Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede vroum le Mar 1 Déc 2009 18:20

Voici le dossier sur le conspirationnisme paru dans AL du mois de novembre et consultable à l'adresse suivante :

http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3235

Image

Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

« J’ai des doutes sur les attentats du 11 Septembre. » Qui n’a déjà entendu cela ? Les théories du complot n’ont cessé de se développer depuis dix ans, et cela n’a rien de réjouissant. Car, après les superstitions et les religions, elles constituent de nouvelles œillères, une nouvelle entrave à la révolte, en obscurcissant la compréhension du capitalisme et de l’impérialisme.

« La vérité est ailleurs ». Au début des années 1990, la célèbre série télévisée X-Files mettait aux prises deux agents du FBI affectés au « département des affaires paranormales »avec un monde inquiétant régi par des forces occultes. Fox Mulder et Dana Scully – c’est leur nom – affrontaient au fil des épisodes un double complot : l’un gouvernemental fomenté par des élites malfaisantes, l’autre par des extraterrestres conquérants dont les élites voulaient précisément cacher l’existence. Atmosphère paranormale, thèmes ufologiques (ufologie = étude des objets volants non identifiés), cynisme et dissimulation des puissants « qui savent », décryptage accessible aux seuls initiés : la série se taillait un vrai succès en jouant sur tous les ressorts de l’imaginaire conspirationniste. Depuis, la veine a été largement exploitée, le Da Vinci Code de Dan Brown n’étant que l’exemple le plus connu. Or, si avec le mystère et le complot on peut faire de la bonne télévision et un cinéma distrayant, on ne peut faire que de la mauvaise politique. Et c’est tout le problème que pose le « conspirationnisme », cette sorte d’aliénation de la pensée qui imagine qu’à l’origine de tout événement historique, il y a la conspiration d’un groupe occulte suffisamment puissant pour tirer d’innombrables ficelles, tout en restant bien entendu hors de la vue du commun des mortels.

À l’explication visible – soit officielle, soit communément admise – comme à l’inexpliqué temporaire, le conspirationnisme oppose une explication cachée, accessible uniquement à ceux et celles qui sauront en décrypter sans fin les indices alimentant une grille de lecture globale. Dans l’imaginaire conspirationniste, aucune place n’est laissée à l’imprévu, au non-intentionnel, au hasard, à l’erreur. Toute coïncidence est révélatrice. L’enchaînement des évènements relève obligatoirement d’une causalité parfaite et maîtrisée par ses protagonistes secrets.

Dénonçant des manipulations, la théorie du complot fonctionne elle-même en boucle, sur un mode manipulatoire, en ce sens que sa grille de lecture est préétablie. La conspiration et ses bénéficiaires préexistent aux indices qui sont censés leur donner corps.

Pensée policière de l’histoire

Pensée policière de l’histoire, elle n’est jamais très loin de la véritable critique sociale et politique, et la parasite plus qu’elle ne la concurrence. Ainsi, quand on s’interroge par exemple sur les conditions dans lesquelles les multinationales pharmaceutiques vont profiter de l’épidémie de grippe A, on est dans le politique. Quand on les désigne, sans preuve, comme étant à l’origine de l’épidémie « parce que cela leur rapporte », il y a glissement, on est passé dans le conspirationnisme.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont dopé le conspirationnisme. À cette occasion, il a, de façon désolante, accédé au statut de « pensée » subversive, non conforme. Paradoxalement, c’est aux États-Unis que la version officielle du 11 Septembre est la plus mise en doute. Il faut dire que la méfiance instinctive à l’égard du gouvernement fédéral y est culturellement telle que toutes les théories du complot y prolifèrent. Dans ce cas précis, un réflexe patriotique et raciste semble avoir joué. Que des Arabes avec des cutters puissent avoir porté un tel coup à la superpuissance mondiale est du domaine de l’impensable pour beaucoup de citoyennes et de citoyens des États-Unis. Le scénario ne peut donc être qu’autre, la Maison-Blanche et la CIA sont nécessairement impliquées.

De Bigard à Rockin’Squat

On mesure l’expansion du conspiraionnisme quand des personnalités prennent le risque de faire état publiquement de leur proximité avec ces thèses. C’est le cas de l’humoriste Bigard, de l’actrice Marion Cotillard, du cinéaste Mathieu Kassovitz, des rappeurs Rockin’Squat et Keny Arkana… ainsi que de Jean-Marie Le Pen et même de l’ex-ministre Christine Boutin.

Signe des temps, comme à chaque poussée de conspirationnite aiguë, les Illuminatis (voir le best-of ci-contre) sont de retour. Ou plus exactement leur mythe. Le Mouvement des damnés de l’impérialisme (MDI), groupe d’extrême droite de Kemi Seba, les place au cœur de son combat contre les « puissances occultes ». Le Libre-Penseur, un dentiste marseillais qui, entre deux plombages, est devenu l’un des conférenciers vedette d’Égalité et Réconciliation, autre groupe d’extrême droite piloté par Alain Soral, en fait une obsession.

Quête de sens

Pour Jean-Bruno Renard, sociologue à l’université Montpellier-III, la déstructuration sociale et culturelle des sociétés modernes constitue le terreau de développement des théories du complot. Les causes en sont pour lui le « relativisme cognitif », la « fragmentation en sous-cultures », la dévalorisation des « canaux officiels de communication » (politiques et médias), ou la confusion accrue entre l’image et le réel. Pierre-André Taguieff, dans La Foire aux illuminés (Fayard, 2005), évoque lui la fin des grandes religions politiques ou institutionnelles et la quête de sens qui en découle. « Tout se passe comme si le Complot était en passe de chasser le Progrès comme sens de l’histoire », écrit-il.

Le conspirationnisme, en inventant des causes fantaisistes à des événements bien réels, obscurcit en fait les véritables mécanismes du marché, du capitalisme et de la globalisation, qui, pour révoltants qu’ils soient, sont tout ce qu’il y a de plus logique. Comme si les conspirationnistes ne pouvaient pas admettre que le capitalisme est en soi un système pervers, et qu’ils avaient besoin d’en faire porter la responsabilité à des groupes occultes. Un exemple ? Le groupe Bilderberg. Celui-ci existe réellement. C’est un séminaire qui rassemble une fois par an la crème des classes dirigeantes occidentales pour des conférences et des pourparlers divers. C’est typiquement une institution qui, par sa seule existence, nous en apprend sur le caractère de classe et non démocratique du système capitaliste. Mais sa confidentialité suscite la curiosité. Les conspirationnistes lui attribuent du coup des pouvoirs démesurés et maléfiques. Le sommet de Davos est de même nature : c’est un lieu où un grand patron se doit d’être vu pour prouver qu’il compte ; idem pour un politicien. D’ailleurs, il n’est nullement besoin de Bilderberg ou de Davos pour que les milieux des affaires, politique et médiatique se fréquentent. Les réseaux de sociabilité et de reproduction de la bourgeoisie suffisent amplement. Tout cela ne relève pas du complot, mais d’une connivence de classe établie. Des sociologues l’étudient. Il suffit même de lire Point de vue pour le constater : capitaines d’industrie, politiciens, aristocrates et stars de la télévision se fréquentent et marient leurs enfants ensemble. Vous voulez un groupe plus influent en France que les francs-maçons et les illuminatis réunis, sans complot ni société secrète ? Ça s’appelle le Medef, l’UMP et le PS…

Un nouveau « socialisme des imbéciles »

Pour l’extrême gauche, le conspirationnisme pose problème, comme l’antisémitisme a posé problème au socialisme du XIXe siècle. L’aversion populaire pour l’image du « banquier juif » avait bénéficié d’une certaine complaisance chez les socialistes et les anarchistes, qui, bien que n’en étant pas dupes, pensaient que l’antisémitisme populaire pouvait alimenter l’anticapitalisme. L’Affaire Dreyfus leur montra qu’il alimentait en fait surtout l’extrême droite. Ils s’en mordirent les doigts et déclarèrent que l’antisémitisme était en fait « le socialisme des imbéciles ». Aujourd’hui, le conspiraionnisme est le nouveau « socialisme des imbéciles », qui sous couvert de subversion, simplifie le monde, instille de l’irrationnel dans la pensée, discrédite la critique sociale radicale, et au bout du compte décourage toute action collective – à quoi bon agir en effet puisque « tout est joué d’avance » par les « maîtres occultes » ? Comme les diverses religions et superstitions, le conspirationnisme est un ennemi, et il est temps de le dire.

Emma Klotz


--------------------------------------------------------------------------------

Mieux vaut en rire

Quelques sites web répertorient ces théories, les dissèquent, les démasquent… ou les tournent en dérision.

http://www.snopes.com/
http://www.hoaxbuster.com/
http://charlatans.info
http://www.traulever.net


Dossier Conspirationnisme : La bande à Dieudo : Ex-gauchos, néofachos, via la théorie du complot

« Ils sont partout ! » Qui ? La CIA, les sionistes, les Juifs, les francs-maçons, etc. Le conspirationnisme est aussi une passerelle vers l’extrême droite, et la bande à Dieudo un cas d’école.
Qu’est-ce qui pousse certains militants de gauche à se rallier à l’extrême droite ? Souvent, à l’origine, on trouve une quelconque théorie du complot mettant en cause la Maison-Blanche. Puis, comme une pelote qu’on dévide, la suite ne tarde pas à venir : complot maçonnique, complot sioniste, puis complot juif tout court, illuminatis, parfois extra-terrestres… La liste Dieudonné aux Européennes 2009 est un véritable cas d’école.


Dans son numéro d’été, Alternative libertaire a évoqué le melting-pot d’extrême droite qui composait la campagne dite « antisioniste » menée par Dieudonné et Alain Soral aux Européennes 2009. On y retrouvait des néonazis, des nationalistes catholiques, des islamistes, des négationnistes et un certain nombre d’illuminés et de rescapés du FN. Au milieu de ce panier de crabes, quelques individus se réclamant de la gauche progressiste, du syndicalisme ou de l’altermondialisme… Diantre ! Comment expliquer cette association ? On a dit que l’antisémitisme était le seul lien unissant tout ce beau monde. Il y en a un autre : le conspirationnisme.

Effroyable imposteur

De la dénonciation du « complot sioniste » pour la domination du monde à la dénonciation du complot mondial fomenté par les illuminatis, il y a une même logique. Le pseudo psychologue Christian Cotten, présent sur la Liste antisioniste en 2009, se croit perpétuellement persécuté par un complot siono-maçonnique. Pour lui, les attentats de Madrid de 2004 ont été orchestrés par José María Aznar, George W. Bush, Sarkozy et l’État d’Israël. George W. Bush (encore lui !) serait à l’origine des attentats du 11 septembre 2001.

Autre colistier de Dieudonné, le réalisateur Francesco Condemi, « ancien de la LCR, des Verts et militant libertaire » selon ses dires, a commencé à dériver à partir de 2001, en présentant les talibans comme des « alliés » dans la lutte anti-impérialiste… Parmi ses productions, citons État de guerre, film documentaire avec le pape du conspirationnisme : Thierry Meyssan.

Meyssan est, en la matière, le gros morceau de la bande à Dieudo. Ancien membre dirigeant du Parti radical de gauche, ancien animateur du réseau Voltaire (défense des libertés publiques), Meyssan est devenu célèbre en 2002 avec son livre L’Effroyable Imposture sur le 11 Septembre. Dans ce livre, il fait de fréquentes citations du documentaire états-unien Loose Change, réalisé par Dylan Avery, qui lui-même reprend des théories diffusées par le journal d’extrême droite antisémite American Free Press, pour qui le Mossad (services secrets israéliens) est à l’origine des attentats du 11 septembre.

Le livre de Meyssan rencontre un grand succès dans les pays où les États-Unis n’ont pas très bonne presse : Amérique latine, monde arabe et Russie notamment. En 2006 un voyage au Liban pour une tournée « anti-impérialiste » réunissait justement Dieudonné, Thierry Meyssan, Alain Soral (ex-PCF, ex-FN), Frédéric Châtillon (ancien du Gud, groupuscule fasciste des années 1970-1990) ou encore Marc Robert (ex-PS, ex-FN). Le voyage avait pu se faire grâce aux connexions entre l’ex-Gud et certains réseaux syriens, notamment celui du général Tlass, ancien ministre de la Défense et auteur en 1987 du livre L’Azyme de Sion [1], consacré aux… crimes rituels perpétrés par des rabbins ayant besoin de sang humain pour fabriquer du pain azyme ( !), reprenant certains mythes chrétiens médiévaux.

Fascistes blancs et fascistes noirs

D’autres membres de la Liste « antisioniste » empruntent également au conspirationnisme. Ainsi le Parti solidaire français (PSF), un groupuscule rouge-brun dont Emmanuel Grilly, colistière de Dieudonné, est une des responsables, pourfend entre autres le complot des réseaux occultes contre la France : les « sectes maçonniques » et la « république sioniste et cosmopolite qui a assuré la ruine de la France depuis deux cents ans » [2].

Le PSF est l’équivalent blanc du Mouvement des damnés de l’impérialisme (MDI), groupe suprématiste noir dirigé par l’inénarrable petit führer Kemi Seba, qui dans sa profession de foi prétend « mettre un terme à l’hégémonie des impérialistes (axe américano-sioniste, illuminatis et autres groupes occultes impérialistes) ». La boucle est bouclée !

Guillermo (AL Angers)


--------------------------------------------------------------------------------

Un business devenu lucratif

Le conspirationnisme est une petite entreprise prospère. Révélations de vérités cachées, ouvrages sur les sociétés secrètes qui guident le monde ou autres complots occultes assurent succès de librairie, de cinéma et bien sûr espèces sonnantes et trébuchantes.

On passera rapidement ici sur le nouvel opus du romancier Dan Brown qui, d’ici quelques jours, risque de saturer tout ce que la France compte de têtes de gondole et dont la mise en place obéit à un savant marketing du secret (on ne sait jamais : les francs-maçons pourraient assassiner l’éditeur sur commande de la CIA pour contrer le Prieuré de Sion !).

Dans un autre registre, Thierry Meyssan fait carton plein depuis 2002 avec son livre L’Effroyable imposture, best seller, traduit en 28 langues suivi par un second livre, Le Pentagate, histoire d’exploiter le filon. Installé au Liban, Thierry Meyssan mène depuis quelques années une sorte de diplomatie parralèlle conforme aux intérêts de l’Iran et de la Syrie, où il est devenu une sorte de notable.

Aux États-Unis, Loose change, une série de documentaires écrits et réalisés par Dylan Avery à partir de 2005, et qui avance que les attaques du 11 Septembre relèvent d’une action émanant du gouvernement américain, serait devenu selon le magazine Vanity Fair le premier blockbuster du web. Un million de DVD ont été vendus dans le monde, assurant la notoriété et la fortune du groupe d’étudiants qui sont entrés dans le business d’Avery.

E. K.

[1] Réédité sur Internet en 2007 par l’Aaargh, un groupe négationniste.

[2] Nota : l’idéologie sioniste n’existe en fait que depuis environ 120 ans.



Dossier conspirationnisme : Que répondre à un ami en train de basculer ?

Les conspirationnistes recrutent partout. Vous n’êtes donc pas à l’abri de voir une ou un ami en train de s’interroger : ne sommes-nous pas tous manipulés ? Une fastidieuse discussion vous attend ! Quelques conseils…

Essayer de démontrer le caractère charlatanesque d’un quelconque théorie du complot est toujours une position inconfortable. Si vous prenez, en apparence, la défense de vos ennemis de classe, n’est-ce pas parce que, vous-mêmes, faites partie – même inconsciemment – du complot ? À tout le moins, n’êtes-vous pas trop naïf pour percevoir « l’effroyable imposture » sous-tendant les agissements des puissants ? Prenons le cas le plus courant : le 11 septembre 2001. Voici quelques billes pour retourner à votre ami quelques questions dérangeantes.

Refuser le débat d’expert bidon. « Les tours ne pouvaient pas s’écrouler le 11 Septembre, elles étaient conçues pour résister à tout, elles ont en fait été dynamitées, etc. » N’essayez pas de contester la litanie de chiffres, de données physiques, mécaniques, architecturales ou autres glanées sur internet. Vous n’êtes pas ingénieur, votre ami non plus. Le Titanic « ne pouvait pas » couler, il était réputé insubmersible. Pourtant il a coulé. Alors quoi ? Le complot sioniste ?

Opposer les centaines de témoignages. Pour le pape du conspirationnisme, Thierry Meyssan, ce n’est pas un avion mais un missile qui s’est abattu sur le Pentagone. Pourtant des centaines de témoins ont vu un avion de ligne leur passer au-dessus de la tête et se crasher sur le bâtiment. Alors ? Ils ont tous été payés par la CIA pour mentir ?

S’inquiéter de la simple faisabilité d’une telle opération. Imaginons un instant l’énorme logistique qu’il aurait été nécessaire de déployer pour une opération top secrète combinant le recrutement d’islamistes prêts au suicide, manipulés par la CIA, puis leur formation au pilotage pendant des mois, puis le détournement simultané de plusieurs avions de ligne, venant exploser dans deux tours en même qu’on déclenche des explosifs dont on aurait au préalable truffé la structure… Une opération qui aurait nécessité la mobilisation de plusieurs centaines d’agents secrets pendant des années, qui seraient bien sûr tous restés bouche cousue pendant huit ans… Est-ce que vraiment les États-Unis avaient besoin d’un scénario aussi abracadabrant, et surtout aussi compromettant… pour attaquer l’Afghanistan ?

Demander quel était le mobile. Sans mobile, pas de crime. Les États-Unis sont une superpuissance qui a des dizaines d’interventions militaires à son actif depuis bientôt deux cents ans. Des prétextes montés en épingle lui suffisent d’ordinaire. Les droits des femmes en Afghanistan, la persécution de quelque minorité en Irak…Votre ami est-il assez naïf pour imaginer que la Maison-Blanche avait besoin de la destruction des tours jumelles pour déclencher une guerre de plus ou de moins ? Évidemment, non. Imaginer les dirigeants américains s’ingéniant à échafauder une telle machination pour déclencher une « simple » guerre c’est, au contraire de l’intention des conspirationnistes, les dépeindre meilleurs, ou moins cyniques, qu’ils ne sont…

Vincent Nakash (AL Paris-Sud)


Dossier Conspirationnisme : le best-of

À chaque société, à chaque époque sa théorie du complot.

Les Protocoles des sages de Sion. Ce célèbre texte secret est censé révéler un complot des Juifs pour la domination du monde. Il fut en fait confectionné par un faussaire à la fin du XIXe siècle, pour le compte de la police secrète tsariste. L’extrême droite antisémite l’utilisa jusque dans les années 1930, et il continue aujourd’hui de circuler au Moyen-Orient.

La Révolution française. Selon une théorie construite par l’abbé Barruel dès 1797, la Révolution ne serait pas due à un mouvement populaire, mais à un complot international de la franc-maçonnerie dirigé contre la monarchie et l’Église catholique.

Illuminatis de Bavière. Cette confrérie de libres-penseurs exista une dizaine d’années avant d’être dissoute par l’État bavarois en 1784. C’est aujourd’hui un des musts du conspirationnisme de considérer qu’elle existe toujours et qu’elle dirige le monde ! Pour servir leurs desseins, les Illuminatis auraient ainsi successivement provoqué la Première et la Seconde Guerre mondiale, la Révolution russe et la crise de 1929, etc. Les braves bourgeois anticléricaux du XVIIIe siècle qui formèrent cette société ne soupçonnaient pas quelle serait leur immense célébrité deux cents ans plus tard !

Apollo XI. Les Américains n’auraient pas marché sur la Lune en 1969. Les images auraient secrètement été tournées en studio, dans le but de prouver la supériorité technologique états-unienne. La thèse est tellement ridicule que même l’URSS ne l’a jamais soutenue.

Le « nazisme magique ». Ainsi désigne-t-on les diverses théories – nées en Grande-Bretagne dans les années 1940 – qui voient dans le IIIe Reich l’instrument d’un groupe ésotérique occulte. Le plus souvent on cite la société Thulé, un cercle intellectuel qui a réellement existé, et que certaines théories connectent à… un ordre de magie noire tibétain préparant l’avènement d’une ère nouvelle (gasp !).

Les affiches Maggi. En 1913-1914, L’Action française fit campagne contre la firme de potage Maggi. Le journal nationaliste prétendait que ses affiches publicitaires portaient des numéros de code renseignant l’espionnage allemand. La rumeur gagna une partie de l’appareil d’État français. À la déclaration de guerre, les magasins Maggi furent mis à sac par la foule.

Le 11 Septembre 2001. Malgré qu’Al-Qaeda en revendique la paternité, un nombre important d’Américains persiste à penser que des Arabes sont incapables de réaliser un tel attentat, et qu’ils ne peuvent être qu’un coup monté par la Maison-Blanche, le Mossad, la CIA ou les trois en même temps.

L’extra-terrestre de Roswell. La chute d’un ballon-sonde en 1947 à Roswell au Nouveau-Mexique a entraîné une volumineuse littérature au sujet d’un Ovni qui se serait écrasé sur Terre, et dont l’armée US aurait confiné les passagers pour les étudier. L’autopsie de l’extra-terrestre aurait même été filmée en secret – un film, qui circula en 1993, s’avéra être un canular.

Le Plan hima-tutsi de colonisation des Grands-Lacs. C’est l’équivalent « Hutu Power » des Protocoles des sages de Sion, mais dirigé contre les Tutsis, accusés de vouloir se tailler un empire incorporant le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda et le Kivu. Le texte circule toujours dans les milieux négationnistes rwandais.

Le sida Le sida a nourri plusieurs théories du complot. Dans les années 1980, certains groupes de gauche américains y ont vu un mythe créé pour stigmatiser les gays et les drogués. En Afrique, la rumeur veut qu’il ait été inventé par des scientifiques blancs pour dépeupler le continent. Même certains chefs d’Etat (Gambie, Afrique du Sud) l’ont a un moment reprise à leur compte, de même qu’en 2004… Dieudonné.

Les vaccins qui font bip La grippe H1N1 a revigoré cette théorie propagée par certaines « sectes guérisseuses » ou intégristes catholiques : la vaccination de masse aurait en fait pour but d’affaiblir la population mondiale (voire de provoquer une hécatombe) pour renforcer le pouvoir des multinationales pharmaceutiques et les États capitalistes. Selon certains, le vaccin permettrait même d’inoculer des micropuces détectables par satellite, qui permettraient ensuite de prendre le contrôle des individus via leur ADN transformé en circuit informatique !!!

Il existe encore pléthore de théories du complot expliquant chaque événement historique par l’action occulte des Juifs, des jésuites, des francs-maçons, des Illuminatis, etc. Les conspirationnistes prennent plaisir à relier toutes ces théories entre elles.
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede Antpirg le Mar 8 Déc 2009 19:08

Croyant en la théorie du complot , je confirme que beaucoup de groupe d'extreme-droite on des lien avec le conspirationisme , je confirme qu'il y en à qui croit que les juif on des lien avec les franc-maçon , ces gens ne connaisse pas la différence entre le judaisme et le sionisme , pour moi les juifs on aucun rapport avec le complot mais les sionistes oui. Le judaisme est une religion donc elle ne peut pas être méler à un quelquonque complot , mais le sionisme oui comme ces une idéologie politique.

Pour les tours du W/*/*T*/*/*-/C il y a quelque chose d'étrange pourquoi si on plie un billet de 1,5,10 et 20 $ américain , d'une certaine manière on voit ces tours , pour moi ces une preuve que la thése officiel est fausse .
Et il y a aussi une autre chose étrange qui n'a rien à voir avec cette théorie du complot , qui est explique moi pourquoi quand on plie un certaint billet on peut voir écrit le nom de famille du président des U$/a actuel .
Antpirg
 

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede Arkane le Mar 8 Déc 2009 20:25

Vas-y, developpe ta theorie des billets : essaye donc de soutenir ton idée que si l'on plie l'un des billets $ d'une des à peu pres mille maniere possibles on voit deux barres parralleles ou un "arrangement" de "lettres" ou je sais pas encore trop quoi ? Ca mene a quoi ? Les sionistes (dont l'existence a ete vertement montrée fausse) controlent les imprimeries des billets aux US, et donc du coup ... du coup quoi ? Tu vas quand meme pas me dire qu'ils controlent l'Amerique ?? Si ? Du coup la France aussi ? Mais bordel, c'est 'hachement utile ca, va vite me chercher un billet de 20 euros que je le plie pour voir s'il peut me predire si Sarko sera réélu aux prochaines ...
Mais serieusment, developpe s'il te plait, j'aimerais t'entendre sur ca.
"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
W. Shakespeare
Avatar de l’utilisateur
Arkane
 
Messages: 31
Inscription: Mer 11 Nov 2009 20:06
Localisation: Grenoble [38]

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede phil le Mar 8 Déc 2009 20:38

C'est quand meme troublant, quand je plie un billet de 20 euros sur la hauteur, il y a marqué ensuite 2 euros, le 0 disparait. C'est bien la preuve que la crise était prévisible, et que la perte du pouvoir d'achat compris dans le billet meme. Dire que personne ne l'a vu avant!


:bounce:
Avatar de l’utilisateur
phil
 
Messages: 25
Inscription: Ven 4 Déc 2009 20:37

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede Arkane le Mar 8 Déc 2009 20:58

Et d'abord, tu as essayé de le faire toi-meme, ou tu t'es contenté d'images internet ?
"Quelle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles."
W. Shakespeare
Avatar de l’utilisateur
Arkane
 
Messages: 31
Inscription: Mer 11 Nov 2009 20:06
Localisation: Grenoble [38]

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede autonomia operaia le Mar 8 Déc 2009 20:59

phil a écrit:C'est quand meme troublant, quand je plie un billet de 20 euros sur la hauteur, il y a marqué ensuite 2 euros, le 0 disparait. C'est bien la preuve que la crise était prévisible, et que la perte du pouvoir d'achat compris dans le billet meme. Dire que personne ne l'a vu avant!


:bounce:

Toi aussi t'as vu ça?

Mais moi j'ai plus troublant! Le jour des attentats de la gare de Madrid en 2004 j'ai gobé un flambi et dans le fond y avait une tache qui ressemblait étrangement aux moustaches de Bernard Tibault. De là à dire que Al Quaïda est lié à la CGT il n'y a qu'un pas...
autonomia operaia
 

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede BlackJoker le Mer 9 Déc 2009 00:11

T'avais mis des cachetons dans le flambi? Si non, donne la marque ça m'intéresse. :mrgreen:

Pour Thibault il peut pas en même temps être dans une grotte d'Afghanistan et dans le bureau présidentiel. :party:
BlackJoker
 

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede barcelone36 le Mer 9 Déc 2009 00:20

C'est quand meme troublant, quand je plie un billet de 20 euros sur la hauteur, il y a marqué ensuite 2 euros, le 0 disparait. C'est bien la preuve que la crise était prévisible, et que la perte du pouvoir d'achat compris dans le billet meme. Dire que personne ne l'a vu avant!


Mais moi j'ai plus troublant! Le jour des attentats de la gare de Madrid en 2004 j'ai gobé un flambi et dans le fond y avait une tache qui ressemblait étrangement aux moustaches de Bernard Tibault. De là à dire que Al Quaïda est lié à la CGT il n'y a qu'un pas...


:lol: :lol: :lol:
excellent! :v:
Avatar de l’utilisateur
barcelone36
 
Messages: 300
Inscription: Mar 24 Juin 2008 16:25

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede Breaking The Law le Mer 9 Déc 2009 01:37

Franchement ils ont que ça a foutre de dire que c'est bien des mechants musulmans terroristes qui ont fait explosé les tours jumelles, lorsque des orgas soi disantes anarchiste ont des textes avec une portés sociale aussi profonde que le programme du pcf ou de la cgt, ça devient presque genant... Hou les mechants conspirationnistes, et les capitalistes eux on s'en occupent quand? jamais... Et en plus la moralisation et la volonté de definir une pensée unique qui sont présent dans ces textes sont totalement d'un autre age. AU dela de ces textes nulles, il faudrait se demander, et d'ailleurs ça a été fait pourquoi des hommes ont dénoncé des reseaux politiques, economiques durant les années 1930 et 1940, pourquoi Jaurés a été assassiné alors qu'il était le seul à s'opposer à la première guerre mondiale, comment des fortunes se font sur la guerre et la vente d'arme. Pourquoi des Etats sont ils pousser à recruter des hommes commes Ben Laden avec la Cia, et ensuite il serait enfin temps de parler de ces attentats organisés par les Etats ... Ou alors parler de Roswell et de Dieudonné.
Breaking The Law
 
Messages: 94
Inscription: Sam 25 Avr 2009 23:00

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede charlelem le Mer 9 Déc 2009 08:22

Antpirg a écrit:Croyant en la théorie du complot , je confirme ..........

Quand j'étais au lycée j'ai fumé tout ce qui me passait à portée de main (thé, noix de muscade rapée, peau de banane séchée........), j'ai jamais eu des trips pareils.
J'suis véner.
charlelem
 

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede romegàs le Lun 14 Déc 2009 14:33

Héhé... Sans vouloir faire de la psychologie de comptoir, tout ça ressemble drôlement au délire paranoïaque :

[Piqué sur Wikipedia] << Le délire paranoïaque présente plusieurs particularités :

il utilise presque uniquement pour s'édifier un mécanisme d'interprétation. Autrement dit, le sujet perçoit bien ce qui lui arrive, mais il attribue à son expérience un sens différent de la réalité. (Exemple : « Le feu est passé au rouge quand je suis arrivé en voiture, cela montre bien qu'on me surveille. »)
Les thèmes (c'est-à-dire le contenu) du délire sont variés, mais concernent souvent des idées de persécution, de préjudice, de jalousie, de complot, etc.
Le délire est dit hautement systématisé c'est-à-dire qu'il présente un haut degré de cohérence interne. Dans la mesure où il se développe de manière parfaitement cohérente et logique, même si cela est sur des prémisses fausses, il peut entraîner l'adhésion complète de l'auditeur.
Enfin, le délire paranoïaque est dit :
soit en secteur lorsqu'il reste limité à un domaine de la vie du patient (exemple : un homme délire sur le fait qu'il est trompé par sa femme, mais ne présente aucune idée délirante dans les autres secteurs de sa vie) ;
soit en réseau, lorsque le délire concerne peu à peu tout le fonctionnement psychique du sujet et tous les secteurs de sa vie (comme dans la théorie du complot généralisé). >>
romegàs
 
Messages: 49
Inscription: Mar 18 Aoû 2009 22:04

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede fabou le Mar 15 Déc 2009 00:28

Ce dossier, que j'ai consulté il y a quelques temps dans une librairie, m'a fait définitivement renoncer à acheter ce journal mensuel.

Relayer la propagande du département d'état américain, même Le Figaro n'ose pas, parlant de "zones d'ombres" concernant l'enquête.

Selon ce dossier, je suis antisémite et d'extrême droite parce que je pense qu'il n'y a pas eu d'avions sur la pentagone et que je m'interroge quant à l'effondrement suspect de la troisième tour ... Même des membres de la commission d'enquête "officielle" ont dit qu'ils n'avaient pu enquéter que sur des émléments fournis par les autorités US. Mais eux aussi sont des fanatiques d'extrême droite antisémites !!

A quand le dossier "Berlusconi persécuté par des terroristes" et celui sur "La Grèce ravagée par les incendiaires d'ultra-gauche" ???
fabou
 

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede Alayn le Mar 15 Déc 2009 06:45

ARF ! Il y a un autre complot qui nous flotte (ourf !) sous le nez ! (Claire Chacal en parlera peut-être dans un prochain JT...) c'est celui de l'accointance d'AL avec l'EG (NPA, marxisant-e-s and co) plus qu'avec les z'anars ! (arfourf !)

Cette conspiration est malheureusement vrai !
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede alcibiade le Mar 15 Déc 2009 15:06

Salut,
dire que les gouvernements mentent tout le temps est aussi absurde que de dire que les conspirationnistes délirent tout le temps .
Les règles pour dominer le monde sont connus des maitres du monde et de leurs opposants. Les maitres du monde ce sont toujours organisés ou combattus comme n'importe quel groupe de chasseurs ou de braqueurs se partageant des territoires .
A mon avis les 2 rêgles les plus efficaces pour dominer le monde durablement - sans la violence primaire des fascistes esclavagistes- (elles sont décrites longuement dans les ouvrages pro et anti-conspirationnistes).
1°)favoriser par la culture ou différents médias archaïques ou modernes les peuples ou les rois afin qu'ils aient des comportements consuméristes, branchés, vénaux afin de leur faire perdre leur autonomie économique, existentiel il en résultera une surconsommation de dépenses puis des dettes et un esclavage de fait pour assouvir des dizaines de désirs futils . Ainsi l'autonomie économique la cléf de toute prospérité durable est démantelée au profit d'une économie mondialisée et monétaire avec de plus en plus de concentrations monopolistiques .
D'aprés la théorie du complot ce devait être les banques qui devraient bénéficier de la direction à long terme du monde et ce depuis les Templiers, les Lombards, Hollandais, Juifs, Protestants Catholiques .... or actuellement il semble que ce sont les communistes capitalistes chinois qui s'apprétent à dominer le monde (ils ont en bon du trésor au moins la moitié de la dette US). La Chine est en Tête car elle a le plus d'esclaves avant c'était les USA avant Rome .
2°) Pagailler l'opinion populaire afin qu'elle agisse de maniêre désordonnée face à ces oppresseurs . Ainsi des financiers financeront des journaux de gauche (Libé , l'Huma le nouvel obs.. et des jouranaux de droite pareil pour les partis et les syndicats idem pour les religions, les sectes et les maffias . Aprés beaucoup de chaos durant des décenies le peuple est habilement embrouillé et ne retrouve plus ces intérèts .

Il est clair que les capitalistes ont financé les guerres 14 et 40 pour détruire puis reconstruire l'Europe; ils en ont aussi profiter pour détruire l'élite du prolétariat rural et ouvrier qui parfois voulaient faire la révolution nottemment avant 14 .
Il n'y a pas de complots dans tout cela l'intérêt du patronat est de durer et de dominer les peuples ils le font et c'est tout .
Salutations anarchistes
alcibiade
 
Messages: 298
Inscription: Jeu 30 Oct 2008 12:43

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede Sulfateuse le Mar 22 Déc 2009 18:47

"L'Empire n'est pas un sujet qui nous fait face, mais un rapport qui nous tient"

et aussi

"Le Spectacle est une misère avant d'être une conspiration".

Ah, ça fait du bien de réciter sa leçon situ- appeliste enfin de circonstance.

Vive l'anarchie lol :gun: :france: :antifa: :A: :drapA: :arf:
Sulfateuse
 

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede vroum le Mar 22 Déc 2009 22:23

allez moi aussi je verse dans le conspirationnisme :mrgreen: :

Les conspirationnistes s'emparent de l'agression de Berlusconi

Neil Armstrong n'a jamais marché sur la Lune. Les attentats du 11 Septembre ont été fomentés par la CIA et l'administration Bush. Et Silvio Berlusconi n'a pas été agressé par Massimo Tartaglia le 13 décembre. Voici la dernière thèse complotiste qui circule depuis quelques jours en Italie. Elle s'appuie sur plusieurs vidéos diffusées anonymement sur Internet, qui ont été visionnées par des centaines de milliers de personnes.

http://www.liberation.fr/monde/0101610048-les-conspirationnistes-s-emparent-de-l-agression-de-berlusconi
"Prolétaires du monde entier, descendez dans vos propres profondeurs, cherchez-y la vérité, créez-la vous-mêmes ! Vous ne la trouverez nulle part ailleurs." (N. Makhno)
Image
Avatar de l’utilisateur
vroum
 
Messages: 6807
Inscription: Mar 22 Juil 2008 23:50
Localisation: sur les rails

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede niel le Lun 28 Déc 2009 23:02

je ne pense pas que foutre toutes les merdes que tu puisse trouver sur le net dans le panier du conspirationnisme aide vraiment à faire avancer le débat. Pourquoi mélanger une vidéo contestée sur une mission lunaire, l'attaque de berlusconi et les attentats du 11/09? Bientot tu vas nous parler de réptiliens, de petits hommes verts et de la fin du monde en 2012. :haha:
Le texte en intro est un ramassis de connerie mais c'est pas la première fois qu'on me le ressort sur un forum est je trouve ça triste, c'est visiblement devenu une référence, le plus triste c'est que des mecs comme charlelem ne se soit apperçut d'aucun fait laissant entrevoir l'ombre d'une conspiration en plus de 50 ans de vie.
Un petit rappel des faits s'impose donc spécialement pour le grand sage de ce forum...

Les opérations false flag (« sous faux pavillon » ou « sous fausse bannière ») sont des actions menées avec utilisation des marques de reconnaissance de l'ennemi, dans le cadre d'opérations spéciales. La ruse de guerre, y compris sous la forme du déguisement, a toujours fait partie de l'arsenal du guerrier ou du soldat. La Convention de La Haye de 1907 reconnaissait ce fait dans son article 23 qui interdisait « l'usage impropre » de l'uniforme ennemi. Un amendement fut rédigé après la Seconde Guerre mondiale afin de lever l'ambiguïté de cette formule, précisant que c'est l'usage des armes sous uniforme ennemi qui est visé.

Cas célèbres :
L’incident de Mukden en 1931, planifié par les Japonais qui accusèrent les Chinois d’avoir perpétré l’attentat, donnant ainsi le prétexte à l’invasion immédiate du sud de la Mandchourie par l'armée impériale japonaise.
L’opération Himmler en 1939, monté de toutes pièces par les Allemands pour servir de prétexte à l’invasion de la Pologne par l'Allemagne.
En septembre 1942, trois détachements du Long Range Desert Group, commandés par le colonel Stirling, avaient investi Tobrouk dans le but d'enlever Erwin Rommel, le commandant du Deutsches Afrika Korps. L'opération échoua du fait que, la veille, un membre du détachement sous uniforme ennemi chargé de l'enlèvement, un israélite d'origine allemande, avait été reconnu par un officier de l'Afrika Korps. Arrêté et interrogé, il avait livré suffisamment d'informations pour que l'opération tourne au fiasco pour les Britanniques. Bien qu'ils aient combattu sous uniforme allemand, les captifs furent traités en prisonniers de guerre.
Le 13 octobre 1944, des rangers de l'OSS du général Donovan s'étaient emparés des postes fortifiés contrôlant le couloir d'Aix-la-Chapelle en combattant sous l'uniforme allemand. C'est, selon Otto Skorzeny, ce qui donna l'idée à Hitler de l'opération Greif.
L'une des plus célèbres opérations false flag, baptisée Griffon, partie de l'offensive Rundstedt du 16 décembre 1944, dite bataille des Ardennes, était dirigée par le colonel SS Otto Skorzeny. Montées sur Jeeps, huit équipes de quatre hommes chacune s'étaient infiltrées loin derrière les lignes américaines et avaient semé le désordre, et parfois la panique, par leurs fausses indications et informations. Pour avoir commandé cette opération commando, Otto Skorzeny fut poursuivi, ainsi que ses hommes, pour crime de guerre et subit un procès à Dachau (il fut acquitté, les ordres donnés ayant été de quitter l'uniforme américain avant d'engager tout combat).
Lors de l'opération Susannah en 1954 (connue aussi sous le nom d'affaire Lavon), un réseau israélien constitué de 13 juifs égyptiens commit une série d'attentats à la bombe incendiaire contre des édifices britanniques et américains au Caire et à Alexandrie. L'objectif était que ces actes de terrorisme soient attribués aux nationalistes égyptiens afin d'empêcher tout rapprochement entre l'Égypte nassérienne et les puissances anglo-saxonnes.
L’opération Northwoods en 1962, qui consistait notamment en l’organisation d’une série d’attentats contre les États-Unis par l’état-major interarmées américain lui-même, de manière à en imputer la responsabilité au régime cubain. Le but était de justifier aux yeux de l’opinion américaine une intervention des forces armées américaines contre Cuba et d’obtenir l’appui diplomatique, voire militaire, des nations occidentales. L’opération Northwoods, révélée par des documents officiels déclassifiés en 1997, ne fut jamais mise en œuvre car le président J.F. Kennedy s’y opposa.

Autres cas :
Le 18 juillet 64, Néron accusé par certains d'avoir déclenché le grand incendie de Rome accuse lui-même les chrétiens, alors considérés comme de dangereux illuminés sectaires, d'en être les coupables. Cette opération mènera à la persécution des chrétiens sous l'Empire romain.
L'incendie du Reichstag en 1933 par un communiste isolé Marinus Van der Lubbe, fut longtemps sujet à controverse, car prétexte immédiat à l'écrasement du Parti communiste d'Allemagne par les nazis tout fraîchement au pouvoir. En marge de la version officielle, on suspecte donc autant un complot des nazis, lesquels pourraient avoir eux-mêmes contribué à l'incendie. L'hypothèse est d'autant plus probable, qu'arrivé à Berlin depuis plusieurs jours, Van der Lubbe a essayé plusieurs fois d'incendier des bureaux de poste et commissariats sans y parvenir, alors que le Reichstag a été ravagé par les flammes.
Le prétendu groupe sioniste « Mouvement d'action et défense Masada », qui a pratiqué un attentat à la bombe contre une librairie parisienne de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en octobre 1972, et deux autres attentats à Cannes et à Nice en 1988 était en réalité un groupe néo-nazi, dont les membres ont été arrêtés en 1989, qui cherchaient à attiser la haine en France entre juifs et musulmans de France en utilisant ces attentats false flag.
Selon plusieurs transfuges du FSB (successeur du KGB) dont Alexandre Litvinenko, la série d'attentats dans la région de Moscou qui, pendant deux semaines en 1999, détruisit plusieurs immeubles d’habitation faisant près de 300 morts, serait une opération false flag qui aurait été organisée par les services secrets russes (soupçons augmentés par l'interception d'un attentat par la police locale de Riazan, tentative d'attentat revendiquée ensuite comme exercice par le FSB). Opération false flag ou non, cette vague d'attentats attribués aux Tchétchènes traumatisa la population russe et servit de prétexte au déclenchement de la seconde guerre de Tchétchénie.
L'Attentat du 8 mai 2002 à Karachi commis par des islamistes, et initialement attribué à Al Qaida, s'est révélé être initié et organisé par l'ISI, les services secrets pakistanais.

Les années de plomb italiennes :
Des attentats sous fausse bannière auraient eu lieu en Italie lors des années de plomb : l'attentat de décembre 1969 de la Piazza Fontana ainsi que l'attentat de la gare de Bologne de 1980, dont furent soupçonnés des mouvements d'extrême-gauche, sont aujourd'hui attribués – avec certitude dans le second cas – à des membres de mouvements d'extrême-droite.
Le terroriste néo-fasciste Vincenzo Vinciguerra déclara dans les années 1980 à la juge Felice Casson que l'attentat de la Piazza Fontana, qui marque le début des années de plomb italiennes, visait à pousser l'État italien à déclarer l'état d'urgence et à instaurer ainsi un régime autoritaire en Italie. On découvrit plus tard, chez Licio Gelli, le grand-maître de la loge maçonnique Propaganda Due, un « plan de renaissance démocratique » qui déterminait les étapes de cette conspiration fasciste. Un brouillon de rapport parlementaire italien de 2000, contesté par divers partis, dit qu’il s’agissait d’une opération false flag menée par des terroristes d’extrême droite.
Certaines interprétations historiques qui demeurent controversées attribuent un rôle dans ces attentats à des membres du réseau paramilitaire Gladio, la branche italienne stay-behind de l'OTAN, qui auraient visé à empêcher, dans le cadre d'une « stratégie de la tension », le compromis historique entre la Démocratie chrétienne (DC) et le Parti communiste italien (PCI). Cette thèse n'a cependant fait l'objet d'aucune confirmation judiciaire.

En matière d'espionnage il existe des recrutements sous fausse bannière qui consistent à recruter des agents en les trompant sur la puissance qu'ils sont amenés à servir.

« L'expression « sous faux pavillon » remonte au temps de la marine de guerre : naviguer sous faux pavillon était une stratégie éprouvée permettant de tromper l'ennemi. Par analogie, la culpabilité des actions terroristes sous faux pavillon est rejetée sur un ennemi extérieur. »
Pierre-Henri Bunel traducteur de David Ray Griffin, 11 Septembre, la Faillite des médias, une conspiration du silence, 2007
niel
 
Messages: 330
Inscription: Jeu 10 Déc 2009 20:32

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede pit le Jeu 31 Déc 2009 13:56

de là à tout mélanger et arriver à une conspiration historique comme il est fait état là : http://www.creusois.com/forums/index.php?showtopic=694 ... (ah pardon, çà c'est Alayn de la FA), là : viewtopic.php?f=11&t=3709#p58345 , et dans le site de niel qui reprend des thèses Soraliennes, il y a un pas, et ce pas justement est celui qui mène à ce qui est dénoncé plus haut.
Avatar de l’utilisateur
pit
 
Messages: 5500
Inscription: Lun 21 Déc 2009 16:33

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede worldpeace le Jeu 31 Déc 2009 17:18

Le problème avec les théories farfelues, c'est qu'elles discréditent l'analyse rationnelle. Le terme de "conspirationnisme" est une façon de dire que les arrangements secrets n'existent pas. Pourtant tout le monde sait bien que les services de renseignement ont le culte du secret et je suppose que les anarchistes ne doutent pas qu'ils travaillent pour le grand capital.
worldpeace
 
Messages: 272
Inscription: Jeu 27 Aoû 2009 17:44

Re: Dossier Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

Messagede Alayn le Jeu 31 Déc 2009 17:27

pierot a écrit:de là à tout mélanger et arriver à une conspiration historique comme il est fait état là : http://www.creusois.com/forums/index.php?showtopic=694 ... (ah pardon, çà c'est Alayn de la FA), là : viewtopic.php?f=11&t=3709#p58345 , et dans le site de niel qui reprend des thèses Soraliennes, il y a un pas, et ce pas justement est celui qui mène à ce qui est dénoncé plus haut.


Une grande conspiration nous menace: le Pierotisme^^
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini"
Michel BAKOUNINE
Avatar de l’utilisateur
Alayn
 
Messages: 4551
Inscription: Mer 23 Juil 2008 17:54
Localisation: CREUSE

Suivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité