Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Toutes les infos sur les luttes en cours

Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Mer 6 Aoû 2008 12:23

Dans le numéro de l'été 2008 de No Pasaran (n°69), nous avons eu la mauvaise surprise de lire un petit article en page 7... « Retour sur la manif du 5 avril - Sans-papiers : la lutte continue ! »

Dans cet article, il est question de la manif parisienne de solidarité avec les sans-papiers. On y apprend que le plus gros cortège politique était celui des organisations libertaires, même si « la LCR faisait une jolie apparition réunissant plusieurs centaines de personnes ».

A part ça, rien de spécial, sauf que la majeure partie de l'article est consacrée aux « individus inorganisés dont la principale activité fut de brûler des fumigènes artisanaux tout au long du cortège ». Pourquoi ces fumigènes ? Qui sont au juste ces « individus inorganisés » ? L'article ne le dit pas, mais dénonce de prétendus agissements irresponsables et autres provocations... Un discours déjà entendu par ailleurs, habituellement par des organes de presse moins « libertaires », plus sociaux-démocrates voire ouvertement à droite. Voici donc la seconde partie de l'article, en entier, de manière à ce que chacun-e se rende bien compte du propos tenu :

« A noter également une assez grosse présence d'individus inorganisés dont la principale activité fut de brûler des fumigènes artisanaux tout au long du cortège. Peu d'incidents notables - juste deux voitures incendiées devant un hôtel de luxe. Fin de manif dans la (classique) souricière de Raspail, un lieu proche des ministères mais facilement verrouillé par les forces de l'ordre, où les inorganisés n'ont rien trouvé de mieux à faire que d'attaquer le cortège LCR, avant d'essayer de provoquer des affrontements avec les gendarmes - mettant ainsi en danger les nombreux sans-papiers encore présents ! Un comportement absurde, qui ne dénote qu'un affligeant manque de réflexion stratégique et un honteux mépris pour les sans-papiers avec lesquels ces individus disent être solidaires, mais qu'ils se permettent d'exposer à la répression policière pour satisfaire leurs petits besoins de frissons...
Enfin un rassemblement organisé après la manifestation devant le centre de rétention de Vincennes a rassemblé un contingent assez important, mais a renoncé à aller se frotter au dispositif policier et resta maintenu à bonne distance du centre »

Dans les deux articles qui suivent (dans le même numéro de No Pasaran, donc), des éléments de réponse se trouvent en toutes lettres. Le premier reprend en partie l'introduction de la brochure Mauvaises intentions, consacrée à l'outil « antiterroriste » et la « mouvance anarcho-autonome », tandis que le second est la reproduction de la lettre de Bruno et Ivan depuis les prisons de Fresnes et Villepinte (avril 2008). Textes à lire notamment sur :
https://infokiosques.net/imprimersans2. ... rticle=592
http://grenoble.indymedia.org/index.php ... le&id=6587

Dans le premier article, il est écrit que le 19 janvier 2008, « sur le chemin de la manifestation nationale contre l'allongement de la durée de rétention, trois personnes sont arrêtées pour avoir eu dans leur sac des fumigènes, des pétards et des crève-pneus. Deux personnes, Ivan et Bruno, sont depuis plus de trois mois en détention préventive à Villepinte et à Fresnes. » Dans cette phrase, il y a quand même un gros indice pouvant expliquer la présence des fumigènes dans la manif du 5 avril. D'autant que des « individus inorganisés », comme les nomme l'article de No Pasaran, y ont distribué des milliers de tracts non loin d'une grande banderole suspendue au-dessus de la manif et que personne n'aura manqué de voir (bizarre que l'article ne la mentionne pas...), avec écrit dessus : « Vive la solidarité avec les sans-papiers. Liberté pour Bruno, Ivan et les autres ».

Ensuite, comme bien souvent dans de pareils cas (les sempiternels articles contre les méchants casseurs), l'article de No Pasaran évoque deux voitures incendiées et de prétendues provocations envers les flics (qui n'ont jamais eu lieu à notre connaissance, en tout cas pas pendant la manif parisienne) sans rien expliquer de ce qui peut avoir motivé de telles actions. Pourtant, l'article suivant exprime assez clairement la chose : « Inutile de nous étendre ici sur les raisons d'un regain de tension : révoltes plus ou moins diffuses, grèves spontanées, mouvements sociaux qui débordent le cadre légal imposé... et pas seulement en France. » Et même : « Séparer. Isoler. Catégoriser. "Diviser pour mieux régner" sera toujours l'une des pratiques les plus efficaces du pouvoir. Son instrument de propagande, la presse, mène régulièrement des campagnes ciblées : révoltes, débordements, faits-divers passent successivement sous le feu des projecteurs, sous la hargne du procureur, et, soi-disant avec le consentement populaire, doivent finir derrière les barreaux. » Ces dernières phrases, issues de la brochure Mauvaises intentions, sont également publiées par No Pasaran.

Alors quoi ? On tente d'éviter la stratégie de l'Etat (« diviser pour mieux régner ») ou on la reprend à son compte pour dénoncer les méchants casseurs ? Ces deux articles sont complètement contradictoires et nous sont pourtant présentés tels quels comme si rien ne les opposait. Pour reprendre encore le second article, qui au fil de la lecture ressemble de plus en plus à une critique du récit de la manif du 5 avril à la sauce No Pasaran, il est également écrit que « l'irrationnel prend alors, dans l'imaginaire collectif, le dessus sur toute analyse politique ». Et pour cause : « Un vieil épouvantail est agité depuis les élections présidentielles de 2007 : les "autonomes" ». Car dans le récit de la manif, de qui s'agit-il quand il est question « d'individus inorganisés » ? Des « autonomes » bien sûr ! Sauf que s'il n'y a « rien d'étonnant à ce que l'Etat veuille fusionner ces deux peurs : peur du "terrorisme", peur des "anarchistes" », il est néanmoins affligeant qu'un journal se disant solidaire, égalitaire et libertaire en couverture remplace la figure anarchiste = terroriste par celle de l'anarchiste = gros bouffon irresponsable... Car c'est bien ce qu'affirme le récit de la manif quand il dénonce un « comportement absurde », un « affligeant manque de réflexion stratégique et un honteux mépris pour les sans-papiers avec lesquels ces individus disent être solidaires, mais qu'ils se permettent d'exposer à la répression policière pour satisfaire leurs petits besoins de frissons... ».

Pour plus de précisions sur ce qui s'est passé lors de la manif du 5 avril, nous vous incitons à lire le récit suivant dans son intégralité car il est fidèle à ce que nous avons vécu, à l'intérieur et autour du cortège des « individus inorganisés » :
Paris : Récit du 5 avril, journée de solidarité avec les sans-papiers
https://paris.indymedia.org/article.php ... icle=97673

L'extrait suivant nous paraît important car il contredit explicitement la version donnée dans No Pasaran :

« Dans la rue d'Assas, les fumigènes se font de plus en plus nombreux, la densité de la fumée est impressionnante mais n'empêche pas de gueuler "Libérez nos camarades !" à qui voudra bien l'entendre... Un moment assez fort qui renforce le sentiment de puissance collective à un bon moment. La manif touche à sa fin, à l'approche du 7ème arrondissement, ça rejoint le boulevard Raspail et l'hôtel Lutetia prend des coups (ce palace a notamment servi de QG parisien à la Gestapo pendant la 2nde guerre mondiale...), ainsi que quelques voitures bien choisies (faut dire que dans le quartier, ça sent la haute bourgeoisie à plein nez), des restes de fumigènes sont laissés dans une Porsche déjà bien abimée... Une ou deux banques ont également leurs vitrines brisées, puis les fumigènes se font moins nombreux et tout devient plus calme.
J'en profite pour signaler que ce moment un peu plus "offensif" où des propriétés de la bourgeoisie ont été prises pour cibles a eu lieu à un moment où les flics étaient relativement absents. Ce moment a été assez tranquille, ne mettant personne en danger. Cela d'autant plus que les cortèges proches de celui des autonomes n'étaient pas des cortèges de sans-papiers.

En fait, suite à la "casse", rien ne s'est passé. Aucune réaction policière ni rien. Tout cela a été suffisamment mesuré pour que ça ne dégénère pas complètement, et c'était mieux ainsi puisque quelques centaines de mètres plus loin, le quartier était quadrillé par des flics en tenue anti-émeute, des grilles, etc.

Un peu plus loin, la manif s'est arrêtée, les premiers arrivés semblaient se disperser, tandis que d'autres restaient. Quelques cortèges "doublaient" pour rejoindre la tête de manif, qui était donc à l'arrêt. Lorsque le cortège autonome a fait de même, des gros bras du service d'ordre de la LCR se sont mis en travers de la route et ont attrapé violemment la banderole de tête, bousculant et insultant les manifestants présents en première ligne... La plupart des "autonomes" ont calmé le jeu sans pour autant reculer, mais la réaction spontanée de défense active est carrément compréhensible : quelques échanges de coups ont eu lieu, plusieurs gazeuses dites "familiales" ont été sorties côté LCR et ils ont gazé dans le tas, incommodant manifestants (y compris ceux de leurs "rangs") et passants. En retour, quelques bouteilles ont été balancées... Cette embrouille me semble assez représentative des volontés d'hégémonie de la LCR et du futur "parti anticapitaliste", refusant les tactiques de lutte qui pourraient indirectement leur faire de l'ombre. Enfin c'est vraiment l'anecdote la plus ridicule du jour, parce qu'il y avait mieux à faire ce jour-là que de se bastonner entre vieux trotskards et jeunes autonomes... A quelques dizaines de mètres de là, des rangées de flics anti-émeute attendaient patiemment.

Presque au bout du boulevard Raspail, un dispositif policier était prêt à prendre en tenaille ce qui resterait de manifestants sur la fin (d'autres cordons de flics anti-émeute se trouvaient dans les rues adjacentes, et quelques groupes de la BAC commençaient à roder...). La dispersion s'est faite peu à peu, la conscience collective du danger mettant un peu (trop ?) de temps à se matérialiser. »

Enfin, chers camarades, nous profitons de ces quelques mots pour rappeler à tout le monde que la solidarité ne s'exprime pas que par des articles de soutien mais aussi par des actions, dans la pratique. Nous parlons ici de la solidarité avec les anarchistes emprisonnés et de la solidarité avec les sans-papiers en lutte dans les centres de rétention et en dehors. Nous nous doutons que vous en êtes conscients, mais nous pensons que votre article sur la manif est dans cette optique carrément contre-productive. Il y a certainement mieux à faire que de balancer des accusations mensongères et citoyennistes à l'encontre de manifestants...

Au fait, le 5 avril, après le rassemblement devant le CRA de Vincennes, il y a eu une manif sauvage assez offensive à Joinville-le-Pont. Vous n'y étiez pas ? Pourquoi vous n'en parlez pas ? Encore une fois, nous vous invitons à en lire le récit à la fin du texte qui se trouve sur https://paris.indymedia.org/article.php ... icle=97673

La lutte continue.
Feu aux centres de rétention.

Des anarchistes
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede RickRoll le Jeu 7 Aoû 2008 11:42

J'étais à la manif le 5 avril et j'ai eu la même analyse que No Pasaran.

J'ai vu avec mes yeux (je veux dire, c'est pas quelqu'un qui me l'a raconté) 2 mecs avec capuches et kefieh sur le visage, genre "ouais on est trop des dangereux terroristes, on se cache le visage car on est trop des rebelles contre l'Etat" qui déposaient des dispositifs sur les trottoirs et dans les poubelles. Ces dispositifs provoquaient une vive lumière jaune-orangée en s'enflammant. Je ne sais pas ce que c'était mais je suppose à la lecture de ton article que c'est ce genre de truc qui a foutu le feu à des bagnoles.

Et là je me suis dit :
"quelle bande de petits connards égoïstes !"
Oui connards, non pas parce qu'ils cramaient des trucs, mais parce qu'il profitaient de l'anonymat de la foule pour perpétrer leurs actes, tout en engageant la manif entière derrière eux.
Et dans cette manif, il y avait des sans-pap'.
Alors clairement, ces jeunes cons faisaient courir le risque à ces sans-pap' de subir une arrestation si les flics avaient jugé qu'ils devaient intervenir.
En faisant courir un risque de plus à ces pauvres gars, les 2 irresponsables montraient un égoïsme sans borne. Eux ils ont envie de se marrer en se frittant avec les keufs, mais ils engagent la responsabilité de tout le cortège en cas de problème, dont celle des sans-pap'.

t'as le droit de provoquer les flics dans tes manifs sauvages offensives, parce que ce que tu y fais n'engage que toi. Mais quand tu fais prendre à d'autres le risque de se faire gauler, alors qu'ils peuvent être expulsés si les flics les chopent, pour le plaisir de provoquer les condés, c'est irresponsable et égoïste.

Soutien aux camarades de no-pasaran.
RickRoll
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Jeu 7 Aoû 2008 15:02

Je ne sais pas bien ce qui me fou le plus la haine dans ton post:

- le mensonge

- ou bien le fait d'infantiliser les sans-papiers. Je te signale que ces derniers sont les premiers à faire des émeutes, à se battre avec les condés, parfois devant des foyers, parfois dans les camps, parfois devant les camps, et ils n'ont besoin de personne pour le faire, et quand ils le font, ils ne demandent l'autorisation à personne. Alors, comme eux, quand il faut cramer des Porsche, des hotels de luxe, s'affronter avec les flics, à qui faudrait-il demander l'autorisation ? Aux condés, au SO de la CGT ?

Autre chose: oui, comme dans n'importe quelle situation tendue, les gens qui s'affrontent utilisent le nombre, c'est à dire la force collective. Si il n'y avait pas eu de force collective dans les rues en 68, il n'y aurait pas de barricades, rien du tout. Et quand tu sais que si l'Etat t'identifie en train ce cramer une bagnole de bourge en pleine rue, il te chope et te colle un procès, c'est juste du bon sens de se masquer le visage. C'est bizarre comme tes critiques ressemblent à celles qu'adressaient les soc-dem aux black bloc de seattle et de gênes.

Enfin, pour ce qui est des affrontements avec la ligue, et ton silence à ce sujet, cela me fait douter que l'on ai réellement participé à la même manifestation...
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Roro le Ven 8 Aoû 2008 00:18

The Koala Avenger a écrit:Soutien aux camarades de no-pasaran.


Ayant eut vent il y a quelques années de ce que font les camarades de No Pasaran à Paris (y compris dans leur boutique...), je les soutiens peu, voire pas du tout.

Ensuite, on voit là que tu es d'AL... La LCR fait passer une si bonne lune de miel avec AL ?

Soutien aux "inorganisés", aux sans-papiers (qui doivent gérer LEUR lutte quand ils se mettent en grève et font des occupations) et à tous-toutes les enfermé(e)s !
Roro
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede RickRoll le Ven 8 Aoû 2008 10:26

Les affrontements contre la ligue je les ai pas vus. Je suis pas de Paris et j'ai dû partir avant la fin de la manif pour prendre le dernier train pour mon bled. Et je préfère parler seulement de ce dont j'ai connaissance pour ne pas dire de connerie.

Je vais préciser ma pensée : tu as demandé aux sans-pap' s'ils étaient d'accord pour assumer le cramage de caisse (que je n'ai pas vu mais je suis parti après que la première ait brûlé, j'ai vu les pompiers) avec toi ?
Quand c'est eux qui vont se foutre sur la tronche avec les keufs, je suis pour aller les aider. Mais le faire quand ils ne te demandent rien, c'est pas tenir compte de leur liberté à eux.
Je vois pas en quoi ça a fait progresser leur cause que DES AUTONOMES (et pas des sans-pap') brûlent des caisses.

Le mensonge je veux bien que tu me l'explique, parce que je raconte ce que j'ai vu.

En plus ne compare pas une manif plan-plan pour les sans-pap' avec les manifs anti-G8, c'est pas la même chose. Dans le 2e cas les attaques contre les symboles du capitalisme sont faites par les manifestants eux-mêmes, victimes du capitalisme. Dans le 1er cas les attaques sont faites par des gens qui ne sont pas des sans-pap' et pas mandatés pour les défendre.

Le soutien aux camarades de No Pasaran c'était pas un vrai soutien, plutôt une provocation, une conclusion qui prend la forme de beaucoup de conclusions bidons d'articles militants (soutien aux moustiques, soutien aux camarades de pétaouchnok).

Ah oui pour AL bien sûr la lune de miel est super tranquille, tous les soirs je me prosterne devant un portrait de Trotsky, ensuite j'apprends à préparer des élections, à discréditer les anarchistes. Ensuite je chante l'Internationale et je vais me coucher avec Olivier Besancenot et on passe une nuit torride.
RickRoll
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Ven 8 Aoû 2008 14:27

Tu te fous pas un peu de la gueule du monde là ? T'étais encore là quand les caisses cramaient, mais pas quand les militants de la ligue ont chargé pour nous foutre des coups, arracher notre banderole et nous balancer du lacrimo ??? Bizarre, c'était à peu près dans le même laps de temps...

Le pire, c'est que tu continue de t'enfoncer avec tes remarques sur les sans-papiers..Non, on est pas mandatés par les sans-papiers, et quand des caisses crament, quand le Lutetia est attaqué, c'est pas fait "au nom des sans-papiers", ni de qui que ce soit d'ailleurs, ça marche un peu comme ça l'action directe en fait...Et toujours pas un mot sur l'immense banderole déployée, sur les milliers de tracts distribués en solidarité avec les sans-papiers, faut croire que les autonomes sont vraiment capables de rien, c'est fou, hein ??

Quand les caisses ont cramé, les cortèges des collectifs de sans-papiers étaient loin devant, à l'endroit où la manif commençait déjà à se disperser, alors c'est vraiment hypocrite de dire qu'ils se seraient mangé la répression à notre place, parce que la plupart étaient déjà partis à ce moment, et je pense qu'ils n'ont même pas su ce qu'il s'était passé, et pour les caisses, et pour les affrontements avec la ligue.

Tu parles de faire progresser "la cause des sans-papiers", ok, ya un truc qui la ferait bien progresser, c'est que les gens d'AL et de No Pasaran pointent un peu leur cul devant les CRA quand ya des manifs appelées, et pas juste quand ils seront sûrs qu'il y aura plus de quatre mille personnes sinon c'est trop dangereux et pas assez médiatique. Tu penses que ça ferait pas plaisir aux sans-papiers, ça ?
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede RickRoll le Ven 8 Aoû 2008 21:46

Mais non je dis pas que les autonomes sont incapables de rien foutre ! D'habitude j'aime bien le spontanéisme, les trucs non-siglés et les actions différentes. Par contre tu sous-entendais plus haut que le cramage de caisse et la brisure de vitrine c'était en soutien aux sans-papiers.
Même si ce ne l'est pas, je ne crois pas que ce soient des actions très constructives dans le contexte de manif dans lequel on était. Je ne vois pas ce que ça a apporté à quelque cause que ce soit, à part décharger la colère contre le système.

Ce que j'ai vu c'était en pleine manif, deux encapuchonnés qui foutaient des sacs en plastique avec un truc dedans qui s'enflammait.
Quand j'ai appris que la première voiture cramait j'étais en train de partir vers le métro. Je savais pas que c'était des manifestants à ce moment là et j'étais quand même loin de l'endroit où ça se passait. J'ai par contre vu le camtard de pompiers qui se ramenait. La manif ne devaard de pompiers qui se ramenait. La manif ne devait pas encore commencer à se disperser à ce moment-làit pas encore commencer à se disperser à ce moment-là.
le premier truc que j'ai pensé c'est : putain ça doit être des provocateurs faf ceux que j'ai vu, ils devaient faire ça pour que ça retombe sur les sans-pap.

pour la LCR ça m'étonne pas du tout c'est tout à fait le genre de faire taire par la force ceux qui sont pas d'accord. J'ai vu un meeting de besancenot et c'était un peu ça.
C'est dégueu mais il faut un peu s'y attendre avec ce genre d'autoritaires.

Le fait que les sans-papiers étaient partis, je sais pas si ceux qui ont foutu le feu ont réfléchi à ça. Je partais du principe que non, mais le timing était peut-être calculé.

Sur les CRA, j'ai pas la chance d'habiter à côté d'un ou à moins d'une heure et demie de route du plus proche. J'ai pas forcément l'opportunité de venir. mais c'est clair que tu as raison que ça ferait plaisir aux sans-papiers et ça ferait progresser la cause.
Certains militants d'AL le font, ils vont aussi aider les sans-papiers d'autres manières, sans forcément brandir de drapeau ou de logo. Pour No Pasaran je ne sais pas. je sais qu'il existe plein d'anars toujours prêts à te donner des leçons sur ce qu'il faut faire ou pas sans jamais rien faire, mais je ne pense pas être dans cette catégorie.
Sur ce je pars en vacances, donc bon courage à toi et ne vois pas dans mon post une haine des autonomes, seulement une colère contre ces actions qui ont été à mon sens stérile, voire qui auraient pu mettre en danger des sans-papiers.
RickRoll
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Sam 9 Aoû 2008 10:21

C'est noté :wink:
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Dim 10 Aoû 2008 13:57

Si l'on compare la revue No-Pasaran avec celle des "non fides" qui viennent encore pleurnicher et se faire de la pub ici, on pourra se faire un apperçu de l'immensité du vide, dans laquelle errent nos totos. Et la signature "des anarchistes", en bas de ce texte exporté du forum de Non Fides, n'aide pas à la nécessaire clarification...
Je pense que No-Pa a parfaitement raison de faire ce type de mise au point et d'opérer un distingo net avec cette mouvance, qui se comporte comme une avant garde (et même pas "éclairée", quand on voit la misère et le vide de contenus de leurs bouts de textes), ne conçoit la "lutte" que comme du gigotage encagoulé et ultra minoritaire, et se servent de ce type de lutte pour se sentir "exister", se croire "rebelle", se la jouer "dur" et "radical". Et s'ils ne s'amusaient que dans leur coin celà serait très bien...mais c'est tellement plus facile de faire les cons et se donner le petit frisson dans les manifs organisées par d'autres, qui eux essayent de donner une autre dimension à ce combat... Et à chaque fois il faudrait ne rien dire sur ce type d'irresponsabilités et, plus même, couvrir n'importe quoi sous peine d'être taxés d'alliés de la LCR, voire, même plus, d'alliés du gouvernement. Le 5 avril, j'étais dans le cortège unitaire libertaire, beaucoup s'accordent à dire que les responsabilités sont partagées...Et ce genre de connerie ne fait honneur ni à la LCR ni aux totos...ni à la lutte que l'on mène !
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Olé le Dim 10 Aoû 2008 22:10

En même temps qierrot, on connait ta haine des autonomes, des "inorgas", des indivividualistes et consort, bref de tout ce qui n'est pas encarté dans une orga officielle avec un beau drapeau noir et rouge... tu es clairement parti pris.
Moi je pense que l'affrontement physique avec le bras armé de l'état est parfois nécessaire, pas tjs, car l'action ne doit pas se limiter à la violence.
Olé
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Dim 10 Aoû 2008 22:31

Tss, Tss, je suis surtout faché après les caricatures ambulantes....
Et je ne suis pas haineux, mais je pense que certaines clarifications doivent se faire...
Quand à toi, ta sympathie pour ce type de mouvement (qui te permet de militer par procuration, ou tu en fais partie ? ), semble t'aveugler, car dans ce cadre de cette manif du 5 avril, pour "l'affrontement physique avec avec le bras armé de l'état", pour finir gazés par le SO de la LCR, c'est pas glorieux...! sans compter des gens qui n'avaient rien à voir dans ce conflit et qui se sont pris des canettes sur la gueule, c'est vachement révolutionnaire...! :wink:
Quand je parle des caricatures ambulantes...et à ce propos, je trouve que tu es bien prompt,souvent, à casser de "l'anarchiste social"...
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Olé le Dim 10 Aoû 2008 22:41

qierrot a écrit:Tss, Tss, je suis surtout faché après les caricatures ambulantes....
Et je ne suis pas haineux, mais je pense que certaines clarifications doivent se faire...
Quand à toi, ta sympathie pour ce type de mouvement (qui te permet de militer par procuration, ou tu en fais partie ? ), semble t'aveugler, car dans ce cadre de cette manif du 5 avril, pour "l'affrontement physique avec avec le bras armé de l'état", pour finir gazés par le SO de la LCR, c'est pas glorieux...! sans compter des gens qui n'avaient rien à voir dans ce conflit et qui se sont pris des canettes sur la gueule, c'est vachement révolutionnaire...! :wink:
Quand je parle des caricatures ambulantes...et à ce propos, je trouve que tu es bien prompt,souvent, à casser de "l'anarchiste social"...

Bah non moi je n'ai aucun mépris pour les "anarchistes socials" ou coco libertaires et autres. Et si je caricature, c'est parce que c'est un trait qui semble revenir frequemment dans tes posts, voila tout, n'y vois pas attaque personnelle.
Pour répondre à ta question " (qui te permet de militer par procuration, ou tu en fais partie ? )" non je ne fais pas parti des autonomes ni d'aucun mouvement anar, je suis ce que tu appelles un "inorga".
Pour le militantisme on aura peut être le moyen d'y revenir ds un fil consacré, et d'en débattre.
Olé
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Dim 10 Aoû 2008 22:50

Très bien, comme çà nous ne sommes pas fachés..
et pourrons continuer a échanger tout à fait correctement... :wink:
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Olé le Dim 10 Aoû 2008 23:16

qierrot a écrit:Très bien, comme çà nous ne sommes pas fachés..
et pourrons continuer a échanger tout à fait correctement... :wink:

Pas de pb. Tant que chacun accepte la position de l'autre et que ça reste un débat et un échange d'idées. :party:
Olé
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Lun 11 Aoû 2008 04:24

qierrot a écrit:Si l'on compare la revue No-Pasaran avec celle des "non fides" qui viennent encore pleurnicher et se faire de la pub ici, on pourra se faire un apperçu de l'immensité du vide, dans laquelle errent nos totos. Et la signature "des anarchistes", en bas de ce texte exporté du forum de Non Fides, n'aide pas à la nécessaire clarification...
Je pense que No-Pa a parfaitement raison de faire ce type de mise au point et d'opérer un distingo net avec cette mouvance, qui se comporte comme une avant garde (et même pas "éclairée", quand on voit la misère et le vide de contenus de leurs bouts de textes), ne conçoit la "lutte" que comme du gigotage encagoulé et ultra minoritaire, et se servent de ce type de lutte pour se sentir "exister", se croire "rebelle", se la jouer "dur" et "radical". Et s'ils ne s'amusaient que dans leur coin celà serait très bien...mais c'est tellement plus facile de faire les cons et se donner le petit frisson dans les manifs organisées par d'autres, qui eux essayent de donner une autre dimension à ce combat... Et à chaque fois il faudrait ne rien dire sur ce type d'irresponsabilités et, plus même, couvrir n'importe quoi sous peine d'être taxés d'alliés de la LCR, voire, même plus, d'alliés du gouvernement. Le 5 avril, j'étais dans le cortège unitaire libertaire, beaucoup s'accordent à dire que les responsabilités sont partagées...Et ce genre de connerie ne fait honneur ni à la LCR ni aux totos...ni à la lutte que l'on mène !


va clairement te faire foutre, qu'est ce que tu veux que je te réponde d'autre...?
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Lun 11 Aoû 2008 11:16

Bah rien d'autre...je n'attend rien justement....plus rien même...!
Mais voilà qui résume bien ce qui vous mène.
Vu comment vous fonctionnez à l'adresse des mouvement sociaux, des organisations, et du monde entier, "allez vous faire foutre" serait même le slogan approprié à inscrire sur votre banderolle...! :lol:
Et puis, personne ne vous oblige à sortir de votre site (non fides, dont on a le lien maintenant pour aller lire votre prose), et venir sur le forum anarchiste distribuer des coups aux organisations libertaires, au risque de s'en prendre en retour...
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Clown le Lun 11 Aoû 2008 14:36

qierrot a écrit:Bah rien d'autre...je n'attend rien justement....plus rien même...!
Mais voilà qui résume bien ce qui vous mène.
Vu comment vous fonctionnez à l'adresse des mouvement sociaux, des organisations, et du monde entier, "allez vous faire foutre" serait même le slogan approprié à inscrire sur votre banderolle...! :lol:
Et puis, personne ne vous oblige à sortir de votre site (non fides, dont on a le lien maintenant pour aller lire votre prose), et venir sur le forum anarchiste distribuer des coups aux organisations libertaires, au risque de s'en prendre en retour...



Déjà couillon, ce texte est pas signé "non fides", mais "des anarchistes", tu sais lire ?

Ensuite, on va rétablir deux trois trucs:

- On est pas allé mendier no pasaran pour qu'ils nous crachent dessus et se solidarisent avec la ligue à Léon en même temps. Ils le font, ok, c'est noté, les gens qui se sont fait attaqués leur répondent, ce qui est très normal. Vu que je suis visé aussi par ce texte, je relaye cette réponse, ce qui a bien l'air de te faire chier, comme ça a l'air de te faire chier qu'on puisse venir sur les forums pour éviter que des mecs comme toi deviennent la seule vitrine de ce qu'on pourrait appeler "l'anarchisme".

Pour nous mettre des coups, puisque tu avoues maintenant que c'est ton but, faudra être présent en manif, mais pas de chance, on vous y voit pas beaucoup ces derniers temps...
Clown
 
Messages: 200
Inscription: Ven 20 Juin 2008 18:11

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Lun 11 Aoû 2008 14:51

Signé "des anarchistes", et pas "Non Fides", c'est bien pratique...quelle lacheté !

Et encore et toujours la victimisation...

Car donner des coups (et là en l'occurence sur No-Pa), c'est prendre le risque d'en prendre en retour, comme de jouer les marlous avec le SO de la LCR...

La victimisation, c'est facile quand il n'y a plus d'arguments...quand on veut mettre en exergue des "coups d'éclats" aussi glorieux que le lancé de pelle dans le bac à sable...et qu'on fini amoché comme des cons par un SO, qui en plus ne s'y attendait pas, quand vous avez voulu rerentrer dans le cortège pour vous planquer !...et qu'au passage des pauvres gens s'en sont pris plein la gueule, et de vos cannettes aussi !

Quand est-ce que vous aurez le courage d'assumer vos actes et vos choix politiques, et vos choix "militaires", et dans ce cadre vos conneries...

Quand est-ce que vous adopterez une attitude enfin responsable tout court ?
qierrot
 

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede Maximus le Lun 11 Aoû 2008 20:11

Hé oh! Du calme les deux! Si j'ai bien compris, ce qui vous fait criser, c'est que l'un est un autonome et l'autre dans une orga... Faut-il pour autant que vous vous crachiez dessus?
Par contre, qierrot, je te trouve vraiment pas intelligent de cracher sur des anarchistes (toto ou pas et avec des sans paps) plutôt que sur un SO, sigle qui veut TOUT dire, surtout si c'est des marxistes de la LCR ou je ne sais quoi qui sont des connards. Désoler mais sur ce coup je suis pour les totos, pas besoin de réfléchir.
Pas de nouvelles? Bonne nouvelle!
Je pensais vivre dans un pays libre, naïf j'ai compris qu'indésirable sont les esprits non-passif IAM
Avatar de l’utilisateur
Maximus
 
Messages: 436
Inscription: Dim 15 Juin 2008 20:31

Re: Adresse aux "camarades" de No Pasaran

Messagede qierrot le Lun 11 Aoû 2008 20:18

Bah je ne suis pas énervé du tout moi, contrairement au clown, je ne m'emporte pas,... mais, par exemple, et ce qui conforte mes convictions, c'est que, comme le "pensent" les totos, le : << pas besoin de réfléchir >>... est justement ce qui fait du mal à notre mouvement... :wink:
qierrot
 

Suivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités