Le fantôme de Pierre Overney

Le fantôme de Pierre Overney

Messagede Faubert le Lun 30 Jan 2017 08:35

La gauche prolétarienne
De la révolution stalinienne
Feu ( 1948-1972 ) Pierre Overney
Assassiné par le vigile fasciste, feu Jean-Antoine Tramoni
Lui-même assassiné par des maoïstes, en 1977, fini pour lui
Et la grande manifestation du 5 mars 1972
200.000 personnes, pour une récupération politique
Toujours la peste idéologique
Chez moi, je suis resté, je crois
Je n'y suis pas allé, je crois
Ma mémoire défaille, j'ai tellement manifesté
L'extrême gauche du capital
La révolution de la contre-révolution
Beaucoup sont devenus des patrons
Chez moi, je suis resté, je crois
Je n'y suis pas allé, je crois
Ma mémoire défaille, j'ai tellement manifesté
Mais pour l'occupation des maisons vides
Avec eux, j'ai parfois manifesté
Et aussi beaucoup autocollé, ce slogan limpide
Du secours rouge, " Qui vole un oeuf, va en prison
Qui vole des millions, va au Palais Bourbon "
Idéologie de la récupération
Récupération de l'idéologie
L'alibi caché de toute manifestation
Agitation de l'idéologie
Idéologie de l'agitation
Le tombeau de toute révolution
Mais à fréquenter, les maoïstes français
Bien plus sympathiques que les trotskistes, ils étaient !
Et finalement
Nous voulons changer la société
Et c'est la société qui nous change !
Ainsi :
Un jour, partout, nous mangerons des insectes
C'est très bien, pas si infect
Un jour
Nous ne mangerons plus que de la viande in vitro
Et pour les animaux, plus aucun bobo
Un jour
La femme sera vendue sur catalogue
L'homme sera vendu sur catalogue
L'enfant sera vendu sur catalogue
Nous pourrons les commander
En fonction de ce qui est désiré
Machines artificielles très perfectionnées
Et la publicité pourra afficher
Ou la satisfaction ou c'est remboursé
Il y aura des magasins pour pauvres
Des magasins pour riches
Comme de nos jours, et tout le monde s'en fiche !
Rien n'est en discontinuité
Tout se continu, tout est amélioré
A toutes choses, nos regards sont habitués
Petit à petit, nos encéphales, s'y sont adaptés
L'injustice
Est déjà la justice
L'égalité
Est déjà l'inégalité
La guerre
Est déjà la liberté
La domination des idéologies
Les idéologies de la domination
La domination des religions
Les religions de la domination
La domination des croyances
Les croyances de la domination
C'est le préjugé de l'idée
Qui est l'idée du préjugé
La régénération
De toutes les pollutions
Pourrait-elle venir des champignons ?
Le mycélium, véritable cirque Barnum
L'anarchie
N'a pas besoin des anarchistes
L'anarchie
Est contre les anarchistes
Le fascisme
N'a plus besoin des fascistes
Le fascisme
Est au pouvoir dans tous les pays
Soit sur sa gauche
Soit sur son extrême gauche
Soit sur sa droite
Soit sur son extrême droite
De ce fait, son extrême droite
Ne se veut plus d'extrême droite
Si une pipe n'est plus une pipe
La soumission est toujours la soumission
Toutes les frustrations accumulées
Se transforment en extrême droite
C'est de la peine, de la haine, du refoulé
De la guerre à l'amour, à l'amitié
Comme dans les transports en commun
Que du mal, rien de bien, les gens y sont serrés
Comme des sardines, et en plus, il faut payer
Tout en étant contrôlés, espionnés, fliqués, filmés !
Pas étonnant, mais ouais
Qu'il y ait tant de voitures
Quand le train, l'avion, le bus, le tramway
Nous charrient comme des ordures
Le fric est suprême phéromone
La beauté qui fait l'aumône
Dans cet habit, personne ne le discute
Partout ailleurs on l'ausculte
Et si vous craignez la vérité
Et si vous craignez l'insolation
A votre santé mentale, attention
De mes écritures anormales, vous devez vous écarter !
Je me douche
De l'inhabituel, du hors case
Et pour la plupart, je suis un naze
Tout ceci est louche
Pourtant
Vous êtes
Ce que j'aurais pu être
Pourtant
Je suis
Ce que vous auriez pu être
Toute écriture, peinture, sculpture, musique, autres forfaitures
Sont de la souffrance transformée
Sont de la sublimation incarnée
Tout ce qui n'a pas été directement vécu
Partout, souvent, où le cul a été exclu !
L'air que nous respirons
Est empoisonné
Tout ce que nous mangeons
Est empoisonné
Tout ce que nous entendons et voyons
Est sa propagande, sa marchandise
Elle peut même se dénoncer
Prétendant toujours pouvoir s'améliorer !
Nous mourrons de plus en plus jeunes
Sans être jamais vraiment nés
Ah vraiment, je ne suis pas fun
Elle est comme cela la vérité
Aussi un jour
La pensée militaire viendra-t-elle me chercher
Pour dans une cour
Sans procès, me fusiller

Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Faubert
 
Messages: 152
Inscription: Mar 8 Mar 2016 09:37

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité