Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Toutes les infos sur les luttes en cours

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Tonton-vélo le Mer 2 Jan 2013 17:05

vroum a écrit:....... Et pour continuer, on pourrait leur interdire l’accès à certaines fonctions : général de brigade, archevêque de Paris, miss France…


Leur interdire de devenir fonctionnaire à la SNCF. Oui je sais ce n'est pas le terme exact pour les régimes spéciaux.
Tonton-vélo
 
Messages: 81
Inscription: Mer 12 Sep 2012 13:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Lehning le Mer 2 Jan 2013 20:26

Bonsoir !

Ou d'être rentier comme toi Tonton-vélo...
(En +, moi, je suis pour pendre les propriétaires et couper les curés en 4 ! :arf: )

De +, ce n'est pas vroum qui écrit ce que tu cites: vroum ne fait que citer Floréal.

Salutations Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2393
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Jeu 3 Jan 2013 01:18

faut croire qu'effectivement l’état un un bon patron vu le nombre d'anarchistes qui ont choisit de se mettre à son service.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Jeu 3 Jan 2013 10:35

Existe t-il un bon patron Baboeuf ?

Je ne pense pas qu'il faille considérer un métier ou une profession par rapport à la nature de l'employeur mais plutôt par son utilité sociale

et à ce titre les rentiers sont de véritables parasites
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6819
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Tonton-vélo le Jeu 3 Jan 2013 10:43

Lehning a écrit:..Ou d'être rentier comme toi Tonton-vélo...


?????? Je suis salarié du secteur privé. Effectivement pas mal de gens de l'ultra gauche a laquelle j'assimile les anars choisissent la fonction publique ou territoriale, c'est pas la fortune comme statut mais c'est drôle: Révolution et sécurité de l'emploi.
Tonton-vélo
 
Messages: 81
Inscription: Mer 12 Sep 2012 13:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Jeu 3 Jan 2013 11:11

vroum a écrit:Existe t-il un bon patron Baboeuf ?

Je ne pense pas qu'il faille considérer un métier ou une profession par rapport à la nature de l'employeur mais plutôt par son utilité sociale

et à ce titre les rentiers sont de véritables parasites



l'utilité sociale, c'est du pipeau.
c'est pas ça qui fait l’attractivité de ces postes.
si on te donnait 800 euros pour 60 de travail par semaine en etant traité comme une merde, utilité sociale ou pas, tu n'y va pas.
nettoyer les égouts ou le metro, c'est plus qu'utile. c'est une nécessité impérieuse.
on 'ny voit pas beaucoup d'anars.
stop l'hypocrisie.
moi j'ai souvent été surpris par ces révolutionnaires qui ont su se préparer un avenir peinard. encore plus par ceux qui ont réussi à faire carrière sans anicroche voire en finissant à un poste élevé.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Jeu 3 Jan 2013 11:20

Donc on est coupable parce qu'on choisit son métier ? Je sens de la frustration dans vos propos.

L'utilité sociale reste le critère le plus important mes yeux, c'est ce qui est au coeur des principes de l'économie libertaire et de l'antiproductivisme (produire pourquoi, avec quoi, comment et pour qui ?)
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6819
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede bajotierra le Jeu 3 Jan 2013 11:48

salut ,

pour en revenir aux deux lycéennes il me semble clair qu'il y a une tentative du pouvoir de décrédibiliser des mouvements qui le gênent

Parties du Puy-en-Velay le 4 décembre, Geneviève et Camille ont fugué pour atteindre le site occupé par les opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, à 700 kilomètres de leur domicile. "Je suis étonnée de la mentalité qui règne là-bas, a déclaré la mère de Geneviève à l'AFP, dimanche. J'ai laissé des affiches la dernière fois que j'y suis allée. Ce sont des adultes, ils pourraient avoir de la compassion."


Dimanche en fin d'après-midi, le parquet a annoncé que Geneviève avait appelé sa mère pour lui dire qu'elle ne rentrerait pas. "Elle m'a dit ‘je suis en bonne santé’ [b]comme si elle récitait quelque chose
, a relaté sa mère. Elle m'a dit qu'elle rentrerait, mais ‘pas pour le moment, car elle a des choses à faire’. Je suis sceptique sur la manière dont je vais pouvoir la récupérer. Elle sait très bien que seule, je ne peux pas aller la chercher le week-end." Sylvie Euvrard a quatre enfants à charge, dont un handicapé. "Je ne peux pas y aller seule. Les parents de Camille se sont fait agresser", ajoute-t-elle. En effet, le site Internet du quotidien auvergnat La Montagne rapporte que "sur place, des coups ont été échangés entre certains anarchistes et Michel Lauran [le père de la jeune fille, ndlr], qui souffrirait de quelques ecchymoses."

De son côté, Camille, a appelé sa famille pour lui indiquer où elle se trouvait samedi. L'adolescente, examinée au service des urgences d'un hôpital d'Angers dans la nuit de samedi à dimanche puis suivie par un pédopsychiatre à la demande du parquet, "est en bonne santé et va très bien", selon une source citée par l'AFP.

Camille sera entendue par la police
Malgré le soulagement de la famille de Camille, son père, contacté par BFM TV dimanche, se disait "très inquiet" concernant Geneviève, sans pouvoir en révéler davantage sur les éléments et les conditions ayant permis de retrouver la piste de leur fille.

L'adolescente devrait être entendue par les enquêteurs dès son retour au Puy-en-Velay, notamment concernant la situation de sa camarade de fugue.


je constate d'aprés ces propos merdiatiques que devant une fugue d'ados, non seulement le milieu éducatif ne se remet pas en cause mais qu'il tente de faire porter le chapeau sur une "mouvance anarchiste" décrite comme sans compassion , sectaire et violente ...
bajotierra
 
Messages: 4384
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Jeu 3 Jan 2013 12:50

que des connards soit disant anarchistes aient frappé le père venu retrouver sa fille, c'est tout à fait plausible.
toute secte est agressive quand la famille vient récupérer un adepte.
et certains collectifs/groupes/mouvements anars sont pas loin d’être des sectes.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede bajotierra le Jeu 3 Jan 2013 18:35

ce qui est au delà du "plausible" c'est que une fugue est un symptome de carences éducatives , ce qu'il faut interroger c'est le milieu éducatf et familial

a part la volonté institutionnele (école , famille ..) de se dédouanner je ne vois pas ce que viennent faire là dedans les diatribes convenues contre le mouvement "anar"

"toute secte est agressive quand la famille vient récupérer un adepte "


pour démentir ce propos , il suffit de constater que la deuxiéme jeune fille , Geneviéve, est rentrée toute seule , comme elle était venue a NDDL ,c'est a dire de son plein gré !


Geneviève, la lycéenne du Puy en Velay en fugue depuis le 4 décembre et qui résidait à Notre-Dame des Landes parmi les opposants à la construction de l'aéroport, a retrouvé sa mère mercredi et décidé de rentrer chez elle en sa compagnie, a-t-on appris auprès du procureur de la République.

"Geneviève avait donné rendez-vous hier à sa mère pour une rencontre à Nantes à 16H30 aujourd'hui (mercredi), a déclaré le procureur du Puy-en-Velay Jacques Louvier à l'AFP. "Geneviève a décidé de rentrer", a-t-il ajouté, précisant que les deux femmes étaient en chemin vers le domicile familial.

Sa camarade de lycée et de fugue Camille, 17 ans, avait, elle, été récupérée samedi dernier par ses parents sur le site de Notre-Dame des Landes, où les deux jeunes filles, qui se revendiquent des idées anarchistes avaient décidé de se rendre pour partager le combat des opposants à l'aéroport.

Malgré les appels de sa mère, Geneviève, 16 ans, avait jusqu'alors affirmé qu'elle n'entendait pas rentrer au Puy-en-Velay car elle se sentait "heureuse" parmi les opposants au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes et en accord avec elle-même et avec ses idées.

Elle avait eu dimanche un entretien téléphonique avec sa mère pour lui faire part de sa détermination. Sa mère en avait alors appelé à la "compassion" des adultes entourant sa fille pour la convaincre de rentrer chez elle.

De leur côté, le Procureur de la République du Puy-en-Velay et le SRPJ de Clermont-Ferrand, chargé de l'enquête, avaient indiqué que le recours à la force publique pour récupérer la lycéenne fugueuse n'était pas l'option privilégiée et que "l'idéal était qu'elle change d'avis".

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait souhaité que le retour dans sa famille de Geneviève se règle "dans l'apaisement", jugeant qu'il serait "dangereux d'envoyer des gendarmes" pour la récupérer dans le campement des opposants à l'aéroport.

Camille et Geneviève, élèves de première dans un lycée professionnel du Puy-en-Velay, avaient prétexté une visite à l'infirmerie de leur lycée pour prendre la fuite.



http://www.lepetitjournal.com/internati ... -chez-elle
bajotierra
 
Messages: 4384
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Jeu 3 Jan 2013 19:50

"carence éducative". tout de suite les grands mots.
elle tout simplement à un age ou on aime faire chier ses vieux.
elle a déclaré qu'elle a aimé ce style de vie, la liberté, la yourte collective, la vie en communauté et tutti quanti.
encore une fille à papa qui a tout eu et voit la précarité avec romantisme.
espérons qu'elle n'y ait pas pris gout et qu'elle ne parte pas dans ce trip. c'est un coup à se retrouver à 20 ans dans un squatt pourri avec une hépatite.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede bajotierra le Ven 4 Jan 2013 14:08

baboeuf a écrit:"carence éducative". tout de suite les grands mots.
elle tout simplement à un age ou on aime faire chier ses vieux.
elle a déclaré qu'elle a aimé ce style de vie, la liberté, la yourte collective, la vie en communauté et tutti quanti.
encore une fille à papa qui a tout eu et voit la précarité avec romantisme.
espérons qu'elle n'y ait pas pris gout et qu'elle ne parte pas dans ce trip. c'est un coup à se retrouver à 20 ans dans un squatt pourri avec une hépatite.



T'as raison ... Les jeunes
.. ils n'aiment pas les vieux cons
.. ils ont envie de Vivre
..ils sont idéalistes
et ils prennent des risques

il faut espérer que , tout comme baboeuf , ils puissent vieillir rapidement et revenir a des dispositions qui soient plus en conformité avec la mesquinerie matérialiste et sécuritaire de l'actuelle gérontocratie ..
bajotierra
 
Messages: 4384
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede calamar le Mer 9 Jan 2013 13:20

Près de 20 000 personnes au festiZAD à Notre-Dame des Landes”

redcloud janvier 7, 2013 à 4:30 #

Aujourd’hui nous payons pour détruire la nature!
Demain nous paierons pour respirer!
La nature nous rends des services gratuits essentiels à notre survie!
La situation de la planète est critique, les Français doivent prendre conscience qu’ils détruisent leur avenir et celui de leurs enfants en détruisant la nature!
Ce projet est le symbole des graves erreurs du 20 Siècle, nous ne pouvons plus bétonner 2000 ha de zones humides et couper 20 000 arbres en centre ville de Nantes!
Nous sommes dépendant des services gratuits rendus par la nature, nous sommes TOUS responsables de sa préservation c’est une question de survie!
Sur la zad et ailleurs nous avons pris conscience de cette urgence!
Il faut discuter, échanger et convaincre car ce projet se décline en France et Europe à toutes les sauces productivistes!
La situation d’autres pays de la planète est pire, où se cumul pauvreté, destruction des écosystèmes vol des terres agricoles et graves pollutions de l’eau de l’air des sols et des produits agricoles, c’est un véritable génocide!
Nous devons devenir contagieux et prendre enfin notre avenir en main!
Ceux toujours plus nombreux qui rejoignent ce combat sont de véritables êtres humains conscients d’être les moteurs, les acteurs du changement, mais aussi des modèles pour nombres d’autres personnes isolées combattant l’inhumanité des multinationales!
Nous sommes l’avenir que VIVE la ZAD! Que VIVE de nombreux autres FESTIZAD!
Réponse
calamar
 
Messages: 92
Inscription: Sam 9 Juin 2012 00:14

aux milieux des choux de lacrymo

Messagede calamar le Jeu 10 Jan 2013 15:29

voila une vidéo, ou au milieu de jardin, aux milieux de gens qui récolte et s'occupe d'un jardin , la police débarque....
Hélico, matraque, et lacrymo , .....

http://www.youtube.com/watch?v=w0MN2nb9ofc
calamar
 
Messages: 92
Inscription: Sam 9 Juin 2012 00:14

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Jeu 31 Jan 2013 10:41

Notre-Dame-des-Landes #NDDL - "Notre Dame des Luttes !", un documentaire de 52 minutes
Réalisation : Jean-François Castell - Portraits & Chronique de Luttes du 17 novembre à mi décembre 2012 autour des nouvelles cabanes de la ChaTeigne de la ZAD#NDDL

Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6819
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede calamar le Jeu 31 Jan 2013 20:40

Aujourd’hui 31 janvier l’occupation militaire dure depuis 68 jours (pour une opération débutée il y a 107 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 64 jours pour l’un et 43 jours pour l’autre.

Nous tenons à vous rappeler que DEUX camarades de la lutte contre l’aéroport sont en ce moment en prison (et un troisième a été condamné à 6 mois avec mise à l’épreuve, c’est-à-dire qu’il risque d’être enfermé à un moment ou un autre).

Tout acte de solidarité est le bienvenu. Participer à la lutte contre l’aéroport et son monde en est un. Puis rester en contact avec les personnes incarcérées pour leur montrer notre soutien en est un autre, bien nécessaire pour rendre leur temps d’incarcération plus vivable et pour qu’ils n’oublient pas qu’ils ne sont pas tous seuls face à ce monde répressif. N’hésitez donc pas à leur écrire des LETTRES ou des cartes postales.

- En attendant une réponse de notre camarade en prison J. (depuis le 19 décembre) concernant la diffusion de son identité, nous vous proposons d’envoyer vos lettres de soutien et témoignages de solidarité a l’adresse indiquée ci dessous ; nous les lui ferons parvenir :
Comité de soutien aux inculpé-e-s
« Le Gué »
44220 Couëron

- Pour écrire à Cyril, enfermé depuis le 28 novembre, vous pouvez lui adresser vos courriers directement :
Centre Pénitentiaire
Quartier Maison d’Arrêt
Cyril n° d’écrou 57360
rue de la Mainguais
44300 nantes
calamar
 
Messages: 92
Inscription: Sam 9 Juin 2012 00:14

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Mar 5 Fév 2013 14:55

Notre-Dame-des-Landes : les opposants gagnent un répit d’un an et demi

http://www.politis.fr/Notre-Dame-des-La ... 20845.html

La Cour de cassation vient d’accorder un délai d’au moins 18 mois aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une heureuse surprise pour les défenseurs du bocage.

L’embourbement du gouvernement Ayrault dans la zone humide de Notre-Dame-des-Landes n’est pas près de se dénouer. Nouveau fait majeur dans la bagarre qui oppose Vinci aux paysans menacés d’expulsion, mardi 29 janvier, la Cour de cassation a décidé… de ne rien décider. Elle attendra que tous les recours administratifs soient jugés pour examiner un pourvoi formé par les occupants de la zone d’aménagement différé contre leur expropriation (lire les arrêts de la Cour de cassation sur Teporterre).

Ces derniers ont saisi le juge administratif en octobre 2011 pour faire annuler l’arrêt de cessibilité (liste préfectorale des parcelles qui doivent être expropriées) qui les concerne. Ce recours a été débouté en décembre 2012 par le tribunal administratif de Nantes, mais il fera l’objet d’un appel, voire ultérieurement si besoin d’un recours devant le Conseil d’État.
Une quinzaine de fermes doivent encore être détruites

En attendant, le concessionnaire Aéroport du Grand-Ouest (Vinci), qui doit acquérir les terrains convoités, devra patienter. Les expulsions sont donc retardées pour la quinzaine de fermes qui doivent encore être détruites. Et ce, pour une période de 18 mois à deux ans, selon les estimations des opposants et leurs avocats. « C’est une surprise, explique Dominique Fresneau, coprésident de l’Acipa, une association d’habitants et d’exploitants menacés d’expulsion. Jusqu’à présent le projet avançait malgré tous nos recours. »

Cet arrêt ne protège pas pour autant les occupations illégales installées dans des cabanes et des fermes expulsées, sur la Zone d’aménagement différé (Zad) visé par le projet d’aéroport. Le face-à-face entre opposants et forces de l’ordre, qui dure depuis le 17 novembre, devrait donc se poursuivre, alors qu’une « trêve » est encore théoriquement à l’œuvre jusqu’au mois de mars dans le cadre des travaux de la « commission de dialogue ».

« Le pouvoir joue l’apaisement, il n’y a pas de pression de la préfecture centrale, raconte Dominique Fresneau. Les contrôles systématiques embêtent surtout les locaux qui doivent circuler pour travailler sur leurs terres. C’est une stratégie qui vise à installer un climat malsain, mais il n’y a pas d’affrontements. »
Embarras de François Hollande

Sur le plan politique, le dossier reste un véritable bourbier pour la majorité. Interviewé, mercredi 30 janvier par l’Express, Nicolas Hulot, « envoyé spécial de François Hollande pour la préservation de la planète », décrivait un Président « embarrassé » sur la question.

« Concernant la pertinence du projet, je ne suis pas certain que le Président en soit convaincu, mais il ne peut pas désavouer son Premier ministre. Nous avons en France un déficit démocratique ; nous ne savons pas organiser des débats publics dignes de ce nom », jugeait-il.

L’embarrassante épreuve de force devra donc encore durer au moins un an et demi. Un marathon que les opposants comptent mettre à profit pour organiser et densifier une mobilisation « lourde, ardue, mais que nous avons tous ici à cœur », confie Dominique Fresneau.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6819
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Lehning le Mer 6 Fév 2013 13:59

Manif de soutien à NDDL à Guéret dans la Creuse sur la place Bonnyaud le samedi 2 février 2013 organisée par la ZAD 23.

Distribution de tracts et construction d'une cabane avec des palettes sous une pluie battante.
Pas mal de monde néanmoins.

Photo du journal "La Montagne":
Fichiers joints
comit-zad-23-anti-a-roport_996872.jpg
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2393
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede gloubi le Mar 26 Fév 2013 19:07

En espérant que ça ne reprenne pas le même scénario qu'en 1789 :

--------

#### Appel :

Depuis le 16 octobre, la résistance déterminée à l'opération
d'expulsion de la ZAD incarne un espoir : celui que nos vies, nos
habitats, nos champs ne soient plus broyés par les logiques marchandes
et par les visions stériles de l'aménagement du territoire. Plus de 200
comités locaux de solidarité ont fleuri ces derniers mois, et ici où là,
du bocage nantais aux autres zones à défendre, nous voulons de nouveau
envisager des victoires.

Le 17 novembre, nous avons montré que malgré l'invasion
policière, ils ne pourraient pas vider la ZAD de ses habitant-e-s et que
nous pouvions être 40 000 à revenir et reconstruire. Début janvier, une
assemblée agricole lançait un appel à projets sur les terres de la ZAD
expropriées par Vinci pour remettre en place les potagers détruits et
les démultiplier avec l'arrivée de nouveaux et nouvelles paysan-ne-s.
Vergers, blés, légumineuses, poules et potagers...une dizaines
d'initiatives s'élaborent d'ores et déjà.

Le début du mois d'avril sera un moment charnière : la fin de la
« commission de dialogue » proposée par le gouvernement pour « mieux
expliquer la nécessité de l'aéroport » signifiera le retour possible
d'opérations d'expulsions de grande ampleur. En face, la dynamique
d'occupation de la ZAD, relancée le 17 novembre dernier, se tourne à
présent vers des projets agricoles destinés à s'implanter dans la durée.
La remise en culture, en masse, des terres expropriées sera notre
manière de tirer le trait sur un dialogue fantoche – et de célébrer les
quelques mois passés à (re)construire, malgré l'incessante occupation
militaire des routes du bocage. Cette manifestation sera aussi une
manière de prendre de l'avance sur d'éventuels travaux en allant
s'installer sur une partie des terres menacées à court terme.

Cette manifestation sera le fruit de ce qui se compose
progressivement entre des paysans et des occupant-e-s venu-e-s
s'installer pour défendre la zone : défrichage et occupation des terres
maraîchères du Sabot en mai 2011, défense de la ferme du Rosier puis de
la Châtaigne à l'aide de plusieurs dizaines de tracteurs enchaînés en
novembre, occupation in extremis avant sa destruction de la ferme de
Bellevue fin janvier... Au-delà de ces quelques dates emblématiques,
la régularité des assemblées agricoles ainsi que les complicités nouées
au quotidien, aussi bien autour d’un repas que derrière une barricade,
ne cessent d’invalider les catégories fermées dont use le pouvoir pour
qualifier et diviser les opposant-e-s au projet d’aéroport.

Ce qui se joue aujourd'hui à NDDL rappelle et renouvelle
l'histoire dense de certains mouvements paysans locaux au cours des
décennies passées : liens forts avec les grèves et mouvements de 68,
actions directes face aux diktats de l'industrie, occupations de terre
contre les « cumulards »...

Forte de ce terreau, la manifestation du 13 avril, en écho à la
journée mondiale des luttes paysannes en appelle à une communisation des
terres et des pratiques. Nous entendons par là :

- une forme de partage en porte à faux avec les grandes concentrations
agricoles et les freins posés à l'accés au foncier pour les projets
d'installation paysanne.

- l'entraide, la mutualisation de moyens, d'outils, mais aussi les
possibilités d'installations collectives

- un dialogue fécond entre savoir-faire agricole traditionnel et
pratiques expérimentales, entre professionnel-le-s et paysan-ne-s
hors-cadre.

- des réflexions communes autour de la question alimentaire: sur une
production autonome en rupture avec les logiques agro-industrielles,
sur les liens possibles avec Nantes et ses habitant-e-s.

- la capacité de relier la question agricole à des formes de vie,
d'habitat et à des luttes sociales.

En pratique il s'agira, le 13 avril, de partir outils en mains
en plusieurs cortèges depuis les bourgs alentours et de converger sur la
ZAD pour se redéployer en direction des différents projets et chantiers
agricoles. Au programme et suivant les facteurs hydrométriques :
plantation de vergers, de haies et de bosquets aromatiques, pose de
ruches, défrichage, repiquage de semis, installation de structures
(serres, cabanes à outils...), drainage des terrains, nettoyage des
fossés, réparations des clôtures détruites durant les affrontements et
balisage des chemins forestiers... Seront aussi prévus des foires aux
semences, des expositions de variétés anciennes et aujourd'hui
clandestines, des discussions et ateliers autour des pratiques agricoles
– et en soirée, des fêtes, bals et banquets.

Nous invitons donc à cette occasion tou-te-s les opposant-e-s au
projet d'aéroport à se mobiliser. Venez fêter le retour du printemps et
montrons-leur qu’ici comme ailleurs, nous ne voulons ni de leur aéroport
ni du monde qui va avec. Rendre fertile ce qu’ils veulent rendre
stérile, là est notre force.

(Une liste de besoins plus précis liés aux diverses installations sera
transmise quelques semaines avant la manifestation)

## En résumé :

- 10h rv. fourche en main pour plusieurs cortèges depuis les bourgs
alentours pour aller occuper les terres et commencer les chantiers

- à midi, chacun-e est invité à amener une tarte à partager.

- le soir, bal et banquets

(plus d'infos pratiques, sur les rv, besoins matériels, l'accueil et
autres à venir sur le site : zad.nadir.org/semetazad)

---- Pour tous contacts : semetazad@riseup.net
gloubi
 

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede gloubi le Sam 16 Mar 2013 11:53

Reçu par mail .( je reçois ces infos par compilation hebdo, il date du 10 mars 2013 )
Apparemment il y a quelques tensions parmi les opposants à NDDL



Date: Sun, 10 Mar 2013 00:27:17 +0000 (GMT)
From: M****d Celine <zer****ed@*****.fr>
Subject: [NoG_fr] Notre-dame-des-Landes : L’ACIPA n’hésite pas à dénoncer des
camarades qui ne suivent pas "le bon chemin"...Tr : Un nouvel article sur
le blog http://www.lelaboratoire.over-blog.com

----- Mail transféré -----
De : ""newsletter@over-blog.com"" <newsletter@over-blog.com>
À : zerome****d@y***.fr
Envoyé le : Vendredi 8 mars 2013 19h51
Objet : Un nouvel article sur le blog lelaboratoire.over-blog.com


08/03/2013 19:51:11
Un nouvel article sur le blog lelaboratoire.over-blog.com
Notre-dame-des-Landes : L’ACIPA n’hésite pas à dénoncer des camarades qui ne
suivent pas "le bon chemin"...
a faire circuler sue les listes message paru sur brèves du désordre Depuis
quelque temps, notre colère s’accumule contre l’ACIPA (essentiellement le
bureau de cette association). Cela fait plus de…
Pour lire la suite cliquez ici


(site de l'ACIPA : http://acipa.free.fr/)
gloubi
 

PrécédentSuivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité