiniment moins performative en terme de publicité, d'un type sur un forum qui espère nous faire croire que les réseaux sociaux sont un bien précieux dans les autres pays sous prétexte qu'elle y est une denrée rare — alors qu'elle s'impose comme mode virutel d'échange social plus performant et plus économique.


Quand je dis que tu raconte n'importe quoi,je me trompe pas,décidément tu pige rien,tu accepterai de te faire récupérer en participant en ce genre de conneries ?,je suppose que non,il y a combien de gugusses qui participent à ses émissions télés et qui servent leurs intérêts personnels ?. Un tant soi peu,si on est sensé,on participe pas à ce genre de fadaises,si je dis non,j'ai fait un choix,pas vrai ?,je
tiens à mon sens critique et le risque je le prend.La confrontation d'opinions ce fait toujours en dehors des plateaux télés.

Il n'y aurai pas plus méprisant de dire que les gens s'abêtissant devant de telles absurdités et ne seraient pas capables de les remettre en cause y compris les instruments qui vont avec...,comme si ils allaient suivre comme des moutons allant à l'abattoir mais non.Et c'est bel et bien un dédain.
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1920
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Lun 24 Nov 2014 19:41

Le discours de rastanar a de moins en moins de sens, à mesure qu'il passe de plus en plus à côté de mes pompes. C'est à se demander s'il me lit, ou s'il sait seulement lire.

rastanar a écrit:
Ce qui est faux,un exemple tout simple,pourquoi le gouvernement Chinois a-t-il censuré les évènements tragiques au Tibet en 2008 pendant les jeux olympiques ?,de l'information au compte goutte
ce n'est pas une liberté d'expression,c'est un contrôle,ce n'est pas la même chose.


Boehme a écrit:Tu crois donc que nos sociétés ont acquis, durant ces dernières années une "liberté d'expression" réelle ? Alors montre-moi où se trouve donc chez nous cette censure qui fait tant trembler des millions de gens en Chine chaque fois qu'ils se connectent sur un réseau occidental.



rastanar a écrit:

Tiens,tiens,de conneries non-censurées ?,ben parlons des tiennes,alors ?...,on va rigoler un petit peu,d'ailleurs c'est le cas.


L'anarchiste en bigoudis tente de faire de l'esprit au lieu de répondre ? Comme c'est enchanteur. Pour ce qui est de rire, l'époque, dans sa petitesse, a trouvé son credo : rira bien qui rira le premier. Le sérieux de l'affaire attendra que le cynisme des faibles en humour cesse de faire son cirque. Encore le cirque est-il plein de vie comparé à cet ersatz de calembour plein de morgue. Je ne m'attarderai pas plus longtemps sur le reste de ta prose morte-né. Un dernier point sur ce dernier morceau de lucidité héroïque, qui sera aussi une réponse complémentaire à bajotierra :

rastanar a écrit:

Quand je dis que tu raconte n'importe quoi,je me trompe pas,décidément tu pige rien,tu accepterai de te faire récupérer en participant en ce genre de conneries ?,je suppose que non,il y a combien de gugusses qui participent à ses émissions télés et qui servent leurs intérêts personnels ?. Un tant soi peu,si on est sensé,on participe pas à ce genre de fadaises,si je dis non,j'ai fait un choix,pas vrai ?,je
tiens à mon sens critique et le risque je le prend.La confrontation d'opinions ce fait toujours en dehors des plateaux télés.


Rien de plus consensuel, de plus rebattu que cette pseudo-critique des médias. Une preuve ? On affirme continuellement que les spectateurs ou les lecteurs (termes très flous) sont lucides, qu'ils savent séparer le bon grain de l'ivraie. Mais on en tire jamais les conclusions les plus problématiques, c'est-à-dire les plus critiques. Si c'est effectivement le cas, pourquoi les débats télévisuels qu'on sait être nuls continuent de se faire ? Parce qu'ils continuent de regarder. Le miracle de l'époque consiste à affirmer qu'on est lucide au sujet de la nullité de ce qui passe dans les écrans, qu'on regarde, mais qu'on reste critique. Mais l'essentiel pour les actionnaires est ailleurs : l'audimat. En vérité, les spectateurs ont besoin de cette nullité pour se sentir critique, pour communiquer leur critique à d'autres critiques, en bonne société. La critique comme pose culturelle, toujours, et jamais comme attitude politique portant à conséquence ou comme discours construits et produisant ses effets. Cette pseudo-critique est de nos jours la forme privilégiée de participation au spectacle.

Et cette participation au spectacle engage à chaque fois une décision collective. Il ne s'agit pas seulement de toi, mais de tous les sujets interpellés par cet énoncé : "Je regarde cette obscénité, mais je reste critique". Mettre en évidence les effets pervers de cette pose culturelle, sur un forum ou ailleurs, contribue plus sûrement au court-circuitage de ces réseaux de significations aliénantes que toute autre option dite "politique" consistant par exemple à boycotter la publicité (Casseurs de pub) ou à observer l'information (ACRIMED). L'usage qu'il doit être fait des articles de journaux ou de billets de blogs doit, pour des raisons stratégiques, être réglementé si l'on ne veut pas reproduire la force d'interpellation des discours qui véhiculent, implicitement ou explicitement, de manière connotative ou dénotative, cette idéologie blanche de la communication. Des sélections doivent être opérés, des commentaires doivent être accompagnés, si on veut espérer un jour mettre de l'ordre dans tout ce bordel.
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede bajotierra le Ven 28 Nov 2014 19:44

Bon ,
apparemment ça continue

Affiche lycéenne au MANS


Image
bajotierra
 
Messages: 4406
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Protesta le Sam 29 Nov 2014 16:16

Toujours aussi marrant toi :^^:

trou noir intersideral à écrit: En outre, espères-tu vraiment me faire croire que des jeunes gens élevés dans tout ce bordel numérique et abrutissant, incapables d'aligner trois phrases qui ne ressemblent pas à un communiqué de presse, puissent questionner ou remettre en cause quoi que ce soit ?


et du coup ça me fait penser à ceci:

:haha:
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2202
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede rastanar le Dim 30 Nov 2014 17:37

La boehme Image(joueur de pipeau).

Non,c'est juste que tu la mauvaise,je ne vois pas l'intérêt de te suivre à la trace de tes pompes,tellement ça sent...la connerie.
Perso,je me sens plus marrant qu'un cirque,et oui je n'aurai pas l'idée de flanquer des coups de matraques électriques aux niveaux des pattes d'éléphants pour leur
faire apprendre des tours débiles,même sur ça,tu n'est pas crédible sinon tu t'es pris un troupeau de pachydermes en pleine face ?,(ça c'est le côté marrant).


Non pas tant qu'il y aura des gens qui continuerons de sortir,de tracter,de créer leur propres médias,de discuter entre eux,de s'organiser en Assemblées Générales,
faire des blocages,etc...un mouvement prend forme et vie souvent de cette manière donc cela concerne tout le monde,cela va de soi.
Laisse le show-médiatique de côté,on n'y a pas été convié,la société dans son ensemble ne participe pas à l'élaboration du star-système qui irrémédiablement se re-
-tourne contre les plus démunis...un exemple tout frais :arrow:la plantureuse Nabilla et son copain,histoire d'une tentative de plantage de couteau dans un bide,victimes
de part et d'autre d'un genre de syndrome de Peter pan poussé à l'extrême et tout est fait pour que cela arrive,la misère sociale dans toutes ses formes fabrique de
l'audimat,pas besoin de tirer de plans sur la comète.



Le trou noir intersidéral ? :arrow: vers l'infini et au-delà,on te laisse à tes jouets boehme.

Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1920
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede Boehme le Lun 1 Déc 2014 10:58

rastanar a écrit:Laisse le show-médiatique de côté,on n'y a pas été convié,la société dans son ensemble ne participe pas à l'élaboration du star-système qui irrémédiablement se retourne contre les plus démunis...un exemple tout frais :arrow:la plantureuse Nabilla et son copain,histoire d'une tentative de plantage de couteau dans un bide,victimes de part et d'autre d'un genre de syndrome de Peter pan poussé à l'extrême et tout est fait pour que cela arrive,la misère sociale dans toutes ses formes fabrique de l'audimat,pas besoin de tirer de plans sur la comète.


La société dans son ensemble n'est pas conviée au spectacle de la déchéance morale, sauf rastanar qui visiblement aime quand même regarder de temps en temps par le trou de la serrure. La preuve, il en parle. Lui ou un autre, peu importe. Et c'est justement ça, le spectacle, un rapport social entre des personnes médiatisées par ce qu'il est convenu d'appeler passivement l' "actualité".

Je quitte ce fil de "discussion" (nous n'y sommes pas arrivé) sur une petite chanson.

Protesta : n'hésite pas à re-cliquer. Il te répondra avec plus de talent que moi.

http://youtu.be/zMALuEYxK6U
« Je ne vole que ce qui m'appartient déjà. » (L'Unique)
Avatar de l’utilisateur
Boehme
 
Messages: 86
Inscription: Sam 1 Nov 2014 01:27

Re: 6 Novembre blocus lycéens contre les violences policiéres

Messagede rastanar le Lun 22 Déc 2014 22:39

Et non,mon coco,pour ça il faut se délecter du malheur d'autrui et les voir s'enfoncer encore plus,être un sadique !. Quelques crétins de ton genre suffiront pour
faire de l'audience,pas besoin d'être des millions,puis après on fait comme toi,on en fait une généralité,une vision bien restreinte de la société.


Je quitte ce fil de "discussion" (nous n'y sommes pas arrivé) sur une petite chanson.


Oui,c'est cela,courage fuyons...sinon toujours haineux envers des lycéens ?...
Le soulèvement aura lieu...tu aura beau prier ton dieu---La Canaille

"C'est pas des trous de balle qui vont nous empêcher de vivre.
D'ailleurs j'en ai un et je vis très bien avec"---Karin Viard
Avatar de l’utilisateur
rastanar
 
Messages: 1920
Inscription: Mar 27 Sep 2011 22:48

Précédent

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités