Mon métro en patois

Toutes les infos sur les luttes en cours

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Dim 25 Mar 2012 17:10

Je parle pas que le français...

Bin Libertat les plus à gôche veulent créer un nouvel Etat puisqu'illes veulent retrouver leur frontières.
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Lun 26 Mar 2012 21:51

bajotierra a écrit:mais pIt voudra t il bien nous dire ce qu'il met dans la notion de "peuples " ?

bajotierra a écrit:maintenant pit n'a jamais répondu sur la question des " peuples " terme qu'il utilise pourtant et qui est fréquememnt utilisé par l'extreme gauche , pourtant la signification de ce terme est térs ambigüe ....

je n'utilise pas ce terme souvent justement à cause de çà, et je n'ai pas répondu parce que çà prend du temps, mais puisque qu'il semble déterminé a en tartiner le forum tant qu'il n'aura pas réponse je vais juste répondre court même s'il me semble que cette question ne peut pas se traiter par dessus la jambe ou de manière aussi simpliste que le fait la cnt-ait qui pourtant emploie bien ce terme, ou du moins celle de bajotierra, puisque la cnt-ait est aussi diminuée (et pas qu'intellectuellement) que divisée.

cnt-ait-f-fédé-réseau de Toulouse a écrit:L’anarchosyndicalisme travaille ainsi pour l’émancipation du peuple (c’est-à-dire l’ensemble des individus) et non celle des « peuples » (entités composées à partir de supposées origines raciales, de localisations géographiques… qui caractériseraient leurs différences avec les autres). Pour nous, il n’existe et il n’existera toujours qu’un seul peuple : l’Humanité..
http://www.cntaittoulouse.lautre.net/sp ... article502

C'est en gros la vision humaniste, républicaine et bourgeoise, car la dimension de classes disparait là complètement avec son corolaire en lutte des classes, avec une dimension universaliste qui pourrait être partagée si elle tenait compte de cette dimension essentielle pour les militant-es révolutionnaires, et si celle-ci n'était pas en plus complètement nivelante. C'est définition simpliste de la cnt-ait-f-fédé-réseau de Toulouse en reproduction de l'idéologie dominante bourgeoise est donc parfaitement réactionnaire. Il semble d'ailleurs qu'avec le nouveau sujet révolutionnaire qu'est pour la cnt-ait-f-fédé-réseau "l'indigné", la question de la lutte de classes devient obsolète. Il ne me gène pas de parler de peuple en terme d'Histoire, de culture, d'us et coutumes et d'espace géographique, sans prendre cette dimension pour argent comptant tellement l'histoire de l'humanité est aussi faite de brassages, mais il n'est pas question pour moi d'évacuer cette dimension de classes.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Lun 26 Mar 2012 22:45

Ouaip lis un peu notre presse, nos status, tu verras la lutte des classes ce qu'on en pense.

En plus venant de quelqu'un qui est pour les pratiques de collaboration de classe....

Mais on est au moins d'accord sur le refus d'utilisation du termes "les peuples".
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mar 27 Mar 2012 00:05

Et bien je pense que ton post est encore un exemple de pratique dénonçable, car tu me fais dire ce que je ne dis pas et me fais penser ce que je ne pense pas, et nous mettrait d'accord sur ce quoi on ne l'est pas. En tout cas c'est un bel exercice pour petit politicard en herbe, et s'il y a encore des progrès à faire tellement c'est gros, je pense que tu as les moyens de faire carrière.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mar 27 Mar 2012 03:45

pit a écrit:je n'utilise pas ce terme souvent justement à cause de çà,


Je l'ai inventé peut-être ???????????????????????

En parlant ici de politicards... qui pense que NPA et FdG sont des camarades de lutte avec qui il faut bosser ? qui pense que siéger avec le patronat est bon pour la lutte des classes ? qui pense que la représentation est un truc positif ???

En Espagne, le 15M a dit un truc qui a du vous faire vomir "Personne ne nous représente" (y compris les représentants syndicaux, fussent-illes "alternatifs")... pour des gens qui soutiennent la représentativité ça doit faire bizarre. En même temps vous avez confondus 15M et "indigné-es" ça vous arrangeait....

Marrant que des mecs qui passent leur temps à signer avec NPA, FdG, ATTAC, .... et même PS, qui sont élu-es syndicaux nous traitent de politiciens...............
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mar 27 Mar 2012 07:29

non, toi, juste toi, là.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mar 27 Mar 2012 18:09

Bon bin toi t'es un sale gauchiste qui passe son temps dans les collectifs unitaires, favorise la collaboration de classe et se prononce en faveur de la représentativité ça te va ? (en plus c'est vrai :lol: )

Pour revenir sur le sujet, j'aime la position de ton orga... Oui on soutient les luttes de libération nationale mais que quand c'est progressiste d'abord (en gros je crois qu'on appelle ça de l'opportunisme) . Au moins l'OCL a une position tranchée, la CNT-AIT aussi (même si c'est pas les même)

Dois-je me faire interner mon Pitou ?
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede bajotierra le Mar 27 Mar 2012 18:59

Mercredi 14 mars 2012, par cnt // Réflexion sur l’Anarchosyndicalisme .


La théorie renforce la pratique et la pratique nourrit la théorie. C’est dans cette lignée que s’inscrit l’anarchosyndicalisme. L’anarchosyndicalisme est le vecteur d’un projet de société, de la société libertaire. Il se propose de penser l’ensemble dans la confrontation avec les problèmes concrets. De ce fait il va s’opposer d’une part aux théoriciens élitistes enfermés dans leur tour d’ivoire et coupés des réalités du monde et d’autre part aux activistes et réformistes (syndicalistes, politiciens, associatifs…) dont le manque de perspectives ne fait que renforcer le système inégalitaire et injuste..

Un projet de société - et c’est parce que la société est composée d’Etres humains - que l’anarchosyndicalisme œuvre pour l’émancipation de chaque Personne. Il ne peut exister de société juste sans Individus libre et réciproquement. Nous cherchons donc à sortir des rapports de domination entre les individus, qu’ils soient économiques, sociaux, éducatifs, politiques ou autres. L’anarchosyndicalisme travaille ainsi pour l’émancipation du peuple (c’est-à-dire l’ensemble des individus) et non celle des « peuples » (entités composées à partir de supposées origines raciales, de localisations géographiques… qui caractériseraient leurs différences avec les autres). Pour nous, il n’existe et il n’existera toujours qu’un seul peuple : l’Humanité..

La société libertaire ne saurait être sans une réappropriation de la part des individus de leur vie, de leur activité, de leur liberté..

Une société libertaire se conçoit donc sans État ni Nation, car la chose publique est l’affaire de tous et non d’une élite plus ou moins représentative. Le pouvoir se doit d’être au Peuple et ne doit souffrir d’aucun représentant. La Femme et l’Homme libres étant les seuls à pouvoir « se représenter » et pouvoir parler en leur nom..

Humanistes, nous cherchons à encourager la capacité des individus à s’autodéterminer. L’anarchosyndicalisme reconnaît la classe des exploités et s’oppose à la rémunération du capital, donc au capitalisme. L’État n’est qu’un mode de coordination des individus parmi tant d’autre. C’est un système d’oppression..

L’anarchosyndicalisme lui, vise à une coordination de la vie sociale à la base, en réseau fédéral..

Pour nous, les moyens et les fins sont indissociables. Le monde nouveau ne saurait apparaître sans lutte, et c’est de cette lutte, celle des exploités, que viendra l’émancipation..

Contre l’infantilisation des exploités qu’ils pratiquent, nous nous opposons au syndicalisme, aux partis politiques ainsi qu’à toute forme de délégation. Nous nous reconnaissons dans la pratique de l’action directe (c’est-à-dire l’action collective, sans l’intervention de médiateurs ou d’autres intermédiaires) et n’admettons pas de compromission ni de co-signature avec les diverses organisations réformistes (quelle que soit leur forme : partis, syndicats, associations) car elles sont partie prenante du système qui les entretien et qu’elles feignent de combattre quand elles se réclament de « l’opposition »...

Nous sommes révolutionnaires car il est illusoire de croire que ce système peut se réformer lui-même en faisant disparaître les inégalités..

La lutte peut et doit se mener sur tous les lieux de l’exploitation, et c’est en développant la solidarité entre les exploités que nous la gagnerons..

Guillaume


pour pit _ça donne
C'est en gros la vision humaniste, républicaine et bourgeoise, car la dimension de classes disparait là complètement avec son corolaire en lutte des classes, avec une dimension universaliste qui pourrait être partagée si elle tenait compte de cette dimension essentielle pour les militant-es révolutionnaires, et si celle-ci n'était pas en plus complètement nivelante. C'est définition simpliste de la cnt-ait-f-fédé-réseau de Toulouse en reproduction de l'idéologie dominante bourgeoise est donc parfaitement réactionnaire


on ne sera pas étonné que cette déformation grossiére d'un texte écrit par un miliatnt de la CNT AIT serve a pit pour developper une critique qui est typiquement celle que les marxistes-léninistes utilisent contre l'anarchisme

d'aprés les épigones de lénine et de trotsky , qui récitent toujours ce catéchisme , l'anarchisme serait " bourgeois" parceque il dénonçe d'autres formes de domination que la domination économique , ils prennent pretexte de ce constat pour dire ( comme pit ) que les anarchistes rejettent le combat contre l'exploitation économique , ce qui est particuliérement faux , ce qui permet si besoin est de les massacrer ensuite en tant que "réactionaires " ( comme l'a fait trotsky a kronstadt )

par ailleurs les marxistes- léninistes reconnaissent de droit des "peuples" et soutiennent clairement les luttes de libération nationales qui sont par definition des luttes interclassites

mais il le font en essayant de fuir le fond du débat parceque nous dit pit
çà prend du temps
.....

ou bien comme le remarque jutement cheitanov en entretenant la confusion ,
... Oui on soutient les luttes de libération nationale mais que quand c'est progressiste


ce flou leur est nécéssaire car le concept de peupleS ,et de leur " liberation" par la nation , est un concept qui dénonçable pour trois raisons

-c'est d'abord un concept anticommuniste qui s'oppose clairement a l'internationalisme prolétarien ( "prolétaires de tous les pays unissez- vous !" )

-c'est ensuite l'allié du racisme , en s'appuyant sur la critique de l'universalisme il constitue une grosse porte d'entrée pour les idées racistes qui se developpent de nos jours par le biais du differentialisme

- c'est enfin le reflet d'une position aliénante dans le combat qui oppose l'individu au totem , le respect des differences impose le respect des traditions et croyances et interdit par conséquent la liberté de les remettre en question
bajotierra
 
Messages: 4431
Inscription: Mar 19 Aoû 2008 16:28

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mar 27 Mar 2012 20:22

Et bé j'aurais jamais pensé que bajotierra pourrait s'adonner à un tel exercice de tortillage vis à vis de cette critique, même si l'exercice de tortillage de la réalité est souvent ce qu'il pratique, et surtout pour me faire passer pour un marxiste léniniste. C'est assez ébouriffant.
Je prend pourtant d'un de leurs textes une phrase qui se tient en elle même. Et j'y verrais plutôt ce qui souvent fait différence entre un anarchisme philosophique, ou un anarchisme de posture baignant dans l'abstraction, et l'anarchisme révolutionnaire et de lutte de classes.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mar 27 Mar 2012 21:06

je remarquerais que Pit a employé des procédés qu'il passe pourtant son temps à qualifier de staliniens : prendre une partie d'un texte. Ce texte reconnait la lutte des classes Pit (qui n'est pas compatible avec la collaboration de classes que tu pratiques).

Sinon rien à redire sur ce qu'a écrit Bajotierra.
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mer 28 Mar 2012 00:05

pourrais-tu à la fin fournir des éléments sur ce que tu avances un peu partout sur ce forum en poseur inconsistant, et par exemple
Cheïtanov a écrit:(qui n'est pas compatible avec la collaboration de classes que tu pratiques)

je pratique quoi, puisque çà s'adresse à moi, comme forme de collaboration de classe, monsieur le serpent à sornettes ?
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mer 28 Mar 2012 12:44

La participation au CE on a en déjà causé.

De plus je considère que de travailler avec les partis c'est de l'interclassisme et de la collaboration de classe, mais ça c'est un avis personnel (alors qu'un CE c'est le summum)

(je te le répète, j'ai rien contre les serpents à sonnettes...)
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mer 28 Mar 2012 14:08

Moi non plus je n'ai rien contre les serpents à sonnettes, je parle du serpent à sornettes, et ce n'est pas une espèce animale çà fait partie de la dimension de la connerie humaine.

En gros et par exemple, si on signe un tract unitaire pour le soutien aux sans papier, on est dans le domaine de la collaboration de classe ?
Je travaille dans une petite boite dans le privé et le "CE" est un Comité d'Etablissement, et les décisions se prennent en Assemblée Générale des salarié-es. C'est de la collaboration de classes ?

Bref, non seulement cette argumentation que tu développes est un peu plus que légère, mais cela se rapporte à une déformation volontaire de la réalité et des propos mensongers. Ce type d'attitude, en curé d'un purisme raz-des-paquerettes qui confine à la pire bétise et à un sectarisme de l'ordre du religieux, est absolument puante. Tu passes ton temps à en tartiner le forum de ce genre de jugements ad hominem, en attitude inquisitrice et volonté excommunicatrice. Et là encore tu t'enfonces à nouveau dans la vase de la mare dans laquelle tu te complais à grenouiller, sortant les pires des accusations mais complètement incapable d'argumenter sans sortir les pires imbécilités.
Dernière édition par pit le Mer 28 Mar 2012 17:08, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mer 28 Mar 2012 14:55

Ouah Pitou j'aime quand tu pars dans tes longues phrases philosophiques pour expliquer... que je suis une merde et que je dois me faire soigner.

On en a déjà causé des CE... et t'es pas contre. tu prends l'exemple des sans-paps... notre UL a réussi a obtenir deux régularisations, on est présent-s dans cette lutte, sans signer. Prenons d'autres exemples, quand vous signer avec les partis pour défendre les services publics.....

Bref en tout cas ma présence ici te permet de renouveler ton stock d'insultes et c'est cool.

En attendant, forcé de constater que ta stratégie est pas plus payante quant à créer une organisation révolutionnaire de masse.

Revenons au sujet...

Que penses-tu des positions d'AL, de l'OCL, de l'OLS de la CGA et de la CNT-AIT (les autres je sais pas) sur les luttes de libération nationale ?
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mer 28 Mar 2012 15:10

Je pense que çà te permet de tenter de refermer une triste page que tu as encore essayé d'ouvrir, le serpent à sornettes, et que de fait ce type de pirouette ne te permettra pas toujours de sortir de la merde dans laquelle tu te plais à patauger et des défécations de ce type dont tu tartines ce forum.

Les positions de la cnt-ait, en plus il en existe deux désormais, consiste en une base complètement rabougrie d'affirmations a-historiques et philosophiques de l'ordre du sous politique. Les organisations du mouvement libertaire se sont un peu plus attachées à appréhender la question sous un angle dynamique, émancipateur, révolutionnaire.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mer 28 Mar 2012 17:37

Ah merci oh grand Pit.

Je suis désolé de ne pas m'être plié, d'avoir été un dissident de l'Histoire.

Je suis désolé de ne rien faire de ma vie à part écrire des trucs contre les vrais, les purs, les durs.

Je suis désolé d'être un poids pour le mouvement.

Je suis désolé de maintenir des idées, pardon des postures, complètement archaïques.

Je suis désolé d'avoir longtemps refusé de rejoindre les rangs anarchistes officiels.

Mais comme tu clames (et quand Pit dit un truc, il a toujours l'Histoire avec lui) que AL c'est anarchiste, je vais envoyer mon RIB pour que vous fassiez les retraits automatiques chaque mois (ça s'invente pas...).

En tout cas, je suis contre les luttes de libération nationale. (encore une fois j'en suis sincèrement désolé, c'est une position typiquement petite bourgeoise à contre-courant de l'Histoire, la vraie.)
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mer 28 Mar 2012 18:09

Mais qu'est-ce que c'est que tout ce cinéma minable ? Et pourquoi autant d'imbécilités ? :roll:
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mer 28 Mar 2012 18:25

Bin c'est un résumé de tout ce que tu as pu dire contre moi et toutes celles et ceux qui ont pas ta ligne de conduite.

Le RIB je l'envoie à qui ?

Et pour revenir au sujet, je soutiens aucune lutte de libération nationale.
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

Re: Mon métro en patois

Messagede pit le Mer 28 Mar 2012 19:43

N'envoie pas de RIB si tu veux, mais tu peux envoyer un billet par pigeon voyageur si çà marche mieux.
Et bien quitte à faire une résumé aussi clownesque que pitoyable, essaie de garder les expressions que j'emploie, parce que je n'en trouve pas, à part "posture". Car en effet à part de la posture c'est assez pauvre ton positionnement.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Mon métro en patois

Messagede Cheïtanov le Mer 28 Mar 2012 20:51

-dissident de l'Histoire (avec un grand H) : quiconque critique ta stratégie et PAF tu parles de l'Histoire avec un grand H, et faudrait avoir les mêmes conclusions que toi.

-rien faire de ma vie à part écrire des trucs contre les vrais, les purs, les durs : tu le dis toi-même, la CNT-AIT fait rien de chez rien, à part critiquer les groupes anarchistes qui eux sont super actifs sur le terrain de la lutte des classes

-un poids pour le mouvement : tu te rappelles quand tu disais que y'a des boulets à se trimballer (Stirner, CNT-AIT, "autonomes"...) ?

-des idées, pardon des postures, complètement archaïques : pareil, si on copie pas ta manière de "lutter" on est dans la posture, on est archaïques dans notre fameuse "tour d'ivoire"

-refus de rejoindre les rangs anarchistes officiels : cf les boulets du mouvement (alors que AL, CGA et dans une moindre mesure FA pour toi c'est ça qu'il faut)

Désolé, contrairement à toi je ne garde pas dans un coin tout ce que les autres écrivent, mais ce que je dis est vérifiable sur ce forum.

Et les luttes de libération nationale t'en penses quoi ?
"J'ai appris à marcher au pas, avec du punk au bout des doigts. J'ai l'coeur en miettes quand j'pense à ça..."
I'd rather be a picket than a scab, and I still hate Thatcher...
"Au moins AL et les Vignoles ils sont gentils" Un chef NPA
Avatar de l’utilisateur
Cheïtanov
 
Messages: 3169
Inscription: Mar 13 Juil 2010 12:52
Localisation: Ma patrie, c'est le monde.

PrécédentSuivante

Retourner vers Luttes actuelles et manifestations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités