Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Toutes les infos sur les luttes en cours

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Cheïtanov le Mar 4 Déc 2012 15:37

Tiens lisez moi ce communiqué... je rappelle juste que pour plétores d'anars, c'est des camarades de luttes..........



Communiqué du Groupe communiste à la Région Pays de la Loire :

Au terme d’un long débat et d’enquêtes, et d’indemnisations des résidents encore en cours, la
construction de l’aéroport permettant le transfert de Nantes Atlantique est en phase active.

Cet équipement, sous la responsabilité de l’état, est non seulement attendu pour le désenclavement et
le développement du Grand Ouest, mais aussi pour l’amélioration des conditions de sécurité et de
qualité de vie des 600 000 habitants aujourd’hui survolés à basse altitude.

Aussi, les élu(e)s régionaux communistes ont été et demeurent favorables à sa réalisation.

Ils sont et resteront vigilants sur les aspects suivants :

· Le nombre et la qualité des emplois générés par ce grand chantier, puis dans la phase de
fonctionnement de l’équipement.

· Le raccordement ferroviaire de l’aéroport sur la ligne Nantes-Châteaubriant par tram-train,
au plus près de la mise en service de l’aéroport, mais aussi la réalisation de la ligne rapide
Nantes-Rennes-Sud Bretagne à l’horizon 2033.

· Le remboursement des fonds publics (40,4 Millions d’€uros pour la région) avec le dispositif
de retour à meilleure fortune, ainsi que du produit de la vente des terrains libérés à Nantes
Atlantique, au prorata de la participation de chaque collectivité

· La préservation de l’environnement et de l’agriculture :

Sur place avec l’exécution du plan de gestion agro-environnemental (un plan concerté sans
précédent d’un montant de 41 millions d’euros, soit 10% du coût de la plateforme) et la mise en
oeuvre du Périmètre de Protection des Espaces Agricoles et Naturels périurbains (PEAN)
concernant 19 000 hectares entre l’aéroport et la métropole.

En Sud Loire, avec l’utilisation des terrains libérés pour limiter l’étalement urbain et le mitage
des espaces agricoles par l’immobilier.



Communiqué des Groupes communistes à Nantes et Nantes Métropole :



Les élus communistes de Nantes et de Nantes Métropole expriment leur indignation face aux nouveaux événements qui ont eu lieu autour du futur Aéroport Grand Ouest. La montée de la violence doit s’arrêter et les opposants prendre leurs responsabilités. La construction de l’aéroport a été débattue dans nos assemblées et celles-ci ont pris part à ce projet qui est maintenant lancé. Vinci est aujourd’hui concessionnaire et toutes les procédures ont été respectées dans la transparence.



Contrairement à ceux qui font le choix de la désertification économique et de la décroissance, les élus communistes de Nantes et de Nantes Métropole ont toujours choisi de défendre des projets structurants pour le territoire, répondant aux attentes et aux besoins des populations.



Le projet de transfert aéroportuaire vers Notre Dame Des Landes participe de cette ambition conciliant à la fois les enjeux de développement économique et respect de l’environnement.
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Mer 5 Déc 2012 13:20

les flics tirent la langue :

Notre-Dame-des-Landes. Un dispositif policier à plus d'1M€

5 décembre 2012 http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/n-d-des-landes-un-dispositif-policier-a-1meur-05-12-2012-1930835.php
Les forces de l'ordre peuvent-elles venir à bout des squatteurs de Notre-Dame- des-Landes(44) ? Gendarmes et policiers nous affirment que c'est quasiment... impossible. La mission coûte, en tout cas, très cher: selon nos informations, déjà plus d'1M€ pour les frais des seuls policiers.

Construction-démolition, évacuation-réoccupation... Les forces de l'ordre peuvent-elles reprendre le contrôle de Notre-Dame-des-Landes? Premier obstacle: la taille du site. Le terrain de construction du projet d'aéroport du Grand Ouest est aussi vaste que... l'île d'Ouessant. Son coeur, la «Zone d'aménagement différé», rebaptisée «Zone à défendre» par les opposants, représente l'équivalent de 1.147 terrains de football ou quatre îles de Bréhat, ou encore six principautés de Monaco! Cette zone boisée et boueuse est squattée en permanence par une centaine d'opposants très organisés. «Évacuer, c'est techniquement toujours possible, même sur une zone aussi importante et difficile. Il suffit juste d'y mettre les moyens», explique un officier supérieur de la gendarmerie, spécialiste du maintien de l'ordre.

Plus de 1.000 gendarmes et CRS

Question moyens, l'État fait les choses en grand. Actuellement, selon nos informations, quatre compagnies républicaines de sécurité (CRS), soit 320 hommes, sont déployées dans la seule région nantaise (Nantes ville et aéroport Nantes-Atlantique). «Plus de dix escadrons» de gendarmerie mobile, soit plus de 730 militaires, ontété engagés à et dans les environs de Notre-Dame-des-Landes. Mais pour les opérations coup de poing, comme lors des premières expulsions, en octobre dernier, le double de ces effectifs, soit au moins 2.200 hommes, sont déployés, affirme le principal syndicat de police, Unité SGP, majoritaire aussi chez les CRS. Selon ce syndicat, quatorze escadrons de gendarmes mobiles et quinze compagnies républicaines de sécurité ont été mobilisés à cette période-là sur la région nantaise. Le ministère de l'Intérieur, de son côté, reconnaît que «plus de 500 gendarmes mobiles et CRSont pu participer simultanément aux opérations».

Hébergés à Vannes à Rennes et à Angers

Le gouvernement peut-il consentir un tel effort dans la durée? «La logistique a du mal à suivre, rapporte ThierryBoutier, délégué zonal Ouest du syndicat Unité SGP pour les CRS. Parfois mobilisées pour une ou deux journées, des compagnies ont dû être hébergées à Angers, à Vannes et à Rennes, faute de logement disponible dans la région nantaise. Cela fait des temps de déplacement supplémentaires et de la fatigue en plus. «Les relèves posent problème, surtout quand les renforts viennent de toute la France (Nice, Orléans, Pau et LaRochelle actuellement)».

«On n'en voit pas la fin»

Le syndicat déplore aussi «l'absence de visibilité et d'anticipation». «Nous sommes habitués à intervenir en urgence, mais ici, on n'est plus dans l'urgence. Cela fait déjà un mois et demi que ça dure et on n'en voit pas la fin. Et nous avons d'autres missions», explique le policier syndicaliste, évoquant, notamment, la mise en place des zones de sécurité prioritaire. «Il ne faudrait pas qu'il y ait d'autres gros événements de ce type en France ou des manifestations dans tout le pays, prévient un autre policier. Il n'est pas possible de tenir dans la durée et de fixer autant d'effectifs sur un seul site». C'est bien là le gros problème des forces de l'ordre. «Déloger, on peut faire. Mais tenir, c'est impossible. On ne peut pas empêcher les gens de revenir le lendemain ou la nuit», reconnaît un spécialiste du maintien de l'ordre. Le dispositif risque en tout cas de coûter une petite fortune à l'État et donc au contribuable. À titre indicatif, il y a trois ans, le députéUMP Éric Ciotti estimait le coût de mobilisation d'un CRS (salaires, primes et heures supplémentaires) à 13.200€ par jour. Selon nos informations, depuis le 9octobre dernier, «plus d'un million d'euros» a été versé pour régler les seuls frais (hébergement, restauration, transport, indemnités de déplacement et heures supplémentaires) des CRS affectés à la mission «Notre-Dame-des-Landes». Cette somme n'intègre pas les salaires de ces fonctionnaires et ne prend pas en compte les frais des gendarmes mobiles, qui représentent au moins la moitié des effectifs mobilisés.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6827
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails


Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Ven 7 Déc 2012 12:54

Lettre ouverte à M. Ayrault

in Le Monde libertaire # 1690 du 6 au 12 décembre 2012 http://www.monde-libertaire.fr/ecologie/16049-lettre-ouverte-a-m-ayrault

Avec le subtil dosage de narcissisme et de paranoïa qui caractérise l’ensemble de la classe politique, vous déclarez, dans la presse de caniveau, en l’occurrence Paris-Match : « Nous avons choisi de relever le défi du développement économique et de l’attractivité. » Quand on sait que, dans les années 1960, il s’agissait d’édifier au même endroit un « Rotterdam aérien », ces propos indiquent avec clarté – mais on s’en doutait – que vous avez parfaitement intégré la complicité criminelle entre le capitalisme industriel et l’État technocratique qui, au nom de l’aménagement du territoire, a transformé la planète en chantier perpétuel, perfidement enjolivé par une phraséologie imbécile : exigence de compétitivité, pôles d’excellence, haute qualité environnementale, développement durable… Que vous assumez l’héritage – en le faisant fructifier – d’une perversion des politiques publiques impulsées par les grands corps de l’État (mines, ponts et chaussées, génie rural, eaux et forêts), détenteurs du monopole de l’expertise. Que vous inscrivez votre action dans un projet d’essence totalitaire qui, se nourrissant d’une confiance aveugle dans le progrès scientifique, l’innovation technologique, l’idéologie de la concentration… et la vertu autorégulatrice du marché, multiplie les grands projets inutiles et coûteux, assure la privatisation de l’espace public, la dépossession et le déracinement des populations, la captation et le contrôle du vivant, c’est-à-dire entraîne la société dans une dramatique fuite en avant. Ce massacre ayant pour seuls objectifs la volonté de puissance, le rayonnement international, la loi du profit, et surtout la survie d’un système à qui la croissance est indispensable.

Image

C’est sans états d’âme que vous édifiez votre carrière politique au service des entreprises du BTP (Vinci, Bouygues ou Eiffage) qui construisent leur business sur la résignation des « citoyens ». C’est sans aucun complexe que vous confortez un urbanisme délirant dont la finalité, derrière l’alibi-langue de bois de l’« optimisation de la gestion de l’espace urbain », n’est autre que la normalisation-sécurisation des quartiers (c’est-à-dire le contrôle et l’expulsion des populations précaires ou immigrées), leur quadrillage par des dispositifs de surveillance de haute technologie, la transformation d’espaces libres en lieux d’enfermement payants, avec les moyens que l’on sait (semblants de concertation, simulacres de démocratie, spéculation immobilière, opacité des tractations financières, etc.) et les conséquences désormais connues au niveau humain, social, écologique (solitude, dépression, mal-être, destruction du patrimoine paysager, perturbation des écosystèmes, épuisement des ressources, etc.).

Galvanisé par un mépris sans bornes, vous assénez : « Nous sommes dans un État de droit. Quand les décisions sont prises, la loi doit être respectée. » Il semble que votre conception de l’« ordre républicain » soit à géométrie variable. Vous justifiez le futur aéroport par le fait qu’il ait été reconnu d’utilité publique, et pourtant vous combattiez en 1997 le projet de centrale nucléaire du Carnet alors que l’État l’avait déjà déclarée d’utilité publique ! Il semble aussi que vous omettiez votre régulière propension à vous asseoir sur ladite loi. Cette interprétation tous azimuts vous permet de cumuler de multiples mandats : Premier ministre, maire de Nantes (depuis vingt ans, ce qui vous a laissé le temps de mettre en place un verrouillage efficace), président de Nantes Métropole, député, président d’un groupe à l’Assemblée nationale. Vous paraissez aussi oublier votre condamnation à six mois de prison avec sursis en 1997 pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public (même si une réhabilitation est intervenue depuis). Un moment d’égarement, sans doute, dans un contexte de grande probité. Et, lorsqu’en 2008 vous demandiez à vos sbires de lister quartier par quartier les « opposants notoires », il s’agissait probablement de leur venir en aide. Il n’échappe en effet à personne qu’en matière de cuisine électorale c’est à leurs casseroles qu’on reconnaît les grands chefs.
Avec l’aplomb qui sied aux hommes providentiels, vous déclarez, pour justifier le nouveau, que « l’actuel aéroport posera des problèmes de sécurité et d’environnement ». Comme si vous manifestiez le moindre soupçon d’intérêt pour la question écologique, malgré la mise en place d’un prétendu grand débat sur la transition énergétique. Rassurez-nous, ce n’est pas pour se protéger du réchauffement climatique que la tête de l’État s’est munie d’un sombre Ayrault, et le fait que Nantes vienne d’être élue « capitale verte de l’Europe » pour 2013 est bien un gag ! Alors que, tous les dix ans, en France, c’est l’équivalent d’un département qui disparaît en terres agricoles, la construction de l’aéroport et des dessertes routières sur 1 650 hectares doit être perçue pour ce qu’elle est, une aberration supplémentaire. Faut-il aussi vous rappeler que les réglementations française et européenne interdisent de porter atteinte aux zones humides, éléments caractéristiques du bocage concerné, et indispensables à la régulation des rivières, à la reconstitution des nappes phréatiques et à la dépollution ? Mais l’essentiel est ailleurs : non seulement cet aéroport, qui déplacerait un problème sans le résoudre, serait incompatible avec le projet de réduction des gaz à effet de serre, mais il deviendrait « opérationnel » en 2017, c’est-à-dire à une période où le renchérissement du prix du pétrole aura déjà mis à mal l’aviation civile. Par ailleurs, les capacités d’optimisation de l’aéroport actuel ont été nettement sous-évaluées et la crise a sérieusement affecté le rythme de croissance du transport aérien. C’est pourquoi afficher un objectif de neuf millions de passagers en 2050 est non seulement irresponsable, mais absurde. En outre, il serait temps de reconnaître que l’avion ne contribue en rien à l’émancipation de l’homme. Si l’aviation dans son ensemble est un scandale social par son accès inégalitaire, le tourisme de masse n’en est pas moins un instrument de destruction des cultures. Enfin, les échecs des travaux pharaoniques ne manquent pas : Angers dispose d’un aéroport neuf, qui a coûté beaucoup d’argent… et qui est fermé la moitié de l’année !

En dépit d’une détermination de plus en plus forte des résidents de la ZAD qui « ne lâcheront rien » et d’une remarquable mobilisation solidaire (manifestation du 17 novembre et soutien quotidien), en dépit aussi de mises en garde y compris provenant de votre propre camp, vous vous acharnez à multiplier les assauts policiers et le saccage des lieux, à raison de 500 000 euros par semaine (à ajouter aux 650 millions du projet lui-même). L’austérité, c’est pour la plèbe ! Découvrant le vrai visage de la « gauche », vous persévérez à maintenir une logique répressive qui n’a effectivement rien à envier à celle de vos prédécesseurs. Et le risque est réel que les affrontements débouchent sur des incidents graves. Vous devriez vous méfier des dommages « collatayrault » ! De concert avec le spécialiste de la contredanse, M. Valls… à trois temps (identifier-harceler-expulser), vous vous vautrez dans l’illégalité – que vous dénoncez par ailleurs –, ne serait-ce que par la destruction de cabanes érigées sur des terrains non expulsables avant mars 2013. Mais le capital n’attend pas !

Cette tentative de passage en force, cette politique de la terre brûlée ne constituent pas seulement une erreur sur le plan stratégique, une ineptie au plan intellectuel, mais une faute morale. En contribuant à entretenir la spirale infernale du bétonnage et des expulsions préalables, vous arrachez à la terre des histoires de vie, vous imposez la souffrance à des gens ordinaires qui ne demandent qu’à prendre en main leur avenir, à tisser des liens, à construire des jardins partagés, des chantiers collectifs… Bref, à exister. Mais en promoteur zélé de la modernité, la ruralité ne vous intéresse sans doute que figée dans un musée.

Je vous invite à méditer ces propos d’une habitante de la ZAD : « Quand tu plonges tes mains dans une terre, tu ne les retires pas comme ça. » Mais je ne suis pas sûr que le peu d’humanité qu’il vous reste vous permette d’en mesurer la portée parce que, s’il faut détruire l’homme pour en faire un militaire, il faut déjà sévèrement l’avilir pour en faire un politicien. Obstiné à défendre les intérêts financiers des groupes privés au détriment de celui des plus vulnérables, occupé à stigmatiser les « activistes ultra-minoritaires », vous ne percevez pas que ce combat participe d’une lutte plus globale – certains l’ont comparé à Plogoff ou au Larzac, d’autres ont évoqué une guerre de tranchées – que le mode de production et de consommation que vous soutenez est déjà obsolète, que le système que vous voulez sauvegarder est sous perfusion pour avoir nié à la fois les valeurs humaines essentielles et les contraintes écologiques incontournables.

Incapable de tirer les leçons de l’histoire, vous vous êtes engagé dans une impasse : de nouveaux collectifs de soutien se constituent ; les assauts violents et répétés des abrutis en uniforme ne peuvent que renforcer la solidarité et l’émergence de diverses formes de désobéissance civile au sein d’une population qui perçoit de plus en plus clairement les véritables enjeux ; des recours juridiques ont été déposés auprès de la Cour européenne des droits de l’homme. Monsieur Ayrault, quels que soient le niveau d’indifférence d’une partie de la population et le degré de lâcheté des élus écologistes, vous avez d’ores et déjà perdu. Que votre volonté soit inébranlable ou qu’elle faiblisse, jamais l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne verra le jour !

Jean-Pierre Tertrais
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6827
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Tonton-vélo le Mar 11 Déc 2012 11:44

En 2050 le pétrole sera si cher que les transport aérien aura probablement reculé au niveau des années 60.
Tonton-vélo
 
Messages: 81
Inscription: Mer 12 Sep 2012 13:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Jeu 13 Déc 2012 11:29

Contre l’aéroport et son monde, s’ils attaquent on riposte

Le 17 novembre dernier, nous étions près de 40 000 personnes et 400 tracteurs à fouler les départementales de la ZAD pour reconstruire un village d’organisation de la lutte après plus d’un mois d’opération policière et de destructions de maisons. Cette démonstration de force est pour nous le signe avant-coureur d’une possible victoire face aux porteurs du projet. Elle marque en tout cas une détermination qui n’a cessé de grandir depuis plusieurs semaines ainsi qu’une extention de la lutte sur tout le territoire français. Des commandants de gendarmerie abondent même dans le sens des déclarations que nous ne cessons de leur adresser et reconnaissent publiquement l’échec dans lequel ils s’engouffrent à chaque nouvelle intervention.

Image

Pour autant, le pouvoir s’entête, réaffirme que le projet se fera. Le jour où Ayrault annonçait la création d’une pseudo "commission de dialogue", la police blessait une centaine de personnes dans le bois de Rohanne. Trois jours plus tard un opposant se faisait arrêter derrière une barricade par des policiers déguisés en manifestants. Il est à ce jour encore en prison. Depuis, la présence policière est permanente sur la zad : contrôles, fouilles, saisie de matériaux destinés à la reconstruction, arrétés préfectoraux. Trève ? Dialogue ? Nous voyons dans ces opérations du gouvernement la tentative de gagner du temps, d’endormir la dynamique qui est née sur la zad et qui devient incontrôlable.

Aujourd’hui, la ZAD ne se limite plus à la ceinture de Nantes, elle s’incarne dans plus de 100 comités créés un peu partout en france et qui se retrouveront le 15 et 16 décembre pour penser ensemble la suite du mouvement.

L’enjeu pour le pouvoir, n’est plus seulement de détruire quelques maisons ou cabanes, mais il est aussi d’anéantir le "kyste" qu’il a provoqué. C’est pourquoi nous redoublons de vigilance et appelons dès maintenant, en plus des appels existants à réaction immédiate, à la tenue d’une énorme manifestation, à Nantes, quelques semaines après une grosse opération de destruction sur la ZAD.

Nous leur ferons regretter toute nouvelle attaque contre la lutte. La vie sans aéroport a déjà commencé.

zad.nadir.org
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6827
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Cheïtanov le Mer 19 Déc 2012 18:56

Venue de Ayrault : compte-rendu non exhaustif


Hier lundi 17 décembre, sa sainteté Jean-Marc super Ayrault était en visite à Clermont pour un plan comm’. Le 92e RI était de retour d’Afghanistan, les derniers rapatriés. Une promesse de campagne…

A l’appel du Comité 63 de soutien aux occupant-es de Notre-Dame Des Landes, contre l’aéroport et son monde, une 50aine de personnes se sont rassemblées pour parler d’une autre guerre, menée depuis 1963 à Notre-Dames Des Landes… Les RGs avaient acculé le comité, qui avait du déclarer le rassemblement… et on était prévenu-es : « Si une banderole ou autre chose apparait à Jaude (là où Ayrault était), c’est arrestation et garde-à-vue immédiate »… La démocratie bourgeoise, de droite comme de gôche, dans toute sa splendeur… Nous nous sommes donc rassemblé-es à quelques centaines de mètres, avec banderoles (dont une contre l’incinérateur, relions les luttes !) et pancartes. Des cars de CRS partout pour empêcher toute tentative d’approche…

Image

Après avoir diffusé tous les tracts, nous avons tenté d’aller à Jaude, mais la démocratie veillait. Nous sommes alors parti-es en manif plus ou moins sauvage à travers la ligne de tram jusqu’au 92e RI, en chantant entre autre « Des légumes pas du bitume » ou « Des moutons pas des avions ». Quand fut lancé un petit « P comme Pourri et S comme Salopard, à mort le Parti Socialiste », il fut repris, mais pas par tout le monde, trop anarchiste peut-être… Les utilisateurs-trices du tram ont pu nous voir, on a eu le droit à quelques klaxons…Devant le 92e RI rebelote, cars de CRS partout, impossible de faire quoique ce soit…

Image

Au bout d’un long moment, on a décidé de plier bagages. L’après-midi, une délégation était reçue à la pref (à son initiative…) pour en causer, ainsi que de l’incinérateur. Pour nous anarchistes, c’est une perte de temps, un moyen de bloquer une action qui aurait pu être organisée. Ces délégations ne mènent à rien, d’ailleurs c’est qui en est sorti semble-t-il…

Une petite action donc, avec les moyens du Comité 63, et surtout avec en face un déploiement extrême de CRS. On remarquera que beaucoup de cars de CRS venaient d’autre départements, encore de l’argent grillé pour rien… Mais nous ne céderons pas, contre l’aéroport et son monde !

Un participant
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Sam 29 Déc 2012 11:06

Les deux lycéennes en fugue liées à la mouvance anarchiste selon le procureur

Disparition. Le parquet du Puy-en-Velay privilégie la piste de Notre-Dame-des-Landes, même si les parents des deux adolescentes réfutent cette hypothèse.

http://www.leprogres.fr/france-monde/2012/12/29/selon-le-procureur-genevieve-et-camille-sont-liees-a-une-mouvance-anarchiste

Alors que, la veille, la mère de l’une des deux adolescentes portées disparues depuis trois semaines avait indiqué que la piste d’une fugue pour Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) n’était « plus d’actualité », le procureur de la république du Puy-en-Velay a estimé, hier, que cet axe de recherche n’était pas écarté par les enquêteurs.

« La piste de la fugue pour rejoindre la région nantaise et ainsi participer au mouvement contre la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est toujours privilégiée », a estimé le parquet du Puy-en-Velay dans un communiqué.

Le procureur Jacques Louvier a dit à l’AFP savoir que Geneviève (16 ans) et Camille (17 ans) « sont liées à cette mouvance anarchiste ».

Toujours selon la même source, « il est très difficile, dans le climat actuel, de poser des barrages routiers ou de mener des contrôles d’identité » dans ce secteur, ce qui explique les difficultés de l’enquête.

De son côté, le commissariat de police, qui s’est dessaisi de l’enquête au profit du SRPJ de Clermont-Ferrand, a encore reçu, hier, des dizaines d’appels de témoins croyant avoir aperçu les adolescentes.

Rémi Barbe
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6827
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Lehning le Sam 29 Déc 2012 20:21

Bonsoir !

@ Cheit': compagnon, quelle que soit la manif, les CRS viennent TOUJOURS d'ailleurs. Ce n'est jamais les CRS autochtones ou locaux qui interviennent.
Pourquoi ? C'est une "stratégie" des CRS, appliqué partout pour principalement ne pas être reconnus dans leur lieu d'habitation.
C'est ainsi et c'est le BA-BA des CRS.

Sinon, bravo pour ce que vous avez fait à Clermont, même si...
Pour info, dans la Creuse, à ce jour, il n'y a eu qu'un petit rassemblement place Bonnyaud à Guéret devant le Tribunal. (et un concert de soutien à Royère + un texte de la ZAD publié dans le dernier Creuse-Citron le journal de la Creuse libertaire).
Le collectif ZAD creusois est pas mal noyauté par EELV. (Je sais pas si c'est partout pareil) Ca reste donc assez gnan-gnan.

Salutations Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2511
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Sam 29 Déc 2012 20:42

si ça tient jusqu'au printemps, j'irai faire un saut.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Dim 30 Déc 2012 19:41

La 2nde fugueuse ne veut pas rentrer

La seconde lycéenne de Haute-Loire en fugue depuis le 4 décembre a téléphoné à sa mère à la mi-journée lui indiquant qu'elle ne "souhaitait pas rentrer", a indiqué le parquet du Puy-en-Velay.

Geneviève, 16 ans, a appelé sa mère et a eu "une conversation de plusieurs minutes avec elle", a précisé le procureur de la République Jacques Louvier. Selon ce dernier, elle a indiqué "être bien" et vouloir continuer son action.

Sa camarade Camille a été retrouvée hier soir par sa famille sur la zone de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Le magistrat a expliqué sur BFMTV que les deux jeunes filles n'avaient pas été séquestrées et qu'elles s'étaient rendues sur la zone de leur plein gré.
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6827
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Lun 31 Déc 2012 11:10

ce serait ma fille, je serais allé la chercher par la peau du cul.
elle risque de tomber amoureuse d'un blaireau qui va lui parler de la révolution qui arrive et dans six mois elle se retrouvera dans un squat pourri.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede acratack le Lun 31 Déc 2012 16:55

ou pire atterir a la cnt...
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Lun 31 Déc 2012 17:14

des fois, c'est la même chose.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Lehning le Lun 31 Déc 2012 23:03

baboeuf a écrit:ce serait ma fille, je serais allé la chercher par la peau du cul.
elle risque de tomber amoureuse d'un blaireau qui va lui parler de la révolution qui arrive et dans six mois elle se retrouvera dans un squat pourri.


Bonsoir !

Purée ! Mais on dirait un beauf réac qui s'exprime !
(Tu aurais été en bon père la chercher violemment ? Tu est violent en + ?]

Pour moi, quelqu'un, qui va à NDDL, c'est déjà qu'il/elle a une conscience POLITIQUE de quelque chose.
Ce n'est pas rien, mine de rien !
Et il ne peut y avoir d'hasard fortuit dans ce genre de démarche.

Alors Baboeuf, je me doute bien d'avance ce que tu vas nous seriner, toi le légaliste, qui a fait ses classes chez les Rouges: voui, mais elle est mineure (selon les lois de la RP franchouillarde); elle peut tomber sur un blaireau (ah non, ça tu l'a déjà dit) -elle peut croiser un CRS aussi ! :siffle:

Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents: c'est le BA.BA de l'éducation libertaire.



M'enfin, bref, tu vas nous en sortir combien des bien beaufs et réacs comme ça Baboeuf ?

Salutations Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2511
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede baboeuf le Lun 31 Déc 2012 23:58

un peu de provo, ça fait pas de mal.
reste que oui, j'ai été témoin de la dérive de jeunes engagés dans des mouvements comme celui contre le cpe.
il y en a un qui est aujourd'hui à moitié clodo. on aurait du empêcher cette dérive au lieu de favoriser le squat du local du coin par cette poignée de jeunes partis peu à peu à la dérive.
pour être libre, il faut être armé. très peu de jeunes mineurs sont capables de l’être.
l’éducation libertaire, ce n'est pas laisser faire n'importe quoi par des gamins qui se cherchent et veulent se confronter à leurs propres limite et à l'autorité.
pour revenir à cette gamine, franchement, qu'est ce qu'elle en a à branler de l'aéroport?
vous croyez vraiment que c'est sa motivation première?
c'est une petite fugue fleurant bon le romantisme révolutionnaire. ça fait chier ses parents et elle se sent libre.
perso, ce serait ma fille, je ne pourrais pas dormir tranquille sans savoir avec qui elle se trouve.
et c'est pas une bande de militants anarcho-cannabiques qui me rassureraient.
donc oui, je crois bien que j'irai la chercher.
baboeuf
 
Messages: 347
Inscription: Dim 28 Oct 2012 03:49

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Lehning le Mar 1 Jan 2013 00:07

Bonsoir !

N'oublie pas de prendre des bottes et une lampe frontale ! :arf:

Salutations Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur
Lehning
 
Messages: 2511
Inscription: Jeu 26 Juil 2012 16:33

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede acratack le Mar 1 Jan 2013 22:05

un article qui montre un peu l'etat d'esprit des flics sur place (et qui montre un peu le niveau intelectuel des forces de l'ordre)

https://copwatchnord-idf.info/?q=node/166
acratack
 
Messages: 880
Inscription: Sam 12 Mai 2012 10:56

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede vroum le Mer 2 Jan 2013 11:00

Sévère mais juste !

31 décembre 2012 par florealanar http://florealanar.wordpress.com/2012/12/31/severe-mais-juste/

L’affaire des deux jeunes filles mineures et fugueuses retrouvées à Notre-Dame-des-Landes entraîne un certain nombre de commentaires, çà et là, de la part de ces « braves gens qui n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux ».
Parmi toutes ces réactions, celle-ci, postée sur Orange Actu, me semble mériter le prix Manuel-Valls des commentaires en ligne :

« Il faudrait pour limiter l’action de ces groupes anarchistes les punir individuellement autrement que par le tribunal dont ils se moquent. Leur supprimer toutes aides et allocations pour un temps relativement long. Les priver du droit de vote pour des années également, ce qui libérerait certaines bonnes consciences politiques qui les soutiennent car ils comptent sur leurs voix. Et cela pour commencer… »

Supprimer le droit de vote aux anarchistes, voilà une idée grandiose, « pour commencer » ! Et pour continuer, on pourrait leur interdire l’accès à certaines fonctions : général de brigade, archevêque de Paris, miss France…
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6827
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Un appel à la résistance à Notre Dame Des Landes

Messagede Tonton-vélo le Mer 2 Jan 2013 17:02

baboeuf a écrit:....
elle risque de tomber amoureuse d'un blaireau qui va lui parler de la révolution qui arrive et dans six mois elle se retrouvera dans un squat pourri.


avec un polichinel dans le tiroir en prime!
Tonton-vélo
 
Messages: 81
Inscription: Mer 12 Sep 2012 13:33

PrécédentSuivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités