Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Toutes les infos sur les luttes en cours

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede kuhing le Ven 28 Fév 2014 08:48

acratack


C'est toi qui ne comprends rien ou qui fait semblant de ne rien comprendre au moyen de la falsification, mon pauvre ami.
Ah moins que ce soit un tel désordre dans ta tête ?

Je n'ai pas parlé "d'héritage du mouvement ouvrier" j'ai écrit que le PS était issu du mouvement ouvrier.
Tu le contestes ?
Il est où le mensonge et la confusion ?

Je pense que décidément avec tes deux ou trois compères identifiés ici, dont un a au moins l'honnêteté de déclarer qu'il n'est pas anarchiste ( mais alors que fait-il là, en plus à faire la police ? ) vous pouvez maintenant monter votre petite section d'Alternative Libérale.
Je suis sur que les autres membres de la CNT-ait dont certains sont en général plutôt corrects, même s'ils se posent des questions ( mais pas celles du soutien au CRIF, à l'OTAN ou à la prostitution ), en seront enfin soulagés.
kuhing
 

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede bajotierra le Ven 28 Fév 2014 10:59

Je n'ai pas parlé "d'héritage du mouvement ouvrier" j'ai écrit que le PS était issu du mouvement ouvrier

exactement comme le CRIF

c'est bizarre quand même cette perte totale d'objectivité dés qu'il s'agit de justifier la discrimination envers une organisation juive

la question juive a toujours eu sa place dans le mouvement anarchiste , qui non seulement s'est toujours solidarisé des persécutés , sans doute par "humanisme libéral " , et a influencé le collectivisme kibbouzin, y compris après 1948

Parmi les témoignages d’anarchistes relatifs à la vie dans les kibboutz, celui d’Augustin Souchy raconte un séjour en Israël, en 1952, dans un livre intitulé “Le Nouvel Israël, un voyage dans les kibboutz”. “Le Combat syndicaliste” publie une série d’articles intitulée “Impression d’Israël”, des articles empreints de sympathie pour les réalisations communautaires et les acquis sociaux de la Histadrout : l’Association générale des travailleurs de la Terre d’Israël. Cette profonde sympathie est un facteur déterminant dans la reconnaissance de l’État d’Israël par nombre d’anarchistes, anti-étatiques et internationalistes comme il se doit. C’est bien par ce biais que les anarchistes juifs sont, d’une certaine manière, parvenus à conjuguer leur identité culturelle et leur engagement idéologique.


Augustin Souchy se rend en Israël en 1952. Il publie un livre Le nouvel Israël, un voyage dans les kibboutz [32], dans lequel, il compare les kibboutz aux collectivisations espagnoles. Les anarchistes individualistes, adeptes de la révolution sexuelle, publient un reportage sur " La famille, l’enfant et les relations sexuelles dans les kibboutz " [33]. Ce mouvement est amplifié par d’autres récits de séjours. Le Combat syndicaliste livre durant six mois un reportage sur cette société naissante [34]. Dans son compte rendu de voyage, l’auteur dresse un tableau emprunt d’une sympathie affichée, s’attachant à décrire les réalisations et les acquis sociaux conquis par l’Histradrout.


Quelques militants de diverses origines, nombre de militants juifs mais également des espagnols, s’installent en Israël et travaillent dans les kibboutz. Ces derniers deviennent le moyen d’information privilégié pour les libertaires. Elie Barnavi rapporte l’itinéraire d’un certain Ramon, militant anarchiste espagnol. Il arrive en Palestine en 1948, participe aux combats de la guerre d’Indépendance dans une brigade composée d’immigrants de divers nationalités dont quelques libertaires. Ces militants se dispersent et s’installent respectivement dans différents kibboutz [29].

http://raforum.info/spip.php?article1393&lang=en
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede kuhing le Ven 28 Fév 2014 11:40

Quand on met dans le même bateau Emma Goldmann et Bernard Madoff parce que tous les deux sont d'origine juive, non seulement on nage dans l'humanisme néo-libéral à la petite semaine mais on y rajoute en plus la touche nécessaire de communautarisme.

Mais rien n'est perdu : comme on se croit un gentil progressiste, qu'on soutien l'OTAN qui défend les opprimés et que l'on revendique le droit de se prostituer décemment, avec un petit effort, on pourra faire le lien entre "Alternative Libérale" et l'aile droite du Parti Socialiste :
sur le site du Crif

Mais bon ...
On ne va pas contredire plus longtemps le grand administrateur parce que sinon, il va appuyer sur le bouton rouge dont il s'est emparé et exclure les méchants anarchistes .

Laissons le donc dans sa bouillasse intellectuelle dans laquelle il se sent tellement bien.
kuhing
 

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Groucho Marx le Ven 28 Fév 2014 12:07

Mais puisque cette action vous plait tellement, pourquoi personne n'en fait la promotion sur ses blogs et forums? C'est vrai quoi, à vous lire, virer le CRIF d'une manif contre l'antisémitisme, c'est le top de l'action antifasciste. Mais bizarrement, le communiqué de l'OCML-VP, personne le diffuse!

En tout cas, je le redis, croire que virer le CRIF d'une manif, c'est antifasciste et pas antisémite, tout celà montre à quel point l'extrême droite a réussi à bouffer le cerveau des gens d'extrême gauche sur ces quetions. Il n'y a qu'a voir les réactions des lecteurs de égalité et réconciliation, qui se félicitent que les antifa "progressent" et deviennent "plus intelligents".
Ca montre le niveau...
Groucho Marx
 
Messages: 309
Inscription: Sam 8 Sep 2012 19:31

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede bajotierra le Ven 28 Fév 2014 12:47

Mais puisque cette action vous plait tellement, pourquoi personne n'en fait la promotion sur ses blogs et forums?


sur le blog de kuhing peut être ?
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Groucho Marx le Ven 28 Fév 2014 14:38

texte de 2009:

http://www.mondialisme.org/spip.php?article1296

« Antisionistes », encore un effort ?
publié par Yves, le mardi 2 juin 2009
Enregistrer au format PDF
Ce texte est extrait du site http://luft­men­schen.over-blog.com/



A l’extrême gauche, dans les mou­ve­ments auto-pro­clamés « anti néo-colo­nia­lis­tes », l’heure est à la condam­na­tion publi­que et ver­beuse de Dieudonné.



Communiqué des Indigènes de la République , de l’UJFP, d’EuroPalestine, brus­que­ment empressés, à l’occa­sion de l’ini­tia­tive élec­to­rale de Dieudonné, de pro­cla­mer haut et fort, leur rejet de son alliance avec l’extrême droite.



Tous ces com­mu­ni­qués repo­sent sur deux énoncés :



Dieudonné ne serait pas un « véri­table anti­sio­niste », il ne ferait qu’uti­li­ser une noble cause pour mas­quer son antisé­mit­isme et celui de ses amis.

Jusqu’ici, les auteurs de ces com­mu­ni­qués avaient choisi de garder le silence sur les pré­céd­entes ini­tia­ti­ves dudit Dieudonné, car elles ne méritaient pas qu’on en parle, et le faire aurait « fait le jeu » à la fois du « sio­nisme » et le sien.



Le pro­blème de ces deux argu­men­ta­tions, qui repo­sent sur l’idée qu’il y aurait en France deux « anti­sio­nis­mes » reven­di­qués, l’un qui serait une usur­pa­tion néo fas­ciste, et l’autre un combat pour la jus­tice et la liberté ne tient pas à l’épr­euve des faits et de l’his­toire des idéo­logies de ces der­nières années.



Les faits : on ne peut repro­cher à Dieudonné son incons­tance dans ses propos.



Dès 2002, celui-ci se dit convaincu de l’exis­tence d’un « lobby juif », et dès ces années, là, il expli­que bien le sio­nisme, comme étant non seu­le­ment l’idéo­logie et la pra­ti­que de l’Etat Israelien en Israel, mais comme un réseau d’influence mon­dial qui tient les médias, et les poli­ti­ques de bien d’autres pays. Dès ces années, il met en œuvre la thèse qui sous tendra tout son enga­ge­ment, celle selon laquelle le racisme néo colo­nial serait en pre­mier l’œuvre des maîtres du monde « sio­nis­tes », qui auraient orga­nisé la traite négrière, et aujourd’hui orga­ni­se­raient, grâce à la « por­no­gra­phie mémori­elle » sur la Shoah, la légi­ti­mation des dis­cri­mi­na­tions socia­les et eth­ni­ques qui tou­chent les des­cen­dants des anciens colo­nisés.



Cette expres­sion extrê­mement claire de ses idées n’empêc­hera pas qu’il béné­fic­iera à l’occa­sion de ses pre­miers déb­oires avec le monde méd­ia­tique et la télé, dont il était jusque là un membre à part entière, du sou­tien de la plu­part des « anti­sio­nis­tes » d’extrême gauche.



En 2004, Dieudonné est un membre phare, avec Alain Soral de la liste EuroPalestine, dont les héritiers offi­ciels déc­larent encore aujourd’hui qu’à l’époque son propos était légi­time.



Le gros pro­blème, c’est qu’aucun de ces com­mu­ni­qués n’expli­que en quoi le propos de Dieudonné a changé depuis cette époque, et encore moins, depuis la cons­ti­tu­tion de sa liste aux élections europé­ennes, qui motive cette « sortie du silence » de ses anciens cama­ra­des.



Anciens cama­ra­des qui ont gardé pour beau­coup ce silence, lors­que Dieudonné a fait accla­mer sur scène , il y a quel­ques mois, le négati­onn­iste Robert Faurisson aux cris de « Vive la Palestine », en pleine offen­sive sur Gaza.



Objectivement, pour qui se pro­clame « anti­sio­niste » parce que soli­daire des Palestinien(n)nes, s’il y avait un moment, où la néc­essité d’expri­mer publi­que­ment sa différ­ence avec les antisé­mites s’impo­sait, c’était bien celui-là, celui d’une mobi­li­sa­tion de masse contre la guerre, dont il était néc­ess­aire qu’elle ne soit pas amal­gamée et salie par des ordu­res antisé­mites. Pourtant, on cher­chera en vain une ava­lan­che de com­mu­ni­qués simi­lai­res à celle qui a lieu aujourd’hui.



Par conséquent, celle-ci ne peut s’expli­quer par la « déc­ouv­erte » d’une alliance de Dieudonné avec l’extrême droite, alliance qui date de quel­ques années déjà, et que Dieudonné n’a jamais cher­ché à cacher, lui don­nant au contraire et cons­tam­ment toute la publi­cité pos­si­ble.



Dieudonné n’a donc pas changé : son « anti­sio­nisme » d’aujourd’hui est celui d’hier.



En quoi se dis­tin­gue-t-il donc objec­ti­ve­ment de celui de ses anciens com­pa­gnons ?



Pour l’obser­va­teur extérieur, en effet, les argu­ments des uns et des autres pour se pré­valoir d’un « anti­sio­nisme véri­table » sont un jeu de miroirs sans fin.



Les uns et les autres s’accu­sent mutuel­le­ment de faire le jeu du « sio­nisme » réel.



Les uns et les autres dén­oncent les mani­pu­la­tions des « médias sio­nis­tes » : les Indigènes de la République comme Europalestine ont appelé à une mani­fes­ta­tion sur ce thème pen­dant l’offen­sive israe­lienne sur Gaza ! Depuis chacun se prés­ente comme la vic­time de ces médias et prés­ente ses frères enne­mis « anti­sio­nis­tes » comme des favo­risés.



De même, dès lors qu’un homme poli­ti­que de l’UMP s’en prend à l’un ou l’autre camp « anti­sio­niste », les réactions sont les mêmes mais inversées.



Ainsi, lors­que Brice Hortefeux s’en prend aux Indigènes de la République l’an der­nier, ceux-ci y voient la marque de l’achar­ne­ment dont ils sont vic­ti­mes et la preuve que leur dis­cours anti­sio­niste fait d’eux les véri­tables enne­mis de la classe domi­nante. A l’époque, Alain Soral, co-lis­tier de Dieudonné, et ex co-lis­tier d’Europalestine, y voit au contraire la preuve que les Indigènes sont les « idiots utiles » de l’ « Um-ps » et des sio­nis­tes, dont ils font le jeu, et qu’il ne s’agit rien d’autre que d’une publi­cité déguisée.



Mais lorsqu’Henri Guaino s’en prend lui, avec la même ver­bo­sité et la même absence d’actes, à la liste anti­sio­niste, les argu­ments sont les mêmes, mais ils chan­gent mutuel­le­ment de bouche. Cette fois, les « anti­sio­nis­tes » de gauche dén­oncent la publi­cité faite à Dieudonné, tandis que celui-ci se prétend le véri­table ennemi du système.



Bref, s’il y a fina­le­ment un point commun qui émerge, dans les ana­ly­ses des deux camps « anti­sio­nis­tes », c’est que l’ « anti­sio­nisme » est mani­fes­te­ment tout à fait uti­li­sa­ble par la classe domi­nante….



Autre point commun, et pas des moin­dres, un dis­cours commun sur l’Europe et sur ce qu’elle pour­rait être. Avant le « schisme » pro­vo­qué par le dépôt de la liste de Dieudonné, les « anti­sio­nis­tes » , quels qu’ils soient ont sou­tenu, chacun de leurs côté de mul­ti­ples pétitions deman­dant à l’Europe ins­ti­tu­tion­nelle de rompre ses rela­tions avec Israel, de faire pres­sion par tous les moyens pos­si­bles sur cet Etat , de reconnaître le Hamas comme inter­lo­cu­teur poli­ti­que….



C’est là un bien étr­ange para­doxe commun à tous les cou­rants « anti­sio­nis­tes » en France , excepté bien entendu les anar­chis­tes et les a-natio­na­lis­tes qui n’épr­ouvent aucun besoin par­ti­cu­lier de se déc­larer spé­ci­fiq­uement anti­sio­nis­tes, et de faire une hiér­archie entre les natio­na­lis­mes. Tous les autres « anti­sio­nis­tes », qui se déc­larent aussi anti colo­nia­lis­tes, sem­blent pour­tant per­suadés que l’Europe a un rôle à jouer et doit jouer ce rôle dans le destin du monde et notam­ment dans les ex-colo­nies. L’ins­ti­tu­tion poli­tico-mili­taire europé­enne ne serait donc pas un ennemi en soi, elle pour­rait au contraire être un vec­teur de paix et de liberté, pour peu que le « peuple » y envoie les « bons » représ­entants, qui pra­ti­que­raient un « bon » inter­ven­tion­nisme.



D’ailleurs, si Dieudonné est le seul à être fina­le­ment allé jusqu’au bout de ses ambi­tions élec­to­rales, les autres « anti­sio­nis­tes » avaient mani­fes­te­ment le même objec­tif, celui de créer un parti dont l’ « anti­sio­nisme » serait le credo prin­ci­pal sinon unique, avec donc le même prés­upposé idéo­lo­gique, le sio­nisme serait l’ennemi prin­ci­pal à com­bat­tre en France aujourd’hui. Pendant la mobi­li­sa­tion contre les bom­bar­de­ments israe­liens, si Dieudonné s’agite et cogite déjà avec le centre Zahra , les Indigènes de la République envoient un appel pres­sant à créer « le Parti anti­sio­niste » .



Cet appel ne com­porte aucune exclu­sive, aucune men­tion n’y est faite de ceux, qui éventu­el­lement n’y seraient pas les bien­ve­nus, pour cause d’antisé­mit­isme…Mais il ne sera visi­ble­ment pas entendu, et c’est donc fina­le­ment Dieudonné et ses cama­ra­des qui seront en mesure de prés­enter une liste « anti­sio­niste », pas les « anti­sio­nis­tes d’extrême gauche ».



La riva­lité entre les « anti­sio­nis­tes » ne relève donc guère de ques­tions de fond, mais bien plus d’une concur­rence dans la course aux élections.



Les deux cou­rants ont la même ana­lyse : la France subi­rait l’influence extéri­eure des « sio­nis­tes » qui contrôleraient les médias, le monde poli­ti­que, et la majo­rité des ins­ti­tu­tions pour leurs intérêts pro­pres.



Le natio­na­lisme juif serait le seul à être vrai­ment illé­gi­time, le seul en tout cas aujourd’hui qui étende son influence de manière mon­diale : ainsi les deux cou­rants esti­ment que ce sont les « sio­nis­tes » qui tirent les ficel­les du gou­ver­ne­ment amé­ricain. Les deux cou­rants déf­endent par ailleurs, becs et ongles d’autres natio­na­lis­mes, et pas seu­le­ment celui de mino­rités opprimées et sans Etats. Dieudonné comme les Indigènes se retrou­vent ainsi dans la déf­ense du régime ira­nien, auquel on ne concède quel­ques défauts mineurs que pour mieux exal­ter son rôle d’oppo­sant au sio­nisme….



Il suffit aussi de faire l’inven­taire des thèmes et des cibles des deux cou­rants , ces der­nières années pour voir que ce sont les mêmes : notam­ment l’impor­tance démesurée accordée aux mêmes per­son­na­lités publi­ques, de Bernard Henry Levy à Finkielkraut, de Philippe Val à Bernard Kouchner, s’est cons­truit le mythe d’une puis­sance intel­lec­tuelle « sio­niste » , d’une influence redou­ta­ble et supéri­eure à celle de la myriade d’intel­lec­tuels méd­ia­tiques et de poli­ti­ciens , dont il n’est jamais dém­ontré en quoi ceux-ci spé­ci­fiq­uement seraient plus puis­sants ou plus écoutés que les autres.



Sans comp­ter, natu­rel­le­ment, l’obses­sion inces­sante du com­pa­ra­tif des exac­tions de l’armée israe­lienne avec le géno­cide nazi, com­pa­rai­son qui n’est jamais faite, par les deux cou­rants à propos d’aucune autre guerre, d’aucun autre mas­sa­cre contem­po­rain, quand bien même il s’accom­pa­gne exac­te­ment des mêmes mas­sa­cres de civils, du même achar­ne­ment contre une popu­la­tion définie par des critères eth­ni­ques, cultu­rels ou reli­gieux.



Il est donc bien dif­fi­cile de dis­tin­guer deux « anti­sio­nis­mes » dis­tincts chez ces cou­rants natio­na­lis­tes, qui ont été alliés, il y a à peine quel­ques années. Et force est de cons­ta­ter, que si guerre il y a aujourd’hui entre eux, ce n’est pas le camp des « anti­sio­nis­tes » de l’extrême gauche qui l’a déclaré. Si Alain Soral s’en prend aux Indigènes de la République dès leur création, ces mêmes Indigènes reconnais­sent, eux, avoir volon­tai­re­ment gardé le silence sur les actes et les propos de Dieudonné , de manière volon­taire pen­dant toutes ces années.



Les com­mu­ni­qués actuels rés­onnent donc comme ceux d’ex-action­nai­res dépités, qui se sont fait voler les béné­fices éventuels d’un fonds de com­merce nauséabond.

Comme la longue plainte de sou­tiens indéf­ec­tibles de Dieudonné, qui ne leur a pas ren­voyé l’ascen­seur et a fina­le­ment choisi de mettre sa noto­riété au ser­vi­ces d’autres « cama­ra­des ».



Le dis­cours « anti­sio­niste » de gauche ne change donc pas d’un iota. L’ennemi prin­ci­pal des anti­ra­cis­tes serait donc tou­jours le « sio­niste » et pas l’antisé­mite, et à aucun moment, les orga­ni­sa­tions citées plus haut ne prés­entent comme une erreur le fait d’avoir refusé d’atta­quer les antisé­mites de front, au prét­exte que cette stratégie aurait fait le jeu du pou­voir en place.



Ce n’est mal­heu­reu­se­ment pas la pre­mière fois qu’une partie de l’extrême gauche franç­aise a ce dis­cours et cette stratégie.,Et les représ­entants de l’UJFP, ou ceux des Indigènes de la République peu­vent bien mettre en avant leurs ori­gi­nes pour se dém­arquer, ils n’en reste pas moins que leurs posi­tions et leurs choix straté­giques sont exac­te­ment les mêmes que ceux qui ont conduit une partie des socia­lis­tes et des com­mu­nis­tes français à creu­ser leur propre tombe et sur­tout à donner un for­mi­da­ble trem­plin à la droite antisé­mite à la fin du 19e siècle.



Bien avant que Drumont, l’auteur de « la France Juive » fasse l’objet d’élogi­euses cri­ti­ques dans cer­tains jour­naux d’extrême gauche, au moment ou le mou­ve­ment du général Boulanger et sa com­po­sante antisé­mite pren­nent leur essor, la plu­part des socia­lis­tes, des gues­dis­tes et des blan­quis­tes choi­sis­sent dans un pre­mier temps l’alliance, dans la rue et dans les urnes. Et quand ils se ren­dent compte que celle-ci ne leur est pas avan­ta­geuse, la plu­part se conten­tent du « silence » équi­voque : aux élections de 1888, cer­tains can­di­dats comme Lafargue choi­sis­sent de se reti­rer plutôt que d’affron­ter ouver­te­ment les can­di­dats bou­lan­gis­tes, par peur de s’aliéner une partie des ouvriers. D’autres textes, de grou­pes gues­dis­tes ou blan­quis­tes, jus­ti­fient à la même époque le refus d’atta­quer les bou­lan­gis­tes antisé­mites par les propos sui­vants



« Considérant que , malgré les indi­gnes moyens employés, les suf­fra­ges réunis sur le Général Boulanger sont une expres­sion menaç­ante du méc­ont­en­tement général contre une République qui n’a été que la République des capi­ta­lis­tes, nous refu­sons de cau­tion­ner l’agi­ta­tion anti-bou­lan­giste menée par les radi­caux et les oppor­tu­nis­tes »



« Le danger fer­ryste étant aussi redou­ta­ble que le péril bou­lan­giste, les révo­luti­onn­aires ne devraient favo­ri­ser ni l’un ni l’autre, et n’avaient pas à faire le jeu de la bour­geoi­sie en l’aidant à com­bat­tre celui qui était à présent son plus redou­ta­ble adver­saire ».



A leur propos, Engels, évoq­uera, non sans raison, le tort immense porté par les socia­lis­tes français à la cause du socia­lisme inter­na­tio­nal et leur repro­chera de « n’avoir jamais eu le cou­rage de com­bat­tre cette absur­dité » et d’avoir ainsi creusé leur propre tombe, et celle du mou­ve­ment ouvrier, pour de lon­gues années. L’essor quasi cons­tant de la droite natio­na­liste révo­luti­onn­aire dans les déc­ennies qui sui­vront ne lui don­nera pas tort. A cha­cune de ses poussées, ceux qui à l’extrême gauche choi­si­ront de repren­dre une partie de ses thèmes, ou de ne pas s’y oppo­ser de front, feront à la fois le jeu du pou­voir en place et de la gauche par­le­men­taire, qui aura beau jeu de dia­bo­li­ser le mou­ve­ment ouvrier en se ser­vant de leurs dérives, et celui de l’extrême droite en route vers le fas­cisme qui uti­li­sera les ambi­guïtés de cer­tains dis­cours pour semer la confu­sion et récupérer une partie des votes ouvriers



Les « anti­sio­nis­tes » de gauche ont adopté la même stratégie, pen­dant des années , avec Dieudonné ou Kemi Seba. Ainsi, en 2007, les Indigènes de la République épr­ouvent-ils le besoin de s’élever contre la condam­na­tion de l’antisé­mite de la tribu K au prét­exte que celui-ci aurait été condamné en tant que Noir et appel­lent à la soli­da­ri­sa­tion , car à tra­vers lui «

c’est nous tous, Noirs, Arabes et musul­mans, qui avons été condamnés »(1).En 2006 ,bien après la prét­endue rup­ture, dans un com­mu­ni­qué , Europalestine dén­once le sort de Dieudonné « privé d’accès aux médias , atta­qué par « les offi­ci­nes sio­nis­tes » (2)



Il arrive aujourd’hui à ces grands stratèges la même chose qu’à leurs ancêtres poli­ti­ques, et le fait qu’ils soient ou se reven­di­quent les des­cen­dants de mino­rités opprimées, qu’ils soient inca­pa­bles de remet­tre en cause les col­lu­sions idéo­lo­giques qui les ont amené à nour­rir l’extrême droite raciste ET antisé­mite, ne fait que rendre plus grave leurs erre­ments.



Peu importe à vrai dire, de savoir si la dém­arche procède réel­lement d’un antisé­mit­isme par­tagé ou de stratégies poli­ti­cien­nes, reste que leur « anti­sio­nisme » qui a essen­tiel­le­ment cons­ti­tué à oppo­ser la lutte contre l’anti­ra­cisme à celle contre l’antisé­mit­isme, à déf­endre, ou au mieux à épargner des antisé­mites convain­cus, a conduit à la création du Parti Antisioniste dont ils avaient rêvé et qui s’avère être un second Front National.



Leurs vagis­se­ments indi­gnés contre l’OPA de l’extrême droite sur leur « anti­sio­nisme », ne fait que dém­ontrer leur inca­pa­cité à être autre chose que le dindon de la farce des fachos de tous bords et n’enlève rien à leur res­pon­sa­bi­lité écras­ante dans la pro­pa­ga­tion de la haine raciste ET antisé­mite.



Et, en Europe l’his­toire des siècles pré­cédents, dém­ontre sans dis­cus­sion pos­si­ble, que cette haine a tou­jours été l’arme des capi­ta­lis­tes dans leur ensem­ble pour divi­ser le mou­ve­ment ouvrier, et déto­urner la colère et la lutte contre les clas­ses domi­nan­tes dans des impas­ses meur­tières.









(1)Communiqué des Indigènes de la République , 3 déc­embre 2007

(2)Communiqué Europalestine, mars 2006

http://www.euro­pa­les­tine.com/spip.p...
Groucho Marx
 
Messages: 309
Inscription: Sam 8 Sep 2012 19:31

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede kuhing le Ven 28 Fév 2014 18:10

Pour ce que je le connais, Yves Coleman, qui n'aimerait pas qu'on cache un pseudo humaniste néo-libéral derrière sa personne, combat le communautarisme qui atteint les rangs de l'extrême-gauche depuis quelques années ( en particulier le NPA ) et qui tend à opposer une communauté contre une autre , arabes contre juifs ici, comme c'est aussi le cas des "Indigènes de la République".

Mais le CRIF est aussi une organisation communautariste, qui par ailleurs défend les pôles d'extrême-droite du gouvernement israélien , eux-mêmes racistes et antisémites (puisque les arabes sont également des sémites) et, je n'ai pas vu sur le site "mondialisme.org" un article qui défende le CRIF.
Ou alors j'ai mal cherché ?
Dans ce cas je serais en désaccord avec Coleman s'il défendait cette organisation.

Par ailleurs , si des Maos-stals disent qu'il pleut un jour de pluie, je n'irais pas pour cela déclarer que je suis maoïste ni faire leur promotion parce que je constate de mon coté qu'effectivement qu'il pleut ce jour là.

Enfin, Yves Coleman, à ma connaissance, ne soutient pas l'OTAN ni ne défend la prostitution comme le font les trois ou quatre individus qui sur ce forum osent pour certains encore se réclamer de le l'anarchisme par le biais de leur appartenance à la CNT-ait et salissent l'image de ce qu'est vraiment l'anarchisme.
Cette imposture n'a que trop duré.
kuhing
 

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede bajotierra le Ven 28 Fév 2014 18:45

Mais le CRIF est aussi une organisation communautariste, qui par ailleurs défend les pôles d'extrême-droite du gouvernement israélien , eux-mêmes racistes et antisémites (puisque les arabes sont également des sémites) et, je n'ai pas vu sur le site "mondialisme.org" un article qui défend le CRIF


Faux ,
le CRIF a été favorable aux accords d'Oslo , et cela l'oppose a L''Extreme Droite israelienne
http://www.crif.org/fr/tribune/ce-qui-r ... oslo/37926
Et quand je dis cela ce n'est pas pour "soutenir" le CRIF , juste pour rétablir une vérité bien malmenée


si des Maos-stals disent qu'il pleut un jour de pluie, je n'irais pas pour cela déclarer que je suis maoïste ni faire leur promotion parce que je constate de mon coté qu'effectivement qu'il pleut ce jour là


Je dirai même plus , la pluie c'est comme les génocides, ça mouille .

ne soutient pas l'OTAN ni ne défend la prostitution comme le font les trois ou quatre individus qui sur ce forum osent pour certains encore se réclamer de le l'anarchisme par le biais de leur appartenance à la CNT-ait et salissent l'image de ce qu'est vraiment l'anarchisme.


C'est un peu brouillon encore , enfin , on a les Vichinsky qu'on mérite...


Ah , au fait , ils sont pas a la CGT les maos ?

Au cours de l’entretien avec le Président du CRIF, les responsables de la CGT Thierry Lepaon, Secrétaire Général et Éric Laffont, secrétaire confédéral, ont démenti tout soutien au BDS (Boycott Désinvestissement Sanction), contre Israël ; ils ont affirmé que si des militants de la CGT ont pu, ici ou là, afficher un tel soutien, ils n’avaient aucun mandat pour le faire.


http://forummarxiste.forum-actif.net/t3 ... ec-le-crif
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Protesta le Ven 28 Fév 2014 19:49

kuhning/gloubi le faux cul

Je n'ai pas parlé "d'héritage du mouvement ouvrier" j'ai écrit que le PS était issu du mouvement ouvrier.
Tu le contestes ?
Il est où le mensonge et la confusion ?


Ouais gloubi, mussolini et le fascisme italien sont aussi issus du mouvement ouvrier!


Mais bon ...
On ne va pas contredire plus longtemps le grand administrateur parce que sinon, il va appuyer sur le bouton rouge dont il s'est emparé et exclure les méchants anarchistes .


Comment t'es Anarchiste??? Comment tu peux être Anarchiste dans cette société, dans ce monde??? En tout cas je suis heureux d'en croisé un vrai pour la première fois de ma vie. :slt: :slt:
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2220
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Protesta le Ven 28 Fév 2014 20:17

ne soutient pas l'OTAN ni ne défend la prostitution comme le font les trois ou quatre individus qui sur ce forum osent pour certains encore se réclamer de le l'anarchisme par le biais de leur appartenance à la CNT-ait et salissent l'image de ce qu'est vraiment l'anarchisme.


Heureusement qu'en Espagne ils ont pas eu beaucoup de révolutionnaire de ta trempe, sinon la révolution libertaire n'aurait pas duré une semaine!
Et sois dit en passant les révolutionnaires espagnol ont réclamé de l'aide à tous le monde, france,U$A,URSS,etc... Donc toi qui est docteur en anarchisme, et selon ta logique tu les aurais combattu, parce qu’ils auraient demander de l'aide aux nations bourgeoise du monde entier.

Nous ne sommes pas en espagne de 1936, mais en 2014, et toi qui est un grand "Anarchiste" tu réalise pas ou tu semble pas réalisé qu'en Syrie notamment il y a forcément un camps proche de nous autres, et qui risquent de se faire massacré, par l'une des deux grandes faction fasciste. Figure toi que le monde ne fonctionne pas en mode binaire.

Pour ce qui est de la prostitution serais tu pour que les prostituées aillent plutôt au boulot à l'usine pour 950 euros par mois, au lieu quelle puissent mener leurs vie sans maquereaux , et sans être pourchassé par l'état????

Donc, je constate que tu un Anarchiste de posture comme dirais pitou, parce que dans une manif qui se veut antifasciste, contre l'antisémitisme, l'homophobie, le racisme etc... Il est mal venu de foutre dehors le CRIF, qui eux auraient peut être voulu renouer des alliances, et le motif pour les avoirs foutu dehors est minable ou alors si l'OCML VP était un tantinet cohérent auraient giclé le PS aussi.

Mais toi tu est un super-Anarchiste, t'as tout compris toi.
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2220
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede totto le Ven 28 Fév 2014 20:18

bajotierra a écrit:le CRIF a été favorable aux accords d'Oslo , et cela l'oppose a L''Extreme Droite israelienne
Le CRIF soutient l’État d'Israël quoi qu'il fasse. Donc évidemment pour les accords d'Oslo, que par ailleurs j'espère quand-même que tu ne soutiens pas?....
totto
 
Messages: 216
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 18:37

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede totto le Ven 28 Fév 2014 20:20

Groucho Marx a écrit:virer le CRIF d'une manif contre l'antisémitisme, c'est le top de l'action antifasciste.
En fait, es-tu binaire à ce point ou as-tu simplement oublié que ça pouvait être ni l'un ni l'autre? Ce n'est ni antisémite, ni "le top de l'action antifasciste", c'est juste normal pour le coup.
totto
 
Messages: 216
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 18:37

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede kuhing le Sam 1 Mar 2014 09:08

Protesta a écrit:kuhning/gloubi le faux cul

Ouais gloubi, mussolini et le fascisme italien sont aussi issus du mouvement ouvrier
:cry:

Dyslexique ?

Sinon tu vas te modérer à "priori" et envoyer tes " propres " messages à la poubelle pour avoir insulté un membre de ce forum ?
"It's good to be the flic" n'est ce pas ?

Mais la fonction te sied parfaitement, surtout ne la lâche pas !
Parce qu'il faut être aussi ignare pour réussir l'examen de flic.
Par exemple : expliquer que si Mussolini a été socialiste dans sa jeunesse et fasciste ensuite alors le fascisme est issu du mouvement ouvrier , oui ça c'est une bonne réponse .:D

Allez décorons à la juste valeur : directement caporal-chef, sifflet d'or et saucisse de Toulouse en rabiot à la cantine pour les trois collègues . :clap:

Pour le reste, c'est bien aussi d'en rajouter une couche avec le soutien au CRIF, à l'OTAN et à la prostitution qu'il faut défendre parce qu'elle est "toujours mieux payée que d'aller à l'usine."

Là c'est la grande classe, on atteint les sommets vertigineux.

Bon, heureusement tout de même que tu déclares ne pas être anarchiste.
ça rassure un peu, parce que vraiment, tes trois potes et toi, entre nous, c'est plutôt la honte. :oops:
kuhing
 

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede leNouveau le Sam 1 Mar 2014 11:36

Hors sujet

Mussolini venait effectivement du Parti Socialiste Italien, et il n'était pas le seul,
un certain nombre de dirigeants du Parti National Fasciste venait du PSI
Mussolini et Farinacci se déclaraient influencés par Sorel, théoricien du syndicalisme
révolutionnaire
Après c'est une question d'interprétation : est-ce que le fascisme est issu du mouvement
ouvrier ou est-ce que le PSI était farci d'arrivistes ?
Avatar de l’utilisateur
leNouveau
 
Messages: 166
Inscription: Lun 20 Juil 2009 09:47

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Protesta le Sam 1 Mar 2014 14:12

:cry:

Dyslexique ?

Sinon tu vas te modérer à "priori" et envoyer tes " propres " messages à la poubelle pour avoir insulté un membre de ce forum ?
"It's good to be the flic" n'est ce pas ?

Mais la fonction te sied parfaitement, surtout ne la lâche pas !
Parce qu'il faut être aussi ignare pour réussir l'examen de flic.
Par exemple : expliquer que si Mussolini a été socialiste dans sa jeunesse et fasciste ensuite alors le fascisme est issu du mouvement ouvrier , oui ça c'est une bonne réponse .:D

Allez décorons à la juste valeur : directement caporal-chef, sifflet d'or et saucisse de Toulouse en rabiot à la cantine pour les trois collègues . :clap:

Pour le reste, c'est bien aussi d'en rajouter une couche avec le soutien au CRIF, à l'OTAN et à la prostitution qu'il faut défendre parce qu'elle est "toujours mieux payée que d'aller à l'usine."

Là c'est la grande classe, on atteint les sommets vertigineux.

Bon, heureusement tout de même que tu déclares ne pas être anarchiste.
ça rassure un peu, parce que vraiment, tes trois potes et toi, entre nous, c'est plutôt la honte. :oops:



Quand on affirme des réalités historique qui ne plaise pas , effectivement ça fait pas plaisir aux imbéciles de ton genre, il est un fait incontestable que le fascisme et le nazisme trouve leurs racines dans la social-démocratie, et dans ce cas on peux dire que cela fait parti du mouvement ouvrier, puisque ces deux courants politiques d’extrême droite se disaient justement socialiste mais ... national, donc posez vous des questions quand vous êtes complaisant envers le nationalisme régionaliste, ou défendre des trucs plus ou moins douteux comme foutre dehors le crif, en prétextant que se sont des sionistes et blabla, et à coté de ça , ça ne vous pose aucun problème de défilé avec des partis de gouvernement, qui eux ne sont pas tous propres aussi.

viewtopic.php?f=6&p=157242#p157242

On vous forme mal chez les lambertistes??? Ducon va!
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2220
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Protesta le Sam 1 Mar 2014 14:15

P.S: j'adore fliquer les pourritures lambertistes de ton genre!
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2220
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Protesta le Sam 1 Mar 2014 14:58

De l’Affaire Dreyfus à l’incident Yardeni : la haine des bourgeois juifs (et beaucoup moins des autres), une vieille tradition de gauche
publié par Yves, le samedi 1er mars 2014


Limites de l’anti­sio­nisme n° 14

Un grou­pus­cule « marxiste-lénin­iste » s’est réc­emment illus­tré par des slo­gans assi­mi­lant le « sio­nisme » au fas­cisme dans une mani­fes­ta­tions « anti­fas­ciste » à Toulouse le 22 février 2014. Ce grou­pus­cule s’en est ver­ba­le­ment pris à une représ­ent­ante locale du CRIF (1), la trai­tant de « fas­ciste », puis a publié un com­mu­ni­qué considérant que le CRIF n’avait pas sa place dans la rue contre l’antisé­mit­isme « ni à Toulouse ni ailleurs ». Une ban­de­role opérant le même amal­game entre sio­nisme et fas­cisme était déjà appa­rue lors d’une mani­fes­ta­tion pari­sienne de l’Action anti­fas­ciste Paris Banlieue, manif sou­te­nue notam­ment par Alternative liber­taire, le CAPAB (Collectif Antifasciste Paris Banlieue), la CNT, le Comité pour Clément, Les Lesbians of Color, les lycéens du MILI, Solidaires étudiant, etc., le 9 février 2014.

On remar­quera que l’extrême droite a elle aussi choisi de pren­dre pour cible une orga­ni­sa­tion qu’elle qua­li­fie de « sio­niste », en l’occur­rence la LICRA (Ligue contre le racisme et l’antisé­mit­isme). Soral, Dieudonné et leurs compères fas­cis­tes (sans guille­mets) deman­dent l’inter­dic­tion de la LICRA jugeant que la France serait « LICRAisée », expres­sion codée pour « judaïsée », qui serait, elle, pas­si­ble de pour­sui­tes judi­ciai­res.

Les deux cam­pa­gnes de ce grou­pus­cule maoïste, d’un côté, et des fas­cis­tes Soral et Dieudonné, de l’autre, sont donc par­fai­te­ment parallèles et com­plém­ent­aires. Elles repo­sent toutes deux sur l’idée que les « sio­nis­tes »pour les uns, les « Juifs » pour les autres auraient trop de pou­voir dans les médias, trop d’influence dans la société, trop de pou­voir dans l’Etat, voire qu’il fau­drait inter­dire leurs orga­ni­sa­tions ou les mani­fes­ta­tions qu’elles orga­ni­sent, ou leur prés­ence lors de mani­fes­ta­tions dites de gauche ou d’extrême gauche. En clair, que seuls des non-juifs qui ne se sont jamais par­ti­cu­liè­rement dis­tin­gués dans la lutte concrète contre l’antisé­mit­isme (rap­pe­lons le silence de la majo­rité des anti­sio­nis­tes à propos de Dieudonné depuis 2004) auraient le droit à la parole dans l’espace public, mais que par contre les Juifs et les juifs, eux, s’ils sont vic­ti­mes de l’antisé­mit­isme, n’ont pas le droit d’ouvrir leur gueule, sauf à conchier l’Etat d’Israël, véri­table sauf-conduit pour avoir la per­mis­sion de mani­fes­ter aux côtés de la gauche et de l’extrême gauche...

Le grou­pus­cule maoïste en ques­tion, les fas­cis­tes français et cer­tains éléments des réseaux de l’Action anti­fas­ciste ou des milieux d’extrême gauche, d’ultra­gau­che, alter­mon­dia­lis­tes ou liber­tai­res (je n’en dresse pas la liste, ils se reconnaîtront) par­ta­gent la qua­li­fi­ca­tion du sio­nisme comme une variété de fas­cisme.

Les négati­onn­istes et les fas­cis­tes ont évid­emment tout intérêt à considérer que les sio­nis­tes sont au moins aussi cri­mi­nels sinon pires que les nazis et à mentir sur le judéo­cide ; les « marxis­tes-lénin­istes » et les liber­tai­res anti­fas­cis­tes, eux, qui n’ont jamais rien com­pris grand-chose à l’antisé­mit­isme ni au racisme d’ailleurs, se conten­tent de rado­ter les mêmes cli­chés sur l’usure juive au Moyen Age et l’anti­ju­daïsme chrétien comme si nous vivions encore à l’époque de l’Inquisition, qu’un prolé­tariat juif n’était pas apparu au XIXe et au XXe siècles avec des orga­ni­sa­tions anti­ca­pi­ta­lis­tes de masse, et que l’islam jouait le même rôle poli­ti­que aujourd’hui qu’au XVIe siècle.

Tout le monde à gauche, à l’extrême gauche et chez les liber­tai­res devrait pour­tant savoir que « sio­niste » est sou­vent un mot codé pour juif (reli­gion) ou Juif (peuple).

En effet, le sio­nisme est une idéo­logie natio­na­liste, d’ori­gine laïque, hétérogène, mul­ti­forme, dont une des inter­pré­tations (pro­gres­si­ve­ment la plus réacti­onn­aire) est deve­nue la doc­trine offi­cielle d’un Etat-nation (Israël) mais qui conti­nue à avoir plu­sieurs sen­si­bi­lités (des fau­cons aux colom­bes, des racis­tes anti­pa­les­ti­niens aux par­ti­sans de deux Etats selon des fron­tières à définir, des reli­gieux aux athées, de l’extrême droite à la gauche social-démoc­ratie, etc.).

Dès 1947 les sio­nis­tes laïques au pou­voir ont conclu d’impor­tants com­pro­mis avec les juifs reli­gieux conser­va­teurs pour jus­ti­fier l’exis­tence de cet Etat aux yeux des Juifs ou juifs du monde entier, com­pro­mis qui ont eu une influence par­ti­cu­liè­rement néf­aste (contrôle de l’état civil par les reli­gieux, jus­ti­fi­ca­tion reli­gieuse de l’accrois­se­ment de la colo­ni­sa­tion après 1967, trans­for­ma­tion d’un conflit natio­nal et poli­ti­que en un conflit reli­gieux par défi­nition inso­lu­ble, etc.). Considérer que LE sio­nisme serait une forme de fas­cisme, c’est soit considérer tous les habi­tants juifs d’Israël comme des fas­cis­tes soit employer une défi­nition abso­lu­ment lou­fo­que du fas­cisme. Mus par des sen­ti­ments irra­tion­nels, les anti­sio­nis­tes pas­sent géné­ra­lement d’un regis­tre à l’autre.

Si Israël est un Etat fas­ciste, com­ment se fait-il que des anti­sio­nis­tes israéliens puis­sent y mili­ter ouver­te­ment sans être tor­turés et liquidés ? Comment se fait-il que toutes les actions colo­nia­les et cri­mi­nel­les de l’Etat israélien soient déc­rites en détail par des orga­ni­sa­tions juives mili­tant au grand jour dans cet Etat qui serait fas­ciste ? Comment se fait-il que des anti­fas­cis­tes puis­sent s’expri­mer aussi libre­ment dans la presse, dans l’édition, à l’uni­ver­sité et jusque dans l’armée d’un Etat « fas­ciste »... comme Israël ?

Cette épithète de « fas­cis­tes » accolée aux « sio­nis­tes » est à la fois incohér­ente, d’un point de vue poli­ti­que (elle peut s’appli­quer à n’importe quel Etat de la planète, à com­men­cer par la France), et sur­tout cri­mi­nelle parce qu’elle pro­page, volon­tai­re­ment ou invo­lon­tai­re­ment peu importe, la haine des Juifs et des juifs, où qu’ils vivent, sous le cou­vert de l’anti­sio­nisme. Et cette pro­pa­gande de gauche, d’extrême gauche ou liber­taire est en com­mu­nion totale (cons­ciem­ment ou pas, peu importe) avec la pro­pa­gande fas­ciste, négati­onn­iste, natio­nal-popu­liste ou d’extrême droite. Et d’ailleurs aussi avec la pro­pa­gande de cer­tains grou­pes musul­mans fon­da­men­ta­lis­tes et des 57 Etats de l’Organisation de la confér­ence isla­mi­que (OCI qui, elle, bien sûr n’est pas du tout « com­mu­nau­ta­riste » pour les anti­sio­nis­tes – contrai­re­ment au CRIF qui, lui incarne, la quin­tes­sence du com­mu­nau­ta­risme...)

Tout comme l’extrême droite, le grou­pus­cule maoïste qui est inter­venu à Toulouse et cer­tains anti­fas­cis­tes-anti­ca­pi­ta­lis­tes ou anti-impér­ial­istes appar­te­nant à d’autres cou­rants perpétuent en fait une vieille tra­di­tion anti­ca­pi­ta­liste-antisé­mite qui a com­mencé avec l’arti­cle de Marx sur « La Question juive », ou les propos antisé­mites que l’on trouve chez Proudhon et Bakounine.

Cette tra­di­tion anti­ca­pi­ta­liste-antisé­mite s’est pour­sui­vie

– par la neu­tra­lité d’une partie de la gauche (y com­pris – au départ – celle de Jaurès) et de cer­tains anar­chis­tes pen­dant l’Affaire Dreyfus (déjà dénoncé à l’époque comme un bour­geois, un mili­taire et un réac par la gauche abs­ten­tion­niste en matière d’antisé­mit­isme ; ces qua­li­fi­ca­tifs étaient certes justes mais n’étaient qu’un prét­exte pour ne pas s’atta­quer à l’antisé­mit­isme des tra­vailleurs et des exploités, en espérant che­vau­cher cet antisé­mit­isme radi­cal et l’orien­ter habi­le­ment vers une direc­tion révo­luti­onn­aire) ;

– par la dén­onc­iation obses­sion­nelle du rôle des usu­riers juifs et des Rothschild ou d’autres ban­quiers juifs (accom­pa­gnée par une dén­onc­iation beau­coup plus dis­crète des ban­quiers catho­li­ques ou pro­tes­tants, pour­tant ultra­ma­jo­ri­tai­res eux, dans la banque et la finance) dans la pro­pa­gande des partis socia­lis­tes avant 1914 puis com­mu­nis­tes après 1917 (la per­son­na­li­sa­tion à outrance des cibles capi­ta­lis­tes, juives ou pas, est une des fai­bles­ses du mou­ve­ment ouvrier depuis ses ori­gi­nes) ;

– par l’incom­préh­ension totale des reven­di­ca­tions cultu­rel­les et/ou natio­na­les juives, fus­sent-elles celles de l’auto­no­mie natio­nale et cultu­relle prônée par le Bund en Russie et en Pologne (Bund que les anti­sio­nis­tes de gauche actuels ten­tent cyni­que­ment de récupérer) ;

– par le silence sur l’antisé­mit­isme en URSS et dans les démoc­raties popu­lai­res ;

– par la négation de l’impor­tance his­to­ri­que du judéo­cide pen­dant la seconde guerre mon­diale, négation qui fut aussi entre­te­nue parmi les rés­istants de gauche, juifs ou pas, durant la Seconde guerre mon­diale et jusqu’aux années 60 ;

– par le sou­tien (plus ou moins cri­ti­que) aux orga­ni­sa­tions natio­na­lis­tes et indép­end­ant­istes du Proche et du Moyen-Orient qui dès les années 20 ont com­biné anti-judaïsme reli­gieux (d’ori­gine musul­mane plu­risé­culaire), antisé­mit­isme com­plo­tiste (dif­fu­sion mas­sive des thèses des Protocoles des sages de Sion et influence des thèses nazies et fas­cis­tes), col­la­bo­ra­tion avec l’Allemagne hitléri­enne, puis alliance straté­gique avec l’impér­ial­isme russe, etc.

Cette tra­di­tion anti­ca­pi­ta­liste-antisé­mite a trouvé des pro­lon­ge­ments récents avec la dén­onc­iation extrê­mement bruyante de per­son­na­ges comme Madoff, Fabius, DSK, asso­ciés à des scan­da­les méd­ia­tiques, des néoc­ons­er­vateurs juifs amé­ricains, ou encore du général Sharon assi­milé à Hitler, tous Juifs ou juifs censés incar­ner de façon exem­plaire tous les maux du capi­ta­lisme et de l’impér­ial­isme.

Comme tous les marxis­tes intégr­istes, le grou­pus­cule maoïste qui est inter­venu à Toulouse contre Mme Yardeni n’aime pas les bour­geois, ce qui a priori nous le ren­drait plutôt sym­pa­thi­que.

Mais comme cer­tains marxis­tes et cer­tains anar­chis­tes c’est sur­tout les bour­geois juifs que ce groupe dét­este. Et ce groupe devient alors net­te­ment anti­pa­thi­que. Les bour­geois comme Friedrich Engels qui était non seu­le­ment un bour­geois mais un capi­ta­liste et qui finança Marx toute sa vie ; comme le mll­lion­naire Feltrinelli qui publia pen­dant des années des cen­tai­nes d’ouvra­ges marxis­tes de toutes ten­dan­ces ; ou comme Soros qui finance le Collectif contre l’isla­mo­pho­bie en France, ces bour­geois-là ne gênent pas le moins du monde nos maoïstes – pas plus qu’ils n’étaient gênés d’être financés par l’Etat capi­ta­liste chi­nois dans les années 60 et 70, grâce à la plus-value récoltée sur la sueur et le sang des prolét­aires chi­nois.

Quant à Mao-Tsé-toung l’idole de ce grou­pus­cule, non seu­le­ment il était plus que mul­ti­mil­liar­daire comme tous les digni­tai­res du prét­endu régime « com­mu­niste » chi­nois, mais en plus il avait plus de sang de prolét­aires et de pay­sans sur les mains que tous les généraux de l’armée israéli­enne réunis depuis 67 ans. Mais ces bour­geois chi­nois-là ne gênent pas du tout ce grou­pus­cule maoïste, parce qu’ils ne sont pas juifs.

En vou­lant sortir Mme Nicole Yardeni de la manif de Toulouse, manif inter­clas­siste, ouverte à tous les bour­geois à condi­tion qu’ils soient opposés à l’homo­pho­bie, l’antisé­mit­isme et le racisme, ce grou­pus­cule maoïste, en dehors de se faire un peu du pub gra­tuite a sur­tout montré à quel point cer­tains mili­tants qui se réc­lament du marxisme, du marxisme-lénin­isme voire même de l’anar­chisme (à en juger par les com­men­tai­res favo­ra­bles à cette action sur des sites liber­tai­res) trou­ve­ront tou­jours des vertus anti­ca­pi­ta­lis­tes ou anti-impér­ial­istes à l’antisé­mit­isme, à condi­tion de le dis­si­mu­ler sous une fine couche d’anti­sio­nisme (2) ...

Tant que TOUS les cou­rants dits marxis­tes ou d’extrême gauche, anti­fas­cis­tes et anar­chis­tes, ne feront pas un bilan poli­ti­que sérieux de leur contri­bu­tion active à l’anti­ca­pi­ta­lisme et à l’anti-impér­ial­isme antisé­mites, de tels inci­dents mina­bles, voire d’autres plus graves, se repro­dui­ront. Les gau­chis­tes (nous uti­li­sons déli­bérément ce terme jour­na­lis­ti­que et vague pour désigner ce conglomérat confus et au ver­biage pseudo-radi­cal) conti­nue­ront à nier le caractère antisé­mite de l’assas­si­nat d’Ilan Halimi ou des meur­tres commis par Mohammed Merah. Ils conti­nue­ront à trou­ver normal que l’ins­crip­tion « CRIF à mort » sur les murs de Toulouse ne mérite pas le moin­dre com­men­taire cri­ti­que.

Et le plus grave c’est qu’ ils ren­for­ce­ront et jus­ti­fie­ront, à leur éch­elle et dans les milieux qu’ils influen­cent, les thèses des orga­ni­sa­tions d’extrême droite, fas­cis­tes, fas­ci­san­tes ou natio­nal-popu­lis­tes qui, elles, ont beau­coup plus d’influence, y com­pris sur les prolét­aires, que ce grou­pus­cule ou que les réseaux anti­fas­cis­tes...

A vous de choi­sir, "cama­ra­des", qui sont sont vos amis et qui sont vos enne­mis...

Y.C., Ni patrie ni fron­tières, 1/3/2014

Notes

1. Le Crif regroupe les orga­ni­sa­tions sui­van­tes : ABSI Keren-Or ; Adath Shalom - Communauté juive Massorti de Paris ; Agence juive pour Israël ; Alliance Israélite Universelle ; Amicale de liai­son des anciens rés­istants juifs ; Amicale des Juifs ori­gi­nai­res du Maroc ; Amis du musée d’Israël à Jérusalem ; Anciens de la Résistance juive (ARJ) ; Arts et tra­di­tions popu­lai­res des Juifs de Tunisie (ATPJT) ; Association de coopé­ration éco­no­mique France-Israël (ACEFI) ; Association des anciens com­bat­tants et engagés volon­tai­res juifs ; Association des Juifs des Grandes Ecoles (AJGE) ; Association des médecins israé­lites de France (AMIF) ; Association des phar­ma­ciens juifs de France (APJF) ; Association indép­end­ante des anciens déportés juifs de France ; B’nai B’rith France ; B’nai B’rith Youth Organization (BBYO) ; Centre com­mu­nau­taire de Paris ; Centre Medem ; Centre Rambam ; Cercle Bernard Lazare ; Comité français de l’asso­cia­tion inter­na­tio­nale des juris­tes juifs ; Comité français pour Yad Vashem ; Coopération fémi­nine ; Département édu­catif de la jeu­nesse juive (DEJJ) ; E ; Eclaireuses, écl­aireurs israé­lites de France (EEIF) ; Farband - Union des sociétés juives de France (USJF) ; Fédération des anciens com­bat­tants juifs de France ; Fédération des asso­cia­tions sép­ha­rades de France (FASF) ; Fédération des Sociétés Juives de France (FSJF) ; Fédération du judaïsme libéral fran­co­phone ; Fédération franç­aise Maccabi ; Fédération natio­nale des écoles juives auto­no­mes (FNEJA) ; Fédération Sioniste de France ; Fils et Filles Déportés Juifs de France (FFDJF) ; Fonds social juif unifié (FSJU) ; Hachomer Hatzaïr ; Hadassah France ; Jeunesse Loubavitch ; Judaïsme et Liberté ; Keren Kayemeth Leisrael (KKL) ; La Solidarité ; Maguen David Adom ; Mémorial de la Shoah ; Mouvement juif libéral de France (MJLF) ; Naguilah ; Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE) ; ORT ; Ozar Hatorah ; Rambam France ; Rassemblement des avo­cats juifs de France (RAJF) ; Renouveau juif ; Section franç­aise du congrès juif mon­dial ; Socialisme et Judaïsme ; Union des asso­cia­tions inter­com­mu­nau­tai­res de la région pari­sienne ; Union des cadres juifs de France ; Union des cen­tres com­mu­nau­tai­res ; Union des engagés volon­tai­res et anciens com­bat­tants juifs (UEVACJ) ; Union des étudiants juifs de France (UEJF) ; Union des médecins den­tis­tes et phar­ma­ciens amis d’Israël (UMDPAI) ; Union libé­rale israé­lite de France (ULIF) ; Union natio­nale des amis de Tlemcen .

2. Ceux qui ont le coeur bien accro­ché pour­ront lire les com­men­tai­res enthou­sias­tes des par­ti­sans d’Alain Soral sur le site Egalité et réc­on­cil­iation, et com­pa­rer les argu­men­tai­res de l’extrême droite et du grou­pus­cule maoïste, ou d’autres anti­sio­nis­tes, sur cet inci­dent.




http://www.mondialisme.org/spip.php?art ... ode=calcul
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2220
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Protesta le Sam 1 Mar 2014 15:27

Je reviens de faire un tour sur le site d'égalité et réconciliation, c'est édifiant, voici ci joint le texte qui a été publié au Figaro:

Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre l’antisémitisme

Publié le : samedi 22 février
Mots-clés : Judaïsme; Politique; Sionisme
Commentaires : 56
(dernier : 26 février 01:43 par jojo)
Source : lefigaro.fr



Deux mille personnes, selon la police et les organisateurs, ont participé samedi à Toulouse à une manifestation censée dénoncer les discriminations homophobes et antisémites mais durant laquelle des représentants de la communauté juive ont été conspués par une partie du cortège.

La manifestation était organisée à l’initiative d’Arc-en-Ciel, association de défense des homosexuels en Midi-Pyrénées, pour dénoncer des inscriptions antisémites et homophobes taguées sur plusieurs bâtiments du centre de Toulouse au cours du week-end passé, et qui ont provoqué une vive émotion.

Peu après le départ du défilé, devant un bâtiment qui abrite entre autres le centre LGBT (Lesbiennes, gays, bi-et transsexuels) visé par les tags, des participants au cortège s’en sont pris avec virulence à Nicole Yardeni, présidente du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) de Midi-Pyrénées. "Yardeni casse-toi, le Crif, fascistes, sionistes, cassez-vous", ont-ils crié tandis que le service d’ordre retenait les manifestants les plus agressifs.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr



Puis les réactions des sympathisants de Soral:

Le 23 février à 11:16 par bilderberg
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

Le niveau d’éducation en France est largement suffisant pour que les gens s’aperçoivent que de soutenir la politique du pouvoir en Israël, c’est soutenir les racistes, les homophobes, l’apartheid, les vrais et les seules antisémites émanant tous, du CRIF, LICRA, LDJ, etc.

Et pour ça, nous devons remercier nos profs d’écoles qui ont sus protéger notre sens critique et le libre-arbitre, non pas sans mal.

Évidemment en refondant le programme d’histoire de l’éducation nationale qui doit s’adapter à notre France multiculturelle, surtout en évinçant tout sentiment de culpabilité sur des faits historiques passés dont tous les documents n’ont pas encore été déclassifié et qui dorment encore dans les archives de tous les pays.

La loi Gayssot est la pire des erreurs qui ne fallait pas faire, aujourd’hui, les Français et les Algériens vivent ensemble, travaillent ensemble, se marient ensemble malgré la guerre d’Algérie et les différences de culture et de religion, cela aurait été impossible si une loi avait empêché les historiens de débattre publiquement.

Ce formidable exemple de réconciliation entre les peuples Français et Algérien ne peut pas être suivi entre le peuple de France et sa communauté juive car elle est volontairement empêchée par le camp des sionistes qui veulent imposer un sentiment de culpabilité aux peuples né après les événements.

Aucun sentiment de culpabilisation et une méfiance de tous les instants sur le pouvoir qui nous gouverne et que nous avons élu n’ont rien d’antisémite.

Il faut laisser du temps à ceux qui n’ont toujours pas compris les mensonges, les manipulations et le maillage de la France effectué par toutes les officines des ultra-nationalistes sionistes qui se sont crus assez puissants pour avancer à visage découvert.

N’est-ce pas monsieur Cukierman.

Répondre à ce message
#737153
Le 23 février à 11:27 par Heureux qui, comme Ulysse...
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

Même les plus cons commencent à trouver amer le goût de l’arnaque...


Répondre à ce message

#737411
Le 23 février à 18:06 par Leïla
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

C’est dire !... c’est pas trop tôt !

#737207
Le 23 février à 12:28 par Père Duchesne
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

ah ben on attend la réaction indignée de Manouel "Blancos" valls, avec enquête fiscale envers les organisateurs et tous les dirigeants des assoces homosexuelles, ainsi que, afin d’éviter des "troubles à l’ordre public", l’interdiction préventive - par Conseil d’Etat réduit à 1 personne - de toutes les manifestations à venir en faveur des momosexuel(le)s .. à moins qu’en France, y’en a qu’a le droit d’être antisémite, je veux dire antisioniste mais cé pareil, et pas les autres, selon qu’ils tendent le cul au pouvoir en place ou pas ? Hé Manu, tu descends parmi nous autres français populistes "d’en bas", ou tu restes dans ta tour d’ivoire pour bobos idéologues staliniens ?

Répondre à ce message
#737229
Le 23 février à 13:00 par Roger
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

C’est surprenant de voir ce genre de "3ème voie" émerger, et prendre ses distances vis-à-vis du CRIF et autres. C’est une démarche positive, le début de l’éveil, même s’ils ont encore des efforts à faire. C’est une preuve de leur émancipation spirituelle vis-à-vis de l’autorité et du pouvoir. C’est un très grand pas ! Il faut juste leur laisser le temps de faire l’autre moitié du chemin.

Ou alors ce serait encore un truc manipulé pour semer la confusion ? J’ai tendance à pas y croire vu le caractère "tranchant" du slogan "Yardeni casse-toi, le Crif, fascistes, sionistes, cassez-vous".


Répondre à ce message

#737583
Le 23 février à 21:02 par Dilbert
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

Il n’y a rien de surprenant à tout ça. Malgré les vomissements que peuvent produire les extrêmes gauchos (dont j’étais, snif !), anarchos et autres paumés de la jeunesse, il faut bien vous dire que l’anti-sionisme est très présent dans les discours des uns et des autres. Leur soutien au peuple palestinien est sans faille. Ils sont idiots, mais pas utiles à la cause du sionisme. La plupart sont diplômés et savent lire des choses entre les lignes, ils gardent un esprit républicain malgré eux.

Le seul problème surgit quand il faut défendre des thèmes traditionnels comme la famille, les enfants, la sécurité ; là ils suivent la doxa socialiste qui s’est radicalisée (sic !) aux ordres de l’atlantisme sioniste qui téléguide tout ça depuis des décennies, avec un calendrier qui apparemment arrive à son terme.

Comme la "tolérance" envers les homos, voir les pédophiles style Con-Bandit, est un thème de la gôche progressiste depuis longtemps, ils tombent dans le panneau et perdent le nord. Je pense que ce n’est pas très grave, ils finiront par s’en apercevoir ... je pense.

#737261
Le 23 février à 13:51 par Thomas
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

Les types du CRIF qui se font traiter de sionistes ? Mais c´est très, très bon ça...............si les juifs du quotidien (comme dit Soral) se réveillent enfin et disent clairement que ces usurpateurs du CRIF ne les représentent pas, le sionisme va enfin prendre une grosse claque en France !! :)

Répondre à ce message
#737322
Le 23 février à 15:45 par agri
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

le 4 mars , c’est le diner du CRIF.
J’espère qu’on va connaître la liste de tous les politiques qui s’y affichent fièrement........ après un tel affront, c’est normal d’aller réconforter le CRIF.
Je vous fait le pari que d’ici 6 ans, les politiques qui iront encore au diner du CRIF, le feront en rasant les murs.

On n’a pas des images de la petite manif LICRA-CRIF devant la préfecture de Toulouse,le samedi soir.

Répondre à ce message
#737354
Le 23 février à 16:51 par A.F
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

Les organisateurs de la manif antifasciste de Lyon hier revendiquent 600 a 800 manifestants tandis que la police en a compte 700. Ils sont tres proches aussi.

Répondre à ce message
#737450
Le 23 février à 18:49 par redsnipper06
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

ça c’est pas bon pour ISRAEL !!! hein Nanard !!! ..............

Répondre à ce message
#737702
Le 23 février à 22:39 par patriote viennoise
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

C’est ce qu’appelle l’arroseur arroser !!

Répondre à ce message
#737971
Le 24 février à 08:56 par sankara2
Toulouse : le CRIF et des politiciens éjectés d’une manifestation contre (...)

La loi Gayssot est la pire des erreurs qui ne fallait pas faire, aujourd’hui, les Français et les Algériens vivent ensemble, travaillent ensemble, se marient ensemble malgré la guerre d’Algérie et les différences de culture et de religion, cela aurait été impossible si une loi avait empêché les historiens de débattre publiquement.
ce que tu dois comprendre bilderberg , c est que:la loi fabius gayssot protege le fond de commerce des sionistes , ils ne peuvent se permettre le luxe de faire abolir cette loi pour une soit disante reconciliation,sans cette loi ils sont perdu,et des lois similaire existe un peu partout en europe



à vomir!!!!
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2220
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede totto le Sam 1 Mar 2014 17:38

Content de voir Protesta trouver que E&R c'est "à vomir". Je me souviens d'une époque où les militants soraliens étaient bienvenus sur ce forum et défendus par les mêmes qui font aujourd'hui la leçon sur un soi-disant antisémitisme des militants antiracistes...
totto
 
Messages: 216
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 18:37

Re: Toulouse , manifestation "antifa" ..Et antisémite

Messagede Protesta le Sam 1 Mar 2014 17:49

Mais mon gars, les militants soraliens peuvent venir si ils veulent, à nous de les contrer, avec nos idées, enfin c'est une règle de base du militantisme...
"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2220
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

PrécédentSuivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités