Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Toutes les infos sur les luttes en cours

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede kuhing le Mar 23 Sep 2008 17:23

The Koala Avenger a écrit:Ce que j'ai vu, moi, dans le cortège du 5 avril, c'est 2 mecs encapuchonnés qui sortaient du cortège pour mettre des trucs qui faisaient des flammes sur le chemin de la manif, puis rentraient dans le rang.
?


des réactions des autres manifestants par rapport à ça ?
kuhing
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Mar 23 Sep 2008 17:32

kuhing a écrit:
The Koala Avenger a écrit:Ce que j'ai vu, moi, dans le cortège du 5 avril, c'est 2 mecs encapuchonnés qui sortaient du cortège pour mettre des trucs qui faisaient des flammes sur le chemin de la manif, puis rentraient dans le rang.
?


des réactions des autres manifestants par rapport à ça ?


déjà je pense qu'ils n'étaient pas que deux (mais les compter, je laisse ça aux keufs en fait), ensuite "rentraient dans le rang", si il s'agit du "cortège" des autonomes, il n'y a pas de "rang".
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede RickRoll le Mar 23 Sep 2008 17:39

Je dis que j'en ai vu deux, je me doute bien qu'ils devaient être plus nombreux.
C'était dans le cortège unitaire anarchiste FA + AL + autres qu'ils rentraient.
Je le redis, je me suis demandé, au vu des inscriptions "Machin, nouveaux négriers" sur le sol, si c'étaient pas des fafs qui voulaient causer des troubles.
RickRoll
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede gyhelle le Mar 23 Sep 2008 18:05

kuhing a écrit:Faut sortir de temps en temps le samedi aprés-midi, Gyhelle :lol:


En même temps, moi en 78 j'étais un peu jeune pour aller aux manifs.
gyhelle
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede bajotierra le Mar 23 Sep 2008 18:19

C'est important de savoir où vont se placer ces individus

s'ils rentrent dans la manif ou un cortége de gens conscients alors de deux choses l'une :
-Soit ils ne sont pas refoulés et alors il y a une complicité sur les objectifs
-Soit ils sont refoulés ou se font tancés parceque leur action est indigne

Ensuite le probléme des SO , oui il faut s'attendre a ce qu'ils soient là pour taper sur des manifestants qui sont en désaccord avec eux .
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Alayn le Mar 23 Sep 2008 18:21

Bonjour ! Ce qu'il se passe souvent dans les manifs parisiennes, c'est un no man's land d'autonomes qui se cale devant les cortèges libertaires et qui provoquent les cortèges rouges qui sont devant ou dégradent du mobilier urbain ou des commerces.

C'est aussi 1 des raisons qu'on a vu très souvent les SO de la CNT et de la CGT se frités. J'ai même vu une fois le SO de la CGT protéger les socialos qui étaient devant !

Faut pas raconter d'histoires ! Dans ce genre de manifs, il y a toujours une frange d'autonomes qui s'intercalent entre les cortèges. Quand çà chauffe un peu trop pour eux, ils se réfugient au sein des cortèges. Les flics sont sur les côtés et prennent des photos. Voilà comment çà se passe.

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede gyhelle le Mar 23 Sep 2008 19:24

bajotierra a écrit:-Soit ils ne sont pas refoulés et alors il y a une complicité sur les objectifs
-Soit ils sont refoulés ou se font tancés parceque leur action est indigne


Euh non. Tu peux aussi ne pas avoir envie de te friter avec ces types ou de faire le flic.
gyhelle
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede bajotierra le Mar 23 Sep 2008 19:33

Euh non. Tu peux aussi ne pas avoir envie de te friter avec ces types ou de faire le flic
.

Je parle d'un mouvement un minimun conscient et déterminé pas d'un truc de traines-savates .
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Alayn le Mar 23 Sep 2008 19:47

Bonsoir ! Il est très facile d"infiltrer" n'importe quel cortège, traîne-savates ou pas. Même doté d'un bon SO. En traînant sur les côtés, t'arrives toujours à trouver une "faille". En remontant des cortèges par exemple sans signe distinctif particulier.
Facile de planquer sa cagoule aussi pour ce faire...

Salutations Anarchistes !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Mar 23 Sep 2008 19:52

ca parait un peu énorme que des autonomes puissent se "réfugier" dans le cortège AL/FA sans se faire éjecter direct...ou alors c'est des gens de la FA ou d'AL qui se sont soudainement dit: "youpi, on va cramer des bagnoles de bourges !"

qui sait.... ya peut-être une fraction toto clandestine au sein de la FA, comme l'Etincelle pour LO :wink: et ils arrivent même à y planquer les cagoules, vraiment trop forts, j'aimerai bien les rencontrer
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Alayn le Mar 23 Sep 2008 20:13

N'inverse pas tout. Presque n'importe qui peut intégrer un cortège sans qu'on lui demande s'il a la carte du Parti.

Et y'a certainement des anars organisés qui sont plus autonomes que celles ou ceux qui prétendent l'être.

Muni d'une cagoule en peau de lapin avec des grandes oreilles, t'arrives même à intégrer des mouvements autonomes, tu ne le savais pas ?
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede bajotierra le Mar 23 Sep 2008 20:23

je crois qu'on ne parle pas des mêmes choses , regardons l'actualité :

Des salariés d'une fonderie du Maine-et-Loire, en grève depuis plus d'une semaine contre un plan social, menacent de «faire sauter» 14.000 pièces en aluminium amoncelées devant leur usine avec des bouteilles de gaz.

«S'il y a une décision collégiale, on mettra le feu», a affirmé Patrick Choletais, délégué syndical CGT de la fonderie Helveticast située aux Ponts-de-Cé (au sud d'Angers) et propriété du fonds d'investissement suisse Vista Capital Management.
Depuis le 12 septembre, les salariés de cette fonderie, anciennement Valfond, sont en grève contre un plan de 18 licenciements sur 90 salariés et ont amassé leur «trésor de guerre» devant l'usine, a expliqué la CFDT.

Ils avaient déjà menacé de faire sauter leur stock vendredi et s'étaient ravisés, déplaçant alors les bonbonnes de gaz, après une réunion vendredi à la préfecture leur promettant une entrevue lundi avec la direction. Mais lundi, la direction de la fonderie, qui n'était pas joignable au téléphone et absente des locaux depuis lundi matin selon les syndicats, a posé comme préalable à la discussion la remise des pièces d'aluminium.

«Ils veulent qu'on débloquent les pièces, c'est hors de question», a expliqué M. Choletais, indiquant que les bonbonnes de gaz avaient été replacées. «Si elles n'explosent pas, de toute façon, ils ne les récupéreront pas. Même si certains disent qu'on se fait hara-kiri», a-t-il ajouté.

«Nous sommes prêts à passer à l'acte, on a un tel dégoût», a-t-il poursuivi. Selon la CFDT, les pièces ont une valeur d'environ 250.000 euros.

La préfecture du Maine-et-Loire a assuré lundi que «la situation du site était sous contrôle, sans risque. Ce sont des gens responsables mais ils sont désespérés», a ajouté une porte-parole.

Leparisien.fr avec AFP


Quand il y un vrai mouvement , il y a une vraie conscience collective qui se détermine collectivement et pas en fonction
des fantasmes des uns et des envies des autres , et tout cela peut aller trés loin , être infiniment plus violent que les cagoules et les tee schirt vendus par no pasaran et autre boutiquiers de la feinte- dissendence .

Un patron indien lynché à mort par ses employés

Furieux d'avoir été licenciés, ces anciens salariés d'un équipementier automobile italien exigeaient d'être réembauchés.

Un conflit social affectant une entreprise de la banlieue industrielle de New Dehli a tourné à l'émeute sanglante en Inde : un PDG a été lynché, lundi, jusque là mort ,par 200 d'anciens employés furieux d'avoir été licenciés. Ses ex-salariés d'une filiale indienne de l'équipementier automobile italien Graziano Transmissioni India avaient été conviés par leur patron Lalit Kishore Chaudhary à une réunion de conciliation en vue de leur réinstallation. La cause du licenciement reste floue. D'après la police, citée par le quotidien The Hindu, les travailleurs auraient été renvoyés deux mois plus tôt à l'issue d'une manifestation qui aurait dégénérée. Les ouvriers de Graziano Transmissioni India qui réclamaient de meilleurs salaires et des contrats à durée indéterminée auraient mis à sac en juillet les locaux de leur usine. Graziano Transmissioni India propose une autre version : les licenciements auraient été motivés par les mauvaises performances des employés.

Lorsqu'ils se rendent lundi au siège de leur usine, les travailleurs licenciés apprennent que leur réintégration se fera à plusieurs conditions, dont la rédaction d'une lettre d'excuses. Si on en croit les témoignages recueillis par le Times of India, l'agitation gagne rapidement les ouvriers, mécontents de se voir imposer des pré-requis. Alors que les grilles de l'usine sont ouvertes pour laisser passer une voiture, la foule s'engouffre derrière le véhicule et s'attaque aux automobiles stationnées dans le parking avant de pénétrer dans les locaux de l'usine, frappant les gardes et les employés présents.

Alerté par le bruit, Lalit Kishore Chaudhary tente de calmer les protestataires lorsqu'il est encerclé par six hommes d'une trentaine d'années qui fondent sur lui et l'assaillent avec des barres de fer. Les heurts ont fait, en tout, une quarantaine de blessés dont vingt-trois sont toujours hospitalisés en soins intensifs pour des fractures et blessures à la tête.

Le bilan des affrontements aurait pu être encore plus lourd. Cinq consultants italiens travaillant pour Graziano, qui inspectait l'usine de boites de vitesse et de systèmes de transmission,se trouvaient sur place et ont été épargnés de justesse par les émeutiers. Forettii Gatii, a ainsi raconté au journal Times of India s'être «enfermé dans un bureau» et avoir «prié pour que personne n'entre». La police a arrêté une soixantaine de personnes qui seront poursuivies pour émeute et homicide et va sans doute procéder à de nouvelles interpellations mardi.


La question actuelle , elle est là toute crue :

Que penser de la violence des masses ? Le reste c'est du flan .
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Mar 23 Sep 2008 20:45

à force de faire de la provo...
parce que là, je vois une autocritique... :lol:
alors, le flan et la provo de votre part, çà s'arrête quand ?
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Mar 23 Sep 2008 21:58

qierrot a écrit:à force de faire de la provo...
parce que là, je vois une autocritique... :lol:
alors, le flan et la provo de votre part, çà s'arrête quand ?


mattez-moi ce stal !! hahaha "ah vous allez enfin reconnaitre vos torts !!" mais c'est toi le flan

Ca veut dire quoi "la violence des masses" ?? Parce que c'est massif ça rend la violence plus légitime, c'est quoi ce débat à la con là ? Lâchez un peu vos vieux concepts de "masses" et son corollaire "avant-garde", y a des gens qui se bougent contre l'oppression, ils usent de la violence parfois, point. Et quand un patron se fait lyncher à mort par ses employés comme ça vient de se passer en Inde, il n'y a pas de raison particulière de fantasmer dessus, c'est assez clair.

J'ai aucune honte à aller provoquer des mous du fion néo-staliniens qui s'habillent en noir pour le côté libertaire, et tant que je serai à peu près certain qu'ils n'ont pas besoin qu'on les "provoque" pour avoir envie de flanquer une raclée aux autonomes, pour la simple raison qu'ils-elles sont autonomes (voir la citation d'Alayn "laissez les grandes et vraies orga s'expliquer entre "elles" )

La violence est une caractéristique d'une action, elle peut être violence de domination et violence de révolte, et on ne mesure pas la portée de telle ou telle action à son degré de violence. Cramer une Porche de bourges garée devant un hôtel de luxe, ou deux, ou trois comme ce qu'il s'est passé le 5 avril, c'est pas très violent malgré toute l'encre qui a coulé ici ou là pour dire que les totos étaient des p'tits cons exaltés qui pensaient être ultra-révolutionnaires parce qu'ils avaient flanqué des gifles au SO LCR;

(pour the koala avenger: l'inscription "RESF nouveaux négriers" a été mise par les jeunesses identitaires )
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Mar 23 Sep 2008 22:25

Et, quand, plus haut, je parlais de fanfarons...
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Anti-K le Mer 24 Sep 2008 00:17

Qui use d'avant gardisme. celui qui décide de passer à l'action directe ou celui qui décide qu'il ne faut pas y passer...
Sur l'infiltration policière, elle existe chez les totos comme aileurs. Tu crois qu'il n'ya pas de flics chez les anars, dans les mouvments sociaux classiques... L'etat surveille l'ensemble de ses ennemis, ça me semble des plus normals. Sur les manifs de 78, il y aviat des flics infiltrés et des autonomes qui allaient à la baston comme des tas d'autres manifestants. est-ce que l'ensemble des gens qui allaient à la baston étaient des flics?
Sur les différentes formes d'action directe, d'accord sur les luttes ouvrières dont tu parles. mais en quoi ça s'oppose à d'autres formes d'action directe. Comme si en italie ou ailleurs, il n'avait pas existé une autonomie ouvrière. Violente. Souvent portée vers l'action directe. Les modes de lutte s'articulent -enfin on essaie tous plus ou moins, organisés dans des orgas anars classiques ou non - et ne s'opposent pas.
Le discours c'est des flics, des fafs... après c'est des petits bourgeois en mal de sensation, effectivment c'est tout un discours qui a de sal relent, et j'essais de rester poli.
Là où je suis ce sont les mêmes conneries qui sont véhiculées par les bureaucrates syndicaux sur les totos et anars. On serait violent. On amènerait les gens à l'abattoirs, etc...
Sur les doubles discours. je me souviens du VAAAG à evian où les orgas anars avaient parfaitment laissé faire l'attaque du meetibng PS pour mieux condamner toute action violente lors de la grande manif du lendemain.

et puis enfin on ne parle pas de n'importe quelle manif, ni de n'importe quel contexte. Les luttes dans les centres de rétention s'étaient bien radicalisées. Et par les acteurs des luttes eux mêmes, pas par des avant-gardes totos ou anars... Des copains-ine-s s'étaient fait alpaguer en marge de manif - et je passe sur la répression du mouvement anarcho-autronome comme disent les flics. Fazllait-il en rester au manif plan-plan... Certain-es ont pensé que non. Toi tu pensais l'inverse. En quoi ça t'emmerde. Y-a-til eu des sans pap arrêtés comme il semble d'après ce que tu dis qu'il ait du se passer? Les flics t'on-t-il chargé?
Par contre un élément des plus certain, c'est que le SO de la LCR a décidé d'imposer son point de vue. Militairement (SO). Et toi que dis tu? les totos l'ont bien mérité... Et surtout je protège NO Pa, même lorsqu'un texte tout pourris est publié dans ses colonnes (en même temps c'est pas le seul...).

Pour moi la discusssion est close parce qu'effectivment elle n'est ni des plus passionnantes, et surtout on a plus urgent à faire, mais ça me semblait important qu'on entende d'autres voix dans le sens des compagnon-ne s de Non fides...
Anti-K
 
Messages: 102
Inscription: Lun 8 Sep 2008 00:02

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Mer 24 Sep 2008 00:37

...ils aterrissent en bande (c'est relatif)...
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Alayn le Mer 24 Sep 2008 00:46

L'autonome soit-disant anar, une nouvelle mode...
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede bajotierra le Mer 24 Sep 2008 10:07

Parce que c'est massif ça rend la violence plus légitime,


Non , plus efficace , et cela le Pouvoir le sait trés bien .

C'est pourquoi toute l'action du pouvoir vise a éviter cette massification , le mouvement ouvrier et plus largement le mouvement émancipateur est en permanence encombré d'organisations qui ont pour but de le canaliser (la CGT , la LCR ....) et y compris en collaborant avec la police , comme c 'est le cas des différénds SO qui dénoncent les militants actifs , et d'autres comme NoPasaran qui organisent le spectacle de la contestation , véritable stratégie de diversion , la LCR appelle cela faire de "l'occupationnel" , tout en travaillant main dans la main avec les institutions de contrôle de l'état .

Ce n'est pas pour rien qu'a un moment clé de l'histoire sociale contemporaine , la révolte des banlieues en 2005 , on a vu la majorité de ces organisations dénigrer les révoltés et en appeler au retour a l'état pour qu'il rétablisse l'ordre !
( cela a l'exeption notable de AL et de la CNT-AIT ) .

Le probléme c'est que les jeunes révoltés , qui ont toute ma sympathie , les dits autonomes, jouent un certain rôle dans ce spectacle là , avec les journalistes et la police qui font leur boulot , comme le dit alayn , pour les dénigrer et renouveller les fichiers ........

Par contre , grâce notemment a la réflexion et a l'autocritique (et oui une démarche réflexive , être modeste , reconnaitre qu'on peut se tromper , c'est pas le cas de tous ici ....) mené par certains groupes , ce qui est réalisé au niveau de la lutte des sans papiers, par exemple l'action contre les rafles a paris , et il y a d'autres cas en province avec certains collectifs , va dans le bon sens . Car ce type d'action tend a se désinscrire de la contestation spectaculaire et du folklore organisée par les complices du pouvoir (partis et syndicats ) et c'est ici qu'on s'approche du véritable sens de l'autonomie .
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede kuhing le Mer 24 Sep 2008 12:10

bajotierra a écrit:
La question actuelle , elle est là toute crue :
Que penser de la violence des masses ? Le reste c'est du flan .


Personnellement je soutiens non pas la "violence des masses" mais la juste réaction violente des exploités face à la violence permanente des exploiteurs.
Je soutiens cette légitime défense quand elle vient des intéréssés eux-mêmes et pas d'éléments extérieurs qui "cassent" en marge, de façon isolée et en utilisant les luttes et les mouvements et, ce quelle que soit la raison qui les anime.

ça, j'ai du le dire au moins 10 fois ici.
kuhing
 

Précédent

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités