Chroniques de la violence policière

Toutes les infos sur les luttes en cours

Chroniques de la violence policière

Messagede hocus le Mar 19 Oct 2010 20:57

Nous n'oublions pas, nous ne pardonnons pas.

Je propose d'essayer de rassembler les infos sur la violence policière de ces derniers temps.

Donc, je commence, et évidemment je serais pas exhaustif.


**
Caen, 12 octobre:

Âgé de 19 ans, l'étudiant s'était effondré après un tir de grenade lacrymogène, en marge des manifestations contre la réforme des retraites. Selon son père, il a subi, mercredi, une opération de cinq heures au CHU de Caen, sa boîte crânienne ayant été enfoncée par le choc et la membrane de protection du cerveau abîmée. Une seconde victime, plus légèrement blessée, a déjà porté plainte, selon Ouest France.

http://fr.news.yahoo.com/73/20101014/tf ... 31ec3.html


**
Montreuil, 14 octobre:

Un lycéen a été blessé au visage par un tir de flashball lors d’une manifestation pour les retraites. Il risque de perdre un œil.

http://engreve.wordpress.com/2010/10/14 ... flashball/

**
Brest, 19 octobre:

Suite à une proposition d'aller ensemble bloquer les trains, le cortège s'est tranquillement dirigé vers les quais puis vers les rails. Au bout de 30 minutes alors que nous nous apprêtions à amener la nourriture sur place, les gendarmes mobiles et les flics en tenue anti-émeute sont intervenus. Ils nous ont alors pousser vers la sortie, n'hésitant pas à matraquer les bloqueurs. Bilan, 5 blessés dont 4 emmenés à l'hôpital.

http://nantes.indymedia.org/article/21940

**
Lyon 19 octobre:

on recen­sait 8 mani­fes­tant-e-s blessé-e-s au moins (arri­vés ina­ni­més, mem­bres brisés, points de sutu­res)

http://rebellyon.info/Suivi-quotidien-d ... ,7670.html
hocus
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede hocus le Mer 20 Oct 2010 01:24

Grenoble, 19 octobre:

Lors de la manifestation du 19 octobre à Grenoble, plusieurs centaines de lycéen.ne.s et syndicalistes ont continué en cortège passant devant le rectorat et la CCI. C’est ce moment qu’a choisi la police pour faire étalage de sa violence envers les manifestants qu’elle croisait, lycéen.ne.s pour la plupart. Des syndicalistes de Solidaires 38 en ont, entre autres, été les victimes, l’un d’entre eux étant à l’hôpital après un coup de matraque sur le crâne. Nous dénonçons ces violences policières envers des syndicalistes exerçant leur droit de grève et nous solidarisons avec les victimes de ce jour de la répression d’État.

Un coup contre l’un d’entre nous est un coup contre tous !

http://juralibertaire.over-blog.com/art ... 52962.html
hocus
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede hocus le Mer 20 Oct 2010 02:03

J'aime bien cet article, pour trois raisons, la première, c'est qu'on voit un peu une tactique de flics (sont moins complètement abruti qu'on pourrait croire, et ils s'entraînent à chaque manifs...cf http://www.article11.info/spip/David-Du ... ataille-de ), et deuxièmement pour l'histoire des lance-pierre, et troisièmement, parce que le récit est bien foutu.

Ca se passe à saint nazaire.

source: http://nantes.indymedia.org/article/21942



Les playmobiles ne sont pas des jouets pour enfants.

Mardi 19 octobre 2010

En grève aujourd'hui !

Panne de réveil , j'arrive un peu tard sur l'action de ce matin mais l'accès à la station poids-lourds de AS 24 de Saint -Nazaire est toujours bloquée, des feux ont été allumés dans la largeur de la rue. Le chantier voisin a fourni le matériel nécessaire pour améliorer le barrage. L'action tient jusque vers 12 h .
Deux rues plus loin, ce sont les territoriaux qui ont fait une pyramide de poubelles (les services voiries sont équipés...) Axe bloqué.

Je vais faire un tour au piquet du dépôt pétrolier. C'est de mieux en mieux organisé...
A la radio on entend Sarko qui annonce qu'il va faire débloquer les raffineries... Les gars rigolent !
Il veut déclencher des affrontements dans un site classé Seveso ? Qu'il essaie...

14h00 Retour sur le lieu de rassemblement pour la manif de cet après-midi.
C'est encore très clairsemé, faut dire qu'un coup à 15h/ un coup à 14h30 fait qu'à 15h30 et pas avant , on fait le plein. Encore plus de monde que mardi dernier (25000 personnes), le parcours est rallongé. Personne n'est fatigué !
17h30 Fin de manif. On met en place un cordon pour éviter un départ massif vers la sous-préfecture.
Peine perdue, les playmobiles ont anticipé, ils étaient sortis des camions bien avant la fin du cortège. Dès lors, la foule se dirige vers eux. Ce ne sont pas des casseurs, mais bien une foule qui vient défier les bleus.
Face à face étrange...
Pendant 5 minutes la foule est silencieuse bien que les gardes mobiles aient envoyé les fusées rouges par 2 fois annonçant l'imminence de la charge. Puis quelqu'un scande « Sarkozy démission! » immédiatement, tout le monde reprend! Dans les secondes qui suivent, volée de lacrymos et charge des playmobiles.
Ça cavale sec...
Manifestants, passants refluent rapidos vers le temple de la consommation récemment implanté dans Saint-Nazaire dénommé le Ruban Bleu... Problème!
Gros, gros problème, une partie des gardes mobiles avaient dû se planquer dans ce centre commercial avant la manif car il en sort de partout, ils balancent des grenades dans tous les sens et encerclent le quartier.
Une vrai souricière dans laquelle nous sommes des milliers, manifestants et passants.
Heureusement, j'ai réussi à retrouver ma fille lycéenne un quart d'heure auparavant.
Je lui conseille de raser les murs, on va essayer de trouver un passage libre...
On va dans un sens, lacrymos...
On part dans l'autre sens, relacrymos...
Deux petites vieilles en ballade sont totalement paniquées...
La Bac fait son rodéo en voiture au milieu de tout ça, ils renversent un cycliste. La foule gronde.
Les manifestants les plus pacifiques commencent à jurer qu'on ne les y reprendra plus et qu'à la prochaine les lances-pierres sortiront des placards...
Finalement, vers 18h on trouve une issue, on commence à regagner le lieu de parking de la voiture.
On se fait doubler par une dizaine de camions de gardes-mobiles, ils s'arrêtent 200 m plus loin et barrent la rue.
A nouveau nous sommes coincés comme quelques dizaines d'autres manifestants qui cherchent à partir.
On attend, c'est calme à part un mec qui , du haut de son balcon, montre la partie la plus charnue de son corps au playmobiles, on se marre... Pas longtemps car ils nous rebalancent immédiatement des lacrymos et chargent dans la foulée. Il est interdit de rire désormais !
Course-poursuite, après de nombreux tours et détours on réussi à retrouver la voiture. Les yeux piquent fort mais on a évité les matraques.
18h20 Ma fille me dit: « Mais ils sont fous ! »
« Oui, ma fille, tu viens de faire connaissance avec le bras armé d'un gouvernement fachisant aux abois... ».
Fin de la journée.

On va bien dormir car demain rassemblement interpro à 10h30 à Donges !
hocus
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede hocus le Mer 20 Oct 2010 16:16

Plus de précision sur Lyon le 19 octobre :

Place Bellecour, la police a grièvement blessé des lycéens et étudiants

Au moins 8 personnes seraient hospitalisées (juste à l’hôpital le plus proche) à la suite de la révolte d’aujourd’hui à Lyon. Deux d’entre elles ont à nouveau été touchées par des flashballs au visage, l’une à l’oeil, une autre à la joue, une troisième au genou (sa jambe faisait un angle improbable). Une autre personne souffrirait d’une commotion cérébrale à la suite d’un coup de tonfa derrière la tête, et un autre (très ensanglanté) d’une fracture au visage avec 7 points de suture suite à un coup de tonfa également, entrainant 45j d’ITT.

http://rebellyon.info/Place-Bellecour-la-police-a.html
hocus
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede BlackJoker le Mer 20 Oct 2010 18:31

Merci pour ce topic.

Effectivement dure répression un peu partout, qu'elle soit l'œuvre de la police ou de la justice.
Je pense qu'il faudra quand même bientôt se poser la question de l'auto-défense contre les porcs.

Bientôt la peur changera de camps, et on la lira dans leurs yeux.
BlackJoker
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede Polack le Mer 20 Oct 2010 21:46

j'aime assez cette formule :twisted:
"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint se borne à ne pas trop emmerder ses voisins" G. Brassens Don Juan
Avatar de l’utilisateur
Polack
 
Messages: 1628
Inscription: Jeu 26 Mar 2009 13:39

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede Johan le Mer 20 Oct 2010 21:51

BlackJoker a écrit:Je pense qu'il faudra quand même bientôt se poser la question de l'auto-défense contre les porcs.

Bientôt la peur changera de camps, et on la lira dans leurs yeux.

Pour ça, il faut s'en donner les moyens...
Avatar de l’utilisateur
Johan
 
Messages: 1476
Inscription: Ven 20 Fév 2009 23:44

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede hocus le Mer 20 Oct 2010 21:53

Non on la lira pas dans leurs yeux, on la lira sur leurs postérieurs quand ils fuiront !

comme ça :

voir à partir de 2:55
hocus
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede Johan le Mer 20 Oct 2010 22:49

hocus a écrit:Non on la lira pas dans leurs yeux, on la lira sur leurs postérieurs quand ils fuiront !

comme ça :

voir à partir de 2:55

C'est sans comparaison.
Les flics en Chine sont très mal préparés à la gestion des foules, vu qu'il n'y a pas de manifestation/rassemblement "politique" autorisé (sauf anti-japon, etc...). Ils n'utilisent pas (ou très peu) de gazs lacrymogènes. Et puis là ils font face à une foule enragée (c'est suite à la mort d'un habitant de la ville à cause des flics je crois).

Pour que la peur change de camp, il faut d'abord avoir la volonté de rendre les coups et surmonter sa propre peur du flic : on en est loin!

Ensuite reposer la question des moyens: les flics balancent le lacrymo à la moindre occasion, il faut s'en préserver. C'est la priorité.
Qui pour l'instant va en manif avec un masque à gaz ou des lunettes de ski/piscine/plongée? Une minorité.
Avatar de l’utilisateur
Johan
 
Messages: 1476
Inscription: Ven 20 Fév 2009 23:44

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede fu hsang le Mer 20 Oct 2010 23:01

les lunettes de piscine ça fait pas empirer ??? l effet ???
fu hsang
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede Johan le Mer 20 Oct 2010 23:05

fu hsang a écrit:les lunettes de piscine ça fait pas empirer ??? l effet ???

J'vois mal comment ça peut empirer l'effet vu que ça empêche le contact entre le lacrymo et l'oeil... :|
(bon évidemment faut les mettre avant... :mrgreen: )
Avatar de l’utilisateur
Johan
 
Messages: 1476
Inscription: Ven 20 Fév 2009 23:44

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede spleenlancien le Mer 20 Oct 2010 23:13

Image

Un millier de paysans chinois ont affronté la police pour s'opposer à la préemption et à la saisie de leurs terres.
Cette photo semble te donner raison Johan. On voit bien que le flic n'a que son uniforme et pas une tenue anti-émeute.

http://www.rue89.com/chinatown/2010/10/ ... res-171864
spleenlancien
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede BlackJoker le Mer 20 Oct 2010 23:22

Johan a écrit:Pour ça, il faut s'en donner les moyens...


Ben oui. Mais se donner les moyens, c'est déjà analyser un rapport de force ( pas seulement le nombre, mais aussi si c'est des ouvriers, ou des lycéens etc). Ensuite c'est aussi de la cohésion, de l'organisation et... de la motivation.
Les flics sont de plus en plus violents, et je pense que la réponse pourrait déjà être une forme d'autodéfense de la part des manifestants.

Johan a écrit:Pour que la peur change de camp, il faut d'abord avoir la volonté de rendre les coups et surmonter sa propre peur du flic : on en est loin!


Je crois moi qu'on n'en est pas si loin. ( voir aussi à lyon ou les baceux ont lapinés, à paris la semaine dernière, ou les manifestants de la manif sauvage ont pris la décision de charger le cordon de crs).
Alors ce n'est pas représentatif, ok. Mais ça montre que c'est possible.

Johan a écrit:Ensuite reposer la question des moyens: les flics balancent le lacrymo à la moindre occasion, il faut s'en préserver. C'est la priorité.
Qui pour l'instant va en manif avec un masque à gaz ou des lunettes de ski/piscine/plongée? Une minorité.


C'est pas avec des lunettes de piscine que tu fais front contre les charges... enfin pour moi c'est de l'ordre du détail ça.
Pour me répéter, je pense que lucidité sur le rapport de force, cohésion et organisation sont plus importants que des lunettes ou du sérum phisio...
BlackJoker
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede Johan le Mer 20 Oct 2010 23:50

BlackJoker a écrit:Je crois moi qu'on n'en est pas si loin. ( voir aussi à lyon ou les baceux ont lapinés, à paris la semaine dernière, ou les manifestants de la manif sauvage ont pris la décision de charger le cordon de crs).
Alors ce n'est pas représentatif, ok. Mais ça montre que c'est possible.

Ah mais tout à fait, d'ailleurs c'est (je pense) une des craintes des autorités: une jonction émeutière durable entre "jeunes des quartiers" et "anarchistes-autonomes".
Mais dans ces cas particuliers, les protagonistes cherchent directement la confrontation avec les flics ou en tout cas sont disposés à le faire!
Le "manifestant lambda", lui, décrit ces personnes comment des "casseurs", "extérieurs à la lutte", et autres joyeusetés...
Pour que les gens débordent les flics, il faudra d'abord qu'ils débordent les appels au calme des syndicats et leurs SO. Et ça c'est pas gagné du tout.
Les flics les plus efficaces ne portent pas l'uniforme...

BlackJoker a écrit:C'est pas avec des lunettes de piscine que tu fais front contre les charges... enfin pour moi c'est de l'ordre du détail ça.
Pour me répéter, je pense que lucidité sur le rapport de force, cohésion et organisation sont plus importants que des lunettes ou du sérum phisio...

T'as jamais remarqué que les flics tapaient du lacrymo avant la charge? Ça me parait pas anodin moi...
Essaye de résister à une charge quand t'as les yeux qui brulent et la gorge en feu.
J'en connais qui systématiquement s'ils vont à une manif potentiellement chaude mettent des protèges tibias, coquille, etc.

Après pour moi résister à une charge de CRS c'est comme vouloir arrêter un bœuf en lui barrant la route.
Briser leur organisation, les isoler, ne pas leur laisser de répit pour s'organiser, rester mobiles, etc... Tout ça nécessite effectivement une certaine cohésion entre manifestants, et donc une véritable complicité dans l'action.
Avatar de l’utilisateur
Johan
 
Messages: 1476
Inscription: Ven 20 Fév 2009 23:44

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede fu hsang le Jeu 21 Oct 2010 11:54

héhé voila une bien bonne histoire
salut aux compagnons et compagnes
ils cognent les prolos.... la reaction ne devrait pas sa faire attendre

Dépôt de bus de Rennes : la police joue la provocation

Une soixantaine d’étudiants ont bloqué ce matin fu (20 octobre) la sortie des bus STAR de Rennes, en s’installant à l’entrée du dépôt dès 4 heures, les premiers bus sortant à 4h45.

A l’arrivée des CRS, vers 9h30, alors que tout se passait dans le calme entre étudiants et chauffeurs, les CRS ont forcé le barrage après de rapides sommations d’usage et contraint chauffeurs et étudiants à se réfugier dans le bâtiment STAR ou ils ont fait usage de matraques et gaz lacrymogène.

Par la suite, après pourparlers entre les instances présentes, et tandis que l’infirmière STAR prodiguait les premiers soins, les étudiants ont évacué les lieux, et les conducteurs les ont encadrés et protégés pour qu’ils puissent sortir des lieux sans encombres.

Les conducteurs, révoltés par les violences des CRS, se sont réunis en AG qui a voté une grève intégrale pour la journée, à 95% des votants.

Les responsables CGT sont reçus par les responsables de Rennes Métropole pour qu’ils s’expliquent sur cette agression en règle.

Une cinquantaine de conducteurs atteints par les gaz (notamment aux yeux) ont déposé une déclaration d’accident du travail.
fu hsang
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede un passant le Jeu 21 Oct 2010 12:55

Johan a écrit:Ah mais tout à fait, d'ailleurs c'est (je pense) une des craintes des autorités: une jonction émeutière durable entre "jeunes des quartiers" et "anarchistes-autonomes".


Encore faudrait-il que les anars osent y aller dans les "quartiers", moins évident que les "marchés du samedi matin"
un passant
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede fu hsang le Jeu 21 Oct 2010 13:07

heu ... tu parles de quels anars ???? parce que moi j en suis des cités , car c est de ça dont tu parles je suppose , faut pas y aller , suffit d y habiter et d etablir des liens avec tes voisins , comme dans n importe quelle village de france , l integration des "etrangers " (comprendre , exterieur au village ) prends du temps , comme dans n importe quelle relation nouvelle (enfin ça , ça depend des individus )
mais bon , si tu parles de debarquer avec tes gros sabots et de donner des leçons a tout le monde , comme le font la plupart des militants quand ils viennent dans ces quartiers , alors je serais l un des premiers a gueuler contre ceux et celles qui apportent la bonne parole , j ai toujours eu horreur des messies et autres apporteurs de saintes ecritures , qu elles soient spirituelles ou politiques
fu hsang
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede un passant le Jeu 21 Oct 2010 13:26

Tu vis dans une cité par choix militant ou parce que tu n'as pas pu faire autrement? J'habite en HLM mais bien propret, population agée présente depuis la construction avec des militants cocos-staliniens historiques qui vendent l'huma le week-end.
un passant
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede fu hsang le Jeu 21 Oct 2010 13:34

quand j ai eu la possibilité , j ai vite migré dans un departement rural ds un hameau
on est 12 a habiter a l annee , avec des chevres , des anes , des brebis , moutons et autres
des banlieues picardes ds les annees 70, aux banieues de grenoble dans les annees 2000 en passant par les cites de charvieux/chavagneux , j ai pas trop eu de choix , des que je l ai eu , je me suis cassé
c est pourri la ville
fu hsang
 

Re: Chroniques de la violence policière

Messagede hocus le Jeu 21 Oct 2010 20:56

**

Poitiers, le 21 octobre :

Selon elle, deux jeunes, dont une lycéenne qui souffre de trois côtes cassées "consécutivement à des coups de matraque" ont été transportés à l'hôpital. Toujours selon la représentante lycéenne, un policier a donné une gifle à un élève.

http://juralibertaire.over-blog.com/art ... 36750.html

**
hocus
 

Suivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo [Bot] et 1 invité