Réforme du lycée : que penser des modules ?

Toutes les infos sur les luttes en cours

Réforme du lycée : que penser des modules ?

Messagede épicure le Jeu 20 Nov 2008 20:43

Bonjour, je suis nouvel inscrit sur ce forum! ma préoccupation du moment, c'est la réforme du lycée (j'ai fait grève aujourd'hui) ; même si je suis opposé à la politique de suppressions de postes du gouvernement, je suis tout de même embarrassé par les arguments de mes collègues grévistes, avec leur vision "républicaine" de l'école. Au fond, j'ai l'impression qu'il y a un mauvais débat entre d'un côté les libéraux qui veulent en finir avec l'éducation en France (notamment l'enseignement de matières telles que la philo ou le latin et le grec, jugées peu rentables), et de l'autre les partisans d'une "obligation scolaire" héritée du lycée autoritaire à la Jules Ferry. Je m'explique : en tant que lecteur sympathisant de Raoul Vaneigem et de son "Avertissement aux écoliers et aux lycéens", je ne suis pas hostile à l'introduction d'une certaine liberté de choix dans le système scolaire (ce sont les "modules" de la réforme). Mais je ne me fais aucune illusion quant aux arrière-pensées du gouvernement qui emploie de tels arguments dans une visée réactionnaire.

Alors voici mon problème (et j'espère ainsi engager une discussion de fond sur le système scolaire): s'opposer à un "enseignement à la carte" (avec des modules) nous conduit-il inévitablement à défendre le principe de l'obligation scolaire autoritaire ? Sachant que cette obligation scolaire produit des rapports de forces entre profs et élèves et dénature notre métier d'enseignants par des fonctions de flicage telles que faire l'appel, contrôler les absences, etc., etc. Par ailleurs j'ai bien conscience que l'actuelle réforme des lycées ne vise en rien à en finir avec cette obligation.

La question, c'est : peut-on laisser les élèves choisir leurs matières ? (pour recentrer un peu le problème ; je sais ce n'est pas très clair)

Bref, je suis un peu paumé dans tout ça...
épicure
 
Messages: 4
Inscription: Jeu 20 Nov 2008 20:23

Re: Réforme du lycée : que penser des modules ?

Messagede Renaissance le Jeu 20 Nov 2008 22:28

La question n'est peut-être pas PEUT-ON ? mais VEUT-ON ? Car si l'on veut on pourra toujours laisser ce choix aux élèves, mais pour celà tout le système doit être refondé !
Dans le système actuel, ce que je trouve désolant c'est que les spécialisations se fassent si tard (début 1e seulement)
Je serais pour une éducation solide générale jusqu'au niveau de la troisième (a peu près), afin que tous les enfants aient les mêmes connaissances et les mêmes valeurs et après proposer une série de matières générales qu'ils pourraient choisir en fonction de leur affinité. Lors du passage au lycée, on a dejà souvent idée du domaine ou on veut bosser plus tard.
Celà permettrait d'étaler les connaissances dans les domaines que les jeunes préfèrent, alors que de nos jours, on nous bourre le cerveau de conneries qui nous serviront à rien et qui ne nous interessent en rien.
Tout ce temps perdu pourrait être utilisé beaucoup mieux, je pense

Cordialement
Devinnette : "le riche n'y mettra pas les pieds, le pauvre n'en sortira jamais"

Le fascisme c'est de la gangrène : Soit on l'élimine, soit on en crève !
Renaissance
 
Messages: 163
Inscription: Lun 17 Nov 2008 13:21

Re: Réforme du lycée : que penser des modules ?

Messagede kuhing le Jeu 20 Nov 2008 22:31

épicure a écrit:Bonjour, je suis nouvel inscrit sur ce forum! ma préoccupation du moment, c'est la réforme du lycée (j'ai fait grève aujourd'hui) ; ..


J’en sais rien ! :P

Je ne suis pas enseignant ni lycéen et mes mômes ne sont plus scolarisés.
Tout ce que j’entends de la réforme Darcos c’est qu’il veulent supprimer des postes et un truc de rattrapage avec un nom bizarre pour les mômes en difficulté .
Donc ces histoires de modules ça voudrait dire que chaque élève peut faire son programme ?
Présenté comme ça ça semble pas si mal mais je suis sur qu’il doit y avoir une entourloupe là dessous. (faut pas rêver)
Mais pourquoi je te réponds si je sais pas te répondre tu me diras ?
Ben pour te montrer qu’on s’intéresse à tes questions et que quand on sait pas on ne fait pas semblant de savoir. :P
Mais Berckman qui est enseignant va sans doute avoir un excellent avis à te donner là dessus, s’il passe par là.

Sinon bienvenue ici.
kuhing
 


Re: Réforme du lycée : que penser des modules ?

Messagede épicure le Sam 22 Nov 2008 16:19

Merci pour vos réponses! je suis allé voir sur le forum MR, et bon, en gros, je suis d'accord avec la réponse, mais tous les arguments ne sont pas convaincants. Par exemple, il est dit "La Shoah en option", mais malheureusement, certains faits comme la guerre d'Algérie, ne font même pas l'objet d'un chapitre dans nos programmes d'histoire : n'oublions pas le caractère idéologique de notre enseignement ; ensuite, savoir si tous les jeunes sont mûrs pour la liberté, je n'en sais rien ; les expériences menées dans les lycées autogérés tendraient à relativiser la portée de ces arguments

Moi je veux bien m'opposer à la réforme darcos (car c'est bien une réforme libérale, donc dégueulasse), mais je refuse de faire certaines concessions, comme par exemple signer des pétitions appelant à maintenir la forme "classe" : la "classe" en question on sait ce que c'est : le primat du groupe sur l'individualité, la dictature des "grandes gueules", la concurrence acharnée pour les notes...

De toute façon , c'est tout le système qui est à revoir: il faudrait surtout en finir avec les conseils de classe (cette institution archaïque où l'individu est jugé, classé, sanctionné selon son aptitude à "s'adapter au système" et à être "performant" dans son travail), les bulletins trimestriels, le contrôle des absences (au moins pour les lycées, le collège c'est différent), bref, tout ce qui nuit à la vraie curiosité et à l'intelligence chez l'être humain

Bon, mais le mieux, c'est peut-être que je m'inscrive sur le forum MR pour polémiquer directement avec eux
épicure
 
Messages: 4
Inscription: Jeu 20 Nov 2008 20:23

Re: Réforme du lycée : que penser des modules ?

Messagede sebiseb le Sam 22 Nov 2008 16:28

Mon avis sur la question : L'état actuel de l'organisation scolaire est mauvaise, les réformes proposées sont mauvaises - Mais pour ces dernières, elles visent surtout à habiller les économies souhaitées par sarkozy sur le système, et sur la fonction publique en général <- Pire, aujourd'hui avec la crise, il n'aura même pas à justifier que les réductions d'impôts fait à ses amis sont responsables de l'augmentation de la dette. Mieux pour lui, il dira que sans sa politique de réduction budgétaire du service publique, l'endêtement aurait été pire..
Bref, il va sacrifier l'école et les autres services publiques, faire des cadeaux à ses amis déjà extrêmement riches, et creuser la dette publique en toute impunité - Et ce grace à la crise !
#apt-get install anarchy-in-the-world
#world restart
Anar'mitiés - sebiseb
Avatar de l’utilisateur
sebiseb
 
Messages: 1961
Inscription: Jeu 14 Aoû 2008 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Réforme du lycée : que penser des modules ?

Messagede Olé le Sam 22 Nov 2008 17:33

A Epicure: Je crois que tu as résumé le problème ici:

"De toute façon , c'est tout le système qui est à revoir".

Pour te répondre plus en détails.

épicure a écrit:Merci pour vos réponses! je suis allé voir sur le forum MR, et bon, en gros, je suis d'accord avec la réponse, mais tous les arguments ne sont pas convaincants. Par exemple, il est dit "La Shoah en option", mais malheureusement, certains faits comme la guerre d'Algérie, ne font même pas l'objet d'un chapitre dans nos programmes d'histoire : n'oublions pas le caractère idéologique de notre enseignement ; ensuite, savoir si tous les jeunes sont mûrs pour la liberté, je n'en sais rien ; les expériences menées dans les lycées autogérés tendraient à relativiser la portée de ces arguments


Le problème est là. Un régime perdure s'il parvient à reproduire la croyance dans le système en place, et le régime républicain ne fait que marteler un discours "citoyenniste" de base pour laver le cerveau des jeunes gens et leur apprendre ce qu'il faut faire ou ne pas faire, ce qui est bien ou mal, leur faire accepter comme normalité des choses qui sont loin de l'être bien que l'on soit coutumiers à elles( par exemple la concurrence entre élèves, l'autorité, le caractère sacré de la Loi...)
Pour la guerre d'Algérie et les atrocités commises par la France, il me semble qu'elles font l'objet d'un petit chapitre ( à vérifier auprès d'un prof d'histoire en secondaire, peut être que je me trompe) en toute fin d'année de terminale, là ou le bac arrive et donc le sujet n'est jamais traité. ( je confonds peut être avec la ségrégation raciale aux États Unis, c'est l'un ou l'autre je sais plus bien)

épicure a écrit:Moi je veux bien m'opposer à la réforme darcos (car c'est bien une réforme libérale, donc dégueulasse), mais je refuse de faire certaines concessions, comme par exemple signer des pétitions appelant à maintenir la forme "classe" : la "classe" en question on sait ce que c'est : le primat du groupe sur l'individualité, la dictature des "grandes gueules", la concurrence acharnée pour les notes...


Sauf que cette dictature de la masse sur l'individu dont tu parles ici, elle est valable pour le régime républicain lui même, et je ne vois pas d'alternative dans le système existant. Après oui, penser le groupe sur la libre association et non la concurrence, c'est un enjeu mais à mettre en place c'est à mon avis très dure.

épicure a écrit:De toute façon , c'est tout le système qui est à revoir: il faudrait surtout en finir avec les conseils de classe (cette institution archaïque où l'individu est jugé, classé, sanctionné selon son aptitude à "s'adapter au système" et à être "performant" dans son travail), les bulletins trimestriels, le contrôle des absences (au moins pour les lycées, le collège c'est différent), bref, tout ce qui nuit à la vraie curiosité et à l'intelligence chez l'être humain


:clap: si j'avais eu des profs comme toi je me serais surement moins fait chier en cours au lycée. :fume:
sinon simple curiosité, tu enseignes dans quel coin? ( mp si ça te dérange)
Olé
 

Re: Réforme du lycée : que penser des modules ?

Messagede sebiseb le Sam 22 Nov 2008 20:14

Tu as probablement eu des prof's comme lui, seulement tu n'as d'autres choix que de mettre les notes sur les bulletins et surtout les livrets scolaires, et de faire des conseils de classe - Il y en a qui sont simplement moins zêlés que d'autres..
#apt-get install anarchy-in-the-world
#world restart
Anar'mitiés - sebiseb
Avatar de l’utilisateur
sebiseb
 
Messages: 1961
Inscription: Jeu 14 Aoû 2008 14:51
Localisation: Île de France - Centre


Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités