Michel Ragon

Re: Michel Ragon

Messagede flox2 le Sam 31 Juil 2010 23:47

Il semble lui raconter une blague en toute amitié et monsieur de villier rigole de la bonne petite blague de son bon pote..
flox2
 
Messages: 148
Inscription: Ven 30 Jan 2009 21:38
Localisation: Sud (marseille)

Re: Michel Ragon

Messagede fabou le Mer 4 Aoû 2010 14:03

Les catholiques traditionnalistes apprécient l'oeuvre de falsification historique de Michel Ragon :

Si vous êtes descendants de Chouans, vous pouvez vous faire plaisir en lisant : Les mouchoirs rouges de Cholet de Michel Ragon.
-> http://www.valeurs-francaises.fr/web/sp ... article364

Merci Michel Ragon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
fabou
 

Re: Michel Ragon

Messagede vroum le Mer 4 Aoû 2010 17:14

et alors ça prouve quoi ?

des amalgames comme ça on peut en trouver beaucoup, sans que cela signifie quoi que ce soit de concret, Maurras avait bien un buste de Proudhon sur son bureau, pour autant Proudhon n'avait aucune sympathie avec les royalistes !
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6835
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Michel Ragon

Messagede fabou le Jeu 5 Aoû 2010 14:27

C'est juste un nouveau truc sur Ragon, rien de plus Vroum.

Aprés avoir soutenu un candidat MPF aux régionales, je ne pense pas qu'il puisse encore être "défendable".

Et pour ceux qui ont lu son oeuvre de réhabilitation des royalistes vendéens, il est trés clair de voir que ce monsieur ne se situe pas de notre côté, il est plutôt à l'opposé même ...
fabou
 

Re: Michel Ragon

Messagede Denis le Sam 14 Aoû 2010 19:12

Faut arrêter avec la désinfo, Fab', en toute amitié, tu es en train de te faire rouler dans la farine par les merdias.

Michel (Ragon) n'a jamais fricoté avec l'ED, lis "la mémoire des vaincus" et on en reparlera après !

c'est plutôt une saloperie de complot contre lui, à mon avis !

rogntudjuuhh!

et Ourf! :peredodu:
Denis
 

Re: L'urbanisme sert à faire la guerre

Messagede Cekatengero le Jeu 2 Sep 2010 09:57

Concernant ses rapports avec De Villiers et Nourricier, il faut savoir qu'il organise des évènements de falsification historique avec le premier (du type réhabilitation de l'insurrection royaliste vendéenne), et qu'il a "une grande amitié" pour le second (entendu "en vrai"). Voir des anarchistes se laisser berner à ce point par ce genre de type est franchement triste.
Sa pub sur wikipédia parle de Nourrissier comme de son ami.

Je ne sais pas si tu as lu des Bouquins de Michel Ragon, mais il rentre souvent dans le lard de De Villiers en l'accusant de falsifier justement la réalité de l'histoire des insurrections de Vendée et il montre qu'au départ, ces insurrections sont dans la continuité des soulévements populaires de cette région, qui a tjrs été dissidente de l'ordre étatique français. Celà par les soulèments contre le pouvoir royal d'abord, (depuis les "bagaudes", jusqu'aux "Jacqueries") et aussi par les révolutions protestantes contre l'ordre royal-catholique. Ensuite il montre bien que le soulèvement de la Vendée (d'ailleurs il explique en passant que les "chouans" n'étaient pas Vendéens, mais Bretons et si les deux se sont rejoints à un moment donné, ils se sont tjrs bien distingués les uns des autres) contre le pouvoir de l'Etat français fut à l'origine un mouvement populaire contre l'état central français, et pas du tout royaliste. Mais comme les généraux de l'Etat dit républicain, étaient d'anciens nobles qui avaient fait l'apprentissage des écoles militaires diverses et des stratégie guerrières, les Vendéens se sont faits massacrés. Ils sont alors allés chercher des petits nobles locaux --et ce fut leur grosse erreur-- qui se terraient dans leurs chateaux et ne voulaient pas se mêler de ce qui se passait, qui en tant que nobles avaient des formations militaires, et les ont forcés à se mettre devant et à les aider à contrer leurs petits copains d'en face qui essayaient de se refaire une virginité. Et c'est ainsi que peu à peu les nobles locaux ont repris le pouvoir et ont récupéré le mouvement populaire avec l'appui des royalistes exilés et des anglaiss qui leur fournissaient le matériel nécessaire à la guerre.

C'est donc une vision complètement opposée à celle de De Villiers et à celle qui est généralement transmise par dans le corpus de l'histoire idéologique du mythe de la France Une et Indivisible, propre à la droite et au national-communisme. !!!!

Michel Ragon est effectivement un compagnon du mouvement anarchiste, depuis le début et avant même ses premières recherches qui vont dans le sens de l'application d'une vision libertaire de l'art (il a été critique d'art) et de l'analyse de l'espace urbain qui conditionne aussi nos modes de vie.
Cekatengero
 
Messages: 6
Inscription: Dim 29 Aoû 2010 17:53
Localisation: Actuellement dans le 79

Re: L'urbanisme sert à faire la guerre

Messagede Cekatengero le Jeu 2 Sep 2010 10:00

Cekatengero a écrit: Quand tu dis : "Concernant ses rapports avec De Villiers et Nourricier, il faut savoir qu'il organise des évènements de falsification historique avec le premier (du type réhabilitation de l'insurrection royaliste vendéenne), et qu'il a "une grande amitié" pour le second (entendu "en vrai"). Voir des anarchistes se laisser berner à ce point par ce genre de type est franchement triste.", je pense que tu pars d'à priori non vérifiés.
Je ne sais pas si tu as lu des Bouquins de Michel Ragon, mais il rentre souvent dans le lard de De Villiers en l'accusant de falsifier justement la réalité de l'histoire des insurrections de Vendée et il montre qu'au départ, ces insurrections sont dans la continuité des soulévements populaires de cette région, qui a tjrs été dissidente de l'ordre étatique français. Celà par les soulèments contre le pouvoir royal d'abord, (depuis les "bagaudes", jusqu'aux "Jacqueries") et aussi par les révolutions protestantes contre l'ordre royal-catholique. Ensuite il montre bien que le soulèvement de la Vendée (d'ailleurs il explique en passant que les "chouans" n'étaient pas Vendéens, mais Bretons et si les deux se sont rejoints à un moment donné, ils se sont tjrs bien distingués les uns des autres) contre le pouvoir de l'Etat français fut à l'origine un mouvement populaire contre l'état central français, et pas du tout royaliste. Mais comme les généraux de l'Etat dit républicain, étaient d'anciens nobles qui avaient fait l'apprentissage des écoles militaires diverses et des stratégie guerrières, les Vendéens se sont faits massacrés. Ils sont alors allés chercher des petits nobles locaux --et ce fut leur grosse erreur-- qui se terraient dans leurs chateaux et ne voulaient pas se mêler de ce qui se passait, qui en tant que nobles avaient des formations militaires, et les ont forcés à se mettre devant et à les aider à contrer leurs petits copains d'en face qui essayaient de se refaire une virginité. Et c'est ainsi que peu à peu les nobles locaux ont repris le pouvoir et ont récupéré le mouvement populaire avec l'appui des royalistes exilés et des anglaiss qui leur fournissaient le matériel nécessaire à la guerre.

C'est donc une vision complètement opposée à celle de De Villiers et à celle qui est généralement transmise par dans le corpus de l'histoire idéologique du mythe de la France Une et Indivisible, propre à la droite et au national-communisme. !!!!

Michel Ragon est effectivement un compagnon du mouvement anarchiste, depuis le début et avant même ses premières recherches qui vont dans le sens de l'application d'une vision libertaire de l'art (il a été critique d'art) et de l'analyse de l'espace urbain qui conditionne aussi nos modes de vie.
Cekatengero
 
Messages: 6
Inscription: Dim 29 Aoû 2010 17:53
Localisation: Actuellement dans le 79

Re: Michel Ragon

Messagede Cekatengero le Jeu 2 Sep 2010 10:04

CARNUS a écrit:Faut arrêter avec la désinfo, Fab', en toute amitié, tu es en train de te faire rouler dans la farine par les merdias.

Michel (Ragon) n'a jamais fricoté avec l'ED, lis "la mémoire des vaincus" et on en reparlera après !

c'est plutôt une saloperie de complot contre lui, à mon avis !

rogntudjuuhh!

et Ourf! :peredodu:


Tout à fait d'accord avec toi.
Cekatengero
 
Messages: 6
Inscription: Dim 29 Aoû 2010 17:53
Localisation: Actuellement dans le 79

Re: Michel Ragon

Messagede L'Unique le Jeu 2 Sep 2010 19:09

A propos de Michel RAGON, je vous invite à lire "Prospective et futurologie", le dernier Tome de son Histoire de l'Architecture.
Il illustre un point de vue très intéressant sur les prévisions démographiques -et par conséquent économiques, socio-politiques- qu'ont eues les grands chefs d'états des trente glorieuses; l'objet de l'ouvrage étant néanmoins l'architecture, l'essentiel de son intérêt porte sur le développement urbain de la cité du futur, et tel que pouvaient alors le concevoir les architectes et ingénieurs de l'époque. C'est à la fois très futuriste et intéressant.
Salut
L'Unique
 

Re: Michel Ragon

Messagede fabou le Mar 23 Nov 2010 21:00

Chacun ses idoles ...

Tiens, il reconnait enfin son amitié avec Philippe de Villiers, dans le "Ouest France du mardi 16 novembre 2010 !!!

les maires socialistes qui ne voyaient pas d'un bon oeil le fait que j'étais ami de Philippe de Villiers, qui a découvert la Vendée avec mes livres

-> http://www.ouest-france.fr/region/paysd ... 7_actu.Htm
Toutefois il continue toujours à nier son soutien politique. Mais au train ou vont ses confessions, d'ici quelques années il l'aura aussi reconnu.

La révolte des chouans c'était
populaire et très anarchiste finalement.
:lol: :lol:
fabou
 

Re: Michel Ragon

Messagede florent c le Jeu 25 Nov 2010 12:12

Je trouve curieux cette façon de clouer au pilori un type en fonction de ses fréquentations, aussi nases soient-elles. Un de mes meilleurs amis - un ami d'enfance qui plus est - est (ou a été) sarkozyiste... Ça fait de moi un sarkozyiste ? Ou du moins un type suspect ? Je dois faire quoi ? Ne plus le voir ? Refuser de lui adresser la parole ? L'amitié, l'amour, la camaraderie, ça ne se trie pas en fonction d'une doctrine politique.
"Je préfère ne pas" (bartleby, Melville)
florent c
 
Messages: 14
Inscription: Jeu 25 Nov 2010 11:31

Re: Michel Ragon

Messagede fabou le Jeu 25 Nov 2010 12:48

Premièrement, être ami, tout en se prétendant libertaire, avec un homme défendant, au sein des institutions étatiques, des idées politiques xénophobes, c'est assez curieux.

Mais s'il ne s'agissait que de cela ! On a clairement affaire à une collusion idéologique, le verni libertaire ne servant ici qu'a crédibiliser son oeuvre de réécriture de l'histoire en faveur des royalistes.

Mais sois donc un peu patient. D'ici quelques semaines (2 ou 3), le numéro 81 du journal No Pasaran sortira avec un long article détaillé et soucé sur ce drôle de "compagnon de l'anarchisme".
fabou
 

Re: Michel Ragon

Messagede florent c le Jeu 25 Nov 2010 13:10

Il n'est pas dans mes habitudes de délivrer des diplômes de "bon libertaire" aux gens. :)
Ni de discuter un état d'esprit, ou l'idéologie personnelle de quelqu'un en fonction des ses relations.
J'aurais tendance à dire qu'on s'en fout un peu de l'étiquette, nan ?
Refuserais-tu (mais peut-être as-tu lu...) de lire le mémoire de Le Pen sur les mouvements anarchistes au sortir de la 2nde guerre ? Je vomis le bonhomme, pour autant, je ne suis pas contre le fait de m'y intéresser, prudemment, avec discernement.
D'ailleurs, je remarque que certains ont lu les bouquins de Ragon, et en ont une lecture plutôt positive. Et je pense qu'il convient de s'intéresser au fond, aux écrits, et d'y réfléchir, plutôt que de bannir l'émetteur en fonction des doutes qu'on peut avoir sur sa supposée "sincérité".
Ça n'empêche pas de débattre des idées du monsieur, hein...
"Je préfère ne pas" (bartleby, Melville)
florent c
 
Messages: 14
Inscription: Jeu 25 Nov 2010 11:31

Re: Michel Ragon

Messagede fabou le Jeu 25 Nov 2010 14:25

Je te conseille de relire l'intégralité de ce topic. Il ne s'agit nullement de donner un quelquonque "diplome" mais de dénoncer une tentative de récupération préjudiciable au mouvement libertaire.

Comme je te le disais, il ne s'agit pas seulement de sympathies ou d'amitiés douteuses, mais d'un véritable soutien politique et idéologique, comme en atteste son soutien au candidat du MPF lors des dernières élèctions régionales, aux côtés de son "ami" Philippe de Villiers et d'une des figures de proue du mouvement pro-peine de mort (Véronique Besse, députée MPF).

Officier national de l'ordre du mérite, Michel Ragon a participé, avec son "ami" Philippe de Villiers, à la création du Puy-du-Fou, un parc à thème centré sur une vision trafiquée de l'histoire. Une vision développée par Ragon dans une quantité incroyable de publications. D'ailleurs, ce drôle de "compagnon de l'anarchisme" est toujous conseiller historico-technique du Puy-du-Fou.

Son oeuvre de falsification historique ainsi que ses théories sur l'architecture (plus proches d'un Albert Speer que d'un Hundertwasser, tout un programme ...) sont largement traitées dans le numéro 81 du journal No Pasaran, qui sortira d'ici peu de temps. Je posterai l'article sur ce topic au moment de sa sortie sur papier.

Que des libertaires considèrent ce genre de personnage comme un "compagnon de l'anarchisme" est pour le moins troublant, il me semble ...

EDIT : Je ne nie pas à ce personnage un certain talent d'écriture, comme en attestent ses romans, plutôt bien écrits. Mais je ne vois pas trop en quoi un talent devrait excuser une telle mystification idéologique.
fabou
 

Re: Michel Ragon

Messagede florent c le Jeu 25 Nov 2010 15:53

Alors, comme tu me l'as conseillé, j'ai relu l'entièreté du sujet... Et pas que !
Par exemple, tu mettais en lien une interview de De villiers, dans laquelle il dit : "Vous savez, Michel Ragon donnerait envie d’être anarchiste". Qu'un politicien aussi vérolé que De Villiers se cherche une légitimité culturelle ou universitaire, ne me semble guère étonnant... Alors, s'il peut tout seul comme un grand se réclamer de Ragon, il va se gèner, tiens ! (Ça me penser à un p'tit réac qui se réclama de Jaurès et Blum pour se faire élire.)
Sa présence auprès d'élus de sa région, surtout s'il organise des événements, ça ne me parait pas étonnant non plus. Un festival culturel quel qu'il soit touche des subsides de la part des structures étatiques (mairies, conseils généraux et régionaux). Qu'il soit pris en photo lors de ce qui semble plutôt une conférence de presse, et utilisé par des gens prêts à tout pour se faire (ré-) élire, je n'y vois pas de problème particulier. Ou alors, on peut regretter qu'il n'envoie pas tout ce monde balader et qu'il ne fasse rien de ces activités culturelles. Personnellement, ce n'est pas mon cas. S'il y a du blé à prendre, autant le prendre, ça en fera moins pour les activités d'associations réac... :D
A prendre avec des pincettes : il m'a semblé qu'on amalgame les pensées de Michel ragon et celles de Reynald Secher... A confirmer !

Pour ce qui est des chouans, là par contre, il s'agirait pas de réécrire l'histoire non plus, Fabou... Ou a tout le moins, d'éviter certains amalgames : par exemples faire de jacqueries paysannes des hordes royalistes. Une révolte paysanne contre un pouvoir central et liberticide, ça me semble assez révolutionnaire en fait... :wink:
"Je préfère ne pas" (bartleby, Melville)
florent c
 
Messages: 14
Inscription: Jeu 25 Nov 2010 11:31

Re: Michel Ragon

Messagede fu hsang le Jeu 25 Nov 2010 16:26

Pour ce qui est des chouans, là par contre, il s'agirait pas de réécrire l'histoire non plus, Fabou... Ou a tout le moins, d'éviter certains amalgames : par exemples faire de jacqueries paysannes des hordes royalistes. Une révolte paysanne contre un pouvoir central et liberticide, ça me semble assez révolutionnaire en fait... :wink:


il me semble que cela s est effectivement passé comme cela ... les paysans se sont retournes contre un pouvoir centralisateur , qui levait l impot , promulguait des lois sans les consulter , bref se comportait deja comme les royalistes ,
la revolution française est une revolution essentiellement bourgeoise !!!
fu hsang
 

Re: Michel Ragon

Messagede conan le Jeu 25 Nov 2010 16:53

Ouaip, et sans vouloir défendre les Girondins (d'idéologie libérale bourgeoise), les jacobins (la gauche de l'époque) ont surtout cherché à écraser l'idée de refus du centralisme dans l'oeuf, en massacrant les révoltes dites fédéralistes. Ils n'ont fait que reprendre, en plus efficaces encore en termes de pouvoir, les mesures de Louis XIV, lui-même continuateur d'un Richelieu ou d'un Sully.
Les révoltes paysannes de l'ouest s'inscrivent dans une longue histoire de refus de la gabelle par les paysans, et s'il y eut en effet récupération d'une partie du mouvement vendéen par certains royalistes locaux (qui depuis des générations de rois ont lutté contre le pouvoir central, parfois très violemment - cf la fronde- pour conserver leurs petits consensus locaux face à un Etat de plus en plus centralisateur), il y a surtout eu amalgame généralisé, fait par le pouvoir entre défense du fédéralisme révolutionnaire et royalisme. On retrouvera la même rhétorique calomnieuse, lors de la révolte des canuts lyonnais... que l'Etat répressif soit redevenu royaliste enre temps (1831), ou républicain (1848-49).
Pour la gauche républicaine, il est plus facile de dénoncer les vendéens (réputés royalistes) que d'évoquer la permanence d'une lutte sociale anti-autoritaire à travers l'exemple ouvrier des Canuts.
En fait, au-delà des clivages traditionnels de la révolution française, couramment enseignés, un clivage bien plus déterminant agite la société depuis des siècles : celui opposant les partisans (quelle que soit l'étiquette politique !) d'un renforcement du centralisme étatique, aux comités de lutte prônant fédéralisme et démocratie directe.
Dans ce sens, la révolution française n'est pas tellement une rupture : la marche vers le centralisme étatique était déjà en route depuis un bon moment.
De fait, on retrouve encore ce clivage aujourd'hui.
La révolution française a été déterminante au sens où elle a, de part et d'autre, contribué à clarifier politiquement ces deux démarches parallèles et opposées, en termes d'organisation concrète.
"L'anarchie, c'est la victoire de l'esprit sur la certitude" Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
conan
 
Messages: 2633
Inscription: Sam 14 Fév 2009 17:48

Re: Michel Ragon

Messagede Alayn le Ven 26 Nov 2010 01:48

Ce sont les idées libérales en premier qui ont lutté contre l'absolutisme monarchiste et ensuite contre l'étatisme républicain centralisateur.

(Thèse développée sur 600 pages par Rudolf ROCKER dans Nationalisme et Culture.). Editions Libertaires et Editions CNT-RP. 2008. 20€.
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Michel Ragon

Messagede fu hsang le Ven 26 Nov 2010 11:22

non alayn , c est pas les idées qui luttent , c est les gens ...
fu hsang
 

Re: Michel Ragon

Messagede Alayn le Sam 27 Nov 2010 02:55

Voui...voui... C'est les gens qui ont des idées qui luttent^^
On attend le papier de No Pas sur Michel RAGON^^
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

PrécédentSuivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités