GAD Josselin

Toutes les infos sur les luttes en cours

GAD Josselin

Messagede Protesta le Sam 2 Nov 2013 17:00

"Salut Carmela, je suis chez FIAT! Je vais bien... Si,Si, nous pouvons parler tranquillement, c'est Agnelli qui paye!"
Protesta
 
Messages: 2201
Inscription: Sam 24 Sep 2011 00:04

Re: GAD Josselin

Messagede Specifix le Dim 3 Nov 2013 02:00

Là, ça devient complètement dément. J'en reste sans voix.

Les réponses à la question "pourquoi avez-vous accepté de déloger vos collègues à la demande du patron ?"

"On n'a pas compris pourquoi, mais on nous demande … alors, nous, on le fait. "
"Quand on a pas de travail, on va chercher un travail. On perd pas son temps à faire des manifestations "
"Nous, aussi, on a des enfants ... "

Atomisation ? ... Lobotomie ? … Infantilisme ? …


Ils espèrent, peut-être, que le patron leur sera éternellement reconnaissant.
En attendant, avec ce chacun pour soi, les patrons peuvent dormir tranquille.

Et, à la lecture du délégué FO, ce n'est guère mieux.
Il s'étonne qu'un patron puisse utiliser des salariés contre d'autres salariés.
Lui, il n'en veux pas à ceux qui ont délogé leurs collègues, il en veut seulement à ceux qui le leur ont demandé.
Quelle tolérance ! Quelle dignité ! ...

Les syndicats avaient ouvert la voie …
Après les syndicats contre les salariés, les sans-papiers, etc … maintenant, c'est les salariés contre les salariés.

Sans être solidaires, ils auraient pu s'abstenir de faire le sale boulot.
Mais, là, on a franchi une étape. Un salarié qui a du boulot devient l'homme de main du patron.
C'est pas nouveau, des traîtres, il y en a, toujours, eu. Mais, là, ça semble être tous comme un seul homme.
Et, en plus, c'est médiatisé.


Le résultat de la confusion ... des comportements et des discours aberrants.
Specifix
 
Messages: 1286
Inscription: Jeu 3 Mai 2012 23:30

Re: GAD Josselin

Messagede bajotierra le Lun 20 Oct 2014 18:16

Après s'être battus contre leurs collègues pour préserver leur emploi , ce qui devait arriver est arrivé , les ouvriers de GAD Josselin sont a leur tour passé a l'abattoir , c'est le mot juste quand on les a vu attendant résignés que leur sort sois fixé. Pas un cri , pas un mot de colère, le silence des agneaux ou des moutons .. "On nous fait passer entre les barrières métalliques comme des moutons à la bergerie. A l’intérieur de la salle, on donne notre nom. Des personnes rem- plissent un registre et nous disent si nous sommes repris ou non en nous donnant une lettre » explique un ouvrier.

" Non repris " disait l 'éxécuteur en tendant la lettre de licenciement a chacune des 225 victimes , cette lettre, un ouvrier a choisi de la rendre publique , la voici


Image
bajotierra
 
Messages: 4405
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28


Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité