Discussion sur Le STRASS

Toutes les infos sur les luttes en cours

Discussion sur Le STRASS

Messagede bajotierra le Dim 19 Jan 2014 16:05

Le STRASS ou Syndicat du TRAvail Sexuel existe depuis 2009

en France. Il a été créé par des travailleurSEs du sexe lors des Assises européennes de la prostitution qui se tenaient alors à Paris ; y étaient rassembléEs des travailleurSEs du sexe, rejointEs par des juristes, des travailleurs sociaux, des sociologues, etc.
Parce que nous, les travailleurSEs du sexe, considérons que le respect des droits fondamentaux d’une personne est le meilleur moyen de favoriser son émancipation, nous nous battons avec le STRASS pour que touTEs les travailleurSEs du sexe aient les mêmes droits que toute personne et toutE travailleurSE. Alors, seulement, nous serons en mesure de nous défendre contre toute atteinte à nos droits.

Le STRASS pour qui ?
Le STRASS représente touTEs les travailleurSEs du sexe, quels que soient leur genre ou le type de travail sexuel concerné. Nous somme des prostituéEs (de rue ou indoor), des acteurTRICEs porno, des masseurSEs érotiques, des dominatrices profesionnelles, des opérateurTRICEs de téléphone/webcam rose, des strip-teaseurSEs, des modèles érotiques, des accompagnantEs sexuelLEs, etc.
Le STRASS accorde une attention particulière aux femmes - en adoptant une position féministe fondée sur le droit de chacune de disposer librement de son corps - et aux migrantEs - en adoptant une position critique à l’égard des politiques migratoires qui les mettent en danger.



Le STRASS pour quoi ?
Nous revendiquons l’application du droit commun à touTEs les travailleurSEs du sexe. A ce jour, la législation française est particulièrement discriminatoire à l’égard des travailleurSEs sexuelLEs que sont les prostituéEs (de rue ou indoor), en conséquence de la politique prohibitionniste menée par la France.
Nous luttons pour la reconnaissance de toute forme de travail sexuel, contre sa prohibition, car toutes les dispositions répressives qui entravent son exercice maintiennent les travailleurSEs du sexe dans l’insécurité et le non-droit. Notre statut professionnel devra nous permettre de garantir notre indépendance et de bénéficier d’une protection sociale et d’une retraite. A l’heure actuelle, même en cas de paiement de cotisations sociales et d’impôts sur le revenu, nous bénéficions de très peu de prestations sociales.Nous exigeons que les travailleurSEs du sexe, en particulier étrangères et en situation irrégulière, soient efficacement protégées contre le travail forcé, la servitude et l’esclavage ainsi que la traite à cette fin, en application du droit commun. Les enfants doivent également être effectivement protégés contre l’exploitation sexuelle.Nous nous battons pour l’abrogation du délit de racolage public. Depuis 2003, les travailleurSEs du sexe s’exposent à 2 mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende en cas de racolage public, qu’il soit actif ou passif. Cette infraction est non seulement appliquée de manière arbitraire par les forces de police – toute travailleurSe du sexe se trouvant sur la voie publique est considéréE comme unE délinquantE - mais elle a en outre pour effet de nous isoler (notamment des structures d’aide et de prévention), de nous précariser et de nous rendre plus vulnérables aux infections sexuellement transmissibles, au VIH, et aux abus de toute sorte.Nous réclamons la disparition du code pénal des dispositions sanctionnant spécifiquement le « proxénétisme ». Censées nous protéger des exploiteurs, elles font aussi obstacle à l’exercice de la prostitution en nous refusant la possibilité de nous organiser (en nous empêchant, par exemple, de partager un lieu de travail) ou de bénéficier d’une quelconque aide extérieure. Ces dispositions ont également pour conséquence de nous isoler toujours plus du reste de la population, en accusant de proxénétisme toute personne bénéficiant de nos revenus, y compris les membres de notre famille ou nos amis, à moins de prouver que leur train de vie correspond à leurs ressources.Enfin, nous nous opposons fermement à la pénalisation de nos clients. La loi permet déjà de sanctionner les atteintes ou agressions sexuelles ainsi que les « clients » de mineurs, de personnes particulièrement vulnérables ou de victimes de travail forcé ou de traite. Aller plus loin en sanctionnant les clients des travailleurSEs du sexe majeurEs, en l’absence de tous abus ou violence, portera non seulement une atteinte inacceptable à notre liberté sexuelle mais aura aussi pour effet d’aggraver notre situation. Nous rejetons l’idée selon laquelle nous serions, par principe, des victimes qu’il faudrait sauver, ce contre notre gré.



Le STRASS comment ?
Nous permettons aux travailleurSEs du sexe de reprendre la parole dans le débat public sur leur activité professionnelle. Nous en avons assez que notre parole soit passée sous silence, au profit d’autres intervenants présentés comme des spécialistes du sujet (médecins, catholiques et autres moralistes, abolitionnistes…). Nous luttons ainsi contre l’opprobre moral qui nous place soit dans le rôle de victimes, soit dans celui de contre-modèles pour le reste de la société.
Nous sensibilisons l’opinion publique à la réalité de la politique menée par la France contre les travailleurSEs du sexe, en particulier ses effets catastrophiques sur nos droits et sur les libertés individuelles en général.
Nous informons directement les travailleurSEs du sexe sur leurs droits et comment les faire valoir, en allant à leur rencontre et en mettant à leur disposition, en différentes langues, des fiches pratiques. Nous nous efforçons de les conseiller et de les soutenir dans leurs démarches. A l’échelle internationale, nous appartenons à différents réseaux rassemblant d’autres syndicats de travailleurSEs du sexe – en particulier l’International Committee for the Rights of Sex workers in Europe (ICRSE) et le Network of Sex Work Projetcs (NSWP) - afin de réfléchir et agir ensemble dans l’intérêt de touTEs les travailleurSEs du sexe.


http://site.strass-syndicat.org/about/
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede Groucho Marx le Lun 20 Jan 2014 21:30

Une chose qu'il me semble important de préciser concernant la prostitution.
Le STRASS est souvent accusé d'être une officine libérale qui lutte pour défendre des intérêts de petits patrons. Or, cette accusation est totalement à côté de la plaque. Les prostituées sont bien souvent des femmes dans de grandes difficultés financières, et la prostitution est pour elles la seule manière de subvenir à leurs besoins. Je n'évoquerai pas la prostitution contrainte, j'ai déjà suffisamment évoqué le sujet dans d'autres topics.
On est là dans un contexte totalement différent de celui d'un plombier ou d'un médecin. On ne devient pas plombier indépendant ou toubib suite à une contrainte économique, mais au contraire grâce à un capital culturel ou financier conséquent.
S'il existe des prostituées "de luxe", celles-ci représente (de ce que je sais du sujet) une catégorie vraiment à part, et qui est extérieure aux réalité traitées par le STRASS. Car être escort, ce n'est pas forcément rouler sur l'or.


Assimiler les membres du STRASS à des petits commerçants est donc une escroquerie intellectuelle, qui ne masque pas longtemps le vieux fond moralisateurs catho de ceux qui qualifie la défense des prostituées de "combat libéral".
Groucho Marx
 
Messages: 308
Inscription: Sam 8 Sep 2012 19:31

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede Lehning le Lun 20 Jan 2014 21:59

Bonsoir !

Je pense qu'une grande partie du débat en fait navigue entre 2 eaux et que la défense des prostitué-e-s semble être la défense de la pérennité de la prostitution en elle-même pour beaucoup de gens.
Or, nous savons bien que ce n'est pas le cas: personne n'a encore dit ici que la prostitution c'était bien.

C'est un peu comme si était défendu les emplois d'une usine d'armement, au nom de l'emploi, tout en sachant que la fabrications d'armes est quelque chose de néfaste.

Et j'ai l'impression qu'on tourne autour de ça dans tous les débats sur la prostitution (qu'on soit abolitionnistes ou pas d'ailleurs).

En bref, nous ne devons pas davantage stigmatiser les prostitué-e-s bien évidemment mais sommes-nous véritablement pour que cesse le ou les systèmes prostitutionnels ?
(l'on voit bien également que même les mouvements féministes sont divisées sur cette question)

Salutations Anarchistes !

(Ce débat d'ailleurs semble un piège bien trop souvent.)
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2744
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede Groucho Marx le Lun 20 Jan 2014 22:26

C'est un peu comme si était défendu les emplois d'une usine d'armement, au nom de l'emploi, tout en sachant que la fabrications d'armes est quelque chose de néfaste.


Je pense qu'à ce niveau il y a une différence. Une usine d'armement produit des armes dont on sait qu'elle peuvent être utilisées contre nous en cas de besoin, ou contre des populations dans le cadre de guerres. La question de la défense ou pas de l'industrie de l'armement se pose en terme tactique et stratégique.
Dans le cadre d'une relation de prostitution indépendante, celle-ci n'implique que la prostituée et son client. Il n'y a pas d'enjeux révolutionnaires du même ordre. On est là sur des considérations morales.

En bref, nous ne devons pas davantage stigmatiser les prostitué-e-s bien évidemment mais sommes-nous véritablement pour que cesse le ou les systèmes prostitutionnels ?


Je suis pour que le capitalisme cesse et que la marchandise disparaisse. La marchandisation du corps qu'est la prostitution a vocation à disparaître en même temps que le reste.

Il ne faut pas oublier dans ce débat que les prostituées (qui comme je l'ai dit pratiquent souvent cette activité à cause de leurs conditions économiques) vivnet dans des conditions de danger évidente, et qu'on leur interdit de s'unir pour se défendre (et je ne serai pas surpris qu'un jour le STRASS se fasse attaquer pour proxénétisme), et de dépenser leur argent. Elles vivent dans un no-man's land juridique dans lequel vivre leur est interdit. Si on ajoute à ça la problématique des papiers pour une partie d'entre elles, la solidarité avec les prostituées me semble être indispensable.
Groucho Marx
 
Messages: 308
Inscription: Sam 8 Sep 2012 19:31

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede Lehning le Lun 20 Jan 2014 23:31

Groucho Marx a écrit:

Dans le cadre d'une relation de prostitution indépendante, celle-ci n'implique que la prostituée et son client. Il n'y a pas d'enjeux révolutionnaires du même ordre. On est là sur des considérations morales.



Bonsoir !

Je suis pas tout à fait d'accord sur ce point. Car il me semble que ça a un impact (et justement très moral) sur la société. Aussi sur le fait que tout puisse s'acheter et se vendre.

Mais ce débat est très complexe: je pense notamment à la promiscuité affective générée par le System, la misère sexuelle aussi, la peste émotionnelle (comme disait Wilhelm REICH), le machisme et le sexisme, etc.
Tout ce qui fait que la prostitution existe.

Salutations Anarchistes !
"Le forum anarchiste est ce que ses membres en font."
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2744
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede bajotierra le Mar 21 Jan 2014 13:14

texte polémique sur indymedia
Contre le STRASS et son monde
http://paris.indymedia.org/spip.php?article14404

Et dans un mouvement de renversement digne des plus grandes magouilles idéologiques, les révolté-e-s se soulevant contre le fait que des riches payent des pauvres pour profiter de leur intimité deviennent des "putophobes", des dominants. Les personnes ayant choisi ce camp se mettent au service de la fraction la plus décadente et sans éthique de la bourgeoisie, qui profite aujourd’hui la première de l’existence de la prostitution


cette critique est étonnante a lire dans un texte qui se veut radical , elle laisse supposer qu'une fraction de la bourgeoisie , somme toute assez importante, posséderait une éthique et ne serait pas "décadente " ........ Ralliement de fait a la légitimité de l'Etat a produire des lois morales .
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede Groucho Marx le Mar 21 Jan 2014 19:59

Moi ce qui me fait bondir (entre autre choses), c'est ça:

Le coeur de la prostitution, la raison pour laquelle les bourgeois ne la répriment pas,


On se demande sur quelle planète vivent les auteurs de ce texte et ceux qui le soutiennent. Il y a dans ce débat un déni de réalité hallucinant de la part de gens qui se disent libertaires. Et ce sont les mêmes qui accusent le STRASS de faire de la prostitution un métier "glamour".

Autre passage :

la banalisation de la prostitution (...) désarme théoriquement les exploité-e-s


Donc on attaque des exploitées qui s'organisent, qui constatent qu'elles sont stigmatisées (et certains intervenants du forum sont des relais actifs de cette stigmatisation), qui tentent (avec des erreurs et des faiblesses effectivement critiquables) de se sortir de la mouise; et on les accusent de désarmer les exploités? C'est risible.

@ Lehning:

Je suis pas tout à fait d'accord sur ce point. Car il me semble que ça a un impact (et justement très moral) sur la société. Aussi sur le fait que tout puisse s'acheter et se vendre.


Dans ce cas, pourquoi personne ne s'insurge contre les maisons de retraites, dans lesquelles on marchandise l'assistance aux personnes agées (ah, si, la CNT-AIT l'a fait à plusieurs reprises :v: ), contre les entreprises de pompes funèbres, etc. On croirait dans ce débat que le sexe est la seule chose sacrée, qui ne doit pas se marchandiser.

Mais ce débat est très complexe: je pense notamment à la promiscuité affective générée par le System, la misère sexuelle aussi, la peste émotionnelle (comme disait Wilhelm REICH), le machisme et le sexisme, etc.
Tout ce qui fait que la prostitution existe.


C'est bien à ça qu'il faut s'attaquer en priorité, et à ce qui le permet, c'est à dire le capitalisme. Combattre le STRASS dans ce contexte ne sert à rien et n'a aucun sens.
Groucho Marx
 
Messages: 308
Inscription: Sam 8 Sep 2012 19:31

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede Grisel le Mer 22 Jan 2014 18:59

Le droit de réponse de Morgane Merteuil au texte paru sur indy Paris:
http://languesdeputes.wordpress.com/201 ... dia-paris/
Grisel
 
Messages: 12
Inscription: Ven 17 Jan 2014 18:36

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede jeannetperz le Jeu 23 Jan 2014 12:00

Grisel ta ben raison tout peut vendre,je vient prostituer mon clébar et vive la libre entreprise monte un club zoophile entrée payante bien sur. faut pétitionner contre l ordre moral. Pour le droit son corps a se faire plier a genou. Faut abaisser l age légal de la majo sexuel a 13 ans pour nos gosses en profite un chouya du capitalisme. Ye a marre de la morale des tarés anti capitalo.
jeannetperz
 
Messages: 264
Inscription: Lun 18 Nov 2013 21:25

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede bajotierra le Jeu 23 Jan 2014 12:43

bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede jeannetperz le Jeu 23 Jan 2014 18:32

bof c est bien un truc de pessimiste une fois ta lu restes a fermer ta gueule c est un paradoxe sur un forum .
jeannetperz
 
Messages: 264
Inscription: Lun 18 Nov 2013 21:25

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede bajotierra le Ven 24 Jan 2014 10:26

bonjour ,

tout ce qui est HS propos orduriers et insultes ad nominem est parti en corbeille
viewtopic.php?f=19&t=9187.
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede jeannetperz le Ven 24 Jan 2014 11:40

barjo tu trouves pas que me traiter de catho, maroliste et bourgeois c est pas un peu limite? ou l insultes est un qualificatif unilatérale.

Sur la morale a lire cnt-caen forum noir et rouge a discussions diverses la morale anarchiste .
jeannetperz
 
Messages: 264
Inscription: Lun 18 Nov 2013 21:25

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede judyl le Mer 4 Sep 2019 16:18

Hey, ouais peut être bien, merci c'est intéressant pour le coup, faut juste pas que je montre cet article à ma femme :mrgreen:
judyl
 
Messages: 2
Inscription: Mer 4 Sep 2019 16:17

Re: Discussion sur Le STRASS

Messagede judyl le Lun 9 Sep 2019 21:37

Elles portent des trucs dans ce style mais sa ne fait pas d'elle un *** Image
judyl
 
Messages: 2
Inscription: Mer 4 Sep 2019 16:17


Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités